9 Avril 2014
INDUSTRIE CONNECTÉE
une (r)évolution en marche
Programme
Industrie de demain & Usine du futur
Quelles transformations pour les PME ?
Matthieu PELISSIE DU RAUSAS Directeu...
Jean-François CLEDEL
Président de la Commission INDUSTRIE
Chambre de Commerce et d’Industrie de
Bordeaux
Industrie de demain / Usine du futur
Quelles transformations pour les PME ?
Matthieu PELISSIE DU RAUSAS| McKinsey
Stanisla...
Jouer la rupture pour une
Renaissance de l’industrie française
Matthieu Pélissié du Rausas
9 avril 2014
CONFIDENTIEL ET PR...
Cloud computing
Internet des objets
Automatisation des
métiers du savoir
Internet mobile
Robotique de pointe
Véhicules aut...
Impression 3D : 90 pièces d’un F-18 ont été imprimées en 3D
Véhicules autonomes : le DARPA Grand Challenge
Robotique avancée : des transports de matériel militaire
PRODUCTION
Les 12 ruptures technologiques vont avoir un impact majeur
sur l’équation économique de l’industrie
Intensité c...
Nouvelle équation énergétique: impact sur l’industrie chimique
A la Renaissance, la France est sous la pression de ses voisins
Hasbourg….
2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
25%
10%
5%
0%
+0.4
-3,2
-1,5
0
Evolution 2001-2012
En points
1...
14
80
90
100
110
120
2000 2002 2004 2006 2008 2010 2012
Indice du coût unitaire de la main-d’œuvre
dans l’industrie manufa...
Classement Coe Rexecode des pays sur les critères autres que le prix
…et d’une compétitivité hors-prix en recul
SOURCE : R...
Quatre impératifs pour l’industrie française
Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses
de notre industrie
Des pol...
1. Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses
de notre industrie
Des politiques industrielles mieux différenciées
...
18
Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses
de notre industrie
Moteurs d’innovation
/ de marque
Filières
contine...
TCAM 01-08
En %
0,0
-0,7
+0,2
-1,2
-4,2
LES MOTEURS
D’INNOVATION
LES SECTEURS
DE MARQUE
LES SECTEURS
CONTINENTAUX
LES SECT...
20
Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses
de notre industrie
Avancées
scientifiques
et techniques
Développemen...
Services
informatiques
Eau, déchets
Production et transport
d’électricité
Ciment, granules, béton
Chimie de base
Industrie...
2. Des politiques industrielles mieux différenciées
Un écosystème favorable aux créateurs
Les bonnes lois ne peuvent rien,...
23
La croissance des pays développés dépend davantage
de la performance individuelle des secteurs que du mix sectoriel
Cro...
Commande
publique
Prises de
participations directes
ACTION SUR LE CAPITAL
Stratégies
d’actionnaires
Soutien à l’export et
...
Soutenir chaque sous-secteur par un mix
de mesures adaptées
Moteur d’innovation /
de marque
Filières
continentales
Filière...
Soutenir chaque sous-secteur par un mix
de mesures adaptées
Moteur d’innovation /
de marque
Filières
continentales
Filière...
Soutenir chaque sous-secteur par un mix
de mesures adaptées
Moteur d’innovation /
de marque
Filières
continentales
Filière...
3. De nouvelles armes : le marketing stratégique
et la localisation optimale de la chaîne de valeur
Un écosystème favorabl...
29
MEILLEURESPRATIQUES
+38,2 pts
-5,5 pts
+0,7 pts
-6,5 pts
Processus formel d’analyse
du marché
Différentiel de croissanc...
79
68
64
61 60 60 60 58 57 57 56 56 56 55 53 53 52 52 51 49
46 44 44 42 42 41
36 34
31 31 30 28
Pologne
Lettonie
Roumanie
...
Méthodes de fixation
des prix
Médias / techniques
de promotion
Positionnement des
produits
Design et packaging
% d’entrepr...
32
L’innovation n’est pas qu’une question de moyens
En % du PIB,
2008
En % de la VA totale,
2008
Investissements en
R&D du...
La transformation de l’innovation en croissance ne tient pas au budget de
la R&D
L’innovation n’a rien à voir avec le
mont...
▪ Compétitivité du coût unitaire
du travail
▪ Accords de flexibilité et de
maintien de l’emploi
▪ Transformations « lean »...
4. Un écosystème favorable aux créateurs
Il n'y a de richesse,
ni force que d'hommes.
Jean Bodin
Une nouvelle cartographie...
Part de la population adulte présente à chaque étape du parcours (%)
La France compte de nombreux aspirants entrepreneurs,...
Je me nourris du bon feu
et j’éteins le mauvais.
38
Présentation à la CCI de Bordeaux
Plan 34 : Usine du futur
09/04/2014
Plan 34 :
Usine du Futur
Les objectifs du plan Usine du futur sont de deux ordres
: compétitivité des filières et compétit...
Plan 34 :
Usine du Futur
Le plan usines du futur s’est déroulé en 5 étapes
principales dont 3 de priorisation
42Usine du f...
Plan 34 :
Usine du Futur
Les innovations ont été regroupées par typologie de
facteur de compétitivité et selon une grille ...
Plan 34 :
Usine du Futur
4 familles d’actions en regroupant une trentaine
seront proposées au MRP
Financement Organisation...
Investir massivement dans la
productivité de l’Industrie
7/04/2014
Plan Usine du Futur VC_CCIB
Projet Usine du
Futur en Aq...
Plan d’action régional « Usine du Futur »
Objectifs
 Soutenir le développement du tissu industriel Aquitain
en accompagna...
 Cible: 100 entreprises en Aquitaine parmi les ETI et PME
(20 à 5000 salariés)
 Soutien des projets de productivité dura...
Porte d’entrée dans le dispositif
Appel à Manifestation d’Intérêt pour sélectionner, dès
2014, 100 ETI ou PME à potentiel ...
Porte d’entrée dans le dispositif
 Diagnostic individuel de la « chaine de valeur » de
l’entreprise (environ 4 j/entrepri...
Plan productivité court terme
 Aide au déploiement des projets d’amélioration de la
performance industrielle :
 approfon...
Plan productivité court terme
Renforcement du programme d’aide à la modernisation de
l’outil de production, qui vise à acc...
Accompagnement des PME et ETI
Diagnostic
AMI
Soutien embaucheInvestissementConseil
Plan Usine du Futur VC_CCIB
Plan moyen/long terme: l’usine du futur
Lancement d’un programme de recherche ambitieux « usine du futur »
ciblant les thé...
Démonstrateurs/Recherche collaborative
Démonstrateur ou R&D
techno/organisation/social
PME/ETI
Grand Groupe
Fournisseur/Co...
Planning détaillé AMI – Diagnostics de compétitivité
Plan Usine du Futur VC_CCIB
Planning Général Usine du Futur
Plan Usine du Futur VC_CCIB
Production / Logistique
Quelles évolutions attendues ?
Eric BALLOT | Mines ParisTech
Jean-François FROMENTIN | Safran
Evolution des systèmes de production
et de logistique
2 avril 2014
Eric Ballot, professeur
Systèmes de Production et Logis...
La mise en concurrence des activités
59
 L’usine connectée sur plusieurs dimensions : physique, processus, information…
•...
Les “nouveaux” systèmes productifs
 Une distribution des activités
• Des chaînes de production et d’approvisionnement mon...
Concevoir une usine connectée…
61
Les “nouveaux” systèmes productifs
 Une distribution des activités
• Des chaînes de production et d’approvisionnement mon...
