Analyse d’un fait divers Le « laissé pour mort » de Noisy le Sec
Que s’est il passé samedi 2 avril vers 20 h 30 ?  <ul><li>Un jeune homme de 19 ans a été battu et laissé pour mort dans un...
La version d’une chaine d’information
L’analyse d’un sociologue <ul><li>Le sociologue, Laurent MUCHIELLI, nous démontre que cette agression n’est le fait d’une ...
Notre avis <ul><li>Bien que le frère de la jeune fille ait voulu la « protéger », le fait que le jeune homme soit d’une au...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Noisy 2nde2

525 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
525
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
162
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Noisy 2nde2

  1. 1. Analyse d’un fait divers Le « laissé pour mort » de Noisy le Sec
  2. 2. Que s’est il passé samedi 2 avril vers 20 h 30 ? <ul><li>Un jeune homme de 19 ans a été battu et laissé pour mort dans une station de RER de Noisy le Sec. Ce jeune homme était de Sartrouville et fréquentait un jeune fille de Noisy le Sec. Il semblerait que ses agresseurs, une dizaines de jeunes soient de Noisy le Sec. Mais pourquoi un telle acharnement ? </li></ul>
  3. 3. La version d’une chaine d’information
  4. 4. L’analyse d’un sociologue <ul><li>Le sociologue, Laurent MUCHIELLI, nous démontre que cette agression n’est le fait d’une fréquentation entre deux personnes de bandes rivales mais le fait que ce soit le frère de la jeune fille qui soit à l’origine de cette expédition punitive. En effet, lorsqu’il se passe un événement entre des personnes de deux quartiers différents, les médias ne cherchent pas d’explications, c’est toujours une rivalité entre les citées qui est à l’origine des faits. </li></ul>
  5. 5. Notre avis <ul><li>Bien que le frère de la jeune fille ait voulu la « protéger », le fait que le jeune homme soit d’une autre cité n’est qu’un prétexte pour s’autoriser à lyncher celui qui pourrait nuire à la réputation d’une jeune fille dont le frère ainé veut absolument être le maître et le gardien. Et c’est malheureusement cette sorte de « morale familiale » qui est soutenue par « l’esprit de la cité »… </li></ul><ul><li>C’est pourquoi on peut penser que si le jeune homme avait été de la même cité, les autres ne l’auraient pas forcément envoyé dans le coma : ils auraient eu d’autres moyens de pression sur lui… </li></ul><ul><li>Cette attitude détestable nous montre que ces jeunes n’hésitent pas à recourir à la violence extrême pour faire entendre la loi de leur groupe. Cependant l’interprétation en termes de rivalités de bandes de cités défendant leur territoire semble mal adaptée dans ce cas. </li></ul>

×