Le magazine des années étudiantes                                                           159 mai 2011www.planetecampus....
Sommaire                                                                         cinéma                                   ...
Cinéma  Cinéma                                                                                                            ...
Cinéma     dvd     Par Jean-Michel        Cathelotte                                        hh, hItler a hollywood        ...
bOUQUin     bOUQUin        Par Jonathan Pretro                                                                            ...
bOUQUin                                                                                                                   ...
ZOOm            ZOOm    Par Emanuelle        Ringot                                                                       ...
mUSiQUE mUSiQUE     Par Alexandre         Emanuelle         Dubois.         RingotThe e.T’s,les arTisTesd’un auTre mondeIl...
Campus Mag - 159 Mai 2011
Campus Mag - 159 Mai 2011
Campus Mag - 159 Mai 2011
Campus Mag - 159 Mai 2011
Campus Mag - 159 Mai 2011
Campus Mag - 159 Mai 2011
Campus Mag - 159 Mai 2011
Campus Mag - 159 Mai 2011
Campus Mag - 159 Mai 2011
Campus Mag - 159 Mai 2011
Campus Mag - 159 Mai 2011
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Campus Mag - 159 Mai 2011

2 154 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 154
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Campus Mag - 159 Mai 2011

  1. 1. Le magazine des années étudiantes 159 mai 2011www.planetecampus.com Cinema :Mode IntervIew de Jake GyllenhaalEntrez dans ledressing de laredactriceBeauté make upforeverFormationLes métiersdu Luxe a trouvé s a vo i x Poker interview de davidi Kitai MusIque : the shoes mai campus mag / 1
  2. 2. Sommaire cinéma 06 interview Livres 08 actualités musique 12 imany 17 bOns plans iDF 21 make up 22 le vestiaire De la reDactrice 26 Les métiers du Luxe 4 30 DOssier recrutement Edito « en mai fais ce qu’il te plait », selon l’adage. certes, mais entre les révisions d’un côté et le soleil radieux de l’autre, difficile de choisir. D’autant plus que « faire ce qu’il vous plait » - passer l’après-midi à lézarder entre ami(e)s pour profiter des températures d’été en avance, pour la plupart d’entre vous, ce n’est pas toujours le mieux pour votre année d’études. cruel dilemme en perspective, à part pour les chanceux qui sont déjà en vacances. pour les autres, les fameux partiels et autres périodes intensives approchent, au grand dam des concernés. pensez à vos futures vacances d’été, ça vous aidera, et campus mag est aussi là pour vous détendre, avec, comme toujours, des interviews d’artistes à découvrir ou a redécouvrir. pour les étudiants qui recherchent un job d’été, un emploi, un stage que sais-je encore ?, campus mag vous donne ce mois-ci des conseils pour 30 rédiger votre cv et votre lettre de motivation, ainsi que pour préparer un entretien. pratique, n’est-ce-pas ?20 rue voltaire 93100 montreuil - tél. 01 41 63 29 80 - redaction@campusmag.fr - Fax. 0141 63 29 89Directrice de la publication Johanna naonsecrétariat lydia Faribault l.faribault@campusmag.frOnt participé à ce numéro : Jean-michel cathelotte, mélissa idbazzi, Jonathan guez, Jonathan petro, Ovary,Docteur Flou, sarah riahi, Ornellalamberti, Françoise Krief, raphael Hudry, emmanuelle ringot, Françoise Kriefpublicité publicite@campusmag.frpôle culture : guillaume courchay g.courchay@campusmag.frpôle orientation : Karelle roussin karelle@campusmag.frmaquette scOb maket@campusmag.frimpression vic services© couverture créditDépôt légal à parution. toute reprodution d’articles, d’annonces, publicités est formellement interdite et engage les contrevenants à despoursuites judiciaires.la rédaction décline toute responsabilité du contenu éditorial des magazines campus mag, campus mag culture,campus mag lycéecampusmag est édité par 2nK meDias, s.a.r.l au capital de 90 000 euros. gérante : Johanna naon issn 1267-7876.