Usine en kit à base de conteneurs
63
Usine au plus près des besoins
64
Usine en kit à base de conteneurs
65
Usine en kit à base de conteneurs
66
Usine en kit à base de conteneurs
67
Usine au plus près des besoins
68
De l’usine automatisée à l’usine intelligente
69
 Les évolutions actuelles
• 1990 une précédente tentative : les ateliers...
De l’usine automatisée à l’usine intelligente
70
 Les évolutions actuelles
• 2014 : smart factory, usine 4.0, etc. Object...
De l’usine automatisée à l’usine intelligente
71
 Un changement d’infrastructure
• Un exemple dans
le domaine
logistique
...
De l’usine automatisée à l’usine intelligente
72
 Les évolutions actuelles
• 2014 : smart factory, usine 4.0, etc. Object...
La rôle croissant des « infrastructures »
73
 Les évolutions actuelles
• Par infrastructure on entendait :
▪ Moyens de co...
Mutualisation et interconnexion
74
 Nouveaux enjeux
• La vision classique : la mutualisation
▪ Le partage de moyens (non ...
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués ...
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués ...
77 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
78 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
79 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués ...
81 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
82 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
83 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
84 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
85 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
86 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
87 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
88 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
89 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
90 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
91 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
92 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
93 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
94 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
95 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
96 /
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communi...
Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués ...
Formation & compétences
à l’ère numérique
De nouveaux métiers en émergence ?
Laurent MISMACQUE | Siemens Industry
Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved. Answers for industry.
Industry 4.0
Le futur de l’Industrie se dessi...
March 2014
Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved.
Page 100 Sector Industry
Industrie 4.0, une profonde mut...
March 2014
Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved.
Page 101 Sector Industry
De la première révolution indus...
Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved. Answers for industry.
Challenges de l’usine du futur
Industrie 4.0 ...
Page 103
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Stratégie dév...
Page 104
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Vision Siemen...
Page 105
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Cycle de vie ...
Page 106
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Conception de...
Page 107
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
De la planifi...
Page 108
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
L’ingenierie ...
Page 109
© 2009. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Choix de l’en...
Page 110
© 2009. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
L’usine Virtu...
Page 111
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM SoftwareSiemens PLM So...
Page 112
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Premier exerc...
Page 113
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Premier exerc...
Page 114
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Premier exerc...
© 2011. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software
Liaison OPC Server : M...
Page 116
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Premier exerc...
Page 117
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Deuxième exer...
Page 118
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Troisième exe...
Page 119
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Page 120
© 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved
Siemens PLM Software
Exemple concr...
March 2014
Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved.
Page 121 Sector Industry
Quelles sont les conditions de ...
March 2014
Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved.
Page 122 Sector Industry
Quels besoins de formation ?
L’...
Siemens en France
Unissons nos talents pour inventer demain
March 2014
Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved.
Page 124 Sector Industry
Ex : Site d’assemblage de FORD ...
March 2014
Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved.
Page 125 Sector Industry
Supplier Enabled Innovation – D...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Cci Bordeaux - Industrie connectée une (r)évolution en marche Club Industrie - 9 avril 2014

1 362 vues

Publié le

"Industrie connectée une (r)évolution en marche" Club Industrie 9 avril 2014 de la CCI de Bordeaux dans le cadre de la semaine de l'industrie

Publié dans : Technologie
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 362
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
306
Actions
Partages
0
Téléchargements
24
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Cci Bordeaux - Industrie connectée une (r)évolution en marche Club Industrie - 9 avril 2014

  1. 1. 9 Avril 2014 INDUSTRIE CONNECTÉE une (r)évolution en marche
  2. 2. Programme Industrie de demain & Usine du futur Quelles transformations pour les PME ? Matthieu PELISSIE DU RAUSAS Directeur associé| McKinsey Stanislas LE CHEVALIER Chef de Projet Stratégie Industrielle | Fives François PELLERIN Directeur du projet Usine du Futur| Conseil Régional d’Aquitaine Production & Logistique Quelles évolutions attendues ? Eric BALLOT Professeur | Mines ParisTech Jean-François FROMENTIN Expert en Assemblages Métallurgiques & Fabrication Directe | Safran Formation & compétences à l’ère numérique De nouveaux métiers en émergence ? Laurent MISMACQUE Directeur de Région | Siemens Industry Animation Bastien LAUQUE
  3. 3. Jean-François CLEDEL Président de la Commission INDUSTRIE Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux
  4. 4. Industrie de demain / Usine du futur Quelles transformations pour les PME ? Matthieu PELISSIE DU RAUSAS| McKinsey Stanislas LE CHEVALIER | Fives François PELLERIN | Conseil Régional d’Aquitaine
  5. 5. Jouer la rupture pour une Renaissance de l’industrie française Matthieu Pélissié du Rausas 9 avril 2014 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que de son contenu, sans autorisation expresse de McKinsey & Company est strictement interdite
  6. 6. Cloud computing Internet des objets Automatisation des métiers du savoir Internet mobile Robotique de pointe Véhicules autonomes ou semi-autonomes Impression en 3D Stockage d’énergie Génie génétique de nouvelle génération Matériaux avancés Hydrocarbures non conventionnels Energies renouvelables 12 ruptures technologiques vont profondément transformer l’industrie d’ici 2025
  7. 7. Impression 3D : 90 pièces d’un F-18 ont été imprimées en 3D
  8. 8. Véhicules autonomes : le DARPA Grand Challenge
  9. 9. Robotique avancée : des transports de matériel militaire
  10. 10. PRODUCTION Les 12 ruptures technologiques vont avoir un impact majeur sur l’équation économique de l’industrie Intensité capitalistique accrue en raison de la sophistication des équipements Impression en 3D Véhicules autonomes Matériaux avancés Amélioration de la productivité du travail Robotique de pointe Internet des objets Déconcentration de l’approvisionnement énergétique Hydrocarbures non conventionnels Stockage d’énergie Energies renouvelables Sophistication et valeur ajoutée accrue de l’information Internet mobile Automatisation des métiers du savoir Cloud computing
  11. 11. Nouvelle équation énergétique: impact sur l’industrie chimique
  12. 12. A la Renaissance, la France est sous la pression de ses voisins Hasbourg….
  13. 13. 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 25% 10% 5% 0% +0.4 -3,2 -1,5 0 Evolution 2001-2012 En points 1 EU-27 SOURCE : Eurostat En % Part de marché des exportations intra-européennes1 pour les produits manufacturés ….un peu comme de nos jours : la part de marché de la France en Europe est en train de s’éroder….
  14. 14. 14 80 90 100 110 120 2000 2002 2004 2006 2008 2010 2012 Indice du coût unitaire de la main-d’œuvre dans l’industrie manufacturière SOURCE: OCDE …en raison d’un écart croissant de compétitivité coût….
