Annexe 7Annexe 7
 
Securite de l'arrimage et deSecurite de l'arrimage et de
l'assujettissementl'assujettissement
des pieces de metal lourde...
1.1. GÉNÉRALITÉSGÉNÉRALITÉS
 1.1 Dans le contexte du présent Recueil,
les pièces de métal lourdes incluent tout
élément l...
.1 la structure du navire peut être soumise à
une tension trop forte si la contrainte de la
coque ou la charge en pontée ...
2. RECOMMANDATIONS2. RECOMMANDATIONS
2.1 Les espaces à cargaison dans lesquels
doivent être arrimées des pièces de métal
...
2.4- II faudrait prendre les mesures suivantes lors
de l'arrimage et de l'assujettissement de pièces de
métal lourdes :
...
2.5 Pour ce qui est des tôles minces et des petits
colis, il s'est avéré efficace de les arrimer en les
empilant alternat...
2.7 On peut assujettir la cargaison et, en
particulier, la couche supérieure :
 .1 en arrimant, au-dessus d'elle, une au...
3. ROULEAUX DE CÂBLES3. ROULEAUX DE CÂBLES
3.1 Les rouleaux de câbles devraient être arrimés
couchés de manière à ce que ...
3.3 Pour assujettir des rouleaux de câbles qui sont
couchés les uns sur les autres comme des fûts, il est
essentiel de ne...
ANNEXE 8ANNEXE 8
 
SEcuritE de l'arrimage et deéSEcuritE de l'arrimage et deé
l'assujettissementl'assujettissement
des chaInes d'ancredes c...
1. GÉNÉRALITÉS1. GÉNÉRALITÉS
1.1 Les chaînes d'ancre destinées à des navires
et des installations au large sont habituell...
1.3 Si le plan de chargement accompagnant les
documents du navire ne comporte aucune
prescription spécifique, la cargaiso...
2. RECOMMANDATIONS2. RECOMMANDATIONS
 2.2 Les chaînes devraient uniquement être
arrimées sur des surfaces recouvertes en
...
3. ARRIMAGE ET ASSUJETTISSEMENT DES3. ARRIMAGE ET ASSUJETTISSEMENT DES
PAQUETS DE CHAÎNESPAQUETS DE CHAÎNES
3.1 II faudra...
3.2 II n'est pas nécessaire de séparer les
couches de chaînes avec un matériau tel que du
bois de fardage qui augmente le...
4. ARRIMAGE ET ASSUJETTISSEMENT DES4. ARRIMAGE ET ASSUJETTISSEMENT DES
CHAÎNES ARRIMÉES LONGITUDINALEMENTCHAÎNES ARRIMÉES ...
4.3 Compte tenu des conditions
météorologiques et de l'état de la mer auxquels
on s'attend, de la durée et de la nature d...
ANNEXE 9
SEcuritE de l'arrimage et deé
l'assujettissement des cargaisons
de mEtaux de rEcupEration en vrac
1. INTRODUCTION1. INTRODUCTION
1.1 La présente annexe traite de l'arrimage des
métaux de récupération qui sont difficiles...
1.2 Les risques inhérents au transport des
métaux de récupération sont notamment les
suivants :
.1- le ripage des cargai...
2. RECOMMANDATIONS2. RECOMMANDATIONS
 2.1 Avant le chargement, il faudrait protéger les
lattes inférieures du vaigrage à ...
2.3 Si on a l'intention d'arrimer des métaux de
récupération légers et lourds dans le même
espace, il faudrait charger le...
2.5 Les pièces lourdes de métaux de
récupération qui pourraient endommager le
bordé de muraille ou les cloisons d'extrémi...
Annexe 10Annexe 10
 
Securite de l'arrimage et deSecurite de l'arrimage et de
l'assujettissement des grandsl'assujettissement des grands
reci...
1.1. INTRODUCTIONINTRODUCTION
 1.1 Dans le contexte des présentes directives,
un grand récipient pour vrac souple (GRVS)
...
• 2. RENSEIGNEMENTS SUR LA CARGAISON2. RENSEIGNEMENTS SUR LA CARGAISON
Le capitaine devrait recevoir au moins les
renseign...
3. RECOMMANDATIONS3. RECOMMANDATIONS
3.1 Le navire le mieux adapté au transport des
GRVS est un navire à larges écoutille...
• 3.4 Lorsque les GRVS doivent être arrimés dans des
parties latérales profondes de la cale, il faudrait
s'assurer que des...
4. ARRIMAGE4. ARRIMAGE
4.1 II faudrait tenir compte, lors du
chargement de GRVS, de la répartition typique
des accélérati...
4.3 Les GRVS devraient être arrimés aussi
près les uns des autres que possible et l'espace
vide devrait être bloqué avec ...
4.5 Lorsque l'écoutille est suffisamment
spacieuse pour permettre l'arrimage d'une
autre couche de GRVS, il faudrait déte...
