Brand Content L U X E

7 902 vues

Publié le

Présentation faite par QualiQuanti à l'occasion d'une conférence du Club Brand Content

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
12 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 902
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2 502
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
12
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • "The Lady Noir Affair", réalisé par Olivier Dahan et mettant en scène Marion Cotillard dans une atmosphère très noire... Il s'agit du premier des quatre films de 6 minutes, conçus exclusivement pour le web et le mobile, qui forment ensemble un court-métrage fortement inspiré du style d'Alfred Hitchcock. La campagne print a commencé en novembre 2008. Quatre mois plus tard, en avril 2009, la campagne web débutait : création d'un site dédié, diffusion auprès des blogueurs d'un widget présentant un trailer de 8 secondes, lancement d'un fil Lady Dior sur Twitter. Ont suivi le jeu concours, la campagne d'emailing auprès des clientes, la diffusion de la bande-annonce et la projection du 6 minutes en avant première aux journalistes et blogueurs. « The Lady Noire Affair » FILM (8’28 minutes) Chapitre 1 : « Lady Dior Paris » http://www.youtube.com/watch?v=IL5Nnay5sKY Olivier Dahan avec Marion Cotillard
  • Chapitre 1 : « Lady Dior Paris » : « The Lady Noire Affair » FILM (8’28 minutes) Olivier Dahan avec Marion Cotillard
  • Application créée par Novedia Agency. Cette dernière permet de visualiser le film, le trailer et le making-off. L'opération utilisant tous les canaux de communication modernes a connu un véritable succès. Il s'agit d'une communication de marque et non d'un lancement de produit, le sac Lady Dior mis en avant existant déjà depuis plus de 10 ans. Pour l'application, l'équipe de Novedia Agency a repris l'esprit de cette campagne "retour aux sources" (style années 50, environnement cinématographique : Christian Dior est un ancien costumier de cinéma).
  • Campagne du chapitre 2 : Chapitre 2 : « Lady Dior New-York »
  • CHANSON (3’17 minutes)   Franz Ferdinand Avec Marion Cotillard
  • MAKING OF (3’15 minutes) du Chapitre 2 : « Lady Dior New-York » Annie Leibovitz Avec Marion Cotillard
  • Fil twitter
  • http://www.elleextra.com/lavieendior/ La découverte de quartiers de Paris (St Germain, Le Marais, Bastille, le 8 e ) à travers 4 people en Dior, à la manière d’un article City dans Elle. Les bonnes adresses : shopping, hôtel, resto, bar, etc. Page FAN sur facebook.
  • Un bel exemple de webTV créée au sein d’un site de partage avec cette chaîne de conseils maquillage (lancée fin août 2009).
  • Site expertise beauté : http://beauty.dior.com/fra/fr/base.html#/fr/beauty-mag/ DES TUTOS La gestuelle maquillage ? Comment se faire un look ? Présentations des experts UN COIN PRESENTATION SCIENTIFIQUE : Ce qui compose un parfum Le laboratoire Dior
  • Vidéos Tuto disponibles sur facebook
  • Cela ressemble à un vaisseau spatial, mais à l’intérieur de ce bâtiment aux courbes prononcées se trouve une exposition d’art moderne tenue par CHANEL . L’exposition "Chanel Mobile Art" itinérante à Hong Kong fera le tour du monde pendant deux ans en passant par Tokyo, Londres, Moscou, New York, Los Angeles et enfin Paris en Février 2010. Les œuvres exposées célèbrent le sac emblématique matelassé de CHANEL créé en 1955. Une vingtaine d’artistes contemporains ont participé à ce projet tel que Daniel Buren (cour d’honneur du Palais-Royal à Paris), David Levinthal , Pierre & Gilles, Stephen Shore (photographe à la Factory dans les années 60), Wim Delvoye   (cochons tatoués de monogrames Louis Vuitton), Yoko Ono , Nobuyoshi Araki, ou encore de jeunes artistes émergents tel que Leandro Erlich , Lee Bul , Sylvie Fleury , Tabaimo sous le commissariat de Fabrice Bousteau , directeur de rédaction de Beaux Arts Magazine. Dessiné par l’architecte Zaha Hadid , ce musée entièrement démontable sur plus de 700m2 et 6 mètre de plafond vitré tiens dans 80 conteneurs acheminés par bateau. Le musée accueille des installations, des sculptures, des peintures de la photographie et du son. Chaque visiteur est munis d’un baladeur MP3 diffusant de la musique et quelques explications sur les œuvres. Des webcams en ligne et des podcasts pour voir l’expo Konk Kong / Tokyo / New York 100 000 visiteurs
  • S'il faut quatre semaines pour monter la structure du Mobile Art, seulement deux semaines sont nécessaires pour démonter le pavillon. © Chanel
  • Court-métrage « vol de jour » de Karl Lagarfeld en présentation de la collection croisière (date : décembre 2009) « Arsène Lupin en goguette » Le sujet peut surprendre : on y voit le très photogénique couple Lara Stone / Baptiste Giabiconi faire le tour des boutiques parisiennes de la griffe, en oubliant systématiquement de passer par la caisse... Les deux jeunes gens ont beau symboliser l'incarnation parfaite de la beauté et être parfaitement lookés, on éprouve tout de même quelques difficultés à décrypter le message véhiculé par ce spot. On ne voit finalement dans ce court métrage qu'un couple ultra glamour volant impunément ce qui lui plaît dans les boutiques de luxe... Le film ne possédant aucune chute qui pourrait apporter une explication rationnelle au comportement du couple, on peut légitimement se poser la question suivante : la collection croisière de Chanel est-elle en libre service ? Car si lors d'un long métrage pourvu d'un scénario digne de ce nom, vols et hold-up peuvent revêtir un caractère romanesque, il en va tout autrement lorsqu'il s'agit d'un film à vocation commerciale... Alors que la tendance est à l'utilisation massive de la vidéo comme moyen de communication, il ne faudrait pas oublier que la création un film - aussi court soit-il - exige un vrai savoir-faire. Savoir-faire dont certains, sous prétexte d'opérer pour le compte d'un nom grandiose, semblent se sentir exemptés. Espérons simplement que "Vol de Jour" se verra bientôt doter d'une suite explicative, ne serait-ce que pour maintenir au beau fixe la crédibilité de Karl Lagerfeld ...
