Rapport de stage SETTAVEX

3 510 vues

Publié le

Rapport d stage

0 commentaire
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 510
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
284
Actions
Partages
0
Téléchargements
106
Commentaires
0
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport de stage SETTAVEX

  1. 1. www.khalydi.com DEDICACE Au fond de mon cœur je trouve l’énorme plaisir de dédier le fruit de mon travail aux artisans de ma réussite qui ont tissu la trame de ma vie.  A mes très chers parents, pour leurs immense sacrifice que dieu leur accorde une longue vie et bonne santé.  A mes frères pour une fraternité indéfectible.  A tous mes très chers amis, pour les moments que nous avons passé ensemble veuillez trouver ici l’expression de ma gratitude.  A tous mes formateurs pour leurs précieux conseils et collaborations.  A tous stagiaires qui mènent ses études contre vent et courant.  Aucune dédicace ne peut exprimer nos vœux pour vous.
  2. 2. www.khalydi.com Rapport de stage REMERCIMENT Nous tenons profondément à remercier nos formateurs : Mr. ALHABACHI et Mr LEHSSINI pour son soutien et ses conseils pertinents qui nous ont éclaire la voix pendant la réalisation de ce rapport. Au même titre nous présentons mes meilleures gratitudes et ma profonde Reconnaissance à tout le personnel de mini compagnie du l’énergie et installation Auxiliaire surtout : Mr.ISMAILI Mr.SAGHIRI Mr.MESSNONI Mr.FAISSEL Mr.MOUJIR Mr.DOUMOU Mr.HADAR Mr.HMINA Qui par leurs encouragements, et leur esprit coopératif, m’ont aidé à surmonter les difficultés rencontrées lors de ce stage. Je n’oublie pas de remercier également d’une part, tout le personnel de la maintenance énergie et installation auxiliaire m’ayant aidé pour que ce travail voie le jour, et d’autre part tous les formateurs de la ISTA de SETTAT : qui ont fait de leur mieux pour que l’étudiant de la partie théorique qui facilite la compréhension de la partie pratique utilisée dans les chantiers du monde de travail. 4
  3. 3. www.khalydi.com Rapport de stage AVANT PROPOS Dans le but de réaliser un épanouissement de stagiaire sur le monde de Travail, les écoles, les institues ainsi que les ISTA et parmi eux ISTA de SETTAT a accordé une importance aux stages qui permet aux étudiants D’affronter le seuil de certaines entreprises afin qu’ils puissent mettre en Pratique leurs connaissances théoriques acquises durant les deux années de Formations. 5
  4. 4. www.khalydi.com Rapport de stage Historique du Groupe TAVEX TAVEX, est un groupe de textile multinational spécialisé en tissu DENIM, Elle a été crée en 1846 dans les asiles de BERGARA en Espagne. En 1901, elle s’est convertit en une société anonyme portant le nom de ALGODONERA de SAN ANTONIO. Actuellement, le groupe est composé de cinq unités de production :  ALGODONERA  TAVESA  ALGINET  ASAISA  SETTAVEX  Ses marchés sont :  L’EUROPE  LES ETATS UNIS  L’AFRIQUE DU NORD, DU SUD ET DE L’OUEST  L’ASIE  L’AMERIQUE LATINE  LE MOYIEN ORIENT Son volume de production annuel peut atteindre 7 millions de mètre linéaire Ou plus. 6
  5. 5. www.khalydi.com Rapport de stage 7
  6. 6. www.khalydi.com Rapport de stage CREATION DE SETTAVEX LE MAROC, est l’un des principaux noyaux de concentration de confection Européenne, pour cette raison, le groupe TAVEX a vu nécessaire, la création D’une première usine ultramoderne en Afrique et plus précisément à SETTAT Sous le nom de SETTAVEX. Dans cette optique que SETTAVEX a été crée en 1990 à Settat au Maroc avec Une capacité annuelle de 13 millions de mètres annuels dotée d’un équipement de Premier ordre. Le positionnement stratégique était l’un des avantages compétitifs De cet investissement. SETTAVEX gère parallèlement les opérations de TAVEX MAROC, Une Société distributrice qui importe des produits finis. SETTAVEX a été crée en Mai 1990.Les instants fort de sa création sont :  06 AVRIL1990 : début des terrassements  15 MAI 1990 : début des travaux  01 NOVOMBRE1990 : machine en cours de montage  01 FEVRIER 1991 : début de la mise en marche des Machines  03 MARS 1991 : le premier coup d’envoi par Mr.Jose Miquel le président du Groupe TAVEX, ce jour là, le Premier mètre de DENIM a été Produit 8