  15. 15. Classement Coe Rexecode des pays sur les critères autres que le prix …et d’une compétitivité hors-prix en recul SOURCE : Rapport annuel Coe-Rexecode sur la compétitivité de la France Produits semi-finis Produitsdegrande consommation France Classement en 2007 Classement en 2008 Classement en 2009 Classement en 2010 Allemagne Japon États-Unis France Italie Allemagne Japon États-Unis France Italie Allemagne Japon États-Unis Italie- 1 - 1 Allemagne Italie France
  16. 16. Quatre impératifs pour l’industrie française Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses de notre industrie Des politiques industrielles mieux différenciées De nouvelles armes : le marketing stratégique et la localisation optimale de la chaîne de valeur Un écosystème favorable aux créateurs
  17. 17. 1. Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses de notre industrie Des politiques industrielles mieux différenciées De nouvelles armes : le marketing stratégique et la localisation optimale de la chaîne de valeur Un écosystème favorable aux créateurs La technique a changé le visage et l’état du monde. Francis Bacon
  18. 18. 18 Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses de notre industrie Moteurs d’innovation / de marque Filières continentales Filières en équilibre instable Filières très exposées Concurrence sur les coûts Concurrence sur l’innovation Moteurs d’innovation / de marque Filières continentales Filières en équilibre instable Filières très exposées
  19. 19. TCAM 01-08 En % 0,0 -0,7 +0,2 -1,2 -4,2 LES MOTEURS D’INNOVATION LES SECTEURS DE MARQUE LES SECTEURS CONTINENTAUX LES SECTEURS EN EQUILIBRE INSTABLE LES SECTEURS FORTEMENT EXPOSÉS 1 2 3 4 5 -0,8 Nombre d’emplois1 En milliers d’ETP 33% 44% 4% 8% 2008 4 809 9% 32% 47% 4% 8% 2007 4 764 9% 33% 46% 4% 8% 2004 4 955 10% 33% 45% 4% 7% 2001 5 078 11% Seuls les "secteurs continentaux" créent des emplois SOURCE : Données INSEE, analyse McKinsey 1 excluent les catégories protégées par le secret statistique, soit environ 20% du total
  20. 20. 20 Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses de notre industrie Avancées scientifiques et techniques Développement de systèmes complexes Economies d’échelle et excellence des process Assemblage d’innovations tiré par la demande Moteurs d’innovation / de marque Filières continentales Filières en équilibre instable Filières très exposées Avancées scientifiques et techniques Développement de systèmes complexes Economies d’échelle et excellence des process Assemblage d’innovations tiré par la demandeB2B B2C Fort ratio R&D / CA Faible ticket d’entrée Ticket d’entrée élevé Faible ratio R&D / CA Différentiel de croissance France-Allemagne, 2007-12 > + 3pts Entre 0 et + 3pts Entre 0 et - 3pts > - 3pts
  21. 21. Services informatiques Eau, déchets Production et transport d’électricité Ciment, granules, béton Chimie de base Industrie agroalimentaire Télécoms Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses de notre industrie Moteurs d’innovation / de marque Filières continentales Filières en équilibre instable Filières très exposées Avancées scientifiques et techniques Développement de systèmes complexes Economies d’échelle et excellence des process Assemblage d’innovations tiré par la demande Accessoires de luxe Biens de consommation (univers de la personne) Chimie de spécialité Composants informatiques Energies renouvelables Métallurgie de spécialité Métallurgie de baseConstruction navale Habillement Logiciels Industrie pharmaceutique Dispositifs médicaux Automobile Biens de consom- mation (foyer) Efficacité énergé- tique du bâtiment Equipements TIC Différentiel de croissance France-Allemagne, 2007-12 > + 3pts Entre 0 et + 3pts Entre 0 et - 3pts > - 3pts Construction aéronautique Construction ferroviaire Nucléaire Construction aéronautique Construction ferroviaire Nucléaire Logiciels Industrie pharmaceutique Dispositifs médicaux Automobile Biens de consom- mation (foyer) Efficacité énergé- tique du bâtiment Equipements informatiques
  22. 22. 2. Des politiques industrielles mieux différenciées Un écosystème favorable aux créateurs Les bonnes lois ne peuvent rien, où il n'y a pas de bonnes armes ; et où il y a de bonnes armes, il faut qu'il y ait de bonnes lois. Nicolas Machiavel Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses de notre industrie De nouvelles armes : le marketing stratégique et la localisation optimale de la chaîne de valeur
  23. 23. 23 La croissance des pays développés dépend davantage de la performance individuelle des secteurs que du mix sectoriel Croissance totale Croissance liée au mix sectoriel Croissance liée à l’environnement macro- économique et à la performance individuelle des secteurs Contribution à la valeur ajoutée totale, 1995-2005, Taux de Croissance Annuel Moyen, % Croissance + = Etats-Unis Corée du Sud Royaume-Uni France Allemagne Japon 2,1 1,8 2,3 2,2 2,3 2,3 0,9 0,7 0,4 -0,2 -1,5 -1,7 3,3 2,6 2,1 0,8 2,6 0,4
  24. 24. Commande publique Prises de participations directes ACTION SUR LE CAPITAL Stratégies d’actionnaires Soutien à l’export et aux échanges binationaux SECTEUR INDUSTRIEL Pour développer les secteurs industriels, l’Etat peut s’appuyer sur bien d’autres leviers que la seule subvention SOUTIEN PAR L’OFFRE APPUI DE LA DEMANDE FAÇONNEMENT DE L’ÉCOSYSTÈME Soutien du capital risque et de l’investissement R&D (acteur et appui) Réglementation et encouragement de la concurrence Promotion de l’entrepreneuriat Fiscalité Formation Promotion du dialogue entre acteurs Compétitivité coût Infrastructures et énergie
  25. 25. Soutenir chaque sous-secteur par un mix de mesures adaptées Moteur d’innovation / de marque Filières continentales Filières en équilibre instable Filières très exposées Avancées scientifiques et techniques Développement de systèmes complexes Economies d’échelle et excellence des process Assemblage d’innovations tiré par la demande Eau, déchets Production et transport d’électricité Ciment, granules, béton Chimie de base Construction aéronautique Construction ferroviaire Nucléaire Construction aéronautique Construction ferroviaire Nucléaire Logiciels Industrie pharmaceutique Dispositifs médicaux Services informatiques Industrie agroalimentaire Télécoms Accessoires de luxe Biens de consommation (univers de la personne) Chimie de spécialité Métallurgie de spécialité Métallurgie de baseConstruction navale Habillement Composants informatiques Energies renouvelables Automobile Biens de consom- mation (foyer) Efficacité énergé- tique du bâtiment Equipements informatiques ▪ Favoriser l’impulsion initiale des grands programmes ▪ Garantir et mutualiser les risques de développement ▪ Utiliser la commande publique et les aides à l’innovation comme outils de dynamisation ▪ Promouvoir la compétitivité ▪ Promouvoir les exportations
