Chapitre 27
LA GUÉRISON DU RÊVE
VI. Les témoins du
péché (1)
La douleur démontre que le corps doit être
réel. C’est une vo...
Chapitre 27
LA GUÉRISON DU RÊVE
VI. Les témoins du
péché (2)
Le péché passe de la douleur au plaisir,
puis de nouveau à la...
Chapitre 27
LA GUÉRISON DU RÊVE
VI. Les témoins du
péché (3)
Ce corps, qui en soi n’a pas de but, tient
tous tes souvenirs...
Chapitre 27
LA GUÉRISON DU RÊVE
VI. Les témoins du
péché (4)
Le Témoin de Dieu ne voit pas de témoins
contre le corps. Il ...
Chapitre 27
LA GUÉRISON DU RÊVE
VI. Les témoins du
péché (5)
Le miracle ne fait pas de distinction entre
les noms par lesq...
Chapitre 27
LA GUÉRISON DU RÊVE
VI. Les témoins du
péché (6)
L’amour aussi a des symboles dans un monde
de péché. Le mirac...
Chapitre 27
LA GUÉRISON DU RÊVE
VI. Les témoins du
péché (7)
Sois donc témoin du miracle et non
des lois du péché. Il n’es...
Chapitre 27
LA GUÉRISON DU RÊVE
VI. Les témoins du
péché (8)
La résurrection du monde attend ta
guérison et ton bonheur, a...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

VI. Les témoins du péché

86 vues

Publié le

Un Cours en Miracles - Le Texte
UCEM
Chapitre 27 - LA GUÉRISON DU RÊVE

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
86
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

