Le magazine des années étudiantes
                                                        #148 avril 2010
www.planetecampu...
Sommaire
                                                                        Cinéma
                                  ...
Cinéma.                      par antoine ginekis                                                                          ...
Cinéma dvd.                                   par J.guez /Jm. cathelotte / D. ameline / l.brossard / c. vilsalmon         ...
musique.                           par alexandre Dubois.                                                                  ...
musique.                            par anne Boyer




         « à mi-chemin entre…», L’interview

D’HocuS PocuS
   Le gr...
vOYaGe.                                par anne Boyer
                                                                    ...
BOuquin.                        par Jonathan pretro et Océane Debert                                                      ...
muLTimédia                                        par Fabien cecchini et mélissa idbazzi




                             ...
Votre espace
                                                    idF


                                                   ...
Campus mag avril 2010
Campus mag avril 2010
Campus mag avril 2010
Campus mag avril 2010
Campus mag avril 2010
Campus mag avril 2010
Campus mag avril 2010
Campus mag avril 2010
Campus mag avril 2010
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Campus mag avril 2010

3 211 vues

Publié le

1 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 211
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
124
Actions
Partages
0
Téléchargements
19
Commentaires
1
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Campus mag avril 2010

  1. 1. Le magazine des années étudiantes #148 avril 2010 www.planetecampus.com Damien Saez, l’album du retour aux sources Mode: Tendance jeans Beaute: Mincir différement ForMation: Les 3 ème cycles Musique : l’interview d’hocus pocus campus mag / avril
  2. 2. Sommaire Cinéma 04 tete de turC musique 08 daMien saez CinéMa 11 Fatih hakin 17 Bons PLans idF Beauté 21 sPeCiaL MinCir Formation 09 24 Les 3èMe CyCLes 28 Les Métiers de La FinanCe 31 Le reCruteMent dans L’arMée Edito c’est la dernière ligne droite ! avec les examens et les concours qui approchent, vous allez devoir troquer les bières des terrasses de café pour les livres de la prestigieuse Bpi. c’est vrai qu’il est tentant de s’abandonner à pavaner au soleil avec les beaux jours qui arrivent, mais il va falloir, pour votre bien, faire une croix sur la flémingite aigüe qui vous tend les bras : cap sur les concours et les partiels ! la recherche de petits boulots va commencer à s’intensifier, mais c’est pour la bonne cause ; un peu de motivation et dans quelques mois vous pourrez vaquer à la meilleure activité au monde, le farniente en vacances ! le retour des lunettes 32 de soleil est annoncé ! 56 rue Gabriel Péri - 92120 Montrouge - tél. 01 55 58 13 40 - redaction@campusmag.fr - Fax. 01 55 58 13 49 directrice de la publication Johanna Naon secrétariat lydia Faribault l.faribault@campusmag.fr ont participé à ce numéro : Jean michel cathelotte, mélissa idbazzi, Jonathan guez, antoine ginekis, Jonathan pretro, Françoise Krief, Ovary, Fabien cecchini, sarah riahi, alexandre Dubois, Ornella lamberti, Florence porcel, Océane Debert, corentin vilsalmon, lucile Brossard, anne Boyer, Julien Dumortier, Delphine ameline Publicité publicite@campusmag.fr Pôle culture : guillaume courchay g.courchay@campusmag.fr Pôle orientation : patrick assouline p.assouline@campusmag.fr, rémi Maquette scOB maket@campusmag.fr impression partenaires graphique © couverture JB mONDiNO Dépôt légal à parution. Toute reprodution d’articles, d’annonces, publicités est formellement interdite et engage les contrevenants à des poursuites judiciaires.la rédaction décline toute responsabilité du contenu éditorial des magazines campus mag, c ampus mag culture, campus mag lycée campusmag est édité par 2NK mEDias, s.a.r.l au capital de 90 000 euros. gérante : Johanna Naon issN 1267-7876.
  3. 3. Cinéma. par antoine ginekis Cinéma Interview Pascal Elbé Pascal Elbé Pour sa première expérience derrière la Avec Pascal Elbé caméra, Pascal Elbé signe Tête de Turc, un vrai et Roschdy Zem film de genre. Un polar sombre et très réaliste sortie Le 31 Mars mêlant violence des cités, injustices sociales et immigration sur fond d’enquête à suspense. Pour Campus, l’acteur-réalisateur-scénariste livre sa vision des choses, de son travail, de son œuvre et de la société actuelle. La forme narrative de Tête de Turc est en puzzle, c’est très vrai travail. Derrière la caméra, l’ambition est la même. En tant «J’ai fait ce film comme je suis dans la vie. Curieux audacieux pour un premier film. Était-ce un défi personnel ou l’histoire imposait-elle cette construction ? que réalisateur, on n’a pas du tout la même approche. On a tout en tête, beaucoup d’avance sur le comédien qui vient, lui, réci- et en colère.» J’avais un scénario qui était bien apprécié en lecture. Après, ter son texte. On doit tout gérer. Surtout Tête de Turc, qui s’est Au niveau de l’histoire, il y a une vraie critique sociale sur l’état milieu qui exacerbe un peu plus. C’est vrai que ce n’est pas très pour mon premier film, j’avais aussi envie de me faire plaisir. tourné en six semaines. C’est très court. Il fallait donc que tout actuel de la France. Vous êtes-vous beaucoup documenté ? optimiste mais ce film veut montrer qu’il faut reprendre le dia- J’aurais pu le filmer façon « frères Dardenne », chronique so- soit bien calé. Cette précision était obligatoire. Comme acteur, Oui, complètement. J’ai réalisé un très gros travail de recherche. logue, faire confiance au verbe. C’est ça le propos. Si je faisais un ciale, mais comme c’est un film de genre, j’ai voulu soigner la j’ai exactement la même démarche seulement, ça se voit moins. J’ai parlé à énormément de monde. Des urgentistes, des flics, film sur les gens heureux, on s’emmerderait vite (rires). forme. En fait, c’est le rassemblement de toutes mes influences des médecins, des éducateurs sociaux, des grands frères, des dé- en tant que cinéphile qui a abouti à cette forme narrative. Le polar est assez rare dans le cinéma français. Etait-ce une linquants… J’ai tenté d’avoir tous les points de vue. Il y a aussi clairement un conflit générationnel – entre les pa- volonté de se détacher de tout ce qui sort en ce moment ? rents et les enfants – de la cité. Les jeunes ne croient plus du Quelles ont été ces influences ? J’ai fait ce film comme je suis dans la vie. C’est-à-dire curieux Cela donne une impression très