DEDICACES 
A mes chers parents, 
A celui qui m’a indiqué la bonne voie en me rappelant que la volonté fait toujours les gr...
REMERCIEMENTS 
Je tiens { remercier tous ceux qui m’ont aidé, de près ou de loin, { réaliser mon travail et plus particuli...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
RESUME 3 
GPAO, AS400, Gestion des données techniques, Planification, Ordonnancement, 
Besoin nets...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
ABSTRACT 4 
GPAO, AS400, Management of technical data, Planning, Scheduling, Net 
requirements, PD...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
TABLE DES MATIERES 5 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel –...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
TABLE DES MATIERES 6 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel –...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
TABLE DES MATIERES 7 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel –...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
TABLE DES MATIERES 8 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel –...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
TABLE DES MATIERES 9 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel –...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
TABLE DES MATIERES 10 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel ...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
LISTE DES ABREVIATIONS 11 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industr...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
LISTE DES FIGURES 12 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel –...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
LISTE DES TABLEAUX 13 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel ...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
INTRODUCTION 14 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
INTRODUCTION 15 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
INTRODUCTION 16 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 17 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 18 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 19 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 20 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 21 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 22 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 23 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 24 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 25 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 26 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 27 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 28 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 29 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 30 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 31 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 32 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 33 
Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | G...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 34 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 35 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 36 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 37 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 38 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 39 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 40 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 41 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 42 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 43 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 44 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 45 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 46 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 47 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 48 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 49 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 50 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 51 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 52 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 53 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 54 
Ecole Nationale des Sciences Appliquée...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 3 : ELABORATION D’UN TABLEAU DE BORD POUR LE PILOTAGE DE 
LA PRODUCTION 
55 
Ecole National...
PROJET DE FIN D’ETUDES 
PARTIE 3 : ELABORATION D’UN TABLEAU DE BORD POUR LE PILOTAGE DE 
LA PRODUCTION 
56 
Ecole National...
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Rapport de stage SUPERCERAME
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Rapport de stage SUPERCERAME

8 827 vues

Publié le

SUPERCERAME

0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
8 827
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
729
Actions
Partages
0
Téléchargements
205
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Rapport de stage SUPERCERAME

  1. 1. DEDICACES A mes chers parents, A celui qui m’a indiqué la bonne voie en me rappelant que la volonté fait toujours les grands Hommes…mon cher papa. A celle qui a attendu avec patience les fruits de sa bonne éducation...ma chère maman. C’est grâce { votre amour, votre immense affection et vos encouragements. La confiance que vous m’avez accordée ainsi que vos innombrables sacrifices que j’arrive aujourd’hui au terme de ce travail. A ma chère Tati, J’espère que tu trouves le témoignage de ma profonde reconnaissance et mon éternel attachement dans ce modeste travail. Je t’aime infiniment. A mes soeurs et mes frères, Safae, Simohamed, Jihad, Bouziane et Wassim, je vous porte toujours dans mon coeur, je vous souhaite tout le bonheur et la joie, Je vous aime. A ma chère famille, Toujours présente, ce modeste travail, je vous le dédie comme témoignage de ma reconnaissance et mon amour. A tous mes amis, Sans qui la vie me semblerait bien fade. Je vous souhaite une excellente continuation
  2. 2. REMERCIEMENTS Je tiens { remercier tous ceux qui m’ont aidé, de près ou de loin, { réaliser mon travail et plus particulièrement le directeur général de la société SUPER CERAME Monsieur Fouad BENZAKOUR ainsi que Monsieur Abderahim KAMOUSS le directeur technique et aussi { tous le personnel de l’usine, qui sans leurs encouragements et leurs sourires je n’aurais pu mener mon projet { terme. Je tiens à remercier chaleureusement Monsieur ADIL CHIHI, qui a bien voulu encadrer mon projet de fin d’études { SUPER CERAME, pour son aide précieux et son soutien remarquable. J’exprime mon gratitude { Monsieur RACHID CHEIKH, mon encadrant { l’Ecole Nationale des Sciences Appliquées, pour ses conseils précieux et son encadrement fructueux. Mes remerciements les plus sincères sont adressés aux membres du jury, pour l’honneur qu’ils m’ont fait, en acceptant d’examiner et de juger mon travail. Enfin, Je ne manquerai pas d’exprimer une reconnaissance particulière à Mlle. SAFAE SALHI, pour son soutien inestimable et ses remarques pertinentes.
  3. 3. PROJET DE FIN D’ETUDES RESUME 3 GPAO, AS400, Gestion des données techniques, Planification, Ordonnancement, Besoin nets, PDP, Tableau de bord, Indicateurs, Performance, Disponibilité, Qualité. RESUME La mission professionnelle au sein de la société SUPER CERAME Casablanca a consisté essentiellement en la réalisation et l’intégration d’un ensemble de projets industrielles réalisés pour le compte du service production appartenant dans la dite société. Les différents projets traités sont :  La gestion de production : Ce projet consiste en la gestion des données techniques regroupant la gestion des articles, la gestion des nomenclatures, la gamme de fabrication, la gestion des postes de charges et le stockage. Egalement, cette mission décrit la planification et l’ordonnancement des commandes des clients représentés par le calcul des besoins nets en matière première, l'élaboration des programmes directeurs de la production et l’affermissement des ordres de fabrication, etc. En somme, la réalisation de l’ensemble des tâches précitées s’est basée sur l’énorme volume de production quotidien et la précision dans la gestion des informations.  La gestion de maintenance : Ce projet consiste en l’élaboration d’un tableau de bord qui se base sur des indicateurs représentant la disponibilité de la ligne, sa performance et le taux de qualité acquis, etc. En effet, le moindre retard dans le processus de fabrication implique des dégâts incontrôlables. Le projet dans son ensemble a été implémenté en se basant sur un processus prédéfini dans la gestion. Egalement, la réalisation de cette mission a fait appel à l’utilisation d’outils { l’avant-garde du progiciel « AS400 ». Enfin, les objectifs fixés pour cette mission ont été globalement atteint. Ainsi les délais fixés au préalable pour le projet dans son ensemble ont été respectés. Sans réfuter l’ensemble des contraintes rencontrées au cours de la dite mission.