4.6 Le calage est nécessaire dans tous les cas
pour empêcher que les GRVS ne ripent vers
l'un ou l'autre bord et éviter q...
5. ASSUJETTISSEMENT5. ASSUJETTISSEMENT
 5.1 Au cas où l'on n'utiliserait qu'une partie de
l'entrepont ou de la cale infér...
ANNEXE 11ANNEXE 11
Directives gEnErales surDirectives gEnErales sur
l'arrimage des grumes sous pontl'arrimage des grumes sous pont
1. INTRODUCTION1. INTRODUCTION
La présente annexe a pour objet de
recommander des règles pratiques pour la
sécurité de l'a...
2. AVANT DE PROCEDER AU2. AVANT DE PROCEDER AU
CHARGEMENTCHARGEMENT
 .1 il faudrait déterminer la configuration de chaque...
3 Les espaces à cargaison et l'équipement connexe
devraient être examinés pour déterminer si l'état des
éléments de struc...
.6 il faudrait vérifier la capacité du circuit
d'assèchement des cales. II est crucial pour la
sécurité du navire que ce ...
.8 le capitaine devrait s'assurer que les manœuvres
d'ouverture et de fermeture des clapets des citernes
de ballast élevé...
3. PENDANT LES OPÉRATIONS DE CHARGEMENT3. PENDANT LES OPÉRATIONS DE CHARGEMENT
 .1 chaque charge de grumes devrait être h...
.3 il faudrait arrimer les grumes de manière
compacte afin de supprimer les vides autant que cela
est possible dans la pr...
 .5 lorsqu'on ne peut arrimer les grumes dans
l'espace à cargaison que d'un seul tenant dans l'axe
du navire, il faudrait...
.8 il faudrait éviter dans toute la mesure possible
d'obtenir une pyramide excessive de grumes. Si la
largeur de l'espace...
.9 il peut être nécessaire d'utiliser un appareil
de levage mobile pour manutentionner des
grumes lourdes sous le pont à ...
.11 lorsque les grumes arrivent à une hauteur
d'environ un mètre au-dessous des surbaux
d'écoutille transversaux à l'avan...
4. Après le chargement,4. Après le chargement,
il faudrait examiner minutieusement le navire
pour vérifier l'état de sa st...
5. AU COURS DU VOYAGE5. AU COURS DU VOYAGE
.1 II faudrait vérifier à des intervalles réguliers
l'angle d'inclinaison et l...
.3 le capitaine ou un officier responsable
devrait veiller à ce que l'on puisse entrer en
toute sécurité dans un espace à...
ANNEXE 12ANNEXE 12
SECURITE DE L’ARRIMAGE ET DESECURITE DE L’ARRIMAGE ET DE
L’ASSUJETTISSEMENT DES UNITESL’ASSUJETTISSEMENT DES UNITES
DE CHA...
• 1. INTRODUCTION1. INTRODUCTION
1.1 Dans le contexte de la présente annexe, unité de
charge signifie que plusieurs colis...
2. RENSEIGNEMENTS SUR LA CARGAISON2. RENSEIGNEMENTS SUR LA CARGAISON
2.1 Le capitaine devrait recevoir au moins les
rense...
3. RECOMMANDATIONS3. RECOMMANDATIONS
 3.1 Les espaces à cargaison du navire dans
lesquels doivent être arrimées les unité...
3.3 Les espaces à cargaison devraient de
préférence être de forme rectangulaire, dans les
plans horizontal et vertical. L...
4. ARRIMAGE4. ARRIMAGE
4.1 II faudrait arrimer les unités de charge de
manière à ce que le chargement puisse être assujet...
5. ASSUJETTISSEMENT5. ASSUJETTISSEMENT
II faudrait veiller à ce que les unités de charge
soient arrimées en bloc et à ne l...
6. ASSUJETTISSEMENT LORSQUE LE6. ASSUJETTISSEMENT LORSQUE LE
CHARGEMENT EST ARRIMÉ EN TRAVERS DUCHARGEMENT EST ARRIMÉ EN T...
7. ARRIMAGE DANS LA PARTIE LATÉRALE7. ARRIMAGE DANS LA PARTIE LATÉRALE
D'UN ESPACE À CARGAISON AVEC DEUX CÔTÉSD'UN ESPACE ...
8. ARRIMAGE LIBRE SUR TROIS CÔTÉS8. ARRIMAGE LIBRE SUR TROIS CÔTÉS
Lorsque des unités de charge sont arrimées contre
le bo...
9. GÉNÉRALITÉS9. GÉNÉRALITÉS
 9.1 Au lieu de caillebotis ou de panneaux de
contre-plaqué, on peut utiliser des étançons o...
