GroupeOfficeChérifienDes
Phosphates
Rapport de stage
Service : Atelier centrale électrique
Cij/lm/ne
Encadre par : Mr M.CH...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 2
El Jadida
2009
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 3
Préface
Dans le but de permettre au stag...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 4
Je tiens à remercier personnellement tou...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 5
Table des matières
Préface
Remerciements...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 6
5. Câbles d’alimentation ………………………………………...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 7
Rigueur et responsabilité sont les maitr...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 8
 5.0000.000 tonne de PO5 provenant de K...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 9
*Début de l’extraction du phosphate à Bo...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 10
*Ouverture d’un troisième centre de pro...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 11
Effectif en personnel (2004).
19.551 ag...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 12
 Extinction
Attaquer le feu à la base ...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 13
Bois, Charbon,
Caoutchouc,
Végétaux, pa...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 14
Partie a protégé
les risques
Equipement...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 15
Il faut apporter un soin particulier à ...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 16
L'utilisation de ces produits demande u...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 17
de pouvoir travailler sans fatigue supp...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 18
les domaines de l’environnement sont un...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 19
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 20
Chapitre 2. Sujet de stage
2.1 Sujet de...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 21
Moteur asynchrone triphasé
2.2. Constit...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 22
1.2. Rotor = induit
Le rotor n’est reli...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 23
1.5. Entrefer
L’entrefer est l’espace e...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 24
3.3. Caractéristique mécanique Tu = f(n...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 25
Avec un branchement en étoile, la tensi...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 26
4. Démarrage de moteur
Étoile - triangl...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 27
Pa 3UIcosU ...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 28
Ces pertes représentent la différence e...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 29
En simplifiant:
Pa0 pc (les pertes jo...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 30
 Manque graisse pour les roulements.
...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 31
Principe de la mesure
• La borne plus (...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 32
absolue la mise sous tension d’un moteu...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 33
La résistance de chaque enroulement du ...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 34
Correction de la résistance d'isolement...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 35
9-La révision des moteurs électriques.
...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 36
 Fer à souder.
12. Les étapes de rebob...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 37
1-Décrassage :
Le décrassage consiste à...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 38
2. Etuvage:
L’étuvage du moteur électri...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 39
On programme le nombre de spire dans le...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 40
Quand on fini de placer les bobines dan...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 41
Afin de terminer le branchement on atta...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 42
8. Essai du champ tournant :
L’essai du...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 43
12.3 Schéma paronamique du moteur élect...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 44
Chapitre 3. Proposition et suggestion
1...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 45
 Equilibreur dynamique de rotor
 Test...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 46
Indice de température
Stabilité thermo-...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 47
 DESCABOND HS-180 grade 2
Fils de cuiv...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 48
Électrodomestiques, toutes machines éle...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 49
Gaine tressée en fibre de verre, imprég...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 50
Température de pointe : 290°C
Auto-exti...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 51
5. Câbles d’alimentation :
Société : DE...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 52
Caractéristiques techniques
Tension nom...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 53
 ANALYSE VIBRATOIRE
Le principe de l'a...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 54
 ANALYSE THERMOGRAPHIE
Utiliser la the...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 55
 EQUILIBRAGE DYNAMIQUE :
FDR MT dispos...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 56
Distance d'outillage d'enroulement : 21...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 57
 Le système MFM :
MFM : est conçu pour...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 58
 Le système VBS :
Consiste à insérer u...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 59
La fonction principale du CT 300 est la...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 60
Spécification :
[1] Unité de commande e...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 61
[6] 2 systèmes de mesure de carburant s...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 62
0...900°C
- consommation de carburant: ...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 63
8-Modélisation et mise en équation.
Ess...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 64
On calcule alors directement :


Essa...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 65


Caractéristiques électromécaniques
...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 66
Pendant ma période de stage dans l’atel...
Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques
YOUNES BOUAIBA 67
Le stage effectué au sein de l’O.C.P ét...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport de stage Ocp eljadida

17 667 vues

Publié le

Rapport de stage

0 commentaire
7 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
17 667
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
715
Actions
Partages
0
Téléchargements
646
Commentaires
0
J’aime
7
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport de stage Ocp eljadida

  1. 1. GroupeOfficeChérifienDes Phosphates Rapport de stage Service : Atelier centrale électrique Cij/lm/ne Encadre par : Mr M.CHARTOUF Réalise par : Mr YOUNES BOUAIBA
  2. 2. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 2 El Jadida 2009
  3. 3. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 3 Préface Dans le but de permettre au stagiaire de prendre contact avec sa prochaine mission, de tester ses possibilités d’adaptation personnelle et de mettre en application toute les connaissances acquises lors de sa formation, on doit chercher le complément pratique de la théorie dans le monde du travail. Mon stage a eu lieu au sein de l’atelier électrique central qui a comme activité principale la réparation de machines électrique telles que les moteurs, transformateurs ……. Dans ce rapport j’essaierai de donner un aperçu général sur ce service, l’o.c.p. et réaliser mon sujet de stage : l’amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques Présentation de mon établissement : L'Université électrotechnique de St. Petersbourg (ETU) est une des plus vieille universités techniques de Russie, le 16 septembre 1886 par décret de l'Empereur Alexander III ETU a été ouverte. L'Université mène des recherches et des activités éducatives dans le domaine de l'ingénierie radio et des télécommunications, de contrôle de processus, de l'ingénierie et la technologie de l'information, électrotechnique, génie biomédical, les relations publiques, de gestion et de la linguistique… Parmi les diplômés de «LETI» - lauréat du prix Nobel Zhores Alferov Ivanovich. Actuellement Zhores Ivanovich est un prof. À l'université.
  4. 4. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 4 Je tiens à remercier personnellement toutes les personne qui ont participé de prés et de loin a l élaboration ce rapport, notamment Monsieur: M.Chartouf qui m’accordé ce stage au sein de L’OCP, Monsieur DOUAM chef d’atelier qui m'a encadré durant ce stage. Ainsi Monsieur EL YAZIDI Sans oublier Monsieur ELOUALIDI, GUENNI, KEBBAJ, EZZABI, KADDIR, BOKHO, RADWANE, TARIK, SALAH et BELLALI pour leurs soutiens, et leurs compréhensions. Ainsi je remercie mes professeurs à l’université de l’électrotechnique de Saint-Pétersbourg (leti). Ce stage m’a permis de compléter mes connaissances théoriques et pratiques requise durant mes études supérieurs a l’université d’électrotechniques de Saint-Pétersbourg.