  4. 4. PROJET DE FIN D’ETUDES ABSTRACT 4 GPAO, AS400, Management of technical data, Planning, Scheduling, Net requirements, PDP, Scorecard, Indicators, Performance, Availability, Quality. ABSTRACT The entire work done at SUPERCERAME Company Casablanca was generally about implementing a set of industrial projects for the production service belonging to the same company. The different projects implemented are:  Production management: This project involves the management of technical data which includes the management of articles and classifications, the fabrication range, post load management and storage. On the other hand, this mission describes the planning and scheduling of customers’ orders represented by the calculation of the net requirements of raw materials in addition to the elaboration of the production managing programs and the consolidation of manufacturing orders. The fore-mentioned tasks have been realized thanks to the huge volume of a daily production in SUPERCERAME Company.  Maintenance management: This project is developing a scorecard that is based on the representative indicators of the availability of a production line, performance rate, quality achievements, etc... The smallest delay in the manufacturing process involves uncontrollable damage. The implementation of the whole project was based on a predefined management process. Also, this mission has involved the use of « AS400 » software. Finally, the different purposes of the mission at SUPERCERAME Company Casablanca were all achieved at time, without forgetting the various constraints and difficulties encountered.
  5. 5. PROJET DE FIN D’ETUDES TABLE DES MATIERES 5 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 TABLE DES MATIERES RESUME ....................................................................................................................................................... 3 ABSTRACT ................................................................................................................................................... 4 LISTE DES ABREVIATIONS ............................................................................................................... 11 LISTE DES FIGURES ............................................................................................................................. 12 LISTE DES TABLEAUX ........................................................................................................................ 13 INTRODUCTION .................................................................................................................................. ..14 PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET ............................................................................... 17 CHAPITRE 1 : CONTEXTE GENERAL DE LA MISSION ............................................................ 18 1. L’organisme d’accueil : SUPER CERAME ........................................................................ 18 1.1. Aperçu général sur le groupe Ynna ......................................................................... 18 1.2. Présentation de la société SUPER CERAME ......................................................... 19 1.3. Présentation du service production ........................................................................ 20 2. Le projet attribué dans le cadre de la mission ............................................................. 21 2.1. Présentation du projet « Accompagnement à la mise en place de la GPAO et à l’Elaboration du tableau de bord pour le pilotage de la production » ........... 21 2.2. Les spécifications fonctionnelles .............................................................................. 21 2.2.1. La gestion des données techniques ......................................................................... 21 2.2.2. La planification et l’ordonnancement ..................................................................... 22 2.2.3. Conception d’un tableau de bord, suivi des indicateurs et recommandations. ........................................................................................................................ 22 2.3. Etude de l’existant ........................................................................................................... 22 2.3.1 Réception des commandes par le service commercial ................................... 23 2.3.2 Etablissement du programme de production de la quinzaine ..................... 23 2.3.3 Calcul des besoins en poudre, biscuit, émaille et emballage ........................ 23 2.4. Diagramme de Gantt ...................................................................................................... 23 CONCLUSION ........................................................................................................................................... 23 CHAPITRE 2 : PROCESSUS DE PRODUCTION ............................................................................ 25 1. Généralité sur les matières premières ............................................................................ 25
  6. 6. PROJET DE FIN D’ETUDES TABLE DES MATIERES 6 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 1.1. Matières plastiques ......................................................................................................... 25 1.2. Matières non plastiques ............................................................................................... 25 1.3. Les matières premières utilisées chez SUPERCERAME .................................. 26 2. Etapes de fabrication des carreaux céramiques ......................................................... 26 2.1. Procédé de fabrication .................................................................................................. 27 2.2. Etapes de fabrication ..................................................................................................... 28 2.2.1. Préparation de la masse ............................................................................................... 28 2.2.2. Mise en forme ou pressage .......................................................................................... 29 2.2.3. Séchage ................................................................................................................................ 29 2.2.4. Cuisson ................................................................................................................................. 30 2.2.5. Préparation des émaux et couleurs ......................................................................... 31 2.2.6. Triage .................................................................................................................................... 32 CONCLUSION ........................................................................................................................................... 33 PARTIE 2 : PRESENTATION ET ANALYSE DES DIFFERENTS MODULES ATTRIBUES AU PROJET «Accompagnement à la mise en place d’une GPAO » ..................................... 34 INTRODUCTION...................................................................................................................................... 35 CHAPITRE 1 : MODULE DE « GESTION DES DONNEES TECHNIQUES » ........................ 35 1. Présentation du sous-module « Gestion des articles » ............................................. 36 1.1. Présentation ....................................................................................................................... 36 1.2. Exigences techniques ..................................................................................................... 36 1.3. Exigences fonctionnelles .............................................................................................. 36 1.4. Réalisation du sous-module « Gestion des articles » ...................................... 37 1.5. Conclusion .......................................................................................................................... 38 2. Présentation du sous-module « Gestion des nomenclatures » ............................. 38 2.1. Présentation ....................................................................................................................... 38 2.2. Exigences techniques ..................................................................................................... 39 2.3. Exigences fonctionnelles .............................................................................................. 39 2.4. Réalisation du sous-module « Gestion des nomenclatures » ...................... 40 2.5. Conclusion .......................................................................................................................... 40 3. Présentation du sous-module « Gestion des postes de charge » ......................... 41 3.1. Présentation ....................................................................................................................... 41
