Pv nimegue mai2013

579 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
579
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
4
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pv nimegue mai2013

  1. 1. Commission du secteur Nimègue Lundi 27 Mai 2013 (19h30 ­ 21h30) Synthèse p2 Les commissions de secteur et rappels sur le projet p2 Les usages et réactions des habitants pendant la présence de la caravane p3 Synthèse des échanges durant la balade et à la caravane p6 Participants Iaur­Audiar        Commission de secteur 3 Nimègue / réunion  N°1 – 21 mai / Compte rendu / 1
  2. 2. Les commissions de secteur et quelques rappels sur le projet de quartier (F. Bourcier) : ● Une commission pour chacun des 12 secteurs afin de donner la parole aux habitants Le projet du Blosne prendra la forme de deux ZAC (Zone d’Aménagement concerté). La première a été créée                                  en mars 2012 sur la partie Est du quartier. Le dossier de réalisation de la ZAC Est est en cours                                      d'élaboration et sera validé à l'automne. Dans ce dossier, la ville donne les grandes orientations en ce qui                                  concerne les infrastructures, les logements, les équipements : c'est une esquisse de programmation avec                          une préfiguration des nouvelles constructions. La durée de vie d'une ZAC est longue (10, 20...40 ans) : on ne commence pas partout en même temps. La                                        mutation qui va concerner tout le monde est donc sectorisée en 12 secteurs opérationnels. Sur chaque                              secteur est créé une commission pour réfléchir ensemble : les élus, les professionnels avec les habitants.                              Aujourd’hui c’est la première réunion de la commission du secteur Nimègue, elle se fait sous forme de balade.                                  D’autres réunions auront lieu tout au cours du projet :au moins quatre fois, dans l'idée de tester auprès des                                    usagers les programmations (quelles constructions, qui les occupera …).On pourra aussi parler des                        questions de types de matériaux, du choix des architectes... Il y a la volonté de créer un groupe qui n'est pas                                        institutionnalisé (bailleurs, habitant, associations, syndics...). Il y aura l’arrivée d'une centaine de logements                        par secteur. Rappels sur le projet de quartier Parmi les points à retenir dans l’Est du quartier, on note un grand espace de centralité place de Zagreb.                                    On y trouvera : ● un conservatoire de musique (programmation plus définie dans quelques semaines) ● une halle d'équipement ● une rambla qui va de la halle jusqu'au Triangle, dédiée aux déplacementx doux et doublée d'une voirie. C'est donc une centralité qui est renforcée d'Est en Ouest mais aussi du Nord au Sud avec la traversée de la                                        place de Zagreb par le parc en réseau. Les usages et réactions des habitants pendant la présence de la                    caravane La caravane a été présente pendant quatre jours la semaine précédent la commission (du 21 au 24 mai). Une                                    trentaine de personnes se sont exprimées : principalement des adultes et jeunes adultes. La caravane est bien repérée comme étant un lieu d'information sur le projet urbain. Il y a un intérêt pour le                                        projet. Les habitants ont exprimé des réactions sur le projet de quartier Les usages du square Observation de la vie quotidienne du square de Nimègue : ● de nombreuses personnes promènent leur chien, ● il y a beaucoup de passages Est/Ouest, ● les bancs sont occupés par toutes tranches d'âge. ● Les enfants sont très présents dans le square, notamment les petites filles (CP/CE1) et les petits                              garçons (ensemble du primaire). Ils utilisent les jeux en les détournant de leur usage planifié : ils                                jouent avec un ballon sur la table de ping­pong, la porte du bac­à­sable sert de balançoire. Iaur­Audiar        Commission de secteur 3 Nimègue / réunion  N°1 – 21 mai / Compte rendu / 2
  3. 3. Synthèse des échanges durant la balade et à la caravane I / Remarques sur le projet, à l’échelle duquartier: Les remarques sur le projet concernent les thématiques suivantes : les nouvelles constructions, les espaces                          verts et espaces publics, les voitures et le stationnement, la participation et la communication. Globalement le projet de construire de nouvelles constructions est nécessaire : « Il faut que ça bouge dans le                                quartier ! » mais en même temps de savoir que le nombre d’habitants va augmenter en inquiète certain. Par ailleurs, les espaces verts, atouts du quartier, sont à conserver et à valoriser car « Il y a de nombreuses                                      espèces d’oiseaux qu’il faut préserver. »  et il faut limiter les constructions sur ces espaces naturels. Mais « si on enlève les parkings, ça va être le bazar pour se garer. » 2 / Remarques localisées sur le secteur Nimègue : A/ Au niveau du pôle associatif : Présentation synthétique du projet Estel Rubeillon : Le projet est de construire un nouveau bâtiment (de R+3 à R+5) à l'emplacement du parking                                    du pôle associatif. Ce