  5. 5. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 5 Table des matières Préface Remerciements Chapitre 1 : Présentation de groupe OCP ......................... 5 1.1 Le groupe OCP en bref .....................................................................................................................................5 1.2 Présentation de pole chimie .............................................................................................................................6 1.3Historique ................................................................................................................................................................7 1.4 Effectifs de group OCP ..............................................................................................................................10 1.5 La sécurité a OCP ............................................................................................................................................11 1.6 Politique de l’environnement ……......................................................................................................16 1.7 Organigramme d’OCP ………………………………………………………………………………………………………………………17 Chapitre 2. Sujet de stage ………………………………………………………………18 2.1 Sujet de stage …………………………………………………………………………………………………………………………….…18 2.2. Constitution et principe de fonctionnement de MAT……………………………………………………………19 3 Caractéristiques à vide et en charge …………………………….………………………………………………………….21 4. Démarrage de moteur…………………………………………………………………………………………………………………..…24 5. Bilan des puissances………………………………………………………………………………………………………………..….…..24 6. Point de fonctionnement du moteur en charge………………………………………………………………………....26 7. Les causes probables de défaillance des moteurs électriques:………………………………………………28 8. Contrôle d’un moteur asynchrone triphasé……………………………………………………………………………….…28 9-La révision des moteurs électriques………………………………………………………………………….…………………33 10. L’outillage utilisé pour chaque opération :……………………………………………………………………………....…33 11. Les étapes de rebobinages effectuant à l’atelier de certain Moteur Asynchrones triphasées……………....................................................................................................................................…34 Chapitre 3. Proposition et suggestion……………………………………..……..……42 1. Remarque…………………………………………………………………………………………………………………….……….…42 2. Les Fils de bobinage……………………………………………………………………………………………………….….…43 3. Gaines isolantes…………………………………………………………………………………………………….………………45 4. les roulements …………………………………………………………………………………………………………………..…48
  6. 6. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 6 5. Câbles d’alimentation …………………………………………………………………………………………………..…….49 6. Equipements propose: ……………………………………………………………………………………………..………..50 7. Banc d’essai pour moteur………………………………………………………………………………………………..….56 8. Modélisation et mise en équation…………………………………………………………..…………………………61 Les travaux effectués Conclusion Chapitre 1 : Présentation de groupe OCP 1.1 Le groupe OCP en bref Premier exportateur mondial de phosphate sous toutes ses formes. Opérateur international qui rayonne sur les cinq continents. Le Groupe Office Chérifien des Phosphates opère dans l’extraction, le traitement, la valorisation et la commercialisation de phosphate et de ses produits dérivés. Moteur de l’économie nationale, le groupe O.C.P joue pleinement son rôle d’entreprise citoyenne. Cette volonté se traduit, en effet, par la promotion de nombreuses initiatives, notamment en faveur du développement régional et de la création d’entreprises. Et tout en poursuivant la consolidation de ses positions traditionnelles, le groupe O.C.P ne cesse de développer ses capacités d’adaptation, de flexibilité et d’anticipation pour mieux servir ses clients.
  7. 7. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 7 Rigueur et responsabilité sont les maitre-mots de la famille phosphatière. Ses hommes et femmes sont fermement engagés dans l’amélioration continue de la qualité des produits O.C.P et dans le maintien d’un niveau élevé en matière de sécurité et de protection de l’environnement. 1.2 Présentation de pole chimie Dans ce complexe on distingue 3 usines principales : (Indo-Maroc Acide phosphorique) démarré en 1999 en partenariat avec le groupe Birla (Inde).il est pour produire l’acide phosphorique. (Euro-Maroc-Phosphore) aussi démarré en 1999 dans le but de produire l’acide phosphorique purifié (62%) en partenariat avec la Belgique et l’allemande. Permet de produire annuellement 1.400.00 tonne de PO5 sous forme acide phosphorique nécessitant la transformation d’environ :
  8. 8. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 8  5.0000.000 tonne de PO5 provenant de Khouribga  1.400.000 tonne de souffre importé. La 2/3 de cette production peut être transformé localement en engrais DAP.MAP. Le Maroc phosphore contient 4 unités de production :  Unité de production d’acide phosphorique constitué de 8 lignes.  Unité de production d’énergie électrique et de la vapeur MP.  Unité de production d’acide sulfurique constitué de 6 lignes.  Unité de production d’engrais à 4 lignes de production. Est la fenêtre du pôle au monde, il utilise la plupart des quais pour ses opérations d’import-export. L’office importe principalement le souffre, l’ammoniaque (NH3) et il export le phosphate, l’acide phosphorique concentré et purifié. Aussi le port contient un hangar de stockage du souffre solide, deux bacs pour stockage d’ammoniaques, une station de fusion et de filtration de souffre.
  9. 9. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 9 *Début de l’extraction du phosphate à Boujniba dans la zone de Khouribga (1mars1921). *Ouverture d’un nouveau centre de production de phosphate : centre de Youssoufia. *Mise en ouvre de la méthode d’extraction en découverte à khoubriga (1952). *Création d’un centre de formation professionnelle à Khouribga (1958). *Création par la suite d’autres unités formation : Ecole de maîtrise de Boujniba (1965)… *Développement de la mécanisation du souterrain à Youssoufia. * Démarrage de Maroc Chimie à Safi, pour la fabrication des dérivés phosphatés : acide phosphorique et engrais (1965). *Création du groupe OCP, structure organisationnelle inétgrant l’OCP et ses entreprise filiales (1975). * Démarrage de nouvelles unités de valorisation à Safi : Maroc Chimie2 et Maroc phosphore1 (1976) ; puis, Maroc phosphore2 en 1981.
  10. 10. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 10 *Ouverture d’un troisième centre de production en découverte le centre de Benguérir (1979). * Partenariat industriel en Belgique : Prayon (1981). *Démarrage d’un nouveau site de Jorf Lasfar, avec Maroc phosphore (1986). *Démarrage unité de flottation de phosphate à Khouribga. *Partenariat industriel en Inde : PPL (2002).
  11. 11. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 11 Effectif en personnel (2004). 19.551 agents dont 850 ingénieurs et assimilés Répartition des effectifs :
  12. 12. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 12  Extinction Attaquer le feu à la base des flammes avec l’extincteur approprié le plus proche. Classe de feu Nature de feu Agent extincteur, moyen d'extinction A Feux secs (matériaux solides) - eau - eau pulvérisée avec
  13. 13. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 13 Bois, Charbon, Caoutchouc, Végétaux, papier, carton, Textiles. additif - poudre polyvalente - mousses B Feux gras (Liquides ou Solides liquéfiables) Hydrocarbures, alcools, essence, fioul, goudron, graisse, peintures, vernis, etc. - eau pulvérisée avec additif - poudre polyvalente BC/ABC - CO2 (dioxyde de carbone) - mousses C Feux de " GAZ " Butane, propane, méthane, acétylène... - poudre polyvalente BC/ABC - CO2 D Feux de métaux Aluminium, Magnésium, Sodium, Potassium, Lithium, Calcium ... - extincteurs spéciaux - Sable sec, graphite, Huiles lourdes Les équipements de protections individuelles:
  14. 14. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 14 Partie a protégé les risques Equipements nécessaires. Le corps Poussière Les vêtements de travail : blouse, combinaison. les mains Coupures, brûlures les gants en cuir les pieds chutes d’objets chocs, brûlure objets pointus Chaussures bottes. -sur les feux d’origine électrique, il faut employer de préférence les extincteurs à CO2. La Sécurité dans l'atelier : L'atelier est incontestablement un local à risque, d'une part parce que les outils manuels ou électriques peuvent occasionner des blessures mais également parce qu'il s'agit d'un lieu qui rassemble des produits chimiques dangereux ou inflammables, des appareils produisant une flamme (chalumeaux, lampes à souder), des machines raccordées au compteur électrique. Pour travailler en toute sécurité, il faut prendre un certain nombre de précautions et respecter scrupuleusement les types de branchement et les modes d'emploi des machines-outils ou électroportatives, préconisés par les fabricants.
