Rapport de stage Damsa

9 890 vues

Publié le

DAMSA

0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
9 890
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
307
Actions
Partages
0
Téléchargements
230
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport de stage Damsa

  1. 1. Rapport de stage Avril 2013 1 Remerciements Au terme de ce stage, je tiens à exprimer ma vive reconnaissance, et mon dévouement à :  Monsieur Rodriguez Fominaya Santiago Jose, Directeur de DAMSA.  Monsieur Mr Portillo Armenteras Ignacio, Directeur de production. Qu’il me soit permis d’exprimer ma profonde reconnaissance et ma gratitude à Mlle Latifa responsable réception, Mlle Boutaina, responsable approvisionnement achat , Monsieur Abderrahmane responsable Maintenance pour leur encadrement, son encouragement et sa contribution effective durant toute la période du stage. Nos vifs remerciements sont adressés également à Mr. ABouska, et tous les agents du magasin, ainsi Mes sincères remerciements à Monsieur Ajebli, Monsieur Othmane, Monsieur Mohamed, les agents de service finance et comptabilité, Mr Elmoukhtar responsable personnel, pour le soutien et l’appui dont ils m’ont fait entourer. Que toutes les personnes travail au sein de société DAMSA trouvent ici l’expression de mon estime et mes remerciements les plus sincères.
  2. 2. Rapport de stage Avril 2013 2 Sommaire Remerciement ........................................................................................................................... 1 Sommaire .................................................................................................................................. 2 Introduction General ............................................................................................................... 3 Partie 1 : Présentation de l’entreprise 1. Aspect économique ...................................................................................................... 4 2. Marché commercial ..................................................................................................... 4 3. Effectif .......................................................................................................................... 4 Partie II : Processus logistique Intégré 1. Définition ...................................................................................................................... 6 a- Logistique et logistique intégré ............................................................................ 6 b- Logistique Intégré au sein du DAMSA .......................................................................... 6 c- Limite de stage diagramme dedans/ dehors ........................................................... 8 2. Réception ......................................................................................................................... 9 a- Définition .............................................................................................................. 9 b-Procédure ................................................................................................................ 9 3 Gestion de production ............................................................................................... 11 a- Définition .............................................................................................................. 11 b- Procédure de production ...................................................................................... 11 4 Gestion d’approvisionnement & stock ....................................................................... 16 4-1 Gestion d’approvisionnement ........................................................................... 16 a- Définition .............................................................................................................. 16 b- Procédure de production ............................................................................................. 16 4-2 Gestion de stock .................................................................................................... 18 a- Définition .............................................................................................................. 18 b- Type de stock .................................................................................................. 18 c- Cout de stock et d’approvisionnement ............................................................. 20 5 Maintenance ................................................................................................................ 23 a- Définition ....................................................................................................... 23 b- Contrainte ............................................................................................................. 24 c- Solution .................................................................................................................. 25 Conclusion ...................................................................................................................... 25
