Le  Bien  Commun  est-il  l’avenir  
de  l’entreprise  ?    

                         FreeThinking  pour  Paris  2.0  –  ...
Qui  sommes-nous  ?  



    FreeThinking  est  un  pure  player  du  planning  stratégique,  de  
    l’investigation  2....
Ce  à  quoi  nous  croyons.  

                                                                             Avancer  avec ...
Ce  que  propose  FreeThinking.  


Entrer  au  cœur  des  communautés  pour  mieux  se  
mettre  à  l’écoute  de  ce  que...
Au  centre  de  notre  démarche  d’investigation  :  le  blog  communautaire  FreeThinking.  


                
       Ni...
Le  blog  FreeThinking  en  action.  


                                                                             Depui...
Nos  expériences  et  références  depuis  mars  2007.  




                                                            Un...
Un  constat  d’évidence  dans  les  
conversations  :    

les  Français,  en  tant  que  
consommateurs,  que  citoyens, ...
”  
Ils  le  demandent  par  leur  implication       La  voiture  au  fil  des  années  n’a  
dans  nos  conversations  : ...
Ils  le  demandent  par  leur  attente  de  
résultats  et  de  débriefing  à  l’issue  des  
conversations  :            ...
Ils  le  demandent  par  leur  nouvelle  
relation  à  l’univers  de  la  recherche  :  non  
plus  seulement  «  give  & ...
Un  constat  qui  s’impose  donc  un  peu  plus  de  jour  en  jour  dans  nos  
investigations  :    

pour  les  entrepr...
Un  Bien  Commun,  c’est  un  produit,  un  
objet,  une  institution,  une  entreprise,  
une  personnalité,  qui  non  s...
Mais  qui  réussit  à  rassembler,  à  rallier
                                               
  autour  d’elle/de  lui  l...
Performer.
                                               Rallier.
                                                       ...
Un  renversement  de  paradigme  ?
                                                                          




        ...
Un  renversement  de  paradigme  ?
                                                                  



           Etre  ...
Un  indice  de  ce  nouveau  
paradigme  dans  le  rapport  
    aux  entreprises  et  aux
                              
...
Une  question  :    

pourquoi  ce  phénomène,  
maintenant  ?    
Une  hypothèse…    

Au-delà  de  la  récession  qui  accélère  les  
phénomènes  mais  ne  les  crée  pas,  2  
facteurs ...
1.    Depuis  10  ans,  en  France,  la  montée  d’une  
      conscience  sociale  et  aujourd’hui  
      écologique  co...
Qu’est-ce  que  ça  veut  dire  en  
communication  ?    

On  et  Off  line  ?  

Quelques  pistes  en  provenance  
des ...
Etre  sur  le  pont  




Etre  lisible                             Etre  collectif  



       23  
Etre  sur  le  pont  

   It  really  matters  who  the  company  is  if  they  can    
    get  away  with  playing  on  ...
Etre  lisible  

                                                                           Les   
       marques  oui,  m...
Etre  collectif  


  Les  hard-discounteurs  tirent  leur  épingle  du  jeu  car  ils    
ont  moins  de  personnel  que ...
Cela  signifie-t-il  que  seules  les  entreprises  publiques,  ou  
travaillant  à  partir  d’une  délégation  de  servic...
Non  !  

Un  exemple  historique  :  Dior.    
Pour  conclure,  une  réflexion  sur  une  phrase  
célèbre  de  Warren  Buffet…    




                 «  N  ’investiss...
Pour  conclure,  une  réflexion  sur  une  phrase  
célèbre  de  Warren  Buffet…    



                                  ...
      


               



                  Merci.  
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Paris 2.0 = Xavier Charpentier, planneur stratégique, Co-Foundateur de FreeThinking

1 275 vues

Publié le

Power point d'un des intervenants de la Journée marketing 2.0 de paris 2.0.
Pour voir toutes les videos = www.vimeo.com/parisdeuxzero

THEME DE LA JOURNEE
LA MARQUE SOCIALE : DU MARKETING PARTICIPATIF AU MARKETING COOPERATIF

THEME DE CETTE TABLE RONDE = LES CHAMPS DE CONCOURANCE ENTRE INTERET ECONOMIQUE ET SOCIAL

Comment faire interagir les acteurs de l'entreprise et les clients ensemble ? Le lien de concourance est le lien qui structure les groupes et communautés humaines dès lors qu'elles sont engagées dans le Sens du bien commun.

