Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (1)
L’opposé des illusions n’est pas le
désill...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (2)
La vérité est l’opposé de l’illusion
parce...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (3)
Les illusions n’apportent que culpabilité ...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (4)
La raison te dira que la seule façon
d’éch...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (5)
Et la raison et l’ego te diront cela, mais...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (6)
Voici une phase cruciale de ce cours, car ...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (7)
N’abandonne pas ton frère maintenant.
Car ...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (8)
Il n’y a aucune partie du Ciel que tu
puis...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (9)
Regardons de plus près toute l’illusion
vo...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (10)
Contemple la grande projection, mais
rega...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (11)
Seules tes pensées ont été
impossibles. L...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (12)
Au-delà du corps que tu as interposé entr...
Chapitre 22
LE SALUT ET LA
RELATION SAINTE
II. L’impeccabilité de
ton frère (13)
Tout ce dont tu as besoin pour
demeurer e...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

II. L’impeccabilité de ton frère

127 vues

Publié le

Un Cours en Miracles - Le Texte
UCEM
Cgapitre 22 - LE SALUT ET LA RELATION SAINTE

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
127
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

II. L’impeccabilité de ton frère

  1. 1. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (1) L’opposé des illusions n’est pas le désillusionnement mais la vérité. Il n’y a que l’ego, pour qui la vérité est in- signifiante, à qui ils apparaissent comme les seules alternatives, et différentes l’une de l’autre. En vérité, elles sont les mêmes. Les deux apportent la même quantité de misère, bien que chacune semble être la façon de perdre la misère que l’autre apporte. Chaque illusion porte la douleur et la souffrance dans les sombres replis des lourds vêtements sous lesquels elle cache son néant. Or de ces lourds et sombres vêtements, ceux qui recherchent les illusions vont se couvrant, se cachant de la joie de la vérité.
  2. 2. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (2) La vérité est l’opposé de l’illusion parce qu’elle offre la joie. Quoi d’autre que la joie pourrait être l’opposé de la misère? Quitter une sorte de misère pour en chercher une autre n’est guère une évasion. Changer d’illusions, c’est ne rien changer. La quête de joie dans la misère est insensée, car comment la joie pourrait-elle se trouver dans la misère? La seule chose possible dans le sombre monde de la misère, c’est d’en sélectionner quelques aspects considérés comme différents et de définir cette différence comme la joie. Or percevoir une différence où il n’y en a pas, il est sûr que cela ne fera pas de différence.
  3. 3. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (3) Les illusions n’apportent que culpabilité et souffrance, maladie et mort, à ceux qui croient en elles. La forme sous laquelle elles sont acceptées n’a aucun rapport. Nulle forme de misère aux yeux de la raison ne peut être confondue avec la joie. La joie est éternelle. Tu peux certes être sûr que tout semblant de bonheur qui ne dure pas est réellement de la peur. La joie ne tourne pas en chagrin, car l’éternel ne peut pas changer. Mais le chagrin peut être tourné en joie, car le temps fait place à l’éternel. Seul l’intemporel doit rester inchangé, mais tout dans le temps peut changer avec le temps. Or pour que le changement soit réel et non imaginaire, les illusions doivent faire place à la vérité et non à d’autres rêves qui sont également irréels. Cela n’est pas une différence.
  4. 4. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (4) La raison te dira que la seule façon d’échapper de la misère, c’est de la reconnaître et de prendre l’autre voie. La vérité est la même et la misère est la même, mais elles sont différentes l’une de l’autre à tous les égards, en toutes circonstances et sans exception. Croire qu’il puisse y avoir une seule exception, c’est confondre ce qui est le même avec ce qui est différent. Une seule illusion, chérie et défendue contre la vérité rend toute la vérité in-signifiante, et toutes les illusions réelles. Tel est le pouvoir de la croyance. Elle ne peut pas faire de compromis. Et la foi en l’innocence devient la foi dans le péché si la croyance exclut une seule chose vivante et la tient à l’écart, à part de son pardon.
  5. 5. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (5) Et la raison et l’ego te diront cela, mais ce qu’ils comprennent par là n’est pas la même chose. L’ego t’assurera maintenant qu’il t’est impossible de ne voir aucune culpabilité en qui que ce soit. Et si cette façon de voir est le seul moyen d’atteindre l’évasion hors de la culpabilité, alors la croyance dans le péché doit être éternelle. Or la raison considère cela d’une autre façon, car la raison voit la source d’une idée comme ce qui la rendra soit vraie ou fausse. Il doit en être ainsi, si l’idée est comme sa source. Par conséquent, dit la raison, si l’évasion hors de la culpabilité a été donnée au Saint-Esprit comme but, et par Celui à Qui rien de ce Qu’il veut n’est impossible, alors les moyens de l’atteindre sont plus que possibles. Ils doivent être là, et tu dois les avoir.
