PLUS DE 80% DES FAILLIS EN 2013 
ONT NÉGLIGÉ L’INTERNET ! 
Communiqué de presse -- FFrraannccee 22001144 
@ 
Data, oil of ...
PLUS DE 80% DES FAILLIS EN 
2013 ONT NÉGLIGÉ L’INTERNET ! 
Communiqué de presse - France 2014 
Les résultats du nouveau ba...
PLUS DE 80% DES FAILLIS EN 2013 ONT NÉGLIGÉ LL’’IINNTTEERRNNEETT !! 
Les résultats du nouveau baromètre d’Email-Brokers, l...
« Un ‘symptôme’ supplémentaire de la prise de conscience des marchés est aussi et surtout 
l’évolution du nombre d’entrepr...
Avec une croissance de plus de 14% du nombre d’e-shops, l’e-commerce a, quant à lui, 
fait l’objet d’un investissement pou...
« S’il eut fallu une ultime preuve 
de ce que nous prêchons depuis des 
années, à savoir que l’Internet 
constitue un fact...
Durant 5 ans, l'Internet français a été décortiqué avec plus de 12,1 millions de requêtes 
commandées par E-mail Brokers. ...
À propos d’Email-Brokers : 
La société Email-Brokers est un acteur majeur du database management et du marketing 
interact...
ANNEXE cartographique :
@ 
Copyright: 2014
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

France 81% des entreprises ayant fait faillite en 2013 n'étaient pas sur internet

479 vues

Publié le

France : 81% des entreprises ayant fait faillite en 2013 n'étaient pas sur internet. Etude email-brokers

Publié dans : Internet
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
479
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
135
Actions
Partages
0
Téléchargements
8
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

France 81% des entreprises ayant fait faillite en 2013 n'étaient pas sur internet

