1
Mise en scène
2
On venait voir de
la danse et on
a vu des corps
indistincts qui ne
bougeaient pas
forcément.
3
Pour qui apprécie l’art chorégraphique, la
danse contemporaine peut souvent dérou-
ter : scènes sans corps, présence acc...
4
5
6
Calé au fond de
mon fauteuil,
je distingue
mal, dans une
pénombre,
quelques
mouvements
convulsifs d’un
corps indistinct
...
7
Évoquer la danse contemporaine à partir de
la notion de danse ou de spectacle Hybride
n’a rien d’original en soi, puisqu...
8
9
10
Il n’y avait pas
forcément de
musique, encore
moins de décor.
Cette faible
lumière rasante
m’oblige à me
concentrer sur...
11
Christian Rizzo donne [...] à voir, depuis
quelques années, une chorégraphie pour deux
robes agitées par une soufflerie...
12
13
14
Plus tard, il y aura
une construction
d’image
compliquée
délivrant une vue
partielle d’un
corps. On pourra
alors identi...
15
À examiner ce qui se passe dans le moment
de la recherche en studio pourrait naître
l’idée que danser est une affaire, ...
16
18
19
Interprétation libre
20
Le titre que j’ai donné à mon
livre indique quelle est la
tradition d’idées sur le rêve dont
j’aimerais me réclamer. Je...
21
remplacer par quelque chose qui
peut s’insérer dans la chaine de
nos actions physiques, chaînon
important semblable à d...
22
23
substitue à un
autre processus
de pensée,et
qu’il n’est,pour
comprendre ce
sens caché,que de
savoir exactement
comment ...
24
On pourrait l’appeler méthode
de déchiffrage, car il traite le
comme un écrit chiffré où chaque
signe est traduit par u...
25
Artémidore de Daldis donne, dans
son écrit sur l’interprétation des rêves,
une variantes intéressante de cette
méthode ...
26
La plupart des rêves artificiels crées
par les poètes sont destinés à être
ainsi interprétés symboliquement :
ils rende...
27
28
29
La caractéristique
de ce procédé est
que l’interprétation
ne porte pas sur
l’ensemble
durêve,
maissur
chacun
deseséléme...
30
Une jeune femme était habituée à
recevoir, lors de son anniversaire,
des fleurs de son mari. Ce signe
de tendresse manq...
31
femme il y a deux jours, lui a dit qu’elle
se portait bien et lui a demandé mes
nouvelles. Elle a été ma cliente il y a...
32
Végétaux : livret
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Végétaux : livret

0 vue

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
0
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Végétaux : livret

  1. 1. 1 Mise en scène
  2. 2. 2 On venait voir de la danse et on a vu des corps indistincts qui ne bougeaient pas forcément.
  3. 3. 3 Pour qui apprécie l’art chorégraphique, la danse contemporaine peut souvent dérou- ter : scènes sans corps, présence accrue d’autres arts ou technologies qui perturbent l’identité de la représentation. On epliquera dans ce livre que la danse cultive l’art de déjouer toute les tentative de substantiali- sation et que le projet d’être contemporain ne se confond pas avec celui de faire rup- ture avec l’histoire de la danse ou de l’art. Qu’est-ce que la danse contemporaine ? FRIMAT, François, Qu’est-ce que la danse contem- poraine ?
  4. 4. 4
  5. 5. 5
  6. 6. 6 Calé au fond de mon fauteuil, je distingue mal, dans une pénombre, quelques mouvements convulsifs d’un corps indistinct que je suppose évoluer au ras du sol, sur la scène.
  7. 7. 7 Évoquer la danse contemporaine à partir de la notion de danse ou de spectacle Hybride n’a rien d’original en soi, puisque nombre d’artistes revendiquent eux-mêmes cette dénomination depuis quelques années déjà. L’usage de l’expression a pour origine un fait : l’apparition de l’usage croissant des techniques numériques dans l’art chorégra- phique. Mais il y avait aussi le désir de dépas- ser une autre expression qui fut un temps en vogue, celle d’« interdisciplinarité », ou de « pluridisciplinarité ». Cette dernière fut a raison jugée très insuffisante pour rendre compte de la spécificité du renouvellement en cours dans le domaine de la danse. On ne peut d’ailleurs qu’approuver cette vo- lonté de dépassement qui lève toute confu- sion possible avec ce que ces anciennes notions véhiculent d’expérimentations hasardeuses dans le domaine pédagogique où, dans la pratique, l’interdisciplinarité a, malheuresement, souvent consisté à vou- loir substituer au dialogue, possiblement fécond entre disciplines, un mixte impro- bable où se perdaient toutes les exigences fondatrices des disciplines elle-mêmes. Premiers pas
  8. 8. 8
  9. 9. 9
  10. 10. 10 Il n’y avait pas forcément de musique, encore moins de décor. Cette faible lumière rasante m’oblige à me concentrer sur d’autres sens que la vue pour saisir ce qui se passe.
