Le magazine des années étudiantes                                            168 Avril 2012www.planetecampus.comformationl...
PSYCHOMOTRICIEN :                                                                                 Sommaire      un métier ...
zoom  par Benjamin Cerulli                                                                                                ...
Musique     Par Benjamin CerulliRevolverpasse la deuxièmeUn premier album écrit dans leur chambre, tout en douceur, un sec...
Cinéma                                                                                                                    ...
Cinéma                                                                                                                    ...
bOUQUINPar Jonathan Pretro                                                                                                ...
bOUQUIN Par Jonathan Pretro                             Désaccords                                                     jea...
Campus Mag 168 - Avril 2012
Campus Mag 168 - Avril 2012
Campus Mag 168 - Avril 2012
Campus Mag 168 - Avril 2012
Campus Mag 168 - Avril 2012
Campus Mag 168 - Avril 2012
Campus Mag 168 - Avril 2012
Campus Mag 168 - Avril 2012
Campus Mag 168 - Avril 2012
Campus Mag 168 - Avril 2012
Campus Mag 168 - Avril 2012
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Campus Mag 168 - Avril 2012

1 956 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 956
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Campus Mag 168 - Avril 2012

  1. 1. Le magazine des années étudiantes 168 Avril 2012www.planetecampus.comformationles mastersqu’il vous fautBeautéles produitscapillaires Jeux vidéo Fray, la révolution indé Musique interview de Revolver Le conte de fée d’IRMA
  2. 2. PSYCHOMOTRICIEN : Sommaire un métier d’équilibre en plein essor Musique 04 Irma 06 Revolver FO E Cinema RM T R 08 Justin timberlake Edito AT ÉM Mode IO UN N É 24 Le Jean, c’est incontournable Ensoleillé, le mois de Mars nous G RÉ Jeux vidéo RA E* a laissé rêveur pour un printemps radieux. Il a été hélas marqué par TU 26 Fray, la révolution indé le terrible drame de Toulouse, IT Formation une tuerie qui a fait 7 morts, cette E tragédie a endeuillé la France 30 Les masters qu’il vous faut entière. L’attentat perpétré par Mohamed Merah, un jeune français d’origine algérienne, intervient en pleine course à l’Élysée provocant un véritable tournant dans la campagne Vous pouvez encore vous inscrire au vez présidentielle ! Après une brève trêve de la campagne électorale, la machineCONCOURS COMMUN (Paris - Marseille) politique s’est remise en route, il est néanmoins légitime de s’interroger du Samedi 12 mai 2012. sur les conséquences politiques du drame. L’une d’entre elles, c’est le retour de la thématique de la sécurité, elle profite à l’extrême Téléchargez le dossier d’inscription sur notre site : www.isrp.fr sier droite et à l’UMP, mais attention la gauche n’a pas dit son dernier Nombre de places à Paris/Marseille : 285 e mot. Le Parti socialistecompte bien surfer sur les éventuelles erreurs des services de renseignement lors de l’intervention au domicile de *L’Alternance (apprentissage et contrat pro) permet Mohamed Merah, mais aussi sur le climat de haine que l’UMP a instauré à de nombreux étudiants une formation gratuite pour gagner des points auprès des français. et un salaire compris entre 65 et 85 % du SMIC. Cette campagne électorale nous réserve encore bien des surprisesC’est vraiment l’année où il faut entrer dans un Institut de Formation en ! N’oubliez pas donc de noter dans Psychomotricité avant la modification des programmes des concours. vos agendas une date importante le 22 Avril ( premier tour des élections présidentielles). 20 rue Voltaire 93100 Montreuil - Tél. 01 41 63 29 80 - redaction@campusmag.fr - Fax. 01 41 63 29 89 Directrice de la publication Johanna Naon Secrétariat Lydia Faribault l.faribault@campusmag.fr Ont participé à ce numéro : Jean-Michel Cathelotte, Mélissa Idbazzi, Jonathan Guez, Jonathan Petro, Ovary,Docteur Flou, Sarah Riahi, Ornella Lamberti, Françoise Krief, Marine Bépoix, Fabienne Prévot,Grégoria Rubio, Emmanuelle Germain,Arno Bihet Publicité publicite@campusmag.fr Pôle culture : Guillaume Courchay g.courchay@campusmag.fr Pôle orientation : Karelle Roussin karelle@campusmag.fr 19-25 rue Gallieni 13 rue Chape • 13004 Marseille 92100 Boulogne Billancourt Tél. 04 91 341 341 Pôle Grande consommation: Sabrina Dubois, sabrina@campusmag.fr Tél. 01 58 17 18 50 Métro : Réformés, Canebière, Maquette SCOB maket@campusmag.fr Métro : Porte de Saint Cloud Cinq Avenues Longchamp Impression Vic Services © Couverture crédit DR isrp.fr marseille.isrp.fr Dépôt légal à parution. Toute reprodution d’articles, d’annonces, publicités est formellement interdite et engage les contrevenants à des poursuites judiciaires.La rédaction décline toute responsabilité du contenu éditorial des magazines Campus Mag, Campus Mag Culture, Campus Mag Lycée L’ISRP est un établissement d’enseignement supérieur privé, agréé par les Ministères de la Santé CAMPUSmag est édité par 2NK MEDIAS, S.A.R.L au capital de 90 000 euros. Gérant: Paul Naon ISSN 1267-7876. et de l’Enseignement Supérieur, autorisé à délivrer une formation par le Conseil Régional.
