Chapitre 1
LA SIGNIFICATION DES
MIRACLES
V. Entièreté et pur-
esprit (1)
Le miracle ressemble beaucoup au corps en
ceci qu...
Chapitre 1
LA SIGNIFICATION DES
MIRACLES
V. Entièreté et pur-
esprit (2)
Pour qui a l’esprit de miracle, la décision
fonda...
Chapitre 1
LA SIGNIFICATION DES
MIRACLES
V. Entièreté et pur-
esprit (3)
Quand l’Expiation aura été complétée, tous
les ta...
Chapitre 1
LA SIGNIFICATION DES
MIRACLES
V. Entièreté et pur-
esprit (4)
À la fin chaque membre de la famille
de Dieu doit...
Chapitre 1
LA SIGNIFICATION DES
MIRACLES
V. Entièreté et pur-
esprit (5)
Ce qui est vrai est éternel et ne peut changer ni...
Chapitre 1
LA SIGNIFICATION DES
MIRACLES
V. Entièreté et pur-
esprit (6)
Le miracle est signe que l’esprit a choisi d’être...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Section V - Entièreté et pur-esprit

294 vues

Publié le

Section V - Entièreté et pur-esprit
Un Cours en Miracles
Théorie

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
294
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Section V - Entièreté et pur-esprit

  1. 1. Chapitre 1 LA SIGNIFICATION DES MIRACLES V. Entièreté et pur- esprit (1) Le miracle ressemble beaucoup au corps en ceci qu’ils sont tous deux des aides à l’apprentissage servant à faciliter un état dans lequel ils ne sont plus nécessaires. Lorsqu’est atteint l’état originel de communication directe du pur-esprit, ni le corps ni le miracle ne servent plus aucun but. Tant que tu crois que tu es dans un corps, toutefois, tu peux choisir entre des canaux d’expression qui sont soit sans amour, soit miraculeux. Tu peux faire une coquille vide, mais tu ne peux pas ne rien exprimer du tout. Tu peux attendre, retarder, te paralyser ou réduire ta créativité à presque rien. Mais tu ne peux pas l’abolir. Tu peux détruire ton moyen de communication mais point ton potentiel. Tu ne t’es pas créé toi- même.
  2. 2. Chapitre 1 LA SIGNIFICATION DES MIRACLES V. Entièreté et pur- esprit (2) Pour qui a l’esprit de miracle, la décision fondamentale est de ne pas attendre plus qu’il n’est nécessaire que le temps vienne. Le temps peut gaspiller autant qu’être gaspillé. Par conséquent, le faiseur de miracles accepte avec joie le facteur de contrôle du temps. Il reconnaît que toute compression du temps rapproche chacun de l’ultime délivrance du temps, dans laquelle le Fils et le Père ne font qu’un. Égalité ne veut pas dire égalitémaintenant. Quand chacun aura reconnu qu’il a tout, les contributions individuelles à la Filialité ne seront plus nécessaires.
  3. 3. Chapitre 1 LA SIGNIFICATION DES MIRACLES V. Entièreté et pur- esprit (3) Quand l’Expiation aura été complétée, tous les talents seront partagés par tous les Fils de Dieu. Dieu n’est pas partial. Tous Ses enfants ont Son Amour total, et tous Ses dons sont librement et pareillement donnés à tous. « Si vous ne devenez comme les petits enfants » signifie qu’à moins de reconnaître pleinement ta complète dépendance de Dieu, tu ne peux pas connaître la puissance réelle du Fils dans sa relation véritable avec le Père. La particularité des Fils de Dieu ne découle pas de l’exclusion mais de l’inclusion. Tous mes frères sont particuliers. S’ils se croient privés de quelque chose, leur perception se distord. Quand cela se produit, c’est la famille entière de Dieu, ou la Filialité, dont les relations se détériorent.
  4. 4. Chapitre 1 LA SIGNIFICATION DES MIRACLES V. Entièreté et pur- esprit (4) À la fin chaque membre de la famille de Dieu doit retourner. Le miracle l’appelle à retourner parce qu’il le bénit et l’honore même s’il est absent dans le pur-esprit. « On ne se moque pas de Dieu » n’est pas une mise en garde mais un encouragement. On se moquerait de Dieu si l’une de Ses créations manquait de sainteté. La création est entière et la marque de l’entièreté est la sainteté. Les miracles sont des affirmations de la Filialité, qui est un état de complétude et d’abondance.
  5. 5. Chapitre 1 LA SIGNIFICATION DES MIRACLES V. Entièreté et pur- esprit (5) Ce qui est vrai est éternel et ne peut changer ni être changé. Le pur-esprit est donc inaltérable parce qu’il est déjà parfait, mais l’esprit peut décider ce qu’il choisit de servir. La seule limite imposée à son choix est qu’il ne peut servir deux maîtres. S’il choisit de le faire, l’esprit peut devenir le moyen par lequel le pur-esprit crée dans le sens de sa propre création. S’il ne choisit pas librement de le faire, il conserve son potentiel créateur mais se soumet à un contrôle tyrannique plutôt qu’à celui de l’Autorité. Le résultat est qu’il emprisonne, parce que tels sont les diktats des tyrans. Changer d’esprit signifie le mettre à la disposition de la véritable Autorité.
  6. 6. Chapitre 1 LA SIGNIFICATION DES MIRACLES V. Entièreté et pur- esprit (6) Le miracle est signe que l’esprit a choisi d’être conduit par moi au service du Christ. L’abondance du Christ est le résultat naturel d’avoir choisi de Le suivre. Toutes les racines superficielles doivent être arrachées parce qu’elles ne sont pas assez profondes pour te soutenir. L’illusion voulant qu’on puisse enfouir plus profondément des racines superficielles, et faire ainsi qu’elles tiennent, est l’une des distorsions sur lesquelles repose l’inverse de la Règle d’Or. À mesure que ces fausses fondations sont abandonnées, l’équilibre est ressenti temporairement comme étant instable. Toutefois, il n’y a rien de moins stable qu’une orientation sens dessus dessous. Et rien de ce qui la maintient sens dessus dessous ne peut contribuer à accroître la stabilité.

×