réaliste de la vie dans une tout au système français… Pour la structure, j’ai clairement été inspiré par Paul Haggis et en même temps en colère. Il y a des choses que je trouve un cité… C’est vrai mais c’est plus nuancé. Le personnage principal fait (Collision) et Iñárritu. Quand il a fallu faire vivre les person- peu plates et fades dans le cinéma français ou alors, on essaye de Je ne voulais pas reproduire les clichés habituels. Le rap, les tags, une connerie au début du film mais il le regrette tout de suite. nages par contre, j’ai plus puisé dans le cinéma espagnol et recopier le cinéma américain. etc. Je voulais prendre le contre-pied avec de la musique plus Il s’occupe de son petit frère aussi, il a de vraies responsabilités. israélien avec ces personnages qui parlent avec un gros débit, Des fois, je suis un peu déçu. Quand je passe derrière la caméra, classique, des plans moins violents. Je pense bien connaître le Ce ne sont pas juste des jeunes qui n’ont plus rien à perdre. de façon très crue. En fait, je me suis nourri de beaucoup d’in- c’est moi qui prends la parole donc je vais essayer de raconter ce sujet car j’ai beaucoup écouté. Je ne voulais pas juger les per- Après, quand il dit : « Ça ne sert à rien de faire des études pour fluences mais très peu dans le cinéma français. que je ressens. C’est une démarche naturelle et c’est exactement sonnages. des gens comme nous », c’est une réalité. À diplôme équivalent, ce que je suis. on n’a pas le même poste, voire pas le poste du tout. Ce n’est pas Le jeune Samir Makhlouf est très convaincant dans le premier Ce côté très réaliste donne un message très pessimiste au final. un documentaire mais un polar. On est aussi obligé d’accen- rôle, comment l’avez-vous découvert ? Lors d’un entretien, Roschdy Zem explique qu’il a voulu vous On a l’impression que la vie dans la cité est tellement éloignée tuer certains traits, de les souligner pour que les personnages J’ai passé un gros casting. Assez classique, je suis passé dans pas tester en tant que réalisateur au début mais que vous n’aviez de celle de la société que le rapprochement est devenu impos- ne soient pas plats. mal d’écoles. Samir a répondu à l’annonce comme plein de jeu- pas laissé place au doute et l’aviez gentiment recalé… sible… nes. C’est lui qui est sorti du lot. Il avait une écoute, une envie, Je dirige en parlant énormément avec mes acteurs. Avec Ros- Je ne pense pas que ce soit pessimiste car, dans le même temps, Mais c’est vrai que j’ai vu beaucoup de désolation dans les ci- une envie d’apprendre. Je me suis dit : « Avec lui, on va pou- chdy, c’était pareil. Il a voulu tester, il a rapidement vu que je il y a des choses magnifiques dans les cités. Quand ils regar- tés, pas beaucoup de regards. C’est quand même triste. C’est voir travailler. » Je ne voulais pas d’acteur professionnel car à savais parfaitement où je voulais aller. Je suis précis mais je ne dent tous le match de foot sur la même télé par exemple. Il y dur, il y a des quartiers vraiment abandonnés. Là où on a cet âge-là, je ne trouve pas que cela veuille dire grand-chose. Je suis pas non plus dirigiste. a cette forme de solidarité. La cité, c’est à la fois un ghetto et tourné, il n’y a plus d’école, plus de pharmacie, plus de com- voulais quelqu’un qui soit dans le même état d’urgence que le Sur mon plateau, je n’ai pas fait de « cadavres ». On peut faire un cocon. merces… personnage. Samir était tout à fait dans cet esprit-là. les choses avec intensité sans se comporter comme un âne. Je Dans le film, les valeurs et les principes des personnages immi- souhaitais que ce film soit une vraie aventure humaine mais C’est plus l’écart entre la cité et la société dite « classique » qui grés ou d’origine immigrée –turcs, arméniens entre autres sont Le film donne une impression très travaillée, méticuleuse. surtout, une belle aventure. Pas un joli film avec des gens qui se est très marqué… mis en valeur très positivement. Cela contraste avec votre image d’acteur plutôt cool. Pascal disputent. J’ai essayé de faire ça avec beaucoup de passion mais C’est aussi la différence entre le monde adolescent et le monde Elbé-réalisateur est-il différent de Pascal Elbé-acteur ? aussi, beaucoup de douceur. Comme je suis acteur, je suis peut- adulte. Quand on est adolescent, on a des prises de conscience Quand je suis acteur, je dégage cette image qui est en fait un être plus habile pour parler à mes acteurs. qui sont lointaines, qu’on n’applique pas. Surtout, la cité est un / campus mag avril avril campus mag /
  4. 4. Cinéma dvd. par J.guez /Jm. cathelotte / D. ameline / l.brossard / c. vilsalmon par Ornella lamberti. Cinéma dvd Qu’un seuL tienne et ChLoé L’aFFaire FareweLL Dans les cuisines de l’âme de Fatih Akin Sortie le 0 Mars Les autres Thriller américain d’Atom Egoyan , avec Julianne Moore, Liam Thriller historique suivront Neeson, Amanda Seyfried... de Christian Carion, FLeur Kusturica, du dé- Drame français de Léa Jusqu’où peut-on aller par suspicion ? le doute qui ronge une avec Emir Fehner, avec Farida Ra- sert Canet, Guillaume femme la pousse à payer une escort girl afin qu’elle séduise son 0 mars houadj, Reda Kateb, mari... Et qu’elle lui raconte les détails Alexandra Maria Drame historique plusieurs destins, poussés par un cadre remake du film français Nathalie, cette adaptation lui ressem- Lara. Réalisé par Sherry Le poème de Voltaire, « Jean qui pleure et qui rit », social étouffant, seront amenés à se ble énormément, jusque dans les dialogues. Nous y explorons pierre est un jeune ingénieur français rendre dans un parloir de prison, devant les tréfonds de l’envie humaine : l’envie d’en savoir toujours Hormann en poste à moscou, en 1980. sans convient à merveille à Fatih Akin, cinéaste de la douleur Avec Liya Kebede, Sally Hawkins, Craig qui nous a gratifié des sublimes Head-On (Ours d’Or de ou derrière les barreaux. premier film plus, le désir que la réalité soit comme on l’avait imaginée, histoires, il se voit néanmoins confier Parkinson… prometteur de léa Fehner, ce long-métra- l’appétence d’expériences inconnues... un peu confus sur la fin, par la DsT la gestion d’un espion l’histoire vraie et bouleversante de Waris Berlin en 2004) et De l’autre côté, deux premiers volets ge a quelques défauts mais sa puissance il reste un film divertissant. éminemment haut placé au sein du dramatique nous les fait vite oublier. une Dirie qui, à l’âge de 13 ans, décide de fuir KgB, sergueï. les deux hommes, que de sa trilogie sur l’amour, la mort et le diable. Et qui nous sa famille de nomades somaliens afin offre, en cette fin d’hiver, le délicieux Soul Kitchen, cinéaste à suivre. tout oppose, devront s’unir afin de faire BLanC CoMMe neiGe