  7. 7. www.khalydi.com Rapport de stage Fiche de présentation Date de création : mai 1990 Démarrage de production : mars1991 Superficie totale : 19hectares Superficie construite : 49 .000 m2 Capital social : 300.000.000 dhs Montant de l’investissement : 750.000.000dhs Effectif employé : 420 personnes avec un système de rotation en 4 équipes Nombre de jours travaillés : 360 jours par an -24 h/24 h Spécialité : fabrication de tissu jean ; flat ; velours ; tissu Professionnel ; tissu militaire. Produit : SETTAVEX dispose d’une gamme de 24 Articles Entre denim, gabardine, professionnel et Militaire. Destination du produit : 70 % transformés au Maroc et exportés vers L’Europe. 25 % destiner à la consommation locale 5 % destinés à l’export (Liban –cote d’ivoire- palestine-afrique du sud) 9
  8. 8. www.khalydi.com Rapport de stage PRESENTATION GENERALE DE DIRECTION TECHNIQUE Elle assure la supervision du système de production et d’alimentation En matière et consommable. Elle veille sur le bon déroulement des travaux des départements Suivants : - planification : Le département planification est géré par deux personnes (FLAT et DENIM) qui travaillent en coordination avec la direction commerciale et les différents départements techniques. Le rôle principal de la planification est de fermer le circuit de production pour qu’il n’y soit ni manque d’alimentation ni excès de production. Les deux responsables doivent avoir une connaissance totale des commandes futures comme ils doivent gérer un stock min. - filature : 10
  9. 9. www.khalydi.com Rapport de stage .préparation : ouverture des balles de coton, nettoyage et mélange. cardage : nettoyage poussé, ouverture des fibres et Préparation d’un ruban de matière continue Etirage : doublage des rubans, étirage pour donner plus d’homogénéisation Machine à filer OE : transformation du ruban en fil par étirage et torsion. - ourdissoir : C’est la préparation d’une nappe de fil sur des grands rouleaux Pour la teinture. - teinture : 11
  10. 10. www.khalydi.com Rapport de stage Teinture en faisant passer la nappe du fil dans les différents bacs de colorants. -tissage : Le tissage consiste à croiser des fils longitudinaux et des fils transversaux selon un dessin d’armure déterminé. - finissage : Dans cette opération, on donne au tissu la stabilité dimensionnelle et le toucher final. 12
  11. 11. www.khalydi.com Rapport de stage - révision : Elle a pour vocation : Le contrôle de la qualité du tissu fini pour réparation selon le choix.  la coupe de tissu en petits rouleaux.  la plastification des rouleaux de tissu fini. -flat : C’est une nouvelle unité qui a été mise en place suite à un grand investissement. Elle a pour but la diversification de la gamme de produit : velours, tissu Professionnel, tissu militaire… -achats : C’est l’intermédiaire entre SETTAVEX et ses fournisseurs, sa fonction Consiste à analyser les différentes offres et en choisir la meilleure afin D’assurer l’approvisionnement en matière de pièces de bureau, combustibles. Mission Energie et Installation Auxiliaire 13
  12. 12. www.khalydi.com Rapport de stage LA Mini – compagnie Energie et Installation Auxiliaire de l’unité opérationnelle. SETTAVEX participe a la réalisation de la mission du groupe TAVEX, dont fière de Parties. - Production de l’énergie électrique, la vapeur, l’air comprimé, l’eau adoucie l’eau chaude et nous assurons de bonnes conditions climatiques des salles filature, tissage et ourdissoir suivant les normes exigées, ainsi que le refroidissement des tambours des machines flat. - améliorez le degré de savoir faire par le suivi des actions et par la formation continue. - Avec l’esprit de coordination et de collaboration les machines et les stations doivent rester propres et en bon état de fonctionnement avec un minimum de coût. - satisfaire les clients et restes toujours à leur disposition avec un esprit ouvert et coopératif. 14