  1. 1. PLUS DE 80% DES FAILLIS EN 2013 ONT NÉGLIGÉ L’INTERNET ! Communiqué de presse -- FFrraannccee 22001144 @ Data, oil of modern economy
  2. 2. PLUS DE 80% DES FAILLIS EN 2013 ONT NÉGLIGÉ L’INTERNET ! Communiqué de presse - France 2014 Les résultats du nouveau baromètre d’Email-Brokers, le leader ouest-européen du database management et du marketing interactif, sont sans appel : les entreprises françaises témoignent d’un intérêt croissant pour les solutions e-commerce ainsi que pour les réseaux sociaux et évoluent globalement moins vite en ligne que leurs voisins européens. En outre, sans garde-fou, formation, accompagnement et soutien, l’explosion de la présence de nos ssoocciiééttééss eenn lliiggnnee risque bien vite de s’apparenter davantage à un effet de ‘pétard mouillé’.
  3. 3. PLUS DE 80% DES FAILLIS EN 2013 ONT NÉGLIGÉ LL’’IINNTTEERRNNEETT !! Les résultats du nouveau baromètre d’Email-Brokers, le leader ouest-européen du database management et du marketing interactif, sont sans appel : les entreprises françaises témoignent d’un intérêt croissant pour les solutions e-commerce ainsi que pour les réseaux sociaux et évoluent globalement moins vite en ligne que leurs voisins européens. En outre, sans garde-fou, formation, accompagnement et soutien, l’explosion de la présence de nos sociétés en ligne risque bien vite de s’apparenter davantage à un effet de ‘pétard mouillé’. Paris, le 13 février 2014 – Aujourd’hui plus que jamais, la toute grande majorité des d’entrepreneurs européens perçoivent l’Internet comme un outil stratégique destiné à accroître leur visibilité en période de crise. Or, de manière assez inquiétante, le nombre de sites web actifs en France a connu une légère baisse (près de 0,31%) en 2013 pour atteindre 2.593.062 sites, contre 2.601.224 en 2012. Une régression des sites dynamiques et des blogs a également été observée, alors que ces derniers constituent des vecteurs de différentiation importants 13% face à une concurrence qui se veut de plus en plus accrue.
  4. 4. « Un ‘symptôme’ supplémentaire de la prise de conscience des marchés est aussi et surtout l’évolution du nombre d’entreprises présentes sur les réseaux sociaux. Sur une seule année, le pourcentage de sociétés disposant d’une page Facebook est passé de 4,2% à 16,09% », souligne William Vande Wiele, CEO d’Email-Brokers et fondateur du baromètre Internet. « Alors que la France faisait partie de peloton de tête en 2012, elle se retrouve aujourd’hui à la traîne par rapport aux différentes économies limitrophes et européennes telles que l’Espagne et la Suède qui ont connu une croissance d’environ 500% ou encore la Belgique avec un accroissement inouï de près ddee 990000%%.. »
  5. 5. Avec une croissance de plus de 14% du nombre d’e-shops, l’e-commerce a, quant à lui, fait l’objet d’un investissement pour bon nombre d’entreprises françaises. Cette expansion modérée trouve probablement ses origines dans une évolution progressive des mentalités, la volonté de diversifier les canaux de vente et ainsi consolider, si non accroître ses revenus en ces temps moroses. Alors que la présence sur le Web reste un atout de taille dans le développement d’une entreprise, tout n’est pourtant pas parfait dans le meilleur des mondes. La méconnaissance du secteur, le manque de formations, de réflexes appropriés, d’informations sur les obligations llééggaalleess et de soutien des pouvoirs publics risquent en effet de ne pas 7% permettre à cet essor d’entraîner dans son sillage les retombées salutaires escomptées. L’e-commerce constitue ainsi une valeur ajoutée économique et un outil de choix que 22% lorsqu’il est pleinement maîtrisé et à même d’inspirer la 71% confiance des consommateurs. En termes de commerce en lliiggnnee,, le secteur terciere maintient la pole position avec 71% des parts du marché, contre seulement 22% pour le secondaire et 7% pour le primaire. Autre bémol, Email-Brokers constate une croissance des sites non conformes (31% en 2013 contre 23% en 2012), alors que 428.800 des sites actifs ne contiennent même pas de coordonnées de contact. La France se doit en outre de veiller à son patrimoine identitaire virtuel ou, en d’autres mots, à l’image qu’elle véhicule en ligne puisque bon nombre de sites étrangers uussuurrppeenntt ll’’eexxtteennssiioonn ‘.fr’ afin d’attirer les consommateurs dans leurs filets. Le pays compte ainsi 311.039 sites donnant l’impression d’être français, alors que les organisations qui se cachent derrière ne sont pas domiciliées dans l’hexagone et ne participent pas à l’effort collectif de solidarité.
  6. 6. « S’il eut fallu une ultime preuve de ce que nous prêchons depuis des années, à savoir que l’Internet constitue un facteur clé dans la dynamisation et la pérennité d’un business, c’est la statistique qui suit qui sera certainement la plus ééllooqquueennttee :: 81% des entreprises ayant fait faillite en 2013 ont purement et simplement omis de parier sur le Net », conclut William Vande Wiele. « Cependant, la présence en ligne n’est pas une garantie de succès en soi car elle rreeqquuiieerrtt uunnee eexxppeerrttiissee ddee ttaaiillllee ppoouurr être exploitée de manière optimale et ainsi engendrer l’effet bénéfique recherché. Il est donc crucial pour les entreprises d’investir en interne dans les ressources nécessaires en vue d’entretenir en permanence le patrimoine qu’elle poste sur la toile. » Pour obtenir l’ensemble de l’étude ainsi que l’infographie: http://www.email-brokers.com/_brochures/2014_02_press/
  7. 7. Durant 5 ans, l'Internet français a été décortiqué avec plus de 12,1 millions de requêtes commandées par E-mail Brokers. Ce baromètre permet de sensibiliser: Internet a pris une place importante. L'étude repose sur 2. 593.062 sites Internet français accessibles soit par des noms de domaines .fr, .com ou .org (Parmi ces trois extensions, plus de 76 % des sites analysés possèdent un nom de domaine .fr). 1 Récolte d’URL’s Nom de l'entreprise et code postal (8,6 millions requêtes) Extensions (fr, com, net, org) Toutes les villes et villages de France Toutes les activités professionnelles Via les numéros de téléphone … Il aura ainsi fallu exécuter plus de 23 millions de requêtes et analyser 5 trilliards de Gigabytes de données brutes 2 Constitution de base de données URL Réduction de chaque URL à sa racine. 3 Analyse de la structure des sites Internet (6 trilliards de Gigabytes) Chaque adresse Url a été validée, certifiée et qualifiée à l’aide d’un logiciel de Kyosoft (Link Checker Pro). Ce logiciel analyse la structure du site, le nombre de pages contenues dans chaque site, la date de dernière mise à jour, le mode d’écriture du site, … 4 5 6 Récolte manuelle Deux sociétés se sont partagé le travail de récolte manuelle des données des sites : nom de l’entreprise, adresse postale, téléphone, fax, numéro de SIRET – si disponible-, … Récolte télémarketing A ce jour, nous avons sous-traité plus de 1.100.000 appels sortants pour qualifier et certifier des URL's françaises Identifications des données Les sociétés nous remettaient les résultats de leur travail chaque mois. Nous identifions ensuite les données officielles via le site de l’ INSEE. Après plus de 5 ans, 12 trilliards de Gygabytes de bande passante, 1.360.000 heures de travail et 1.100.000 appels sortants, nous sommes en mesure de vous communiquer la situation réelle des sites Internet professionnels français. NNoouuss pouvons développer cette étude à l’infini : que ce soit par région, par chiffre d’affaires, par technologie, pour les sites d’e-commerce, …
  8. 8. À propos d’Email-Brokers : La société Email-Brokers est un acteur majeur du database management et du marketing interactif en Europe occidentale où elle propose de les bases de données business-to-business ou business-to-customers les plus exhaustif d’Europe. La société a été créée en 2001 à proximité de la première université de Belgique. Elle connaît depuis lors une croissance permanente à 2 chiffres, grâce à ses partenariats de terrain, d’une part avec d’autres sociétés de marketing direct et d’autre part avec des sociétés d’information et d’analyse financière. Email-Brokers a structuré ses activités autour de deux départements cceennttrraauuxx :: e-database management : centré sur les enrichissements et qualifications de bases de données des clients email-marketing : qui commercialise les services sous forme de location de fichiers, création et gestion de campagne, etc. Contact: Contacts Presse: William Vande Wiele CEO Email-Brokers T : +32 (0)10 61 72 17 Email: info@email-brokers.com Tukilik PR pour Email Brokers Tommy Vaudecrane, Séverine Picault, Amon Koua T : 01 5680 1150 Email: emb@tukilik.com
  9. 9. ANNEXE cartographique :
  10. 10. @ Copyright: 2014

×