  7. 7. PROJET DE FIN D’ETUDES TABLE DES MATIERES 7 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 3.2. Exigences techniques ..................................................................................................... 41 3.3. Exigences fonctionnelles .............................................................................................. 41 3.4. Réalisation du sous-module « Gestion des postes de charge » ................... 41 3.5. Conclusion .......................................................................................................................... 42 4. Présentation du sous-module « Gamme de fabrication » ....................................... 43 4.1. Présentation ....................................................................................................................... 43 4.2. Exigences techniques ..................................................................................................... 43 4.3. Exigences fonctionnelles .............................................................................................. 43 4.4. Réalisation du sous module « Gamme de fabrication » .................................. 43 4.5. Conclusion .......................................................................................................................... 44 5. Présentation du sous-module « Stockage et mouvement de stock » ................. 45 5.1. Présentation ....................................................................................................................... 45 5.2. Exigences techniques ..................................................................................................... 45 5.3. Exigences fonctionnelles .............................................................................................. 45 5.4. Réalisation du sous module « stockage et mouvement de stock » ............. 45 5.5. Conclusion .......................................................................................................................... 46 CHAPITRE 2 : MODULE DE PLANIFICATION ET ORDONNANCEMENT DE LA PRODUCTION. ........................................................................................................................................ 47 1. Présentation du sous-module « Calcul des besoins nets » ..................................... 47 1.1. Présentation ....................................................................................................................... 47 1.2. Exigences techniques ..................................................................................................... 47 1.3. Exigences fonctionnelles .............................................................................................. 47 1.4. Réalisation du sous-module « Calcul des besoins nets» ................................. 48 1.5. Conclusion .......................................................................................................................... 48 2. Présentation du sous-module « Elaboration des programmes directeurs de production » ............................................................................................................................................. 48 2.1. Présentation ....................................................................................................................... 48 2.2. Exigences techniques ..................................................................................................... 49 2.3. Exigences fonctionnelles .............................................................................................. 49 2.4. Réalisation du sous-module « Elaboration des programmes directeurs de production » .................................................................................................................................... 49
  8. 8. PROJET DE FIN D’ETUDES TABLE DES MATIERES 8 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 2.5. Conclusion .......................................................................................................................... 50 3. Présentation du sous-module « Ordonnancement » ................................................. 50 3.1. Présentation ....................................................................................................................... 50 3.2. Exigences techniques ..................................................................................................... 51 3.3. Exigences fonctionnelles .............................................................................................. 51 3.4. Réalisation du sous module « Ordonnancement» ............................................. 51 3.5. Conclusion .......................................................................................................................... 52 4. Présentation du sous-module « Lancement » .............................................................. 52 4.1. Présentation ....................................................................................................................... 52 4.2. Exigences techniques ..................................................................................................... 52 4.3. Exigences fonctionnelles .............................................................................................. 52 4.4. Réalisation du sous module « Lancement» .......................................................... 53 4.5. Conclusion .......................................................................................................................... 53 CONTRAINTES ........................................................................................................................................ 54 CONCLUSION .......................................................................................................................................... 54 PARTIE 3 : PRESENTATION ET ANALYSE DES DIFFERENTS MODULES ATTRIBUES AU PROJET « Elaboration d’un tableau de bord pour le pilotage de la production » .................. 55 INTRODUCTION...................................................................................................................................... 56 CHAPITRE 1 : MODULE « Détermination des indicateurs du tableau de bord » ....... 56 1. Définition du tableau de bord ............................................................................................. 56 2. Le contrôle d’une activité ...................................................................................................... 58 3. Les missions du service production ................................................................................. 58 4. Déploiement des objectifs .................................................................................................... 59 5. Détermination des indicateurs de performance pour le chef de production . 61 6. Détermination des indicateurs de performance pour les chefs d’ateliers ...... 63 6.1. Responsable de la PDM ................................................................................................. 63 6.2. Chef de la presse .............................................................................................................. 64 6.3. Chef de four ........................................................................................................................ 65 7. Points critiques et indicateurs de performance .......................................................... 66 7.1. Points critiques ................................................................................................................. 66 7.2. Les indicateurs des points critiques ........................................................................ 67
  9. 9. PROJET DE FIN D’ETUDES TABLE DES MATIERES 9 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 8. Les indicateurs classés par rubrique ............................................................................... 69 CONCLUSION ........................................................................................................................................... 70 CHAPITRE 2 : MODULE DE « Suivi des indicateurs » ............................................................. 71 1. Suivi des indicateurs du chef de production ................................................................ 71 1.1. Suivi du taux de réalisation du programme de fabrication ........................... 71 1.2. Taux d’absentéisme ........................................................................................................ 72 1.3. Analyse ISCHIKAWA ...................................................................................................... 72 2. Suivi des indicateurs liés à la section PDM .................................................................... 75 2.1. Disponibilité des atomiseurs 1500 et 2500 ......................................................... 75 2.1.1 Disponibilité de l’atomiseur 1500 ............................................................................ 75 2.1.2 Disponibilité de l’atomiseur 2500 ............................................................................ 76 2.1.3 Performance des atomiseurs 1500 et 2500 ......................................................... 77 2.2. Taux de qualité ................................................................................................................. 78 2.2.1 Taux de qualité de l’atomiseur 1500 ....................................................................... 78 2.2.2 Taux de qualité de l’atomiseur 2500 ....................................................................... 