Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (1) 1/2
Pardonner, c’est simplement te
rappeler les p...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (2) 2/2
Parce que tu les amènes, tu les entendras.
To...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (3) 1/2
Ce sont ces figures d’ombre qui voudraient
re...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (4) 2/2
C’est pourquoi, enfin, toutes les
relations d...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (5)
Dans la relation non sainte, ce n’est pas
avec le...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (6)
Le temps n’est certes pas l’ami de la
relation no...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (7)
Comment le Saint-Esprit peut-Il apporter Son
inte...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (8)
L’ego cherche à «résoudre» ses problèmes, non pas...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (9)
Tout cela, tu le feras avec joie, pour peu
que tu...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (10)
Le passé devient la justification pour
conclure ...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (11)
Il t’appartient toujours de choisir de te
joindr...
Chapitre 17
LE PARDON ET LA
RELATION SAINTE
III. Les ombres du
passé (12)
Mon saint frère, je voudrais entrer
dans toutes ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

III. Les ombres du passé

191 vues

Publié le

Un Cours en Miracles - Le Texte
UCEM
Chapitre 17 - LE PARDON ET LA RELATION SAINTE

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
191
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

III. Les ombres du passé

  1. 1. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (1) 1/2 Pardonner, c’est simplement te rappeler les pensées aimantes que tu as données dans le passé et celles qui t’ont été données. Tout le reste doit être oublié. Le pardon est une mémoire sélective, non basée sur ta sélection. Car les figures d’ombre que tu voudrais rendre immortelles sont des « ennemies » de la réalité. Sois désireux de pardonner au Fils de Dieu ce qu’il n’a pas fait. Les figures d’ombre sont les témoins que tu amènes avec toi pour démontrer qu’il a fait ce qu’il n’a pas fait.
  2. 2. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (2) 2/2 Parce que tu les amènes, tu les entendras. Toi qui les gardes par ta propre sélection, tu ne comprends pas comment elles sont venues dans ton esprit ni quel est leur but. Elles représentent le mal que tu penses qui t’a été fait. Tu les amènes avec toi uniquement afin de rendre le mal pour le mal, en espérant que leur témoignage te permettra de penser que l’autre est coupable sans te nuire à toi-même. Elles parlent si clairement pour la séparation que nul qui n’a pas l’obsession de garder la séparation ne pourrait les entendre. Elles t’offrent les «raisons» pour lesquelles tu devrais conclure des alliances non saintes pour appuyer les buts de l’ego et faire de tes relations les témoins de son pouvoir.
  3. 3. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (3) 1/2 Ce sont ces figures d’ombre qui voudraient rendre l’ego saint à tes yeux et t’enseigner que ce que tu fais pour le sauvegarder est réellement de l’amour. Ces figures d’ombre parlent toujours pour la vengeance, et toutes les relations dans lesquelles elles entrent sont totalement insanes. Toutes ces relations sans exception ont pour but l’exclusion de la vérité au sujet de l’autre comme de toi. C’est pourquoi tu vois en vous deux ce qui n’est pas là, et fais de vous deux les esclaves de la vengeance. C’est pourquoi aussi tout ce qui te rappelle tes rancœurs passées t’attire, et semble porter le nom de l’amour, peu importe à quel point sont distordues les associations par lesquelles tu arrives à cette connexion.
  4. 4. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (4) 2/2 C’est pourquoi, enfin, toutes les relations de ce genre deviennent des tentatives d’union par le corps, car seuls les corps peuvent être vus comme des moyens de vengeance. Que les corps soient au centre de toutes les relations non saintes, cela est évident. Ta propre expérience t’a enseigné cela. Mais tu ne saisis peut- être pas toutes les raisons qui concourent à rendre la relation non sainte. Car la non-sainteté cherche à se renforcer, tout comme la sainteté, en rassemblant autour d’elle ce qu’elle perçoit de pareil à elle.
  5. 5. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (5) Dans la relation non sainte, ce n’est pas avec le corps de l’autre qu’on tente de s’unir mais avec les corps de ceux qui ne sont pas là. Car même le corps de l’autre, qui en est déjà une perception extrêmement limitée, n’est pas comme tel le point de mire central, ou ne l’est pas entièrement. Ce qui est mis au centre et séparé du reste, comme seules parties ayant de la valeur, c’est ce qui peut être utilisé pour les fantasmes de vengeance, et ce qui peut le plus facilement être associé à ceux contre qui est réellement dirigée la quête de vengeance. Chaque étape dans la formation, le maintien et la rupture de la relation non sainte est un pas vers une plus grande fragmentation et une plus grande irréalité. Les figures d’ombre entrent de plus en plus, et l’importance de celui en qui elles semblent être décroît.
  6. 6. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (6) Le temps n’est certes pas l’ami de la relation non sainte. Car le temps est cruel aux mains de l’ego, comme il est bon quand il est utilisé pour la douceur. L’attraction de la relation non sainte commence à pâlir et presque aussitôt est remise en question. Une fois qu’elle est formée, le doute doit y entrer, parce que son but est impossible. L’«idéal» de la relation non sainte devient donc une relation dans laquelle la réalité de l’autre n’entre pas du tout pour ne pas «gâcher» le rêve. Et moins l’autre apporte réellement à la relation, «meilleure» elle devient. Ainsi la tentative d’union devient une façon d’exclure même celui avec qui l’union était recherchée. Car elle a été formée pour l’en faire sortir, afin de se joindre aux fantasmes en une «béatitude» ininterrompue.