  3. 3. zoom par Benjamin Cerulli zoom Irmad’une que c’est quelque chose qui leur a plu dès le départ. Au Oui, surtout que je jouais dans un groupe de rock à contraire : on peut se reposer sur quatre-cent-seize l’époque. En plus, c’était un lycée très catholique, donc on personnes dans mon cas, qui peuvent me dire « on préfère n’avait pas de jean troué mais des chemises bien rentrées ça, ou ça » à tout moment, ou m’aider à choisir entre deux dans le pantalon... et on jouait les rebelles en chantant « mix d’une chanson… et ils sont généralement tous d’accord We dont’ need no education » (cf : Another brick in the Wall sur la même chose, il n’y a jamais quatre-cent-seize avis. de Pink Floyds). Itinéraire Tu as une vraie voix, qui nous rappelle parfois Lauryn Et aujourd’hui, on peut lire sur le site de MMC (My Major Hill, à la fois délicate mais aussi dynamisée par des Company), 400 000 écoutes, 96 000 pages vues, mais il y a rythmiques soul, reggae ou hip-hop. Dans quel univers aussi le disque d’or, le disque de platine... Tu ne te dis pas musical as-tu grandi ? que cela va trop vite ? enfant de la soul Lauryn Hill, on est en plein dedans, c’est pourquoi cela Complètement. Je n’ai pas le temps de réaliser. Tu es me fait plaisir quand on me compare à elle. Après, c’est dedans et tu fais, tu fais, tu fais... Et puis il y a des moments, un mélange de tout : beaucoup de soul, de new jazz, mais comme cet hiver, quand je suis revenue au Cameroun, où aussi beaucoup de pop, et de pop rock même. J’écoutais tu regardes en arrière et tu te dis qu’il y a eu du chemin. souvent des groupes comme Queen, Oasis... Tu es actuellement en école de commerce, ce qui semble Tu écris seule tes textes. Qu’est-ce qui est venu en être un gros sujet... Peux-tu nous en parler ? premier : l’écriture ou la musique ? Ce qui est drôle, c’est que le jour où j’ai été admise à l’ESCP, La musique, clairement. J’ai commencé par du piano je signais chez MMC, quasiment au même moment. Tout classique, ce qui n’a absolument rien à voir, et c’est plus s’est toujours déroulé en parallèle, j’ai toujours réussi à tard que j’ai commencé à gratter sur la guitare de mon jongler pour les cours : j’y allais du lundi au mercredi et père, parce que le problème avec le classique, c’est que tu j’étais en tournée du jeudi au dimanche. Ce qui est bien, suis la partition que tu ne dépasses pas. J’avais besoin d’un c’est que chez MMC comme à mon école, ils sont assez autre instrument pour composer. arrangeants. Tu racontes ton histoire dans cet album, tu y parles Tu comptes aller jusqu’à l’obtention de ton diplôme ? principalement d’amour, et il semble qu’il y a deux Oui, car il ne me reste plus que quelques matières à approches de l’amour : la manière « End of the story » ou passer, et ce serait vraiment dommage de ne pas aller « Every smile », assez nostalgique, et la manière « In love au bout. Si je rentrais à l’école maintenant, bien sûr que with the devil », plus sombre, plus révoltée. je me poserais des questions, mais je me dis que j’ai déjà On peut clairement le voir comme cela. Après, il y a des fait le plus gros, j’ai commencé et j’ai envie de terminer. Et chansons qui rendent hommage au pays dans lequel j’ai puis ça me permet aussi d’être en cours, d’avoir le recul grandi : « Every smile » c’était une manière de dire que tous nécessaire par rapport à ce que je vis, cela me ramène à les sourires, toutes les choses que j’ai vécues là-bas, m’ont la réalité. permis d’écrire, de composer. Quand j’ai écrit « I know », je me révoltais contre ce que je voyais : un pays riche et des Tu pars bientôt aux Etats-Unis. Que vas-tu y faire ? gens pauvres, c’est quelque chose que je n’arrivais pas à On va enregistrer la version américaine de l’album, parce comprendre. que j’ai signé là-bas il y a deux mois, chez Universal Music. Sur cette version, il y aura des chansons qui existent déjà, Tu as grandi au Cameroun, tu es arrivée en France à mais aussi des nouvelles. C’est un gros pari : les États-Unis quinze ans. Comment s’est passé la transition, à un âge c’est quelque chose d’énorme, mais cela va également de transition justement ? demander beaucoup de travail, parce que des gens qui font Très mal (rires). Non, bizarrement, je pense que j’étais faite de la guitare et qui chantent sur un arbre, il y en a beaucoup pour tourner, parce que je m’adapte très vite à n’importe là-bas. C’est un beau challenge ! quel endroit. Je me dis toujours que c’est une étape, je Les noms des quatre-cent-seize internautes/producteurs ne me suis pas dit que je ne reverrais jamais mon pays... Il n’y a pas des moments où tu te dis « mais pourquoi sont inscrits sur la pochette de l’album. As-tu déjà Quand je suis arrivée ici, bien sûr qu’il y avait un peu de moi » ? rencontré quelques-uns d’entre eux ? nostalgie par rapport à mes racines, mais je me disais Oui, tout le temps. Mais je me dis que je ne trouverai pas de