79 2.3. Analyse Ichikawa ............................................................................................................. 79 3. Suivi des indicateurs liés à la presse ................................................................................ 81 3.1. Disponibilité de la presse ............................................................................................. 81 3.2. Performance de la presse ............................................................................................. 81 3.3. Taux de qualité ................................................................................................................. 83 3.4. Analyse Ishikawa ............................................................................................................. 84 4. Suivi des indicateurs liés au four ....................................................................................... 85 4.1. Disponibilité du four ...................................................................................................... 85 4.2. Performance ...................................................................................................................... 86 4.3. Taux de qualité ................................................................................................................. 87 4.4. Analyse Ishikawa ............................................................................................................. 87 CONCLUSION ........................................................................................................................................... 88 CHAPITRE 3 : MODULE DE « RECOMMANDATIONS » .......................................................... 90 1. Solutions pour bien gérer le stock .................................................................................... 90 1.1. Stock concernant la Préparation des Masses ...................................................... 91
  10. 10. PROJET DE FIN D’ETUDES TABLE DES MATIERES 10 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 1.1.1 Tableau des consommations ...................................................................................... 91 1.1.2 Courbe ABC ........................................................................................................................ 92 1.1.3 Conclusion .......................................................................................................................... 92 1.2. Stock concernant la Préparation des Emaux ....................................................... 93 1.2.1 Tableau des consommations ...................................................................................... 93 1.2.2 Courbe ABC ........................................................................................................................ 94 1.2.3 Conclusion .......................................................................................................................... 95 2. Solutions concernant les plans de maintenance ......................................................... 95 CONTRAINTES ........................................................................................................................................ 97 CONCLUSION ........................................................................................................................................... 97 CONCLUSION: Synthèse et recommandations ......................................................................... 98 BIBLIOGRAPHIE ................................................................................................................................. 100 ANNEXES ............................................................................................................................................... 101 ANNEXE A ............................................................................................................................................. 102 ANNEXE B ............................................................................................................................................. 109 ANNEXE C .............................................................................................................................................. 112
  11. 11. PROJET DE FIN D’ETUDES LISTE DES ABREVIATIONS 11 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 LISTE DES ABREVIATIONS ABREVIATION DESIGNATION AFAQ Association Française d’Assurance Qualité ISO Organisation Internationale de Normalisation GPAO Gestion de Production Assistée par Ordinateur PDP Programme Directeur de Production SC Super Cerame TPM Maintenance Productive Totale PDM Preparation Des Masses PDE Préparation Des Emaux MTBF Moyenne des Temps de Bon Fonctionnement MTTR ERP Moyenne des Temps de Réparation Enterprise Resource Planning
  12. 12. PROJET DE FIN D’ETUDES LISTE DES FIGURES 12 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 LISTE DES FIGURES Figure 1.1.1 : Répartition du personnel de SUPER CERAME Casablanca ...................... 20 Figure 1.2.2 : Procédé de fabrication du produit Africérame ............................................. 27 Figure 2.1.3 : système de codification des articles .................................................................. 37 Figure 2.1.4 : Représentation de la nomenclature .................................................................. 38 Figure 2.1.5 : Nomenclature de la référence 11692 ............................................................... 39 Figure 3.1.6 : Présentation du cycle Objectif, indicateurs et Moyens .............................. 57 Figure 3.1.7 : Déploiement de l’objectif « augmenter le taux de réalisation du programme de fabrication de 90 à 100%» ................................................................................. 59 Figure 3.1.8 : Déploiement de l’objectif « Augmenter la productivité » ........................ 60 Figure 3.1.9 : Déploiement de l’objectif « diminuer le taux de rebuts de 2% { 0.5 % » ..................................................................................................................................................................... 61 Figure 3.1.10 : Points critiques ........................................................................................................ 66 Figure 3.2.11 : Taux de réalisation du programme de fabrication ................................... 71 Figure 3.2.12 : Taux d’absentéisme des opérateurs ............................................................... 72 Figure 3.2.13 : Analyse d’Ishikawa ................................................................................................. 73 Figure 3.2.14 : Taux de disponibilité de l’atomiseur 1500 .................................................. 75 Figure 3.2.15 : Taux de disponibilité de l’atomiseur 2500 .................................................. 76 Figure 3.2.16 : Quantité de masse produite par les deux atomiseurs ............................. 77 Figure 3.2.17 : Taux de qualité de l’atomiseur 1500 .............................................................. 78 Figure 3.2.18 : Taux de qualité de l’atomiseur 2500 .............................................................. 79 Figure 3.2.19 : diagramme d’Ishikawa pour les atomiseurs ............................................... 79 Figure 3.2.20 : Taux de disponibilité de la presse ................................................................... 81 Figure 3.2.21 : Nombre de carreaux crus pressés ................................................................... 82 Figure 3.2.22 : Taux de qualité de la presse ............................................................................... 83 Figure 3.2.23 : Diagramme d’Ishikawa pour la presse .......................................................... 84 Figure 3.2.24 : Taux de disponibilité du four ............................................................................. 86 Figure 3.2.25 : Taux de qualité du four......................................................................................... 87 Figure 3.2.26 : Diagramme d’Ishikawa pour le four ............................................................... 87 Figure 3.3.27 : Courbe ABC – Préparation des masses .......................................................... 92 Figure 3.3.28 : Courbe ABC – Préparation des Emaux ........................................................... 94 Figure 3.3.29 : Demande d’intervention ...................................................................................... 96 Figure 3.3.30 : Fiche descriptive des arrêts ............................................................................... 96 Figure A.31 : Organisme d’accueil SUPER CERAME Casablanca .................................... 102 Figure A.32 : Interface de la gestion des articles ................................................................... 103 Figure A.33 : Exemple de la gestion des articles :Venisia .................................................. 104 Figure A.34 : Exemple de la gestion des articles : Poudre ................................................. 104 Figure A.35 : Gestion des nomenclatures ................................................................................. 105 Figure A.36 : Gestion des postes de charge : Ateliers .......................................................... 106 Figure A.37 : Gestion des postes de charge : machines ...................................................... 106 Figure A.38 : Gammes de fabrication ......................................................................................... 107 Figure A.39 : Mouvement des stocks .......................................................................................... 108 Figure A.40 : Suivi du taux de qualité ......................................................................................... 108 Figure C.41 : Planning du projet de fin d’études ................................................................... 112