  13. 13. www.khalydi.com Rapport de stage Station d’adoucissement Introduction d’Adoucisseurs. Il s’agit du traitement minimal qui élimine, par passage sur des résines, le calcium et le magnésium dont les sels produiraient l’entartrage des circuits et des équipements. Ces équipements se présentent sous forme de bouteilles contenant la résine et sont régénérés périodiquement à l’aide d’une solution chargée en chlorure de sodium. Ce type de traitement n’est pas toujours suffisant pour les applications industrielles. En effet, les gaz dissous, les carbonates, la silice et les autres ions passent au travers de ces résines et seront autant de sources de corrosion, d’encrassement, de moussage ou d’entraînement dans la vapeur. Dans ce cas, des traitements complémentaires (décarbonatation, déminéralisation) sont nécessaires. 15
  14. 14. www.khalydi.com Rapport de stage Lors du fonctionnement normal de la station d’adoucissement de l’eau, les adoucisseurs peuvent se trouver en trois états : 1-service : la colonne est en train de traiter de l’eau, il est indique sur le Synoptique de façade de l’armoire avec un témoin vert allumé .dans ce cas on dira Que celle –ci est en décalcification ou bien elle n’est pas : dans ce cas on dira Qu’elle est en repos. 2-attente : elle est indiquée par un témoin jaune allumé, une colonne est en attente Lors qu’elle a fini une régénération et n’est pas encore entrée en service. L’adoucisseur va entrer en service à la fin d’un cycle. 3- régénération : il est indiqué par un témoin rouge allumé, dans ce cas L’adoucisseur est en train de régénérer la résine lors de la fin d’un cycle. A : position de régénération : -changement de colonne : Les trois colonnes peuvent être en trois états. A- service : peuvent se trouver soit en décalcification ou en traitent pas de l’eau. B- attente : cette situation indique que la colonne a été régénérée et attend le Prochain changement de colonne pour entrer en service. C - régénération : pendant cette période la colonne ne pourra jamais entrer en Service ni en attente jusqu’à la finition de la régénération. Le changement de colonne se fait d’après la séquence suivent :  quand D1 passé à service des la position d’attente, D2entre en régénération en Sortant de service.  quand D2 passe à service dés la position d’attente, D3 entre en régénération en Sortant de service  quand D3 passe à service dés la position d’attente, D1 entre en régénération en Sortant de service Jamais une colonne peut se trouver en plus d’un état, le passage d’un état à l’autre Est toujours séquentiel, l’ordre est service, régénération, attente, service et il est Inaltérable (l’automate va garder en mémoire où il se trouvait chaque colonne). Si Par hasard l’automate n’avait pas gardé la mémoire, le service va toujours Commencer par les D1et D2, restant D3 en attente. -régénération : 16
  15. 15. www.khalydi.com Rapport de stage Le procès de régénération consiste en une première entrée de saumure mélangée Avec de l’eau de dilution avec des débits de 3m3 /h de saumure et 7m3 /h .d’eau Jusqu'à atteindre un volume de saumure de 1500l une foi ce volume de saumure a Déjà passé, continue en coulant de l’eau à débit de 10m3 /h .jusqu’a un volume D’eau de 14000litres. On arrive à la position de régénération dés la position de service .avant d’entrer Une colonne en régénération, la colonne qui était en attente entre en service. Dans le cas ou il soie en service les adoucisseurs D1 et D2 .d’après l’ordre établi, la colonne D1 va entrer en régénération et la D3 va entrer en service .la station sera en décalcification Après 5 secondes de donner l’ordre d’entrer en service à D3, la colonne D1 va passer à régénération. Même si se produisait un arrêt accidentel ou quelque défaut, l’adoucisseur D1va continuer la régénération. Après 5 secondes de l’alimentation électrique aux électrovannes de commande des vannes des adoucisseurs, va commencer la régénération .les adoucisseurs D2 et D3 vont continuer en service par rapport aux besoins de la station. -Autre manœuvres : Maintenance du niveau de saumure : Il existe deux bassins de préparation de saumure, chacun a son propre contrôle de niveau et un système d’arrosage d’eau .le but est de maintenir un certain niveau d’eau en dessous du sel afin d’avoir toujours de la saumure préparée a saturation. Pressostats : On dispose d’un pressostat de sécurité d’air, si ne s’atteint pas une pression de 5kg /cm2 .la station ne fonctionner pas et il va se générer une alarme. On dispose d’un pressostat de sécurité d’eau sur le tuyau d’eau de service, si ne s’atteint pas une pression de 1kg/cm2 , la régénération ne va pas se faire et il va générer une alarme. Remarque : type des adoucisseur : contre courant (l’eau est entre ou dessous de l’adoucisseur et sortie ou dessus de l’adoucisseur). -le taux de remplissage de l’adoucisseur est 80% de la résine et le reste de l’eau. -pour la résine on a deux types ; la résine blanche et la résine jaune 17