  3. 3. Cinéma Cinéma dvd dvd la défense lIncoln Par J.Guez Le 25 mai Thriller américain de Brad Furman, J-M.Cathelotte avec Matthew McConaughey, Marisa Tomei, Ryan Phillippe... un avocat borderline, conseiller des criminels de los angeles et travaillant à l’arrière de sa lincoln, se voit proposer de la part IntervIew exclusIve d’un jeune homme richissime une offre très intéressante, trop intéressante. Jake Gyllenhaal bon thriller porté par un performant jeu d’acteurs, ce film nous de entraîne dans les couloirs des palais de justice comme dans les ces aMours-là Romance française de bas-fonds de l.a. Finalement, les magouilles sont les mêmes partout... retour aux films sérieux pour matthew mcconaughey Claude Lelouch, (on ne le voit qu’une seule fois torse nu – et encore très avec Audrey Dana, LaurentBlu-ray LOVE, Et AutRES DROGuES rapidement), pris ici au piège par plus fort que lui. Couson, Raphaëlla lIGne Dans cette comédie dramatique présentée comme romantique, un jeune couple se rencontre intéressant, habile et fin (malgré une conclusion qui alourdit ilva n’a vécu qu’avec unerouGe et vit une histoire qu’ils croient sans lendemain... Mais la vie nous réserve toujours quelques un peu l’ensemble), la Défense lincoln est une adaptation seule conviction : l’amourFilm de guerre de Terrence surprises, bonnes ou mauvaises. réussie du livre de michael connelly, qui avait également écrit « est au-dessus de tout.Malick, créance de sang » tourné par clint eastwood. bonne surprise. aujourd’hui elle se souvientavec Sean Penn, Jim de tous les hommes qu’elleCaviezel, Ben Chaplin... a aimés et qui finalement Q : Qu’est-ce qui vous a attiré dans le film ? maintenant. Je reste actif : je cultive mes pro-Revivez l’expérience de « ont fait d’elle ce qu’elle est R : J’ai adoré le scénario. Ça m’a rappelé ces pres légumes car je suis un grand adepte deLa Ligne rouge » en haute devenue... un hymne au films d’amour que j’aimais tant avec Audrey l’Edible Schoolyard (une école qui enseigne courage, au romanesque etdéfinition, ou comment unfilm de guerre attendu vingt Hepburn et Spencer Tracy. Ça m’a aussi fait penser aux films avec Fred Astaire et Rita aux enfants la nutrition en leur apprenant à cultiver leur propre nourriture) parce que je le chat du raBBIn à la passion, au rythme d’un Le 1er juin orchestre symphonique.ans peut redéfinir le genre. Hayworth. Je me suis toujours demandé pense que les enfants devraient savoir d’où Film d’animation en 3D de Joann Sfar & Antoine Delesvaux, Bonus : Parfum de tournage;Cette reconstitution de la pourquoi nous ne faisions plus ce genre de provient leur nourriture. C’est un moyen peu avec les voix de Maurice Bénichou, Hafsia Herzi, François à la rencontre du public,bataille de Guadalcanal films aujourd’hui... coûteux de rester en bonne santé. Donc j’es- Morel... audio-description ; galeriereste une valeur sûre Q : Comment décririez-vous l’histoire ? saie aussi de manger de cette manière... adaptation de la célèbre bande-dessinée, cet ingénieux film photos ; bande-annonce.du cinéma. Bonus : R : C’est l’histoire de deux personnes qui font Q : Je crois que vous roulez parfois avec d’animation nous entraîne à travers les ruelles d’alger dansScènes coupées inédites, face à des choses très différentes. Jamie re- Lance Armstrong. Comment votre amitié a-t- les années 20. un rabbin vit paisiblement avec sa fille et sonArchives sur la bataille de cherche le succès financier, Maggie a souffert elle commencé ? chat, jusqu’au jour où celui-ci se met à parler... les ennuisGuadalcanal... et elle a peur de la maladie qu’elle traverse. R : Il m’avait vu dans un magazine vélo, il m’a commencent ! En fait, ils fuient tous les deux leurs peurs... envoyé un email et m’a demandé si je voulais Dessin animé sympathique fidèle à la bD, le chat du rabbin Dans la vie on insiste trop sur la notion de aller rouler avec lui. J’ai été un peu surpris propose une première partie de film intéressante et drôle, réussite, mais en fait tout le monde veut mais j’ai évidemment dit oui. Et nous nous mais une deuxième partie dans laquelle le rythme manque. trouver l’amour. sommes retrouvés en train de rouler ensem- malheureusement, la faiblesse du film réside dans ce qui aurait Q : Pouvez-vous vous identifier avec les ble. J’ai vite eu l’impression que nous n’allions dû être sa force : à trop vouloir embrasser toutes les cultures et personnages du film ? pas être en compétition (rires). J’ai donc forcé religions, le dessin animé devient une longue liste de rencontres R : Bien sûr, j’ai déjà aimé et j’ai perdu des sur la caféine et sur les produits énergétiques. (Juifs et musulmans pratiquants ou non, russes, africains, gens que j’aimais. D’ailleurs, je ne sais pas s’il Je pense que j’ai vomi la première fois que cheiks, Falashas, extrémistes...) malgré cela, on se laisse portervous allez y a un seul être humain sur terre qui pourrait nous avons roulé ensemble ! (Rires) par l’histoire : on rit et on découvre d’autres cultures... le