  13. 13. PROJET DE FIN D’ETUDES LISTE DES TABLEAUX 13 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 LISTE DES TABLEAUX Table 3.1.1 : les indicateurs du chef de production ................................................................ 62 Table 3.1.2 : les indicateurs du chef de la section PDM ......................................................... 63 Table 3.1.3 : les indicateurs du chef de presse .......................................................................... 64 Table 3.1.4 : les indicateurs du chef de four ............................................................................... 65 Table 3.1.5 : Indicateurs associés au point critique 1 ............................................................ 67 Table 3.1.6 : Indicateurs associés au point critique 2 ............................................................ 68 Table 3.1.7 : Indicateurs associés au point critique 3 ............................................................ 68 Table 3.1.8 : Indicateurs associés au point critique 4 ............................................................ 68 Table 3.1.9 : Indicateurs classés par rubrique .......................................................................... 69 Table3.3.10: Consommation des matières premières utilisées lors de la Préparation des Masses ................................................................................................................................................ 91 Table 3.3.11 : stock de sécurité des matières premières utilisée lors de la PDM ...... 93 Table3.3.12: Consommation des matières premières utilisées lors de la Préparation des Emaux ................................................................................................................................................. 94 Table 3.3.13 : stock de sécurité des matières premières utilisée lors de la PDE ....... 95 Table B.14 : Centres principaux de production ..................................................................... 110 Table B.15 : Les machines de SUPER CERAME ...................................................................... 111
  14. 14. PROJET DE FIN D’ETUDES INTRODUCTION 14 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 INTRODUCTION Connue par son importance majeure, la gestion de production assistée par ordinateur (GPAO) occupe un large éventail dans l’économie mondiale, c’est le coeur de tout système d’ERP. Elle requiert des savoir-faire industriels spécifiques: innovation, gestion de production, maturité des développeurs, etc. Parmi les logiciels développés ces dernières années, on trouve ceux dédiés à la gestion et le pilotage de la production, et qui représentent un nouveau segment de ce secteur appelée à se développer davantage { l’avenir. Aujourd’hui, grâce aux progrès technologiques, le secteur de la gestion de production assistée par ordinateur est devenu un outil de gestion à part entière convoité par l’ensemble des entreprises. Aussi, devant le nombre pléthorique des intervenants dans ce domaine il devient nécessaire de distinguer la gestion qui garantit une qualité dans l’utilisation. Afin d’assurer une bonne gestion de production, il faut atteindre les différentes caractéristiques telles que, la disponibilité, la fiabilité, l’efficacité, l’intégrité, la flexibilité, la réutilisabilité et l’interopérabilité, etc. Pour ce faire, le rôle de l’ingénieur est déterminant dans ce processus. Il est, en effet, appelé à communiquer avec son entourage professionnel afin de satisfaire le besoin de son client et de guider tout projet de qualité qu’on lui confie et de le diriger dans de bonnes conditions. Mon stage à la société SUPERCERAME Casablanca a porté essentiellement sur la réalisation d’un ensemble de projets liés au service production. Ma mission a consisté à mener à bien les différentes phases de gestion de production et des disponibilités, de tests et de mise en production. Tout au long de ces phases les responsables ont été impliqués au plus haut niveau.
  15. 15. PROJET DE FIN D’ETUDES INTRODUCTION 15 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 Par ordre chronologique les différents projets traités sont comme suit :  La gestion de production : ce projet consiste en la gestion des données techniques, dont la gestion des articles, la gestion des nomenclatures, la gamme de fabrication, la gestion des postes de charges et le stockage font partie. Egalement, cette mission décrit la planification et l’ordonnancement des commandes des clients représentés par le calcul des besoins nets en matière première, l'élaboration des programmes directeurs de la production et l’affermissement des ordres de fabrication, etc. Ce processus a été établi en tenant compte de l’énorme volume de production quotidien ; l’ensemble d’informations à gérer de manière rigoureuse (la moindre erreur pourrait générer des pertes colossales).  La gestion de maintenance : Cette étape consiste en l’élaboration d’un tableau de bord qui se base sur des indicateurs représentant la disponibilité de la ligne, sa performance et le taux de qualité acquis, etc. Or, le moindre retard dans le processus de fabrication implique des fonctionnements vides (fonctionnement des fours inutile), un chômage technique (payement des employés), le mécontentement du client et la perte de sa confiance. La gestion de production et de maintenance au sein du service production a été d’intérêt majeur dans mon expérience, au sein de la société SUPERCERAME Casablanca aussi courte soit-elle. Les quatre mois de stage passés à la société SUPERCERAME (du 2 Février jusqu’au 2 Juin 2009) m’ont permis de percevoir comment une société de production industrielle, fournit à ses clients un produit et une gestion adaptée à leurs besoins et ce, grâce à un ensemble de processus, via lesquelles une meilleure gestion de production s’effectue. Plus largement, ce stage a été l’opportunité pour moi d’appréhender l’expérience dans le domaine de la gestion de production et de se rendre compte dans quelle mesure, le secteur de l’industrie en général et le secteur de la production
  16. 16. PROJET DE FIN D’ETUDES INTRODUCTION 16 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 industrielle peuvent contribuer au développement des activités économiques tant au niveau mondial que national. En vue de rendre compte de manière fidèle et analytique des quatre mois passés au sein de la société SUPERCERAME Casablanca, il apparaît important de présenter:  dans une première partie l’environnement du stage, le contexte général des différents projets;  dans une seconde partie, l’analyse des différents projets attribués faisant apparaître l’ensemble des exigences fonctionnelles et techniques ainsi que les différentes missions et tâches effectuées et mettant en évidence les nombreux apports que j’ai pu en tirer.
  17. 17. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 17 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET Cette partie présente l’organisme d’accueil SUPER CERAME Casablanca, la mission et les tâches effectuées, puis le processus de production.
  18. 18. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 18 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 CHAPITRE 1 : CONTEXTE GENERAL DE LA MISSION En tenant compte de l’importance majeur de la gestion de la production, l’entreprise SUPER CERAME a songé à l’automatiser dans une logique d’usinage du logiciel. Dans ce contexte, je vais présenter tout d’abord l’organisme d’accueil. Ensuite, la mission qui m’est affectée le long de ce projet, en décrivant les différentes exigences fonctionnelles et techniques. 1. L’organisme d’accueil : SUPER CERAME 1.1. Aperçu général sur le groupe Ynna YNNA est une société holding privée dont l’actionnariat comprend exclusivement des personnes physiques (Famille CHAABI). Ynna Holding, Groupe Miloud CHAABI, opère dans les principaux secteurs à travers des investissements dans des activités prioritaires, en phase avec l’évolution du marché marocain ou à tendances émergentes : Promotion immobilière, Industrie des matériaux de constructions, Tourisme et Distribution moderne. Le groupe Miloud CHAABI investit également dans la construction de logements sociaux, de grands ouvrages d’art, des réseaux d’adduction d’eau et d’assainissement. Partant d’une petite entreprise familiale spécialisée dans la promotion immobilière, Ynna Holding est, aujourd’hui, une Firme Multinationale dont l’effectif est de 18 000 collaborateurs (environ). Ynna Holding bénéficie actuellement d’une notoriété tant au Maroc que dans plusieurs pays étrangers. Il regroupe plusieurs sociétés dont mon environnement de travail SUPER CERAME fait partie.