  • Application Iphone : Chanel - 1ere maison de couture à lancer l’appli Iphone en juillet 2008
  • Court-métrage « Le Rouge » (d’après Le Mépris de Godard avec BB) Avec Julie Ordon De Bettina Reims Un remake de la plus célèbre scène du film "Le mépris " de Godard, la scène mytique où Brigitte Bardot demande à  Michel Piccoli quellle  est la partie de son corps qu'il préfère...
  • Louis Vuitton s'est associé à l'artiste Camille Scherrer pour réaliser un clip de présentation pour son nouveau livre Louis Vuitton : Art. Fashion and Architecture . De Stephen Sprouse à TakashiMurakami en passant Richard Prince l'ouvrage rend hommage aux artistes, architectes, photographes ou designers avec lesquels Louis Vuitton a collaboré. Septembre 2009
  • Louis Vuitton : livre « Art, Fashion, Architecture » (1’57 minutes) http://www.youtube.com/watch?v=yqoOIYPx5ag   Artiste réalisateur du clip : Camille Scherrer Louis Vuitton s'est associé à l'artiste Camille Scherrer pour réaliser un clip de présentation pour son nouveau livre Louis Vuitton : Art. Fashion and Architecture . De Stephen Sprouse à TakashiMurakami en passant Richard Prince l'ouvrage rend hommage aux artistes, architectes, photographes ou designers avec lesquels Louis Vuitton a collaboré. Septembre 2009
  • Superflat Monogram : premier court-métrage réalisé par Takashi Murkami pour Louis Vuitton en 2003. Suivi d’un second, Superflat First Love (juin 2009)
  • Défilé louis vuitton femme été 2010 diffusé en direct sur facebook avec compte à rebours
  • UN TETRIS de logo Louis Vuitton en qq sorte ! (seulement au japon pendant 1 mois l’année dernière) Louis Vuitton Japan a lancé un jeu sur mobile accessible à partir du site communautaire et de jeux Mobage Town de la société DeNa. Ce jeu gratuit, appelé Precious Cargo ,  n’a été disponible aux téléchargements qu’entre le 25 juin et 7 juillet. Precious Cargo est un puzzle où le joueur doit aligner les logos de la marque qui se ressemblent pour gagner des points et voir les derniers produits de la marque s'afficher. Ce jeu a été lancé dans le cadre de l’ouverture, en juin à Ikebukuro, du nouveau concept store «underground»
  • En hommage au voyage, fondement de son identité et de ses valeurs, Louis Vuitton crée les "Journeys Awards" en collaboration avec Wong Kar Wai, célèbre réalisateur de "In the Mood For Love", "2046" et bien d’autres œuvres cinématographiques. Sous sa présidence, et jusqu’au 30 octobre 2009, les étudiants des écoles de cinéma les plus prestigieuses au monde telles que la Fémis (École nationale supérieure des métiers de l’image et du son), la London Film School ou encore la New York University réaliseront une vidéo d’une durée de une à deux minutes qui sera l’expression de leur vision du voyage.   Itinéraire personnel, découverte de soi, le voyage a toujours été évoqué de manière émotionnelle par Louis Vuitton, notamment à travers sa campagne institutionnelle internationale " Core values " ou son film publicitaire. Pour l’occasion, Wong Kar Wai a imaginé un court-métrage de deux minutes intitulé "Blueberry days". Une œuvre originale sur le thème de la vie en tant que voyage, créée à partir des rushes de son dernier film "My Blueberry Nights" et rythmée au son de la musique de Gustavo Santaolalla, le compositeur aux deux oscars. Un film exceptionnel sur lequel les étudiants devront s’appuyer afin de concevoir leur propre réalisation. Créativité, originalité et compétences techniques seront les critères indispensables pour séduire un Jury de professionnels composé notamment de Wong Kar Wai et de Yves Carcelle, président de Louis Vuitton. Le film vainqueur sera dévoilé lors d’une projection en janvier 2010. Lancé en parallèle du 66ème festival du Film de Venise, ce concours est une nouvelle invitation au voyage par Louis Vuitton .  