Monstersrencontrer affirmer ne pas avoir vécu une expérience Q : Vous êtes impliqué dans des œuvres dépaysement est total. Film de science-fictionun Bel similaire. La chose la plus difficile dans le fait caritatives, est-ce que ça vous vient aussi de anglais de Gareth Edwards,et soMBre d’aimer des gens c’est que quoi que vous votre famille ? avec Whitney Able, ScootInconnu fassiez vous les perdrez un jour. Ça a été une R : Oui, une des choses fantastiques à propos de l’eau Pour les McNairyComédie dramatique de question récurrente en faisant le film. Com- de ma famille, c’est qu’ils ont toujours eu petit bijou de sF fauchée,Woody Allen, ment réagirions-nous si ça nous arrivait ? une conscience sociale et donner aux autres elePhants monsters nous fait suivreavec Naomi Watts, Antonio Q : Dans le film, on peut constater à de ça signifie vraiment quelque chose pour eux. Drame un couple improvisé quiBanderas, Josh Brolin nombreuses reprises que vous tenez la forme. Ma mère me disait souvent : « Il y a des gens USA tente de rejoindre les etats-Un retraité tente de se Vous avez suivi un entraînement physique qui ont tellement d’argent qui n’en donnent De Francis Lawrence unis. petit hic : ils doiventrefaire une jeunesse tandis pour le rôle ? Je sais que vous êtes très jamais aux autres et il y en a qui n’ont rien Avec Reese Witherspoon, Robert Pattinson, Christoph Waltz… franchir une zone infectéeque son ex-femme se met sportif... mais qui donnent plus que ceux qui ont Le 4 mai par des extraterrestres... leà croire à la voyance, et un R : Je cours beaucoup... Je fais également beaucoup. Il faudrait que nous puissions tous 1931. en pleine grande Dépression, alors qu’il vient de perdre réalisateur réussit à noushomme tombe amoureux beaucoup de vélo, j’en fais à peu près donner. » sa famille, un étudiant en école vétérinaire devient le soigneur embarquer dans un road-de sa voisine et envie partout. Si je passe un peu de temps dans animalier d’un cirque itinérant. l’arrivée d’une éléphante dans trip façon documentaire oùson ami écrivain... Bref une ville, je préfère faire du vélo plutôt que Love, et autres drogues en DVD & Blu-ray le cirque lui permet de se rapprocher de l’épouse du directeur le contexte devient prétexte.que du beau monde qui de prendre le taxi. J’ai d’ailleurs grimpé l’Alpe le 4 mai. Comédie dramatique américaine du cirque, dont il est tombé amoureux. le réalisateur de Bonus : Interviews dene se satisfait jamais de d’Huez qui est une des étapes du Tour de d’Edward Zwick, avec Jake Gyllenhaal, Anne constantine et de Je suis une légende adapte le roman de sara Gareth Edwards et dessa propre vie. C’est fin, France, c’était une montée assez intense, Hathaway, Oliver Platt. Bonus : Scènes inédi- gruen et en tire un superbe mélo dans l’esprit de l’âge d’or acteurs Whitney Able etdrôle et touchant, comme une des plus belles courses de ma vie… tes ; Discussion avec Jake Gyllenhaal et Anne d’Hollywood, à grand renfort d’images magnifiques et de grands Scoot Mc Nairy (37’19»d’habitude. incroyable. Avant j’allais à la gym mais plus Hathaway ; Bande-annonce. sentiments. - VOST) Bande-annonce4 / campus mag mai mai campus mag / 5
  4. 4. Cinéma dvd Par Jean-Michel Cathelotte hh, hItler a hollywood Docu-fiction France/Belgique De Frédéric Sojcher Avec Micheline Presle, Maria de Medeiros, Wim Willaert, Hans Meyer… Le 4 maivery hot tuB alors qu’elle tourne un documentaire sur micheline presle,Comédie fantastique maria de medeiros met indirectement à jour un complotUSA d’Hollywood visant, après la seconde guerre mondiale, àDe Steve Pink détruire le système cinématographique européen. partantAvec John Cusack, Clark d’un fait avéré (l’exigence, post-seconde guerre mondiale,Duke, Craig Robinson… par Hollywood, d’un quasi-monopole sur le cinéma européen),Des copains reviennent sojcher crée un fascinant ovni cinématographique, à mi-cheminsur les lieux de leurs entre le pamphlet pro-exception culturelle et le docu-fiction, levacances d’adolescents et tout enrobé d’un vibrant hommage à la grande micheline presle.se retrouvent propulsésdans les 80’s via unjacuzzi. very Hot tub est fast & furIous 5l’une des comédies les Actionplus délirantes et les plus USAdrôles sorties depuis très De Justin Linlongtemps. Suppléments : Avec Paul Walker, Vin Diesel, Jordana Brewster, Dwayne « Thebande annonce, scènes Rock » Johnson…coupées. Dominic toretto, sa sœur mia, brian O’conner se cachent à rio de Janeiro après l’évasion de Dominic. mais ils se retrouvent bientôt pris entre un homme d’affaires corrompu et un agent fédéral qui veut les coincer. après le carton du 4, on reprend les mêmes et on recommence (on y ajoute même l’un des héros du 2), pour notre plus grand plaisir il faut bien l’avouer. action débridée, jolies filles au caractère bien trempé… Du Fast & Furious crétin, bourrin, explosif et distrayant au possible, comme on aime !le ProcèsBarBIeCoffret 6 DVD. Direction GrIndhouse l’IntéGraleéditoriale et collectorhistorique : Dominique