Oui, surtout les deux dernières années, quand je que j’allais découvrir plein de choses, rencontrer plein de réponse à cette question, je préfère donc concentrer mon tournais. A chaque fois que je passais dans une ville où il nouvelles personnes. énergie afin d’être à la hauteur de ce qui m’arrive. En plus y avait des producteurs, ils venaient me voir à la fin des je suis assez croyante, et je me dis souvent que ce que tu asLetter to the Lords est un long album comprenant une concerts et on discutait. On se rend vraiment compte que Tu retournes souvent au Cameroun ? aujourd’hui peut disparaître comme cela [elle claque desvingtaine de morceaux, pourquoi as-tu fait ce choix pour eux, ce n’est pas un investissement, ils n’attendent J’y suis retournée pour le dernier Noël, et cela faisait six doigts] le lendemain.dans une époque où l’album synthétique (dix ou douze pas forcément un retour ; ils sont juste contents d’avoir ans que je n’étais pas rentrée. Retrouver la chambre dansmorceaux) semble être plus à la mode ? participé au projet d’un artiste. laquelle j’ai composé mes premières chansons... c’estIrma : C’est une réédition du premier album qui faisait dans ces moments que tu réalises ce qu’il s’est passé.douze morceaux, et cela me fendait le cœur car on avait J’allais justement te demander si quatre-cent-seize LETTER TO THE WORLDdû faire des choix, alors qu’on en avait enregistré au moins producteurs, cela ne faisait parfois pas trop de comptes à Tu t’es fait connaître alors que tu étais encore au lycée ; MYMAJORCOMPANY / WARNER MUSICvingt au départ. Mais comme ils étaient tous mes petits rendre... Tu n’as pas eu peur de cela au début ? comment cela se passait ? Tu étais un peu la « star » dubébés, j’avais envie de tous les placer ! Non, c’était plutôt rassurant, surtout le fait de se dire lycée, les gens te connaissaient ?4 / campus mag avril Avril campus mag / 5
  4. 4. Musique Par Benjamin CerulliRevolverpasse la deuxièmeUn premier album écrit dans leur chambre, tout en douceur, un second composé surles routes américaines... Avec « Let Go », les trois Parisiens de Revolver n’en finissentplus de surprendre, et continuent de tracer leur chemin dans le monde de la popfolk rénovée façon classique : Ambroise, Christophe et Jérémie ont su apporter àleur deuxième opus une couleur indéniablement californienne, avec une batteriequi a définitivement trouvé sa place au sein de mélodies bien plus échafaudées.C’est toujours aussi soigneux, toujours aussi méticuleux, et c’est du made in France.Rencontre avec Revolver. Revolver, comment vous êtes-vous rencontrés ? dit. C’est aussi un bon contraste entre la violence du Christophe Musset : On s’est rencontré au collège, mot et notre musique, qui est très douce. Ambroise et moi, mais avec Jérémie ils se connaissent depuis tout petits, ils étaient ensemble à la maîtrise de Cette référence aux Beatles s’arrête à cette affiche ? Notre-Dame de Paris. On a commencé à jouer tous les C.M : Actuellement, je ne m’amuserais pas à chercher trois, et à ce moment-là on a trouvé ce son acoustique dans notre musique chaque référence aux Beatles ; qui fonctionnait bien, basé sur un trio, deux guitares c’est un groupe qui a créé un nouveau langage musical, acoustiques, le violoncelle et trois voix ; à partir de là, et aujourd’hui tu ne peux pas faire semblant de étaient totalement acoustiques, sans micro ; on jouait où tu vas jouer devant cinq milles personnes, et où tu as on a fait notre première maquette. l’ignorer, c’est un socle pour n’importe quel musicien chez des amis, dans des cafés... Un ami m’a dit que l’impression d’être les Gun’s and Roses, et le lendemain au monde. cela lui faisait penser à de la musique de chambre, pop. tu vas faire un concert dans un petit endroit, devant quinze Le nom de votre groupe est issu d’un poster des A.W : On nous a souvent parlé des Beatles parce qu’on C’est comme ça qu’on a trouvé ce concept de « pop de personnes, et où tu te dis que ce n’est pas gagné. En Beatles, qui se trouvait dans la chambre d’Ambroise s’appelle Revolver, mais finalement notre musique est chambre », qui nous définissait parfaitement. tournée tu passes très vite de haut à bas, et c’est ce qui à l’époque. plus inspirée de groupes comme Simon et Garfunkel, t’aide à garder la tête froide. Ambroise Willaume : C’était l’un des Revolver Sessions. les Beach Boys ou Elliot Smith. Au début, on avait C’est cela qui vous a amené à jouer dans des chambres On trouvait que c’était cool d’appeler notre groupe mis Elliot Smith en figure à suivre, il nous a beaucoup d’hôtels, des salons d’appartements... Music For a While était un mélange de pop folk et de ainsi, on pensait que ça n’avait pas encore été fait. Mais inspiré. Les Beatles restent une base. A.W : Oui, au départ on jouait n’importe où, on a même musique classique, aux harmonies très adoucies, alors que en fait il y en a plein ! (rires) Mais pas en France, cela