bâtiment comprendra environ 60 nouveaux logements. Le pôle associatif sera déplacé                            mais on ne sait pas où précisément (il restera près de la station de métro Triangle). F. Bourcier ajoute que l'idée du projet est d'avoir des rez­de­chaussée animés. Le passage entre le bâtiment                                existant et le nouveau va être revalorisé. Il y aura entre 20 et 30 mètres entre ces deux bâtiments. A. Couzic précise que la connexion entre la station de métro Triangle et l'école Torigné va être travaillée. Réactions des usagers : ● Inquiétude à propos des courants d'air possibles généré par le nouveau bâtiment entre celui­ci et                            l'existant. Réponse de Ph. Bodin : avec des petits immeubles, on a moins ce risque qu'avec des tours. De plus,                                    la distance entre les deux bâtiments est assez grande pour éviter ce problème. En tout cas, on pourra                                  modéliser ces risques lorsqu’on aura plus de précisions sur les volumes proposés avec les                          architectes. ● F. Pluche (Espacil) déclare que la distance entre les nouveaux bâtiments et les existants est                            acceptable pour ces derniers : pas d’impact. ● Intérêt pour regrouper des locaux associatifs au sein d’un immeuble de logements :                      L'association l'Âge de la tortue explique qu'aujourd'hui leurs locaux se trouvent isolés dans un petit                            bâtiment qui va être détruit. Celui­ci n'est occupé que par trois associations : de ce fait, il est vide en                                      soirée et les week­ends ce qui a pour conséquence de donner lieu à de nombreux cambriolages.                              Malgré cela, ils veulent rester sur le quartier. C'est donc pour eux une bonne idée de mélanger dans un                                    même bâtiment activité et logement afin d'avoir une surveillance en soirée et en week­end. ● Où iront les associations durant les travaux ? Réponse de F. Bourcier : Il faut que l'on soit intelligent dans la programmation : si on commence une                                  nouvelle opération avant une destruction, l'opération “tiroir” peut être réussie. Il y aura aussi, près du                              Triangle environ 1 000m2 dédiés aux activités associatives. ● Stationnement : En ce qui concerne le parking du nouveau bâtiment, y aura­t­il des places de parking                              en location en plus des besoins du nouvel immeuble ? Réponse de Philippe Bodin (Chargé d’opération) : Tout n'est pas encore arrêté mais on veut proposer                              un panel de solutions : des box en sous­sol, des places réservées en aérien...On étudie ce que cela                                  signifie sur le plan économique. Complément de F. Bourcier : Il faut trouver le juste équilibre en fonction des besoins car on doit faire                                  attention au prix de sortie. Faire un second sous­sol coûte cher (pour les futurs acquéreurs) donc on                                Iaur­Audiar        Commission de secteur 3 Nimègue / réunion  N°1 – 21 mai / Compte rendu / 3
  4. 4. ne doit pas construire de parking qui pourrait rester vide. B/ Au niveau de l'Avenue des Pays­Bas : Présentation synthétique du projet Estel Rubeillon : Le projet vise à construire 2 nouveaux bâtiments, environ 60 logements, et à requalifier la                                  voirie. Une voie en double sens et la création d’un site propre pour les bus sont prévus avenue des Pays­Bas                                      avec un espace piéton réaménagé plus à l’est. Le terre­plein central est amené à disparaitre car il « manque                                  d’usage : on ne fait que le traverser » précise Angèle Couzic, de l’agence Desormeaux. Il laissera place aux                                futures constructions en R+4 à R+6 qui donnent du rythme à la rue, notamment par les rez­de chaussée qui                                    seront animés par des activités (à définir) et qui « vont être positionnés de manière à avoir une connexion entre                                    Gacet et Nimègue » insiste Angèle Couzic. Le parc en réseau, quant à lui ambitionne, de redonner à chaque espace un usage, avec des possibilités de se                                      rencontrer, de s'asseoir… Réactions des usagers : ● Quels sont les usages prévus dans ces bâtiments ? Réponse de F. Bourcier : Activités en RDC et logements dans les étages. C'est une programmation                            dans le prolongement de ce qui va se faire au nord jusqu'au Triangle , avec la création d’un pôle                                    d'économie sociale et solidaire. ● Les nouveaux bâtiments de l'avenue vont être à la frontière entre est et ouest ! Réponse de F. Bourcier : Justement, on a le secteur 12 (Pays­Bas Portugal) pour travailler sur l'entrée                              de ville et l'accroche entre est et ouest de l'avenue des Pays­Bas. ● Le terre­plein central n’est pas vandalisé, il faudrait le maintenir plutôt que de venir                          construire dessus ! mais une habitante contredit cela en disant que cet espace « est une perte de                              place. » Réponse de F. Bourcier : Le terre­plein central est beau mais il n'est pas utilisé. La largeur de l'avenue                                  