Xavier Charpentier, planneur stratégique, Co-Foundateur de FreeThinking

Anne stéphanie Pierry responsable communication et Stéphane Coste responsable prospective CREDIT COOPERATIF

Geneviève Nifle. Directrice du cabinet Vocations - Partenaire de l'Institut Cohérences.

David Fayon, Expert NTIC, auteur de 'Clés pour Internet', 'Web 2.0 et au-delà' et 'Facebook, Twitter et les autres...' ?

Emmanuel Castro, responsable communication d'Optymo, le réseau de bus parcourant le Territoire de Belfort


Tables rondes organisées par Jérémy Dumont directeur du planning stratégique de pourquoi tu cours dans le THEATRE : www.pourquoitucours.fr

Publié dans : Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 275
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
75
Actions
Partages
0
Téléchargements
11
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Paris 2.0 = Xavier Charpentier, planneur stratégique, Co-Foundateur de FreeThinking

  1. 1. Le  Bien  Commun  est-il  l’avenir   de  l’entreprise  ?     FreeThinking  pour  Paris  2.0  –  Mars  2010  
  2. 2. Qui  sommes-nous  ?   FreeThinking  est  un  pure  player  du  planning  stratégique,  de   l’investigation  2.0  et  du  community  management.     Une  approche  nouvelle  conçue  pour  insuffler  un  nouvel  état  d’esprit   dans  la  recherche,  le  conseil  en  marketing  et  en  communication,  et   le  management.       Une  méthode  qui  exploite  les  potentialités  du  web  2.0  pour   apporter  aux  organisations  l’outil  d’aide  à  la  décision  adapté  à  ce   monde  qui  naît.    
  3. 3. Ce  à  quoi  nous  croyons.   Avancer  avec  eux.   A  l’heure  où  les  individus  parlent  et  produisent  du  sens,  l’histoire  d’une   entreprise  ou  d’une  marque  ne  peut  pas  s’écrire  en  solo.     Elle  se  construit  avec  ses  publics,  avec  le  corps  social,  qui  peut  constituer   aussi  bien  une  force  d’opposition  qu’une  source  d’inspiration.     «    Avec  le  web  2.0,  le  web  devient  non  plus  une  aventure   technologique,  mais  une  aventure  humaine.  »   Hubert  Guillaud   Rédacteur  en  Chef  d’InternetActu.net  
  4. 4. Ce  que  propose  FreeThinking.   Entrer  au  cœur  des  communautés  pour  mieux  se   mettre  à  l’écoute  de  ce  que  se  disent  les  gens   ENTRE  EUX,  qui  est  souvent  plus  riche  et  plus   engagé  que  ce  qu’ils  disent  aux  institutions.     Pour  mieux  travailler  AVEC  EUX  parce  qu’ils  sont   directement  parties  prenantes  de  la  marque  et   de  l’entreprise.         Pour  les  engager  dans  une  relation  inédite,  plus   forte,  car  plus  collaborative.  
  5. 5. Au  centre  de  notre  démarche  d’investigation  :  le  blog  communautaire  FreeThinking.             Ni  un  bulletin  board,  ni  un  focus  group  en   ligne,  ni  un  «  simple  »  forum  ouvert  à  la   discussion.       Mais  un  outil  d’investigation   conversationnel,  communautaire  et   asynchrone,  permettant  à  chacun  de  mettre  à   nu  son  intimité,  de  s’exprimer  et  d’échanger   librement  avec  ses  pairs.  
  6. 6. Le  blog  FreeThinking  en  action.   Depuis  2  ans  et  demi,  c’est  plus  d’une  centaine   de  communautés  de  consommateurs/citoyens/ salariés  que  nous  avons  réunies,  dans  10  pays,   sur  3  continents.   Sur  des  problématiques  très  variées,  allant  du   sevrage  tabagique  à  l’avenir  de  l’automobile  en   passant  par  le  rapport  à  l’alimentation  en  temps   de  crise  ou  la  relation  aux  nouvelles  technologies   mobiles.   Les  pays  où  nous  avons  animé  des  communautés  depuis  2007  :     France,     Brésil.   Canada,   En  simultané  sur  3,  4  ou  5  pays.   Allemagne,   Russie,    Etats-Unis.   Grande-Bretagne,     Chine,     Italie.     Argentine.  