Action/FantastiqueMissika Réalisation : USAPhilippe Truffault De Quentin Tarantino et Robert Rodriguezpremier procès d’un Avec Kurt Russell, Rosario Dawson, Rose McGowan, Josh Brolin…criminel nazi jugé en Distribués séparément en europe, boulevard de la mort et planèteFrance en 1987, qui fut terreur furent conçus comme un programme “grindhouse” etégalement le premier auraient donc dû sortir en une seule fois en salles…ce qui n’a pasprocès intégralement été le cas. mais vous pouvez enfin les découvrir sous cette formefilmé. les faits reprochés dans ce box bourré à craquer de nouveaux suppléments. seulà barbie sont tristement bémol, les versions des films sont plus courtes que celles diffuséescélèbres : rafles de la rue séparément et la vF est le doublage canadien.sainte-catherine et d’izieu, Box 3DVD/Dble. BR TF1 vidéo. VOST 5.1 (DTS pour le BR), 16/9.déportation de plus de 600 Suppléments : les 6h de bonus des éditions collector des deuxJuifs et résistants... il sera films, plus près de 4h de bonus inédits…condamné à perpétuité. Maxi-collector pour mini-prix !6 / campus mag mai mai campus mag / 7
  5. 5. bOUQUin bOUQUin Par Jonathan Pretro l’eternel, et Melissa Idbazzi tome 1 : le saint le De Laurent Bidot, chez   Glénat, 13.50 euros a town where you live dessinateur, l’habit ne fait pas le moine. Auteur : Koji Seo Editeur : Pika Prix : 6,95 euros tome 2 : chargé par le vatican d’enquêter sur les candidats à la canonisa- Haruto Kirishima est un adolescent qui coule des jours paisibles dans une petite ville de province du Japon. sa vie est chambou- abbesses salammbô, l’integrale tion, thomas landon a le profil d’un homme à la vie bien rangée, lée le jour où yuzuki eba, la fille d’un ami de son père vivant jus- De Jean Trolley, François  jusqu’au jour où un éditeur lui qu’alors à tokyo, s’installe sous leur toit pour ses trois années De Gustave Flaubert et Philippe Druillet, d’après l’œuvre de  Dimberton et Erroc, chez Bam- propose de travailler avec un ro- de lycée. Haruto n’apprécie guère l’arrivée de cette inconnue Gustave Flaubert, chez Drugstore, 35 euros boo, 12.90 euros mancier qui prépare un manuscrit dans sa maison et son lycée, et est bien décidé à la maintenir Quand les écrits du grand gustave Flaubert fusionnent avec les Fin d’un diptyque qui a sur un saint qui serait immortel… à l’écart de sa vie. malheureusement pour lui, alors qu’il fait dessins du majestueux philippe Druillet, le résultat est sans longtemps tenu en haleine les laurent bidot exploite avec talent visiter le lycée à yuzuki, ils croisent la jolie nanami Kanzaki dont équivoque : salammbô l’intégrale constitue l’une des plus belles aficionados du premier volet. et efficacité l’originalité d’un Haruto est secrètement amoureux. cherchant désespérément œuvres de ce début d’année. entre beauté des corps et solennité l’histoire de ce flic qui se fait scénario ambitieux. à l’éviter afin qu’elle ne se fasse pas de fausses idées sur la du récit, la dégustation de ce sommet du « 9ème art » devient un justice lui-même et qui se pose relation qu’il pourrait entretenir avec yuzuki, Haruto n’est pas privilège pour les plus néophytes d’entre nous et un devoir pour mille questions existentiel- au bout de ses surprises… nous, bédéphiles endurcis. les avant, pendant et après l’acte. un héros attachant aux faux-airs du tueur de matz et Jacamon : une sorte de tueur de salopards en série avec un u localun carré de ciel ble arrière-fond d’humanisme. comme quoi, y a pas que des n Wood,  5 euros bouchers dans la vie! De Ryan Kelly et Bria Doki Doki Prix : 6,9 chez Delcourt, 27.5 0 eurosAuteur : Sô Editeur :  n. mais à laa tokyo, Fumika est une jeu ne idole de la chanso ents, elle doi t suspendre sa carriè re et À travers douze vill es des etats- et autant d’histoires , Kelly et neige fondation, tome 1 :demande de ses parretourner dans sa vill e natale. un ret our à la vie « norma l’air de lui déplaire. He le » ureuse de fêter unis wood dresse nt le portrait d’une e qui part sur le sang des innocents qui n’a pas vraiment , Fumika jeune femme paumé ichi, un ami d’enfance poir de trouver Collectif, chez Glénat, 13.50 euros ses ret rouvailles avec shû les routes dans l’es s’aperçoit que rien pourtant, la vérité n’a vraiment changé. est tout autre au suj et de s hell Blade un sens à sa vie. De new york chicago à en passant par le tex as, À une époque où la neige est devenue indispensable et indisso- ciable de la vie quotidienne sur terre, une terrifiante communau- té se nourrit de sang d’enfant pour combattre une maladie qui s étaient très proche Auteur : Je-Tae Yoo Editeur : Ki-oon Prix : 7,50 euros ce road-trip pas sionnant nous in- miyuki. alors qu’elle filles, c’est avec personnages fait des ravages : le virus du mal d’Orion. Face à cette horde de lorsqu ’elles étaient petites est londres, 1888. la ville entière est plongée dans la peur depuis vite à découvrir des mercenaires sanguinaires, quelques vaillants individus vont apprend que miyuki chants et des décors hauts en