V. L’inchangeable demeure

82 vues

Publié le

Un Cours en Miracles - Le Texte
UCEM
Chapitre 29 - LE RÉVEIL

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
82
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

V. L’inchangeable demeure

  1. 1. Chapitre 29 LE RÉVEIL V. L’inchangeable demeure (1) Il est un lieu en toi où ce monde entier a été oublié; où nulle mémoire de péché et d’illusion ne subsiste encore. Il est un lieu en toi que le temps a quitté; et où des échos de l’éternité sont entendus. Il est un lieu de repos si calme qu’aucun son, sauf un hymne au Ciel, ne s’en élève pour réjouir Dieu le Père et le Fils. Là où les Deux demeurent, des Deux revient le souvenir. Et là où Ils sont, là est le Ciel et est la paix.
  2. 2. Chapitre 29 LE RÉVEIL V. L’inchangeable demeure (2) Ne pense pas que tu puisses changer leur demeure. Car ton Identité demeure en Eux, et là où Ils sont, tu dois être à jamais. L’inchangeabilité du Ciel est en toi, si loin au-dedans que tout en ce monde ne fait que passer, ni remarqué ni vu. La calme infinité de la paix éternelle t’entoure tendrement par sa douce étreinte, si forte et quiète, tranquille en la puissance de son Créateur, que rien ne peut faire intrusion sur le Fils sacré de Dieu en dedans.
  3. 3. Chapitre 29 LE RÉVEIL V. L’inchangeable demeure (3) Voici le rôle que le Saint-Esprit te donne, toi qui attends le Fils de Dieu et voudrais le voir s’éveiller et se réjouir. Il fait partie de toi et toi de lui, parce qu’il est le Fils de son Père, et non pour n’importe quel but que tu pourrais voir en lui. Il ne t’est demandé que d’accepter l’inchangeable et l’éternel qui habitent en lui, car ton Identité est là. La paix en toi ne peut qu’être trouvée en lui. Et chaque pensée d’amour que tu lui offres ne fait que te rapprocher de ton réveil à la paix éternelle et à la joie infinie.
  4. 4. Chapitre 29 LE RÉVEIL V. L’inchangeable demeure (4) Ce Fils sacré de Dieu est comme toi; le miroir de l’Amour que son Père a pour toi, le tendre rappel de l’Amour de son Père par lequel il a été créé et qui demeure encore en lui comme il demeure en toi. Sois très calme et entends la Voix de Dieu en lui, et laisse-La te dire ce qu’est sa fonction. Il a été créé afin que tu sois entier, car seuls ceux qui sont complets peuvent faire partie de la complétude de Dieu, qui t’a créé.
  5. 5. Chapitre 29 LE RÉVEIL V. L’inchangeable demeure (5) Il n’est pas de don que le Père demande de toi, sauf que tu voies dans toute création la gloire éclatante du don qu’il te fait. Vois Son Fils, Son don parfait, en qui son Père luit à jamais et à qui toute création est donnée pour sienne. Parce qu’il l’a, elle t’est donnée, et là où elle réside en lui, vois ta paix. La quiétude qui t’entoure demeure en lui, et de cette quiétude viennent les rêves heureux dans lesquels vos mains sont jointes en innocence. Ce ne sont pas des mains qui agrippent dans des rêves de douleur. Elles ne tiennent pas d’épée, car elles ont lâché prise de chaque vaine illusion du monde. Étant vides, elles reçoivent à la place la main d’un frère en laquelle réside la complétude.
  6. 6. Chapitre 29 LE RÉVEIL V. L’inchangeable demeure (6) Si seulement tu connaissais le but glorieux qui est au-delà du pardon, tu ne te cramponnerais pas à quelque pensée, aussi légère que paraisse sur elle la touche de mal. Car tu comprendrais comme il coûte cher de tenir quoi que ce soit que Dieu n’a pas donné dans les esprits qui peuvent diriger la main qui bénit, et conduire le Fils de Dieu à la maison de son Père. Ne voudrais-tu pas être l’ami de celui que Son Père a créé pour être Sa demeure? Si Dieu l’estime digne de Lui- même, voudrais-tu l’attaquer avec les mains de la haine? Qui pourrait poser sur le Ciel même des mains couvertes de sang tout en espérant trouver sa paix? Ton frère pense qu’il tient la main de la mort. N’y crois pas. Mais apprends, plutôt, comme tu es béni, toi qui peux le délivrer, juste en lui offrant la tienne.
  7. 7. Chapitre 29 LE RÉVEIL V. L’inchangeable demeure (7) Un rêve t’est donné dans lequel il est ton sauveur, et non ton ennemi en haine. Un rêve t’est donné dans lequel tu lui as pardonné tous ses rêves de mort; un rêve d’espoir que tu partages avec lui, au lieu de faire les rêves mauvais et séparés de la haine. Pourquoi semble-t-il si dur de partager ce rêve? Parce que, à moins que le Saint-Esprit donne au rêve sa fonction, il a été fait pour la haine, et il restera au service de la mort. Chaque forme qu’il prend appelle la mort d’une certaine façon. Et ceux qui servent le seigneur de la mort sont venus l’adorer dans un monde séparé, chacun portant sa lance minuscule et son épée rouillée, pour tenir son ancienne promesse de mourir.
  8. 8. Chapitre 29 LE RÉVEIL V. L’inchangeable demeure (8) Tel est le noyau de peur dans chaque rêve gardé à part et dont l’usage n’a pas été confié à Celui Qui voit une fonction différente pour un rêve. Quand les rêves sont partagés, ils perdent la fonction d’attaque et de séparation, même si c’est pour cela que chaque rêve a été fait. Or il ne reste rien dans le monde des rêves qui soit sans espoir de changement et d’amélioration, car ce n’est pas ici que l’inchangeabilité se trouve. Réjouissons- nous, en effet, qu’il en soit ainsi, et ne cherchons pas l’éternel en ce monde. Les rêves de pardon sont des moyens de s’écarter de rêver d’un monde à l’extérieur de toi. Et menant finalement au-delà de tous les rêves, à la paix de la vie éternelle.

×