  15. 15. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 15 Il faut apporter un soin particulier à l'installation électrique, en particulier à la section des conducteurs qui doit permettre une puissance suffisante sans risque de surcharge des circuits. La sécurité concerne aussi le stockage des matières dangereuses et inflammables. Il faut en effet s'attacher à la protection contre les incendies (stockage approprié, rangement, extincteur). La sécurité concerne également la protection corporelle de l'utilisateur : gants, lunettes, chaussures, vêtements spéciaux. Installation électrique Il faut éviter le plus possible l'utilisation des prolongateurs dans les ateliers. Les câbles électriques traînant à terre ou sur l'établi constituent en effet l'une des principales causes d'accident, en particulier lors de l'utilisation de l'outillage électrique. Le sol est bien souvent mouillé, ce qui peut provoquer des risques d'électrocution ; il arrive souvent que les câbles soient endommagés par un outil manuel ou électrique, ce qui est source de courts-circuits. Il convient donc de placer un nombre suffisant de socles de prise en différents points de l'atelier et, en particulier, à proximité de l'établi. La sécurité est meilleure lorsque les câbles électriques circulent en hauteur, c'est pourquoi on conseille la pose de goulottes d'atelier dans lesquelles on fait passer les différents câbles. Ce système permet de monter une série de socles de prises encastrées dans la goulotte, au-dessus de l'établi. Il est bien sûr, toujours préférable de raccorder les appareils à une prise Confort avec conducteur de protection et obturateur d’alvéoles. Cependant, la double isolation des outils électroportatifs permet de les brancher sur une prise sans terre. Les câbles souples, multiconducteurs, simplement fixés au mur sont déconseillés: ils sont trop vulnérables aux chocs (en taillables par la lame d'un outil). Ne surchargez pas les circuits. Si l'atelier est équipé de plusieurs machines électriques, il faut utiliser plusieurs circuits, à partir du compteur. Protégez l'installation électrique de l'atelier par un disjoncteur. Prenez soin de couper l'alimentation chaque fois que vous quittez les lieux. Protection contre le feu Le stockage de produits inflammables (white-spirit ou acétone par exemple) dans un local où l'on est amené à utiliser une flamme vive (chalumeau) impose une grande vigilance. Placez tous les produits inflammables dans une armoire fermée et passez une rapide inspection avant d'entreprendre les travaux de soudure.
  16. 16. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 16 L'utilisation de ces produits demande un rebouchage immédiat de leur contenant, sitôt leur utilisation terminée, tant pour limiter leur évaporation, généralement nocive, que leur renversement aux conséquences souvent désastreuses. La présence d'un extincteur dans l'atelier est obligatoire. Un extincteur à poudre de classes A-B-C (2 kg de poudre) convient parfaitement. Il est utilisable sur tous les types de feux, y compris électriques. Fixez-le au mur dans un endroit accessible, de préférence près de la porte. La protection contre l'incendie peut être complétée par un système de détection ; on trouve de nombreux types de détecteurs : De flammes, De chaleur, De fumée. Ces appareils qui produisent une alarme stridente, fonctionnent sur piles longue durée. Protection du corps Habituez-vous à travailler avec des gants de protection chaque fois que c'est possible. Ces gants, en peau ou en matière plastique protègent les mains contre les coups, mais aussi contre les produits corrosifs et les décharges électriques. Leur utilisation est obligatoire pour la manipulation de produits dangereux : acides, solvants. Chaque fois que vous meulez ou que vous poncez, portez des lunettes de protection ; les blessures aux yeux sont en effet souvent très graves et la projection de limaille de fer dans l'œil est un des accidents les plus fréquents en bricolage. Pour manipuler des objets ou des outils pesants, portez des chaussures de sécurité avec coquille d'acier protégeant le pied. Placez une trousse de secours dans l'atelier pour soigner les petites blessures. Placez-la dans un endroit accessible et veillez à renouveler son contenu. Il est également très important
  17. 17. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 17 de pouvoir travailler sans fatigue supplémentaire ; la hauteur des différentes machines doit être bien calculée en fonction de son utilisateur. Consigne de sécurité:  Chaque agent doit veiller à la propreté de ses vêtements de travail.  Veiller à l’ordre et la propreté de votre atelier.  Ne pas jeter les ordures n’ importe où, les mettre dans les poubelles.  Les repas doivent être rangés, au réfectoire et non pas à votre poste de travail.  Laver toujours vos mains avant des prendre vos repas même si vous travaillez avec les gants.  Les vêtements de travail et les équipements de protection individuelle doivent être personnels.  Vérifier vos vêtements avant de la partie et surtout les chaussures. en cas d'incendie  agir vite mais tout en gardant son calme,  donner l'alerte et appeler ou faire appeler les sapeurs-pompiers  utiliser les moyens de secours appropriés dont dispose l'établissement  couper l'électricité et le gaz et fermer portes et fenêtres  attaquer le feu à la base des flammes mais en restant dans le sens du courant d'air,  couper l'électricité et le gaz et fermer portes et fenêtre  utiliser les moyens de secours appropiés dont dispose l'établissement  accueillir et guider les pompiers à leur arrivée  donner au directeur des secours les indications sur d'éventuelles personnes disparues,  assister les personnes handicapées ou choquées. Le programme de gestion de l’environnement à l’OCP, est exemplaire au Maroc. Les normes et les valeurs limites qui sont respectées par l’OCP dans tous
  18. 18. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 18 les domaines de l’environnement sont une synthèse des normes européennes les plus contraignantes. Ce vaste programme, couvre tous les secteurs qui touchent la protection de l’environnement :  le suivi et le contrôle des émissions des cheminées.  Le suivi de qualité de l’air ambiant.  La gestion des déchets solides.  La gestion contrôlée des produits chimiques.  Le suivi de la qualité des eaux souterrains, usées et marines.  Contrôle de niveau bruit.
  19. 19. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 19
  20. 20. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 20 Chapitre 2. Sujet de stage 2.1 Sujet de stage Dans le cadre de l’amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques Les travaux demandes de : - standardiser les modes opératoires de révision et de rebobinage selon les normes - faire l inventaire du matériel utilise pour la réparation - analyser la qualité des pièces de rechange utilisées - citer les différentes normes qui régissent les essais sur les moteurs électriques.
  21. 21. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 21 Moteur asynchrone triphasé 2.2. Constitution et principe de fonctionnement 1.1. Stator = inducteur Il est constitué de trois enroulements (bobines) parcourus par des courants alternatifs triphasés et possède p paires de pôles. Champ tournant Les courants alternatifs dans le stator créent un champ magnétique B 1 tournant à la pulsation de synchronisme : s     s: vitesse synchrone de rotation du champ tournant en rad.s-1. : pulsation des courants alternatifs en rad.s-1. = 2..f p : nombre de paires de pôles.
  22. 22. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 22 1.2. Rotor = induit Le rotor n’est relié à aucune alimentation. Il tourne à la vitesse de rotation ! Rotor à cage d’écureuil Il est constitué de barres conductrices très souvent en aluminium. Les extrémités de ces barres sont réunies par deux couronnes également conductrices. On dit que le rotor est en court-circuit. Sa résistance électrique est très faible. Schéma de principe d’une cage d’écureuil 1.3. Rotor bobiné Les tôles de ce rotor sont munies d’encoches où sont placés des conducteurs formant des bobinages. On peut accéder à ces bobinages par l’intermédiaire de trois bagues et trois balais. Ce dispositif permet de modifier les propriétés électromécaniques du moteur. 1.4. Courants induits Des courants induits circulent dans le rotor.
