Fiche Biographique
des auteurs
Par : Dorian & Pravheen
F r a n ç a i s - 2 0 1 3 / 2 0 1 4
Lesage (17-18ème
siècle) :
Une double carrière littéraire d'homme de théâtre et de romancier. À la charnière de deux
époqu...
Mauriac (20ème
siècle) :
Son père meurt lorsqu’il est encore très jeune. Il est issu de la haute bourgeoisie catholique
do...
Il a d’abord mené une vie joyeuse d’étudiant indiscipliné. Il tue un prêtre dans une rixe et
s’enfuit de Paris. Amnistié, ...
rend à nouveau en Angleterre, puis à Rethel et exerce une charge de professeur. En 1884, il
publie un essai sur trois "poè...
Jean de la Fontaine (17ème
siècle)
Il est né le 7 ou 8 juillet 1621 dans un milieu bourgeois de province et mort en 1695 à...
MUSSET (19ème
siècle)
Alfred de Musset est un poète et un dramaturge français de la période romantique, né le 11
décembre ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Fiche biographique des auteurs Français 1ere STI2D

798 vues

Publié le

Fiche synthese pour les revison de bac

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
798
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Fiche biographique des auteurs Français 1ere STI2D

  1. 1. Fiche Biographique des auteurs Par : Dorian & Pravheen F r a n ç a i s - 2 0 1 3 / 2 0 1 4
  2. 2. Lesage (17-18ème siècle) : Une double carrière littéraire d'homme de théâtre et de romancier. À la charnière de deux époques, Lesage a élaboré une œuvre nouvelle qui mêle certains héritages classiques à des apports étrangers (surtout espagnols) et à un esprit moderne. Il a traduit Don Quichotte de Cervantès. Cela lui donna l’idée d’écrire un roman d’aventures, Gil Blas de Sentillane divisé en plusieurs tomes qui s’inspire de l’Espagne et de Don Quichotte qu’il a traduit auparavant. Il a aussi écrit le Bachelier de Salamanque. Diderot (18ème siècle) : Connu de son vivant comme le maître d'œuvre de l'Encyclopédie, Denis Diderot exerça, après sa mort, une influence esthétique majeure sur les précurseurs du romantisme. Entre philosophie et littérature, roman et théâtre, il édifia une œuvre riche, complexe, originale, représentative du siècle des Lumières. Sa modernité ressort de son goût pour les idées neuves, de sa curiosité pour les sciences, de la hardiesse de sa pensée, ce qui n'a pas manqué de lui valoir quelques déboires avec les autorités. Il est la figure emblématique de l'écrivain-philosophe. Il se fait remarquer dans les années 1760 puisqu’il écrira ses œuvres les plus connues dont Jacques le Fataliste ou le Neveu de Rameau. Balzac (19ème siècle): Honoré de Balzac a bien évidemment été un écrivain, mais aussi un journaliste, un critique littéraire, et critique d’art, un dramaturge. Il est l’auteur réaliste de 95 romans et nouvelles avec environ 2200 personnages. Balzac eut l’idée de réunir toutes ses œuvres soue le titres général de la Comédie Humaine, qu’il a répartit de façon stricte, dans différentes scènes. Céline (20ème siècle) : Le plus grand romancier français du xxe siècle avec Proust, il s'engage en septembre 1912. Héros d'un fait d'armes des débuts de la guerre (27 octobre 1914), il est réformé. Après un séjour à Londres puis en Afrique, il fait à Rennes un premier mariage bourgeois et entreprend des études de médecine, il effectue plusieurs voyages, en particulier en Amérique du Nord (où il découvre l'horreur du travail à la chaîne) et en Afrique, puis ouvre un cabinet médical avant de devenir vacataire au dispensaire municipal de Clichy. C'est en 1932 qu'il publie son premier roman, Voyage au bout de la nuit, sous le pseudonyme de Céline, prénom de sa grand-mère. À travers le personnage de Bardamu, Céline y transpose ses propres expériences : la Première Guerre mondiale, la boucherie du front puis l'ambiance de l'arrière ; un voyage dans l'Afrique coloniale, où Bardamu tente de diriger une factorerie, puis un séjour aux États-Unis, où la découverte de New York et de Detroit est le prétexte à une description réaliste de la vie américaine ; enfin, la rencontre avec la misère comme médecin dans la banlieue parisienne.