joué dans un magasin de vélo ! C’est génial, on ne votre deuxième album est plus rythmé et plus fourni en Expliquez-moi le concept de « pop de chambre ». demande que trois chaises, on se met dans un coin et on arrangements ; est-ce qu’on peut dire qu’il sonne l’heure A.W : C’est un terme qu’on a inventé, au début. C’était joue quelques morceaux. de la maturité pour Revolver ? par rapport aux premiers concerts que l’on faisait, qui C.M : Et puis c’est aussi intéressant en tournée, car tu as C.M : La maturité c’est plutôt le moment où tu en es à toujours le temps de te faire un petit showcase. C’est bien ton septième album, où le groupe de rock débranche les d’avoir les deux : le côté intimiste, et le soir sur scène où guitares pour faire un album acoustique... En ce qui nous on branche nos amplis, et où on fait des variations, c’est concerne, la maturité était donc plus sur le premier ! totalement différent. (rires) A.W : On a surtout beaucoup évolué, au niveau des effets, Votre premier album a été un grand succès : cent mille des textures... C’est un album qui s’est écrit sur la route exemplaires vendus, deux nominations aux Victoires de en fait, dans des bus, dans des chambres d’hôtels, alors la musique, salué par la critique... Comment vit-on toute que le premier a été fait dans notre chambre. Entre nos cette effervescence quand on est aussi jeune ? deux albums, on n’a fait que tourner, il n’y a jamais eu un C.M : On n’avait jamais démarché de maison de disque. moment où nous avons pu nous poser sur Paris. On en était à peine au stade des maquettes sur Myspace C.M : Ce qui change surtout c’est la place de la batterie, et que E.M.I nous contactait. Après on est allé de surprise puis que nous avons commencé à intégrer une basse pour en surprise ; l’album, la radio, et puis un jour on nous libérer le violoncelle, qui était un peu contraint par son téléphone pour nous dire qu’on est nominé deux fois aux rôle de basse, pour qu’il puisse redevenir un violoncelle. Victoires de la Musique... A.W : On n’a pas eu le temps de réaliser, tout est allé très vite, et nous étions toujours en tournée, cela ne nous laissait donc pas le temps de nous guetter à la télé. On Let Go passait notre temps à faire des concerts, et les concerts te EMI MUSIC ramènent bien à la réalité : un jour tu vas faire un festival6 / campus mag avril Avril campus mag / 7
  5. 5. Cinéma CinémaDVD Par J.Guez DVD Vous avez dit dans une interview que le fait que Time Out soit un thriller social vous avez incités à accepter le rôle. Timberlake: C’était l’une des raisons. La première fois que j’ai lu le scénario, ce qui m’a frappé c’est cette ob- session que l’on a de toujours vouloir paraître jeune et beau, et le fait que nous classions les gens en fonction NOUVEAU DEPARTINTERVIEW de leur porte-monnaie… Seyfried: On y a attaché beaucoup d’importance, nous Comédie dramatique ne sommes pas comme les héros d’un film d’action. USA A SEYFRIED Il y a un peu de cela, mais ce n’est pas le principal. De Cameron Crowe C’était bien, nous avions beaucoup de choses à garder Avec Matt Damon, Scarlett Johans-D’AMAND constamment à l’esprit. Il se passe énormément de son, Elle Fanning, Thomas Haden choses dans le film. Church… IMBERLAKE Sortie le 18 avril 2012 Est-ce que vous pensez que le film a aussi un mes- ET JUSTIN T sage politique ? Un homme, veuf et père de deux Timberlake: Je pense que les meilleurs films de scien- enfants, décide de changer de vie ce-fiction ont quelque chose à dire sur notre société. en achetant une maison située au Je ne veux pas parler à la place d’Andrew, parce que cœur d’un zoo dont il souhaite les idées viennent de lui, mais je pense que c’est un relancer l’exploitation. Le réalisa- heureux hasard de parler de cela juste au moment teur de Presque Célèbre adapte où l’économie est devenue un problème pour nos l’histoire vraie de Ben Mee et de pays et avec ces revendications contre le capitalisme, sa famille avec le talent qu’on lui c’est même un sujet brûlant. Je ne sais pas comment connaît. Entre rire et émotions, ce Andrew a fait. Peut-être a-t-il une boule de cristal ? Le très joli film atteint sa cible : le film a été écrit, je pense, dans l’esprit des grands films cœur ! de science-fiction et c’est ce que j’ai vraiment aimé. Le + Campus : La véritable Ben-Comment vous êtes-vous identifiés aux Seyfried: Ses méninges sont tout le temps en train de jamin Mee fait une apparition clinpersonnages que vous interprétez fonctionner, et il a mis le film en scène en prenant en d’œil à la fin du film, dans le rôledans le film et aux thématiques compte les problèmes que nous traversions. Car ce d’un touriste.développées dans Time Out ? que nous traversons dans le film est une caricatureSeyfried: Le film est assez ancré de ce qui se passe réellement. Il a bien argumentédans la réalité, bien qu’il soit sa démonstration. C’est la raison pour laquelle seulextrême. Andrew Niccol peut faire un film de science-fictionTimberlake: Ca n’a pas été aussi réaliste.