  16. 16. www.khalydi.com Rapport de stage Le rôle de 1er est le blocage de la résine jaune, est la résine jaune réagie avec le calcium et le magnésium pour la décantation de calcaire. (Le calcaire se compose de calcium et magnésium). 18
  17. 17. www.khalydi.com Rapport de stage Travaux effectuée sur la station d’adoucissement  Chaque jour contrôle le débit de l’eau adoucie.  changement d’un distributeur pneumatique.  contrôle concentration de calcaire dans l’eau.  contrôle le niveau de l’eau saumure.  changement d’un filtre d’eau.  Changement d’un distributeur pneumatique d’une pompe a membrane. 19
  18. 18. www.khalydi.com Rapport de stage Chaudière I. Objectif Connaître les principes des chaudières à combustible. II. Introduction La chaudière est un dispositif permettant de chauffer l'eau et de produire de la Vapeur si l'eau est chauffée au-delà de la pression atmosphérique. Industriellement, on utilise les chaudières pour produire la vapeur nécessaire au Fonctionnement des procédés. La source de chaleur peut-être fournie par un Combustible (gaz, fioul, charbon…) ou une résistance électrique. III. Les chaudières à combustible Ce type de chaudière se compose de deux compartiments distincts : l'un dans lequel Brûle le combustible et un autre dans lequel l'eau est chauffée. On distingue ainsi Deux types de chaudière à combustible en fonction de la circulation de l’eau à Chauffer par rapport à la chaleur de combustion : 20
  19. 19. www.khalydi.com Rapport de stage 1- Les chaudières à tube de fumée, 2- Les chaudières à tube d’eau. A. Les chaudières à tubes de fumée 1. Présentation Ce type de chaudière fournit un débit de vapeur saturée de 1 à 25 tonnes/heure, en basse et moyenne pression. Le combustible utilisé est soit du gaz soit du fioul. 2. Fonctionnement Le tube foyer, qui se trouve dans le ballon même de la chaudière, sous le plan d’eau, collecte les gaz chauds en sortie de brûleur. Les gaz chauds, accumulés dans un premier caisson à l’arrière de la chaudière, sont véhiculés par un groupe de tubes immergés dans l’eau du ballon vers un second caisson à l’avant de la chaudière. 21
  20. 20. www.khalydi.com Rapport de stage Un second groupe de tubes immergés emmène les gaz vers un troisième caisson à L’arrière de la chaudière, ce troisième caisson débouche sur la cheminée pour Évacuation des fumées vers l’extérieur. Il y a donc circulation des gaz de Combustion dans des tubes assurant, par conduction vers l’eau de la cuve, la Vaporisation par apport de calories. 22 1. Foyer 2. Tube de fumée 2ème passe 3. Tube de fumée 3ème passe 4. Boîte arrière à refroidissement Par eau 5. Chambre de combustion 6. Brûleur 7. Ventilateur de combustion 8. Vanne de régulation 9. Soupape de sécurité 10. Indicateur de niveau de Sécurité d’eau 11. Manomètre 12. Indicateur de niveau à Glace 13. Bloc d’isolement + manomètre
  21. 21. www.khalydi.com Rapport de stage 3. Précautions Il est impératif de traiter l’eau de chaudière afin d’éviter le dépôt de tartre à L’extérieur du tube foyer et des tubes de fumée. En effet, le tartre provoquerait un Mauvais échange thermique, un temps de mise en pression température plus long, un Risque de surchauffe au niveau de tube foyer, une surconsommation de combustible, Une augmentation de la température des fumées au niveau de la cheminée... 4. Production de vapeur surchauffée Il est nécessaire de recourir à une surchauffeur (source de chaleur indépendante), en Aval de la chaudière à tubes de fumée. 23
