Publicite et marketing 2.0

1 295 vues

Publié le

Publié dans : Technologie
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 295
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
72
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Publicite et marketing 2.0

  1. 1. Positionner votre entreprise sur le WebDÉMYSTIFIER LE MARKETING WEB
  2. 2. Horaire de la présentation1. Optimisation pour les medias sociaux2. Publicité sur les réseaux sociaux3. Marketing des blogues4. Marketing des moteurs de recherche----------------------------------------------------------------1. Introduction à la publicité Google AdWords2. Outils de mesure et de suivi de vos actions
  3. 3. Slideshare.net/plogg
  4. 4. Comprendre les principalescaractéristiques des médias Web. Culture Diffusion Promotion
  5. 5. Quels médias consomment les Québécois?• Radio• Télévision• Journaux/magasines• Internet
  6. 6. radio 24% internet 40%journaux/magazine 3% télévision 33%
  7. 7. Passage du Web 1.0 au Web 2.0 Vous êtes un participant dans la création de l’information. Vous êtes un canal de communication. Vous êtes un média de communication.
  8. 8. En 2009, le réseautage social est devenu un élémentessentiel du monde du travail. 65% des internautes du monde entier visitent les réseaux sociaux.
  9. 9. 15 497 900 Canadiens sont membre de Facebook cest 45% de la population canadienne
  10. 10. À couper le souffle! Temps moyen/jour sur facebook mobile : 24 minutes Temps moyen/jour sur facebook PC : 27 minutes Source : comscore.com, data passeport
  11. 11. « A social driven economy » - Erik Qualman Les médias sociaux changent la façon dont on fait des affaires. L’information est gratuite et accessible
  12. 12. http://frontlinesocial.wikispaces.com/Defining+Social+Media
  13. 13. http://frontlinesocial.wikispaces.com/Defining+Social+Media
  14. 14. « Auparavant, l’information était diffusée à des millions de personnes par quelques personnes, aujourd’hui, des millions de personnes diffusent l’information à quelques personnes » - Eric Qualman
  15. 15. Le marketing 2.0• Inbound marketing (Web) • Outbound marketing – Répondre aux besoins (traditionnel) du consommateur – Interruption – Publier de l’information – Promotion d’un produit utile. ou d’un service – Être trouvé par le – Ventes consommateur – Trouver le consommateur Ex. : Blogue, Google, Partage Ex. : Télé, radio, journal entre amis sur Facebook
  16. 16. Marketing des réseaux sociaux Facebook, Twitter, Linkedin
  17. 17. Le réseautage socialActivité humaine qui remonte à des milliers d’années et qui a vue le jour lors de la rencontre de deux personnes qui a permis à l’autre de progresser. Notamment sur le plan commercial.
  18. 18. La vente c’est « sociale » Les gens font des affaires avec des gens en qui ils ont confiance. Les bons vendeurs sont des bâtisseurs naturels de relations . « La vente c’est du réseautage social » - Geoffrey MooreRéférence : Facebook Era – Clara Shih
  19. 19. Aujourd’hui on parle de réseautage social « numérique ». Le but est le même : « construire des relations »Référence : The Facebook Era de Clara Shih
  20. 20. Les réseaux sociaux numériquessont une extension du monde réel et inversement Amener vos contacts dans une rencontre physique. Amener vos contacts physiques sur votre réseau virtuel.
  21. 21. “Les gens achètent des gens qu’ils aiment etrefusent d’acheter des gens qu’ils n’aiment pas.”“Les gens sont le coeur des organisations et les décisions se prennent par des individus.”