stupeur que Fumika sonna- que Jack l’éventreur rôde dans les ruelles mal famées de atta tenter de trouver une alternative à ce fléau qui touche l’ensemble devenue amnés ique… un trio de per whitechapel. À la nuit tombée, il traque, assassine et mutile couleur. cap tivant. à de la population. un premier tome encourageant qui met l’eau à s qui nous rappelle ges frais et attachant ses victimes avec une extrême férocité. son macabre rituel se sont importants et la bouche… quel point les souvenirs répète inlassablement, laissant les enquêteurs sans le moindre l’on est aujourd’hui. indice. mais les apparences sont trompeuses : bourreau comme font de nous ce que victimes dissimulent un effroyable secret…ce ballet gore et énigmatique est une véritable réinterprétation originale et hayate : the combat butler dérangeante du mythe de Jack l’éventreur. Auteur : Kenjiro Hata fight girl Editeur : Kana Prix : 6,75 euros Auteur : Izumi Tsubaki Editeur : Delcourt Prix : 6,95 euros le jeune Hayate ayasaki est un lycéen bien malchanceux. afin de pouvoir vivre de façon normale, chef d’une bande de voyous, mafuyu est renvoyée de son lycée suite à une violente bagarre. il cumule les petits boulots pour mettre de l’argent de côté. mais ses parents sont d’une telle promettant à sa mère de ne plus jamais se battre, elle intègre l’établissement privé midori- irresponsabilité qu’ils préfèrent dépenser tout l’argent qu’il gagne dans les jeux ! irrécupérables gaoka. mais, la veille de son arrivée, elle est confrontée à une rixe en pleine rue et sauve un et criblés de dettes, ses parents n’ont rien trouvé de mieux que de vendre leur fils à des yakuzas... jeune homme en danger... en danger, vraiment ? ce dernier est en fait son professeur principal : Désormais seul et en danger de mort, Hayate décide de se tirer de ce mauvais pas en kidnappant un brin sadique, il va forcer mafuyu à continuer de se battre ! pour protéger son identité, tout en une jeune fille. sa cible est repérée, elle s’appelle nagi. mais sa gentillesse naturelle lui a juste exécutant les ordres de son prof sadique, la jeune fille n’aura pas d’autre choix que de se cacher permis de la sauver d’un véritable kidnapping. pour le remercier de ce geste héroïque, nagi lui derrière... un masque de lapin ! l’auteur de sweet relax nous a concocté un shojo - vraiment propose de rembourser l’intégralité de sa dette à la condition qu’Hayate travaille comme major- très drôle - plus masculin que féminin ! dome auprès d’elle… 8 / campus mag mai mai campus mag / 9
  6. 6. bOUQUin vOYaGE Par Jonathan Pretro avEC LE ROUTaRd et Melissa Idbazzi Par Anne Boyer BARCELONE : QUE ! le diner auteur: Herman Koch editeur: belfond prix: 18,50 euros Deux couples passent une soirée dans un restaurant branché D’ams- charly 9 auteur: Jean teulé editeur: Julliard prix: 19 euros VIVA LA NOCHE! après les succès de «man- terdam. sept plats cinq actes, avec un apéritif en guise de prologue gez-le si vous voulez» et «le capitale historique de la catalogne, l’orgueilleuse barcelone ne ressemble pas aux autres et un pourboire pour épilogue. a table, ils parlent de tout et de rien, évitant soigneusement la (petite) bêtise commise par leurs fils res- montespan» Jean teulé puise cités espagnoles. a la fois européenne et catalane, entre mer et montagnes, cosmopolite, une nouvelle fois dans l’histoire pectifs. rien de bien grave...ils ont tué une sDF. Jusqu’où irions-nous de France. treizième roman ouverte et généreuse, d’une richesse artistique et culturelle passionnante, barcelone pour préserver nos enfant? voilà la question que nous pose Herman de l’auteur, «charly9» raconte respire un air de vacances perpétuelles. Koch, dans sa satire de la riche bourgeoisie entre complaisance de l’histoire de charles iX roi de B parents, défauts d’éducations, petites compromissions et ambitions France de 1560 à 1574. un titre loupées. irrévérencieux, en prélude au arcelone, paradis des promeneurs, se découvre avant tout à tiques, jambons serrano, légumes, patisseries, fruits de mer et autres règne pathétique et sanguinaire pieds. Laissez-vous guider par vos pas au hasard de ruelles merveilles culinaires à déguster et admirer sans modération! du monarque. en août 1572 tortueuses, dans le labyrinthe des rues pavées du quartier Avec votre fidèle Guide du Routard en main, partez ensuite sur les suite au bon conseil de sa mère gothique où l’on se perd avec délice. Vous prendrez ainsi le traces d’Antonio Gaudi, cet architecte de génie qui laissa en héritage la redoutable catherine de pouls de cette cité entre tradition et modernité. Cette ville trépidante à Barcelone ses célèbres maisons, colorées et biscornues, enchanteres-07-Ghost médicis, il ordonne le tristement est aussi le symbole de la fête et des jeunes, melting-pot grouillant de ses et inclassables, à visiter en ville ou admirer dans l’inoubliable parc célèbre massacre de la saint- culture, où les musées et les galeries côtoient les échoppes, les bars Güell. Antonio Gaudi, c’est aussi