 04 annexe_7_12
 04 annexe_7_12
 04 annexe_7_12
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

04 annexe_7_12

253 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
253
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

04 annexe_7_12

  1. 1. Annexe 7Annexe 7
  2. 2.   Securite de l'arrimage et deSecurite de l'arrimage et de l'assujettissementl'assujettissement des pieces de metal lourdesdes pieces de metal lourdes
  3. 3. 1.1. GÉNÉRALITÉSGÉNÉRALITÉS  1.1 Dans le contexte du présent Recueil, les pièces de métal lourdes incluent tout élément lourd en métal tel que barres, tuyaux, tiges, rouleaux de câbles, etc.  1.2 Un navire qui transporte des pièces de métal lourdes s'expose à des risques dont les principaux sont les suivants :
  4. 4. .1 la structure du navire peut être soumise à une tension trop forte si la contrainte de la coque ou la charge en pontée dépassent les limites admissibles; .2 la structure du navire peut être soumise à une tension trop forte produite par une période de roulis courte due à une distance métacentrique excessive; et .3 la cargaison peut riper si elle est mal assujettie et entraîner une perte de stabilité ou une avarie de la coque ou les deux.
  5. 5. 2. RECOMMANDATIONS2. RECOMMANDATIONS 2.1 Les espaces à cargaison dans lesquels doivent être arrimées des pièces de métal lourdes devraient être propres, secs et exempts de graisse et d'hydrocarbures. 2.2 La cargaison devrait être répartie de manière à éviter une contrainte excessive de la coque. 2.3 La charge s'exerçant sur le pont et sur le plafond des citernes ne devrait pas dépasser la limite maximale admissible.
  6. 6. 2.4- II faudrait prendre les mesures suivantes lors de l'arrimage et de l'assujettissement de pièces de métal lourdes :  .1 il faudrait arrimer les éléments de la cargaison de manière compacte d'un bord du navire à l'autre sans laisser de vide et en plaçant entre eux des blocs de bois, au besoin;  .2 la cargaison devrait être mise à niveau si cela est possible dans la pratique;  .3 la surface de la cargaison devrait être assujettie; et  .4 les étais devraient être faits dans du bois solide qui ne parte pas en éclats et être de dimensions suffisantes pour résister aux forces d'accélération. II faudrait fixer un étai sur chaque élément de la membrure du navire
  7. 7. 2.5 Pour ce qui est des tôles minces et des petits colis, il s'est avéré efficace de les arrimer en les empilant alternativement dans l'axe du navire et en travers. II faudrait accroître l'effet de frottement en plaçant du bois suffisamment sec ou d'autres matériaux de fardage entre les diverses couches. 2.6 Les tuyaux, les rails, les profilés, les billettes, etc., devraient être arrimés parallèlement à l'axe du navire pour éviter que le bordé ne soit endommagé en cas de ripage de la cargaison.
  8. 8. 2.7 On peut assujettir la cargaison et, en particulier, la couche supérieure :  .1 en arrimant, au-dessus d'elle, une autre cargaison; ou  .2 en l'attachant à l'aide de saisines métalliques, en la bloquant avec des cales ou en utilisant un autre moyen analogue.  2.8 Lorsque des pièces en métal lourdes ne sont pas arrimées d'un bord à l'autre du navire, il faudrait particulièrement veiller à bien les assujettir. 2.9 S'il est nécessaire d'assujettir la surface de la cargaison, les saisines devraient être indépendantes les unes des autres, exercer une pression verticale sur la surface de la cargaison et être placées de
  9. 9. 3. ROULEAUX DE CÂBLES3. ROULEAUX DE CÂBLES 3.1 Les rouleaux de câbles devraient être arrimés couchés de manière à ce que chaque rouleau s'appuie contre son voisin. Les rouleaux des couches successives devraient être arrimés de manière à ce que chaque rouleau soit posé au creux de deux rouleaux de la couche inférieure.  3.2 II faudrait arrimer les rouleaux de câbles en les serrant bien et en utilisant des dispositifs d'assujettissement solides. S'il subsiste inévitablement des vides entre les rouleaux ou s'il y en a sur les côtés ou aux extrémités de l'espace à cargaison, il faudrait adéquatement assujettir le chargement.
  10. 10. 3.3 Pour assujettir des rouleaux de câbles qui sont couchés les uns sur les autres comme des fûts, il est essentiel de ne pas oublier que, si la couche supérieure n'est pas assujettie, les rouleaux qui la composent peuvent être éjectés par les rouleaux se trouvant au-dessous d'eux lorsque le navire bouge.
  11. 11. ANNEXE 8ANNEXE 8
  12. 12.   SEcuritE de l'arrimage et deéSEcuritE de l'arrimage et deé l'assujettissementl'assujettissement des chaInes d'ancredes chaInes d'ancre
  13. 13. 1. GÉNÉRALITÉS1. GÉNÉRALITÉS 1.1 Les chaînes d'ancre destinées à des navires et des installations au large sont habituellement transportées en paquets ou en longueurs continues.  1.2 À condition de respecter certaines mesures de sécurité avant, pendant et après l'arrimage, on peut abaisser les chaînes d'ancre directement sur leur lieu d'arrimage sans autre manutention si elles sont en paquets ou les arrimer longitudinalement tout le long de l'espace à cargaison du navire ou sur une partie seulement de cet espace.