  3. 3. Mauriac (20ème siècle) : Son père meurt lorsqu’il est encore très jeune. Il est issu de la haute bourgeoisie catholique dont il fait la description dans ses œuvres. Il étudie les lettres à Bordeaux et vient à Paris pour entrer à l’École des Chartes. Il publie un recueil de poèmes, Les Mains jointes, en 1909. Celui-ci est salué par Maurice Barrès. Mais c’est avec Le Baiser au lépreux, en 1922, et Thérèse Desqueyroux, en 1927, que François Mauriac acquiert une certaine notoriété. D’une manière générale, l’œuvre romanesque de Mauriac présente des personnages tourmentés, hantés par le péché : c’est le cas, par exemple, du personnage de Thérèse (dans Thérèse Desqueyroux) qui tantôt incarne le crime (elle tente d’empoisonner son mari) tantôt incarne l’innocence. En 1933, Mauriac est élue à l’Académie française. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s’engage en faveur de la Résistance et devient un fidèle partisan du général de Gaulle. En 1952, il reçoit le prix Nobel de littérature. Du Bellay (16ème siècle) : C’est un fragile, frère ! Malgré des problèmes de santé, du Bellay accompagne son oncle le cardinal Jean du Bellay à Rome pour une mission diplomatique. Cet exil de quatre ans commencera dans l'enthousiasme. Mais Rome qu'il avait tant magnifié dans ses rêves, le décevra. De retour à Paris, en 1558, il publie Les Regrets, un recueil de 191 sonnets (dont le célèbre : "Heureux qui comme Ulysse"), en alexandrins. Sa santé se détériore. Il devient sourd et malade. Cendrars (20ème siècle) : Il voyage beaucoup, il se rend à New York où il écrit son premier poème Les Pâques (qui deviendra Les Pâques à New York en 1919). Il le publie à Paris en 1912 sous le pseudonyme de Blaise Cendrars qui fait allusion aux braises et aux cendres permettant la renaissance cyclique du phénix. Dès le début de la guerre de 14-18 il s'engage comme volontaire étranger dans l'armée française avant d'être versé dans la Légion étrangère. Gravement blessé le 28 septembre 1915, il est amputé du bras droit. Il écrira sur cette expérience, son premier écrit en prose de la main gauche : La main coupée. Le 16 février 1916, il est naturalisé français. Écrivant désormais de la main gauche, il travaille dans l'édition et délaisse un temps la littérature pour le cinéma, mais sans succès. Lassé des milieux littéraires parisiens, il voyage au Brésil. Correspondant de guerre dans l'armée anglaise en 1939. L'œuvre de Blaise Cendrars, poésie, romans, reportages et mémoires, est placée sous le signe du voyage, de l'aventure, de la découverte et de l'exaltation du monde moderne où l'imaginaire se mêle au réel de façon inextricable. Villon (15ème siècle) :
  4. 4. Il a d’abord mené une vie joyeuse d’étudiant indiscipliné. Il tue un prêtre dans une rixe et s’enfuit de Paris. Amnistié, il doit de nouveau s’exiler un an plus tard après le cambriolage du collège de Navarre. Accueilli à la cour de Charles d’Orléans, le prince-poète, à Blois, il échoue à y faire carrière. Il mène alors une vie errante et misérable sur les routes. Emprisonné à Meung-sur-Loire, libéré à l’avènement de Louis XI, il revient à Paris après six ans d’absence. De nouveau arrêté dans une rixe, il est condamné à être pendu. Après appel, le Parlement casse le jugement et le bannit pour dix ans de la ville. Il a 31 ans. On perd alors totalement sa trace. Son œuvre n’est pas d’accès facile sans notes et sans explications. Sa langue ne nous est pas toujours accessible. Les allusions au Paris de son époque, son art du double sens et de l’antiphrase rendent souvent son texte difficile, même si l’érudition contemporaine a éclairci beaucoup de ses obscurités. Ronsard (16ème siècle) : Les amis de Ronsard publieront, l'année de sa mort, quelques poèmes de sa fin de vie qui racontent la souffrance d'un homme qui se sent âgé et qui voit la mort se profiler à l'horizon. Hugo (19ème siècle) : C’est un poète, dramaturge et prosateur romantique considéré comme l’un des plus importants écrivains de langue française. Il est aussi une personnalité politique et un intellectuel engagé qui a compté dans l’Histoire du XIXe siècle. Victor Hugo occupe une place marquante dans l’histoire des lettres françaises au XIXe