  19. 19. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 19 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 1.2. Présentation de la société SUPER CERAME SUPER CERAME et GROS CERAME, sont toutes les deux des filiales de la HOLDING YNNA (Groupe CHAABI). SUPER CERAME, située à Casablanca-Maroc à 10.5 route 110 Ain sabaa, emploi 400 personnes environ. Sa superficie de 66.000m² dont 46.000m² couverts. Actuellement, le groupe SUPER CERAME est le plus grand producteur des carreaux céramiques au Maroc, avec une capacité d’environ 9.000.000m²/an et un réseau de distribution couvrant l’intégralité du territoire national. EN 1949, la société SUPER AFRIQUE a vu le jour en se spécialisant dans le négoce des carreaux de revêtement importés. En 1979 face { la loi imposée { l’époque, sur l’interdiction de l’importation, la société s’est lancée dans la fabrication des carreaux en grés de petit format (2×2cm² jusqu'à 5×15cm²) inspirés des carreaux traditionnels dits «Zelliges fassi », la société devient CERAME AFRIQUE industries. Devant le souci des produits Africérame, et pour mieux répondre aux exigences de ses clients en leur offrant une large gamme de produits, s’est dotée d’une nouvelle unité équipée de technologie moderne. En 1995, le groupe CHAABI a pu acquérir cette société pour devenir SUPER CERAME, tout en gardant la même marque de produits « Africérame ». En 1997, une nouvelle unité spécialisée dans la fabrication des carreaux de mur par la technique de la bicuisson. En aout 2000, une nouvelle technologie a été mise en place pour la production des carreaux petits formats ou de mosaïque. Enfin, en septembre 2000, SUPER CERAME et GROS CERAME ont fusionné pour donner naissance au GROUPE SUPER CERAME. Le nombre global du personnel est environ 400 personnes reparti ainsi :
  20. 20. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 20 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 Figure 1.1.1 : Répartition du personnel de SUPER CERAME Casablanca La politique qualité engagée par SUPER CARAME s’inscrit dans une longue démarche ‘’du travail bien fait ‘’ et le souci de bien servir le client. Cette démarche du management de qualité, basée sur le principe de l’amélioration continue, vise à transformer les attentes clients en réalité et à maitriser le fonctionnement de l’ensemble des processus de l’entreprise. La certification de SUPER CERAME pour ses deux sites (Casablanca et Kenitra) par l’AFAQ, aux normes de qualité ISO 9001 est l’aboutissement d’un engagement total de l’entreprise dans un but unique : la satisfaction totale des clients au meilleur cout. (Voir annexe A : Figure A.1 : Organisme d’accueil SUPER CERAME Casablanca) 1.3. Présentation du service production Au cours de mon passage { SUPER CERAME, j’ai été accueillie par le service production. C‘est l’un des plus importants services au sein de l’entreprise, du fait qu’il est { l’origine de la création des produits. Autrement dit ce service accomplit la fonction vitale de l’entreprise.
  21. 21. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 21 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 La mission du service production consiste à réaliser le programme de fabrication en temps voulu avec les quantités requises demandées et dans les meilleures conditions de cout et de qualité, tout en optimisant les ressources pour assurer la pérennité de l’entreprise, son développement et sa compétitivité. 2. Le projet attribué dans le cadre de la mission 2.1. Présentation du projet « Accompagnement à la mise en place de la GPAO et l’Elaboration du tableau de bord pour le pilotage de la production » L’énorme volume d’informations de production quotidienne que dispose la société SUPER CERAME devient de plus en plus difficile à gérer de manière rigoureuse car la moindre erreur pourrait générer des pertes graves. En effet, afin d’améliorer sa performante et acquérir un avantage concurrentiel, SUPER CERAME a vu la nécessité d’une instauration d’une GPAO, grâce au progiciel préinstallé « AS400 » et { l’utilisation d’un tableau de bord qui permet d’apercevoir et d’analyser un nombre important de données. 2.2. Les spécifications fonctionnelles 2.2.1. La gestion des données techniques Cette dernière consiste en une gestion d’articles qui peut être soit:  Une matière première ;  Un produit semi fini ;  Un produit fini. Aussi, leur nomenclature et à une gestion des postes de charge et de gamme de fabrication. Et une gestion de stockage et mouvement de stock, spécialement :  Les magasins de stockage ;  Les stocks initiaux.