  23. 23. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 23 1.5. Entrefer L’entrefer est l’espace entre le stator et le rotor. 1.6. Glissement Le rotor tourne à la vitesse ! Plus petite que la vitesse de synchronisme !s. On dit que le rotor «"glisse"» par rapport au champ tournant. Ce glissement g va dépendre de la charge. g  𝑛 𝑠 −𝑛 𝑛 𝑠  Ω 𝑠 −Ω Ω 𝑠 ns : vitesse de rotation de synchronisme du champ tournant (tr.s-1). n : vitesse de rotation du rotor (trs.s-1). ΩS = 2nS (rad.s-1) et Ω = 2n (rad.s-1) 2. Symboles 3. Caractéristiques 3.1. Fonctionnement à vide A vide le moteur n’entraîne pas de charge. Conséquence : le glissement est nul est le moteur tourne à la vitesse de synchronisme. A vide": g 0 et donc n0 nS Autres observations : - le facteur de puissance à vide est très faible (<0,2) et le courant absorbée reste fort (P est petit et Q est grand).On parle alors de courant réactif ou magnétisant (ils servent à créer le champ magnétique). 3.2. Fonctionnement en charge Le moteur fournit maintenant de la puissance active, le stator appelle un courant actif. Remarque : le moteur asynchrone est capable de démarrer en charge.
  24. 24. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 24 3.3. Caractéristique mécanique Tu = f(n)  Branchement du moteur : Le branchement des bobines sur le réseau se fait au niveau de la plaque à borne située sur le dessus du moteur. On dispose ainsi de 6 connexions, un pour chacune des extrémités des trois bobines. Les bornes sont reliées aux bobines selon le schéma ci contre Il y a deux possibilités de branchement du moteur au réseau électrique triphasé. Le montage en étoile et le montage en triangle.
  25. 25. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 25 Avec un branchement en étoile, la tension aux bornes de chacune des bobines est d'environ 230V. Dans le montage en triangle, chacune des bobines est alimentée avec la tension nominale du réseau.
  26. 26. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 26 4. Démarrage de moteur Étoile - triangle Cette méthode consiste à diminuer, le temps du démarrage, la tension d’alimentation. Montage étoile : La tension aux bornes d’un enroulement est plus faible que la tension entre phase du réseau. U’ = U / 3 Montage triangle : U’ = U La tension aux bornes d’un enroulement est plus faible en étoile qu’en triangle. 4.2. Démarrage par autotransformateur On augmente progressivement la tension aux bornes des phases du moteur à l’aide d’un autotransformateur triphasé. 5. Bilan des puissances. 5.1. Puissance électrique absorbée : Pa
  27. 27. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 27 Pa 3UIcosU : tension entre deux bornes du moteur I : courant en ligne 5.2. Pertes par effet joule au stator : pj pjs 3/2). RI2 R : résistance entre deux bornes du stator 5.3. Pertes fer au stator : pfs Elles ne dépendent que de la tension U et de la fréquence f et sont donc constantes si le moteur est couplé au réseau. 5.4. Puissance transmise : Ptr Ptr Pa pjs pfs C’est la puissance que reçoit le rotor. 5.5. Moment du couple électromagnétique : Tem Les forces qui s’exercent sur les conducteurs du rotor tournent à la vitesse ΩS : elles glissent sur le rotor qui, lui, ne tourne qu’à la vitesse Ω. L’action de l’ensemble des forces électromagnétiques se réduit à un couple électromagnétique résultant de moment Tem. Tem Ptr / S Tem (N.m) Ptr (W) ΩS (rad.s-1) 5.6. Puissance mécanique totale : PM Le couple électromagnétique de moment Tem entraîne le rotor à la vitesse Ω. Il lui communique donc la puissance mécanique totale PM. PM Temsoit PM TemPtr Ω Ω 𝑠 = Ptr(1g) PM Ptr(1 g) Cette puissance comprend la puissance utile et les pertes mécaniques 5.7. Pertes par effet joule et pertes dans le fer au rotor : pjr et pfr
  28. 28. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 28 Ces pertes représentent la différence entre Ptr et PM. Elles sont dues aux courants induits. Elles ne sont pas mesurables car le rotor est court-circuité. On les calcule. Donc : pjr pfr Ptr PM Ptr Ptr(1 g) gPtr pjr gPtr Les pertes fer du rotor sont négligeables 5.8. Pertes mécaniques : pm pm Pu PM La vitesse de rotation variant peu en marche normale, ces pertes sont pratiquement constantes. 5.9. Pertes «collectives» : pc Ces pertes ne dépendent que de U, f et n. Comme ces grandeurs sont généralement constantes,les pertes fer au stator et les pertes mécaniques le sont aussi. pc pfs pm On définit le couple de perte": Tp= pc ∕ S Le couple de perte est une grandeur constante quelle que soit la vitesse et la charge de la machine 5.10. Puissance utile : Pu Puissance utile : Pu PM pm Couple utile : Tu Pu /  Rendement : Pu/Pa 5.11. Bilan des puissances à vide Le bilan total, quelque soit la situation, est: Pa Pu pjs p jr pc A vide: Tu 0 Pu 0 g 0 p jr 0 Pa0 3UI0 cos0 pjs0 3/2)*RI0 2 pc à vide pc en charge Bilan à vide: Pa0 pjs0 pc
  29. 29. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 29 En simplifiant: Pa0 pc (les pertes joules à vide sont négligeables) Un essai à vide permettra de déterminer les pertes collectives. 6. Point de fonctionnement du moteur en charge C’est le point d’intersection des Caractéristiques T = f(n) du moteur et de la Charge. Tu : couple utile du moteur Tr : couple résistant La courbe du couple résistant dépend de la Charge. 6.1 Méthode de résolution graphique Tracer à l’échelle sur du papier millimétré les deux caractéristiques et relever les coordonnées du point d’intersection. 6.2 Méthode de résolution par le calcul Il faut résoudre: Tu Tr soit : a.n b Tr Exemple: Cas d’une charge ayant un couple résistant proportionnel au carré de la vitesse. Tr c.n2 Tu Tr  a.n b c.n2 Finalement, il faut résoudre une équation du second degré: c.n2 a.n b 0 Une solution sur les deux trouvées sera la bonne. 7-Les causes probables de défaillance des moteurs électriques:  Blockage du rotor  Manque phase.