  3. 3. INTRODUCTIONGENERALE Ce stage déroule au sein de la société DAMSA, dont le cadre de joindre le plus possible le domaine de travail âpres l’obtention du master en génie logistique, ainsi d’habituer avec la gestion et les décisions prisent par les responsables des déférentes services au sein de l’entreprise, apprendre le sens de la responsabilité et la pratique du métier afin de valoriser la partie théorique qu’on a enseigné au niveau de la faculté. Le domaine de la conserverie fortement liée à la présence de la matière première à notre cas c’est la sardine qui exige des contraintes environnementales majeures pour un meilleur pilotage des produits finis de bonne qualité et au bon moment de livraison afin de garantie la satisfaction des clientèles La société DAMSA, l’une des entreprises à l’échelle nationaleaccordéepar la qualité des produits de la conserverie, la performance, l’organisation et le respect des conditions nécessaires de sécurité et hygiènes , pour poursuivrela concurrence dans un secteur porteur d’exigences des clients aussi fortes et variable. A ce stade-làmon objet de stage a assisté tous les processus logistique intégré de la conserverie commençant par la réception vers la production, service maintenance en arrivant au stock et approvisionnement, sous le planning suivant :  Lundi 01 à jeudi 04 : Réception de la matièrepremière.  Vendredi 05 à samedi 06 : La production des boites de sardine.  Lundi 08 à jeudi 11 : Approvisionnement.  Vendredi 12 à samedi 13 : Maintenance.  Lundi 15 au final : Stock & expédition. Rapport de stage Avril 2013 3
  4. 4. Partie I : Présentation de l’entreprise 1- Aspect économique DAMSA est une société anonyme créée en 2006 par la famille DERHEM et JEALSA S.A. à un capital de 5000000, tel que La société JEALSA a 55% des actions de la société et la famille DERHEM possède 45%Le siège social de la société est un lot a 5 zones industrielles LAAYOUNE PORT . Rapport de stage Avril 2013 4 Son objectif principal : Conserverie de la sardine fraîche. 2- Marché commercial : Société DAMSA un producteur des boites de sardine suivant les besoin des client soit eux qui ont des contras annuel avec la société elle-même de aussi avec société JEALSA en Espagne ou avec les clients non traditionnel, ses marches traditionnel globalement situe en Europ Ouest U.K, France, l’Espagne, Holland, et l’Amérique des sud en Brésil et Chili. D’autre part ses clients non traditionnels sont variés selon l’offre et la demande en Europ Est, l’Asie et l’Afrique sud saharien. Aussi que la société possède son propre marque appelé TAIMIMA Rouge qui est destiner pour les marchésd’Afrique, Asie ou parfois le marché local. 3- Effectif : La société tel que et une filière de group Jealsa il est dirigé suivant la politique du groupe en correspondance avec l’Espagne. Son effectif construit par : Directeur General, 12 Administration 18 technique 2 chef production et 2 adjoint, 125 Personne par Groupe A et B, 11 nettoyage dont 4 jour et 7 nuit, 04 Divers.
  5. 5. Rapport de stage Avril 2013 5 Fiche technique Dénomination DAMSA Derham, Alonso, Magreb, Société, Anonyme Forme société anonyme Capital social 5000000 Siège social lot 5 zone industrielle LAAYOUN-Port Surface total d’exploitation 7239 m² Identification fiscal 271477 C.N.S.S 6935837 L’organigramme de la société DAMSA: Directeur d’usine Rodriguez Fominaya Santiago Jose Maintenance Mr Abderrahmane Approvisionnement Mlle Botaina Directeur Production Mr Portillo Armenteras Ignacio Stock & expédition Mr A. Abouska Finance Mr Ajebli Personnel Mr El Mokhtar Qualité Mlle Hakima Présentateur d’achat matière première Mr Amar Réception Mlle Latifa 02 Chef de production Mr Lahcen / Mr Abdullah
  6. 6. Partie II : Processus logistique Intégré Rapport de stage Avril 2013 6 1- Définition : a- Logistique et logistique intégré : - Logistique : l'intégration de deux ou plusieurs activités dans le but d'établir des plans, de mettre en oeuvre et de contrôler un flux efficace de matières premières, produits semi-finis et produits finis, de leur point d'origine au point de consommation. Ces activités peuvent inclure -sans que la liste ne soit limitative- le type de service offert aux clients, la prévision de la demande, les communications liées à la distribution, le contrôle des stocks, la manutention des matériaux, le traitement des commandes, le service après-vente et des pièces détachées, les