  11. 11. 11 Christian Rizzo donne [...] à voir, depuis quelques années, une chorégraphie pour deux robes agitées par une soufflerie. Il n’y a, dans cette danse même plus présence d’un corps humain. Pour autant cette perplexité est déjà lourde de préjugés et d’habitudes concer- nant les notions d’oeuvre, de danse et de contemporanéité. Ces présupposés, induits par une longue tradition, sont souvent ceux que la danse contemporaine interroge, ceux qu’elle défie et dont elle se méfie. Le public, qui s’en remet le plus souvent aux pro- grammes des différents lieux qui diffusent les spectacles, ne peut hélas espérer un aide quelconque pour s’expliquer à lui-même ce que l’on peut entendre par danse contem- poraine aujourd’hui. Essayons de préciser.
  12. 12. 12
  13. 13. 13
  14. 14. 14 Plus tard, il y aura une construction d’image compliquée délivrant une vue partielle d’un corps. On pourra alors identifier comme féminin sans que cela ait de l’importance et nous précise ce à quoi, enfin, on nous convoque.
  15. 15. 15 À examiner ce qui se passe dans le moment de la recherche en studio pourrait naître l’idée que danser est une affaire, sous les auspices de l’auto affection qui lui est consubstantielle, qui ne se passe qu’entre soi et soi. Il est vrai que même à l’égard de certaines propositions présentées sur scène, on peut avoir l’impression d’être en- tré dans une salle comme par effraction et se trouver ramené à la situation d’un voyeur malgré lui regardant ce qui n’aurait pas dû lui être montré. Cependant, il serait naïf de penser également qu’une danse s’adresse à autrui seulement dans le cas de pièces collectives ou dans le cas d’une intention d’exhibition assumée. Le lieu de la première présence de l’altérité, nous l’avons vu, c’est le corps même du danseur, véritable « champ de bataille », selon l’expression de Sally Banes, puisque traversé en son mou- vement par des courants de pensée, des idéologies, des rapports de forces, souvent en conflit. « À chaque nouvelle étape d’un « déplacement » dans les structures du corps et du mouvement, quelque chose est gagné sur l’histoire et surtout sur le destin. »
  16. 16. 16
  17. 17. 18
  18. 18. 19 Interprétation libre
  19. 19. 20 Le titre que j’ai donné à mon livre indique quelle est la tradition d’idées sur le rêve dont j’aimerais me réclamer. Je me suis proposé de montrer que les rêves sont susceptibles d’être interprétés, et, si je contribue à éclaircir quelques- unes des questions traitées plus haut, ce ne sera là qu’un profit accessoire, un à-côté du problème essentiel que j’ai à résoudre. En admettant que les rêves peuvent êtres interprétés, je vais à l’encontre de la théorie régnante, à l’encontre de toutes les théories du rêve, sauf celle de Scherner. En effet, « interpréter un rêve » signifie indiquer son « sens », le L’INTERPRÉTATION DES RÊVES Sigmund FREUD extraits
  20. 20. 21 remplacer par quelque chose qui peut s’insérer dans la chaine de nos actions physiques, chaînon important semblable à d’autres et d’égale valeur. Ainsi que nous avons pu le constater, les théories scientifiques du rêve ne laisse nulle place au problème de l’interprétation puisque, pour elles, le rêve n’est point un acte mental, mais un processus somatique révélé seulement par certains signes psychiques. Le point de vue du sens commun a toujours été autre. Fort de son droit à l’inconséquence, il accorde que le rêve est incompréhensible et absurde, mais n’ose lui refuser une signification. Guidé par un pressentiment obscure, il semble admettre que le rêve à un sens, mais un sens caché, qu’il se
  21. 21. 22
  22. 22. 23 substitue à un autre processus de pensée,et qu’il n’est,pour comprendre ce sens caché,que de savoir exactement comment s’est faite la substitution. L’humanité s’est detouttemps efforcée d’« interpréter » lesrêveseta utilisépourcela deuxméthodes essentiellement différentes;Le premierprocédé considèrele contenudurêve commeuntout etchercheà luisubstituer uncontenu intelligibleet enquelquesorte analogue.C’est l’interprétation symbolique.Elle échouedevantb lesrêvesquine sontpasseulement incompréhensibles, maisencoreconfus. L’explicationque, danslaBible,Joseph donnedusonge dePharaonest unbonexemple deceprocédé: lesseptvaches maigresdévorant lesseptvaches grassessont uneprédiction symboliquedes septannéesde famineenEgypte quidévoreront toutceque lesannées d’abondance aurontaccumulé deréserves.