  7. 7. Nos  expériences  et  références  depuis  mars  2007.   Un  ensemble  d’investigations  à   caractère  plus  sociologique  ayant   donné  lieu  à  la  rédaction  d’un   livre,  Les  Nerfs  Solides,  portrait   mental  et  sociologique  des   classes  moyennes  françaises   dans  la  Crise.  
  8. 8. Un  constat  d’évidence  dans  les   conversations  :     les  Français,  en  tant  que   consommateurs,  que  citoyens,  que   salariés,    ne  demandent  pas  moins   d’Entreprise  ou  moins  de  profit…   Ils  demandent  d’abord  plus  d’entreprises   profitables  à  tous.    
  9. 9. ”   Ils  le  demandent  par  leur  implication   La  voiture  au  fil  des  années  n’a   dans  nos  conversations  :     cessé  de  progresser,  rendant  plus   sûr  nos  déplacements.  Mais   oui,  nous  voulons  participer,  oui,  nous   souvent  pour  des  raisons   économiques,  les  constructeurs   voulons  faire  avancer  les  choses…     n’ont  pas  toujours  joué  la  carte  de   l’environnement.  (…)  Qu’un   constructeur  (…)  propose  ce  débat,   est  une  excellente  idée,  car  rien  ne   vaut  le  dialogue.   “  
  10. 10. Ils  le  demandent  par  leur  attente  de   résultats  et  de  débriefing  à  l’issue  des   conversations  :     ”   J'ai  déjà  donné  des  idées,  je  vais   oui,  nous  voulons  savoir,  oui,  nous   essayer  d'en  trouver  d'autres.  (…)   voulons  voir  le  résultat  de  notre  travail   J'espère  ne  pas  avoir  trop  fait  de   commun…     hors  sujet.  J'attends  avec   impatience  le  fruit  de  cette   enquête  et  j'y  penserai  si  je  vois   une  campagne  pour  les  médecins   généralistes  !!   “  
  11. 11. Ils  le  demandent  par  leur  nouvelle   relation  à  l’univers  de  la  recherche  :  non   plus  seulement  «  give  &  go  »  mais   «  share  and  ask  ».   La  recherche  devient  aussi   Communication.     Avec  un  nouveau  Défi  qui  est  une   nouvelle  Accountability  des  entreprises.  
  12. 12. Un  constat  qui  s’impose  donc  un  peu  plus  de  jour  en  jour  dans  nos   investigations  :     pour  les  entreprises  et  plus  largement  les  institutions,  devenir  un   Bien  Commun    n’est  plus  un  luxe.    
  13. 13. Un  Bien  Commun,  c’est  un  produit,  un   objet,  une  institution,  une  entreprise,   une  personnalité,  qui  non  seulement   apparaît  comme  performante  à  un   certain  nombre  de  bénéficiaires,   individus,  collectivités,  cibles….    
  14. 14. Mais  qui  réussit  à  rassembler,  à  rallier   autour  d’elle/de  lui  le  maximum  de   parties  prenantes,  aux  yeux  du  public.  
  15. 15. Performer.   Rallier.   Une  nouvelle  perspective  sur  les  entreprises   et  les  institutions  qui  débouche  sur  un   renversement  de  paradigme.  
  16. 16. Un  renversement  de  paradigme  ?   Etre  aimée   Etre  utile  au  plus   grand  nombre   Etre  performante,  délivrer  un  service  /  un   produit  /  un  bénéfice  réel  et  tangible.  
  17. 17. Un  renversement  de  paradigme  ?   Etre  à  tous   Etre  utile  au  plus  grand  nombre   Etre  performante,  délivrer  un   service  /  un  produit  /  un   bénéfice  réel  et  tangible.   Etre  aimée  
  18. 18. Un  indice  de  ce  nouveau   paradigme  dans  le  rapport   aux  entreprises  et  aux   marques  notamment  :   le  classement  des   entreprises  ayant  la   meilleure  réputation  en   2009.*   Observatoire  BVA  de  la   réputation  des  entreprises  /   mai  2009    
  19. 19. Une  question  :     pourquoi  ce  phénomène,   maintenant  ?    
  20. 20. Une  hypothèse…     Au-delà  de  la  récession  qui  accélère  les   phénomènes  mais  ne  les  crée  pas,  2   facteurs  explicatifs.    