est invraisemblable. ● Qu'en est­il de l'apport du workshop sur le projet ? (Travail réalisé en 2012 avec des jeunes sur                                  l’évolution de l’avenue des pays bas, en particulier sur la question des mobilités). Réponse de F. Bourcier : Ce sont des choses qui alimentent les réflexions. Du workshop ressortent                              deux choses : aménager les déplacements piétons et travailler sur l'entrée de ville. Par contre, il n'y a                                  pas une proposition particulière retenue (par exemple le projet de 'High Line' n'est pas pertinent parce                              qu'on peut faire la même chose en dessous). La question du rapport du quartier avec le sud de l'agglomération et les services autour de la mobilité                                  (possibilité de faire réparer son vélo...) ont bien plu. ● Et le pôle médical ? Réponse de F. Bourcier : Il sera plutôt autour de Zagreb mais on n'est pas encore calés sur la                                    question. ● Quelles sont les échéances pour l'Avenue des Pays­Bas ? Réponse de Ph. Bodin : On est à un horizon au long terme : 2020. Il y a la question récurrente d'un                                        parking silo. Il faut donc un temps d'observation pour adapter le projet en fonction des besoins. Complément de F. Bourcier : On ne mesure encore pas l'impact de la seconde ligne de métro, le                                  développement du TER et les modifications des lignes de bus. Avec ces infrastructures, on n'aura                            peut­être pas le même type de besoins qu'aujourd'hui. Iaur­Audiar        Commission de secteur 3 Nimègue / réunion  N°1 – 21 mai / Compte rendu / 4
  5. 5. C/ Square de Nimègue : Présentation synthétique du projet Estel Rubeillon : Le projet de réaménagement du square va commencer par la voirie qui va être refaite pour                                  correspondre aux normes incendie (hiver 2013). Les jeux vont aussi être refaits (printemps 2014). La caravane                              sera dans le square cet été pendant deux semaines pour travailler ce projet avec les habitants. Le square                                  restera piéton. Angèle Couzic précise l'état actuel du projet et le passage du parc en réseau. Il y a un travail sur deux échelles                                          : d'une part le parc en réseau qui continue vers Torigné et vers l’allée du Gacet et d'autre part le travail du cœur                                            d'îlot à préserver. Le parc en réseau a ici une 'surlargeur' de 3 à 5 mètres, c’est­à­dire à élargissement de la                                        voie pompier, pour permettre des usages (mobiliers, luminaires...). On va utiliser des buttes pour créer une                              alcôve qui permettra de « protéger » le cœur du square. Les arbres du centre du square vont être repositionnés                                  pour avoir de l'ensoleillement sur un espace engazonné. Ici le parc en réseau va être plus intime qu'au niveau                                    du Triangle par exemple où il sera plus urbain. Il n'y aura pas de doublon entre les chemins piétons et de                                        services (pompiers et récolte des ordures). On cherche à perdre l'impression d'enrobé au moyen de pavés avec                                des joints engazonnés. Réactions des usagers : ● Intérêt sur le projet, pas de réactions particulières. Discussion sur le réaménagement du square : ● JM Michel de la Maison des Squares ajoute que dans le cadre d'un travail de 'Guide des aires de jeux                                      de Rennes', il y a possibilité d'organiser des visites communes sur Rennes cet été. ● A. Hache mentionne notamment les jardins près du Mail et les jardins de Brocéliande avec des jeux                                d'eau. On pourra aussi voir comment les habitants du square pourraient participer au moment de                            l'aménagement : implication dans le faire (plantations...) et pas seulement dans le dessin du projet Iaur­Audiar        Commission de secteur 3 Nimègue / réunion  N°1 – 21 mai / Compte rendu / 5
  6. 6. Iaur­Audiar        Commission de secteur 3 Nimègue / réunion  N°1 – 21 mai / Compte rendu / 6
  7. 7. Participants Habitants/usagers du secteur : Pascal Chevrel (Comité de quartier, ambassadeur) Eliane Yvet (ARMEC, ambassadrice, présidente de la copropriété 9 Allée du Tage) André Sauvage (livre sur l'histoire du Blosne) Marie­Françoise Gérard (comité de quartier, ambassadrice) Armelle Terrade (comité de quartier, ambassadrice) Associations : Jean­Marie Michel (Maison des Squares) Paloma Fernandez­Sobrino, Céline Laflute (L'Âge de la Tortue) Kristell Le Cunff, Camille Hoinard (La Compagnie au fil des miettes) Bailleur : Franck Pluche (Espacil Habitat) Séverine Beignon (Habitat 35) Urbaniste : Angèle Couzic (paysagiste, agence Desormeaux) Elu : Frédéric Bourcier (élu de quartier) Professionnels : Philippe Bodin (chargé d’opération) Marie­Paule Lissiliour (directrice de quartier) Gaël Tregouët (journaliste en ligne Alter1fo) Animateurs : Annaïg Hache (AUDIAR) Estel Rubeillon (IAUR) Nina Lemaire (IAUR) (prise de notes) Sarah Lipka (IAUR) Marie Chapron (AUDIAR) Excusés : École Torigné Les Triplettes Légitime Folie Iaur­Audiar        Commission de secteur 3 Nimègue / réunion  N°1 – 21 mai / Compte rendu / 7

×