  23. 23. 24 On pourrait l’appeler méthode de déchiffrage, car il traite le comme un écrit chiffré où chaque signe est traduit par un signe au sens connu, grâce à une clef fixe. Je sup- pose que j’ai rêvé d’une lettre, puis d’un enterrement, etc; j’ouvre une « clef des songes », et je trouve qu’il faut traduire lettre par dépit, et enter- rement par fiançailles. Il me reste alors à construire, en partant de ces mots essentiels, une relation que de nou- veau je considérerai comme future. R ê
  24. 24. 25 Artémidore de Daldis donne, dans son écrit sur l’interprétation des rêves, une variantes intéressante de cette méthode de déchiffrage. Le caractère purement mécanique de la traduc- tion est ici en quelque façon corrigé; il est tenu compte, non seulement du contenu du rêve, mais encore de la personnalité et des circonstances de la vie du rêveur : tel détail a une autre signification pour l’homme riche, l’homme marié, l’orateur, que pour le pauvre, le célibataire, le marchand. ve
  25. 25. 26 La plupart des rêves artificiels crées par les poètes sont destinés à être ainsi interprétés symboliquement : ils rendent la pensée de l’auteur sous un déguisement où notre expérience découvre les caractères de nos propres rêves. La notion que le rêve a trait surtout à l’avenir, qu’il en révèle l’aspect, est un résidu de la valeur prophétique qu’on lui accordait autrefois. Elle fait qu’ensuite on transpor te au futur le sens trouvé. On ne saurait enseigner la manière de trouver ce sens symbolique. Le succès dépend de l’ingéniosité, de l’intuition immédiate, c’est pourquoi sy m b o l i q u e d e s s o n g e s a p u s’élever à la dignité d’un art qui exigeait des dons par ticuliers. s y m b oli q u e L’ interprétation
  26. 26. 27
  27. 27. 28
  28. 28. 29 La caractéristique de ce procédé est que l’interprétation ne porte pas sur l’ensemble durêve, maissur chacun deseséléments, commesilerêveétait unconglomératoù chaquefragment doitêtre déterminéà part.
  29. 29. 30 Une jeune femme était habituée à recevoir, lors de son anniversaire, des fleurs de son mari. Ce signe de tendresse manqua une fois, elle pleura. Le mari ne savait com- ment expliquer ses larmes quand elle lui dit : « C’est mon anniversaire ». Il se frappe alors le front, s’écrie : « Par- donne-moi, je l’avais complètement oublié », et veut courir chercher des Mais cela ne la console pas, car elle voit dans l’oublie de son mari une preuve qu’elle ne tient plus dans ses pensées la même place qu’autre- fois. Cette dame L… a rencontré ma F L E
  30. 30. 31 femme il y a deux jours, lui a dit qu’elle se portait bien et lui a demandé mes nouvelles. Elle a été ma cliente il y a quelques années. Autre fait. J’ai bien fait autrefois quelque chose comme la monographie d’une plante : c’était un travail sur la coca, il a attiré l’atten- tion de K. Koller sur les propriétés anesthésiantes de la cocaïne. J’avais moi-même indiqué cette utilisation, mais n’avais pas approfondi la question. Là dessus, je songe que, dans la matinée du jour qui a suivi le rêve j’avais pensé à la cocaïne au cours d’une sorte de fantasme diurne. U R S
  31. 31. 32

×