  • Campagne Journey 40 e anniversaire de l’homme sur la lune - Buzz Aldrin & Jim Lovell & Sally Ride http://www.youtube.com/watch?v=PbIC4ICSSTs Agence Ogilvy Mather
  • Le site internet créé pour l’occasion est également de très haute facture. On peut y retrouver les différents témoignages des astronautes. Un tournage réalisé sur 3 axes de prise de vue que l’internaute peut piloter à sa guise en cliquant sur la caméra de son choix, une interaction simple et efficace pour maintenir l’attention de cette triple conversation, captivante et exclusive. Buzz Aldrin revient sur son alunissage à bord d’Apollo 11 le 20 juillet 1969. Jim Lovell partage ses souvenirs sur la face cachée de la Lune. Il était pilote sur Apollo 8 (1968) et commandant d’Apollo 13 (1970). Sally Ride fut la première femme américaine à partir dans l’espace (1983). Elle faisait partie de la navette Challenger.
  • Annie Leibovitz Michael Baryshnikov Dans une ambiance intimiste, les deux amis ont pris la pose à New York et pour la première fois, la grande photographe a accepté de se tirer le portrait à des fins publicitaires. Mikhail Baryshnikov est l'un des plus grands danseurs du 20ème siècle, reconverti aujourd'hui en tant que directeur artistique et chorégraphe. Immortalisé dans le studio new-yorkais d'Annie Leibovitz, debout sur une caisse dans sa tenue de danseur, Mikhaïl est éclairé par les pieds, outils d'expression de son immense talent. Annie Leibovitz, assise par terre près de lui, est installée à côté de deux accessoires fétiches : son appareil photo et un cabas Neverfull en toile Monogram débordant de livres sur la danse. " Une fraction de seconde pour capturer le parcours d'une étoile ", une campagne poétique à découvrir tout de suite.
  • Un film retraçant la rencontre d’Annie Leibovitz et de Mikhail Baryshnikov sera également en ligne à partir du 11 février. Le concept reprend l’idée du triptyque du témoignage des 3 astronautes du voyage exceptionnel : possibilité d’avoir une vue panoramique de la rencontre : on assiste à un dialogue entre les deux artistes (Des tags au cours du discours permettent de cliquer pour en savoir plus sur une phrase.) possibilité de faire un retour sur le passé : on assiste au récit de souvenirs entre les deux possibilité d’avoir l’un des deux artistes en solo qui donne sa propre vision
  • Actuellement : « Chli, l’envers du décor » Pour sa 11ème exposition, l’Espace culturel Louis Vuitton poursuit ses explorations artistiques et tente aujourd’hui de se rapprocher de l’art contemporain au Chili. Dernière Expo : « la confusion des sens » (18 septembre 09 au 17 janvier 2010)
  • La marque Van Cleef et Arpels a ainsi demandé au studio média Arthur Schlovsky de concevoir un mini-site et un film pour le lancement international de ses nouvelles collections femme et enfant. Le film « Romance à Paris » met en scène des personnages dont on s’aperçoit à la fin, grâce à un effet de morphing, qu’ils s’incarnent dans les figurines de sautoirs et des bijoux. La musique, l’image de la tour Eiffel, les vêtements BCBG des personnages, les petits enfants jouant avec des ballons de baudruche, tout cela construit un système identitaire pour la marque. Depuis, une application Iphone a été développée proposant des parcours poétiques dans Paris. Cette application a été primée au Grand Prix du Luxe de Stratégies. Pour Antoine Lacroix de Van Cleef (qui s’est exprimé lors de la matinée Adetem consacrée à luxe & internet), ces contenus sont un moyen de «  développer la dimension narrative et de raconter l’histoire de la maison « . Il faut parler de la joaillerie «  autrement que comme un accessoire de mode « . En complément, Van Cleef a fait une opération avec des bloggers afin de leur montrer la sélection des pierres, les savoir-faire et l’histoire de la maison. La prochaine étape consistera à proposer au public de créer ses propres parcours poétiques dans Paris. Film « Romance à Paris » (1’01 minutes) Réalisation : studio média Arthur Schlovsky
  • ApplicationIphone - Des promenades parisiennes (une carte qui vous guidera dans un Paris de douceur et de farniente), - Des vidéos retraçant les promenades pittoresques, - Des lieux romantiques où s’arrêter dans Paris (bons plans, luxe, mode, shopping, paris-gourmets), - La présentation de la collection Une journée à Paris , - Le film de la collection, - Les coordonnées de tous les points de vente dans le monde.