  26. 26. Soutenir chaque sous-secteur par un mix de mesures adaptées Moteur d’innovation / de marque Filières continentales Filières en équilibre instable Filières très exposées Avancées scientifiques et techniques Développement de systèmes complexes Economies d’échelle et excellence des process Assemblage d’innovations tiré par la demande Accessoires de luxe Biens de consommation (univers de la personne) Industrie agroalimentaire Télécoms Services informatiquesConstruction aéronautique Construction ferroviaire Nucléaire Eau, déchets Production et transport d’électricité Ciment, granules, béton Chimie de base Chimie de spécialité Métallurgie de spécialité Métallurgie de baseConstruction navale Habillement Composants informatiques Energies renouvelables ▪ Mettre à disposition les avancées de la recherche et favoriser les échanges recherche / entreprises ▪ Développer le capital risque ▪ Promouvoir la compétitivité ▪ Promouvoir les exportations Automobile Biens de consom- mation (foyer) Efficacité énergé- tique du bâtiment Equipements informatiques Logiciels Industrie pharmaceutique Dispositifs médicaux Logiciels Industrie pharmaceutique Dispositifs médicaux
  27. 27. Soutenir chaque sous-secteur par un mix de mesures adaptées Moteur d’innovation / de marque Filières continentales Filières en équilibre instable Filières très exposées Avancées scientifiques et techniques Développement de systèmes complexes Economies d’échelle et excellence des process Assemblage d’innovations tiré par la demande Chimie de spécialité Métallurgie de spécialité Métallurgie de baseConstruction navale Habillement Services informatiquesConstruction aéronautique Construction ferroviaire Nucléaire Industrie agroalimentaire Télécoms Logiciels Industrie pharmaceutique Dispositifs médicaux Eau, déchets Production et transport d’électricité Ciment, granules, béton Chimie de base Accessoires de luxe Biens de consommation (univers de la personne) Composants informatiques Energies renouvelables ▪ Accroître l’effort sur la compétitivité-prix ▪ Promouvoir le marketing stratégique ▪ Favoriser les usages et la diffusion de savoir-faire ▪ Conditionner le soutien à l’innovation à l’existence de niches défendables Automobile Biens de consom- mation (foyer) Efficacité énergé- tique du bâtiment Equipements informatiques Automobile Biens de consom- mation (foyer) Efficacité énergé- tique du bâtiment Equipements informatiques
  28. 28. 3. De nouvelles armes : le marketing stratégique et la localisation optimale de la chaîne de valeur Un écosystème favorable aux créateurs Rien ne nous trompe autant que notre jugement. Savoir écouter, c'est posséder, outre le sien, le cerveau des autres. Léonard de Vinci Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses de notre industrie Des politiques industrielles mieux différenciées
  29. 29. 29 MEILLEURESPRATIQUES +38,2 pts -5,5 pts +0,7 pts -6,5 pts Processus formel d’analyse du marché Différentiel de croissance par rapport à la moyenne% de répondants Equipes pluridisciplinaires prenant leurs décisions en interaction avec le client Equipes de R&D prenant leurs décisions en interaction avec le client Equipes de R&D choisissant leurs innovations par elles- mêmes Seulement 11 % des entreprises industrielles françaises disposent de processus formels de marketing stratégique 11 % 56 % 9 % 24 %
  30. 30. 79 68 64 61 60 60 60 58 57 57 56 56 56 55 53 53 52 52 51 49 46 44 44 42 42 41 36 34 31 31 30 28 Pologne Lettonie Roumanie Malte Hongrie Lituanie Slovaquie Espagne Croatie Norvège Royaume-Uni Chypre Slovénie Turquie Serbie Rép.Tchèque UE27 France Danemark Finlande Italie Autriche Pays-Bas Estonie UE15 Irlande Suède Portugal Belgique Islande Luxembourg Allemagne Entreprises de plus de 10 employés ayant généré au moins une innovation sur la période 2008-2010 %, 2010 Seule la moitié des entreprises innove en France, contre 80 % en Allemagne -26 pts
  31. 31. Méthodes de fixation des prix Médias / techniques de promotion Positionnement des produits Design et packaging % d’entreprises répondantes de plus de 10 salariés déclarant mener des activités innovantes dans les domaines indiqués Les entreprises françaises sont moins innovantes que leurs homologues allemandes sur l’ensemble du mix marketing AllemagneFrance 17 8 16 11 22 23 24 18
  32. 32. 32 L’innovation n’est pas qu’une question de moyens En % du PIB, 2008 En % de la VA totale, 2008 Investissements en R&D du secteur industriel Part de la VA investie en R&D ÷ Taille du secteur industriel En % de la VA industrielle 0,4 0,9 1,3 1,6 1,3 2,3 1,1 20 18 19 25 17 22 13 2,2 5,1 7,1 6,6 7,9 10,6 8,3 =
  33. 33. La transformation de l’innovation en croissance ne tient pas au budget de la R&D L’innovation n’a rien à voir avec le montant que vous investissez en R&D. Quand Apple a lancé le Mac, notre concurrent dépensait 100 fois plus en recherche. Ce qui importe, ce sont les hommes et les femmes qui composent les équipes et les managers. Steve Jobs “ ”
  34. 34. ▪ Compétitivité du coût unitaire du travail ▪ Accords de flexibilité et de maintien de l’emploi ▪ Transformations « lean » ▪ Optimisation de la localisation des maillons intermédiaires de la chaîne de production 0  100  200 2010200520001995 Importations allemandes en provenance d’Europe de l’Est et Centrale En milliards d’euros 32 29 25 7 France Allemagne Europe Centrale et de l’Est Allemagne (avec les importations) Coût horaire de la main-d’œuvre En euros / heure, 2009 Avec l’Europe de l’Est, l’industrie allemande a su améliorer sa compétitivité tout en conservant des emplois industriels en Allemagne Il est critique de restaurer la compétitivité coût de la France pour reprendre pied sur les secteurs en équilibre instable
  35. 35. 4. Un écosystème favorable aux créateurs Il n'y a de richesse, ni force que d'hommes. Jean Bodin Une nouvelle cartographie des forces et faiblesses de notre industrie Des politiques industrielles mieux différenciées De nouvelles armes : le marketing stratégique et la localisation optimale de la chaîne de valeur
  36. 36. Part de la population adulte présente à chaque étape du parcours (%) La France compte de nombreux aspirants entrepreneurs, mais trop peu d’entre eux franchissent le cap de la création Intention de créer une entreprise Intérêt pour l’entrepreneuriat Population totale Entrepreneuriat 14,5 9,6 8,6 19,5 8,1 5,8 4,0 4,3 66 48 54 65 2,7 4,9 3,1 2,2 3,0 3,2 1,2 1,9 Entrepreneuriat naissant Entrepreneuriat confirmé (+3,5 ans)
  37. 37. Je me nourris du bon feu et j’éteins le mauvais.