  30. 30. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 30  Manque graisse pour les roulements.  Surcharge.  Défaillance des roulements.  Arbre usé.  Mauvaise isolement (pénétration d’un liquide.)  Mauvaise refroidissement du moteur. (ventilateur usé).  Mauvais alignement du rotor. 8. Contrôle d’un moteur asynchrone triphasé Le contrôle d’un moteur asynchrone triphasé se décompose en deux parties. 8.1 Contrôle mécanique • Aspect extérieur (contrôle visuel : ventilateur, capot, peinture, etc.) • Etat des roulements (à billes ou à rouleaux) ou des paliers. Le rotor doit tourner librement. • Etats des flasques et en particulier les flasques en aluminium. • Rectitude de l’arbre. • Etat de la rainure du côté accouplement et de la clavette. • Etat de la boite à bornes (joint, visserie, Presse étoupe.) Note : Avant mise en service des moteurs dont la puissance est supérieure à 100kW ôter la vis de blocage de l’arbre moteur. 8.2 Contrôle électrique Avant la première mise en service d’un moteur électrique, ou après une longue période d’immobilisation (moteur neuf ou réparé mis en stock magasin), il convient de contrôler sur le plan électrique l’isolement du moteur afin d’éviter tout risque de court-circuit lors de la mise sous tension. 8.2.1 Mesure d’isolement Cette mesure doit être effectuée à l’aide d’un contrôleur d’isolement (appareil transistorisé ou magnéto) entre enroulements (Barrettes enlevées) ou entre une borne et la carcasse du moteur (Barrettes en place). Schéma
  31. 31. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 31 Principe de la mesure • La borne plus (+) du contrôleur doit être raccordée à la carcasse du moteur. • La borne moins (-) du contrôleur doit être à l’une des bornes de la plaque à bornes du moteur. • Le commutateur doit être placé sur la position 500Volts. • Réaliser la mesure. Précautions à prendre La mesure d’isolement s’effectue hors tension et ne présente pas de risque particulier, néanmoins, il est nécessaire : • De veiller au bon état des cordons de mesure. • De ne pas toucher aux bornes nues pendant la phase d’essai. Rappel : la tension d’essais est de 500Volts en courant continu. Interprétation de la mesure Pour les moteurs neufs, la résistance d’isolement mesurée ne doit pas être inférieure à 0,5MΩ. Dans la pratique les constructeurs interdisent de façon
  32. 32. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 32 absolue la mise sous tension d’un moteur dont la résistance d’isolement est inférieure à 0,5MΩ. Pour les moteurs remis en service après réparation (ou avant réparation), la résistance d’isolement ne doit pas être inférieure à 0,25MΩ. Pour être correctes, les mesures d’isolement décrites ci-dessus devraient tenir compte des conditions du moment, en température et en humidité. L’influence de ces conditions a une grande importance. La plus part des isolants de câbles, de machines ou d’appareillages ont un coefficient de température négatif et très élevé. On peut considérer qu’une baisse de 10°C de la température ambiante entraîne une réduction de l’isolement de l’ordre de 40%, ce qui est énorme. En ce qui concerne l’influence du taux d’humidité, la variation est du même ordre de grandeur. Il est déconseillé d’effectuer ces mesures à une température inférieure au point de rosée. Pour vous aider dans l’interprétation de ces mesures, vous trouverez en annexe à cette note un monogramme qui permet d’effectuer ci nécessaire la correction de la mesure d’isolement en fonction de la température du moment. 8.2.2 Mesure de continuité Ces mesures, lorsqu’elles sont nécessaires doivent porter sur chacun des 3 enroulements. Pour ce faire, il convient de déposer les barrettes de couplage et l’appareil de mesure doit être placé sur la position « Ohmètre ». La résistance 3 du bobinage doit être comprise entre quelques ohms et quelques dizaines d’ohms selon la puissance de des moteurs. En effectuant ces tests, il est possible de : • Localiser chaque enroulement • Détecter une coupure • Trouver le défaut à la masse.
  33. 33. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 33 La résistance de chaque enroulement du moteur doit être du même ordre de grandeur. A l’issu de ces mesures, les trois (3) barrettes de couplages doivent être placées, soit dans la position correspondante à la tension plus élevée (la lecture de la plaque signalétique du moteur vous renseignera sur le type couplage à adopter), soit réunies entre elles et placées à l’intérieur de la boite à bornes. Les valeurs de la résistance des enroulements est difficile à obtenir de la part des constructeurs.
  34. 34. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 34 Correction de la résistance d'isolement en fonction de la température de mesure (Enroulements dont la tension nominale est ≤ à 1000Volts) Extrait de la documentation ABBMoteur
  35. 35. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 35 9-La révision des moteurs électriques. Le responsable de cette section procède à la palification des demandes d’intervention reçus ; en tenant compte des moteurs névralgiques La réparation consiste à expertiser et changer toutes les pièces défectueuses, les essais électriques et de vibration de chaque équipement réparés est inéluctable 10. L’outillage utilisé pour chaque opération :  La révision des machines :  Le marteau.  L’arrache pneumatique, pour l’extraction des roulements de l’axe du rotor.  Clés à pipe, plate, à six pans,….. pour visser et dévisser les écrous.  Pinces universel.  chauffage par induction pour chauffer les roulements.  Magnéto-thermique pour mesurer l’isolement.  Pompe à graisse pour le graissage des roulements.  Décarcassage :  Burin pour coupe les faisceaux.  Marteau.  Palan pour tirer les faisceaux de l’encoche et pour le déplacement.  L’étuve pour chauffage de stator.  Chalumeau.  ReBobinage :  Le file de bobinage.  Le silicable de sortie des enroulements.  Les isolants.  Jaconas pour le frottage.  L’étain pour Souder.
  36. 36. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 36  Fer à souder. 12. Les étapes de rebobinage effectuant a l’atelier de certain Moteur Asynchrones triphasées. 12.1 Caractéristiques du moteur. P=2,2kw ; 2p=4  Ns = 60.fréquence/pôle  Pas = nbre d’encoches/2p.  Nbre de groupes = nbre d’encoches/2.nbre de bobines Par groupe  Nbre de spires = nbrs de bobine/nbre de fil  Glissement = Ns-Nr/Ns  Nombre de pôles : 4 Pôles.  Nombre d’encoches : 36.  Nombre de groupes : 6.  Nombre de bobines par groupe : 3.  Le pas de bobinage : de 1 à 10 (allonger).  Nbre de fil : 1.  Nombre de spires : 112 .  Branchement : série 12.2 Le rebobinage du moteur électrique : Le rebobinage consiste à remplacer toutes les bobines, en préconnaissant les caractéristiques initiales du moteur.
  37. 37. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 37 1-Décrassage : Le décrassage consiste à enlever les bobines du stator, et doit être exécuté d’une façon à ne pas détériorer les tôles magnétiques.  Sectionnement des têtes des bobines (coté branchement) : chignon. Chignon côté branchement: la façant de décarcasser.  Relevée des caractéristiques de bobinage : Le pas. Le diamètre du fil. Nombre de fil par bobine. Nombre de groupes. Branchement des bobines.
  38. 38. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 38 2. Etuvage: L’étuvage du moteur électrique consiste à fonder le vernis et facilite l’extraction des bobines usées :  Mise du stator dans l’étuve à une température de 240°C pendant 3 heures.  Enlèvement des bobines par le biais du palan. 3. Entretien des encoches : Le nettoyage du circuit magnétique consiste à éliminer l’isolement sur les tôles du stator sans les abîmer en utilisant une lame à scie. 4. choix de l’isolant: Le choix de l’isolant (myoflexe) convenable est très important dans le bobinage d’un moteur pour éviter les courts-circuits. 5. Confection des bobines: On prend un fil pour faire un gabarit convenable et on monte la culasse sur tour à bobiner.
  39. 39. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 39 On programme le nombre de spire dans le compteur électronique et aussi la vitesse, on fait un groupe d’essai, il est recommandé d’essayer la première et apporter la modification nécessaire. Quand on termine la confection, on place les groupes de bobine dans les encoches d’après leur pas, avec les deux mains et l’aide d’une bakélite en entre les fils dans les encoches, on frappe le coté de bobine en formant un demi cercle.
  40. 40. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 40 Quand on fini de placer les bobines dans les encoches avec leur capots, on frappe avec une lame de scie pour entre les faisceaux. 6. branchement : Là on pose le stator sur l’établie en position verticale en mettant le coté branchement en haut. En se servant d’une pince à dénude le bout de fil émaillé et en décape le fil avec une matière découpant ou en le brûlant, puis on procède au branchement qui peut être soit en série soit en parallèle. Et on met les liaisons entre phase et on commence aux soudes avec le chalumeau ou à l’étain ses liaisons doivent être parfaitement isolées et protégées avec de la gaine siligaine.
  41. 41. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 41 Afin de terminer le branchement on attache les chignons de ce coté et des fils de branchement avec de la ficelle, ensuite en passe à la liaison entre les câbles et les Fils des sorties. La section du câble, souple est choisie en fonction du diamètre du fil. 7. frettage : Le frettage se fait par le jaconas comme il suit :  On respecte le sens de l’enroulement de la ficelle.  Une fois un groupe de bobine ficelé ensemble, on forme les bobines, on frappant par le maillet.  On contrôle tous les isolants.  On termine le ficelage par un nœud solide.