le penseur de l’incroyable Sagrada editeur : Kaze Familia, église unique en son genre et joyau architectural de la ville, ihara / yuki amemiya barthelémy qui lui vaudra de à tapas, et les boîtes de nuit branchées. Vos pas vous mèneront surauteur : yukino ich rester dans les mémoires. l’incontournable Rambla, avenue la plus mythique de Barcelone re- que l’artiste ne verra jamais achevée. Après cette découverte culturelleprix : 6,95 euros était divisé en deux insolite, grimpez dans le téléphérique et allez faire un tour du côté de mille ans, le monde liant la place de Catalogne au port, où vous pourrez acheter de tout,il y a de cela plus de : l’empire de barsb urg, sous du coq au lapin nain, en passant par des souris et des oiseaux... et où Montjuïc, cette colline qui abrite les plus beaux musées de la ville, et ce égalepuissants pays de for u raphaël, et le roy aume il est indispensable de se promener au moins une fois le soir, après en particulier le musée Miro. Ancien centre des Jeux Olympiques de de l’Œil du die la protection divine hael. lorsque raggs 1992, vous pourrez aussi y voir le musée et le stade olympique. Pour par l’Œil du dieu mic le dîner, pour goûter l’atmosphère toute catalane de cette artère qui de raggs, protégé nce prodigieuse bat au rythme du flamenco et des spectacles en tous genres. C’est ici les shoppeuses infatigables, sachez que Barcelone ne vous décevra pas! fut anéanti par la puissa que les musiciens, acrobates et statues vivantes redoublent d’ingé- Outre les grandes enseignes espagnoles, comme Zara ou Mango, où nde de barsb urg, le destin du mo vous trouverez votre bonheur à prix réduit par rapport à la France, ui de niosité et d’originalité pour attirer l’oeil et les applaudissements des bascula, en même temps que cel vous pourrez aussi découvrir des magasins qui n’existent pas encore ne garçon orphelin promeneurs. Vous aimerez aller flâner au marché de la Boqueria, où teito Klein, un jeu qui, mystérieuseme nt, n’eut plus Barzoon circus, tome 1 : se mêlent mille odeurs et foisonnent mille couleurs, entre fruits exo- à Paris, comme Stradivarius, un équivalent de H&M ou l’incontour- nable Top Shop, symbole de la mode anglaise, qui s’est installé dans aucun souvenir de son pas ritable Ovni sé... vé- du manga, 07-ghost est le jour de la citrouille la capitale catalane, alors profitez-en! Barcelone est une ville chère au coeur des cinéastes, qui en font le lieu de toutes les passions (Vicky nt prometteuse où Les bons pLans du routard une série vraime de johan pilet et jean-michel darlot, chez treize etrange, Cristina Barcelona de Woody Allen) ou le rendez-vous des jeunes ction s’entremêlent où dormir ? action et science-fi 9.90 euros fêtards européens (L’auberge espagnole de Cédric Klapisch). Car Bar- ement. dans l’amérique très profonde des années 30, au cœur d’une pension mari Luz : calle Palau4, 08002. Tel : 93-317-34-63. Metro : parfait Jaime1. Derrière l’hôtel de ville, dans le Barri Gotic. Selon saison 15- celone ne dort jamais tout à fait... Le soir, partez à l’assaut des innom- petite ville de l’alabama nommée temperance, le cirque barzoon brables bars à tapas qui vous allèchent de leurs devantures colorées. 24€/pers en dortoirs 3/6 lits, doubles 38-60€ avec lavabo. Wifi. Une pension pose son chapiteau, et ce, malgré un accueil quasi-fantoma- qui propose des chambres assez petites mais claires et agréables avec AC. Après avoir dégusté ces spécialités culinaires, prenez la direction de tique. très vite, de mystérieuses disparitions vont alerter nos Service blanchisserie et frigo à disposition. Loue aussi des appartements la Barceloneta, la célèbre plage de Barcelone, où vous pourrez passer enfants de la balle… pilet et darlot traitent cette enquête avec calle Unio dans 2 immeubles au dessus du théâtre Liceu. de bars en bars, dans une ambiance follement estivale, le long des pal- originalité et audace. l’essai est transformé. où manger ? miers et sur des rythmes endiablés. La dolça Herminia : Magdalenes, 27. 93-317-06-76. M. : Urquinaona. Tlj 13h-15h45, 20h30-23h30. Menu midi en sem max 9 € (entrée + plat Il ne vous reste plus qu’à sauter dans un avion et vous lancer à corps + dessert + boisson) ; carte 20 €. Décor recherché, éclairages en douceur, perdu dans ce tourbillon de sensations. Que viva Barcelona! «Manet inventeur du moderne,» belle mezzanine, où l’on sert une cuisine catalane à prix justes. Le menu du déjeuner est d’un très bon rapport qualité-prix, et Barcelonais et touristes se pressent devant la porte : n’hésitez pas à faire la queue. Service rapide rédigé par un collectif sous la direction de stephane guégan, chez gallimard , 42 euros et efficace. Ouvrage publié à l’occasion de l’exposition du musée d’Orsay du 5 avril au 3 juillet 2011. il reprend où boire un verre ? les questions posées par l’exposition,en repensant les multiples liens que l’art de manet a entre- margarita blue : calle Josep Anselm Clavé 6. Tel : 93-412-54-89. M :Dras- tenu avec la culture romantique, aussi