siècle, dans des genres et des domaines d’une remarquable variété. Il est poète lyrique avec des recueils comme Odes et Ballades (1826), ou Les Contemplations (1856), mais il est aussi poète engagé contre Napoléon III dans Les Châtiments (1853) ou encore poète épique avec La Légende des siècles (1859 et 1877). Il est également un romancier du peuple qui rencontre un grand succès populaire avec par exemple Notre-Dame de Paris (1831), et plus encore avec Les Misérables (1862). Au théâtre, il expose sa théorie du drame romantique dans sa préface de Cromwell en 18275 et l’illustre principalement avec Hernani en 1830 et Ruy Blas en 1838. Son œuvre multiple comprend aussi des discours politiques, notamment sur la peine de mort, l’école ou l’Europe. C’est un auteur engagé qui avait des ennemis, il fut exilé. Verlaine (19ème siècle) : Il épouse Mathilde Mauté. Mais au rêve des fiançailles succèdent, presque tout de suite, les malentendus conjugaux. L'année suivante, il fait la connaissance d’un certain Arthur Rimbaud qui va bouleverser le confort bourgeois dans lequel Verlaine s'était installé. Verlaine quitte son épouse pour suivre le jeune poète ardennais en Angleterre puis en Belgique. C'est pendant ces voyages qu'il écrira Les Romances sans paroles. En 1873, il blesse Rimbaud d'un coup de revolver et est condamné à deux ans de prison, qu'il purge à Bruxelles et à Mons. C'est là, quand il apprend que son épouse a demandé et obtenu une séparation de corps, qu'il se convertit au catholicisme. Il en sortira le livre de Sagesse. A sa sortie, il se
  5. 5. rend à nouveau en Angleterre, puis à Rethel et exerce une charge de professeur. En 1884, il publie un essai sur trois "poètes maudits" (Mallarmé, Tristan Corbière, Rimbaud) qui contribue à le faire connaître. Avec Mallarmé, il est traité comme un maître et un précurseur par les poètes du symbolisme et par les décadents. A partir de 1887, alors que sa célébrité s'accroît, il plonge dans la misère la plus noire. Les productions littéraires de ses dernières années sont purement alimentaires. A cette époque, il partage son temps entre le café et l'hôpital. En 1894, il est couronné "Prince des Poètes" et doté d'une pension. Usé prématurément. Verlaine demande à la poésie d'être un chant discret et doux, traduisant des impressions indécises. Rimbaud (19ème siècle) : Arthur Rimbaud écrit ses premiers poèmes à quinze ans. Lui, pour qui le poète doit être « voyant » et qui proclame qu'il faut « être absolument moderne », renonce subitement à l’écriture à l'âge de vingt ans. Ses idées marginales, anti-bourgeoises et libertaires le poussent à choisir une vie aventureuse, dont les pérégrinations l’amènent jusqu’au Yémen et en Éthiopie, où il devient négociant, voire explorateur. De cette seconde vie, ses écrits consistent en près de cent quatre-vingts lettres (correspondance familiale et professionnelle) et quelques descriptions géographiques. Bien que brève, la densité de son œuvre poétique fait d'Arthur Rimbaud une des figures premières de la littérature française. Il voyage aussi beaucoup. Rabelais (15ème – 16ème siècle) << Poète, médecin, humaniste, figure importante de la pré-Renaissance française >> Rabelais est un écrivain français humaniste de la Renaissance, né à La Devinière à Seuilly, près de Chinon, en 1483 ou 1494 selon les sources, et mort à Paris le 9 avril 1553. Œuvres principales de François Rabelais : - La vie très horrifique du grand Gargantua, père de Pantagruel (1534). - Le Tiers Livre (1546). - Le Quart Livre (1548-1552). - Le Cinquième Livre, paru en 1564, dont l’attribution à Rabelais demeure incertaine. Montaigne (16ème siècle) Michel de Montaigne, né le 28 février 1533 et mort le 13 septembre 1592 à Saint-Michel-de- Montaigne, est un philosophe et moraliste de la Renaissance. XVI° : étudie l'homme à la lumière des ouvrages antiques (grecs, latin, La Bible). XV° : intérêt pour les contemporains de toute origine et en particulier ceux victimes d'injustices. Ses études : précepteur allemand (parle en latin), mauvaise expérience du Collège, Etudie le droit, devient juriste, jusqu'à 38 ans. Ses œuvres : Les Essais nombreux éditions le dernier parut le 1588 et une édition posthume en 1595.