d’échapper à un mariage forcé. le destin tomber l’empire soviétique. souvent à comédie gentiment farfelue. Bonus : Interviews, Scènes coupées, Sortie le Mars l’emmènera à londres où, repérée par un Bande-annonce, Extrait des critiques un prix familial élevé. Drame français de Christophe Blanc, avec François Cluzet, célèbre photographe, elle passera d’une de l’émission «Le masque et la plume», Basé sur une histoire vraie, l’affaire vie de clocharde à celle de top-modèle Est-il plus difficile de réaliser ®cOraZÓN iNTErNaTiONal, gOrDON TimpEN Louise Bourgoin, Olivier Gourmet Farewell reconstitue avec précision Bibliographie et liens autour du parloir. maxime a la belle vie : très bon travail, argent, bonheur, amour, internationale. mais son secret la conduira une comédie qu’un drame ? les enjeux de l’époque. guerre froide, santé. mais lorsque son associé décède dans d’étranges encore plus loin. Oui, car il y a des règles selon arrivée de mitterrand au pouvoir, MiCMaCs À circonstances, il reçoit la visite de malfrats qui lui réclame des un film incroyable pour une femme inquiétudes de reagan... ce film nous les genres. Dans les purs films tire-LariGot dettes. Ne sachant plus où aller car menacé de mort, il appelle d’exception... mme Dirie, qui plus tardun prouve qu’un homme seul, porté par de- d’auteur, tu es plus libre. Main- Comédie Française à la rescousse ses deux frères. mais leur combine tourne au viendra ambassadrice de l’ONu,mettre sens aigu du patriotisme, peut travaillera tenant que je connais les règles De Jean-Pierre Jeunet fiasco et maxime se retrouve dans une spirale infernale. avec acharnement pour les droits des à genoux un empire. un anti-James de la comédie, je me rends avec Danny Boon, Yolande même si le scénario a déjà été vu de nombreuses fois, le jeu des femmes à travers lehéros des temps et Bond, une ode aux monde en général compte que c’est difficile à écri- Moreau, Omar Sy… acteurs (cluzet et gourmet en tête) sauve ce film un peu trop en afrique en particulier. un témoignage modernes. re. Par exemple, après quinze Sortie le mars en DVD prévisible. bouleversant. minutes, on doit savoir de quoi Dans ce film un peu déjanté, on retrouve il s’agit, au milieu du film, on sans problème l‘univers décalé de Jean- ParanorMaL doit avoir un tournant, etc. pierre Jeunet. les amateurs ne seront reMeMBer Me aCtivity donc pas déstabilisés. Bazil, campé par un Sortie le avril Film fantastique/ Pourquoi vous infliger de telles Dany Boon toujours très juste, reçoit une Drame USA de Allen Coulter avec Robert Pattinson, Emilie de épouvante/horreur contraintes ? balle perdue qui se loge dans son cerveau Ravin et Pearce Brosnan. U.S.A Je voulais apprendre car j’aime les différents aspects du cinéma. Je peux regarder et peut lui être fatale à tout moment. c’est une ode à New York et à la vie ! À travers l’histoire d’amour de D’Oren Peli, avec un film de Michael Haneke le lundi, un film de Jackie Chan le mardi, un film à la sortie de l’hôpital qu’il est recueilli deux étudiants, remember me se présente comme un hymne Katie Featherston, turc le mercredi. Et le lendemain, regarder Avatar. J’apprends de tout. par une bande de chiffonniers plutôt à la ville de New York. Tyler est un jeune homme en rébellion Micah Sloat atypiques qui vivent dans une véritable ca- contre sa famille et la société. après une altercation avec un Sortie : avril 200 Comment pouvez-vous réaliser des films aussi durs que Head-On et des comé- verne d’ali-Baba. ces derniers vont aider policier, il imagine se venger sur la fille de celui-ci. mais ally se le film qui a fait trembler l’amérique dies aussi légères que Soul Kitchen ? Bazil à se venger des fabricants d’armes révèle être une jeune fille imprévisible. allen coulter aborde des débarque en DvD ! J’ai une personnalité très riche ! Je plaisante. L’homme est comme la météo : par- responsables de la balle qu’il a dans la thèmes classiques avec sensibilité. loin du film américain avec un jeune couple américain décide fois il rit, parfois il pleure. Quand j’ai réalisé Head-On, j’étais en colère. Quand tête. les talents variés et inattendus de un happy end, il montre une réalité enrobée de romantisme d’acheter une caméra dans le but j’ai fait De l’autre côté, j’étais mélancolique. Cette fois, j’avais envie de faire quel- ces compagnons lui seront certainement avec le leitmotiv de l’insouciance qui précède les attentats du 11 de découvrir ce qu’il se passe la nuit que chose de vif, de lumineux et d’un peu bête parce que c’est aussi une partie d’une grande aide. Fous rires assurés. septembre. une jolie déclaration d’amour à la « grosse pomme lorsqu’ils dorment, suspectant leur de moi. » et un plaisir de retrouver robert pattinson dans un registre un maison d’être hantée par un esprit peu plus soutenu. démoniaque. Entre claquements de Serait-il possible de mélanger ces deux versants de votre personnalité au sein un ProPhète porte, draps qui se soulèvent tout d’un même film ? Drame français de Jac- ques Audiard, avec Tahar aLiCe au Pays des MerveiLLes (3d) seuls et lumières qui s’allument et Je pense que c’est possible mais que c’est très difficile à faire. Head-On est un Sortie le 2 mars s’éteignent à n’importe quel moment, le peu comme cela : parfois c’est drôle, notamment lorsqu’ils vont dans la famille Rahim, Niels Arestrup, film maintient un suspense prenant et Fantastique - USA De Tim Burton Avec Johnny Depp, Mia Wa- de la jeune femme avec du chocolat. Je pense que dans De l’autre côté, il n’y a Adel Bencherif grandissant, jusqu’aux cinq dernières sikowska, Helena Bonham Carter, Anne Hathaway… pas une seule scène drôle. Bien sûr, j’aurais pu donner Ne ratez pas ce chef minutes époustouflantes, dont le DvD Depuis son enfance, alice, 19 ans, fait toujours le même rêve. un côté mélancolique à Soul Kitchen mais je voulais d’œuvre du cinéma fran- propose de visionner les deux versions. un rêve, peuplé de personnages fantastiques, dans un monde être sans compromis, avec un happy end de film hol- çais sur l’univers carcéral, ses groupes, fantasmagorique. alors, quand elle se retrouve dans ce monde, Bonus : Fin alternative, making of, lywoodien. ses lois claniques et ses dures réalités. grand prix au festival de cannes, 9 césar, difficile pour elle de croire qu’elle ne rêve pas. Elle va pourtant interview du réalisateur y vivre une incroyable aventure. visuellement éblouissant, Des idées pour la dernière partie de votre trilogie ? nomination à l’Oscar du meilleur film retranscrivant avec maestria la folie du récit de lewis carroll C’est à propos de la peur. La peur est le diable. étranger... What else ? (folie que l’on retrouve aussi dans l’interprétation), cette Bonus Collector : Making of, «Un Pro- pseudo-suite au dessin animé de Disney a tout de même du mal Mystique ? Non, humaniste. phète à Chatenay», Scènes coupées, à trouver sa personnalité, oscillant sans cesse entre du Burton Connaissez-vous Erich Fromm ? C’était un philo- Essais de Tahar Rahim, Bande-annonce, et du Disney. Dommage, enfin, que la 3D ne soit pas des plus sophe, freudien à sa manière, qui écrivit sur la façon Galerie photos réussies, le film ayant été tourné en 2D puis « gonflé » en 3D. dont les sociétés fascistes sont basées sur la peur. / campus mag avril avril campus mag /