évident. Nous savions que nous BLANCHE NEIGEserions dans un nouveau monde basé sur Après avoir tourné dans ce film, vous préféreriez avoirde nouveaux concepts, alors nous avons beaucoup plus de temps que d’argent ? Comédie fantastique.discuté pour rendre nos personnages plus humains, Seyfried : Oui, plus de temps. USA.leur donner une dimension plus terre-à-terre. Je pense Timberlake : Le temps et la santé sont les deux plus De Tarsem Singh.qu’il le fallait dans un film comme ça. C’est mieux de grandes richesses que l’on puisse posséder. Avec Julia Roberts, Lilly Collins,le faire à chaque fois, mais spécialement dans un film Armie Hammer, Nathan Lane…comme celui-ci. Dans le film, les personnages veulent obtenir plus de Sortie le 11 avril 2012. temps, et il y a un parallèle à faire avec la vraie vie.Le principe du jeu d’acteur est, bien entendu, de Comment gérez-vous votre temps ? Le voyez-vous filer Blanche Neige, la méchante belle-faire croire aux situations, mais n’est-ce pas étrange entre vos doigts ? mère, le prince charmant, les septqu’Olivia Wilde joue votre mère alors qu’en réalité elle Seyfried : J’ai comme l’impression que je gère mieux nains… Le réalisateur de The Cell etest plus jeune que vous ? Ca demande un gros effort mon temps à présent. Depuis ce film, ça a beaucoup de Les Immortels se réapproprie led’imagination ? changé. Je suis un peu multitâches. Je sens que je suis célèbre conte, et le réinvente pourTimberlake: Quand j’ai lu le scénario, j’ai su que ça plus dans le présent, parce qu’il n’y a pas vraiment en faire un film fun, léger, certesallait paraître curieux avec n’importe quelle actrice, d’autres solutions que d’être conscient du temps et de inoffensif mais très distrayant etmais pour être honnête j’ai été très heureux que ce profiter de chaque instant. visuellement magnifique (Tarsemsoit Olivia, parce que c’est une très bonne amie. Timberlake : Je suis d’accord. Je me souviendrai Singh oblige). Les acteurs on l’airNous avons beaucoup ri à propos de cela, toujours de ce film parce qu’il m’a permis de prendre de s’amuser et leur plaisir estje lui disais qu’elle était la cinquantenaire conscience qu’il fallait apprécier le temps que nous communicatif.la plus sexy que j’aie jamais vu. Puis avions. Ca semble un peu cliché, mais c’est vrai.nous avons travaillé nos scènes. C’est Le + campus : Le film est dédié àégalement la preuve de son talent d’ac- Time Out en dvd le 4 Avril (FPE) la costumière Eiko Ishioka. Les fanstrice. J’étais complètement convaincu en la Bonus : Chaque minute compte : les fondements du Trône de Fer ont droit à uneregardant dans le film. Et beaucoup de mes d’une société ; 10 scènes inédites et intégrales, avec apparition qui leur fera plaisir à laamis m’ont dit avoir trouvé ma mère très sexy ! commentaire d’Andrew Niccol. fin du film.8 / campus mag avril Avril campus mag / 9
  6. 6. Cinéma CinémaDVD DVDPar AurelienMamou Le film navigue entre la comédie et le drame de ma- nière un peu inégale, mais l’ensemble demeure très réussi, notamment grâce a la prestation de Charlize Theron, impériale dans ce rôle de jeune adulte. Elle réussit à rendre attachant un personnage détestable. On se dit que le film aurait été beaucoup moins réussi sans elle. On aurait néanmoins aimé que les seconds rôles soient un peu plus étoffés, et la mise en scène un peu plus ambitieuse. C’est sans doute LES BOLOSS, ce qui empêche le film (malgré son sujet fort) d’être le film un grand film. En même temps, quand on repense à Comédie Juno et In the Air, on se dit que c’est cela le cinéma GB de Jason Reitman : faire de petits films sur des De Ben Palmer. grands sujets modernes. Ici, un sujet aussi fort que Avec Simon Bird, James Buckley, celui d’avoir le sentiment, à 35 ans, d’être passé à Blake Harrison, Joe Thomas… côté de sa vie. Quatre ados un peu loosers partent Michelle en « Marylin » ensemble en vacances, en Crète, Si la jeune adulte interprétée par Charlize Theron pour la première fois sans leurs insupporte, Michelle Williams s’attaque quant à elle parents. Au programme : sea, à la femme enfant par excellence : Marylin Monroe. sex and sun… mais surtout sex! La différence, c’est que Marilyn était loin d’être Adaptation de la série Anglaise The détestable car de la femme enfant qu’elle était, on Inbetweeners (par les créateurs et ze Theron et ne retenait que le meilleur : la légèreté, l’espiègle- avec les acteurs de la série), cette rie et, bien sûr, la beauté. sorte d’American Pie à la sauceCharli Quand on apprend que Simon Curtis, le réalisa- british est simplement irrésistible : Le retour teur anglais du film, habitué à travailler pour la et fut l’un des plus gros succès de télévision, va faire un film sur Marilyn pour le l’année en Angleterre (54M€). A voir ichelle Williams grand écran, on s’attend au pire. Ou du moins au