Chapitre 29
LE RÉVEIL
VIII. L’antéchrist (1)
Qu’est-ce qu’une idole? Penses-tu le
savoir? Car les idoles ne sont pas
recon...
Chapitre 29
LE RÉVEIL
VIII. L’antéchrist (2)
Ne laisse pas leur forme te tromper. Les
idoles ne sont que des substituts de...
Chapitre 29
LE RÉVEIL
VIII. L’antéchrist (3)
Une idole est une fausse impression, ou
une fausse croyance; quelque forme
d’...
Chapitre 29
LE RÉVEIL
VIII. L’antéchrist (4)
Ce monde d’idoles est un voile sur la face
du Christ, parce que son but est d...
Chapitre 29
LE RÉVEIL
VIII. L’antéchrist (5)
Qu’est-ce qu’une idole? Rien! Elle doit
d’abord être crue avant de sembler
pr...
Chapitre 29
LE RÉVEIL
VIII. L’antéchrist (6)
Une idole est établie par la croyance, et
quand celle-ci est retirée, l’idole...
Chapitre 29
LE RÉVEIL
VIII. L’antéchrist (7)
Où est une idole? Nulle part ! Peut-
il y avoir un fossé dans ce qui est
infi...
Chapitre 29
LE RÉVEIL
VIII. L’antéchrist (8)
Quel but a donc une idole? quoi sert-elle?
Ceci est la seule question qui ait...
Chapitre 29
LE RÉVEIL
VIII. L’antéchrist (9)
Dieu n’a pas de nombreux Fils, mais Un seul.
Qui peut avoir plus, et à qui mo...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

VIII. L’antéchrist

125 vues

Publié le

Un Cours en Miracles - Le Texte
UCEM
Chapitre 29 - LE RÉVEIL

Publié dans : Spirituel
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
125
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