  5. 5. musique. par alexandre Dubois. musique Damien Saez, Le canon à mots Il y a deux ans, j’avais déjà rencontré Damien Saez lors de la promo de son triple album Paris-Varsovie-Alhambra. Aujourd’hui, c’est pour la sortie de son nouvel opus au titre accrocheur, J’accuse, que je rencontre à nouveau l’artiste. Je n’aurais jamais pensé un jour m’asseoir autour d’un café avec lui, à discuter de son travail. Surtout que le nouvel album de ce rockeur impétueux est une merveille, un retour au Saez des premiers jours. À vous aussi de plonger dans l’univers contestataire de Monsieur Saez, à consommer sans modération... jour sea»s Ton nouvel album, J’accuse, est beaucoup plus rock que le précé- Ton album est très cohérent, comme toujours. Dans quel état d’es- « Pas un dent, avec de grosses guitares et une batterie plus présente, plus prit l’as-tu écrit ? Pourquoi maintenant ? n revendicatif et très poétique, comme un retour aux sources. Tu J’avais envie de me remettre à écrire en sortant de Varsovie qui était accuses quoi exactement ? une vraie parenthèse. J’étais dans ce personnage qui vit à Vitry, Cet album passe du social à l’humain, à l’individu. Tous les textes qui prend des pilules pour dormir et qui arpente les couloirs des sont réellement enchaînés, chaque phrase de début de chanson est métros. Je trouvais qu’il était important et normal de parler de ce écrir e une lign la suite de la phrase de fin de la précédente. Je n’ai jamais de volonté constat social de l’écœurement d’un quotidien difficile pour les gens à dénoncer mais, dès que tu écris, tu es forcément social. En tout cas, aujourd’hui, et du mien aussi, mais je voulais aussi annoncer que ce c’est ainsi que je le vois. Donc, ces personnages dans mes chansons, quotidien ne restait que celui de la société, car rien ne nous empêche qui sont toi et pas toi en même temps, évoluent au sein d’une planè- de faire du stop et d’aller voir la mer avec quelqu’un qu’on aime. te, d’un pays et d’un appartement. Je n’ai pas cette réflexion qui me C’est cela, partir du social pour arriver à l’humain. Ce cheminement fait écrire en me disant que cet album sera social ou non. C’est qui est essentiel, comme il était essentiel de clore l’album là-dessus. Oui, on est et ce qu’on a à dire sur les choses et à soi-même qui compte. la vie est un combat, mais c’est surtout du partage humain, de la Le « j’accuse » concerne, pour moi réellement, le mal de beaucoup bière qu’on trinque au coucher de soleil que l’on voit. de pays, notamment le nôtre, qui est la consommation à outrance, l’overdose de la vente à tort et à travers. Tu es une sorte de philosophe des temps modernes... Je pense que nous sommes tous un peu philosophes à notre maniè- Oui, il y a cela, mais c’est aussi parce que je ne suis pas heureux à l’écriture car je considère que je grave des choses pour moi. Une La pochette de cet album, représentant une femme nue dans un re. Ma vie, ce n’est « pas un jour sans écrire une ligne ». On m’appelle quand je n’écris pas. Ma balance personnelle n’est pas stable lorsqu’il fois que c’est fait, j’attends de moi sur le futur, mais je n’attends rien caddie, a d’ailleurs été censurée ? le canon à mots d’ailleurs (rires). Je n’étais pas prédestiné à être bon y a trop de temps de latence. J’ai besoin de livrer tout ce que j’ai à li- de mon disque. C’est comme si tu me demandais ce que j’attends de Oui. Et, comme par hasard, dans tous les métros et les arrêts de bus, en français mais j’ai eu une prof, peut-être au bon moment, qui m’a vrer, je ne vois pas pourquoi je devrais attendre trois ans pour sortir mes enfants. Le point pour moi il est fait, l’album est déjà une carte soi-disant parce qu’il y a une atteinte à la femme. En fait, faire le mi- donné, qui a enlevé le voile sur certaines choses par l’affect, l’envie dix chansons. J’en écris beaucoup plus que cela. On me dit souvent postale de mon passé. Désormais, il va vivre sa vie sur scène, il est roir de ce que l’on est aujourd’hui, c’est-à-dire de la viande dans des de transmettre tout simplement. Mais tu sais, c’est un travail de tous que mes albums sont longs à écouter, mais je n’oblige personne à d’ailleurs fait pour la scène. caddies, c’est une atteinte. La pochette de mon album est considérée les jours, car lorsque je me remets à écrire après six mois sans un écouter l’album d’une traite. On peut aussi acheter un disque com- comme pornographique mais, en revanche, montrer une gamine de mot, c’est nul. En tout cas, je peux te dire que je n’ai pas vu la mer me on achète un livre. quatorze ans lécher une glace comme si elle suçait une bite, ça ne depuis très longtemps (rires). l’est pas puisque c’est pour vendre une glace. On fait du clientélisme, Le but de cet album n’est pas fait pour dénoncer d’après toi, mais on choisit les pubs qui ont le droit de passer ou non, on fait du capi- C’est pour ne pas perdre cette réflexion de l’écriture que tu as en- qu’en attends-tu vraiment ? Est-il fait pour réveiller une génération talisme mais en même temps on choisit à qui on vend. Comme quoi, chaîné si vite sur la sortie de tes albums ces dernières années, car il qui semble endormie, une sorte de nouvel hymne ? J’accuse mon « j’accuse », il n’est pas si loin de la vérité. y en a pratiquement un par an... Non, je n’en attends pas grand-chose. C’est dans le rapport même Cinq7 / Wagram / campus mag avril avril campus mag /