  42. 42. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 42 8. Essai du champ tournant : L’essai du champ tournant d’un moteur rebobinage avant l’opération de vernissage se fait sous une tension réduite, une bille placée à l’intérieur du stator.  Si la bille tourne présence d’un champ tournant.  Si la bille ne tourne pas à l’intérieur du stator (mauvais branchement des bobines)  Contrôle de l’équilibrage des phases (intensités consommés). 9. Vernissage: Le vernissage consiste à émerger le stator dans l’autoclave plein de vernis pour augmenter l’isolement et la résistance des efforts électrodynamiques de bobinage. 10. Séchage : On met le stator dans l’étuve après l’égouttage pour faire sécher le vernis à une température de120C à 150. Pendant une durée de 3h à 8h selon les types des moteurs. N.B : Pour placer les encoches, il faut être très attentif et tenir compte des points suivants : Ne pas endommager le fil pendant le montage. Veiller à ce que les fils de connexion soient placés du côté ou se trouve la plaque à bornes. Penser à appliquer la méthode de montage qui assure une symétrie dans la position des bobines.
  43. 43. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 43 12.3 Schéma paronamique du moteur électrique:
  44. 44. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 44 Chapitre 3. Proposition et suggestion 1. Remarque Ce qui manque a l’atelier : Apres avoir analysé, pièces de rechanges, banc d’essai et les matériaux utilisées pour la réparation des moteurs asynchrones ; l’atelier manque : A. Pièces de rechange :  Les ventilateurs de différent diamètre.  Les caches ventilateurs  Les boites à bornes  Les plaques à bornes  Flasques avant et arrière  Autoclave en ce moment ca fonctionne pas B. Matériaux de réparation :  Moins quantité de matériaux pour plusieurs réparation en même temps (clés de différent diamètre,  Tour a bobine classique et ne fonctionne pas C. Matériel de mesure :  Vibro-mètres pour traiter et contrôler des niveaux vibratoires et de bruit avec les normes de chaque moteur.  Multimètres numériques ce sont les appareils de mesure les plus répandus. Ils font au minimum voltmètre, ampèremètre et ohmmètre. leur lecture est facile  Tachymètres pour mesure la vitesse de rotation  Wattmètre  Testeur ondes de choc pour contrôle de tous les bobinages et relèves de courbe sur imprimante.
  45. 45. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 45  Equilibreur dynamique de rotor  Testeur de température de bobine en fonctionnement 2. Les Fils de bobinage. le fils de marque câblerie du Maroc a basse qualité d’isolement a cause de faible vernissage et mauvaise souplesse ce qui est déficèle l’opération de rebobinage pour cela je vous propose ce marque de société Descabond qui est plus utilisant dans plusieurs atelier.  Société : DESCABOND DESCABOND H-240 G1 Fils de cuivre émaillés IEC 60317-7, classe thermique 240°C 0,040 mm Applications Les fils de cuivre émaillés DESCABOND H-240 G1 sont appropriés de manière excellente à l'application dans les bobines en général avec une température de fonctionnement jusqu'à 220°C, dans les moteurs et l es générateurs pour des navires et des avions, dans les moteurs et les appareils dans le secteur nucléaire, Dans les appareils de tous types pour le secteur de température profonde. Caractéristiques particulières Les caractéristiques de ces fils de cuivre émaillés sont une stabilité thermique en continu extrême liée avec des qualités chimiques et mécaniques extraordinaire. Ils remplissent des exigences les plus élevées dans le secteur de température profonde et sont appropriés dans les installations cryotechniques aussi. Caractéristiques techniques : Choc thermique
  46. 46. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 46 Indice de température Stabilité thermo-pression Rigidité diélectrique spécifique 250°C, 240°C (IEC 172),410°C,150 V / m  DESCABOND HS-180 grade 1 Fils de cuivre émaillé | IEC 60317-51 | C 1.3 | classe thermique 180°C
  47. 47. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 47  DESCABOND HS-180 grade 2 Fils de cuivre émaillé | IEC 60317-51 | C 2.3 | classe thermique 180°C  DESCABOND H-200 grade 1 Fils de cuivre émaillé | IEC 60317-13 | C 1.5 | classe thermique 200°C  DESCABOND H-200 grade 2 Fils de cuivre émaillé | IEC 60317-13 | C 2.5 | classe thermique 200°C  DESCABOND H-220 grade 1 Fils de cuivre émaillé | IEC 60317-26 | C 1.12 | classe thermique 220°C  DESCABOND H-220 grade 2 Fils de cuivre émaillé | IEC 60317-26 | C 2.12 | classe thermique 220°C  DESCABOND H-240 grade 1 Fils de cuivre émaillé | IEC 60317-7 | C 1.6 | classe thermique 240°C  DESCABOND H-240 grade 2 Fils de cuivre émaillé | IEC 60317-7 | C 2.6 | classe thermique 240°C 3. Gaines isolantes  Société : DESCABOND Gaines isolantes résistant à la chaleur + 400°C Applications Pour le gainage de faisceaux de câbles soumis à haute température et à contraintes mécaniques, pour le câblage d'éléments chauffants et appareils
  48. 48. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 48 Électrodomestiques, toutes machines électrothermiques, etc... Caractéristiques particulières Bonne résistance aux atmosphères chimiques, excellente tenue thermique, incombustible, très grande souplesse, extensible. Construction 31C1-E Gaine tressée extensible en fibre de verre, traitée à haute température imprégnée au vernis silicone, couleur gris argenté (naturel) couleur blanc naturel Caractéristiques techniques : Gamme de température - Température de pointe - 30°C ... + 400°C + 450°C Différents type de gaines isolantes :  DESCATUBE 13F3 et 13FUV4
  49. 49. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 49 Gaine tressée en fibre de verre, imprégnée au vernis poyluréthane | 155°C | 3000 V | brun clair (naturel)  DESCATUBE 16F2 et 16F3 Gaine tressée en fibre de verre, avec enduction acrylique, | 155°C | 1800 V / 3300 V | jaune  DESCATUBE 15C2 et 15C3 Gaine tressée en fibre de verre, enduction caoutchouc de silicone | 250°C | 2000 V / 3000 V | rouge brique  DESCATUBE 15C5 und 15C10 Gaine tressée en fibre de verre, enduction caoutchouc de silicone | 250°C | 5000 V / 10000 V | rouge brique  DESCATUBE 21F1 Gaine tressée en fibre de verre, imprégnée d'un vernis special | 280°C | 800 - 1200 V | noir  DESCATUBE 21F2 et 21F3 Gaine tressée fibre de verre imprégnée d'un vernis special | 280°C | 1500 - 1800 V / 2000 - 2200 V | noir  Société : Acim Jouanin Gaines isolantes adaptées à l'isolation thermique et à l'isolation électrique de constructions électriques et électroniques : appareils chauffants, protection de câblages électriques. Gaine simple épaisseur : Gaine tressée en fibre de verre Enduction caoutchouc de silicone Température d'utilisation (en continu) : - 60°C à + 250°C
  50. 50. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 50 Température de pointe : 290°C Auto-extinguible Tolérance sur Ø intérieur : 1.5 à 2.5 : ± 0.2 mm, 6 à 8 : ± 0.25 mm, 10 à 12 : ± 0.5 mm, 14 à 16 : ± 1 mm Gaine double épaisseur : Gaine double tresse en fibre de verre Enduction vernis silicone Température d'utilisation (en continu) : - 60°C à + 250°C Température de pointe : 350°C Tolérance sur Ø intérieur : ± 10% 4. les roulements  Gros roulements Selon les conventions JIS (normes japonaises), les roulements dont le diamètre est égal ou supérieur à 180 mm sont appelés gros roulements. Chez NTN, nous en avons développé plusieurs modèles, dont certains ont un diamètre supérieur à 5 m, Ainsi que des roulements simples d'une capacité de charge supérieure à 14 000 tonnes.  Roulements à billes et à rouleaux Roulements rigides à billes, roulements très petits et miniatures, roulements à contact oblique, Roulements à rotule sur billes, roulements à rouleaux cylindriques, roulements à rouleaux coniques, roulements à rotule sur rouleaux, Butées, roulements pour applications spéciales.