  38. 38. 38
  39. 39. Présentation à la CCI de Bordeaux Plan 34 : Usine du futur 09/04/2014
  40. 40. Plan 34 : Usine du Futur Les objectifs du plan Usine du futur sont de deux ordres : compétitivité des filières et compétitivité des PMEs 41Usine du futur – Présentation CCI Bordeaux  Innovations clés du succès  Lignes / usines pilotes pour › Mise au point › Preuve du concept › À la fois virtuel et physique Objectifs TissuslocauxdePME Compétitivité des PME et attractivité des territoires Compétitivité de la Supply Chain et de l’offre  Via un plan équipements  Partage des méthodes et formation › Notamment pour l’excellence industrielle Offre et chaîne d’approvisionnement
  41. 41. Plan 34 : Usine du Futur Le plan usines du futur s’est déroulé en 5 étapes principales dont 3 de priorisation 42Usine du futur – Présentation CCI Aquitaine Identification des principaux axes d’innovation et des typologies d’usines Priorisation des axes d’innovations pour la France et plans d’actions associés Priorisation des projets pilotes pouvant être menés en France Modélisation des projets priorisés Pilotes des projets priorisés et plan d’action par typologie d’usine 10 usines / lignes virtuelles 10 Centres Opérationnels Régionaux d’Excellence Industrielle (COREI) 100 types d’usines 100 axes d’innovation 25 priorités d’innovation 10 priorités pour l’implémentation virtuelle 10 types d’usines 10 Projets d’Excellence industrielle 10 projets stratégiques d’usines virtuelles 25 priorités d’innovation 10 régions & partenaires industriels consultés pour l’implémentation des pilotes 10 projets stratégiques d’usines et d’Excellence virtuelles 5-10 usines / lignes pilotes Décembre 2013 Mars 2014 Mi 2015 2017
  42. 42. Plan 34 : Usine du Futur Les innovations ont été regroupées par typologie de facteur de compétitivité et selon une grille de nature d’impact 43Usine du futur – Présentation CCI Aquitaine Niveau Type d’impact Usine Ecosystème et supply chain Economique • Impression 3D pour production à l’unité • Impression 3D pour les moules et matrices • Impression 3D pour : réingénierie des produits • Impression 3D pour prototypage rapide • CND (Ctrl non destructif en continu) • Haute précision et finition • Outils de maintenance optimisés • Robotique / automatique • Véhicules à Pilotage Automatique • Virtualisation • Internet des objets et automatisation • Leviers de l’internet des objets • Composites (couches) • Composites (massifs) • Colles • Utilisation du bois et des matériaux végétaux • Nanomatériaux • Poudres • Modularité long terme des usines • Modularité court terme des usines • Excellence opérationnelle • Collaboration au sein de la filière • Collaboration locale • Logistique locale : Route, rail, maritime, fluviale, aérien • Formation, éducation et formation des PMEs • Compétitivité des prix de l’énergie • Aides publiques pour des investissements en équipements • Fiscalité Environnemental • Economies d’énergie au niveau des bâtiments • Economies d’énergie au niveau des équipements / des lignes • Recyclage d’énergie (incl. stockage) • Sources alternatives d’énergie • Réduction des émissions de CO2 / GES • Réutilisation ou réduction des déchets au sein de l’usine • Réduction des émissions de substances polluantes • Intégration du cycle de vie du produit / procédé • Réutilisation d’énergie en dehors de l’usine • Réutilisation ou traitement des déchets en dehors de l’usine Social / Humain • Meilleure considération de l’humain au sein de l’usine • Sécurité • Humain augmenté • Qualité de vie • Syndicats, accords locaux d’éthique
  43. 43. Plan 34 : Usine du Futur 4 familles d’actions en regroupant une trentaine seront proposées au MRP Financement Organisation Projets pilotes R&D • Plan de financement des équipements • Programme 5 E : « Efficacité Energétique et Empreinte Environnementale des Entreprises » • Diagnostic PMEs • Collaboration métiers / technique • Gouvernance des filières (CSF) • Déclinaison au niveau régional • Une quinzaine de Projets pilotes • 2 projets de coordination avec des programmes déjà existants : VALdriv et CORAC • Impression 3D • Contrôle Non Destructif • Plateforme Industrielle Robotique • Virtualisation / Internet des Objets • Composites et nouveaux matériaux • Sécurité dans les usines • Humain augmenté
  44. 44. Investir massivement dans la productivité de l’Industrie 7/04/2014 Plan Usine du Futur VC_CCIB Projet Usine du Futur en Aquitaine
  45. 45. Plan d’action régional « Usine du Futur » Objectifs  Soutenir le développement du tissu industriel Aquitain en accompagnant les projets de performance industrielle durable  par un volet productivité de court terme destiné exclusivement aux entreprises industrielles (PME et ETI)  Par un volet Démonstrateurs/Recherche collaborative moyen/long terme sur l’usine du futur  Disposer d’un panorama global de la performance des PME et ETI d’Aquitaine  Structurer l’offre de compétences Régionale Plan Usine du Futur VC_CCIB
  46. 46.  Cible: 100 entreprises en Aquitaine parmi les ETI et PME (20 à 5000 salariés)  Soutien des projets de productivité durables comportant nécessairement 3 volets:  L’outil de production  L’organisation industrielle  L’Homme dans l’usine: formation, conditions de travail, management Plan Usine du Futur VC_CCIB Plan productivité court terme
  47. 47. Porte d’entrée dans le dispositif Appel à Manifestation d’Intérêt pour sélectionner, dès 2014, 100 ETI ou PME à potentiel souhaitant engager une démarche durable d’amélioration de la performance industrielle (publication 3 février 2014) :  Calendrier (Date limite de dépôt des candidatures) :  1ère session (50 entreprises) : fin mars 2014,  2ème session (50 entreprises) : fin juin 2014, Plan Usine du Futur VC_CCIB
  48. 48. Porte d’entrée dans le dispositif  Diagnostic individuel de la « chaine de valeur » de l’entreprise (environ 4 j/entreprise) : analyse des flux et identification de pistes de progrès (organisation, outil de production, ressources humaines), définition de pistes d’amélioration de la performance industrielle, chiffrage des gains attendus  Financement public : 100 % (dans le cadre d’un Appel d’Offres dédié) Plan Usine du Futur VC_CCIB
  49. 49. Plan productivité court terme  Aide au déploiement des projets d’amélioration de la performance industrielle :  approfondir le diagnostic initial  bénéficier d’un accompagnement extérieur pour piloter les projets d’amélioration  former un responsable « performance industrielle » chargé de piloter le projet d’amélioration continue de la performance industrielle  bénéficier d’un coaching technique et managérial  réaliser l’ingénierie financière du projet  Financement public : jusqu’à 50 % (via aides au conseil)  Calendrier : 2014-2020 Plan Usine du Futur VC_CCIB
  50. 50. Plan productivité court terme Renforcement du programme d’aide à la modernisation de l’outil de production, qui vise à accompagner individuellement les ETI et PME à potentiel réalisant des investissements matériels.  Financement public : jusqu’à 25% (fonction de la taille et de la localisation de l’entreprise, fonction des futurs zonages AEFR)  Calendrier : 2014-2020 Plan Usine du Futur VC_CCIB
  51. 51. Accompagnement des PME et ETI Diagnostic AMI Soutien embaucheInvestissementConseil Plan Usine du Futur VC_CCIB
  52. 52. Plan moyen/long terme: l’usine du futur Lancement d’un programme de recherche ambitieux « usine du futur » ciblant les thématiques principales suivantes:  Technologies et nouvelles organisations permettant la flexibilité, l’adaptabilité de l’outil industriel (robotique, Interface Homme Machine, objets communicants …)  Outils numériques avancés: Gestion avancée du cycle de vie complet du produit (PLM), Manufacturing Execution System, ERP et gestion de la supply chain, nouveaux outils de simulation…  Plateformes collaboratives  Outils de formation avancés (Réalité augmentée, Gamification…)  Impact prévisionnel de ces nouvelles technologies/organisations sur la qualité de vie au travail (recherche collaborative avec des labos de recherche en sciences sociales) Plan Usine du Futur VC_CCIB