d’urgence ! mieux à une œuvre type grand téléfilm d’époque. DVD/BR France Télévisions Distri-M Mais ce n’est pas le cas. Si le film demeure mineur bution. en un sens, il distille un charme indéniable en -ups à l’écran racontant l’histoire de cette semaine avec Marilyn Bonus : b. a., bêtisier, m. of (oùdes pin avec une simplicité rafraichissante. Car il ne s’agit sont passés la version longue, les pas d’un film sur la vie de Marilyn mais sur une scènes coupées et les nombreux seule semaine de celle-ci, racontée par un jeune bonus de l’édition anglaise ?) assistant réalisateur. Le film offre un beau portrait de l’actrice, maladroite et angoissée, mais aussi l’histoire vraie d’un jeune homme dont le cœur a Charlize en « Young Adult ».Charlize Theron et Michelle Williams Sur les écrans français depuis le 28 mars, Young Adult juste été un peu brisé (comme il le dit dans le film) par Marilyn Monroe, celle qui en le prenant soussur les écrans français ce mois-ci est typiquement le film d’auteur américain ayant le potentiel d’attirer un large public. Dirigé par Jason Reit- son aile pendant quelques jours changera à jamais sa vie. HAVEN Saison 2dans deux des plus belles interpré- man, à qui on doit les remarquables Juno et In the Air My week with Marilyn, c’est l’histoire de la force du Série fantastiquetations de ce début d’année. (avec George Clooney), le film dresse le portrait d’un écrivain d’une trentaine d’année, ancienne reine de souvenir que peuvent laisser les belles femmes sur les jeunes hommes. Instantanément, mais à tout USA De Sam Ernst et Jim Dunn beauté de son université, qui a connu des succès très jamais. Avec Emily Rose, Lucas Bryant, Eric jeune, aussi bien dans sa vie professionnelle qu’amou- Et que dire de Michelle Williams ? Elle est tout Balfour, Jason Priestley… Elles sont toutes les deux blondes (en tout cas la reuse. Sauf qu’elle est maintenant divorcée, en panne simplement gigantesque dans ce rôle. Quel chemin plupart du temps) ; elles ont toutes les deux la tren- d’inspiration et qu’elle est sévèrement déprimée. parcouru depuis ses années soap opera (Dawson) Adaptée de la nouvelle Colorado taine (36 ans pour Charlize et 31 pour Michelle). Elles Le spectateur comprend vite son problème : elle a ! Nommée à l’oscar cette année et ayant reçu plus Kid de Stephen King (qu’il consi- ont déjà largement confirmé leur statut d’actrices à la oublié de grandir et elle est devenue une femme d’une dizaine de prix d’interprétation à travers les dère comme réussie), les nouvelles fois populaires et talentueuses, accumulant les prix insupportable, égocentrique et à côté de la plaque. festivals pour ce rôle, la question n’est pas de sa- enquêtes paranormales de l’agent d’interprétation et ayant tourné avec les plus grands Sa dernière idée - développée dans le film - est de voir si elle ressemble et « joue bien Marilyn », mais du FBI Audrey Parker, aidée du shé- réalisateurs et acteurs. séduire un amour de jeunesse, resté dans son village juste de constater qu’elle incarne à merveille la rif de la ville de Haven sont de plus natal. Sauf que ce dernier est marié et jeune père de sensualité et la fragilité d’une star mythique. D’une en plus passionnantes. Une ch’tite Ce mois-ci, elles sont toutes les deux à l’écran dans famille. Et cela, elle refuse de le voir tant elle est restée femme enfant dont tout homme - à l’instar héros série très sympa à découvrir. des nouveaux rôles forts, pour des films ayant eu un convaincue que sa gloire d’antan est intacte. Young du film - ne peut que tomber amoureux… Box 4DVD Eone/Avanti. succès commercial en dessous de leur potentiel aux Adult, c’est l’histoire de ces jeunes trentenaires qui Etats-Unis où ils sont déjà disponibles en DVD. Alors, n’ont pas fait les bons choix d’adulte en sortant de Alors : Michelle ou Charlize ? Charlize ou Michelle ? Bonus : doc., com. audios, m. of, quel accueil réserver à Young Adult et My week with l’adolescence, et qui décident alors de vivre dans leur Et pourquoi pas les deux pour célébrer le soleil du entretiens, épisode sup. Marilyn ? passé. printemps !10 / campus mag avril Avril campus mag / 11
  7. 7. bOUQUINPar Jonathan Pretro Voyage Le temps du rêve, tome 1 : gallipoli D’Ormière, Antoni et Blancher, chez Delcourt, 13,95 euros e stueus Ile de Lemnos, 1915. Alors que la guerre fait rage en Europe, la Grande-Bretagne décide e, maje le d’assiéger Istanbul, dans le but de contrôler rcelon ournab les allées et venues maritimes du Bosphore. Épaulés par les Français et les Australiens, Ba ont les Britanniques se jettent à corps perdu dans une bataille qui verra la victoire de l’Empire et inc ottoman. Très belle œuvre relatant avant tout une histoire d’hommes. Les chevaliers Daddy d’émeraude, De Schultheiss, chez Glénat, 15 euros Barcelone a toujours autant la cote ! Elle ne Très efficace, le réseau de transports en commun permet de se dépla- tome 1 : Dieu ne sait