  22. 22. Facebook Linkedin TwitterSocial et divertissement Professionnel Social et professionnelLiens forts : Amis et proches Liens faibles : contacts, Liens faibles, contacts, liens rencontres professionnelles inconnus aux mêmes intérêts+500 millions de membres 101 millions de membres. 105 millions de membres.86 000 Sherbrookois inscrits Indéterminés – voir IndéterminésVoir https://www.linkedin.com/dihttp://www.facebook.com/ads rectads/250 millions de membres par jour 4 millions de membres par Indéterminés jour.2ième site le plus consulté 27ième site le plus consulté 10 ième site le plus consultéSur la planète. sur la planète. sur la planète.700 000 entreprises ont une page Les 500 plus grandes IndéterminésFacebook. entreprises de E-U. ont des dirigeants sur le réseau16 millions de Canadiens 3 millons de professionnels 1 millions de Canadiens Canadiens
  23. 23. Objectif du réseautage social« Consolider, emmagasiner et bénéficier de vos relations. »• Linkedin : business, lien faible.• Profil Facebook (personnel) : amis, lien moyen ou fort.• Page Facebook (professionnel) : divertissement, information, lien faible.• Twitter : Sujets quelconque, lien très faible
  24. 24. 18 860 946 de fans Facebook
  25. 25. D’où l’utilité du « namedropping » Plus vous connaissez de gens plus vous pouvez placer ces noms comme référence dans vos rencontres de vente. Vous augmentez la confiance rapidement.Référence : Facebook Era – Clara Shih
  26. 26. Utiliser les réseaux des clients/amis Explication en vidéoRéférence : Facebook Era – Clara Shih
  27. 27. Développer du capital social • Capital humain : talent, intelligence, aptitudes, • Capital social : opportunité, idées, connaissances, réputation, visibili té.Référence : Facebook Era – Clara Shih
  28. 28. Liens faibles VS liens forts • Lien faible : personnes que vous connaissez peu, vu quelques fois qui ne fait pas partie de votre vie privée. Personne qui peut vous être utile dans l’avenir. Auparavant impossible de maintenir un contact avec autant de gens. • Lien fort : personne de votre entourage proche qui vous connaît, depuis que vous êtes jeunes, famille, amis proches.Référence : Facebook Era – Clara Shih
  29. 29. Utiliser les réseaux de vos amis/contactsRéférence : Facebook Era – Clara Shih
  30. 30. LinkedIn facilite le processus deconstruction de relations d’affaires -Confiance, notoriété, expertise, recommandations Comprendre le changement
  31. 31. Influencer socialementles gens d’affairesà travailler avec vouset votre sociétéDévelopper la notoriété :-Liens d’affaires conjoints- « namedropping »- Expertise- Recommandations- Diplômes, appartenance scolaire- Implication et bénévolat- Partage d’informations (karma)
  32. 32. « Participation is marketing »Référence : The Facebook Era de Clara Shih
  33. 33. Existez-vous?Chercher votre votre nom, sujet, entreprise sur :• Chercher sur Google search, maps, blogs, images, vidéos, actualité, temps réel• Chercher sur Facebook• Chercher sur Linkedin• Chercher sur Plogg.ca• Chercher sur Twitter• Chercher sur Wordpress.com• Chercher avec Socialmention.com• Chercher sur Google insight• Chercher sur Google trends
  34. 34. Optimisation pour les medias sociaux SMO
  35. 35. Médias traditionnels VS Médias sociaux• Centrés sur la conversation• Entre personnes, humains qui se parlent• Incontrôlables• Plusieurs personnes à plusieurs personnes• Bidirectionnels• Participation de tous• Rétroaction possible• Interactif
  36. 36. Le futur de la consommation est social Les médias sociaux sont basés sur ce phénomène Vous êtes influencé par vos relations.Vos relations ont plus d’influence selon leur statut en rapport avec l’achat. Votre partenaire de tennis a de l’influence sur l’achat de votre raquette. Votre partenaire de tennis a moins d’impact sur l’achat de votre voiture.