  53. 53. Démonstrateurs/Recherche collaborative Démonstrateur ou R&D techno/organisation/social PME/ETI Grand Groupe Fournisseur/Conseil Techno/organisation Labo de Recherche Plan Usine du Futur VC_CCIB
  54. 54. Planning détaillé AMI – Diagnostics de compétitivité Plan Usine du Futur VC_CCIB
  55. 55. Planning Général Usine du Futur Plan Usine du Futur VC_CCIB
  56. 56. Production / Logistique Quelles évolutions attendues ? Eric BALLOT | Mines ParisTech Jean-François FROMENTIN | Safran
  57. 57. Evolution des systèmes de production et de logistique 2 avril 2014 Eric Ballot, professeur Systèmes de Production et Logistique
  58. 58. La mise en concurrence des activités 59  L’usine connectée sur plusieurs dimensions : physique, processus, information… • Des usines respectueuses des hommes, de l’environnement, etc. • Des « usines » sans capital, sans formation, sans sécurité… ▪ Rana Plaza ± 5000 personnes sur 8 étages ▪ 1127 morts recensés (AZF 30 morts, Seveso 0 morts)
  59. 59. Les “nouveaux” systèmes productifs  Une distribution des activités • Des chaînes de production et d’approvisionnement mondialisées ▪ Renouvellement rapide des produits, des innovations, des marchés ▪ Une transformation ou un composant = une usine • De nouvelles exigences (entre autres) ▪ Délai : pilotage des flux ▪ Traçabilité, responsabilité, réactivité 60
  60. 60. Concevoir une usine connectée… 61
  61. 61. Les “nouveaux” systèmes productifs  Une distribution des activités • Des chaînes de production et d’approvisionnement mondialisées ▪ Renouvellement rapide des produits, innovations, des marchés ▪ Une transformation ou un composant = une usine • De nouvelles exigences (entre autres) ▪ Délai : pilotage des flux ▪ Traçabilité, responsabilité, réactivité 62
  62. 62. Usine en kit à base de conteneurs 63
  63. 63. Usine au plus près des besoins 64
  64. 64. Usine en kit à base de conteneurs 65
  65. 65. Usine en kit à base de conteneurs 66
  66. 66. Usine en kit à base de conteneurs 67
  67. 67. Usine au plus près des besoins 68
  68. 68. De l’usine automatisée à l’usine intelligente 69  Les évolutions actuelles • 1990 une précédente tentative : les ateliers flexibles ▪ Machines programmables ▪ Robots ▪ Magasins automatisés ▪ … • Résultats intéressants mais mitigés : capacité fixe, adaptabilité faible, exigence de maintenance. • 2014 : smart factory, usine 4.0, etc. Objectif ? ▪ Le système de production « connecté » à Internet – Transmission des besoins > réalisation > livraison ▫ Time to market ▫ Réduction et maîtrise des délais ▫ Traçabilité - Big data
  69. 69. De l’usine automatisée à l’usine intelligente 70  Les évolutions actuelles • 2014 : smart factory, usine 4.0, etc. Objectif ? ▪ Le système de production « connecté » à Internet – Transmission des besoins > réalisation > livraison ▫ Réactivité, suppression tâches admin.: Time to market ▫ Réduction et maîtrise des délais ▫ Traçabilité • Des industries en avance dans le domaine ▪ Procédés : capteurs en réseaux, enregistrement des paramètres de production, analyse qualité,… mais pas sur Internet. • Premiers enseignements ▪ TI ne gomment pas les dimensions métier ▪ Prérequis nombreux pour leur efficacité – Normalisation :flux mais aussi conception – Etre en mesure de publier et de s’abonner à l’information – Sécuriser les échanges de données ▪ Avantage pour les pays industrialisés ?
  70. 70. De l’usine automatisée à l’usine intelligente 71  Un changement d’infrastructure • Un exemple dans le domaine logistique ▪ Normalisation et publication dans le Cloud ▪ Software as service ▪ Accessible à des groupements d’entrrpises ▪ Solutions à bas coût
  71. 71. De l’usine automatisée à l’usine intelligente 72  Les évolutions actuelles • 2014 : smart factory, usine 4.0, etc. Objectif ? ▪ Le système de production « connecté » à Internet – Transmission des besoins > réalisation > livraison ▫ Réactivité, suppression tâches admin.: Time to market ▫ Réduction et maîtrise des délais ▫ Traçabilité • Premiers enseignements ▪ TI ne gomment pas les dimensions métier ▪ Prérequis nombreux ▪ Prérequis nombreux pour leur efficacité – Normalisation :flux mais aussi conception – Etre en mesure de publier et de s’abonner à l’information – Sécuriser les échanges de données • Avantage pour les pays industrialisés ? • Défis ▪ La rentabilité économique, indépendance et sécurité ▪ Préserver la place des métiers et du management
  72. 72. La rôle croissant des « infrastructures » 73  Les évolutions actuelles • Par infrastructure on entendait : ▪ Moyens de communication ▪ Fourniture d’énergie ▪ … • De plus en plus il est nécessaire d’avoir : ▪ Certifications – Produit, process, logistique,… ▪ Normes ISO 9000, ISO 14000, ISO TS,… ▪ Respect des directives : REACH,… ▪ La mise en place des outils de gestion : – ERP, EDI, PLM, EPCglobal,… • Une barrière à l’entrée des TPI et PMI • L’alternative FabLab
  73. 73. Mutualisation et interconnexion 74  Nouveaux enjeux • La vision classique : la mutualisation ▪ Le partage de moyens (non concurrentiels) ▪ Structurante – Demande des règles d’entrée, de sortie, de gestion – Décision stratégique ▪ Demande l’intervention de tiers • Une vision plus innovante : l’interconnexion ▪ Faciliter l’entrée sur les marchés des acteurs de différentes tailles – Le déploiement de standards – Des règles de fonctionnement connues et attendues – Un changement de stratégie, des business models • Exemple : un « Internet Physique » ▪ Force et résilience des réseaux ▪ Interconnexion des prestations de services et de production ▪ Un potentiel important.
  74. 74. Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. 75 / La fabrication directe @ SAFRAN par JF FROMENTIN 09 avril 2014 / 2014-04-09
  75. 75. Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. 76 / SAFRAN UN GROUPE INTERNATIONAL DE HAUTE TECHNOLOGIE EQUIPEMENTIER DE PREMIER RANG / 2014-04-09 Aéronautique & Espace Défense Sécurité *Au 31 décembre 2013 En bref,  14,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires*  66 300 salariés dans plus de 50 pays  3 domaines d’activité :
  76. 76. 77 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. (1) Rolls-Royce Turbomeca Ltd, société commune 50/50 Turbomeca et Rolls-Royce (Grande-Bretagne) M88-4E 7,5 t Rafale Mirage F50 Atar 09K50 7,2 t AlphaJet Larzac ® 1,4 t (bizjets) Silvercrest 4,5 t Apache TR60 600 kg EC120 Arrius 504 ch EC145 Arriel 692 ch NH90 RTM322 (1) 2 400 ch Adour (1) 2,8 t Hawk PPS®135 0 9 g Satellites 200 N 20kg PROPULSION : LA GAMME LA PLUS ÉTENDUE / 2014-04-09
  77. 77. 78 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. (1) PowerJet est une société commune 50/50 Snecma et NPO Saturn (Russie) (2) CFM International est une société commune 50/50 Snecma et GE (USA) (3) EPI est un consortium regroupant Snecma, Rolls-Royce, ITP, MTU Aero Engines (4) Coopération avec GE (USA) (5) Coopération au sein de l’Engine Alliance (Snecma 10 %, Techspace Aero 7,5 %) (6) Coopération avec GE (Snecma 23,7 %) (7) Europropulsion et Regulus sont des sociétés communes Safran et Avio (Italie) A400M CFM56- 7B(2) 10 t 737 GE90-115B(6) 52 t 777 A380 GP7200(5) 36 t CF6(4) 27 t 747 CFM56- 5C(2) 15 t A340 HM7-B 6 t Vulcain®2 130 t Boosters MPS(7) 650 t Ariane 5 ECA CFM56- 5B(2) 12 t A320 M53 9,5 t Mirage 2000 PROPULSION : LA GAMME LA PLUS ÉTENDUE Superjet 100 SaM146(1) 7 t TP400(3) 11 000 ch / 2014-04-09
  78. 78. 79 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. Autodirecteur MICAAube fan RTM tissées 3D Frein carbone à commande électrique Gyroscope résonnant hémisphérique Equipements Félin Reconnaissance biométrique Contrefiche composite 3D train B787 Tuyère, chambre et aubes de turbine en matériaux CMC Inverseur A380 à commande électrique Simulations complexes Caméra thermique Ventilation A380 L’INNOVATION AU COEUR DE TOUS LES PRODUITS DU GROUPE  Technologies - architectures - procédés RECHERCHE & ENVIRONNEMENT / 2014-04-09