  6. 6. musique. par anne Boyer « à mi-chemin entre…», L’interview D’HocuS PocuS Le groupe Hocus Pocus, emmené par 20Syl, sort un nouvel album. Après 73 touches et Place 54, disque d’or en 2007, les Nantais reviennent avec un nouvel opus, intitulé 16 pièces, qui sortira le 15 mars. Campus Mag a rencontré le chanteur 20Syl et le guitariste David Le Deunff. Campus Mag : Est-ce que tu pourrais nous on s’est fait une petite bouffe chez moi et on a présenter la formation d’Hocus Pocus? enchaîné en essayant de construire son couplet, 20Syl : Hocus Pocus c’est un groupe nantais, mon texte était déjà calé. On a travaillé ensem- qui a quinze ans maintenant. La particularité ble sur le refrain. Je voulais vraiment l’emme- d’Hocus Pocus c’est que l’on est un groupe de ner dans un trip plus rap et plus brut que ce hip-hop mais avec des instruments. Sur scène, qu’il fait. Je suis super content du résultat, j’ai on joue avec neuf musiciens, c’est ce qui singu- l’impression de retrouver le Oxmo que j’écou- larise le groupe. On a deux albums nationaux tais il y a dix ans. et bientôt un troisième avec 16 pièces, sans oublier plus de 300 concerts à notre actif. C.M : Tu peux me parler un peu plus de la tournée qui se profile ? C.M : Votre troisième album va sortir. Par 20Syl : Sur les cinq mois à venir, ce sera quatre rapport au succès des deux précédents, c’est à cinq dates par semaine. Ça va être un rythme un peu l’album de la consécration, de toutes soutenu, je pense qu’on va se faire plaisir. On les attentes? va aussi souffrir un peu, mais ce sera de la souffrance positive, qui 20Syl : Je ne sais pas. C’est vrai qu’il y a une attente, l’album Place 54 va nous booster. On va emmagasiner un sacré paquet d’expériences a super bien fonctionné. C’est toujours dur de faire un album après et de souvenirs ! un qui a été disque d’or. On nous attend certainement avec un œil David : Il y aura du monde sur scène ! À la base, on est six musiciens : beaucoup plus critique. Ce n’est pas facile à assumer, les gens ris- basse, batterie, clavier, le DJ, 20Syl au chant et moi à la guitare. Pour quent de chercher la petite bête mais bon, on a la scène pour défen- la tournée, il y aura trois cuivres en plus. dre notre projet. Les nouveaux morceaux sont très bien passés lors des concerts, il n’y pas de raison que notre public n’apprécie pas 16 C.M : L’album 16 pièces, qui sort le 15 mars, allie jazz et hip-hop. Tu pièces. On aimerait que les gens prennent l’album comme quelque peux me parler de ce mélange qui fait la marque Hocus Pocus ? chose de mature, où l’on affirme notre personnalité, qu’on puisse 20Syl : J’avais la sensation dans ce dernier disque qu’on avait été reconnaître la marque Hocus Pocus dès la première seconde. plus loin dans le délire rap et hip-hop, je pense au morceau avec Oxmo et Akhenaton et d’autres. Il y a des morceaux qui reviennent C.M : Dans votre dernier album, vous collaborez avec Akhenaton et plus vers 73 touches. D’un autre côté, on a également fait quelque Oxmo Puccino, comment cela s’est-il déroulé ? chose de très jazz, avec de la contrebasse, des chœurs, des voix plus 20Syl : Il y avait plein d’autres gars avec qui l’on voulait collaborer, chantées. Ces deux facettes viennent l’une à côté de l’autre, j’ai l’im- c’est vrai qu’Oxmo et Akhenaton sont pour moi les deux références pression qu’il y a une énergie qu’on n’avait pas dans Place 54 qui est du rap français. Personnellement, je trouve que l’album Métèque et vachement plus percutante dans ce nouvel album et on le ressent mat d’Akhenaton est le meilleur album de rap français, musicale- sur scène où les morceaux sont beaucoup plus faciles à retranscrire ment c’est riche, il y a autant d’émotion que de profondeur. En ça, qu’avec Place 54. c’était vraiment un rêve de fan de rencontrer ce type et de pouvoir faire un titre avec lui. En plus, quand ça se passe comme ça s’est passé, c’est génial ! On a débarqué à Marseille chez lui, c’est comme si t’allais chez un pote qui te faisait écouter ses dernières trouvailles. Il te met tout de suite à l’aise, à son niveau, ça s’est passé de manière simple et naturelle. Pour Oxmo, il est venu chez nous à Nantes, ça 16 Pièces s’est passé le plus simplement possible, j’ai été le chercher à la gare, Mercury / Universal Music 0 / campus mag avril avril campus mag /
  7. 7. vOYaGe. par anne Boyer H H FASCINANTE H New York c’est l’immensité, la démesure, un tourbillon permanent dans lequel on se laisse emporter avec fascination. pluriel, divers, agité et déroutant, New York est un de ces endroits sur terre qu’on ne peut oublier. Étonnant, bruyant, trop grand peut-être, vous n’y resterez cependant pas indifférent. plongez dans cette palette de quartiers tous différents et prenez le pouls infernal et stimulant qui agite le cœur de cette ville pas comme les autres... M égalopole de la modernité, toujours en mouvement, la À midi, pour un pique-nique au soleil, le célébrissime Central Park Grosse Pomme a une histoire propre qu’il est difficile vous tend les bras. Dans la folle agitation de la ville, ce havre de ver- de ne pas palper en visitant Ellis Island. Symbole de ce dure, que les rollers et les cyclistes envahissent le week-end dans une « nouveau monde » qui souleva tant d’espoirs, terre de joyeuse atmosphère, fera une agréable pause déjeuner. promesses pour des milliers d’immigrés d’Europe et d’Asie, New York Pour les accros du lèche-vitrine, New York est un paradis! À l’heure s’est créée sur cette histoire singulière, présage de sa richesse culturelle des emplettes, direction l’Upper East Side, LE quartier branché de et humaine actuelle. Manhattan. C’est là que, dans la peau des filles de Sex and the City, Décor favori des cinéastes américains, New York est une ville qui a vous foulerez Madison Avenue, entre la 79e Avenue, la 84e Avenue grandi aussi à travers l’image que le cinéma en a donné. Clichés célè- et la 81e Avenue, où fourmillent les bonnes adresses qui vous per- bres en noir et blanc, films mythiques ayant pour cadre Brooklyn, la mettront de dénicher des vêtements griffés pour des sommes souvent 5e Avenue, Central Park ou l’Upper East Side, New York entretient son dérisoires. histoire d’amour avec le septième art. Il vous faudra également faire un tour à Chinatown, un voyage à lui Terre du mélange des cultures, des ethnies, des cuisines, des identités, seul au pays des saveurs et des décors asiatiques. Située dans le Lower New York est une ville qui vit à cent à l’heure. Un rythme qui peut East Side, cette enclave asiatique voisine de la célèbre Little Italy donne donner le tournis mais qui grise aussi. En arrivant au milieu de ces tout son sens au mot cosmopolitisme. immenses gratte-ciels, le premier réflexe est sans doute la fascination. En passant par la case « culture », on vous conseille vivement d’aller Ici, tout semble plus grand, plus imposant, plus... tout. traîner vos semelles du côté du magnifique musée d’art contemporain À voir impérativement, mais vous ne pourrez pas le manquer, l’im- le MoMA et d’aller découvrir les œuvres du Metropolitan Museum of posant Empire State Building qui offre à son sommet une vue sur Art, l’un des plus grands musées au monde. H Manhattan à couper le souffle! Contemplez-le aussi à la tombée du Le soir, New York se pare d’un manteau nocturne tout aussi attirant H jour : son éclairage nocturne réserve de belles surprises. Baladez-vous et trépidant que ses habits de jour. La « ville qui ne dort jamais » offre