  14. 14. 1.3 Si le plan de chargement accompagnant les documents du navire ne comporte aucune prescription spécifique, la cargaison devrait être répartie dans la cale inférieure et les entreponts de manière à ce que les valeurs de stabilité obtenues garantissent une stabilité adéquate.
  15. 15. 2. RECOMMANDATIONS2. RECOMMANDATIONS  2.2 Les chaînes devraient uniquement être arrimées sur des surfaces recouvertes en permanence d'un revêtement en bois ou de couches suffisantes de fardage ou d'autres matériaux appropriés qui augmentent le frottement. Elles ne devraient jamais être arrimées directement sur des surfaces métalliques. 2.1 Les espaces à cargaison dans lesquels sont arrimées les chaînes devraient être propres et exempts d'hydrocarbures et de graisse.
  16. 16. 3. ARRIMAGE ET ASSUJETTISSEMENT DES3. ARRIMAGE ET ASSUJETTISSEMENT DES PAQUETS DE CHAÎNESPAQUETS DE CHAÎNES 3.1 II faudrait laisser les câbles de hissage attachés aux paquets de chaînes qui sont hissés et posés directement sur leur lieu d'arrimage sans autre manutention et on devrait de préférence entourer ces paquets de câbles supplémentaires pour les saisir.
  17. 17. 3.2 II n'est pas nécessaire de séparer les couches de chaînes avec un matériau tel que du bois de fardage qui augmente le frottement car les paquets de chaînes adhèrent les uns aux autres. La couche supérieure devrait être assujettie aux deux bords du navire au moyen de saisines appropriées. On peut saisir les paquets séparément ou les saisir en groupe en utilisant les câbles de hissage.
  18. 18. 4. ARRIMAGE ET ASSUJETTISSEMENT DES4. ARRIMAGE ET ASSUJETTISSEMENT DES CHAÎNES ARRIMÉES LONGITUDINALEMENTCHAÎNES ARRIMÉES LONGITUDINALEMENT 4.1 L'arrimage de chaque couche de chaînes devrait, chaque fois que cela est possible dans la pratique, commencer et s'achever à proximité du bordé. II faudrait veiller à bien serrer l'arrimage. 4.2 II n'est pas nécessaire de séparer les couches de chaînes avec un matériau tel que du bois de fardage qui augmente le frottement car les chaînes adhèrent les unes aux autres.
  19. 19. 4.3 Compte tenu des conditions météorologiques et de l'état de la mer auxquels on s'attend, de la durée et de la nature du voyage et des caractéristiques de la cargaison à arrimer par-dessus les chaînes, on devrait assujettir la couche supérieure de chaque charge au moyen de saisines d'une résistance adéquate qui croisent la charge à des intervalles appropriés afin de maintenir en place l'ensemble de l'arrimage.
  20. 20. ANNEXE 9
  21. 21. SEcuritE de l'arrimage et deé l'assujettissement des cargaisons de mEtaux de rEcupEration en vrac
  22. 22. 1. INTRODUCTION1. INTRODUCTION 1.1 La présente annexe traite de l'arrimage des métaux de récupération qui sont difficiles à arrimer de façon compacte en raison de leur taille, de leur forme et de leur masse, mais elle ne s'applique pas aux métaux de récupération tels que les rognures, les copeaux ou les tournures métalliques, dont le transport est régi par le Recueil de règles pratiques pour la sécurité du transport des cargaisons solides en vrac.
  23. 23. 1.2 Les risques inhérents au transport des métaux de récupération sont notamment les suivants : .1- le ripage des cargaisons arrimées qui peut amener à son tour le navire à donner de la bande; .2- le ripage de pièces lourdes qui peuvent endommager le bordé de muraille sous la flottaison et entraîner un envahissement important; .3- une surcharge sur les plafonds de citernes ou les entreponts; et .4- un violent roulis dû à une élévation excessive de la distance métacentrique.
  24. 24. 2. RECOMMANDATIONS2. RECOMMANDATIONS  2.1 Avant le chargement, il faudrait protéger les lattes inférieures du vaigrage à claire-voie avec suffisamment de bois de fardage pour réduire les dommages éventuels et éviter que des pièces lourdes et pointues de métaux de récupération n'entrent en contact avec le bordé de muraille. II faudrait protéger de même les tuyaux d'aération et de sonde et ceux du circuit d'assèchement et de ballastage qui sont isolés uniquement par des panneaux de bois.  2.2 Lors du chargement, il faudrait veiller à ne pas lâcher les premières charges d'une hauteur excessive, ce qui risquerait d'endommager les plafonds de citernes.