achats, l'emballage, le traitement des marchandises retournées, la négociation ou la réutilisation d'éléments récupérables ou mis au rebut, l'organisation des transports ainsi que le transport effectif des marchandises, ainsi que l'entreposage et le stockage. - Logistique intégré : Pour plusieurs entreprises, la logistique se limite au transport, soit pour l’approvisionnement ou la livraison vers les centres de distribution. La logistique couvre en fait un éventail beaucoup plus large qu’uniquement le transport. Elle se divise en trois catégories bien précises: Le flux physique, le flux d’information et le flux administratif. La logistique intégrée consiste en l’intégration de tous les aspects de la logistique à l’intérieur d’une même entité afin que le personnel puisse avoir une vue d’ensemble de l’impact qu’a la logistique sur l’entreprise et sur sa Gestion de la Chaîne Logistique. b- Logistique Intégré au sein du DAMSA Comme on a défini la logistique étant une chaine qui assiste la fabrication d’un produit au sein d’une entreprise de l’amant a l’aval dont un changement de flux physique et d’information. DAMSA cette chaine sous le déroulement des processus, procédures et des taches bien organisées ont manipulant un flux d’entrée et sortie comme le schéma suivant sous la forme du diagramme boite noire(Flux physique). Facteur de bruit Histamine Les saisons de pèche
  7. 7. DAMSA Matière Premier « sardines » Gestion de stock & Approvisionnement Produit semi Fini Boite alumina Rapport de stage Avril 2013 7 Elément d’entréElément de sortie Facteur de pilotage L’image suivant nous montre le déroulement du flux physique de l’amont le fournisseur du fournisseur jusqu’à l’aval le client du client, en opposant de ceci le flux d’information qui monte de l’aval vers l’amont pourgarantir le suivit des réactionsde chaque intervenant en ce processus et garde une bonne collaboration entre eux. c- Limite de stage diagramme dedans/ dehors Produit fini Boite Lithographie Gestion Production Boite, Couvercle, Cartonne, Les ingrédients, Pièce de rechange, étuis et Divers Déchets (Tètes / queues)
  8. 8. Ce diagramme montre le cercle au je passe le stage parmi les services existant au sien de l’entreprise DAMSA, malgré que le service qualité est concerné dans la chaine logistique mais en raison de durée de stage il est en dehors. Dedans Réception Production Maintenance Approvisionnement Stock Personnel Finance Qualité Rapport de stage Avril 2013 8 DAMSA Dehors 2- Réception : a- Identification La réception au seine de la société DAMSA consiste àréceptionné et la traçabilité de la matière premières « La sardine », le suivit de la production journalier et mensuelle, la réception et la demande en cas de rupture de stock pour les ingrédients, fuel et d’huile. Client Fournisseur
  9. 9. Rapport de stage Avril 2013 9 b- Procédure La tâche qui situe avant la réception c’est l’achat de la matière première affecté au présentateur de la société aux marchés locaux Mr Amar, était la dynamo de l’amont qui garantit le bon déroulement de tous les processus de conserverie. Les fournisseurs de la sardine principaux ont installé à les villes Laâyoune-port Tan-Tan et Dakhla.« Ex : RAYAN PELAGIQUE Dakhla ». Lorsque la matièrepremier « sardine » arrive au bord du quai de débardèrent à l’usine la réception consiste àcontrôler les documents fournis comme le bon de sortie de port, bon de pesée qui contient les éléments suivant : Date, Fournisseur, Origine, Lot, Moule, Caisse, Palettes, Total. Après le responsable de laboratoire prend un échantillon de livraison pour examiner le statue de l’histamine afin de définir selon les résultats obtenue le choix de garder ou le refuser la livraison ainsi si la décision favorable permettre de choisir le genre de boite du client à produire selon l’échelle d’histamine trouvé et le moule. Dès l’examinassions de l’histamine achevé le déchargement commence en pesant chaque palette et en calculant le nombre de caisse, palette fournis puis la réceptionnaire fais une comparaison avec le bon de pesée, si la différence et négligeable elle est d’accord si non elle fait une déclaration de l’état. La réception concerné aussi au traçabilité de la production journalier et mensuelle de remplir les fiche de production de chaque code journalier, genre et nombre de boite produit,la casse et des autre détails, tous ces information sont exécuté en Logiciel SAP qui est la base de donnée de l’usine et qui aussi en coordination avec la société mère JEALSA en Espagne suivant le réseau VPN
  10. 10. Rapport de stage Avril 2013 10 Un exemple de fiche de réception suivant : Damsa FICHE DE CONTRÔLE DE POIDS A LA RECEPTION DATE : Heure d'entrée : Espece : FRAICHE Fournisseur : Bon de Pesée: Origine : Lot : Moule : Non Usinable / Caisse : Glace + sel / Caisse: TarreCaisse : Tarre Palette : N° Camion Nbre palette Nbre caisse/ Pal Poids brut Poids net Observations TOTAL Resp. Réception Resp. Qualité