  37. 37. SMO, référencement socialGénérer du bouche à oreille numérique
  38. 38. Optimisation des médias sociaux• Actions sur le site Internet : Consiste à ajouter des fonctionnalités sociales au contenu lui- même, notamment : les fils RSS, les boutons de partage et de publication vers des sites d’information communautaires, des outils de vote et de partage d’avis dutilisateur, et des outils d’intégration de contenus communautaires tels que des images et des vidéos.Référence : http://fr.wikipedia.org/wiki/Social_Media_Optimization
  39. 39. Optimisation des médias sociaux (suite)Actions à l’extérieur du site Internet :• Consiste à promouvoir et diffuser les contenus d’un site via les médias sociaux, notamment : sur un/des blogs, en publiant des commentaires sur dautres blogs, en participant à des groupes de discussion, en publiant des actualités sur ses profils dans les réseaux sociaux.Référence : http://fr.wikipedia.org/wiki/Social_Media_Optimization
  40. 40. Les règles1. Soyez une ressource pour les internautes, ne cherchez aucun retour immédiat2. Récompensez les internautes serviables et de qualité3. Participez4. Sachez cibler votre audience5. Soyez créateur de contenu6. Soyez vous-même7. Noubliez pas vos racines, restez humble8. Nayez pas peur dexpérimenter des choses nouvelles, gardez votre fraîcheur9. Développez une stratégie doptimisation pour les médias sociaux10. Choisissez soigneusement vos tactiques doptimisation11. Intégrez loptimisation pour les médias sociaux à votre processus de création et vos meilleures pratiques12. N’ayez pas peur d’énoncer un message ou une idée que les autres reprendront à leur compte.
  41. 41. « Fini la publicité pour une personne, maintenant c’est la publicité entre les personnes » - Clara ShihRéférence : The Facebook Era de Clara Shih
  42. 42. « Un client satisfait peut vendre vos produits » - Jeff Jarvis Les réseaux sociaux sont un facilitateur et un accélérant
  43. 43. Viralité de l’information
  44. 44. Retweet = J’aime (100% public)
  45. 45. Intégrer Facebook à votre site Web et inversement
  46. 46. Participer, s’abonner,commenter, voter, organiser, partager, s’inscrire
  47. 47. Exemples de communautés
  48. 48. Marketing viral Voir un exemples’appuie sur les réseaux sociaux, propagation rapide, le consommateur est la vecteur de la communication
  49. 49. Interlude« Where the hell is Matt? » Voir la vidéo
  50. 50. Ne vendez pas trop fort!
  51. 51. Publicité sur les réseaux sociaux Facebook Ads, LinkedIn Ads
  52. 52. Facebook AdsPermet l’affichage de publicités sans déranger tout le monde. Les gens indiquent ce qu’ils aiment. Les gens indiquent qu’ils aiment votre entreprise. Les publicités sont adaptées selon les profils des gens.
  53. 53. Marketing des blogues
  54. 54. Stratégie de contenu blogues, photos, vidéos, baladoAdapter le contenu et répondre aux besoins, intérêts et problèmes des clients ciblés Ex. : Guide d’achat de votre maison, financement, quartiers Ex. : Formations en ligne, consultation en ligne, Web télé
  55. 55. 1 milliard de recherchessur Google chaque jour
  56. 56. 1% de celles-ci concernent des recettes de cuisine Les gens savent ce qu’ils vont cuisiner avant d’aller à l’épicerie.
  57. 57. Sans blogue… • Actualisation du contenu = faible • Conversations = faible • Influence médias sociaux = faible • Présence Google = faible • Nombre de page indexées dans le moteur = limité • Mieux connaître les clients et leurs besoins = faibleRéférence : http://blog.hubspot.com/blog/tabid/6307/bid/4416/Inbound-Marketing-the-Next-Phase-of-Marketing-on-the-Web.aspx
  58. 58. Pourquoi bloguer? Être trouvé Établir la conversation Réseauter Informer Stimuler la conversation Obtenir de la rétroaction
  59. 59. Résoudre les problèmes de vos clients à travers vos billets de blogue
  60. 60. Sans conversation…• Renouvellement du contenu = nul• Conversations avec les clients = nulles• Conversations entre les clients = nulles• Liens avec les médias sociaux = nuls• Présence dans les médias sociaux = nulle• Découverte de votre entreprise = nulle• Mieux connaître les clients et leurs besoins = nul• Nombre de page indexées dans le moteur = nul
  61. 61. Optimisation des moteurs de recherche Référencement naturel, SEO
  62. 62. La différence entre le moteur et le média socialMoteur de recherche Média socialImmédiat Latent, présent mais non imminentLe consommateur est déjà client quelque Le consommateur n’est pas client, ilpart apprend et devient client.Très rapide, très simple Personnalisé, adaptéDemande ce qu’on veut Pas de recherche préalableTRAVAIL À COURT TERME TRAVAIL À LONG TERMEInfluencer par la qualité de l’annonce Engagement à long termeRessemblance aux médias traditionnels Très différent des médias traditionnelsInfluencer par la position du résultat Influencer par son réseau de contacts
  63. 63. Être cherché et trouvé Google + LinkedIn
  64. 64. Google, un incontournable 70% des recherches sont effectuées sur Google. Où cherchez-vous?