  25. 25. 2.3 Si on a l'intention d'arrimer des métaux de récupération légers et lourds dans le même espace, il faudrait charger les métaux lourds en premier. Les métaux de récupération ne devraient jamais être arrimés au-dessus de tournures de métal ou d'autres déchets métalliques analogues. 2.4 Les métaux de récupération devraient être arrimés de façon compacte et homogène et il faudrait veiller à ne laisser aucun vide et à consolider toutes les faces du tas de métaux.
  26. 26. 2.5 Les pièces lourdes de métaux de récupération qui pourraient endommager le bordé de muraille ou les cloisons d'extrémité si elles venaient à se déplacer devraient être surarrimées ou assujetties au moyen de saisines appropriées. L'utilisation d'étais n'est guère susceptible de donner de bons résultats étant donné la nature des métaux. 2.6 II faudrait éviter de placer des charges excessives sur les plafonds de citernes et les ponts.
  27. 27. Annexe 10Annexe 10
  28. 28.   Securite de l'arrimage et deSecurite de l'arrimage et de l'assujettissement des grandsl'assujettissement des grands recipients pour vrac souples (GRVS)recipients pour vrac souples (GRVS)
  29. 29. 1.1. INTRODUCTIONINTRODUCTION  1.1 Dans le contexte des présentes directives, un grand récipient pour vrac souple (GRVS) désigne un emballage mobile souple destiné à être utilisé pour le transport de solides, d'une capacité ne dépassant pas 3 m3 (3 000 I), conçu pour une manutention mécanique et dont la mise à l'essai a prouvé qu'il résistait de manière satisfaisante aux contraintes produites lors de la manutention et du transport, qu'il serve une seule fois ou qu'il soit conçu pour des usages multiples.
  30. 30. • 2. RENSEIGNEMENTS SUR LA CARGAISON2. RENSEIGNEMENTS SUR LA CARGAISON Le capitaine devrait recevoir au moins les renseignements suivants :  .1 le nombre total de GRVS et la nature de la marchandise à charger; .2 les dimensions des GRVS; .3 la masse brute totale des GRVS; .4 des indications précisant si les GRVS doivent servir une seule fois ou sont conçus pour des usages multiples; et .5 le type de levage (si un ou plusieurs crocs doivent être utilisés).
  31. 31. 3. RECOMMANDATIONS3. RECOMMANDATIONS 3.1 Le navire le mieux adapté au transport des GRVS est un navire à larges écoutilles permettant de les déposer directement en position d'arrimage sans nécessiter un déplacement ultérieur. 3.2 Les espaces à cargaison devraient, si cela est possible dans la pratique, être de forme rectangulaire et ne pas présenter d'obstruction. 3.3 L'espace d'arrimage devrait être propre, sec et exempt d'hydrocarbures et de clous.
  32. 32. • 3.4 Lorsque les GRVS doivent être arrimés dans des parties latérales profondes de la cale, il faudrait s'assurer que des chariots élévateurs à fourche adaptés pour cette opération peuvent y accéder facilement et ont suffisamment d'espace pour manœuvrer. • 3.5 Lorsque les GRVS sont arrimés sous l'écoutille seulement, les parties latérales et les extrémités avant et arrière de l'espace à cargaison devraient être remplies avec d'autres cargaisons appropriées ou être bloquées de manière à ce que les GRVS soient adéquatement étayés.
  33. 33. 4. ARRIMAGE4. ARRIMAGE 4.1 II faudrait tenir compte, lors du chargement de GRVS, de la répartition typique des accélérations du navire. 4.2 En divisant la largeur du navire par celle d'un GRVS, on obtient le nombre de GRVS qu'il est possible d'arrimer en travers du navire et l'espace vide restant. Au cas où il resterait un vide, l'arrimage des GRVS devrait se faire depuis les deux bords vers le centre du navire, de manière à ce que tout vide se trouve au centre de l'écoutille.
  34. 34. 4.3 Les GRVS devraient être arrimés aussi près les uns des autres que possible et l'espace vide devrait être bloqué avec des cales.  4.4 L'arrimage des couches suivantes devrait se faire de la même manière, afin que les GRVS recouvrent entièrement ceux du dessous. S'il reste un vide à ce niveau, il devrait se trouver également au centre de l'écoutille et être bloqué avec des cales.
  35. 35. 4.5 Lorsque l'écoutille est suffisamment spacieuse pour permettre l'arrimage d'une autre couche de GRVS, il faudrait déterminer si les surbaux peuvent servir de parois. Dans la négative, des mesures devraient être prises pour empêcher les GRVS de riper vers l'espace libre dans les parties latérales. Autrement, les GRVS devraient être arrimés d'un surbau à l'autre. Dans les deux cas, l'éventuel vide devrait se trouver au centre et être bloqué par des cales.