bien visuelle, littéraire que politique. ce qui nous amène sanes. Dans le bas de la vieille ville à une encablure du port. Tlj 19h/3h. Vaste bar à l’ambiance latino qui sert aussi une cuisine mexicaine de bon à élargir la définition du réalisme que l’on assigne ordinairement à manet. “manet inventeur du aloi. Déco chaleureuse et théatrale avec un un immense comptoir et plein moderne” donne ainsi une place de choix à l’oeuvre tardive mal connue et surtout, mal comprise si Guide du routard guide de conversation de miroirs de couleurs. De temps à autre, spectacles divers sur la petite l’on en fait une simple étape vers la “peinture pure”. Barcelone 2011 : espagnol : scène du fond. Musique avec DJ. 9.90 euros 6.90 euros www.routard.com 10 / campus mag mai mai campus mag / 11
  7. 7. ZOOm ZOOm Par Emanuelle Ringot « Au dépArt, lA scène c’étAit vrAiment douloureux pour moi » Quel est ton rapport à la scène ? pas pu montrer quelle était leur vraie couleur musicale. Je au départ, la scène c’était vraiment douloureux pour moi. pense qu’il faut se servir des deux. se faire connaître via les J’étais terrorisée. J’avais l’impression d’être toute nue face à médias ou les sites comme myspace et aller affronter la scène une foule de personnes habillées. Je ne sais pas comment font en même temps. les artistes qui disent que la scène c’est un pur bonheur. le pa- A quel artiste français ou international préfères-tu qu’on te Le premier album d’Imany a la forme d’un cœur radoxe, c’est que j’ai débuté par là, mais j’étais très nerveuse à chaque fois. compare ? Je ne sais pas. peut-être tracy chapman. Je suis fan et ce brisé*. La jeune femme nous chante le récit d’un Et maintenant ? n’est pas pour rien que je suis allée la voir en concert trois voyage fragile et déroutant, tout en douceur, qui risque maintenant, ça va mieux. J’ai encore une petite appréhension mais j’ai décidé de lâcher prise. De ne plus être tout le temps fois en un an. sinon amos lee. il a une voix envoûtante. il fait du folk country. un peu comme Joe purdy. il écrit des textes fort de la propulser sous le feu des projecteurs. Entre dans le contrôle. magnifiques et il a une voix de fou. souvenirs et confidences, Imany raconte son histoire. Tu t’es produite à New York et à Paris. As-tu ressenti une dif- férence entre ces deux publics ? Peux-tu nous parler de ton album « The Shape of a broken heart »? Celle d’une jeune femme originaire des îles Comores Je dirais qu’à new york les gens sont un peu blasés. ils ont le processus a été long. On a écrit 36 chansons pour au final déjà vu tout le monde. en France, ils ne sont pas moins blasés qui veut faire entendre sa voix. mais peut-être plus curieux. J’aime beaucoup me produire en n’en garder que 12. il a fallu que je réfléchisse à la couleur que je voulais donner à cet album et de qui il fallait que je m’entou- province. après ma vision n’est sûrement pas objective. new re pour le réaliser. ensuite, s’est aussi posée la question des york pour moi c’était le tout début. J’ai grandi musicalement fonds qu’il fallait trouver pour pouvoir faire ce dont je rêvais. Pour commencer, peux-tu nous raconter tes débuts dans la depuis. Ça serait peut-être différent aujourd’hui. Tu es contente du résultat ? musique ? C’est important pour toi d’avoir une reconnaissance en France ? Je suis ravie. Ça a été dur d’éliminer certaines chansons. a Je ne peux pas vraiment dire quand commence ma carrière Je n’y ai jamais vraiment réfléchi. Oui, c’est important parce chaque fois, c’est un déchirement. mais j’aime l’esprit acous- musicale. probablement à new york. J’étais partie faire man- que c’est là d’où je viens. c’est là où vit ma famille, disons que tique qu’on a su garder en prod’. tout ça n’aurait pas été nequin et je me suis produite sur pas mal de scènes là-bas. c’est un plus. possible s’il n’y avait pas eu le processus de maturation pen- J’ai ensuite été hôtesse dans des restaurants ou vendeuse En parlant de ta famille, ils t’ont toujours soutenue dans tes dant quasiment trois ans. On a avancé pas à pas et j’étais en pour produire une maquette (One, ndlr). et puis un jour, j’ai choix de carrière ? confiance avec mon équipe. téléphoné à ma sœur qui était en France et qui travaillait là- au départ, ils n’étaient pas totalement convaincus. le monde Si tu devais choisir une chanson ce serait laquelle et pour- bas, pour savoir si elle voulait bien être mon manager. elle a du mannequinat ou de la chanson, c’est loin de leur culture. quoi ? accepté tout de suite. Je suis revenue en France, et on s’est Quand j’ai laissé tomber la fac, je crois qu’ils ont eu peur, sur- c’est une question très difficile ! J’ai du mal à choisir. c’est lancées toutes les deux dans l’aventure. On a commencé par tout mon père qui jusqu’à très récemment me demandait en- parce que c’est un très bon album (rires). J’hésite entre seat démarcher toutes les salles de paris pour me faire connaître. core quand j’allais reprendre des études. maintenant, il y croit. with