  22. 22. www.khalydi.com Rapport de stage B. Alimentation en eau L’eau de chaudière provient de la station de traitement, de la bâche de récupération Des condensas, l’appoint en eau dans la chaudière est réalisé grâce à une pompe Alimentaire (souvent doublée) fonctionnant à une pression légèrement supérieure à La pression interne du ballon. Extraction et purge continue sont deux opérations contribuant à maintenir la qualité De l’eau dans la chaudière, paramètre essentiel pour le bon fonctionnement de L’installation. C. Extraction L’eau d’alimentation contient des traces de produits de traitement, de sels minéraux Et d’impuretés diverses ; les résidus se déposent au fond du ballon sous forme de Boues et doivent être évacués à l’aide d’un robinet d’extraction. Ce robinet spécial, Dont la manœuvre doit être : -Brutale. -De courte durée (afin d’éviter d’entraîner trop d’eau avec les boues). - Répétée plusieurs fois par jour. Est généralement soit un robinet manuel équipé d’un levier allongé et d’un ressort De rappel en fermeture, soit un robinet ¼ tours automatisés. Il doit supporter la Pleine --P et ne pas être endommagé par le passage des impuretés. 24
  23. 23. www.khalydi.com Rapport de stage D. Purge continue Les produits de traitement et sels minéraux, arrivant avec l’eau d’alimentation et ne Partant pratiquement pas avec la vapeur produite, ont tendance à se concentrer dans Le ballon, qu’ils soient en solution ou en suspension.D’où la nécessité de procéder à Une purge de déconcentration permanente,grâce à un robinet de dégazage spécial, à Très faible débit.Le prélèvement continu se fait à environ10,0cm sous le plan d’eau, Le dispositif pourra être mis à profit pour réaliser une prise d’échantillon pour Analyse, après refroidissement. Par ailleurs, la vapeur de revaporisation pourra être récupérée et réutilisée. F- circuit de vapeur fermer 25
  24. 24. www.khalydi.com Rapport de stage 4 Au niveau de la chaudière 26
  25. 25. www.khalydi.com Rapport de stage La panne Le défaut solution 1/Arrêt de la chaudière 1 2/Fuit sur la pompe multi cellule d’alimentation d’eau 3/Moteur de la pompe d’alimentation d’eau ne marche pas 4/Pompe de gavage 5/Fuit sur la pompe d’alimentation d’eau 2 6/Ramonage 7/soupape de sécurité ne marche pas 1/la photo cellule ne marche pas 2/défaut de la garniture 3/l’eau est entre au bobinage du moteur 4/la pompe est salle a l’intérieur 5/défaut de garniture 6/maintenance préventive 7/défaut au ressorts 1/Changement de la photo cellule 2/Changement de la garniture 3/Changement de moteur pour le bobinage 4/Nettoyage avec gasoil 5/Changement de garniture 6/Nettoyage des tubes fumées 7/changement du soupape  Chaque semaine maintenance préventive au brûleur des chaudières.  Chaque jour ouvrir les robinets de purges des 4 chaudières nettoyer les filtres d’eau et à fuel.  Ouvrir les portes AV et AR de la chaudière. (Ramonage) contrôle le niveau de produit de traitement d’eau de la bâche. Prendre les caractéristiques et la quantité de la pièce des armoires de la sale chaudière. 27
  26. 26. www.khalydi.com Rapport de stage STAION D’EPURATION 1-LIGNE DE TRAITEMENT L’eau de procès de l’usine SETTAVEX, s.a, à Settat, MAROC est traitée le long de la ligne de traitement suivante. 1.1 PRETRAITEMENT 1.1.1 Dégrillage des solides grossiers et By-pass général 1.1.2 Relevage en tête. 1.1.3 Tamisage et compactation 1.1.4 Dessablage 1-2 TRAITEMENT PHYSICO_CHIMIQUE 1-2-1Neutralisation 1-2-2 Homogénéisation 1-2-3Coagulation 1-2-4Floculation 1-2-5Decantation primaire 1-3 LIGNE DES BOUES 1-3-1 Purge des boues 1-3-2 Déshydratation des boues 2-PROCESSUS DE TRAITEMENT 2.1 PRETRAITEMENT 2.1.1 Dégrillage de solides grossiers et by-pass général : En sortie de la galerie il existe une grille en acier inoxydable pour rétention des solides grossiers, à 4cm. De passage et un déversoir pour les débits de pointe deux vannes murales de fermeture à3 cotés permettent de diriger 28