ensuite dans le quartier des affaires, pour prendre le pouls de cette une foultitude de bars, de discothèques, de clubs et de pubs ouverts ville du « business », battant énergiquement du matin jusqu’au soir. jusqu’à quatre heures du matin, la semaine comme le week-end, et où des oreilles exercées auront le plaisir d’entendre du jazz de qualité. New York, c’est aussi l’incontournable Broadway et ses spectacles dé- Les bons pLans du RoutaRd lirants, d’une qualité qu’on ne trouve malheureusement pas en France: L‘ Hostels : 1961 7th Ave (entre 118 et 119th St ) à Harlem . (1-212-222- théâtre, danse, comédies musicales, shows en tous genres, vos nuits 3103. M. : (2, 3) 116th St. Lit en dortoir 20-35 $, doubles env 100-130 $ selon new-yorkaises seront loin d’être calmes... saison. Auberge moderne, immense et pleine d’activité. Cuisine bien équipée, et une vaste terrasse sur le toit. Chambres et dortoirs (4 à 18 lits) fonctionnels et très convenables. Personnel efficace. Island burger and shakes : 766 9th Ave (entre 51st et 52nd St). (1-212- 307-7934. M. : (C, E) 50th St. Plats 7-10 $. Longue salle décorée de vieilles plaques publicitaires, de pseudo-planches de surf, et d’énormes lampions. H Banquettes en moleskine rouge pour déguster hamburgers et churrascos, avec des arrangements originaux. Également des salades et sandwichs. H Living Room : 154 Ludlow St (et Stanton St). ( 1-212-533-7235. l livin- groomny.com l M. : (F, V) Lower East Side-2nd Ave. Concerts à l’étage payants (10-15 $). L’endroit idéal pour découvrir de jeunes talents. Derrière le bar, plein à craquer, une salle accueillante avec une petite scène où se produisent chaque soir des groupes de songwriters souvent intéressants. Chanteurs solo program- Guide New York : Guide de conversation més dans une salle plus intimiste. Atmosphère décontractée et pas prétentieuse. 9.90 euros anglais : 6.90 euros www.routard.com 2 / campus mag avril avril campus mag / 3
  8. 8. BOuquin. par Jonathan pretro et Océane Debert entre 2 cours, Campus Mag vous propose un moment de détente mais aussi de réflexion ! Ce mois-ci, remplissez notre grille de mots fléchés et retrouvez toutes les réponses sont sur www.planetecampus.com CréPusCuLe viLLe BLazer drive auteur : Lolita Pille auteur : seishi kishimoto edition : Livre de poche edition : kurokawa Prix : 6,50 euros Prix : 6,50 euros Dans un futur proche, clair- À Neo-Tokyo, les habitants monde est une cité idéale où ont résolu le problème de l’on interdit aux citoyens tout l’écologie grâce à des stickers ce qui pourrait leur faire du remplis d’énergie : les mal : des implants bancaires mystickers. certains humains contrôlant leurs dépenses, sont capables de dompter une brigade anti-suicide, des ces autocollants spéciaux et drogues en vente libre, etc. d’en acquérir la force : on les mais syd paradine, un policier appelle les « Blazers ». Daichi alcoolique enquêtant sur un est un ado sans histoires, suicide collectif d’obèses, persuadé d’être « la classe va découvrir les mensonges incarnée », jusqu’au jour de cette utopie. un roman où une secte mystérieuse entre satire sociale et polar tente de l’enlever. une lutte chandlerien. sans merci commence alors. l’histoire de jeunes héros qui pourraient bien être les « Ninjas des temps modernes » ! Le ProCès Chantal Mairowitz et de david zane uvre de Franz après l’œ Montellier, d’ euros tes sud Bd, 18 kafka, chez ac urquoi, comment ni po sans savoir ni matin arrêté un beau BartLeBy Le sCriBe, BiLLy Budd, Joseph K. est uve devant se retro Marin et autres roMans dans son lit et poisson : vous êtes cancer : vous débordez de Balance : vous êtes HOrOsCOpe rent. ns motif appa un tribunal sa qui auteur : herman Melville rs un procès joie et bonne humeur ça faisait morose, vous avez besoin de introverti ( e), dévoilez vous un commence alo édition : Gallimard – La Pléiade faire du bruit… longtemps que l’on ne vous changement, reprenez le peu plus , afin de faire n’a pas fini de des Prix : 55 euros jusqu’au 31/05/10 ussie de l’une avez pas vu comme ça, ne changez rien contrôle de votre vie afin de vous sentir découvrir aux gens quelle merveilleuse adaptation ré anz Kafka, le quatrième volume des œuvres d’Herman melville personne vous êtes . œuvres m ajeures de Fr mai- enfin soulagé (e ). é David Zane rassemble les contes de la véranda avec Bartleby capricorne : arrêtez un par le chevronn ême auteur) et mise en page graphie du m le scribe et les romans israël potter, l’Escroc à la vierge : Besoin de vacance, rowitz (déjà co-a uteur de la bio de toute urgence ! confiance et Billy Budd, marin, dans des traductions peu de vous plaindre apprenez scorpion : vous êtes À redécouvrir à prendre sur vous, ça agressif avec votre partenaire, c’est une évidence. vous chan tal montellier. nouvelles ou révisées. une occasion de se replonger soulagera votre entourage. ce n’est pas à lui de supporter n’arrivez plus à vous impliquer dans les œuvres de cet écrivain peu commun, dont vos problèmes, calmez vous un peu dans aucun de vos projets, une pause certaines ont suscité de vives polémiques à son époque. Entre roman et poésie, le célèbre auteur de moby Dick sagittaire : vous êtes zen, s’impose. tous les problèmes coulent sur Gémeaux : votre humeur est aujourd’hui encore considéré comme l’une des plus grandes figures de la littérature mondiale. vous, tout vous est égal, prenez dépend de la météo, vous verseau : rien ne va plus quand même vos précautions car le réveil n’êtes bien que quand il fait avec votre partenaire, posez sera difficile. beau, pour le reste du temps mieux vaut les choses calmement avec ne pas croiser votre chemin. lui, parler peut parfois résoudre bien des de QueLLe CouLeur est ton Monde ? lion : vous recommencez choses. auteur : Bob Gill - editeur : Phaidon - Prix : 12,95 euros un cycle, sachez tirer des taureau : un peu de le monde change de couleur en fonction de l’endroit où l’on se trouve. il semble bleu dans le leçons des dernières gymnastique vous ferez du Bélier : la réponse que ciel, vert dans l’herbe, jaune sur la plage et noir dans l’espace. mais quand un graphiste s’en expériences pour ne pas reproduire les bien, allez secouez vous un vous attendiez est enfin arrivée, mêle, tout change. « De quelle couleur est ton monde ? », publié pour la première fois en 1962, mêmes erreurs. peu, vous manquez sérieusement de mais ce n’est pas celle que est aujourd’hui traduit et réédité, donnant l’occasion à l’un des graphiste les plus connus au tonus. vous attendiez malheureusement, ne monde de revenir sur l’avant-scène. Bob gill mélange dans cette œuvre des illustrations origi- soyez pas trop déçu (e ), c’est mieux que nales qui invitent les enfants à réfléchir sur ce qui les entoure et à regarder le monde autrement. rien après tout . / campus mag avril avril campus mag /