  7. 7. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (7) Comment le Saint-Esprit peut-Il apporter Son interprétation du corps comme moyen de communication dans des relations dont le seul but est la séparation d’avec la réalité? Ce qu’est le pardon Lui permet de le faire. Si tout a été oublié, sauf les pensées aimantes, ce qui reste est éternel. Et le passé transformé est rendu pareil au présent. Il n’y a plus de conflit entre le passé et maintenant. Cette continuité étend le présent en augmentant sa réalité et sa valeur dans la perception que tu en as. Dans ces pensées aimantes se trouve l’étincelle de beauté cachée sous la laideur de la relation non sainte qui fait souvenir de la haine; mais s’y trouve pour prendre vie lorsque la relation est donnée à Celui Qui lui donne vie et beauté. Voilà pourquoi l’Expiation est centrée sur le passé, qui est la source de la séparation, et là où elle doit être défaite. Car la séparation doit être corrigée là même où elle a été faite.
  8. 8. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (8) L’ego cherche à «résoudre» ses problèmes, non pas à leur source, mais là où ils n’ont pas été faits. Ainsi il cherche à garantir qu’il n’y aura pas de solution. Le Saint-Esprit veut seulement rendre Ses solutions complètes et parfaites, donc Il cherche et trouve la source des problèmes où elle est, et là Il la défait. Et à chaque étape dans Son défaire, la séparation est de plus en plus défaite et l’union rendue plus proche. Aucune des «raisons» pour la séparation n’entraîne en Lui la moindre confusion. Tout ce qu’il perçoit dans la séparation, c’est qu’elle doit être défaite. Laisse-Le découvrir l’étincelle de beauté cachée dans tes relations, et te la montrer. Sa beauté t’attirera tellement que tu seras à jamais indésireux de la perdre de vue. Et tu laisseras cette étincelle transformer la relation afin que tu puisses la voir de plus en plus. Car tu la voudras de plus en plus et tu deviendras de plus en plus indésireux de la laisser t’être cachée. Tu apprendras à rechercher et à établir les conditions dans lesquelles cette beauté peut être vue.
  9. 9. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (9) Tout cela, tu le feras avec joie, pour peu que tu Le laisses tenir l’étincelle devant toi, pour éclairer ta voie et la rendre claire pour toi. Le Fils de Dieu est un. Ceux que Dieu a joints ne font qu’un et l’ego ne saurait les séparer. L’étincelle de sainteté doit être en sûreté, si cachée qu’elle puisse être, dans chaque relation. Car le Créateur de l’unique relation n’en a laissé aucune partie privée de Lui-même. C’est la seule partie de la relation que voit le Saint- Esprit, parce qu’il connaît que cela seul est vrai. Tu as rendu la relation irréelle, et par conséquent non sainte, en la voyant là où elle n’est pas et telle qu’elle n’est pas. Donne le passé à Celui Qui peut changer d’esprit pour toi là-dessus. Mais d’abord assure-toi de comprendre pleinement ce que tu as fait représenter le passé, et pourquoi.
  10. 10. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (10) Le passé devient la justification pour conclure avec l’ego une alliance continuelle, et non sainte, contre le présent. Car le présent est pardon. Par conséquent, les relations que dicte l’alliance non sainte ne sont pas perçues ni ressenties maintenant. Or le cadre de référence auquel le présent est renvoyé pour sa signification est une illusion du passé dans laquelle sont retenus les éléments s’accordant avec le but de l’alliance non sainte, et tout le reste est abandonné. Et ce qui est abandonné ainsi, c’est toute la vérité que le passé pourrait jamais offrir au présent comme témoignage de sa réalité. Ce qui est gardé ne fait que témoigner de la réalité des rêves.
  11. 11. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (11) Il t’appartient toujours de choisir de te joindre à la vérité ou à l’illusion. Mais souviens-toi que choisir l’une, c’est lâcher prise de l’autre. Celle que tu choisis, tu la revêts de beauté et de réalité, parce que le choix dépend de celle que tu estimes plus. L’étincelle de beauté ou le voile de laideur, le monde réel ou le monde de la culpabilité et de la peur, la vérité ou l’illusion, la liberté ou l’esclavage — cela revient au même. Car tu ne pourras jamais choisir qu’entre Dieu et l’ego. Les systèmes de pensée ne sont que vrais ou faux, et tous leurs attributs viennent simplement de ce qu’ils sont. Seules sont vraies les Pensées de Dieu. Et tout ce qui s’ensuit vient de ce qu’elles sont, et demeure aussi vrai que la Source sainte dont elles sont venues.
  12. 12. Chapitre 17 LE PARDON ET LA RELATION SAINTE III. Les ombres du passé (12) Mon saint frère, je voudrais entrer dans toutes tes relations et m’interposer entre tes fantasmes et toi. Laisse ma relation avec toi être réelle pour toi, et laisse-moi apporter la réalité dans ta perception de tes frères. Ils n’ont pas été créés pour te permettre de te blesser toi-même par eux. Ils ont été créés pour créer avec toi. C’est cette vérité que je voudrais interposer entre toi et ton but de folie. Ne sois pas séparé de moi et ne laisse pas le saint but d’Expiation se perdre pour toi dans des rêves de vengeance. Les relations qui chérissent de tels rêves m’ont exclu. Laisse-moi entrer au Nom de Dieu et t’apporter la paix, afin que tu m’offres la paix.

×