plus à quel saint se vouer. Constatant une fois de plus que les hom- cesse d’être plébiscitée par les touristes du monde entier venus chercher un compromis cer très facilement : le métro est d’une simplicité élémentaire, ouvert jusqu’à 2h du matin le vendredi soir et même toute la nuit le samedi. les enfants mes manquent à tous leurs devoirs et n’en font qu’à leur tête, il prend la lourde entre macadam et plage dans ce melting-pot Mais la promenade à pied reste le moyen le plus agréable de découvrir magiques la ville. et importante décision de renvoyer son grouillant de vie nocturne, de shopping et de Huit bâtiments sont inscrits au Patrimoine mondiale de l’Unesco ! fils Jésus sur Terre… Cela changera-t-il C’est un record mondial pour une seule ville. Tous appartiennent au D’Oger et Robillard, chez Casterman, quelque chose ? Partant d’un scénario culture. mouvement moderniste qui a marqué la ville de son empreinte si par- 12,95 euros pour le moins original, l’auteur décrit et ticulière : le palais de la Musique catalane, la Pedreda, la casa Batlló, le LAlors que des siècles d’accalmie se sont déplore la débauche humaine et place la a capitale de la Catalogne respire un air de vacances perpétuel- park Guëll, le palau Guëll, la casa Vicens, l’hôpital de Sant Paul et laécoulés, le sorcier Asbeth a un beau jour religion et l’humour au milieu de l’arène. les : les maisons espiègles de Gaudi cohabitent paisiblement avec majestueuse Sagrada Familia. cette vision : il faut tenter de conquérir l’architecture gothique, le front de mer est bordé de palmiers, les Ajoutez à votre planning de visite le Barri Gòtic, avec sa cathédrale et à nouveau le territoire des hommes. bars sont en ébullition permanente et la ville est animée par de son lacis de ruelles étroites, la Casa Mula, le musée Picasso et le musée Prévoyant que le Mal est sur le point de multiples évènements du printemps à l’automne. de l’Erotisme dans la vieille ville, mais aussi le musée de l’Histoire des’abattre sur les terres d’Irianeth, le ma- Les Le centre historique s’organise autour de la Rambla, véritable artère Barcelone situé cœur du quartier gothique ou encore le musée National gicien Elund conseille à Émeraude 1er, palpitante qui mène à la place de Catalogne au port, avec ses fleuristes, d’Art Catalan. Laissez-vous porter par l’ambiance de l’Eixample, et pro-son roi, de former une armée. Pour cela,tous les talents prometteurs sont invités fonctionnaires, ses peintres, ses musiciens de rue et ses statues humaines. Le soir, les menez-vous parmi les superbes monuments modernistes. Et n’oubliez pas de faire un tour sur la colline Montjuïc grâce au funiculaire ! Très feuilles volantes à se rendre au château… Une histoire Barcelonais s’y livrent à leur sport national, le paseo : on défile sur la Rambla en admirant au passage les exploits du marionnettiste et de sa agréable, elle abrite l’exceptionnel musée d’Art de Catalogne et la fon- fabuleuse, dans tous les sens du terme. grenouille musicienne, le sosie de Christophe Colomb qui vous salue ou dation Mirò. De Bloz et Béka, chez Bamboo, 11,90 Ville culturelle, mais aussi noctambule ! Avec ces nombreux bars et dis- le chanteur de vieux tubes américaines en fauteuil roulant. euros cothèques, Barcelone fourmille d’endroits branchés où sortir : c’est la Bloz et Béka sont des coutumiers du fait. ville de prédilection pour tous les fêtards. Des dizaines de lieux hyper Habitués à dépeindre le quotidien des branchés sont nés sur la lancée des années movida. C’est à un rythme fonctionnaires à travers des situations à Londres 38 ou 93- effréné que s’ouvrent et se ferment les bars postmodernes, les pubs « u Routard 93-215-65- lon période, cocasses et drôles à souhait, nos deux Les bons plans d , 08007. p . Se de Gràcia, 33 M. : Passeig-de-Gràcia ec sdb min 90 néofroids » où la musique industriellofunky bat son plein, là où les bel- larrons ont remis le couvert avec ce ric : passeig t – Cent tel.com ubles av les gens se donnent rendez-vous. Il y a trois mouvances principales : la Equity Poin sas). l centricpointhos ec draps et petit déj ; do e adresse (et la plus l nouvel opus. Bigoulino, Riboulet et zone BCBG (pijo) au dessus de Diagonal et le long de Muntaner, où 23 1-20-45 (ré en dortoir 4-12 lits, av Centric est la principal stallée dans un Juste sont de retour pour de nouvelles 7€ s, le ent in nuitée 21-3 ifi. Avec plus de 400 lit rcelone, bourgeoisem s et de bon confort, le se rendent surtout les Barcelonais ; les scènes techno et groove, et les w Ba ne aventures ! Et on en redemande, encore €. Internet, chaîne Equity Point à e. Installations moder rnier étage ! endroits gays ; enfin, le Port olympique, plus jeune (touristes et Espa- la pl de . et toujours ! récente) de euble rénové de l’Eixam rrasse pour bronzer au . : Jaume-I. Tlj 12h-1h gnols) et débraillé. te M superbe imm t coloré. Et même une , 5. p 93-310-33-79. et Barcelonais