Jean-Claude Katende - Groupe de travail sur la protection

771 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
771
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
1
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Jean-Claude Katende - Groupe de travail sur la protection

  1. 1. GROUPE DE TRAVAIL PROTECTION <ul><li>Agenda de la transparence des industries extractives en Afrique après 50 ans d’indépendance : réalisations, défis et perspectives d’avenir </li></ul><ul><li>Kinshasa, du 24 au 27 mai 2011 </li></ul><ul><li>Par Maître Jean Claude KATENDE </li></ul><ul><li>Téléphone : + 243 81 17 29 908 </li></ul><ul><li>E mail: jckatende @yahoo. fr </li></ul>
  2. 2. I. CONTEXTE <ul><li>Au début de la campagne, les militants de la transparence ont été confrontés à des attaques de toute nature dans beaucoup de pays africains (Congo Brazza ville, R. D. Congo, Niger, Angola, Gabon…) </li></ul><ul><li>Absence d’une stratégie formelle d’intervention de PWYP dans la protection de ses membres, </li></ul><ul><li>Discussion sur la stratégie de protection des militants de la transparence a été lancée à Limbe au Cameroun. </li></ul><ul><li>Besoin d’élaborer et d’adopter un plan d’actions </li></ul>
  3. 3. II. Nature et types de risques <ul><li>Coup de fil anonyme </li></ul><ul><li>Menaces de mort directes ou indirectes dirigées contre les membres ou leurs familles de la part des personnalités du gouvernement ; </li></ul><ul><li>Harcèlement du système judiciaire ou de la police </li></ul><ul><li>Restriction de la liberté de mouvement </li></ul><ul><li>Censure de restrictions de la liberté d’expression et d’association </li></ul><ul><li>Menaces d’emploi : renvoi, retenu sur salaires, etc. </li></ul><ul><li>Gel de comptes bancaires ; </li></ul><ul><li>Criminalisation par le média gouvernemental ; </li></ul>
  4. 4. III. Conditions d’interventions de PWYP  <ul><li>Etre militant engagé dans la lutte pour la transparence des revenus des industries extractives ; </li></ul><ul><li>Etre membre d’une ong engagée dans la lutte pour la transparence, membre d’une coalition nationale PWYP </li></ul><ul><li>Les faits qui ont donné lieu aux attaques devront avoir un lien direct avec les actions liées à la transparence des industries extractives </li></ul><ul><li>Obtenir une décision favorable du comité d’intervention. </li></ul>
  5. 5. IV. Stratégies d’interventions : <ul><li>. Structures : Comité de protection </li></ul><ul><li>Types d’interventions : plaidoyer, assistance juridique ou judiciaire </li></ul>
  6. 6. V. Plan d’actions <ul><li>Action 1 : Identifier les membres du Comité de protection (juillet 2011) </li></ul><ul><li>Action 2 : Identifier les pays à risques élevé (Angola, Guinée équatoriale, Côte d’Ivoire…), pays risque moyen (R.D.Congo, Congo Brazza…) </li></ul><ul><li>Action 3 : Conclure des accords de partenariat avec FIDH, Amnesty International (septembre –décembre 2011) </li></ul><ul><li>Action 4 : Conclure des accords d’intervention avec les cabinets d’avocats dans les pays à risques( septembre – décembre 2011). </li></ul>

×