  22. 22. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 22 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 2.2.2. La planification et l’ordonnancement Cette partie du projet englobe :  Le calcul des Besoins Nets : Afin d’exécuter cette tâche, j‘étais menée { :  Lancer le calcul du plus bas niveau ;  Elaborer les programmes directeurs de production ;  Déterminer les ordres prévisionnels (ordres de fabrication suggérés) envisagés pour satisfaire le besoin net exprimé et indiquer la quantité des articles et la date de lancement ;  Valider les commandes du client.  L’affermissement des ordres de fabrication et d’achat suggérés.  L’ordonnancement et le lancement des commandes. 2.2.3. Conception d’un tableau de bord, suivi des indicateurs et recommandations. Un tableau de bord permet de voir et d’analyser un très grand nombre de données sans se tromper dans la visualisation des informations. Il s’agit en fait de repérer un ensemble d’indicateurs pertinents qui permettent d’avoir une vision globale et rapide ainsi que les détails en cas de besoin. Cette partie se base essentiellement sur le déploiement des objectifs dictés par le chef de production et les chefs de postes, la détermination et le suivi des indicateurs de pilotage. En effet, elle propose des recommandations et suggestions en fonction des problèmes décortiqués. 2.3. Etude de l’existant La société dispose du progiciel « AS400 » qui gère les données de plusieurs services sauf le service production par lequel j’étais accueillie. Aussi, elle admet un processus prédéfini dans la gestion des ordres de fabrication, dont les étapes s’énumèrent depuis la réception des commandes jusqu’{ la livraison comme suit :
  23. 23. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 23 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 2.3.1 Réception des commandes par le service commercial Le service commercial communique la liste des références commandées par les clients avec la quantité, le délai et le choix désiré au service planning et ordonnancement. 2.3.2 Etablissement du programme de production de la quinzaine Une fois reçus, les commandes sont triées suivant leur famille (Bicuisson ou Monocuisson) (Voir chapitre 2 : processus de production), leur format (25*35.5…) et suivant le nombre de sérigraphie à appliquer. Ensuite, ces commandes sont ordonnées sur les lignes de fabrication en tenant en compte les capacités des lignes sous forme d’ordre de fabrication, en mentionnant la date de lancement de l’ordre et la durée qu’il passera sur cette ligne. 2.3.3 Calcul des besoins en poudre, biscuit, émaille et emballage Après l’établissement du programme de fabrication, le responsable du service planning et ordonnancement dresse le calcul des besoins dans le but d’assurer la présence des matières premières et des produits semi-finis. De ces calculs, il élabore le planning de lancement du biscuit destiné aux responsables des presses, le besoin en émail qui s’adresse { la section « Préparation Des Emaux » et le besoin en poudre envoyé à la section « Préparation Des Masses ». 2.4. Diagramme de Gantt Voir annexe C - Figure C.11 Planning du projet de fin d’études. CONCLUSION En somme, le stage s’est porté sur différents taches consistant le projet « Accompagnement à la mise en place d’une GPAO et Elaboration d’un tableau de bord pour le pilotage de production ». Dont, chacune se base sur un ensemble de
  24. 24. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 24 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 processus et données existants, accompagnés par une gestion de données commune.
  25. 25. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 25 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 CHAPITRE 2: PROCESSUS DE PRODUCTION Grâce { l’apprentissage des bases de gestion de production dans son ensemble, j’ai pu enrichir ma base de connaissances dans le monde de l’industrie. Dans le chapitre suivant, je commence par détailler le processus de production jugé nécessaire le long de mon expérience de stage. 1. Généralité sur les matières premières Les produits céramiques sont obtenus à partir de matières plastiques et de matières non plastiques. 1.1. Matières plastiques Elles constituent une part importante dans l’élaboration des produits céramiques. Elles procurent aux pates la plasticité et leur cohésion en cru, et permettent le façonnage et la manutention du produit et donnent aux produits façonnés une résistance mécanique le long de la chaine de fabrication. 1.2. Matières non plastiques Elles sont nécessaires dans la fabrication des produits céramiques. On distingue les matières dégraissantes et les matières premières fondantes.  Les matières premières dégraissantes : Ces matières ont pour rôle la diminution du retrait due à la plasticité trop excessive de l’argile. On les distingue aussi par le terme dégraissants, elles ont en outre pour but d’améliorer certaines propriétés lors de la cuisson, telles que les changements de l’aspect et de la densité.  Les matières premières fondantes : Ce type de matières non plastiques a une action plus ou moins vitrifiante sur la pate. Une action qui se révèle au cour de la cuisson à partir de certaines
  26. 26. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 26 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 températures, ces matières sont des fondants qui, en général assurent l’augmentation de frittage et la diminution de la température de cuisson. 1.3. Les matières premières utilisées chez SUPERCERAME  Pour la fabrication des carreaux en monocuisson, SUPER CERAME utilise :  L’argile rouge ;  Le sable ;  Pyrophilite ;  Feldspath.  Et pour la fabrication des carreaux en bicuisson :  L’argile rouge ;  L’argile jaune. 2. Etapes de fabrication des carreaux céramiques SUPER CERAME assure la production de plusieurs types de carreaux. Afin de répondre aux exigences du marché, les produits fabriqués sont certifiés conformément à la norme ISO 9001. On trouve principalement deux procédés de la fabrication des carreaux : Monocuisson (carreaux du sol) et bicuisson (carreaux de mur et de décoration). A l’aide des matières premières sélectionnées d’origine locale ou importée, la société assure la fabrication des produits Africérame. Or, les principales étapes de fabrication sont :  La préparation des masses et émaux ;  Le pressage et l’émaillage ;  La cuisson.
  27. 27. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 27 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 2.1. Procédé de fabrication L’organigramme ci-dessous donne les différentes étapes de fabrication ainsi que la différence entre la Monocuisson et la Bicuisson. Figure 1.2.2 : Procédé de fabrication du produit Africérame
  28. 28. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 28 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 Ces étapes sont décrites comme suit : 2.2. Etapes de fabrication 2.2.1. Préparation de la masse A. Broyage humide Les matières premières sont pesées selon la composition du tesson et ensuite véhiculées jusqu’au broyeur par des bandes transporteuses. Avant d’entamer l’opération d’atomisation, la barbotine utilisée doit avoir les caractéristiques suivantes: Homogène, reposée et maintenue sous agitation continue. B. Stockage de la barbotine Les masses broyées sont tamisées par un tamis vibrant d’ouverture 63 μm pour respecter un certain pourcentage de refus qui doit être inférieur à 5%. La barbotine ainsi obtenue doit être maintenue en suspension dans des cuves de stockage. C. Préparation de la poudre atomisée (atomisation) L’atomiseur consiste essentiellement en une chambre dont la forme et le volume sont conçus pour réaliser l’échange de la chaleur entre la suspension de la barbotine délicatement vaporisée et l’air chaud. La poudre atomisée est définie comme étant le système dispersé et concentré des particules argileuses qui ne possèdent pas la cohésion entre elles. Mais cette poudre pulvérisante doit avoir l’aptitude de se répandre. Elle est caractérisée par : la granulométrie, l’humidité, et la densité. La barbotine est pulvérisée sous pression grâce à des lances et des buses créant ainsi un brouillard de barbotine dans une grande chambre nommée atomiseur. Un courant d’air chaud permet de sécher les fines gouttelettes séparant matière sèche et eau au cours de leur chute. La vapeur d’eau est évacuée en haut et chassée { l’extérieur. La poudre granulée est recueille en bas avec une humidité comprise entre 3.5 et 5.5% transportée vers les silos de stockage avant la mise en forme.