  27. 27. www.khalydi.com Rapport de stage le débit de sortie d’usine vers le poste de relevage en tête ou bien vers le collecteur de sortie 2.1.2 Relevage en tête : le relevage en tête de l’eau usée , est réalisé par moyen de trois pompes immergées de 13,5 KW ,en fonctionnement 1+2 , c'est-à-dire , un pompe en service et deux pompes comme secours : en même temps brassage et la mise en suspension des matières. 2.1.3 Tamisage et compaction : Deux tamis (filtre a tambour rotatif), mis en parallèle, vont séparer les solides de l’eau à traiter. Un tamis rotatif à moteur de deux vitesses reçoit l’eau provenant du puits, au cas de ne pas pouvoir admettre tout le débit d’eau d’entrée, le sur plus est dirigé vers le tamis statique. 2.1.4 Dessablage : L’eau, en ortie du tamisage, est dirigée vers une cuve de dessablage, ou les sables et les solides plus lourds sont décantée .une pompe immergée assure leur évacuation. 2.2 TRAITEMENT PHYSICO_CHIMIQUE. 2.2.1 Neutralisation : Après le dessablage .l’eau, normalement alcaline, passe par l installation de neutralisation et mélange de lé effluent .cette neutralisation est faite en deux cuves. Une après l’autre, la première de dosage et mélange et la deuxième de mesure. 2.2.2 Homogénéisation : L’opération d’homogénéisation est réalisée dans l’ancien bassin d’aération par moyen de 8 agitateurs –aérateurs surface + deux mélangeur de fond. 2.2.3 Coagulation : 29
  28. 28. www.khalydi.com Rapport de stage Le processus de coagulation se développe dans deux chambres, une première chambre de dosage de réactif et mélange, et une deuxième seulement de mélange .les deux sont munies d’un agitateur. 2.2.4 Floculation : Comme dans le cas de la coagulation ce processus est composé de deux cuves une de dosage et mélange e la deuxième de mélange. Les deux cuves sont munies d un agitateur à basse vitesse. 2.2.5 Décantation : Les flocules formés au traitement physique – chimique sont décantes par sédimentation dans ce poste. 2.3 LIGNE DES BOUES 2-4-1 : Purge des boues : Le fond du décanteur primaire est relié à un regard de recirculation et Purge des boues, placé annexe regards du traitement primaire. a l’intérieur Une pompe immergée assure le retour des boues vers les épaississeurs .puis Que les boues purgées du traitement biologique sont dirigées vers le bassin D’homogénéisation, cette purge élimine toutes les boues, les primaires et les Secondaires dus système de traitement. 2-4-2 : Epaississement des boues. Deux cuves en forme cylindro-conique chacune munie d’un agitateur, permettent que les boues purgées se libèrent d’une certaine quantité de l’eau contenue. 2-4-3 : Déshydrations des boues Deux filtres presse, alimentés par deux pompes pneumatiques à double membrane, sont les responsables de la déshydratation des boues. 30
  29. 29. www.khalydi.com Rapport de stage Fonctionnement Automatique De la station épuration - Prétraitement : 1- Dégrillage des solides grossiers et by-pass général : L’installation de sortie de la galerie ne contient aucun élément automatique ni Électromécanique. La grille de rétention des solides grossiers, est du type statique, avec un passage de 4cm, par conséquent, les matières de mesure supérieure vont rester coincées. La vannes murales, placées l’une sur le collecteur qui mène au poste de relevage, et L’autre sur le bayasse qui mène au collecteur de sortie ; elles seront normalement Ouvertes la première et fermée la deuxième. Construire en génie civil, il existe un déversoir, placé avant le by-pass, des pointes De débit que la station ne pourrait pas admettre 2- Relevage en tête : Les éléments qui composent le relevage en tête sont les trois pompes, B1, B2 et B3, L’agitateur immergé, A1et la sonde de niveauN1 la sonde de niveau est du type Hydrostatique détectée.ce signal a été traduit sur l’écran de l’armoire de contrôle, en 31
  30. 30. www.khalydi.com Rapport de stage Pourcentage du niveau d’eau dans le poste. Il a été défini quatre états manœuvre par rapport au niveau d’eau, modifiables sur L’écran. - Un premier état, fixé en principe, au 10% où il y a l’arrêt de la pompe. - Un deuxième état, fixé en principe, au 25%, ou il a lieu démarrage de la premier - pompe et l’arrêt d’une deuxième (en cas que la poste était en train de se vidanger par moyen de deux pompes). - Le troisième état, fixé en principe au 80%, ou il a lieu de démarrage de la deuxième Pompe. - Le dernier état, fixé en principe au 85%, ou il a le déclenchement d’une alarme. Le fonctionnement des pompes est alterné selon le temps de marche, contrôlée par Moyen d’un compteur horaire interne au LPC. L’agitateur fonctionne en continu pendant qu’une des pompes est en marche, lors de L’arrêt des pompes,l’agitateur fonctionne d’après une temporisation programmables dés L’écran de contrôle. Le démarrage d’une des pompes implique un temps minimum de fonctionnement de 2 Minutes. 