VI. Les témoins du péché

  1. 1. Chapitre 27 LA GUÉRISON DU RÊVE VI. Les témoins du péché (1) La douleur démontre que le corps doit être réel. C’est une voix forte, qui obscurcit, dont les cris perçants voudraient faire taire ce que dit le Saint-Esprit et garder Ses paroles loin de ta conscience. La douleur force l’attention, la détournant de Lui et la concentrant sur elle-même. Son but est le même que le plaisir, car les deux sont des moyens de rendre le corps réel. Ce qui partage un but commun est le même. Telle est la loi du but, qui unit en lui tous ceux qui le partagent. Plaisir et douleur sont également irréels, parce que leur but ne peut pas être atteint. Ce sont donc des moyens pour rien, car ils ont un but sans signification. Et ils partagent le manque de signification qu’a leur but.
  2. 2. Chapitre 27 LA GUÉRISON DU RÊVE VI. Les témoins du péché (2) Le péché passe de la douleur au plaisir, puis de nouveau à la douleur. Car l’un et l’autre sont un même témoin, qui porte ce seul message : «Tu es ici, dans ce corps, et tu peux être blessé. Tu peux avoir du plaisir, mais seulement au coût de la douleur.» À ces témoins se joignent de nombreux autres. Chacun semble différent parce qu’il a un nom différent et semble donc répondre à un son différent. Sauf pour cela, les témoins du péché sont tous pareils. Appelle le plaisir douleur, et il blessera. Appelle la douleur un plaisir, et la douleur derrière le plaisir ne sera plus ressentie. Les témoins du péché ne font que passer d’un nom à l’autre, l’un avançant tandis que l’autre recule. Or peu importe lequel est le plus avant. Les témoins du péché n’entendent que l’appel de la mort.
  3. 3. Chapitre 27 LA GUÉRISON DU RÊVE VI. Les témoins du péché (3) Ce corps, qui en soi n’a pas de but, tient tous tes souvenirs et tous tes espoirs. Tu utilises ses yeux pour voir, ses oreilles pour entendre, et tu le laisses te dire ce que c’est qu’il ressent. Il ne le sait pas. Il te dit seulement les noms que tu lui as donnés à utiliser, quand tu appelles les témoins de sa réalité. Tu ne peux pas choisir parmi eux lesquels sont réels, car quel que soit celui que tu choisis, il est comme les autres. C’est ce nom-ci ou ce nom-là, mais rien de plus, que tu choisis. Tu ne rends pas un témoin vrai parce que tu l’appelles du nom de vérité. La vérité se trouve en lui si c’est la vérité qu’il représente. Et autrement il ment, même si tu l’appelais du saint Nom de Dieu Lui-même.
  4. 4. Chapitre 27 LA GUÉRISON DU RÊVE VI. Les témoins du péché (4) Le Témoin de Dieu ne voit pas de témoins contre le corps. Il n’écoute pas non plus les témoins portant d’autres noms qui parlent en d’autres façons de sa réalité. Il connaît qu’il n’est pas réel. Car rien ne saurait contenir ce que tu crois qu’il tient en dedans. Pas plus qu’il ne saurait dire à une partie de Dieu Lui-même ce qu’elle devrait ressentir et ce qu’est sa fonction. Or Il doit aimer tout ce qui t’est cher. Et pour chaque témoin de la mort du corps, Il envoie un témoin de ta vie en Celui Qui ne connaît pas la mort. Chaque miracle qu’il apporte est témoin que le corps n’est pas réel. Ses douleurs et ses plaisirs, il les guérit pareillement, car tous les témoins du péché par les Siens sont remplacés.
  5. 5. Chapitre 27 LA GUÉRISON DU RÊVE VI. Les témoins du péché (5) Le miracle ne fait pas de distinction entre les noms par lesquels les témoins du péché sont appelés. Il prouve simplement que ce qu’ils représentent n’a pas d’effets. Et il prouve cela parce que ses propres effets sont venus prendre leur place. Peu importe le nom par lequel tu appelais ta souffrance. Elle n’est plus là. Celui Qui apporte le miracle les perçoit toutes comme une seule, appelée du nom de peur. De même que la peur est témoin de la mort, de même le miracle est le témoin de la vie. C’est un témoin que personne ne peut nier, car ce sont les effets de la vie qu’il apporte. Les mourants revivent, les morts se relèvent et la douleur a disparu. Or un miracle ne parle pas seulement pour lui-même, mais pour ce qu’il représente.
  6. 6. Chapitre 27 LA GUÉRISON DU RÊVE VI. Les témoins du péché (6) L’amour aussi a des symboles dans un monde de péché. Le miracle pardonne parce qu’il représente ce qui est au-delà du pardon et est vrai. Comme il est sot et insane de penser qu’un miracle est soumis aux lois qu’il est venu uniquement pour défaire ! Les lois du péché ont différents témoins avec différentes forces. Et ils attestent différentes souffrances. Or pour Celui Qui envoie les miracles bénir le monde, un minuscule élancement de douleur, un petit plaisir mondain et les affres de la mort même sont un seul son : un appel à la guérison et un cri plaintif à l’aide dans un monde de misère. C’est leur égalité que le miracle atteste. C’est leur égalité qu’il prouve. Les lois qui les disent différents sont dissoutes, et leur impuissance est démontrée. Le but du miracle est d’accomplir cela. Et Dieu Lui-même a garanti la force des miracles pour ce dont ils témoignent.
  7. 7. Chapitre 27 LA GUÉRISON DU RÊVE VI. Les témoins du péché (7) Sois donc témoin du miracle et non des lois du péché. Il n’est plus besoin de souffrir. Mais il est besoin que tu sois guéri, parce que la souffrance et le chagrin du monde l’ont rendu sourd à son salut et à sa délivrance.
  8. 8. Chapitre 27 LA GUÉRISON DU RÊVE VI. Les témoins du péché (8) La résurrection du monde attend ta guérison et ton bonheur, afin que tu démontres la guérison du monde. L’instant saint remplacera tout péché si tu portes seulement ses effets avec toi. Et nul ne choisira de souffrir davantage. Quelle meilleure fonction pourrais-tu remplir que celle-là? Sois guéri afin de guérir, et ne souffre pas que les lois du péché s’appliquent à toi. Et la vérité te sera révélée, à toi qui as choisi de laisser les symboles de l’amour prendre la place du péché.

×