  11. 11. 3- Gestion de la Production Rapport de stage Avril 2013 11 a- Définition La gestion de la production est l'ensemble des activités qui participent à la conception, la planification des ressources (matérielles, financières, ou humaines), leur ordonnancement, l'enregistrement et la traçabilité des activités de production, le contrôle des activités de production de l'entreprise. L'objectif est d'améliorer de façon continue la gestion des flux et stocks inclus dans la chaîne de travail qui débute en amont avec les fournisseurs et se termine en aval chez les clients intermédiaires ou finaux. L'ensemble de ces activités doit être réalisé dans le respect des procédures établies (implicitement ou explicitement) par l'entreprise et tenir compte à la fois de la qualité de ses produits ou services, mais aussi de la sécurité de ses salariés ou de son environnement. b- Procédure d’emploie La production des boites de sardine passe par des étapes enchainé selon un flux poussée qui insiste à la disponibilité du produit venant de l'amont qui déclenche l'étape suivante de fabrication, et aussi selon un type de production à la chaine à forte main-oeuvre. La gestion de production c’est le facteur de pilotage de gain et de la marge de bénéfice ainsi que la gestion de stock, a DAMSA la gestion consiste à produire le maximum des boite par jour en éliminant le plus possible la casse et la consommation minimum des ingrédients comme par exemple la sauce tomate et l’huile, ainsi de diminue le cout d’heure ouvrable. Mais à chaque gestion de pilotage y a des indicateurs perturbant dans notre cas on observe que le nombre de casse un peu élevé ainsi le faux marquage et les pannes journalier des imprimantes, ces deux contrainte avoir des impacts remarquable sur les couts de production ainsi la marge du stock de boite. On déterminant par suite le détail des procédures de production : L’étêtage et éviscération : L’étêtage consiste à enlever la tête des poissons reçus pour éviter toutes sortes de contamination. Les éléments enlevés sont vendue à des clients locaux.
  12. 12. Rapport de stage Avril 2013 12 La saumure : Dans cette étape, les poissons sont rincés dans une solution préparée par l’eau et sel, avec un pourcentage de 15% à 18%, pour récupérer les éléments perdus lors du transport ou la conservation. La mise en boites et lavage de la sardine: Des femmes s’occupent de mettre les poissons dans des boites, puis les déposées sur des grilles qui sont transportées vers le cuiseur. Il faut que le poids net égoutté à l’ouverture de la boîte doive correspondre à ce qui est indiqué sur l’étiquette. La précision dépend de la forme et de moule à emboîter selon la décision de chef de production. La cuisson des poissons : Il s’agit d’un traitement thermique rapide, Il consiste à mettre les poissons dans l’eau vaporisée puis le sécher Selon le moule : 45 à 50 mn / moule de 8/10 40 à 45 mn / moule de 10/12 35 à 40 mn / moule de 14/16 25 à 30 mn / moule de 18/24
  13. 13. 15 à 20 mn / moule de 24/30 La cuisson est généralement pratiquée pour les viandes et pour certains poissons, Elle facilite le contrôle des teneurs en eau et en graisse. Les poissons sont soumis, avant d’être mis en conserve, à un traitement de cuisson pour plusieurs raisons :  Abaisser la teneur en eau du produit afin d’éviter que l’eau exsude pendant le traitement Rapport de stage Avril 2013 13 thermique.  Donner une saveur ou une consistance particulière au produit.  Dans certains cas, préparer les produits pour des traitements ultérieurs. La température à la sortie du four est T° produit :(70 à 34) °C Le jutage : Jutage par débordement à chaud : (30à40) et l’ajout des additifs aux poissons : la sauce tomate, l’huile de soja ou d’olive selon le choix du client. Le sertissage : Les boites de conserves sont serties de façon à ce qu’il n’y a pas des fuites. Cette opération s’effectue par une machine appelée sertisseuse ainsi que le sertissage faite suivant les fiches technique fournisseur. Le marquage : DAMSA utilise comme outils de marquage : un marquage mécanique et par injection d’encre. Cette Opération permet d’indiquer toutes les informations relatives à la conception du produits comme : la date de fabrication, date limite de consommation et le fabricant. Le marquage permet aussi d’identifier tout ce qui se trouve dans la boîte. Lavage Les boites sont dirigées vers des paniers, puis dans des bains pour le lavage d’eauchaude 70 ± 10 °C etle détergent. Dans cette étape il est recommandé de vérifier si les boites sont bien serties et non déformées.