  6. 6. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (6) Voici une phase cruciale de ce cours, car ici la séparation entre toi et l’ego doit être rendue complète. Car si tu as les moyens de laisser s’accomplir le but du Saint- Esprit, ils peuvent être utilisés. Et par leur utilisation tu gagneras confiance en eux. Or pour l’ego cela doit être impossible, et nul n’entreprend de faire ce qui est sans espoir de jamais être accompli. Tu connais, toi, que ce que veut ton Créateur est possible, mais ce que tu as fait croit qu’il n’en est rien. Maintenant tu dois choisir entre toi-même et une illusion de toi- même. L’un ou l’autre, pas les deux. Il ne sert à rien d’essayer d’éviter cette seule décision. Elle doit être prise. La foi et la croyance peuvent aller d’un côté ou de l’autre, mais la raison te dit que la misère se trouve d’un seul côté et la joie de l’autre.
  7. 7. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (7) N’abandonne pas ton frère maintenant. Car vous qui êtes les mêmes ne déciderez pas seuls ni différemment. Vous vous donnez l’un l’autre soit la vie, soit la mort; chacun est pour l’autre soit un sauveur, soit un juge, lui offrant asile ou condamnation. Ce cours sera cru entièrement ou pas du tout. Car il est entièrement vrai ou entièrement faux et il ne peut être cru partiellement. Et tu échapperas de la misère entièrement ou pas du tout. La raison te dira qu’il n’y a pas d’entre-deux où tu puisses t’arrêter incertainement, en attendant de choisir entre la joie du Ciel et la misère de l’enfer. Tant que tu n’as pas choisi le Ciel, tu es dans l’enfer et la misère.
  8. 8. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (8) Il n’y a aucune partie du Ciel que tu puisses prendre pour en tisser des illusions. Il n’y a pas non plus une seule illusion avec laquelle tu puisses entrer au Ciel. Un sauveur ne peut pas être un juge, ni la miséricorde, une condamnation. Et la vision ne peut damner, mais seulement bénir. Celui dont la fonction est de sauver, sauvera. Comment il le fera, cela est au-delà de ton entendement, mais c’est toi qui doit choisir quand. Car c’est toi qui as fait le temps et tu peux commander au temps. Tu n’es pas plus l’esclave du temps que du monde que tu as fait.
  9. 9. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (9) Regardons de plus près toute l’illusion voulant que ce que tu as fait ait le pouvoir d’asservir son faiseur. C’est la même croyance qui a causé la séparation. C’est l’idée in-signifiante que les pensées peuvent quitter l’esprit du penseur, en être différentes et s’y opposer. Si cela était vrai, les pensées ne seraient pas les extensions de l’esprit, mais ses ennemies. Et ici nous voyons encore une autre forme de la même illusion fondamentale que nous avons déjà vue maintes fois. S’il était possible que le Fils de Dieu puisse quitter l’Esprit de son Père, se rendre différent et s’opposer à Sa Volonté, alors seulement il serait possible que le soi qu’il a fait, et tout ce que celui-ci a fait, soient son maître.
  10. 10. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (10) Contemple la grande projection, mais regarde-la avec la décision qu’elle doit être guérie, et non avec peur. Rien de ce que tu as fait n’a le moindre pouvoir sur toi, à moins que tu ne veuilles encore être à part de ton Créateur, et avec une volonté opposée à la Sienne. Car si tu crois que Son Fils peut être Son ennemi, alors seulement il peut sembler possible que ce que tu as fait soit le tien. Tu voudrais condamner Sa joie à la misère et Le rendre différent. Et toute la misère que tu as faite a été la tienne. N’es-tu pas content d’apprendre qu’elle n’est pas vraie? N’est- ce pas que la nouvelle est bienvenue d’entendre qu’aucune des illusions que tu as faites n’a remplacé la vérité ?
  11. 11. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (11) Seules tes pensées ont été impossibles. Le salut ne peut pas l’être. Il est impossible de considérer ton sauveur comme ton ennemi et de le reconnaître. Or il est possible de le reconnaître pour ce qu’il est, si Dieu veut qu’il en soit ainsi. Ce que Dieu a donné à ta relation sainte est là. Car ce qu’il a donné au Saint-Esprit pour qu’il te le donne, Il l’a donné. Ne voudrais- tu pas contempler le sauveur qui t’a été donné? Et n’échangerais-tu pas, avec gratitude, la fonction de bourreau que tu lui as donnée contre celle qu’il a en vérité? Reçois de lui ce que Dieu lui a donné pour toi, et non ce que tu as toi-même essayé de te donner.
  12. 12. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (12) Au-delà du corps que tu as interposé entre toi et ton frère, et resplendissante dans la lumière dorée qui l’atteint du cercle éclatant et infini qui s’étend à jamais, est ta relation sainte, la bien-aimée de Dieu Lui-même. Qu’elle est calme, dans le temps et pourtant au-delà, immortelle et pourtant sur terre. Qu’il est grand, le pouvoir qui réside en elle. Le temps attend sa volonté et la terre sera telle qu’elle la voudrait. Ici il n’y a pas de volonté séparée, ni de désir que quoi que ce soit soit séparé. Sa volonté n’admet pas d’exception, et ce qu’elle veut est vrai. Sur chaque illusion portée à son pardon, elle passe doucement et l’illusion disparaît. Car en son centre le Christ est né à nouveau, pour illuminer Sa demeure d’une vision qui passe sur le monde. Ne voudrais-tu pas que cette sainte demeure soit aussi la tienne? Il n’y a pas de misère ici, que la joie.
  13. 13. Chapitre 22 LE SALUT ET LA RELATION SAINTE II. L’impeccabilité de ton frère (13) Tout ce dont tu as besoin pour demeurer en quiétude ici avec le Christ, c’est de partager Sa vision. Rapidement et joyeusement Sa vision est donnée à quiconque désire seulement voir son frère sans péché. Et nul ne peut rester au-delà de ce désir, si tu veux être entièrement délivré de tous les effets du péché. Voudrais-tu avoir un pardon partiel pour toi-même? Peux-tu atteindre le Ciel tandis qu’un seul péché te tente encore de rester dans la misère? Le Ciel est la demeure de la pureté parfaite, et Dieu l’a créé pour toi. Regarde ton saint frère, sans péché comme toi, et laisse-le t’y conduire.

×