Choisir ses priorités: le développement incrémental de produit

3 070 vues

Publié le

Les approches agiles préconisent que la planification d'un projet soit basée sur la valeur d'affaire, qu'elle soit itérative et incrémentale. Au cours de cette rencontre, Mathieu Boisvert et Jean-Sébastien Charron ont discuté :
- des avantages et des bienfaits liés à cette approche;
- des enjeux et difficultés associés;
- des techniques générales et des facteurs à considérer.
Pour démontrer comment peut se traduire une planification incrémentale, ils ont proposé de participer à un atelier de planification incrémentale basée autour de processus fonctionnels.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 070
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
23
Actions
Partages
0
Téléchargements
31
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Choisir ses priorités: le développement incrémental de produit

  1. 1. Choisir sespriorités:le développementincrémental deproduitIIBA de MontréalPrésenté par:Mathieu Boisvert ,Jean-Sébastien Charron28 mars 2012
  2. 2. Qui sommes-nous?• mathieu boisvert – Coach Agile à Pyxis – Chargé de cours à l’UQAM – Co-auteur d’un livre avec Sylvie Trudel• jean-sébastien charron – Coach Agile – ScrumMaster
  3. 3. ObjectifsÀ la fin de cette formation, les participants:• Comprendre où s’inscrit les activités d’analyse, comme celles proposé par le BABOK, à l’intérieur d’une méthode agile, comme Scrum• Comprendre comment les fondements de la pratique du carnet de produit et de la planification incrémentale• Expérimenter la technique du Story Mapping
  4. 4. Agenda15mn  Aperçu de la méthode Scrum  Comment l’analyse s’inscrit dans la méthode Scum  Aperçu de la pratique du carnet de produit45mn  Exercice du Story Mapping15mn  Conclusion
  5. 5. L’agilité c’est…… quatre valeurs simples Les individus et leurs sont plus les processus et les interactions importants que outils. Une solution est plus une documentation fonctionnelle importante qu’ exhaustive. La collaboration avec le est plus la négociation d’un client importante que contrat. La réponse au est plus le suivi d’un plan. changement importante que
  6. 6. Aperçu de la méthode Scrum…
  7. 7. Aperçu du cycle d’analyse selon le BABOK 2.07
  8. 8. Les disciplines de développement à travers le cycle du projet Phases Disciplines Évaluation Élaboration Construction Transition Analyse des besoins et des spécifications Réalisation Avec une méthode Agile, TOUTES les activités d’analyses du Tests BABOK sont distribuées à travers le projet, avec des proportions différentes selon le déroulement. Déploiement Gestion de configuration Gestion de projet Infrastructure Ev1 El1 C1 C2 Cn T1 T2 Itérationshttp://www.ambysoft.com/unifiedprocess/agileUP.html consulté en mars 2011.
  9. 9. Capitalisation et gestion du risque
  10. 10. Je crois que SCRUM est davantage une méthode dedéveloppement de produit... ... qu’une méthode de gestion de projet10
  11. 11. Le carnet de produit: l’outil de planification À chaque itération, les items avec la plus grande valeur d’affaire sont sélectionnés De nouveaux items peuvent s’ajouter au besoin La priorité peut changer à n’importe quel moment Des items peuvent être rétirés du carnet La pratique du carnet de produit combine les activités de deux Knowledge Areas du BABOK: Requirements Analysis + Solution Assessment and Validation
  12. 12. Choisir des leviers de priorisation ...
  13. 13. Priorisation et planification globaleObjectifs• Découper et prioriser les activités du processus en tâches utilisateur, pour – Évaluer les 3 leviers : budget, scope et calendrier – Définir le périmètre minimal obligatoire pour une mise en production – Produire une roadmap initiale (jalons, livraison, etc) – Former une équipe – Donner de la visibilité à l’organisation La pratique du carnet de produit combine les activités de deux Knowledge Areas du BABOK: Entreprise Analysis , mais surtout Elicitation