  • Edition : Le Cercle de l’Art Texte de Marc Petit Photographies de Guy Lucas de Peslouan
  • Après le court-métrage de Samuel Benchetrit la saison dernière, c’est au tour de Bruce Weber de signer le court métrage d’ouverture du défilé homme Yves Saint Laurent. Le photographe a présenté « Ain’t Nothin’ Like the Real Thing », à l’occasion du lancement de la collection Automne Hiver 2010 le 22 janvier dernier. YSL : Ain't Nothin' Like The Real Thing : Bruce Weber
  • Samuel Benchetrit avec son fils Jules 11 ans Film projeté lors de la présentation de la collection Homme printemps-été 2010. Le directeur artistique d’Yves Saint Laurent, Stefano Pilati, a demandé à Samuel Benchetrit de réaliser le court-métrage inaugural du défilé printemps été 2010. Le réalisateur met en scène son propre fils de 11 ans jules déambulant dans une suite de l’Hôtel Bristol, endossant les habits d’un autre homme et se faisant passer pour lui auprès de sa fiancée. Cette expérience est la troisième du genre pour la marque, après les mini-films réalisés par Inez van Lamsweerde et Vinoodh lors du défilé Automne-Hiver 2009-10, et celui avec Simon Woods lors du défilé Automne-Hiver 2008-09 Collection Homme printemps/été 2009 (8’07 minutes)
  • Pour le lancement de son parfum Parisienne aux US, YSL envoie 5 blogueuses vivre « à la parisienne » dans 5 grandes villes américaines : marinières et fromage sont au rendez-vous… http://experienceparisienne.com/blog/
  • 12 films par Olivier Dahan La déclaration Le pardon Le baiser un amour infini Héroïque par amour premier amour une vie d’amour jeu de séduction la décision
  • Musique : 10 artistes DONT : MarionCotillard Phoenix Pauline Croze
  • Galerie d’artistes 5 artistes (photo, vidéo, dessin) choisis par la fondation cartier buenos, aires, paris, new york,
  • Bande Annonce (2’27 minutes) Yann Arthus-Bertrand - Production Elzevir Films/EuropaCorp Financement : François-Henri Pinault et Luc Besson et sa société de production EuropaCorp pour un  budget global  de 12 millions d’euros
  • Le film « Home » de Yann Arthus Bertrand est un exemple des nouvelles formes du mécénat moderne. Ce film coproduit par Europa Corp et Elzévir Films a été diffusé quasi gratuitement dans près de 90 pays et simultanément le 5 juin 2009 sur tous types d’écran : télévision (une chaîne majeure dans chaque pays, France 2 pour la France), DVD (vendu 4,99 euros), Internet et cinéma (à un prix fortement réduit). Cette diffusion quasi gratuite et mondiale a été possible grâce au financement du groupe PPR (dont les noms des marques apparaissent au générique pour former progressivement les lettres du mot « Home ») qui a investi 10 millions sur les 12 millions d’euros du budget total. Le groupe entendait ainsi, en marge de ses activités commerciales, contribuer à l’éveil des consciences sur l’écologie. L’opération coïncide avec la création en 2007 au sein du groupe PPR d’une direction « Responsabilité sociétale » directement rattachée à François-Henri Pinault, président du groupe. Les premiers chiffres font état de près de 100 millions de visionnages du film dans le monde entier une semaine après sa sortie. Le film a même fait l’objet d’un débat sur la scène politique française au moment des élections européennes de 2009 et de la percée de la liste écologique. Preuve que les contenus de marque peuvent s’imposer comme des sujets de discussion et de débat public.
  • Application iphone qui permet par exemple de calculer l’émission de CO2
  • Burberry a demandé à Scott Schuman, l’auteur du blog emblématique du street style The Sartorialist, de photographier des porteurs de trench dans leur quotidien. Le résultat, accessible sur le site Art of the Trench , est intéressant car il est fidèle au style de Scott Schuman tout en proposant un « guide du trench » : le trench porté par les hommes ou par les femmes, ceinturé ou non, par temps pluvieux ou ensoleillé, … Soit une double valeur ajoutée pour les visiteurs du site, qui y trouvent des images inédites du Sartorialist, mais aussi des sources d’inspiration pour porter leur propre trench Photographe Scott Schuman ( The Satorialist ) pour réaliser une centaine de clichés à travers le monde : Berlin, Toronto, Milan, Londres, … Le site est ouvert aux contributions des internautes. Vous avez la possibilité d’envoyer votre photo pour être ajouté à la galerie et d’utiliser les fonctionnalités commentaire - partage - j’aime via “l’incontournable” Facebook Connect qui renforce la dimension virale du dispositif. Film (1’41 minutes) http://www.youtube.com/watch?v=XzwK35quRD8&feature=player_embedded Photographe Scott Schuman ( The Satorialist ) pour réaliser une centaine de clichés à travers le monde : Berlin, Toronto, Milan, Londres, …
  • Burberry a demandé à Scott Schuman, l’auteur du blog emblématique du street style The Sartorialist, de photographier des porteurs de trench dans leur quotidien. Le résultat, accessible sur le site Art of the Trench , est intéressant car il est fidèle au style de Scott Schuman tout en proposant un « guide du trench » : le trench porté par les hommes ou par les femmes, ceinturé ou non, par temps pluvieux ou ensoleillé, … Soit une double valeur ajoutée pour les visiteurs du site, qui y trouvent des images inédites du Sartorialist, mais aussi des sources d’inspiration pour porter leur propre trench Photographe Scott Schuman ( The Satorialist ) pour réaliser une centaine de clichés à travers le monde : Berlin, Toronto, Milan, Londres, … Le site est ouvert aux contributions des internautes. Vous avez la possibilité d’envoyer votre photo pour être ajouté à la galerie et d’utiliser les fonctionnalités commentaire - partage - j’aime via “l’incontournable” Facebook Connect qui renforce la dimension virale du dispositif. Film (1’41 minutes) http://www.youtube.com/watch?v=XzwK35quRD8&feature=player_embedded Photographe Scott Schuman ( The Satorialist ) pour réaliser une centaine de clichés à travers le monde : Berlin, Toronto, Milan, Londres, …
  • Burberry va retransmettre en simultané et en 3D, son défilé présenté à Londres au Chelsea College of Art le 23 février 2010 à 16h00 (UK Time). Les projections auront lieu , sur invitation, à Paris (aux Beaux-Arts en partenariat avec colette), ainsi qu’à New York, Dubai, Tokyo et Los Angeles (en différé).