  14. 14. Rapport de stage Avril 2013 14 Stérilisation : Les paniers des boites de conserves sont stérilisés à une température supérieure à 100°C. La durée de stérilisation dépond de la forme des boites et la types des poissons. L’objectif de cette opération est de détruire l’ensemble des microorganismes qui endommage le produit. Refroidissement : C’est l’étape finale. Il permet d’arrêter le traitement thermique et il se fait rapidement par un séchoir contenant des ventilateurs pendant 4h maximum., remarquant que les boites destinées au client d’Angleterre UK ignorent cette tâche. À la sortie, les boîtes de conserves sont donc prêtes à être stockées temporairement dans les magasins des produits semi finis « boite alumina » ou fini « boite lithographie ». La mise en carton : Les boites de conserves sont mises dans des étuis particuliers, puis elles sont déposées dans des barquettes. Organigramme de production Ex : Sardine avec la Sauce Tomate :
  15. 15. Cette cartographie de processus nous montre les étapes de produire une boite de la sauce tomate qui illustre les procédures déjà signer : Réception poisson (matière premier sardine) « Frais ou congelé » Contrôle Qualitatif (Histamine) Fournisseur Egouttage à l’air Rapport de stage Avril 2013 15 Si Non Si Favorable Si Non Si Oui Fournisseur de Sel Retour au Fournisseur Besoin à produire Stockage à 0°C Stockage à -25°C Déchargement et Contrôle Quantitatif Si Non Si Oui Décongélation Préparation de la Saumure Étêtage Éviscération Saumurage Soufflage des boites Emboîtage Rinçage/mise en grilles et Chariots Sertissage (Suivant fiche fournisseurs) Lavage des boites Stérilisation Séchage / Lavage Refroidissement Jutage Ambient Cuisson Fournisseur de Boite Stock de Boite et couvercle Preparation de la sauce Tomato Les Fournisseurs d’huile, de Concentre Tomate et des ingrédients Si Non Client Angleterre
  16. 16. Processus d’emballage & stock Si Oui 4- Gestion de Stock & approvisionnement 1- Gestion d’approvisionnement Rapport de stage Avril 2013 16 a- Définition & objectif: L’approvisionnement s’agit de rendre disponible le bon produit au bon endroit, au bon moment au cout global optimum, en fournissant le niveau d’information attendu est de satisfaire l’ensemble des acteurs de la chaine logistique globale, le service approvisionnement correspond à l’un des maillons de cette chaine. On vise de satisfaire du client qu’il soit interne ou externe. Ces principaux objectifs sont :  Assurer un apport continue des métiers, fournisseur et des services nécessaires à l’exploitation de l’entreprise.  Maintenir les sommes investie dans le stock et les pertes s’y rattachant au plus bas niveau possible.  Assurer le respect de norme de qualité adéquate.  Trouver des fournisseurscompétents et fiables.  Standardiser les articles acquis dans la mesure possible.  Acquérir les biens et les services au plus bas prix possible.  Améliorer la position concurrentielle de l’entreprise.  Etablie des relations de travail harmonieuse et fructueuse avec les autres services interne.  Réaliser les objectifs au chapitre de l’approvisionnement avec un minimum de frais de gestion. b- Relation Fournisseur& client : La collaboration et la fidélité des client avec ces fournisseur permet la création d’une satisfaction de combinaison, de flexibilité et de fiabilité de traitement des dossiers et des commande entre eux, qui rend de bien sur le cout de passation de commande, délais de livraison, remises et surtout la bon réaction des fournisseur contre les commandes urgentes. La société DMASA possède des fournisseurs très fiables et collaboratrices surtout pour les urgents commande à cause aussi de la bonne gestion de responsable achat-approvisionnement. Chaque commande passe génère un frais engager par l’entreprise s’appelle le cout de passation, il joue un roule important dans les couts de stockage ainsi le cout du produit.Opération avec les fournisseurs :