  14. 14. Story Mapping de Jeff Patton• Objectif : Extraire les processus fonctionnel d’un cahier des charges.• Exercice en 3 étapes: • Classement par ordre chronologique • Classement selon la criticité • Identification des couloirs fonctionnels• En prime, si les acteurs sont identifiés, permet de tracer le diagramme de séquence.
  15. 15. Priorisation d’activités par chronologie Objectifs: • Classer des activités selon leur ordre d’exécution, pour retracer laAtelier séquence du processus et organiser les activités de façon chronologique Fonctionnement: • Prendre connaissance du contexte pour le site de recherche d’emploi (voir feuille fournie) • Prendre connaissance des activités recensées pour la mise en œuvre du site • Trier ces activités par ordre chronologique, sur un axe horizontal • Ne pas défaire les travaux à la fin de l’atelier! 15mn
  16. 16. 1ère étape - Classement par ordre chronologiqueClassement des activités par ordre d’exécution, pour retracer la séquence du processus et organiser les activités de façon chronologique Logiquement, à quel moment cette fonctionnalité est-elle utile dans le processus?
  17. 17. Classement d’activités par criticité Objectifs: • Classer des activités selon leur criticité, pour identifier les activitésAtelier les plus prioritaires dans le processus Fonctionnement: • À partir des travaux faits précédemment (sans défaire l’ordre), noter sur chaque carte : – son importance (Haute, moyenne, basse) en haut à gauche – sa fréquence d’utilisation (Jour, Semaine, Mois, Année) en haut à droite • Déplacer ces activités sur un axe vertical, selon le poids de la fréquence, la valeur daffaire et le bon jugement • Ne pas défaire les travaux à la fin de l’atelier! 15mn
  18. 18. Indice de criticitéNous allons définir la criticité est le produit de l’importance (valeur d’affaire) par la fréquence) E – Créer une offre d’emploi M M H H E – Consulter les postesFréquence par région / ville Importance• Jour • Haute• Semaine S S B B • Moyenne• Mois • Basse• Année
  19. 19. Identification des couloirs fonctionnels Objectifs: • Identifier les couloirs fonctionnels qui apparaissent, pour identifierAtelier un plan de livraison logique Fonctionnement: • À partir des travaux faits précédemment, “tracer” des lignes démarquant les regroupements fonctionnels cohérents • Identifier l’ensemble cohérent minimal qui pourrait être mis en production 5mn
  20. 20. 3e étape - Identification des couloirs fonctionnelspour identifier un plan de livraison logique Tiré du livre « Choisir l’Agilité » de Mathieu Boisvert et Sylvie Trudel
  21. 21. Priorisation et planification globaleStory Mapping• Approche pour extraire, organiser et prioriser efficacement les processus fonctionnels• Points forts du Story Mapping : – Rend visible les processus métier – Centré sur l’utilisateur – Montre les relations entre les tâches – Fournit un contexte de priorisation – Permet de découper les fonctionnalités en considérant la valeur d’affaire – Favorise les discussions• Pré-requis au Story Mapping : – avoir identifié les activités d’un processus – les avoir formalisées sur des cartes
  22. 22. Planification incrémentale
  23. 23. En conclusionLes chargés de produits (et leurs parties prenantes) sont parfois sceptiques face à laplanification incrémentale, la livraison complète du périmètre initial n’est pas garantie.Il faut accepter de changer de paradigme…Selon moi, la planification itérative ne doit pas se limiter à livrer des fonctionnalités àchaque mois: c’est une stratégie pour diminuer le risque…Et je pense que la planification incrémentale ne doit par se réduire à livrer une solutionfonctionnelle à chaque itération : c’est une stratégie de capitalisation !Lorsque les objectifs d’un projet sont mal maitrisés, l’exercice du Story Mapping peutêtre utile.
  24. 24. Références• Liens utiles : – Story mapping par Jeff Patton : http://www.agileproductdesign.com/blog/the_new_backlog.html – Agile modeling : www.agilemodeling.com
  25. 25. Questions …

×