3- Tamisage et compactation : Il est installé un tamis avec moteur à deux vitesses .le fonctionnement du tamis rotatif Est simultané à celui des pompes en tête. Une seule pompe va faire fonctionner le tamis À basse vitesse quand ce sont deux pompes qui marchent, le tamis agit à haute vitesse, Le par contre, le changement de rapide à lente, lors de l’arrêt d’une pompes, a lieu Pendant une période de trois minutes. Lors de la finition de marche des pompes, le tamis rotatif un retard d’arrêt d’un Minute, pendant lequel l’électrovanne EV1 de nettoyage du tamis avec eau à pression Est ouverte. Il est prévu une lame métallique de nettoyage des éventuels refus qui vont rester Bloqués sur le racleur frontal du tamis, une fois la temporisation de nettoyage intérieur Est finie, le moteur de la lame démarre, si l’indicateur de position I 1 est activé. Pendant cette période d’actuation de la lame, le fonctionnement du relevage est bloqué Et par conséquent, le fonctionnement du tamis rotatif aussi. Les résidus de refus des deux tamis sont ramassés par la trémie de la vis sans fin Transporteur, qui incorpore un compacteur sur la sortie final, le fonctionnement du Transporteur – compacteur se passe par moyen d’une temporisation,programmable dé L’écran de l’armoire de contrôle, qui est fonction du temps de fonctionnement des Pompes du relevage en tête. 32
  31. 31. www.khalydi.com Rapport de stage 3- Dessablage : L’eau de sortie des tamis est dirigée vers la cuve de dessablage, les sables contenues Dans l’effluent décantent au fond .le fonctionnement est du type cyclone, c’est adire Lors de l’entrée de l’eau tangentiellement, il est crée un courant circulaire qui favorise La décantation des matières plus lourdes Une pompe immergée installée au fond, permet d’extraire les solides décantés vers l’extérieur aux aires de séchage. Le temps de fonctionnement de cette pompes est programmable dés l’écran de L’armoire de contrôle, il est établi par rapport au temps de marche des pompes en Tête une vanne inférieure permet la vidange de la cuve. 5-Traitement physique _ chimique : a- Neutralisation : Les éléments qui composent l’opération de neutralisation sont, l’agitateur de Neutralisation, l’appareil de mesure et contrôle de PH et les pompes dose usent D’acide sulfurique 98%. Le fonctionnement est relié au fonctionnement des pompes en tête, de façon que Pendant la marche de n’importe quelle des pompes en tête, il a lieu le réglage du PH. L’agitateur fonctionne pendant tout le temps de marche de la pompe en tête, il Démarre avec le démarrage de la pompe et l’arrêt est fait avec un retard de 5 minutes Par rapport au pompes en suit, il commence des cycles d’arrêt et marche Programmables des l’écran. Le contrôle de PH se réalise dans le regard de mesure .annexe au bassin de Neutralisation .une sonde détecte la valeur du PH de forme continuée .cette valeur Est transformée en un signal analogique 4…20ma au niveau du transmetteur de PH, 4ma se correspond avec un PH de 2 et la valeur de 20ma avec un PH de 13. Sur l’écran de l’armoire de contrôle, on fixe un point de cosigne, modifiable .les Pompes dose uses marchent si la lecteur du PH est en dessus du point de consigne. Le contrôle effectué sur les pompes est du type proportionnel, de façon que, plus Loin il est la lecture, par rapport au point de consigne, plus grand est le débit de Dosage .le fonctionnement des pompes dose uses es alterné .Dans le cas ou la valeur De PH serait plus de 50% de la consigner.Les deux pompes dose uses vont travailler Ensemble. La marche automatique des pompes dose use ne se produit que si l’agitateur de Neutralisation est en fonctionnement. En cas de déclenchement du thermique d’une des pompes dose use il va sauter une 33