VIII. L’antéchrist

  1. 1. Chapitre 29 LE RÉVEIL VIII. L’antéchrist (1) Qu’est-ce qu’une idole? Penses-tu le savoir? Car les idoles ne sont pas reconnues comme telles, et jamais ne sont vues pour ce qu’elles sont réellement. Voilà le seul pouvoir qu’elles aient. Leur but est obscur et elles sont, à la fois, craintes et adorées, parce que tu ne sais pas à quoi elles servent ni pourquoi elles ont été faites. Une idole est une image de ton frère à laquelle tu accordes plus de valeur qu’à ce qu’il est. Les idoles sont faites pour qu’il puisse être remplacé, peu importe leur forme. Et c’est cela qui n’est jamais perçu ni reconnu. Que ce soit un corps ou une chose, un lieu, une situation ou une circonstance, un objet possédé ou désiré, un droit réclamé ou obtenu, c’est la même chose.
  2. 2. Chapitre 29 LE RÉVEIL VIII. L’antéchrist (2) Ne laisse pas leur forme te tromper. Les idoles ne sont que des substituts de ta réalité. D’une certaine façon, tu crois qu’elles vont compléter ton petit soi, pour ta sécurité dans un monde perçu comme dangereux, avec des forces massées contre ta confiance et ta paix d’esprit. Elles ont le pouvoir de suppléer tes manques et d’ajouter la valeur que tu n’as pas. Nul ne croit aux idoles qui ne s’est lui-même fait l’esclave de la petitesse et de la perte. Et doit donc chercher au-delà de son petit soi la force de relever la tête, et de rester à part de toute la misère que le monde reflète. Voilà ta peine pour n’avoir pas cherché au-dedans la certitude et le calme quiet qui te libère du monde, et te permet de rester à part, en quiétude et en paix.
  3. 3. Chapitre 29 LE RÉVEIL VIII. L’antéchrist (3) Une idole est une fausse impression, ou une fausse croyance; quelque forme d’antéchrist, qui constitue un fossé entre le Christ et ce que tu vois. Une idole est un souhait, rendu tangible et doté de forme, et ainsi perçu comme étant réel et vu à l’extérieur de l’esprit. Or c’est encore une pensée, qui ne peut quitter l’esprit qui en est la source. Pas plus que sa forme n’est à part de l’idée qu’elle représente. Toutes les formes d’antéchrist s’opposent au Christ. Et tombent devant Sa face comme un sombre voile qui semble te couper de Lui, seul dans les ténèbres. Or la lumière est là. Un nuage n’éteint pas le soleil. Pas plus qu’un voile ne peut bannir ce qu’il semble séparer, ni enténébrer d’un seul iota la lumière elle-même.
  4. 4. Chapitre 29 LE RÉVEIL VIII. L’antéchrist (4) Ce monde d’idoles est un voile sur la face du Christ, parce que son but est de séparer ton frère de toi. Un but sombre et effrayant, et pourtant une pensée qui n’a pas le pouvoir de changer un seul brin d’herbe d’une chose vivante en un signe de mort. Sa forme n’est nulle part, car sa source demeure dans ton esprit où Dieu ne demeure pas. Où est ce lieu où ce qui est partout a été exclu et gardé à part? Quelle main pourrait être levée pour Lui barrer le chemin? Quelle voix pourrait exiger qu’il n’entre pas? Le «plus-que- tout» n’est pas une chose pour te faire trembler et reculer d’effroi. L’ennemi du Christ n’est nulle part. Il ne peut pas prendre de forme sous laquelle il sera jamais réel.
  5. 5. Chapitre 29 LE RÉVEIL VIII. L’antéchrist (5) Qu’est-ce qu’une idole? Rien! Elle doit d’abord être crue avant de sembler prendre vie, et être dotée de pouvoir afin d’être crainte. Sa vie et son pouvoir sont les dons que lui fait celui qui croit en elle, et c’est cela que le miracle rend à ce qui a une vie et un pouvoir dignes du don du Ciel et de la paix éternelle. Le miracle ne rétablit pas la vérité, la lumière que le voile interposé n’a pas éteint. Il soulève simplement le voile et laisse la vérité luire sans encombre, étant ce qu’elle est. Elle n’a pas besoin de la croyance pour être elle-même, car elle a été créée : ainsi elle est.
  6. 6. Chapitre 29 LE RÉVEIL VIII. L’antéchrist (6) Une idole est établie par la croyance, et quand celle-ci est retirée, l’idole «meurt». Voici l’antéchrist : l’étrange idée qu’il est un pouvoir qui dépasse l’omnipotence, un lieu au-delà de l’infini, un temps qui transcende l’éternel. Ici le monde des idoles a été posé par l’idée qu’à ce pouvoir, à ce lieu et à ce temps, une forme a été donnée, et qu’ils façonnent le monde où l’impossible est arrivé. Ici ceux qui sont sans mort viennent pour mourir, ceux qui englobent tout viennent pour subir une perte, et ceux qui sont intemporels pour être faits les esclaves du temps. Ici l’inchangeable change; la paix de Dieu, à jamais donnée à toutes choses vivantes, fait place au chaos. Et le Fils de Dieu, aussi parfait, impeccable et aimant que son Père, vient pour haïr un court moment, pour souffrir et enfin mourir.
  7. 7. Chapitre 29 LE RÉVEIL VIII. L’antéchrist (7) Où est une idole? Nulle part ! Peut- il y avoir un fossé dans ce qui est infini, un lieu où le temps puisse interrompre l’éternité? Un lieu de ténèbres posé là où tout est lumière, une lugubre niche coupée de ce qui est sans fin, ne peut être nulle part. Une idole est par-delà où Dieu a posé toutes choses à jamais, et n’a laissé aucune place pour que quoi que ce soit puisse être, sauf Sa Volonté. Une idole doit n’être rien et nulle part, alors que Dieu est tout et partout.
  8. 8. Chapitre 29 LE RÉVEIL VIII. L’antéchrist (8) Quel but a donc une idole? quoi sert-elle? Ceci est la seule question qui ait de nombreuses réponses, et chacune dépend de celui à qui la question a été posée. Le monde croit dans les idoles. Nul ne vient à moins de les avoir adorées et de continuer d’en chercher une qui puisse encore lui offrir un don que la réalité ne contient pas. Chaque adorateur d’idoles nourrit l’espoir que ses déités particulières lui donneront plus que ne possèdent les autres hommes. Ce doit être plus. Plus de quoi n’importe pas vraiment : plus de beauté, plus d’intelligence, plus de richesse, ou même plus d’affliction et plus de douleur. Mais c’est à plus de quelque chose que sert l’idole. Et quand l’une échoue, une autre prend sa place, avec l’espoir de trouver plus de quelque chose d‘autre. Ne sois pas trompé par les formes que prend le « quelque chose ». Une idole est un moyen d’obtenir plus. Et c’est cela qui est contre la Volonté de Dieu.
  9. 9. Chapitre 29 LE RÉVEIL VIII. L’antéchrist (9) Dieu n’a pas de nombreux Fils, mais Un seul. Qui peut avoir plus, et à qui moins peut être donné? Au Ciel le Fils de Dieu ne ferait qu’en rire, si des idoles pouvaient venir troubler sa paix. C’est pour lui que parle le Saint-Esprit, et qu’il te dit que les idoles n’ont pas de but ici. Car tu ne peux jamais avoir plus que le Ciel. Si le Ciel est au-dedans, pourquoi chercherais-tu des idoles qui feraient moins du Ciel, pour te donner plus que Dieu n’a accordé à ton frère et à toi, faisant un avec Lui? Dieu t’a donné tout ce qui est. Et pour être sûr que tu ne pourrais pas le perdre, Il a aussi donné le même à chaque chose vivante. C’est ainsi que chaque chose vivante fait partie de toi, comme de Lui- même. Aucune idole ne peut t’établir comme étant plus que Dieu. Mais tu ne seras jamais satisfait d’être moins.

×