  17. 17. Fournisseur traditionnelle : La commande ---------- livraison. Rapport de stage Avril 2013 17 Fournisseur non traditionnelle : Sélection Demande de prix  Offre  Choisir l’offre le plus raisonnable au contrainte de qualité prix et délais,  Accord en condition d’achat établie un bon de commande  Livraison. Relation Client : Coté Clientèle le service commercial à Agadir qui le contact pour les commande et le prix de vente ainsi de suie. Mais si la commande correspond à un client qui veut des boite dans des étuis le service commerciale contacte le responsable d’approvisionnement au sein de la société en lui montre le genre de commande et l’étuienvoyer par le client, pourlancer une commande au fournisseur depréparer la quantité des étuis voulu. Méthode d’approvisionnement : Quantité fixe/date fixe _ Utilise lors de consommation régulière de produits et dont la valeur en stocks n’est pas importante mais avec une consommation régulière. _ En général Classe ≪ C ≫ du diagramme de Pareto. Avantage Inconvénient Très simple d’utilisation Toutes variation de la commande peut engendrer la rupture ou le surstock. Date fixe / Quantité variable : (périodique ou complément) Utilise aussi pour des articles de consommation régulière et dont le prix est assez élevé. Avantage Inconvénient Résiste aux faibles variations de la consommation Exige un suivi réguliers des articles. Date variable Quantité fixe : Méthode point de commande Utilisée pour des articles dont la consommation est irrégulière et qui ont de la valeur. Le point de commande est calculé selon la formule:  C: consommation moyenne/période
  18. 18.  D : délai d’approvisionnement exprime en équivalent période Rapport de stage Avril 2013 18 PC = C * D Avantage Inconvénient Permet de palier à la fluctuation de la consommation Exige un suivi de très près des articles. Peut encourager a sur stocker Date variable / Quantité variable : commande projet Utilise pour les produits consommé lors des projets à la demande du client selon un besoin bien déterminé. 2- Gestion de stock a- Définition : Le stockpeut être défini comme l'ensemble des biens qui interviennent dans le cycle d'exploitationde l'entreprise pour soit être vendus en l'état ou auterme d'un processus de production à venir ou encours, soit être consommes au premier usage selon le plan comptable. b- Type de stock : Dans les entreprise manufacturière, on trouve plusieurs types de stock qui servent à facilite la production ou à la rependre à la demande. Les principaux sont les stocks de la matière première, de composante et de fournitures, lestock des produits en cours de fabrication « semi fini » et le stock des produits finis à l’usine ou dans le réseau de distribution. Finalités et actions d’optimisation des stocks  stock de transaction, pour optimiser les coûts de transaction et les coûts de stockage stock de précaution, pour éviter la rupture de stocks stock de spéculation, pour profiter des mouvements de prix.  Le stock de sécurité qui a pour objectif de répondre à un aléa, un évènement, un risque que celui-ci concerne le flux amont ou le flux aval.  Le stock outil plus communément appelé stock d’en cours. Il résulte fondamentalement du type d’outil de production ou de distribution utilisé.  Le stock d’anticipation est le résultat du non synchronisation du profil des ventes et de la production ou encore du profil des approvisionnements et de la production du fait de la saisonnalité du flux entrant ou sortant et du caractère plus fixe que variable de la
  19. 19. capacité de production. Ce stock est utilisé comme levier de lissage de la production et donc comme réservoir de capacité.  Le stock mort ou obsolète qui est le fruit d’une mauvaise prévision des besoins ou de la demande, de l’introduction par le marketing d’un nouveau produit qui déclasse les anciennes références ou encore d’une évolution technologique qui met au rebut les composants que l’on a dû approvisionner en masse pour éviter des ruptures de pénurie.  Les stocks imposés par la réglementation comme dans l’automobile ou l’aéronautique, secteurs dans lesquels la fin de la commercialisation d’un véhicule ou d’un aéronef n’implique pas la fin de la fourniture de pièces de rechange pour permettre les réparations et ce, souvent pendant une période de 10 ans Rapport de stage Avril 2013 19 Processus d’emballage et de stock Cette cartographie de processus nous montre le déroulement de flux physique du produit arrivant de la production vers l’expédition.