  65. 65. Google VS Médias sociaux 1. Google : mode de recherche (besoin actuel);2. Facebook : mode de socialisation (besoin latent);
  66. 66. Zero Moment Of Truth Évolution ou révolution?
  67. 67. 1 milliard chaque jour
  68. 68. 4 milliards chaque mois au Canada
  69. 69. Référence : http://www.google.com/logos/
  70. 70. 40% des Québécois utilisent un téléphone mobile pour naviguer 33% des Canadiens ont un téléphone intelligent en 2011. 38% des Canadiens accèdent à internet avec un téléphone mobile 61% des gens qui naviguent sur un mobile, qui effectuent une recherche se convertissent à un appel par la suite. On prévoit que 50% des Canadiens auront un téléphone intelligent d’ici 2014. Croissance de l’utilisation de téléphone mobile de 400% pour la recherche sur le Web de 2010 à 2011 au Canada. Lancement le 29 juin 2007 D’ici la fin 2013, plus de gens dans le monde accéderont internet avec un téléphone mobile qu’avec un ordinateur (PC).Références : Iab statistiques, Comscore, E-marketer, Youtube.com/stats, http://www.zeromomentoftruth.com, www.apple.com
  71. 71. • YouTube est le deuxième moteur de recherche le plus utilisé au monde après Google. • 500 millions de visiteurs uniques par jour. • Les Canadiens consomment 14 heures de vidéo en ligne par mois • 48 heures de vidéo sont mises en ligne chaque minute, soit presque huit ans de contenu mis en ligne chaque jour. • Plus de 3 milliards de vidéos sont regardées chaque jour. • Les utilisateurs mettent en ligne léquivalent de 240 000 longs métrages chaque semaine. Lancement le 15 février 2005Références : Iab statistiques, Comscore, E-marketer, Youtube.com/stats, wolfram alpha
  72. 72. Que font les gens lorsqu’ils entendent parler d’un nouveau produit ou d’un service ?
  73. 73. Ils cherchent en ligneIls cherchent en ligne à partir de Google Ils cherchent en ligne
  74. 74. Le processus de consommation avantRéférence : http://www.zeromomentoftruth.com
  75. 75. Le processus de consommation maintenantRéférence : http://www.zeromomentoftruth.com
  76. 76. Référence : http://www.caresearch.com.au/Caresearch/Portals/0/Nurses%20Hub/Websites.jpgLe consommateur est responsable de sa recherche d’information.
  77. 77. C’est un nouveau modèle mental.
  78. 78. Il faut donc être “cherchable” et “trouvable”
  79. 79. Où cherchez-vous? Source : comscore.com, data passeport
  80. 80. Triangle d’or« Pour être vu, trouvé et cliqué, il faut être en haut » Consulter l’étude
  81. 81. La base de Google Pour commencer il faut démystifier le jargon du milieu
  82. 82. 1. ExplorationLe web est exploré par un robot d’indexation suivant des liens hypertextes
  83. 83. 2. IndexationClasser les pages et extraire les mots clés pour bâtir un index terminologique lié aux pages. Les termes sont associés à une valeur de poids importance relative du mot ou de l’expression On parle de « fréquence de terme »
  84. 84. 3. Recherche La requête du moteur lui-même en provenance du client. Trouver les documents les plus pertinents.Présenter les résultats par ordre de pertinence et d’importance.