  79. 79. Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. 80 / 1. Les technologies de Fabrication Directe Focus sur 2 technologies : LMD et LBM Etat de l’art Leur potentiel 2. L’écosystème de la Fabrication Additive Réseau de prestataires France / Monde SOMMAIRE / 2014-04-09
  80. 80. 81 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. FABRICATION DIRECTE : LES TECHNOLOGIES / 2014-04-09 Fabrication additive sans moule near net shape Métallurgie des poudres avec moule net shape Construction LASER (poudre ou fil) Lit de poudre LBM (LASER Beam Melting) / SLS EBM (Electron Beam melting) LMD (LASER Metal Deposition) Mise en forme à chaud Mise en forme à froid et frittage SPS (Spark Plasma Sintering) MIM (Metal Injection Molding)
  81. 81. 82 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. CRITERES DE CHOIX DES PROCÉDÉS / 2014-04-09 Pièce simple Pièce complexe Petite pièce Grande pièce Projectio n laser Frittag e laser M.I.M. ISOPRE C L. O. M. LBM/EB M MIM Outillage complexe Aucun outillage Pièce unitaire Grande série M.I.M. ISOPRE C L. O. M. MIM Contraintes technologiques LMD LBM/ EBM Contraintes géométriques LMD net shape ébauche / construction locale near net shape > 2000 pièces /anMIM LBM/ EBM < 5000 pièces /an
  82. 82. 83 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. FABRICATION DIRECTE : LES TECHNOLOGIES / 2014-04-09 Fabrication additive sans moule near net shape Métallurgie des poudres avec moule net shape Construction LASER (poudre ou fil) Lit de poudre LBM (LASER Beam Melting) / SLS EBM (Electron Beam melting) LMD (LASER Metal Deposition) Mise en forme à chaud Mise en forme à froid et frittage SPS (Spark Plasma Sintering) MIM (Metal Injection Molding)
  83. 83. 84 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. LMD (LASER METAL DEPOSITION) / 2014-04-09 LMD : REPARATION DE SOMMET D’AUBE METAL d’APPORT sous forme pulvérulente ou filaire
  84. 84. 85 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. LMD – MACHINE INTÉGRÉE / REGROUPEMENT DE FONCTIONS, DE GAMMES / 2014-04-09
  85. 85. 86 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. LBM (LASER BEAM MELTING) / 2014-04-09 EBM : PRINCIPE ANALOGU E
  86. 86. 87 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. LBM – PRINCIPE DE LIGNE INDUSTRIELLE / 2014-04-09 Poudre n machines LBM Four TTH Centre d’usinage Pièce out-flow Pièce in-flow
  87. 87. 88 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. LBM - LIGNE INDUSTRIELLE / 2014-04-09 Plateau de fabrication avec plus de 60 tourbillonneurs de Chambre de Combustion
  88. 88. 89 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. LBM - PLAN DE REDUCTION DES COUTS VS STANDARDS DE FABRICATION / 2014-04-09 forgé fonderie Redr. HP (Silvercrest) (coûts cible série)
  89. 89. 90 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. LBM - PLAN DE REDUCTION DES COUTS VS STANDARDS DE FABRICATION / 2014-04-09 forgé fonderie Redr. HP (Silvercrest) (coûts cible série)
  90. 90. 91 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. LBM - LIGNE INDUSTRIELLE / 2014-04-09 The economist, 2012
  91. 91. 92 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. POTENTIEL DE RECONCEPTION / 2014-04-09 Champ d’application • Pièces soudés-brasées • Pièces massives taillées barre • Pièces multifonctionnels (N pièces  1 pièce) Outil spécifique • Expérience • Analyse des gammes et des coûts • Optimisation topologique Intérêt • Réduction des coûts • Réduction de masse • Simplification architecture
  92. 92. 93 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. ENCORE A MAITRISER : NEW DESIGN / 2014-04-09 Champ d’application • Nouveaux programmes • Pièces complexes • Matériaux difficile d’obtention par autres proc. • … Outil spécifique • Optimisation topologique et fonctionnelle • Simulation procédé • Nouveaux matériaux • Vers une chaîne de modélisation intégrée Intérêt • Amélioration de performances • Gain de masse • Gain de coûts • Gain de temps de cycle Verrous CND Armement des BE à cette nouvelle culture Matériaux
  93. 93. 94 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. LBM – POTENTIEL DE RECONCEPTION DÉMONTRÉ / 2014-04-09
  94. 94. 95 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. ECOSYSTEM DÉSÉQUILIBRÉ, EN MATURATION Xi’an Bright Laser Technologies (3D Printing sur plastiques et métallique / 2014-04-09
  95. 95. 96 / Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. LMD & LBM - MOYENS INTERNES ET PRINCIPAUX PARTENAIRES (DÉVELOPPEMENT & INDUSTRIALISATION) / 2014-04-09 Snecma Corbeil (4 LBM) Snecma Châtellerault (1 LMD) INITIAL , Annecy (5 LBM) Turbomeca Bordes (1 LBM) MBProto (Picardie) (2 LBM) FUSIA (ESTEVE) , Toulouse (2 LBM) Material Solutions UK (6 LBM) POLYSHAPE (7 LBM, 1 EBM)
  96. 96. Ce document et les informations qu’il contient sont la propriété de Snecma. Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués à un tiers sans l’autorisation préalable et écrite de Snecma. 97 / Merci pour votre attention … si vous avez des questions. / 2014-04-09
  97. 97. Formation & compétences à l’ère numérique De nouveaux métiers en émergence ? Laurent MISMACQUE | Siemens Industry
  98. 98. Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved. Answers for industry. Industry 4.0 Le futur de l’Industrie se dessine aujourd’hui
  99. 99. March 2014 Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved. Page 100 Sector Industry Industrie 4.0, une profonde mutation que doivent préparer les Gouvernements, la Recherche & Développement , les Clients finaux et les Constructeurs de machines… Au niveau mondial, des plans en cours aux US, en Chine,… En Allemagne Le gouvernement a mis en place un groupe de travail transdisciplinaire qui doit tracer l’avenir de Industrie 4.0 En France -L’ »Usine du Futur » est inscrits dans le projet « Nouvelle France Industrielle » en 34 plans de reconquête présenté par F Hollande. -Les membres du Gimelec* s’organisent pour accompagner les industriels vers les « Smart Factories », lever les freins pour accélérer la mutation syndicat professionnel de l’industrie ‘(président Comité Industrie : Vincent Jauneau)
  100. 100. March 2014 Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved. Page 101 Sector Industry De la première révolution industrielle vers l’industrie 4.0… 1800 1900 2000 Aujourd’hui Complexité Première Révolution Industrielle Avènement de la production Mécanisée. Utilisation de L’énergie hydraulique et Fossile. Seconde Révolution Industrielle Production de masse, Organisation du travail et de La production en chaîne. Arrivée de l’éléctricité. Troisième Révolution Industrielle Industrialisation Automatisée Utilisation des Automatismes Pour accroitre les rendements Techniques communicantes Quatrième Révolution Industrielle Utilisation d’outils logiciels Permettant la conception Virtuelle, avec les outils Numériques de dernière Génération. First mechanical loom, 1784 First conveyor belt, Cincinnati slaughterhouse, 1870 First programmable logic controller (PLC) Modicon 084, 1969
  101. 101. Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved. Answers for industry. Challenges de l’usine du futur Industrie 4.0 – A vision on the way to reality
  102. 102. Page 103 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Stratégie développée dans l’industrie Exploiter les technologies disponibles partout où c’est possible Automatiser les tâches répétitives pour réduire les coûts de conception accéder aux données dans l’entreprise étendue et partager des activités Utiliser des composants standards pour réduire les coûts
  103. 103. Page 104 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Vision Siemens Industry Automation Unification Produit & Production Stratégie : Créer des cycles de vie intelligents produit et production Faire converger les mondes virtuel et réel Plateforme pour l’ingénierie numérique Partage du savoir