  36. 36. 4.6 Le calage est nécessaire dans tous les cas pour empêcher que les GRVS ne ripent vers l'un ou l'autre bord et éviter que le navire ne donne de la bande par gros temps (figure 1).
  37. 37. 5. ASSUJETTISSEMENT5. ASSUJETTISSEMENT  5.1 Au cas où l'on n'utiliserait qu'une partie de l'entrepont ou de la cale inférieure pour l'arrimage des GRVS, on devrait prendre des mesures pour les empêcher de riper. On devrait, entre autres, placer des caillebotis ou des panneaux de contre-plaqué en nombre suffisant contre les GRVS, et assujettir ceux-ci avec des saisines métalliques de bord à bord.  5.2 II faudrait régulièrement inspecter les saisines métalliques et les panneaux de contre-plaqué utilisés pour l'assujettissement, notamment avant et après une période de gros temps et les resserrer au besoin.
  38. 38. ANNEXE 11ANNEXE 11
  39. 39. Directives gEnErales surDirectives gEnErales sur l'arrimage des grumes sous pontl'arrimage des grumes sous pont
  40. 40. 1. INTRODUCTION1. INTRODUCTION La présente annexe a pour objet de recommander des règles pratiques pour la sécurité de l'arrimage des grumes sous pont et d'autres mesures d'exploitation conçues en vue de garantir la sécurité du transport de ce type de cargaison.
  41. 41. 2. AVANT DE PROCEDER AU2. AVANT DE PROCEDER AU CHARGEMENTCHARGEMENT  .1 il faudrait déterminer la configuration de chaque espace à cargaison (longueur, largeur et profondeur), la capacité «balles» des différents espaces à cargaison, les diverses longueurs des grumes à charger, le volume moyen des grumes et la capacité des agrès à utiliser pour le chargement des grumes;  .2 à partir de ces renseignements, il faudrait établir un plan de préarrimage pour permettre l'utilisation maximale de l'espace disponible; meilleur est
  42. 42. 3 Les espaces à cargaison et l'équipement connexe devraient être examinés pour déterminer si l'état des éléments de structure, de la charpente et de l'équipement peut compromettre la sécurité du transport de la cargaison de grumes. Toute avarie découverte lors de cet examen devrait être dûment réparée; .4 il faudrait procéder à l'examen des crépines d'aspiration des cales afin de s'assurer qu'elles sont propres, efficaces et bien entretenues de façon à éviter que des débris ne pénètrent dans le circuit d'assèchement des cales; .5 les puisards d'assèchement ne devraient contenir aucun matériau étranger comme de l'écorce et des éclats de bois;
  43. 43. .6 il faudrait vérifier la capacité du circuit d'assèchement des cales. II est crucial pour la sécurité du navire que ce circuit soit bien entretenu et en bon état de fonctionnement. Une pompe d'assèchement portative d'une capacité et d'une hauteur de refoulement suffisantes offrira une garantie supplémentaire contre l'encrassement des tuyautages de cale;  .7 il faudrait installer un vaigrage latéral, des protecteurs de tuyautages, etc. pour protéger les éléments internes de la coque; et
  44. 44. .8 le capitaine devrait s'assurer que les manœuvres d'ouverture et de fermeture des clapets des citernes de ballast élevées sont dûment inscrites dans le livre de bord. Étant donné que ces citernes de ballast élevées sont nécessaires pour faciliter le chargement et compte tenu de la règle 22 1) de la Convention internationale de 1966 sur les lignes de charge qui prescrit l'installation d'un clapet blocable à vis sur les tuyautages de décharge à la mer par gravité, le capitaine devrait s'assurer que les clapets des citernes sont adéquatement contrôlés pour empêcher l'eau de revenir accidentellement dans ces citernes. Si ces citernes restent ouvertes à la mer, le navire pourrait prendre de la bande de manière apparemment inexplicable, ce qui pourrait faire
  45. 45. 3. PENDANT LES OPÉRATIONS DE CHARGEMENT3. PENDANT LES OPÉRATIONS DE CHARGEMENT  .1 chaque charge de grumes devrait être hissée à bord à très faible distance du navire afin d'en réduire au minimum les oscillations potentielles;  .2 il faudrait tenir compte des dommages qui pourraient être causés au navire et de la sécurité du personnel travaillant dans les espaces à cargaison. Les grumes ne devraient pas osciller lorsqu'on les abaisse dans l'espace à cargaison. II faudrait se servir, le cas échéant, du surbau d'écoutille pour supprimer toute oscillation des grumes, en faisant reposer
  46. 46. .3 il faudrait arrimer les grumes de manière compacte afin de supprimer les vides autant que cela est possible dans la pratique. La quantité des grumes arrimées sous pont et leur centre de gravité vertical détermineront le volume de cargaison qui peut être arrimé en sécurité sur le pont. Compte tenu de ce principe, les grumes les plus lourdes devraient être chargées en premier dans les espaces à cargaison;  .4 en règle générale, les grumes devraient être arrimées de manière compacte parallèlement à l'axe du navire, les plus longues étant placées vers l'avant et l'arrière de l'espace à cargaison. S'il reste un vide dans l'espace à cargaison entre les grumes placées à l'avant et les grumes placées à l'arrière, il faudrait le combler avec des grumes arrimées transversalement