me et the shape of a broken heart. a l’époque j’avais un set de presque 45 minutes avec des re- il aime l’album en plus. Pour finir, comment espères-tu ton avenir? prises et des compos, le tout en guitare-voix. On a fait un peu Tu n’as jamais eu de doutes quant à l’idée de te lancer dans la J’espère que mon avenir sera bienveillant. une belle tournée comme si on était dans les années 60. D’abord la scène pour musique professionnellement ? en France, en europe et pourquoi pas aux etats-unis. J’aime- se faire un nom, ensuite l’album. et en 2008, un producteur parfois je me demande si je ne serais pas mieux au chaud avec rais trouver un appartement aussi. mais surtout je voudrais m’a remarquée. un diplôme. J’aimais beaucoup l’école, le fait d’apprendre des avoir toujours autant de plaisir à faire ce que je fais. Du plaisir Qu’est-ce que ta carrière dans le mannequinat t’a apporté ? choses. Je retrouve ce sentiment en ce moment car je me suis et du courage. Faire mannequin, ça n’a jamais été une vocation. mais ça m’a mise à la guitare depuis plusieurs mois. c’est fascinant d’ap- appris beaucoup de choses. D’abord et surtout à encaisser les « non ». pour un « oui », il faut compter trente « non ». c’est prendre. Tu as choisi de commencer par la scène. Aurais-tu pu envi- « Je voudrAis Avoir vraiment pas facile au départ. puis, au final, je me suis forgée une bonne armure. le métier m’a aussi offert une vraie disci- sager de te présenter à une téléréalité type X Factor pour percer ? touJours AutAnt pline de vie que je suis toujours. tant physique que mentale. Quelles sont tes influences musicales ? Oui, avec ma sœur on l’a envisagé. On s’était donné un an pour démarcher en se produisant dans les salles de concert de plAisir à fAire ce mes influences musicales ? elles sont diverses. J’aime beau- coup nina simone, billie Holiday, ben Harper et même Kurt à paris. et après on s’était dit que je pourrais tenter ce type de concours si ça n’avait pas marché. au final, j’ai rencontré mon que Je fAis ! » cobain. producteur au bout de huit ou neuf mois et la question ne s’est Diverses et éclectiques ! plus posée. Dans le style musical oui, c’est vraiment très large mais au fi- Tu penses que c’est un bon moyen pour les jeunes artistes nal, ces voix ont toutes un point commun à mon sens. elles ont pour se faire connaître ? une vraie identité vocale. Quand on entend ces artistes, on les Oui. ce qui me gêne dans ce type de concours c’est qu’il n’y a * Imany – The Shape reconnaît à la première note. ils ont eu des destins tragiques pas le phénomène de maturation. tout est trop rapide. cer- of a Broken hearT chacun à leur manière, et ils le racontent en chanson. tains artistes qui sont entrés là-dedans se sont perdus et n’ont Sortie le 2 mai 201112 / campus mag mai mai campus mag / 13
  8. 8. mUSiQUE mUSiQUE Par Alexandre Emanuelle Dubois. RingotThe e.T’s,les arTisTesd’un auTre mondeIls ont 23 ans à peine et les E.T’s comptent déjà des milliers de fans. Ice et Jo A baignent dans lamusique depuis leur enfance et aujourd’hui ils se lancent dans une nouvelle aventure. Un albumde 13 titres qui à la découverte de leur univers décalé. Rencontre.Salut les E.t’s ! Pour commencer cette interview, dites nous pourquoi vous avez choisi ce nom?Ice : A la base, on vient d’un collectif énorme mais quand on a déménagé en France, on a perdu95% de nos potes. On s’est dit qu’il fallait obligatoirement changer de nom ! Nous venons en paixJo A : The E.T’s, c’est venu assez naturellement. Déjà, ça représente bien notre univers décalé, unpeu extraterrestre, notre imaginaire...Votre style est très délicat à définir. Comment expliquer aux lecteurs quel genre de musique vousfaites ?Ice : On mêle toutes nos influences. De l’électro au hip-hop. Tous nos morceaux ont une basecommune qui a évolué un peu au fil du temps.Jo A : Si on devait se donner une étiquette, ce serait de la musique « hype-pop ». Qui mêle à lafois les bases du hip-hop mais remises au goût du jour.Parlez-nous de votre album.Ice : On a suivi toute la production de l’album pas à pas. Tout ! De la composition des morceauxau passage en studio.Jo A : C’est la politique du « do it yourself » ! On voulait vraiment s’impliquer dans cette aventureet au final on est très contents ! Bien qu’on soit toujours un peu perfectionnistes, l’univers nousressemble, c’est très cool.Votre actu des prochains mois en dates ?Jo A : L’album est sorti en version digitale le 25 avril et il sort en format CD le 23 mai prochain.Ice : Ensuite, de la scène certainement. On va faire un ou deux festivals cet été. Sûrement d’ailleursles FrancoFolies de Montréal !Pour finir, j’aimerais savoir où vous vous voyez dans cinq ans.Ice : Dans la musique toujours, on l’espère en tout cas !Jo A : Peut-être même avec autre chose en parallèle, c’est à voir mais on continuera la musiquequoi qu’il arrive. On compose tout le temps, même en ce moment alors qu’on est en train de sortirnotre premier album !14 / campus mag mai mai campus mag / 15

×