  104. 104. Page 105 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Cycle de vie d’un projet de fourniture d’un bien de production (état actuel) Conception mécanique des Equipements Conception de la logique Conception des déplacements machines Estimation Planning Réalisation – installation-mise en serviceEtude Installation tests Programmes Robots Debug Synchroniser modifications Synchroniser modifications Cost and Time Process Planning & Documentation Synchroniser modifications
  105. 105. Page 106 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Conception de la logique Conception des déplacements machines Installation Debug (Physique) OLP (amélioré) Debug Synchroniser modifications Process Planning & Documentation Cout / Temps Test /Robot Programmes Estimation Conception mécanique des Equipments Planning Réalisation – installation-mise en serviceEtude Synchroniser modifications Cycle de vie d’un projet de fourniture d’un bien de production (état futur) IL FAUT VIRTUALISER off-line programming = OLP Estimation Planning Etude
  106. 106. Page 107 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software De la planification à la production Relier le monde virtuel au monde réel Définir le plan… Exigences du marché Conception produit Planification Validation Réalisation Production modifications Et savoir faire …Produire la pièce Virtual Physical
  107. 107. Page 108 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software L’ingenierie des moyens de fabrication aujourd’hui Mechanics ElectricsOffice Tools Automation  Activités organisées par discipline  Pas de méthodologie commune intégrée
  108. 108. Page 109 © 2009. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Choix de l’environnement virtuel Mécanique Electrique Cinématique Programmes Robot Séquences Mécaniques Implantation Collisions Temps Cycle Entrées / Sorties Logique Inter verrouillages HMI Diagnostiques Sécurité Fournir un environnement commun pour l’évaluation du comportement des systèmes Mécaniques et Electriques
  109. 109. Page 110 © 2009. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software L’usine Virtuelle Définir et Implanter les moyens Programmer et tester les mouvements de machines Définir et tester les comportements logiques Mettre en route virtuellement l’installation
  110. 110. Page 111 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM SoftwareSiemens PLM Software
  111. 111. Page 112 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Premier exercice : Prise en main Objectif : - L’ensemble est dessiné sous NX - Premier temps : NX seul . Déplacer un cube de la gauche vers la droite simplement (Animation/Jouer) Exercice 1 Créations des « éléments physiques » dans MCD : Corps rigides, Corps de collision, Surfaces de transport et articulations,…
  112. 112. Page 113 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Premier exercice : Prise en main Objectif : - L’ensemble est dessiné sous NX - Premier temps : NX seul . Déplacer un cube de la gauche vers la droite simplement (Animation/Jouer) Exercice 2 Créations des « éléments physiques » dans MCD : Capteurs, opérations,…
  113. 113. Page 114 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Premier exercice : Prise en main Objectif : - Deuxième temps : OPC Serveur . Déplacer un cube de la gauche vers la droite et inversement . L’automate S7 1200 gère le déplacement, 4 entrées commandent le sens, l’arrêt ou le mouvement. Exercice 3 Créations des éléments « physiques » dans MCD : Signaux externes,…
  114. 114. © 2011. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Liaison OPC Server : MCD / OPC Scout Paramétrage simple de la liaison avec l’OPC: Via les préférences du module Liaison avec les objets physiques: Boite à outils MCD / Connexion externe / Cliquer sur l’objet / et cliquer sur le paramètre à animer et cliquer dans la colonne étiquette pour choisir la variable externe souhaitée. Mettre la variable en écriture (capteur) ou lecture (actionneur) R/W.
  115. 115. Page 116 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Premier exercice : Prise en main - Paramétrage des valeurs de déplacement des Surfaces de Transport
  116. 116. Page 117 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Deuxième exercice : Intégration d’un modèle 3D dans MCD Exercice 4
  117. 117. Page 118 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Troisième exercice : Système plus complexe - La Cotinière Exercice 5
  118. 118. Page 119 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software
  119. 119. Page 120 © 2010. Siemens Product Lifecycle Management Software Inc. All rights reserved Siemens PLM Software Exemple concret de développement : Banderoleuse STAR à Forges Avantage de la démarche permise par MCD et TIA Portal - Retrofit d’une banderoleuse - Partie commande à refaire - Programmation automate - Mise en route Projet BTS CRSA 2013 : - Pas de documentation - Tout doit être redessiné - Dangers dus aux masses en mouvement et hauteur du portique Problèmes posés : SECURITE :
  120. 120. March 2014 Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved. Page 121 Sector Industry Quelles sont les conditions de succès ? Les 8 recommandations de la plateforme Industrie 4.0 sont les suivantes : • normalisation pour avoir des échanges efficaces, • modélisation pour appréhender des systèmes complexes, • très haut débit pour une garantie de service, • sécurité et sûreté renforcées pour une confiance dans les données et les résultats, • nouvelle conception et organisation du travail, • renouvellement des formations, • évolution réglementaire en matière de gestion des données, • optimisation des ressources pour une efficacité réelle.
  121. 121. March 2014 Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved. Page 122 Sector Industry Quels besoins de formation ? L’évolution vers l’industrie 4.0 n’est pas le monopole des ingénieurs. Toutes les fonctions seront touchées et il est donc impératif d’éviter le syndrome de la boîte noire et de rendre les techniciens acteurs de tout cet ensemble. Trois formations professionnelles sont au cœur de ces sujets : • Le BTS CRSA (conception réalisation système automatique) qui permet de former des techniciens de conception, réalisation de ces systèmes : Opérationnelle depuis 2012. • Le BTS CIRA (contrôle industriel et régulation automatique) qui permet de former des techniciens de conception, installation et maintenance de ces systèmes : demande de révision en cours. • Le BTS Pilotage de Procédé/Process qui va permettre de former des techniciens capables de piloter des chaînes automatisées : en cours de création. D’autres formations seront nécessaires au fur et à mesure que les usages industriels de ces technologies se développeront du côté des informaticiens : la problématique de l’interopérabilité et de la récupération/traitement en masse de données industrielles n’est effectivement pas la même que celle en provenance du public ou des services.
  122. 122. Siemens en France Unissons nos talents pour inventer demain
  123. 123. March 2014 Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved. Page 124 Sector Industry Ex : Site d’assemblage de FORD à Wayne (USA) Générer des bénéfices additionnels pour l’équipe globale manufacturière : • Efficacité • Globalisation • Standardisation - Capacité de voyager de façon virtuelle entre les sites, - Partage des bonnes pratiques de fabrication, - Outil collaboratif mettant à disposition des sites tout document pertinent - Aides au diagnostic. Objectifs •Intosite (tecnomatix) •Google Earth, • le cloud , • une offre SaaS (Software as a service). Technologies
  124. 124. March 2014 Unrestricted / © Siemens AG 2014. All Rights Reserved. Page 125 Sector Industry Supplier Enabled Innovation – DePuy

×