  47. 47.  .5 lorsqu'on ne peut arrimer les grumes dans l'espace à cargaison que d'un seul tenant dans l'axe du navire, il faudrait combler tout vide restant à l'avant ou à l'arrière avec des grumes arrimées transversalement de manière à le remplir dans le sens de la largeur de l'espace à cargaison aussi complètement que la longueur des grumes le permet;  .6 les vides transversaux devraient être comblés au niveau de chaque couche au fur et à mesure que progresse le chargement;  .7 il faudrait disposer les grumes tête-bêche afin d'obtenir un arrimage plus régulier, sauf lorsqu'il y a un excès de tonture dans le double fond;
  48. 48. .8 il faudrait éviter dans toute la mesure possible d'obtenir une pyramide excessive de grumes. Si la largeur de l'espace à cargaison est supérieure à la largeur de l'écoutille, on peut éviter la formation d'une pyramide en faisant glisser vers les extrémités bâbord et tribord de l'espace à cargaison les grumes chargées parallèlement à l'axe du navire. On devrait ainsi faire glisser les grumes vers bâbord et tribord dès le début du processus de chargement (après avoir atteint une hauteur d'environ 2 m au-dessus du double fond) et continuer à le faire tout au long de l'opération de chargement;
  49. 49. .9 il peut être nécessaire d'utiliser un appareil de levage mobile pour manutentionner des grumes lourdes sous le pont à l'écart des écoutilles. Les poulies, palans et autres appareils de levage mobiles devraient être rattachés à des dispositifs adéquatement renforcés, comme des boulons ou des pitons à oeil prévus à cette fin. Toutefois, si l'on suit cette procédure, on devrait veiller à ne pas surcharger les agrès; .10 le personnel du navire devrait bien surveiller toute l'opération de chargement pour s'assurer que la structure n'a subi aucune avarie. Toute avarie qui affecte la navigabilité du navire devrait être réparée;
  50. 50. .11 lorsque les grumes arrivent à une hauteur d'environ un mètre au-dessous des surbaux d'écoutille transversaux à l'avant ou à l'arrière, il faudrait réduire les dimensions de la charge de grumes pour faciliter l'arrimage dans la zone restante; et .12 dans la partie délimitée par les surbaux d'écoutille, il faudrait arrimer de manière aussi compacte que possible jusqu'au maximum de la capacité disponible.
  51. 51. 4. Après le chargement,4. Après le chargement, il faudrait examiner minutieusement le navire pour vérifier l'état de sa structure. Les bouchains devraient être sondés pour s'assurer de l'étanchéité à l'eau du navire.
  52. 52. 5. AU COURS DU VOYAGE5. AU COURS DU VOYAGE .1 II faudrait vérifier à des intervalles réguliers l'angle d'inclinaison et la période de roulis du navire sur houle; .2 il faudrait conserver dans un endroit facile d'accès les coins d'arrimage, débris, marteaux et pompe portative dont on pourrait disposer; et
  53. 53. .3 le capitaine ou un officier responsable devrait veiller à ce que l'on puisse entrer en toute sécurité dans un espace à cargaison fermé  .3.1-en s'assurant que cet espace a été soigneusement ventilé de façon naturelle ou mécanique;  .3.2-en vérifiant la composition de l'atmosphère de l'espace à différents niveaux afin de détecter toute insuffisance d'oxygène et la présence de vapeurs nuisibles lorsque des appareils appropriés sont disponibles; et  .3.3-en exigeant que toute personne qui pénètre dans l'espace porte un appareil respiratoire, si on doute de
  54. 54. ANNEXE 12ANNEXE 12
  55. 55. SECURITE DE L’ARRIMAGE ET DESECURITE DE L’ARRIMAGE ET DE L’ASSUJETTISSEMENT DES UNITESL’ASSUJETTISSEMENT DES UNITES DE CHARGE.DE CHARGE.
  56. 56. • 1. INTRODUCTION1. INTRODUCTION 1.1 Dans le contexte de la présente annexe, unité de charge signifie que plusieurs colis sont : .1 placés ou gerbés et assujettis par des saisines, par une housse rétractable ou par d'autres moyens adéquats sur un plateau de chargement tel qu'une palette; ou .2 placés dans un emballage extérieur protecteur, tel qu'une palette-caisse; ou .3 assujettis ensemble de façon permanente par une élingue. Note : Les grands colis individuels, tels que les citernes ou récipients mobiles, les grands récipients pour vrac ou les conteneurs sont exemptés de l'application des recommandations
  57. 57. 2. RENSEIGNEMENTS SUR LA CARGAISON2. RENSEIGNEMENTS SUR LA CARGAISON 2.1 Le capitaine devrait recevoir au moins les renseignements suivants .1 le nombre total d'unités de charge et la nature des marchandises à charger; .2 le type de saisines ou de housses utilisées; .3 les dimensions de l'unité de charge exprimées en mètres; et .4 la masse brute de l'unité de charge exprimée en kilogrammes.