  85. 85. Comprendre Google Naturel VS commercial
  86. 86. 25%75% http://seo.ericanfly.com/why-seo.asp
  87. 87. SEO, optimisation pour les moteurs de rechercheART + SCIENCE pour faire apparaître un site Internet dans les premiers résultats de recherche de Google sur une requête pertinente pour le site.
  88. 88. Si quelqu’unmonte, quelqu’un descend… Il n’est pas possible que tout le monde soit #1
  89. 89. Facteurs de succès Google Architecture de votre site Web Pertinence des contenus Structure de liens Nombre de liens vers votre site Nombre de pages indexées Influence social (on parle de vous) Présence sociale (médias sociaux)
  90. 90. La notoriétéGoogle est social, il accorde de l’importance à votre site suivant le vote populaire. Ce vote se fait par les liens vers votre site Plus vous avez de liens vers votre site, plus vous êtes populaire. Attention, les liens doivent être pertinents… Avez-vous des amis?
  91. 91. Faites-vous des amis!
  92. 92. « Tous les sites sont à un clic de vous… » Sans SEO et/ou SEM, vous êtes une aiguille dans une botte de foin2 millions de pages indexées sur l’apiculture. Imaginez sur hockey ou football!
  93. 93. Marketing des moteurs de recherche SEM - Référencement commercial
  94. 94. SEM, marketing des moteurs de recherche Achat de liens commerciaux Publicité au coût par clic Google Ads, Yahoo Search marketing, Microsoft AdCenter
  95. 95. 25%75% http://seo.ericanfly.com/why-seo.asp
  96. 96. Tout commence par une question... Comment y répondre? Où y répondre?
  97. 97. Outil : Google keywords Voir un exemple
  98. 98. Outil : Google Insight Voir un exemple
  99. 99. Outil : Google Trends Voir un exemple
  100. 100. La publicité n’est pas de la publicité lorsqu’elle est informative.
  101. 101. La plupart du temps, si vous répondez à la question du consommateur vous avez un nouveau client.
  102. 102. Comment cherchons-nous?• Explicitement – Chiro Sherbrooke, restaurant végétarien sherbrooke, café sherbrooke, animalerie sherbrooke, cours d’anglais sherbrooke, spectacle sherbrooke, vignoble sherbrooke, vendange estrie, produits écologiques, savon biologique, café équitable, graphiste sherbrooke, cartes d’affaires pas cher.• Problème – Maux de dos, mal aux dents, dent brisée, bassin déplacé, alergie au gluten, chien indontable, chat agressif, stress trop intense, quoi faire ce soir? Gêner de parler anglais, manque de compétences, communiquer en anglais, vin bouchonné, où se marier, bon endroit pour se marier, besoin d’une salle de réception, manger vétégarien, économiser l’eau, consommer écolo, chasse moustique polluant, trop de contenants de plastique, logo laid, carte d’affaires laides• Symptôme – Fatigue constante, maux de tête, inflammation aux coudes, dents jaunes, brûlement d’estomac, célibataire, sans emploi, dents croches, chasse moustique chimique, surconsommation d’eau, site Web désuet.• Nom de produit, partie de produit – Nourriture catshow, vin de bordeau, vin français, champagne, ibrace.
  103. 103. Des expressions précises 1 mot 20,9% 2 mots 23,65% 3 mots 21,92% 4 mots 14,89% 5 mots 8,68% 6 mots 4,65% 7 mots 2,49% 8 mots 3,43%
  104. 104. LONG TAIL GRAPHIQUEMORALE : Plus vous êtes précis, moins vous avez de compétition et plus votre coût de publicité est faible.
  105. 105. Planifier votre campagne de publicité Google
  106. 106. Avez-vous des objectifs?SMART : Simples, mesurables, atteignables, réalisables, tangibles Exemples : Augmenter votre clientèle de 10% pour 2011; Augmenter la vente par client de 10% pour 2011; Dénicher 20 nouveaux clients d’affaires en 2011;
  107. 107. Avez-vous des clients ciblés?