  • http://www.tell-me-about-her.com/ En teasing de la nouvelle collection dessinée par Kate Moss, Longchamp propose un Twiller (combinaison de Twitter + Thriller) sur le site http://tell-me-about-her.com/ . Les internautes fans sont invités à laisser des messages qui sont ensuite compilés pour former « a piece of art ». Les meilleurs « posts » seront récompensés avec deux sacs de la collection à gagner ainsi qu’une playlist signée Kate Moss. Voici ce que dit le site Pure People : Le top anglais, égérie Longchamp depuis 8 saisons, a créé « Le » sac parfait et s’est associé pour l’occasion avec la célèbre maison française. Après un buzz internet très créatif et un suspense intact, nous voilà donc fixés : Kate a de nouveau imaginé une collection, de sacs cette fois, et c’est Longchamp qui a eu l’honneur de travailler sur la partie créative avec la jolie blonde. Le top de 36 ans, également créatrice pour Topshop (ses collections remportent à chaque fois, un véritable succès), a inspiré les internautes, qui étaient invités à imaginer un message symbolisant leurs aventures rêvées avec la Brindille. Résultat, le « twiller » (une oeuvre d’art digitale sous la forme d’un patchwork qui regroupe les meilleurs messages postés sur le site événement tell-me-about-her.com) vient d’être dévoilé et les fans de Kate ont eu de l’imagination ! Et la belle Kate est d’autant plus présente qu’elle a accordé une belle interview au magazine Elle en kiosque vendredi 15 janvier. Celle qui se confie très rarement à la presse évoque son travail avec Longchamp, avec qui elle a accepté de travailler car elle « était en confiance ». Très impliquée dans toutes les phases de la création, Kate, qui se qualifie de « loyale » n’est pas peu fière et va même jusqu’à parler de son adorable fille Lila, 7 ans. « Je lui ai transmis mon sens de la mode, je crois. Souvent, elle a des looks incroyables qui me rendent presque jalouse ! La semaine dernière, pour son anniversaire, elle était en legging silver et robe argentée, waouh, je n’en suis pas revenue », dit-elle. Une femme d’affaires, une créatrice, un Top, une maman… Kate Moss, un mythe bien réel ! Un des temps forts de la semaine de la mode, histoire de créer le bon buzz au bon moment. Le lancement mondial est prévu le 11 février 2010 dans les boutiques Longchamp, en exclusivité aux Galeries Lafayette à Paris et chez Selfridges à Londres. En attendant, vous pouvez laisser un mini-message à la brindille (et peut-être gagner un sac de la collection) sur le site Tell-me-about-her.com qui propose un Twiller (combinaison de Twitter + Thriller), une application 2.0 qui compile les textes des internautes pour former «  a piece of art » . Une sélection Jury et Public des meilleures interventions telle que « Moss is more » ou « I Kate you » motive le challenge avec deux sacs de la collection à gagner, ainsi qu’une playlist signée Kate Moss.
  • Le magazine Crytallized édité par Swarovski en est à son 13ème numéro. Ce magazine international grand format trimestriel, porte un regard sur le monde de la mode, du design, de l’architecture et de l’art. Il se penche sur les créateurs internationaux, fait un tour d’horizon des dernières tendances et des innovations inspirées par les Crystallized. Crystallized Swarovski Elements est la marque produit des composants en cristal du groupe. Disponibles dans une myriade de couleurs, formes, facettages, ces composants en cristal taillé offre une palette d’inspiration aux designers de mode, de bijoux, d’accessoires et de décoration. Le magazine est vendu notamment chez WHSmith à Paris (20 euros / tarif affiché de 12 £) et est complété par un site qui met en scène cet univers scintillant. Magazine n°13
  • Magazine n°13 intérieur
  • Voici le message destiné aux personnes souhaitant « collectionner » Cartier Art : « L’art est au coeur du nom et au coeur de la vie du joaillier. Cartier Art envisage un art dans toute sa vitalité : de l’art de vivre à la place de l’art dans la vie. Un magazine qui, édité 3 fois par an, a fait germer des univers très divers comme autant d’expressions de la curiosité d’une grande Maison : la main qui crée, l’écriture rouge, la magie ou le design sont quelques-uns des thèmes abordés dans Cartier Art .
