Séminaire progression

154 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
154
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Séminaire progression

  1. 1. Progresser/faire progresser en tant qu’arbitre
  2. 2. Plan  Généralités sur la progression - Progresser, qu’est-ce que c’est ? Pourquoi ? - Identifier des besoins - Etablir des objectifs, un rythme et un suivi  Exemples d’axes de progression - Documents/Logiciels - Softskills - Astuces  Comment faire progresser quelqu’un - Analyse préalable - Suivi - Feedback - Les écueils à éviter
  3. 3. Définition de progresser  = évoluer dans un sens favorable (pas très concret)  S’améliorer en acquérant un savoir et/ou un savoir-faire. Progresser passe donc par une acquisition d’information sur ce qu’il faut faire (et comment), mais aussi sur ce qu’il ne faut pas faire !
  4. 4. Acquisition de l’information  3 étapes : - A ) Recevoir l’information - B ) Comprendre l’information - C ) Mettre en pratique l’information Exemple : - Lire un paragraphe de règles - Comprendre comment il s’applique - Rendre un ruling
  5. 5. Progresser de manière active Plutôt que d’attendre de recevoir l’information, la rechercher : cela implique d’effectuer une véritable démarche. Pourquoi faire cette démarche :  Passage de niveau  Elargir son champ d’action (tournois, rôles)  Eduquer les joueurs/arbitres  Se sentir plus à l’aise Dans tous les cas, il faut savoir pourquoi on le veut.
  6. 6. Analyser ses besoins  Au début de la démarche, identifier les axes de progressions. Généralement, ce sont : - Les domaines où vous êtes peu confiants - Les domaine que vous ne connaissez pas - Les domaines où vous êtes faibles (attention, vous n’êtes pas forcément conscient de vos faiblesses) Exemple fréquent : mauvais relationnel
  7. 7. L’idéal : faire un point  En vous appuyant sur : - Votre expérience pratique - Votre ressenti - Les reviews écrites par et sur vous - Les avis extérieurs (n’hésitez pas à solliciter spécifiquement d’autres arbitres)  A ce stade, il peut être intéressant de trouver un mentor et/ou d’écrire une self-review pour pouvoir suivre vos progrès par la suite.
  8. 8. Se fixer des objectifs, un rythme et un suivi  Pour certains domaines dont le périmètre est bien défini (exemples : Comprules, IPG), il est possible de s’astreindre à un rythme et de checker sa progression. Exemple : un paragraphe de règles par jour, un test d’entraînement par semaine.  Pour d’autres, le travail est moins régulier et les progrès, difficiles à mesurer, seront surtout suivi via d’autres arbitres (reviews, avis). Exemple : gérer un tournoi
  9. 9. 1. Les documents : règles A) Lire les Comprules (Soyez sélectifs, à l’intérieur même des règles, vous avez des faiblesses à identifier) B) Les comprendre - Les Judges Classes (Wiki Judge) - Cranial Insertion et autres blogs/sites - Trouver des exemples pour chaque § C) Les appliquer : - Rendre des rulings - Suivre des forums de règles - Faire des entraînements
  10. 10. I. Les documents : IPG, JaR et MTR A) Lecture. Dans le cadre de l’IPG, il est conseillé de lire l’ensemble du document ! B) Comprendre ce qui est écrit. - Poser des questions (L2+) - Articles C) Appliquer ce qui est écrit - Arbitrer/organiser des tournois - Tests judge center
  11. 11. 1. WER et DCIReporter A) Aide des logiciels B) Articles sur le sujet C) La pratique : - Sur un tournoi - Dans le vide - Ne pas hésiter à manipuler les fichiers - Contrairement aux règles, ne pas hésiter à se former tout de suite aux fonctionnalités avancées. Exemple : raccourcis clavier de saisie des résultats sur DCI Reporter
  12. 12. 2. L’anglais A) Les livres scolaires (vocabulaire, conjugaison), aide de personnes B) Les livres scolaires (grammaire, fonctionnement global), aide de personnes C) La pratique - Fréquenter des étrangers/voyager - Lire des livres/Voir des séries en anglais - S’obliger sur des tournois internationaux à interagir avec des non francophones
  13. 13. 2. La logistique/le management A) Il n’y a pas de règles « écrites » B) Observer autres arbitres. Il est très difficile de percevoir les bonnes choses mais aisé de voir les choses à ne pas faire. Ne pas hésiter à poser des questions. C) Pratiquer : - En tournoi - Exercice de listing des tâches - Exercice de construction de staff/répartition des tâches
  14. 14. 2. Le leadership/le mentoring et le relationnel en général A) Il n’y a pas de règles « écrites » B) Quelques articles : - Feu Judge center/Wiki judge - Le cadre professionnel - L’observation d’autres arbitres C) L’application : - Le cadre professionnel/la vraie vie - Le tournoi/L’entre tournois
  15. 15. Trucs et astuces  Multiplier les types d’expériences/moyens de progresser (plus efficace) et les avis extérieurs (évitent de prendre de mauvaises habitudes)  Développer son sens critique mais aussi accepter de se remettre en question  Avancer à son rythme et par étapes. Chaque chose en son temps. Exemple : la déviation  Suivre/Evaluer sa progression (review, mentor)  Ne pas avoir peur de se lancer. C’est en forgeant qu’on devient forgeron.
  16. 16. Faire progresser quelqu’un : avant  Analyser les besoins du mentoré - Dialogue - Observation - Reviews - Avis d’autres arbitres (attention à ne pas avoir d’idées préconçues)  Orienter (cf. axes de progressions) mais aussi vers les bonnes personnes (proximité, niveau, spécialité, temps disponible, pédagogie…)
  17. 17. Faire progresser quelqu’un : suivi  Rester en contact. L’important n’est pas le moyen ni la durée mais le rythme Exemple : téléphone/mail toutes les deux semaines  Analyser l’avancée de la progression - Dialogue - Observation - Reviews - Avis d’autres arbitres  Adapter les méthodes en fonction des résultats
  18. 18. Faire progresser quelqu’un : l’interaction mentor/mentoré  Donner du feedback : - La review - La discussion Exemple : debrief après tournoi - Adapter à la personne : diplomatie/choc - N’oubliez pas de pointer du doigt les bons éléments - Eventuellement recourir à d’autres personnes en cas de mentoré peu enclin à voir certaines choses  Savoir passer la main, briefer un éventuel nouveau mentor.
  19. 19. Les écueils à éviter  Vous pouvez donner envie de progresser mais vous ne pouvez pas générer la motivation chez quelqu’un qui n’est pas motivé. (Si un mentoré ne suit pas, ce n’est pas forcément un échec).  Connaître ses capacités (on apprend pas ce qu’on ne connaît pas). Attention, le mentoring n’est pas une question de niveau !

×