  58. 58. 3. RECOMMANDATIONS3. RECOMMANDATIONS  3.1 Les espaces à cargaison du navire dans lesquels doivent être arrimées les unités de charge devraient être propres, secs et exempts d'hydrocarbures et de graisse.  3.2 Les ponts, y compris les plafonds des citernes, devraient être plats et lisses sur toute leur surface.
  59. 59. 3.3 Les espaces à cargaison devraient de préférence être de forme rectangulaire, dans les plans horizontal et vertical. Les espaces à cargaison des cales avant ou des entreponts dont la forme est différente devraient être transformés de manière à avoir une forme rectangulaire tant dans le sens transversal que longitudinal au moyen de pièces de bois appropriées (figure 1).
  60. 60. 4. ARRIMAGE4. ARRIMAGE 4.1 II faudrait arrimer les unités de charge de manière à ce que le chargement puisse être assujetti sur tous les côtés, si besoin est. 4.2 II faudrait arrimer les unités de charge de manière à ne laisser aucun vide entre les charges et le bordé du navire afin d'éviter qu'elles ne se déplacent. 4.3Lorsque des unités de charge doivent être arrimées les unes au-dessus des autres, il faudrait prêter attention à la résistance de la palette ainsi qu'à la forme et à l'état des unités de charge. 4.4Des précautions devraient être prises pour éviter d'endommager les unités de charge si des
  61. 61. 5. ASSUJETTISSEMENT5. ASSUJETTISSEMENT II faudrait veiller à ce que les unités de charge soient arrimées en bloc et à ne laisser aucun vide entre elles.
  62. 62. 6. ASSUJETTISSEMENT LORSQUE LE6. ASSUJETTISSEMENT LORSQUE LE CHARGEMENT EST ARRIMÉ EN TRAVERS DUCHARGEMENT EST ARRIMÉ EN TRAVERS DU NAVIRENAVIRE  6.1 Lorsque des unités de charge sont arrimées dans une cale inférieure ou un entrepont contre une cloison de bord à bord, des caillebotis ou des panneaux de contre-plaqué devraient être placés verticalement contre les piles d'unités. Des saisines métalliques devraient être fixées de bord à bord pour serrer les caillebotis ou les panneaux de contre- plaqué contre le chargement. 6.2 En outre on peut faire passer des saisines métalliques à différents intervalles au-dessus du chargement, depuis la cloison jusqu'aux saisines
  63. 63. 7. ARRIMAGE DANS LA PARTIE LATÉRALE7. ARRIMAGE DANS LA PARTIE LATÉRALE D'UN ESPACE À CARGAISON AVEC DEUX CÔTÉSD'UN ESPACE À CARGAISON AVEC DEUX CÔTÉS LIBRESLIBRES  Lorsque des unités de charge sont arrimées dans l'extrémité arrière ou avant d'un espace à cargaison et qu'elles peuvent riper dans deux directions, il faudrait placer des caillebotis ou des panneaux de contre-plaqué verticalement contre les faces des piles d'unités sur les côtés non assujettis du chargement. Des saisines métalliques devraient être passées autour du chargement depuis l'extrémité latérale jusqu'à la cloison. Lorsque les saisines risquent d'endommager les unités de charge (en particulier aux coins du chargement), il faudrait
  64. 64. 8. ARRIMAGE LIBRE SUR TROIS CÔTÉS8. ARRIMAGE LIBRE SUR TROIS CÔTÉS Lorsque des unités de charge sont arrimées contre le bordé du navire de telle manière qu'elles peuvent riper dans trois directions, il faudrait placer des caillebotis ou des panneaux de contre-plaqué verticalement contre les faces des piles d'unités. II faudrait veiller particulièrement à ce qu'aux coins du chargement les unités de charge ne soient pas endommagées par les saisines. Avec des saisines métalliques placées à différentes hauteurs, il faudrait resserrer le chargement et les caillebotis ou panneaux de contre-plaqué placés contre lui (figure 2).
  65. 65. 9. GÉNÉRALITÉS9. GÉNÉRALITÉS  9.1 Au lieu de caillebotis ou de panneaux de contre-plaqué, on peut utiliser des étançons ou lattes en aluminium de résistance suffisante.  9.2 Au cours du voyage, il faudrait régulièrement inspecter les saisines métalliques et resserrer les câbles détendus si nécessaire. Il faudrait notamment vérifier les saisines après les périodes de gros temps et les resserrer au besoin.

×