  • Le dernier Air France Magazine illustre le potentiel de de la presse comme support de contenus de marques. Les deux articles sont clairement signés Vuitton et Berluti mais ne sont pas présentés comme des publi-rédactionnels. Les deux articles sont riches et intéressants et doivent leur contenu à l’expertise des marques. Dans le cas de l’article Vuitton, il est question « de l’échange créatif entre Louis Vuitton et les acteurs phares de la culture contemporaine ».
  • L’article revient sur la collaboration de Vuitton avec 80 artistes et présente le livre « Louis Vuitton. Art, mode et architecture » vendu dans les points de vente Vuitton et sur Amazon . L’article est complété par une dizaine de visuels d’oeuvres d’art. Cet exemple illustre très bien le mécanisme du cross content . Au départ, il y a la démarche artistique de Louis Vuitton, qui s’est accélérée depuis 12 ans sous l’impulsion de Marc Jacobs. Cette démarche de contenu est présentée à travers ce livre, qui s’intéresse aux artistes, designers, photographes ou architectes ayant contribué au rayonnement de la marque (abécédaire illustré de 400 pages, de A comme Azzedine Alaïa à Z comme Zaha Hadid, en passant par Marc Jacobs, César, Annie Leibovitz ou Vivienne Westwood). Le livre devient à son tour un contenu, repris dans cet article d’Air France Magazine qui à la fois promeut le livre tout en mettant en valeur la politique de contenus de la marque. Le fond éditorial et artistique d’une marque est exploitable sous de multiples formes : oeuvres, making of, expositions, livres, guides, vidéos, dessin animé, documentaires, motifs pour les sacs ou les carrés, articles, vitrines, etc avec dans le cas de Louis Vuitton une circulation entre les produits et les oeuvres sous l’oeil avisé du directeur artistique Marc Jacobs et de son réseau d’amis artistes. Dans l’article d’Air France Magazine, on a pu voir quelques oeuvres dont une interprétation du sac Bucket par Zaha Hadid, un carré de soie dessiné par Arman, une installation d’Olafur Eliasson qui a été présentée dans 350 magasins pour Noël 2006, des photographies de Jean Larivière issues de la campagne de pub LV de 1997, une toile de Murakami autour du monogramme, une étude de Richard Prince, etc
  • Le principe est que Nissan est particulièrement bien placé pour produire un contenu sur la culture japonaise. Vous trouverez ci-dessous quelques pages d'un dossier confié par le magazine The Face à la marque Nissan. Dans ce dossier, il est question de design, de mangas, d'architecture organique et d'art. Les magazines accepteront-ils en France de confier quelques pages à des marques pour faire du contenu et non pour se promouvoir ? Pascal Somaribba Le cas est particulièrement intéressant car il symbolise assez bien le principe du triple win win (lecteur, média, Marque) rendu possible par le Brand generated content. Dans ce cas qui remonte à plusieurs années, le lecteur et le média jouissent d'une série d'articles bien écrits et illustrés, avec des plumes spécialisées réputées au japon, sur les nouvelles tendances culturelles. Or ici, The face a non seulement obtenu un plus qualitatif en pertinence avec son titre, gratuitement, mais a en plus obtenu des budgets pub/média de Nissan supérieurs à ceux que le titre aurait obtenu sans la mise en place de ce partenariat éditorial et commercial. Pour la marque qui s'associe intelligemment dans la série d'articles, elle acquière une aura et autorité sur le territoire de la culture tendance japonaise alors même que les autres constructeurs se limitent à un discours principalement technique. L'économie d'échelle qu'elle fait de par sa présence sur de nombreux marchés lui permet une mise en concurrence et le choix des meilleurs titres de tendances dans chaque pays. Elle a bénéficié d'une couverture et visibilité bien supérieure à son investissement média. Learning sur ce cas; le Brand Content doit être utile, original et qualitatif pour pouvoir choisir sa distribution et apporter un principe de triple win. Learning pour les médias, surtout ceux en difficulté comme la presse; il est urgent de penser partenariat marketing et commercial et non plus commercialisation de contacts...
  • Franck Baron Les marques financent à 90% le coût du programme, soit 13 500 euros HT, diffusion TV5 monde sur 5 ans et corporate 10 ans comprises. Nous ne demandons pas l'aide du CNC. Les exploitations corporate comprennent les usages de communication internes et sur les sites internet de la marque elle même. Elles ne doivent pas être commerciales (Notamment avec Achat d'espace) Le prix comprend une journée de tournage avec une équipe complète et 2 jours de montage. C'est un tarif très raisonnable pour un film corporate, avec la plus value d'une diffusion monde sur TV5 pendant 5 ans. Cependant, cette diffusion est soumise à la réglementation CSA. La présence de la marque doit donc être discrète pour la version TV. Les frais de transports au delà de l'Ile de France sont en sus. Les frais d'adaptation du montage pour les besoins de la marque (notamment rajouter les logos sonores) sont aussi en sus. A titre d'exemple, nous venons de livrer un film sur le Chef de Cave de Laurent Perrier. Nous ne faisons pas l'apologie du vin, nous ne montrons pas la marque. Elle est citée une fois par écrit sur le synthé de présentation et est dite une seconde fois par le chef de cave lui même. Une version corporate a été fabriquée en plus pour une exploitation internet. La marque Luxe TV aimerait diffuser nos programmes... gratuitement. La série de mains et merveilles est diffusée sur les 7 réseaux de TV5 monde à travers les 5 continents. Chacun de ces programmes sera diffusé plusieurs fois sur les 5 ans à compter de la date de livraison. La programmation est décidée 48 heures à l’avance et peut faire l’objet d’un récapitulatif annuel par programme. (A titre d’exemple, en janvier 2009, chaque épisode a été diffusé 5 fois). En parallèle, TV5 met les films en ligne sur une page dédiée.