  51. 51. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 51 5. Câbles d’alimentation : Société : DESCAPUR Applications Ces câbles sont destinés tout particulièrement pour des connexions des convertisseurs statiques de fréquence et des servomoteurs; pour des mouvements en continu dans les chaînes d’entraînement. La gaine PUR est résistante à l’abrasion, aux huiles et graisses. Caractéristiques particulières excellente résistance à l’abrasion, à la déchirure et à la pression, bonne résistance aux huiles, essences et agents chimiques. Construction Conducteur à fils fins, cuivre nu selon CEI 60228, classe 6 Isolation des conducteurs TPE-E Conducteurs noirs, numérotage blanc (U1, V2, W3 resp. 1-3) et âme de protection vert-jaune Fils de commande noirs, numérotage blanc (BR1 et BR2 resp. 5-6 et 7-8) Fils de commande torsadés par paires Blindage des paires de commande par ruban aluminium colaminé, densité 100 %, toron de continuité et tresse de fils de cuivre étamé, densité nom. 85 % Ruban séparateur Conducteurs et paires torsadés par couche Ruban en toison spéciale Tresse e fils de cuivre étamé, densité nom. 85 % Ruban en toison spéciale Gaine PUR orange RAL 2003, sans adhérence
  52. 52. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 52 Caractéristiques techniques Tension nominale Uo/U Tension d'essai Résistance d'isolation Gamme de température Rayon de courbure min. 600 / 1000 V (300 / 500 V) 3000 V (1000 V) 20 MOhm x km - 5°C ... + 80°C 15 x diamètre de câble 6. Equipements propose:  ÉTUVE ET FOUR DE CHAUFFAGE PAR CONVECTION : FED 53 – sa performance ne connaît quasiment aucune limite et cependant elle s'adapte particulièrement bien aux exigences individuelles des divers tests. La temporisation perfectionnée et la turbine à air à régulation numérique Permettent de régler à la perfection les paramètres thermiques et les conditions de convection. France@binder-world.com pour contacter BINDER France
  53. 53. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 53  ANALYSE VIBRATOIRE Le principe de l'analyse vibratoire est de rechercher les fréquences propres générées par des contraintes mécaniques dont 'amplitude permet de déterminer la naissance d'une anomalie : - Défauts de roulement, balourd, désalignement, problème d'engrenage, d'accouplement...
  54. 54. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 54  ANALYSE THERMOGRAPHIE Utiliser la thermographie infrarouge, c'est INDENTIFIER et EVALUER des défaillances éventuelles, parfois plusieurs mois avant qu'elles ne soient apparentes.  TEST ONDE DE CHOC : L'appareil à onde de choc a la capacité de générer une impulsion électrique permettant de visualiser sur son écran un défaut même minime entre spires, entre bobines ou phases encore insuffisant pour détruire le bobinage.  ALIGNEMENT LASER Jusqu'à 50% des pannes des machines rotatives sont dûes à des défauts d'alignement des arbres. De plus, un mauvais alignement soumet les éléments de la machine à des charges supplémentaires ainsi qu'à des vibrations, d'où une usure accrue et une plus grande consommation d'énergie.
  55. 55. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 55  EQUILIBRAGE DYNAMIQUE : FDR MT dispose d'un équipement qui permet de réaliser l'équilibrage de moteurs ayant les caractéristiques suivantes : poids : jusqu'à 12 t, équilibrage des rotors portée : 3200 mm, diamètre : 2,50 m, équilibrage des turbines.  Machine de bobinage automatique . ND-RX01 Multi-tapent l'éolienne automatique de rangée de fil Données techniques : Diamètre de fil : 0.1-1.2mm Amplitude de fil : 0-30mm Diamètre 25-180mm d'enroulement Distance efficace entre les axes d'enroulement : 550mm-700mm
  56. 56. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 56 Distance d'outillage d'enroulement : 210mm-280mm Vitesse de rotation : 3200R.P.M Entrée : 220V/50Hz Pression atmosphérique : 0.5-0.8MPa Puissance : 750W Productivité de machine : environ 1500 heures pcs/8 Dimension : 1450mm × 912mm × 1200mm Poids : ˜ ; 800kg  VibroSystM : Offre une solution efficace et abordable aux circonstances qui proscrivent l’utilisation d’accéléromètres traditionnels (piézo- électriques, piézo-résistifs) à cause de leur structure conductrice, de leur principe électrique de mesure et de transmission du signal, des perturbations que l’ensemble peut causer à l’opération de la machine et des risques de sécurité qu’ils présentent. L’accéléromètre optique FOA-100 est idéal pour les environnements électriquement hostiles, à haute tension et explosifs. Il est principalement conçu pour la mesure de la vibration des têtes de bobines des alternateurs turboélectriques, hydroélectriques ou gros moteurs électriques. La conception monobloc du FOA comprend une tête de mesure entièrement faite de matériaux non conducteurs, un câble de fibre optique de 6 ou 10 m et un conditionneur opto-électronique encastré dans une traversée étanche.
  57. 57. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 57  Le système MFM : MFM : est conçu pour détecter et diagnostiquer les déséquilibres du champ magnétique qui contribuent aux vibrations de la machine, à la surchauffe du stator ainsi qu’aux efforts excessifs des structures du rotor et du stator. Il peut être utilisé dans les hydro alternateurs et les turboalternateurs, ainsi que dans les gros moteurs électriques industriels tels que pour l’industrie minière et celle des pâtes et papiers. Il surveille l’uniformité du champ magnétique en mesurant le flux émanant de chaque pôle du rotor. Combiné à la mesure de l’entrefer via un système ZOOM ou une chaîne de mesure VMEF, il permet de déterminer si la variation est d’origine électrique ou mécanique. Son capteur plat est collé sur la paroi du stator et relié à un conditionneur qui fournit un signal analogique linéarisé.
  58. 58. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 58  Le système VBS : Consiste à insérer une série de capteurs dans l’encoche de certaines barres (la barre à haut potentiel de chaque circuit de phase), le tout relié à des unités d’acquisition. Les données sont ensuite transmises à un contrôleur ZOOM pour visualisation graphique. Le système est destiné à prévenir des effets à long terme en suivant la tendance de vibration des barres dans le temps en relation avec les conditions d’exploitation et de température. Il est également très utile lors de la mise en service d’un groupe neuf, remis à neuf, recalé ou rebobiné, pour suivre le tassement des barres dans leurs encoches et les niveaux de vibration au cours des premiers mois d’opération. 7. Banc d’essai pour moteur : Le banc d’essai permet de mesurer la puissance des moteurs à combustion interne jusqu’à une puissance de 11kW. Le banc d’essai complet se compose de deux éléments principaux: CT 300 comme unité de commande et de charge et un moteur au choix: moteur de recherche monocylindre (CT 300.03, refroidi par eau), moteur de recherche 2 cylindres (CT 300.04, refr. par air) et moteur diesel à 2 cylindres (CT 300.05, refr. par eau).