  32. 32. www.khalydi.com Rapport de stage Alarme et l’autre pompe va entrer en fonctionnement. b- Homogénéisation : Les équipes installées au bassin d’homogénéisation sont deux aérateurs de fond .FG1 et FG2 et 8 aérateur de surface AH1…8 ? Deux sondes de niveau .N2 et N3 les niveau N2 et N3 commandent le fonctionnement des 10 aérateur, en même temps, le démarrage et l’arrêt de la réglage de débit. quand l’eau est en dessus de niveau haut , N2 , il sera empêché le fonctionnement des aérateurs de surface , ce qui va éviter des éclaboussures et il sert comme anti- surverse .avec ce niveau d’eau est entre les deux sondes , c'est-à-dire N3 est fermé et N2 est ouvert , les aérateurs en fonctionnement sont un de surface et un autre de fond opposés , il existe une alternance des aérateurs en fonctionnement opposé chaque fois qu’on est de niveau en cette situation ( niveau d’eau entre les deux sondes). Quand l’eau est en dessous du niveau bas, N3, la pompe de réglage de débit est en arrêt, il ne fonctionne que les deux aérateurs de fond. En tous les cas le temps de fonctionnement minimum des aérateurs, une fois ils démarrent, est de 10 minutes. c- Recirculation des boues secondaires Les éléments composent ce poste sont, deux pompes, B8 et B9 et une sonde de niveau N9. Tous ces éléments sont installés dans un regard communiqué avec le fond du décanteur, par moyen d’une vanne d’ouverture réglable. Le fonctionnement des pompes est alterné, et la seule condition est qu’il ait du niveau d’eau dans le regard. 6- ligne des boues : a- Recirculation et purge des boues : Les éléments concernant cette opération sont la pompe B6 et le régulateur du niveau bas, N5, le fonctionnement de la pompe B6 est continué pendant que B5 est en marche et N5 donne du signal de niveau d’eau. A la main, on peut régler le débit de purge vers les épaississeurs par moyen de l’ouverture ou fermeture de la vanne placée en arrière du poste. Ce débit doit se régler par rapport à la production des en excès constatée. 34
  33. 33. www.khalydi.com Rapport de stage b- Epaississement des boues : Les deux épaississeurs , M13 et M14 fonctionnent en même temps, de façon continuée quand la pompe B6 de recirculation et purge des boues est en route, quand la pompe est en arrêt , les moteurs marchent selon une temporisation programmable dés l’écran de l’armoire de contrôle c- Filtre presse : Il est installé deux filtres presse. Travaux effectués AU NIVEAU DE STATION D’EPURATION  maintenance curative d’une pompe a piston type :ST6364  démontage d’une moto pompe  démontage d’un réducteur  nettoyage de la presse N1  nettoyage du la presse N2  tirage d’un câble du racleur  démontage les bague d’un racleur  oop de la station d’épuration  o : ordre  o : organisation  p : propreté 35
  34. 34. www.khalydi.com Rapport de stage  des identifications (les terrasses litre).  nettoyage de tamis rotatif.  l’ouverture de by-pass générale.  Contrôle le niveau des produit (anti –mousse, coagulant ; l’acide…).  prendre les caractéristiques et la quantité des armoires de toute la station (les contacteurs, les automates…).  Démontage d’une pompe a piston.  montage d’un agitateur. Remarque : avant le démontage des moteurs il faut faire le repère pour faciliter le montage (repère de la plaque à borne) Travaux effectuée avec service de la maintenance Au niveau des compresseurs de tissage la température des compresseurs est très élevée.  démontage d’un réfrigérateur de l’huile et nettoyage avec l’aire comprime+ l’eau. 36
  35. 35. www.khalydi.com Rapport de stage  démontage d’un réfrigérateur de l’aire avec l’aire comprimée.  Changement de deux moteurs. CONCLUSION En guise de conclusion, je tiens à préciser que mon stage au sein de la société SETTAVEX a été très intéressant, il m’a permis de profiter des connaissances et de l’expérience professionnelle des personnes avec qui j’ai été en contact. Je tiens également à signaler que la période de stage s’est avérée insuffisante pour approfondir mes connaissances et que quoique la formation théorique soit très importante, la formation pratique reste indispensable et nécessite travail et 37
  36. 36. www.khalydi.com Rapport de stage patience. 38

×