  9. 9. muLTimédia par Fabien cecchini et mélissa idbazzi siLent hiLL – shattered Le renouveau d’un Mythe MeMories après une attente interminable, l’une des séries les Sur Wii, Jeux Konami : 0 plus populaires du rpg est enfin de retour sur console euros HHH étoiles de salon. le treizième épisode de Final Fantasy suit la tradition des précédents, en renouvelant profondément Dans la série silent Hill, la licence. square Enix a ici décidé d’abandonner bon je demande shattered nombre d’éléments récurrents du jeu de rôle à la memories ! un nouvel opus japonaise afin de se concentrer sur l’essentiel, à savoir de ce film culte débarque une bonne histoire et des batailles ultra dynamiques. sur Wii, pour le plus grand ces dernières réutilisent le fameux système « active plaisir des gamers. vous Time Battle » propre à la série, rendant la prise en main serez magistralement plongé immédiate même aux nouveaux venus. attendez-vous à dans un univers qui vous bondir à plusieurs mètres du sol pour créer de superbes fera froid dans le dos. suite combos acrobatiques, le tout dans des environnements à un accident de voiture, la somptueux. magies et invocations spectaculaires fille du conducteur disparaît. sont aussi de la partie, avec en prime l’opportunité s’ouvrent alors les portes du de transformer shiva et ses augustes camarades frisson et du morbide : entre Eidolons en véhicules de combat. grâce à sa réalisation fantômes, bruits grinçants exemplaire, ses personnages terriblement classieux et et silence de mort, vous son excellente bande son, FFXiii offre une expérience arpenterez les méandres proche d’un film d’animation interactif à vivre en 5.1 de votre mémoire lors de bien calé dans son canapé. cauchemars lorsque vous Final Fantasy XIII, de Square Enix, sur PlayStation 3 et ne serez pas en train de Xbox 30, 0 euros, HHHHH étoiles (note maximale) chercher votre fille dans cette ville maudite. après un temps de prise en main, vous oublierez vite que vous êtes sagement assis dans votre vinGt MiLLe Lieues sous Les Mers salon… suite de l’incontournable Fps sorti en 2007, Bioshock 2 se déroule 10 ans après les évènements dépeints dans le premier volet. il nous ramène à rapture, cette cité sous-marine utopique bâtie dans les années 50 afin d’échapper au contrôle avilissant de l’état et de la religion. De quoi nous replonger dans sa délicieuse atmosphère à la fois oppressante et décalée, toujours emplie de folie. intrigue ficelée, narration et mise en scène soignées, protagonistes torturés à souhait ; tels sont les ingrédients de cette aventure inoubliable. amateurs de fantastique, de pouvoirs surhumains et d’armes en tous genres, ce titre est fait pour vous. BioShock 2, de 2K Games, sur PlayStation 3 et Xbox 30, 0 euros, HHH étoiles FestivaL: Les Bons PLans d’avriL c’est la septième édition de ce festival conçu comme un parcours artistique pluridisciplinaire et décalé où se côtoient musique, vidéo, théâtre, danse et arts plastiques. l’occasion de découvrir My siMs aGent de multiples auteurs, compositeurs, interprètes et danseurs Sur Wii, Jeux EA Play : ,0 euros HH étoiles contemporains, parmi lesquels las Ondas marteles, carole Endossez le costume d’agent secret et adhérez à l’agence de masseport et son concert electro-pop-rock, la chorégraphe virginie protection des mysims pour déjouer les plans du machiavélique Delpierre. Des stages de jam et de yoga sont également proposés. morcubus ! recrutez votre équipe pour vivre cette aventure tel un Les lieux parisiens cette année : Le Point Ephémère dans le vrai détective et exploiter tout votre talent : suivre des empreintes 0e et Le Centre Musical Barbara Fleury Goutte d’or dans le de pas, crocheter une serrure, pirater un ordinateur ou effectuer e. des tests scientifiques. parcourez le monde pour résoudre de Pass journée : 20 Euros nombreuses énigmes, découvrir des destinations exotiques à bord Tarif des manifestations : de votre jet… un jeu d’évasion bon pour le moral ! 3 Euros, étudiants 0 Euros. Toute la programmation sur www.plansdavril.com / campus mag avril avril campus mag /
  10. 10. Votre espace idF « Le MeiLLeur des Mondes » les deux. Et au-delà. » weB ou Le Miroir MaLade voici un blog scientifique twitter est le plus au sein du splendide mudam, musée d’art moderne au comme on aimerait grand lieu de gazouillis luxembourg pensé par ieoh ming pei, l’expression « le meilleur en voir plus souvent. humains. les célèbres des mondes » abandonne presque sa connotation cynique. pierres guillaume Blanc est 140 signes servent écrues, jardins fruitiers, immenses verrières laissant apparaître enseignant-chercheur, à babiller, badiner, de sombres forêts, le mudam abrite pourtant en son giron superbe astronome, et passionné cancaner, échanger, quelques centaines d’œuvres angoissantes. point prospective, a de montagne. Toutes ces rigoler, s’informer, faire contrario du meilleur des mondes d’aldous Huxley, l’exposition, facettes se retrouvent buzzer, live-twitter… mais cruelle, pense au présent notre monde contemporain. Dans toute donc dans de longs Twitter sert également à sa laideur. En quatre chapitres : « De nos territoires », « De nos articles peu illustrés mais envoyer des messages de artifices », « De nos visages », « De nos vies intérieures, de nos toujours passionnants. détresse, bouteilles à la rêves et nos cauchemars ». Ecce homo, toutes turpitudes et toutes l’enseignement, la mer version 2.0. c’est ce abjections dehors. recherche, la vie à qu’a fait cet adolescent paris, des photos, américain jeudi 18 mars des explications : sur le compte de Demi La MéMoire d’un la pièce divertissante et que des femmes, est salutaire. Centre Georges Pompidou scientifiques… la moore (@mrskutcher), Grand GaLa des arts et Métiers au autre sympathique. De 1910 à nos jours, des Jusqu’au 2 février 20 présentation du blog celui-ci a déclaré qu’il Château de versaiLLes De Frédéric sabrou mise en scène catherine artistes majeures présentent 2 Euros, TR entre Euros et est aussi simple que le allait se pendre. la le grand gala 2010 d’arts et métiers parisTech c’est la grande soirée un livret original : suite à un schaub. des œuvres autour de la 0 Euros, selon période. contenu est de qualité. célèbre actrice a senti de l’année. Organisé par les élèves ingénieurs de l’École pour marquer choc frontal avec la porte Les vendredis et samedis à question féminine. À l’instar Et c’est si bien écrit… À que quelque chose n’allait la fin de leurs études, l’événement aura lieu le samedi 29 mai 2010. d’un placard, une femme se 20h Théâtre Essaïon de suzanne valadon qui, partager ! pas. pendant qu’elle Bien