Mont Tauch           Rencontres  QUALIMEDITERRANEE                2010       Le vignoble de Mont Tauch,  la tradition mise...
L’ entreprise Mont Tauch                                              80 salariés, 200 vignerons        Près de 40 million...
Un vignoble engagé sous cahier des                          charges       Près de 2000 ha en pleine propriété dont près de...
La caractérisation des vignes : un enjeu majeur pour segmenter les                          apports    un travail classiqu...
L’information livrée aux techniciens par l’ICV dans le cadre d’Oenoview                       Un jeu de photos pour chaque...
Des acquis….       Contourage des vignes réalisées réexploitable après mise à jour annuelle   Validation et formalisation ...
Des difficultés rencontrées…          De nouvelles exigences…Critère de choix lot1/lot2 à fixer en fonction du cépage pour...
Des perspectives…. A la condition que la technique apporte ungain mesuré et « rentable » à court terme…     Élargir la zon...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Oenoview pour caractérises le profil vignes et segmenter les apports

912 vues

Publié le

Jérôme Colas (Mont Tauch) présente un retour d'expérience de l'outil Oenoview.

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
912
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
14
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Oenoview pour caractérises le profil vignes et segmenter les apports

  1. 1. Mont Tauch Rencontres QUALIMEDITERRANEE 2010 Le vignoble de Mont Tauch, la tradition mise au goût du jour…Oenoview pour caractériser le profil des vignes et segmenter les apports
  2. 2. L’ entreprise Mont Tauch 80 salariés, 200 vignerons Près de 40 millions investis sur 10 ans pour la modernisation de la cave Plus de 15 millions de bouteilles produites Une commercialisation dans plus de 20 pays en 2009 près de 25 millions d’€ de CA en 2009 Leader sur l’appellation Fitou, autre production: Corbières, Muscat, IGPFITOU Une activité de négoce en plein développement
  3. 3. Un vignoble engagé sous cahier des charges Près de 2000 ha en pleine propriété dont près de 90% ha engagés en agriculture raisonnée et une démarche « vignerons en développement durable 3 techniciens dédiés pour conseiller et segmenter la production de raisins SIG et logiciel traçabilité internet pour le suivi parcellaire Des apports rémunérés en fonction des cahiers des charges
  4. 4. La caractérisation des vignes : un enjeu majeur pour segmenter les apports un travail classique de notation à la parcelle sur 900 ha sur les 1850ha en production En 2006 : réflexion avec l’ICV pour tester une méthode de caractérisation des vignes sans obligation de visite terrain 2007 : entrée dans le projet VINNOTEC comme partenaire Essai réalisé sur 20ha de merlot à partir de photos aériennes 2008 : zone cible =300 ha vinification de 2 lots distincts (l’un « homogène, l’autre « hétérogène ) 2009 et 2010 : reconduction sur la même zone pour affiner le diagnostic
  5. 5. L’information livrée aux techniciens par l’ICV dans le cadre d’Oenoview Un jeu de photos pour chaque parcelle traitée Un listing des parcelles avec la répartition en trois lots : 1 « homogène », 2 « hétérogène », 3 « non défini » ^hZ& , D KdDEd W Z^ Z E^ s/E^ ^d/KE , d d
  6. 6. Des acquis…. Contourage des vignes réalisées réexploitable après mise à jour annuelle Validation et formalisation de la chaine de traitement pour disposer du critère d’aiguillage sur les quais à l’échelle industrielle (plusieurs centaine d’ha traités) Validation de process de vinification différents en fonction de ce critère des résultats en cuve encourageants (en attente bilan 2010)Sensibilisation des techniciens à l’importance de l’hétérogénïté intra parcellaire : incidences sur les procédures de contrôle terrain des parcelles sous cahier des charges
  7. 7. Des difficultés rencontrées… De nouvelles exigences…Critère de choix lot1/lot2 à fixer en fonction du cépage pour être discriminant tout en disposant devolumes suffisants pour vinifier séparément les lots (différent entre Merlot et Carignan/Grenache) Travail de contourage lourd et parfois source d’erreurs (parcelles contigües, fourrières…) Exploitation uniquement sur les parcelles non inscrites dans les cahiers des charges : réduit fortement la surface traitée par rapport à la photo aérienne augmentation du coûtDifficulté de disposer de volumes journaliers suffisants pour vinifier séparément les 2 lots compte tenu d’une grande segmentation des apports et de la dimension des cuvesDeux villages non traités à l’heure d’aujourd’hui (Villeneuve et Durban) car vignoble moins dense sur ces deux communes Un parcellaire morcelé et une surface moyenne par unité culturale qui reste faible Incidence de la conduite de la vigne difficile à prendre en compte (palissage, état cultural) la vigueur de la vigne non exploitée dans la segmentation (recherche d’un lot de parcelle homogène et à vigueur maîtrisée par exemple)
  8. 8. Des perspectives…. A la condition que la technique apporte ungain mesuré et « rentable » à court terme… Élargir la zone traitée pour faciliter la réalisation de cuvées sur ce critère et optimiser les coûts Intégrer les données « télédétection » pour le travail de conseil et de caractérisation des apports Relation de l’indice avec le stress hydrique Exploitation des données pluriannuelles pour définir une caractéristique parcellaire ou un zonage du vignoble Mettre à disposition des vignerons comme aide à la décision Le bilan début 2011(3 ans d’expérimentation) devra le démontrer pour poursuivre…

×