  20. 20. Si Oui Si Non Emplacement, Quantité Rapport de stage Avril 2013 20 Les Action effectuent en stockage : Dès Que la palette joint l’espace du magasin sera contrôler est marqué par un fiche de palette qui contient les informations suivant :  Code de produit  Code de journée  Lot  Nom de produit  La marque (client)  Format de boite  Quantité Série de Production Arrivage du produit Boite en Etui Machine de Groupé Les Boites préparation des étuis Marquage des Etuis Emballer dans les cartons suivant la nature du Client Emballer Les cartons par la machine d’emballage Emballage provisoire des palettes Stocke provisoire au magasin Contrôle et emballage final Expéditions Client Fournisseur Boite, couvercle, Carton Divers...,
  21. 21.  Nombre de boite par caisse  Nombre de caisse par palette Cette fiche est la carte d’identification de la palette pendant la durée du stockage. Magasin DAMSA soufre a des contrainte important surtout au niveau d’espace car il ‘est insuffisant pour garder l’équilibre au niveau de production même que y un autre entrepôt loué par la société pour les articles a un délai de livraison loin ou pas d’expédition. La manutention au sein de magasin avoir un chariot élévateur électrique de 2T et un transpalette manuelle. Pendent l’expédition les palettes sont regroupé dans une zone tampon en attendant l’expédition dans cette étape les palettes sont emballer finalement avec un film attirable est le responsable a remplis un liste de coulissage qui avoirs les informations suivant : Adresse client, Adresse fournisseur, Quantité des palettes, les informations du fiche palette, Poids net, poids brut, poids Egoutté. Le responsable est sont équipesfait un effort énorme pour équilibrer le stocke avec la production concernant les articles de production le stock des produit semi fini et fini et concernant l’optimisation d’espace. c- Cout de stock et d’approvisionnement : On distingue 4 coûts majeurs en relation avec l'approvisionnement: Rapport de stage Avril 2013 21  le coût d'achat  le coût de gestion composé du coût de passation de commande et du coût de possession de stock Stock: Ensemble des matières premières, marchandises, fournitures, produits semi-finis, produits finis, emballages...qui appartiennent à une entreprise à une date donnée.  le coût total d'approvisionnement  le coût de rupture 1) Le coût d'achat Il comprend le prix d’achat et les frais accessoires d’achat. 2) Le coût de gestion = CG CG = Coût de passation de commande (ou Coût d'acquisition) + Coût de possession
  22. 22. Le coût de passation de commande ou coût d'acquisition du stock / an = CAC Ce sont les frais de préparation, lancement et suivi des commandes auxquels s'ajoutent les coûts logistiques nécessaires à l'acquisition du stock et variables selon l'INCOTERM d'achat. Rapport de stage Avril 2013 22 Sont à inclure dans le coût d’acquisition :  les frais de transport, commissions, dédouanement, assurances....correspondant à l’approvisionnement  les frais de déchargement et de réception des marchandises  les coûts relatif à la fonction achat et approvisionnement (salaires liés à la sélection des fournisseurs, gestion des achats, des devis et des commandes, contrôle des factures, frais de téléphone, d'affranchissement...) Ne doivent pas être inclus dans le coût d’acquisition :  les frais de transport complémentaires d’un entrepôt à un autre au sein de la même entreprise  les frais de stockage, sauf dans certains cas où le stockage est directement lié au processus de production ou de revalorisation des biens Le coût de possession des stocks/an = CP Ce sont les charges correspondant à l'investissement dans le stock et les surfaces nécessaires à sa conservation :  coût du capital immobilisé (frais financiers de crédit, coût de l'absence de placement des capitaux, assurances....).  coût dû aux surfaces de stockage (loyer, frais fixes, équipements, mobiliers de l'entrepôt)  coût dû à la manutention de l'entrepôt (salaires des caristes et des manutentionnaires)  dépréciations de stock (démarque inconnue, dévalorisation due à l'obsolescence des marchandises) Il est commun d'appliquer un pourcentage, le taux de possession annuel préalablement calculé, à la valeur moyenne des stocks.
  23. 23. NB : Le stock moyen se calcule de la façon suivante : Stock moyen = Stock de sécurité + Stock actif / 2 Rapport de stage Avril 2013 23 3) Le coût total d'approvisionnement Il correspond au coût d’achat majoré du coût de gestion (coût de possession du stock et de passation des commandes). CAP = CG + Coût d'achats 4) Le coût de pénurie / coût de rupture En cas de non-respect de la principale fonction du stock : assurer la disponibilité des produits, l'entreprise est confrontée à une situation de pénurie, pouvant aller jusqu'à la rupture totale de stock. Cette situation engendre un coût qu'il convient de calculer lors de chaque évènement en intégrant les coûts de dépannage urgent, le coût de la vente perdue, le paiement de pénalités, l'achat de fournitures à prix majorés, les coûts administratifs supplémentaires (recherche de sourcins alternatif, pilotage de la situation...). Le calcul de la vente perdue est difficile à approcher. Généralement, on distinguera 2 situations de base :  la vente est perdue Le coût de rupture sur la période est proportionnel au nombre d'articles pour lesquels la demande n'a pu être satisfaite. Le coût de rupture unitaire, est exprimé en unité monétaire par article.  la vente est différée Le coût de rupture sur la période est proportionnel au nombre d'articles en rupture et au retard de livraison de ces articles. Le coût de rupture unitaire est exprimé en unité monétaire par article et par unité de temps, et prend en compte une hypothèse de report de vente.