  6. 6. Jean de la Fontaine (17ème siècle) Il est né le 7 ou 8 juillet 1621 dans un milieu bourgeois de province et mort en 1695 à Paris. Il fait des études de rhétorique latine, puis entame des études de droit, interrompues pour entrer à l'Oratoire, en vue d'une carrière ecclésiastique. Après un an et demi, il retourne au droit. Il écrit deux longs poèmes, Adonis (1658) et le Songe de Vaux (1659), pour son protecteur le surintendant Fouquet, puis un recueil de Contes et Nouvelles (1665). Les 240 fables écrites par Jean de La Fontaine ont été publiées en 3 recueils, comprenant chacun un nombre variable de "Livres", regroupant eux-mêmes un nombre variable de "Fables". Par ex : un de ces fables « Villageois (le) et le Serpent VI, fable 13 » Blaise Pascal (17ème siècle) Blaise Pascal, né le 19 juin 1623 à Clairmont en Auvergne et mort le 19 août 1662 à Paris, est un mathématicien, physicien, inventeur, philosophe, moraliste et théologien français. La chronologie exacte des œuvres de Pascal est difficile à établir car de nombreux textes ne sont pas datés et ont été publiés longtemps après avoir été rédigés. Ses œuvres : · Essai pour les coniques (1640) · Expériences nouvelles touchant le vide (1647) · Récit de la grande expérience de l’équilibre des liqueurs (1648) · Traité du triangle arithmétique (1654) · De l’Esprit géométrique et de l’Art de persuader (1657) · Pensées (1669, posthume) Certains n’ont été connus qu’un siècle ou plus après le décès de Pascal, d’autres ne nous sont parvenus que de manière fragmentaire ou indirecte. IONESCO (20ème siècle) Eugène Ionesco, né le 26 novembre 1909 à Slatina et mort le 28 mars 1994 à Paris, est un dramaturge et écrivain roumain et français. Il passe la majeure partie de sa vie à voyager entre la France et la Roumanie Ses œuvres : · 1931 Élégies pour être minuscules · 1934 Non (traduit du roumain par M. F. Ionesco) · 1962 Le Roi se meurt (Gallimard) · 1962 Notes et contre-notes · 1989 Pourquoi j’ai pris des pinceaux · 1990 Théâtre complet (Bibliothèque de la Pléiade)
  7. 7. MUSSET (19ème siècle) Alfred de Musset est un poète et un dramaturge français de la période romantique, né le 11 décembre 1810 à Paris, où il est mort le 2 mai 1857.Lycéen brillant, le futur poète reçoit un grand nombre de récompenses dont le prix d'honneur au Collège Henri IV en 1827 et le deuxième prix d'honneur au concours général la même année. Il s’intéresse entre autres au Droit et à la Médecine. Alfred de Musset abandonne vite ses études supérieures pour se consacrer à la littérature à partir de 1828-1829 Ses œuvres : · À Mademoiselle Zoé le Douairin 1826 · Un rêve, L'Anglais mangeur d'opium 1828 · Contes d'Espagne et d'Italie, La Quittance du diable, Une nuit vénitienne 1830 · La Coupe et les lèvres, Namouna 1831

×