  • L’émission Mains et Merveilles produite par Téléparis diffusée sur TV5 Monde met en lumière les artisans des plus grandes marques françaises (Weston, Chaumet, Cartier, Blancpain, Baccarat, etc). Elle a pour objectif de souligner la richesse de l’artisanat en mettant en valeur des professionnels, amoureux du beau geste, qui produisent chaque jour des merveilles de précision et de raffinement . Mains et Merveilles 2 vise à découvrir des métiers d’excellence qui font la noblesse de l’artisanat et qui suscitent l’admiration. Les 60 épisodes de 6 minutes de la saison 1 diffusée sur TV5 Monde 1 ont été primés deux fois au titre de "Meilleur Réalisateur" et "Image d'Or" au Festival International de L'Image des Métiers (FILM). Mains et Merveilles 2 s’intéresse à ces hommes et femmes qui portent l’excellence du savoir- faire des grandes maisons européennes. L’objet de cette série est de souligner tous ces métiers qui contribuent au rayonnement des maisons de luxe dans le monde. Ainsi, Mains et Merveilles 2 est une galerie de portraits mettant en valeur des professionnels, amoureux du beau geste, qui perpétuent des traditions séculaires et qui confectionnent chaque jour des merveilles de précision et de raffinement. L’ambition de cette saison 2 est de présenter les 15 métiers emblématiques suivants : Joaillier, Maroquinier, Sculpteur, Pâtissier, Malletier, Souffleur de Verre, Bijoutier, Décorateur, Automobile, Parfumeur Horloger, Bottier, Orfèvre, Ebéniste, Styliste.
  • Photos, vidéos de shooting et bookers, déceptions et éclats de rire. Durant 16 épisodes Laura, lauréate du concours Elite Model Look 2008 va, face caméra, se livrer sur ce qu’elle vit, ressent, voit et redoute lors de différentes rencontres, shooting, défilé… difficile le mythique et néanmoins fantasmé métier de Top Model ? (signalé par Eileen Bastianelli)
  • Mini-film pour le parfum Prada http://www.youtube.com/watch?v=f1ms3UsS2v4&feature=player_embedded   Avec Daria Werbowy de Jordan Scott et Ridley Scott
  • Le Louvre a accueilli cet été une rétrospective de l’œuvre d’Abraham-Louis Breguet (1747-1823), réalisée grâce au soutien de Breguet Montres S.A. Une véritable exposition sur l’art de l’horlogerie présentant montres, pendules et instruments de mesure, accompagnés de portraits, de pièces d’archives et de brevets d’invention.
  • - Je veux d’abord vous dire que ce livre n’est pas parti d’une page blanche c’est le résultat d’un peu plus de 20 ans de travail. Je fais ma première étude avec ma nouvelle société Marketing & Télévision sur le sponsoring TV C’est une étude qui a suscité une polémique à cause d’un article mais qui reste totalement valable
  • Placement de produits Publi-reportages Sites de marques Format pub vidéo online Pub en catch up Communication du luxe Meilleurs sites de presse etc
  • Je veux d’abord vous dire que ce livre n’est pas parti d’une page blanche c’est le résultat d’un peu plus de 20 ans de travail. Je fais ma première étude avec ma nouvelle société Marketing & Télévision sur le sponsoring TV C’est une étude qui a suscité une polémique à cause d’un article mais qui reste totalement valable
  • Je veux d’abord vous dire que ce livre n’est pas parti d’une page blanche c’est le résultat d’un peu plus de 20 ans de travail. Je fais ma première étude avec ma nouvelle société Marketing & Télévision sur le sponsoring TV C’est une étude qui a suscité une polémique à cause d’un article mais qui reste totalement valable
  • V aleur immatérielle S avoir faire, etc
  • V aleur immatérielle S avoir faire, etc
  • Brand Content L U X E

    1. 1. Le brand content et les marques de luxe 15 février 2010
    2. 2. Daniel Bô , PDG QualiQuanti Matthieu Guével , Directeur d’études QualiQuanti Michel Campan , Expert en stratégie internet dans le secteur du luxe et de la mode Antoine Lacroix , Directeur de la gestion de la relation client et de l’ensemble de la stratégie internet Van Cleef & Arpels
    3. 3. Cas n°1 Dior
    4. 19. Cas n°2 Chanel
    5. 26. Cas n°3 Louis Vuitton
    6. 44. Cas n°4 Van Cleef&Arpels
    7. 51. Cas n°5 Yves Saint Laurent
    8. 58. Cas n°6 Cartier
    9. 63. Cas n°7 PPR
    10. 67. Cas n°8 Burberry
    11. 72. Cas n°9 Longchamp
    12. 75. Cas n°10 Consumer magazines
    13. 89. AUTRES
    14. 96. L’implication de QualiQuanti dans le brand content et genèse du livre « Brand content : comment les marques se transforment en média »
    15. 97. Depuis 1990, QualiQuanti mène des études sur le rapprochement marques/contenus
    16. 98.