  24. 24. Rapport de stage Avril 2013 24 5- Maintenance a- Définition Selon la définition de l'AFNOR, la maintenance vise à maintenir ou à rétablir un bien dans un état spécifié afin que celui-ci soit en mesure d'assurer un service déterminé1. La maintenance regroupe ainsi les actions de dépannage et de réparation, de réglage, de révision, de contrôle et de vérification des équipements matériels (machines, véhicules, objets manufacturés, etc.) ou même immatériels (logiciels). Un service de maintenance peut également être amené à participer à des études d'amélioration du processus industriel, et doit, comme d'autres services de l'entreprise, prendre en considération de nombreuses contraintes comme la qualité, la sécurité, l'environnement, le coût, etc. Il existe deux façons complémentaires d'organiser les actions de maintenance : 1. La maintenance corrective, qui consiste à intervenir sur un équipement une fois que celui-ci est défaillant. Elle se subdivise en :  Maintenance palliative : dépannage (donc provisoire) de l'équipement, permettant à celui-ci d'assurer tout ou partie d'une fonction requise ; elle doit toutefois être suivie d'une action curative dans les plus brefs délais.  Maintenance curative : réparation (donc durable) consistant en une remise en l'état initial. 2. La maintenance préventive, qui consiste à intervenir sur un équipement avant que celui-ci ne soit défaillant, afin de tenter de prévenir la panne. On interviendra de manière préventive soit pour des raisons de sûreté de fonctionnement (les conséquences d'une défaillance sont inacceptables), soit pour des raisons économiques (cela revient moins cher) ou parfois pratiques (l'équipement n'est disponible pour la
  25. 25. maintenance qu'à certains moments précis). La maintenance préventive se subdivise à son tour en :  Maintenance systématique : désigne des opérations effectuées systématiquement, soit selon un calendrier (à périodicité temporelle fixe), soit selon une périodicité d'usage (heures de fonctionnement, nombre d'unités produites, nombre de mouvements effectués, etc.) ;  Maintenance conditionnelle : réalisée à la suite de relevés, de mesures, de contrôles révélateurs de l'état de dégradation de l'équipement ;  Maintenance prévisionnelle : réalisée à la suite d'une analyse de l'évolution de l'état de dégradation de l'équipement. En informatique logicielle, on divise la maintenance en plusieurs types :  la maintenance corrective : elle consiste à corriger les défauts de fonctionnement ou Rapport de stage Avril 2013 25 les non-conformités d'un logiciel,  la maintenance adaptative : sans changer la fonctionnalité du logiciel, elle consiste à adapter l'application afin que celle-ci continue de fonctionner sur des versions plus récentes des logiciels de base, voire à faire migrer l'application sur de nouveaux logiciels de base (un logiciel de base étant un logiciel requis pour l'exécution d'une application; exemples : système d'exploitation, système de gestion de base de données). b- Contrainte Selon les définitions qu’on a donné la maintenance besoin d’un suivit permanant au sein de la société ce problème et probablement élevé, les pannes machine d’imprimante, les pompe, ainsi les autre groupe électrique ou mécanique. c- Solution Le logicielétablie et transformer par le responsable de maintenance pour qu’il gère la maintenancede lasociété surtout coté préventive afin de garanti un taux de panne minimumprécisé par a 20% est uneétapetrèsimportante de garder la continuation de production. Conclusion
  26. 26. Au sein de la société DAMSA tous les services sont organisés a des personne compétant chaque un fait sont roule d’une manier efficace, une collaboration et une flexibilité agréable, le déroulent de flux d’information entre eux est dominant pour avoir Rapport de stage Avril 2013 26 un rendement favorable. Ce stage me permet d’apporter des nouvelles notions, uneexpériencemalgré que la durée d’un mois insuffisant mais riche en contact des agents au dans chaque service qui me fais l’honneur de passer ici avec un grand plaisir et respect entre nous.

×