  21. 21. 1.  Depuis  10  ans,  en  France,  la  montée  d’une   conscience  sociale  et  aujourd’hui   écologique  corrélée  aux  difficultés  de   pouvoir  d’achat  des  classes  moyennes  et  à   la  montée  perçue  des  inégalités  :  le   syndrome  «  Nous  et  Eux  ».     Une  nouvelle  demande  vis-à-vis   des  entreprises  et  des   institutions…  Qui  est  aussi   une  nouvelle  exigence  non   seulement  de  transparence   mais  de  sens.   2.   Depuis  5  ans,  l’émergence  du  web  social   qui  redonne  la  parole  à  tous  et  tend  à   transformer  le  marché  de  la  réputation   des  entreprises  en  un  marché   «  d’information  pure  et  parfaite  »…  
  22. 22. Qu’est-ce  que  ça  veut  dire  en   communication  ?     On  et  Off  line  ?   Quelques  pistes  en  provenance   des  consommateurs  français…   Mais  pas  uniquement.  
  23. 23. Etre  sur  le  pont   Etre  lisible   Etre  collectif   23  
  24. 24. Etre  sur  le  pont   It  really  matters  who  the  company  is  if  they  can   get  away  with  playing  on  the  economy  or  not  --   "We're  the  worlds  largest  polluter,  but  we  also   employ  the  most  people"  still  won't  cut  it.   However  if  Home  Depot  started  advertising  that   they're  going  to  donate  all  of  the  materials  to   build  a  homeless  shelter  in  each  city  they  have  a   store  --  that  would  probably  work  --  but  it  can't  be   done  with  lots  of  glitz  during  a  60-second  spot   during  the  super  bowl.  […]  Just  saying  "we  care"   isn't  enough  --  yes,  we  all  know  you  care,  you  care   that  we  keep  buying  your  products.   24  
  25. 25. Etre  lisible   Les   marques  oui,  mais  pas  à  n’importe  quel  prix  et  qu’elles,  de   leur  côté,  respectent  leurs  engagements  et  leurs   publicités…  Il  y  a  de  la  place  pour  tout  le  monde  si  tout  le   monde  se  respecte  et  ne  cherche  pas  à  faire  un  profit   exponentiel  sur  le  dos  de  chacun…   Don’t  hide  costs  under  hidden  surcharges,  huge  complex   terms  and  conditions-it  completely  befuddles  the   consumer  -  if  your  two  for  one  product  or  special   package  detail  costs  £120  don’t  say  it  costs  £75  as   "standard"  but  then  have  extras  and  exclusions  which   hide  the  true  cost-show  the  true  cost.  Don’t  mislead  the   customer,  be  as  plain,  clear,  sincere  and  welcoming  as  is   needed.  And  don't  got  the  other  way  and  offer  that  as   economy.   25  
  26. 26. Etre  collectif   Les  hard-discounteurs  tirent  leur  épingle  du  jeu  car  ils   ont  moins  de  personnel  que  les  autres  supermarchés  et   pourquoi?  Dans  ces  magasins-là  l’hôtesse  de  caisse  fait   tout  dans  le  magasin.  Et  pour  un  salaire  équivalent  au   SMIC.  De  plus  si  je  ne  me  trompe  pas,  certains  de  ces   magasins  ont  une  dérogation  spéciale  de  l’inspection  du   travail  pour  que  les  employés  n’aient  qu’une  pause  de   20  mn  le  midi.  D’accord,  ce  type  de  magasin  est  un  peu   moins  cher  (sur  certains  produits)  que  les  autres  mais   est  ce  une  raison  pour  exploiter  les  employés  ??   L’esclavage  a  été  aboli  !!!   26  
  27. 27. Cela  signifie-t-il  que  seules  les  entreprises  publiques,  ou   travaillant  à  partir  d’une  délégation  de  service  public,  peuvent   survivre  ?    
  28. 28. Non  !   Un  exemple  historique  :  Dior.    
  29. 29. Pour  conclure,  une  réflexion  sur  une  phrase   célèbre  de  Warren  Buffet…     «  N  ’investissez  que  dans  des  entreprises  qui  pourraient  être   dirigées  par  des  idiots,  parce  qu’un  jour  elles  le  seront  ».    
  30. 30. Pour  conclure,  une  réflexion  sur  une  phrase   célèbre  de  Warren  Buffet…     «  N’investissez  que  dans  des   entreprises  que  le  corps  social   pourrait  avoir  envie  de  sauver,   parce  qu’un  jour  elles  auront   peut-être  à  lui  demander  de  le   faire…  »    
  31. 31.         Merci.  

×