  108. 108. Ferdinand Merinier Éric est un « fans » des médias sociaux. • 24 ans, professionnel marketing interactif • Maîtrise en commerce électronique • Français au Québec • En couple • Souvent dans les cafés Internet • Passe beaucoup de temps sur Internet. • Possède son propre blogue • Excellent blogueur • Adore les trucs ridicules sur Youtube • Amateur de tennis
  109. 109. Public cible
  110. 110. Que veulent-ils?AUGMENTER/AMÉLIORER RÉDUIRE/ÉVITER• Contrôle • Douleur• Indépendance • Sentir stupide• Belle apparence • Embarassé• Promotion au travail • Être ignoré• Liberté • Critiqué• Bien manger • Douter• Plus de temps • Douleur• Plus d’argent • Trop risqué• Meilleure santé • Trop de travail• Sentir • Stupide• Sécurité • Solitude• Plaisir • Ennuie• Être plus vert
  111. 111. « 20% rapportent 80% » Ne vous adressez pas à tout le monde, choissez une nichePréférez quelques visiteurs ciblés à des centaines qui ne sont pas intéressés
  112. 112. Penser comme votre clientDemandez à des clients de chercher des services offerts par votre entreprise. Observez bien! Regardez les mots clés qu’ils choisissent et les pages qu’ils consultent.
  113. 113. Déterminer ce que le client a en tête Et non ce que vous avez en tête.
  114. 114. Écrire votre publicité(émotion + information = succès) Espace très limité. Bien répondre à la question des consommateurs. Penser aux émotions des gens.
  115. 115. Google AdWords« Publicité au coût par clic »
  116. 116. Comprendre Google Naturel VS commercial
  117. 117. Formats d’annonces• Textuels• Bannières• Vidéos• Mobile
  118. 118. Canaux de publicité• Google Recherche• Google Display• Appareils mobiles• Emplacements
  119. 119. Publicité textuelle Titre 25 caractères Ligne 1 : 35 caractères Ligne 2 : 35 caractères
  120. 120. Publicité visuelle Exemple
  121. 121. Publicité vidéo Exemple
  122. 122. Publicité mobile Exemple
  123. 123. Jargon de Google Ads• Lien commercial : Petite publicité située à droite dans les résultats de recherche Google (résultats Google commerciaux - payants).• Mots clés : mots clés de la requête Google qui afficheront votre lien commercial.• CPC : Coût pour chaque clic effectué sur votre lien commercial.• Impression : Chaque fois que la page est affichée.• CPM : Coût par mille affichage de la publicité.• Taux de clic : Nombre de clics divisé par le nombre d’impressions.• Niveau de qualité : Le lien entre votre publicité et la page d’atterrissage.
  124. 124. Outils à connaître• Générateur de mots clés• Sélection des emplacements• Ciblage contextuel• Diagnotic des annonces
  125. 125. Planification d’une campagne1. Identifier notre produit/service2. Identifier la clientèle cible et ses besoins3. Remue-méninges de mots clés et jargon4. Recherche de mots clés sur le sujet5. Identification des tendances de recherche6. Choix des mots clés et des emplacements7. Création de notre page d’atterrissage8. Création des annonces textes et visuelles9. Création de la campagne et définition des budgets.
  126. 126. Exercice : Campagne Google Ads• Sujet : ski safari, heli skiing haute gamme dans les Alpes Suisse• Site Web : www.swiss-discovery.com, blogue : blog.swiss-discovery.com• Client cible : Parle anglais, Angleterre – 45-55 ans cherche ski de luxe très haute gamme pour les vacances. – Peu de temps, veut une réponse rapide, un service clef en main. – Portefeuille important, dirigeant de grande société.• Produits : Séjour de ski dans un chalet Suisse haute gamme avec repas gastronomique, dégustations de vins, ski-pass, cours de ski avec un skieur de coupe du monde, dépôt sur les pistes en hélicoptère pour voir les Alpes Suisses.• Prix : 1000 à 2000$ par jour par personne.

×