    17. 99. En 2007, QualiQuanti réalise une étude sur le brand content
    18. 100. Depuis 2007, veille permanente sur les publications et les opérations autour du contenu
    19. 101.
    20. 102. Rencontres avec les acteurs du brand content
    21. 103. Sortie en octobre 2009 du livre « Brand content, comment les marques se transforment en médias »
    22. 104. Blanche / Provigo
    23. 105. Blanche / Provigo
    24. 106. Lancement d’un blog, d’un annuaire, d’un site de veille à l’adresse www.brandcontent.fr
    25. 107. Lancement du club (janvier) et du Grand Prix (avril)
    26. 108. Qu’est-ce que le brand content ?
    27. 109. Un fonctionnement différent du message publicitaire Message Contenu Logique GRP, répétition / couverture Recherche du maximum d’engagement pour le public, implication dans une expérience (divertissante, informative, pratique) Objectifs de clarté, d’attribution, de ciblage (logique push) Objectifs de qualité éditoriale, anticiper les attentes du public pour qu’il accepte de venir de lui-même (logique pull) Rapport ponctuel, dans l’instant Temps prolongé, structuré, avec fidélisation possible
    28. 110. 3 signes distinctifs du brand content Bénéfice Direct La consommation du contenu se suffit à elle-même, le bénéfice (divertissant, informatif, pratique) est immédiat, il n’y a pas besoin d’acheter le produit. Le contenu est un produit ou un service à part entière de la marque. Communication rayonnante Au lieu de focaliser l’attention sur un aspect du produit, la marque cherche à l’intégrer dans un ensemble culturel plus vaste. Don à une personne Le contenu se présente comme un don adressé à une personne (et pas seulement un consommateur) dont on attend un contre-don sous forme d’achat ou de recommandation
    29. 111. Pourquoi le luxe aime-t-il à ce point le brand content (et réciproquement) ?
    30. 112. 1) Défendre et illustrer l’identité de la marque <ul><li>Les marques de luxe ont une identité à défendre avant de chercher à satisfaire une demande. Elles ne sont pas des marques à USP (“Unique Selling Proposition”) </li></ul><ul><li>Le message publicitaire est parfois réducteur par rapport à l’univers de marque (par exemple, le voyage pour Louis Vuitton) </li></ul><ul><li>Le contenu peut rendre compte de la richesse imaginaire du luxe </li></ul><ul><ul><li>Dimension mythique de la marque </li></ul></ul><ul><ul><li>Art de vivre, expérience globale du luxe </li></ul></ul>
    31. 115. 2) Répondre à une logique du désir <ul><li>Gilles Deleuze : “le désir n’est pas combler un manque, mais construire un agencement” ( L’anti-oedipe , Editions de Minuit) </li></ul><ul><li>Le consommateur ne désire jamais un objet unique, mais tout un ensemble autour de cet objet, une histoire, un mode de vie, d’autres objets. </li></ul><ul><li>Le contenu éditorial permet de se mettre au niveau du désir du consommateur. </li></ul><ul><ul><li>Créer une histoire </li></ul></ul><ul><ul><li>Situer l’objet dans son univers de référence </li></ul></ul><ul><ul><li>Prolonger / précéder l’achat </li></ul></ul>
    32. 116. 3) Initier les nouveaux clients <ul><li>Apprécier le luxe suppose d’en connaître les codes, la culture, l’arrière plan immatériel. </li></ul><ul><li>Les limites du vieux slogan “ à vous d’inventer la vie qui va avec ” : le contenu permet d’initier ou de guider le consommateur dans ses usages et ses goûts. </li></ul><ul><li>Les contenus diffusent la culture matérielle du luxe </li></ul><ul><ul><li>Le savoir faire, les gestes de l’artisan </li></ul></ul><ul><ul><li>L’arrière plan culturel </li></ul></ul><ul><ul><li>L’histoire de la marque </li></ul></ul><ul><ul><li>Pourquoi ce produit est un produit de luxe </li></ul></ul>
    33. 117. 4) Se faire connaître en restant exclusif <ul><li>Exemple des vidéos des défilés Chanel : un spectacle visible pour tous, mais inaccessible pour la plupart. </li></ul><ul><li>Le contenu peut renforcer le sentiment d’ouverture / fermeture. </li></ul><ul><li>Le contenu éditorial riche permet d’aménager plusieurs strates culturelles, </li></ul><ul><ul><li>Références explicites, sens littéral pour le plus grand nombre </li></ul></ul><ul><ul><li>Métaphores, références cachées pour les plus initiés. </li></ul></ul>
    34. 119. Best cases par Michel Campan

    ×