La manipulation par les cartes

Marine Jaquemart et Ivan Liberatore, élèves de Terminale S, lycée des Chaumes, Avallon, on...
Science
serving
propaganda
Ici, Philippe Rekacewicz a
montré comme il est facile de
fausser l’opinion du public sur
un suj...
L’exemple retenu est le nombre de réfugiés par pays en Janvier 2002

Dans cette première version, la taille choisie pour l...
Seconde version, avec une taille de cercles un peu plus importante.

On peut mieux discerner les pays accueillants des réf...
Voici une troisième version, avec des cercles de plus grande taille.

Ici le sujet peut commencer à inquiéter, et amène à ...
Quatrième représentation, avec des cercles toujours plus grands.

Dans cette version, la question des réfugiés donne l’imp...
Cinquième proposition de représentation, avec des taille démesurées.

Pour finir, la taille choisie ici peut provoquer une...
Il est facile de
manipuler le lecteur par
les cartes, en effet
selon l’impact que l’on
veut provoquer, on
choisira des
rep...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La manipulation par les cartes #ConfReka

812 vues

Publié le

Production d'élèves de Terminale S du lycée des Chaumes à Avallon - Décembre 2013

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
812
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
469
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La manipulation par les cartes #ConfReka

  1. 1. La manipulation par les cartes Marine Jaquemart et Ivan Liberatore, élèves de Terminale S, lycée des Chaumes, Avallon, ont adapté et commenté ce diaporama présenté par Philippe Rekacewicz, lors de la visio-conférence du vendredi 6 décembre 2013.
  2. 2. Science serving propaganda Ici, Philippe Rekacewicz a montré comme il est facile de fausser l’opinion du public sur un sujet. Pour légender la carte ci-après, il a utilisé des cercles de taille proportionnelle, mais selon la taille choisie, l’idée que l’on se fait du sujet n’est pas la même, alors qu’est toujours représenté le même nombre d’individus, et que la carte reste mathématiquement correcte. Cours de cartographie, abaque de Lenz: http://www.ipt.univ-paris8.fr/vgodard/enseigne/carto2/mem
  3. 3. L’exemple retenu est le nombre de réfugiés par pays en Janvier 2002 Dans cette première version, la taille choisie pour les cercles n’est pas très grande, l’impact n’est pas très important sur le lecteur, le sujet ne semble pas majeur à l’échelle mondiale.
  4. 4. Seconde version, avec une taille de cercles un peu plus importante. On peut mieux discerner les pays accueillants des réfugiés, la taille des cercles est plus adaptée, on discerne mieux l’enjeu.
  5. 5. Voici une troisième version, avec des cercles de plus grande taille. Ici le sujet peut commencer à inquiéter, et amène à une analyse différente, on peut voir la présence de quatre lieux qui se distinguent.
  6. 6. Quatrième représentation, avec des cercles toujours plus grands. Dans cette version, la question des réfugiés donne l’impression de toucher d’avantage de pays. Les trois cercles qui se démarquaient dans la diapositive précédente sont encore plus impressionnants ici, et la question devient préoccupante. La taille des cercles parait disproportionnée par rapport aux nombres de réfugiés, qui est pourtant toujours le même.
  7. 7. Cinquième proposition de représentation, avec des taille démesurées. Pour finir, la taille choisie ici peut provoquer une véritable inquiétude, dont les effets risquent d’être contre-productifs, selon les objectifs visés. Les figurés sont totalement démesurés.
  8. 8. Il est facile de manipuler le lecteur par les cartes, en effet selon l’impact que l’on veut provoquer, on choisira des représentations en conséquence. La carte est un outil totalement subjectif : le cartographe présente un point du vue sur un sujet, qu’il doit assumer.

×