lèvent en aría tout gaiem Senyor : pl. Santa M de charme, où tourist es et de l charcuterie La Vinya de Petit bar à vins bourré délicieux morceaux de à l’étage, bondés le s 2-12 €. corant de de poche Le Guide Voyage en satanie, tome 1 Tapa pi salle silique t le coude en haussée et la superbe ba joyeusemen uscule bar au rez-de-c quement située face à fromage. Min able stra tégi l M. : Fo ntana ou du Routard sse très agré ottozutz.com -18 €. Un des De Vehlmann et Kerascoët, chez Dargaud, 13,99 euros soir, ou terra l Mar. 38-07-22. l : 12 est désormais Sa nta María de : c/ Lincoln, 15. p 93-2 0 (6h jeu-sam). Entrée sélect. Attention Constantin s’est mis une idée en tête : les hommes de Neandertal vivent sous terre. Et ub h3 très Otto Zutz Cl ràcia. Mar-sam minuit-4 de la ville et pourtant ntesques, musique disponible sur votre s ga tout comme Dieu, qui aurait fait l’homme à son image, nos hommes de la Préhistoire Passeig-de-G ques les plus fréquenté sur 3 niveaux, pistes gi toujours prête à vous iPhone pour 4,99 € s e, auraient toutes les caractéristiques du Diable ! Ayant même rédigé un ouvrage à ce su- bars-discothèfin de semaine, 4 salle par une sono excellent petit bar-boîte qui du jet, Constantin part à la recherche de ces fameuses créatures… Une intrigue loufoque les yeux ! En ndustrielle, le tout distillé credi, on se contentera er mi-funk, mi-i pans. Les mardi et m ffer. et captivante aux personnages attachants. éclater le s tym de même de bien s’é chau Guide Barcelone : Plus d’informations sur permet tout 9.90 euros www.routard.com12 / campus mag avril Avril campus mag / 13
  8. 8. bOUQUIN Par Jonathan Pretro Désaccords jean -chr isto phe rufi n de l’académie français e Imparfaits le grand Auteur : Jonathan Coe Cœur roman Editeur : Gallimard rufin Prix : 8.90 euros Jonathan Coe, connu pour ses longs récits romanesques, a fait court pour une fois ; et c’est un vrai délice. Un petit livre de cent d gallimar pages qui se déguste facilement. Quatre textes courts et saisissants qui évoquent tour à tour nostalgie, opportunités manquées Gallimard et mélancolie. Mais ne vous inquiétez pas, Le grand Cœur Jonathan Coe n’a rien perdu de son ironie et de son sens de l’humour ; il réussira à vous arracher un petit sourire et vous fera Auteur: Jean-Christophe RUFIN certainement rêver. Ce sont des histoires qui Éditions Gallimard peuvent vous arriver que peint Jonathan Coe 22,50 € avec beaucoup de talent : aucune chance de Dans la chaleur d’une île grecque, un homme se s’ennuyer ou de fermer ce petit livre plein de cache pour échapper à ses poursuivants. trésors avant la fin. Il évoque sa vie et tente de démêler l’écheveau de son incroyable destin. Fils d’un modeste pelletier, il est devenu l’homme le plus riche de France. Il a permis à Charles VII de terminer la Guerre de Cent ans. Lointain souvenir Il a changé le regard sur l’Orient, accompagnant le passage des Croisades au commerce, de la de la peau conquête à l’échange. Comme le palais auquel il a laissé son nom, château médiéval d’un côté Auteur : Russel Banks et palais Renaissance de l’autre, c’est un être à Editeur: Actes Sud deux faces. Date de sortie: Le 14 Mars 2012 Il a voyagé à travers tout le monde connu, aussiC’est un roman choc qu’a préparé Russel Banks. à l’aise dans la familiarité du pape que dans les Pour critiquer une Amérique de plus en plus plus humbles maisons. puritaine, quoi de mieux que de s’attaquer aux Parmi tous les attachements de sa vie, le plus déviances sexuelles. Dans une fiction sans bouleversant fut celui qui le lia à Agnès Sorel, limites, Lointain souvenir de la peau dépeint la Dame de Beauté, première favorite royale sans langue de bois la vie de deux délinquants de l’Histoire de France, disparue à vingt-quatre sexuels bannis d’une société victime de son ans. conservatisme. Un livre poignant qui secoue Au faîte de sa gloire, il a connu la chute, le dé- le conservatisme américain et agit comme un nuement, la torture puis, de nouveau, la liberté électrochoc sur ses lecteurs. Russel Banks fait et la fortune. tomber les masques au risque de choquer et de Cet homme, c’est Jacques Cœur. susciter les indignations. Il faut tout oublier de ce que l’on sait sur le Moyen Âge et plonger dans la fraîcheur de ce livre. Il a la puissance d’un roman picaresque, la précision d’une biographie et le charme mélan- colique d’une confession. Colt bingers l’insoumis De Chouin, Jousselin et Bouchard, chez Fluide Glacial, 19,50 euros C’est un peu le Pinot, simple flic à la sauce américaine : Colt Bingers, ce justicier si particulier (comprenez loufoque et délirant) qui fait régner l’ordre et la loi dans les rues de New York. Un événement vient marquer sa vie : la femme qu’il aime se fait tuer… Colt part alors à la recherche du meurtrier (borgne et unijambiste) et se lance dans une course-poursuite en moto à travers les Etats-Unis. Rigolo et authentique !14 / campus mag avril

×