  59. 59. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 59 La fonction principale du CT 300 est la mise à disposition de la puissance de freinage nécessaire. Un moteur asynchrone refroidi par air avec unité d’alimentation en retour sert d’ensemble de freinage. La vitesse de rotation du frein peut être réglée avec précision à l’aide d’un convertisseur de fréquence. Grâce à l’alimentation en retour de l’énergie de freinage dans le réseau, on obtient un fonctionnement à haut rendement énergétique du banc d’essai. La mesure du couple s’effectue à l’aide de l’ensemble de freinage monté de manière flottante et du capteur de force. Le moteur est monté sur une fondation et raccordé au moteur asynchrone. La fondation est isolée des vibrations de manière à ce que de petites vibrations soient transmises à l’environnement. Le moteur asynchrone est utilisé dans un 1er temps pour démarrer le moteur. Dès que le moteur fonctionne, le moteur asynchrone avec l’unité d’alimentation en retour sert de frein pour charger le moteur. La puissance de freinage est alors réalimentée dans le réseau électrique. Les réservoirs de carburant et un réservoir de stabilisation pour l’air d’admission se trouvent dans la partie inférieure du châssis mobile. Le coffret de commande contient des affichages numériques pour la vitesse de rotation, le couple, la consommation d’air et les températures (eau de refroidissement du moteur (entrée et sortie), gaz d’échappement, carburant et air d’admission). La consommation de carburant, le débit d’eau de refroidissement du moteur et du calorimètre CT 300.01 disponible en option sont affichés en analogique. Tous les signaux de mesure sont disponibles sous forme électrique et peuvent être mémorisés et traités à l’aide du logiciel pour l’acquisition de données fourni. La transmission des données au PC se fait par une interface USB. Un dispositif de levage est nécessaire pour remplacer les moteurs.
  60. 60. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 60 Spécification : [1] Unité de commande et de charge pour moteurs quatre temps préparés avec une puissance max. de 11kW [2] Fondation isolée des vibrations pour recevoir le moteur et le moteur asynchrone [3] Le moteur asynchrone avec unité d’alimentation en retour comme frein génère la charge du moteur [4] Démarrage du moteur par moteur asynchrone [5] Transmission de force du moteur au frein via l’accouplement à griffes élastique
  61. 61. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 61 [6] 2 systèmes de mesure de carburant séparés [7] Réservoir de stabilisation pour l’air d’admission 80L [8] Potentiomètre pour le réglage en continue de la vitesse de rotation du frein [9] Mesure et affichage des températures (huile, carburant, air), de la charge du moteur, de la vitesse de rotation, de la consommation de carburant, de la quantité d’air d’admission, de la pression d’huile [10] Affichage des valeurs de mesure du moteur: température des gaz d’échappement et températures de l’eau de refroidissement [11] Logiciel LabVIEW pour l’acquisition de données via le port USB sous Windows XP ou Windows Vista Caractéristiques techniques : Moteur asynchrone comme frein - puissance nominale: 11kW à 3000tr/min - unité d'alimentation en retour: 13kW Plages de mesure - couple: -100...100Nm - vitesse de rotation: 0...5000tr/min - air d’admission via la pression différentielle: 90...960L/min - températures: 0...120°C, gaz d’échappement:
  62. 62. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 62 0...900°C - consommation de carburant: de 0...120cm³/min - débit d’eau de refroidissement: moteur: 30...250L/h - pression d’huile: 0...6bars Charge de connexion 400V, 50Hz, 3 phases Poids: env. 350 kg Liste de livraison : 1 banc d’essai opérationnel (sans moteur) 1 CD du logiciel 1 jeu de flexibles de raccordement, câbles et outils 1 notice. Référence de commande : 063.30000 CT 300 Banc d'essai pour moteurs,11kW G.U.N.T Gerätebau GmbH, Fahrenberg14, D-22885Barsbüttel, Tél. +49 (40) 67 08 54-0, Fax +49 (40) 67 08 54-42, E-mail sales@gunt.de
  63. 63. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 63 8-Modélisation et mise en équation. Essai en vide : Réalisé sur une phase de la machine, il permet de mesurer la résistance statorique RS. Essai au synchronisme : g = 0 Lors d'un essai au synchronisme, le champ tournant et le rotor tournent à la même vitesse. Le glissement g est nul et 1/g tend vers l'infini. Le modèle équivalent d'une phase de la machine devient : À l'aide d'un wattmètre, d'un ampèremètre et d'un voltmètre, on mesure la puissance active P0, la puissance réactive le courant efficace IS0 et la tension efficace VS0 on obtient les trois équations :    RS étant connue, on peut calculer les trois inconnues : RF, et V' Le courant IS0 étant faible lors de l'essai au synchronisme, on peut généralement négliger la perte de tension due à la résistance statorique devant la tension VS0. Les équations deviennent alors :  
  64. 64. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 64 On calcule alors directement :   Essai rotor bloqué et tension réduite : g = 1 À vitesse nulle, le glissement g = 1. Cet essai est réalisé sous tension réduite afin de limiter l'intensité du courant à une valeur acceptable. Le modèle équivalent d'une phase de la machine devient : À l'aide d'un wattmètre, d'un ampèremètre et d'un voltmètre, on mesure la puissance active P1, la puissance réactive, le courant efficace IS1 et la tension efficace VS1    La tension VS1 étant faible, les courants circulants dans RF et peuvent généralement être négligés devant IS1. Les equations deviennent alors :   L'identification des derniers paramètres de la machine est alors rapide :
  65. 65. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 65   Caractéristiques électromécaniques Le schéma établi précédemment permet d'obtenir facilement les caractéristiques électromécaniques de la machine asynchrone monophasée : En effet la puissance électromagnétique utile, c’est-à-dire celle transformée en énergie mécanique correspond pour chaque phase à la puissance consommée par la résistance :  La puissance électromécanique totale a donc pour expression :
  66. 66. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 66 Pendant ma période de stage dans l’atelier central électrique j’ai fait plusieurs travaux parmi lesquels on cite : Mesure d’isolement des moteurs. Changement des roulements des moteurs. Graissage des roulements des moteurs. Réparation des sorties de câbles. Décarcassage des moteurs. Entretien des encoches du moteur. Mise en place les bobines dans les encoches. Assistance aux essais des moteurs. Frittage des bobines. Vernissage des moteurs. Entretien des postes de soudure.
  67. 67. Amélioration de la qualité de réparation des moteurs électriques YOUNES BOUAIBA 67 Le stage effectué au sein de l’O.C.P était très important dans ma vie d’une part. Il améliore mes connaissances théoriques et pratiques et enrichit mes idées dans le domaine de l’électricité et de rebobinage. D’autre part, j’ai appris beaucoup de choses intéressantes dans ma vie personnelle. J’ai eu l’occasion de faire :  La découverte du monde de travail.  Apprendre à écouter les autres.  Etre compétant dans le travail.  Etre aimable avec les gents. Aussi pendant ce stage j’ai eu l’occasion de réaliser plusieurs applications électrique dans mon domaine. En fait j’ai constaté qu’il existe une différence remarquable entre la théorie et la pratique donc il faudrait mieux être opérationnel.

×