mieux qu’une simple soirée étudiante comme nous en avons met à évoquer des endroits rue Pierre au Lard, Paris parmi les premières, osa BLoG http://voie-lactee.over- parlait au jeune homme, l’habitude, les élèves des arts et métiers ont, cette année, organisé où elle n’est jamais allée, des ème se confronter à des sujets blog.com/ une autre comédienne, leur grand gala dans un lieu aussi prestigieux qu’inattendu : le événements qu’elle n’a pas Loc : 0 2 2 d’homme avec un médium Miss JuLie Nia vardalos, a alerté les château de versailles ! vécus, des idées qu’elle n’a d’homme (la peinture), on vous dit vous aiMez secours. À leur arrivée, cette soirée, ouverte à tous, est l’occasion pour les étudiants parisiens jamais eues ! c’est normal, MudaM rêvait d’une exposition qui tout ! internet ? Jeremy était en larmes de profiter d’une nuit exceptionnelle passée aux rythmes survoltés celle qui officie tranquillement (LuxeMBourG) n’aurait pas mis en avant la « confessions, humour, vous aimez les séries devant son ordinateur. des différentes ambiances proposées pour l’occasion. le château et comme femme de service Jusqu’au 23 mai 200 lutte féminine. Femmes avant potins, scoops en tout genre télé ? vous les regardez Bien vivant. les gazouillis ses jardins seront privatisés pour l’événement et la grande salle de et vit avec son compagnon Euros, TR: 3Euros d’être artistes ou artistes vus par une parisienne... en streaming parce que servent donc aussi à l’Orangerie sera transformée pour accueillir tous les invités. gauchiste révolutionnaire se « Elles@centrepompidou » : avant d’être femmes ? Du sucré... du salé... À c’est quand même pas sauver des vies. ce grand gala est aussi le signe qu’au-delà de leur formation retrouve soudain dans la peau l’exposition historique la seconde proposition est prendre ou à laisser... » humain de nous laisser technique et scientifique à l’École, les gadzarts sont ouverts à la (ou plutôt dans la tête) d’un le milieu artistique est celle qui vaut mais il n’est voilà ce que miss Julie nous attendre des mois, voire saLon de the/ culture, au raffinement… et bien sûr au sens de la fête. En la matière, patron réac, de droite et plutôt dominé par les hommes. d’autre choix que de résister propose sur son blog. il fait des années, avant de restaurant le programme du gala laisse rêveur. la soirée se divise en deux pourri. même si c’est parfois c’est pourquoi le parti- comme le fait le centre un peu fouillis, certes, mais il les avoir dans nos petits Eh, les filles, vous n’en temps. En première partie de soirée, 400 personnes sont attendues. un peu trop caricatural, de pris « musclé » du centre pompidou. En suivant une est très agréable à lire dans la écrans français ? alors avez pas marre de Elles sont accueillies par une haie d’honneur d’élèves en uniformes, bons gags et un jeu d’acteurs pompidou, renouvelant son logique de discrimination forme (il est plein de couleurs le blog « Des News En raconter les derniers puis sont invitées à une visite privée des appartements royaux et plein d’énergie rendent accrochage en ne présentant positive. et d’illustrations amusantes) séries » est fait pour potins à vos copines dans de la galerie des glaces. un cocktail est proposé sur la terrasse et toujours également dans vous. De Desperate un fauteuil de starbucks principale du château qui surplombe les fontaines et les jardins du le fond. Housewives à pigalle, que vous n’arrivez jamais domaine. Des animations divertissent les convives jusqu’au soleil treeMonisha miss Julie nous livre ses la nuit en passant à avoir ? Et de devoir couchant, où le jeu des grandes Eaux musicales clôture le cocktail. humeurs, dégotte des photos par grey’s anatomy hurler ces précieux le dîner gastronomique, préparé par un grand traiteur, est servi dans Opéra en trois actes de scott Joplin rigolotes, répond à tous les ou lost, il y en a pour secrets pour qu’ils la salle de l’Orangerie. En deuxième partie de soirée, entre 1 500 et celui que vous connaissez sans doute comme le « roi commentaires dans une tous les goûts. chaque puissent parvenir à leurs 2000 personnes rejoignent les invités déjà présents pour assister à du ragtime » (1868-1917), le pianiste musicien-compo- démarche d’interactivité avec épisode est raconté, mines esbaudies ? si ? la grande soirée qui débutera à 22h30 et durera toute la nuit. a cette siteur afro-américain scott Joplin, a écrit cet opéra en ses lecteurs, et si les sujets décortiqué, critiqué, alors allez faire un tour occasion, de nombreuses et surprenantes animations divertissent les 1911. l’œuvre est créée au lincoln Theater de New York sont parfois sérieux, elle les ironisé, et analysé avec du côté de Notre-Dame invités et la grande salle de l’Orangerie est transformée pour illuminer en 1915 et se situe vers 1884, une vingtaine d’années traite avec un humour une finesse qui n’a et entrez dans l’univers la soirée et lui offrir un décor majestueux. après l’abolition de l’esclavage, sur une plantation salvateur. alors si vous avez un d’égale que l’humour des accueillant de la Fourmi N’attendez pas, venez rêver avec nous ! confiée à un serviteur noir. une preuve que scott Joplin coup de mou… interprétations. illustré ailée, au 8 rue du Fouarre savait et voulait écrire de grandes œuvres, avec une miss Julie vous dit par de belles captures dans le 5e. On s’y sent informations et réservations : http://paris.grand-gala.org orchestration forte, un livret mêlant poésie, lyrisme et tout ! d’écran, gratifié de 0 à 4 comme à la maison : Tenue de soirée exigée. danse. c’est la chorégraphe Blanca li qui met en scène http://scoops.canalblog.com/ étoiles, l’épisode étudié bibliothèques en guise de les chanteurs et les danseurs. la direction musicale est se termine sur un « bilan mur, grande cheminée Première et deuxième parties de soirée : 200Euros assurée par Kazem abdullah. « voie LaCtée : » souvent savoureux. À qui fonctionne l’hiver Avec l’Ensemble orchestral de Paris et le Chœur du les tribulations d’un lire absolument pour et mezzanine sous une DEUXIèME PARTIE DE SOIRéE PRéVENTES : Châtelet. astronome. les aventures prolonger le plaisir en verrière bien agréable étudiants : 30Euros - non étudiants : 50Euros Du 3 mars au avril d’un haut-alpin à la capitale, attendant la suite… au lors des premiers deuxième partie de soirée sur place : Théâtre du Châtelet entre montagnes et confins de prochain épisode ! rayons du soleil... salon étudiants : 35Euros - non étudiants : 55 Euros Loc 0 0 2 2 0 l’univers. avec toutes sortes de http://desnewsenseries. de thé aux pâtisseries réflexions impertinentes entre canalblog.com/ appétissantes ou bien accès : rEr c – château de versailles / campus mag avril avril campus mag /

×