  29. 29. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 29 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 Avant d’utiliser la poudre atomisée dans l’étape suivante (l’étape de pressage), il faut laisser le stock (barbotine séchée) pendant une durée de 48h dans le silo, afin de repartir l’humidité d’une façon homogène. L’humidité absolue finale de la poudre atomisée à la sortie du silo est d’environ 4,5%. 2.2.2. Mise en forme ou pressage Cette opération consiste à comprimer la poudre dans une matrice. Le processus de pressage de la poudre s’effectue comme suit :  Le début de pressage est accompagné par un compactage des particules à cause de leur déplacement et rapprochement, { ce moment une partie d’air s’élimine.  La deuxième étape de compactage se caractérise par la déformation plastique des particules. Ce processus s’accompagne par une augmentation de la surface de contact entre les particules, en même temps l’eau se trouvant { l’intérieur se dégage sur la surface favorisant, ainsi le rapprochement de ces particules.  A la troisième étape, il y a déformation des particules. Dans ce cas le produit devient compact et résistant à cause du développement de la surface. 2.2.3. Séchage Le séchage est un processus thermique qui consiste { éliminer l’eau contenue dans les produits façonnés par évaporisation. Les pièces céramiques doivent être séchées avant la cuisson. En effet, si les produits enfournés humides dans le four, l’échauffement très rapide qui s’y produit provoque l’évaporisation brutale de l’eau. Ce phénomène engendre des contraintes dues à la vapeur qui ne peuvent se traduire que par détérioration des produits.
  30. 30. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 30 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 2.2.4. Cuisson A. Cycle thermique C’est l’évolution de la température en fonction du temps. Il s’agit de passer par trois étapes :  Augmentation de la température selon un programme donné ;  Obtention de la température maximale ;  Refroidissement jusqu’{ la température ambiante (Etat final). Dans le cas de l’industrie des carreaux céramique le cycle thermique est d’environ (45 mn). B. Les étapes thermiques de cuisson Le four biscuit est un four à rouleaux réfractaires, reparti en zones de caractéristiques thermiques bien définies. Ces zones sont les suivantes:  Préchauffage : Dans cette zone, la température varie de 400°C à 1000°C. Cette phase consiste essentiellement en un dégagement des eaux résiduelles et une élimination des matières organiques présentes dans les argiles par combustion.  Cuisson : Pour résoudre le problème de la formation des pores au sein des carreaux, la température doit être maintenue entre 1000C et 1090C pour la Bicuisson et 1120°C et 1180°C pour la Monocuisson.  Refroidissement rapide : Cette opération consiste en un refroidissement rapide direct par injection de l’air frais directement sur les carreaux ainsi qu’un refroidissement rapide indirect en échangeant de la chaleur entre la zone de refroidissement et l’air frais { travers des canaux traversant la zone.
  31. 31. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 31 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009  Refroidissement final : Il est effectué par des ventilateurs installés à l’aval du four permettant d’envoyer de l’air frais sur les carreaux { la sortie du four. 2.2.5. Préparation des émaux et couleurs A. Définition Les émaux sont des verres transparents, opaques, colorés où incolores, qui, à la température de cuisson, fondent et s’étalent { la surface des pièces. B. Préparation des émaux Les conditions d’un bon broyage sont comme suit :  Une charge adéquate au broyeur, plein au 90% environ.  Nature et répartition de la charge broyante. Pour réaliser un bon broyage, on utilise des billes arrondies de différents diamètres. Egalement, La poudre broyée est stockée dans des cuves après l’avoir passée à travers des vibrotamis. C. Préparation des couleurs Dans la préparation des couleurs, on utilise les matières :  La composante de base : la fritte.  Les pigments { base de métaux (Co, Cr, Fe…). Ils sont directement utilisés avec la fritte en présence de l’huile de polyalcool comme solvant. D. Emaillage Il consiste à appliquer des émaux sur les carreaux soit par trempage (rideaux d’émail), soit par pulvérisation (pistolets). Le trempage consiste { passer l’émail barbotine de viscosité et de densité bien définie à travers une cloche. Le rideau
  32. 32. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 32 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 d’émail, ainsi formé, rencontre le carreau en mouvement, dont la vitesse est réglée en fonction du grammage souhaité. La sérigraphie est la manière de colorer les carreaux émaillés. Tant que, le tambour rotocolor sert à donner la couleur et le décor voulus. La ligne d’émaillage est une succession d’opérations faites { l’aide d’une chaîne de courroies liées entre elles afin de :  Préparer le carreau { l’application des émaux ;  L’émailler ;  Le préparer { l’application de la couleur ;  Le décorer. Le four d’émail, comme son nom l’indique est destiné à subir aux carreaux émaillés une cuisson pour favoriser une nappe d’émaux. 2.2.6. Triage C’est la phase finale du processus, elle consiste { sélectionner les carreaux en fonction des défauts dimensionnels et de l’aspect avant de les emballer pour le stockage et la vente. Cette phase est assurée via une opération qui visualise les défauts et les anomalies présents dans les carreaux au niveau de la décoration. On note parmi les anomalies : les grains, les écornés, le nettoyage et les points noirs. Le triage est classé selon : A : premier choix ; B : deuxième choix ; C : troisième choix. Les trieuses sélectionnent les carreaux selon des critères bien définis du premier choix commercial si aucun défaut n’est apparent sur les carreaux. A prix économique ou destinés à la solde ou à la double solde. Le triage des carreaux de bicuisson se limite au contrôle visuel puisque le retrait et la planéité sont maîtrisables.
  33. 33. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 1 : ENVIRONNEMENT DU PROJET 33 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 CONCLUSION En somme, mon expérience de stage au sein de la société SUPER CERME Casablanca s’est caractérisée par la diversité des modules. Par conséquent, la diversité de méthodes de contrôle qui m’ont accordé l’opportunité d’assurer le bon fonctionnement de l’ensemble des modules et d’enrichir ma base de connaissances.
  34. 34. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 34 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 PARTIE 2 : PRESENTATION ET ANALYSE DES DIFFERENTS MODULES ATTRIBUES AU PROJET «ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE D’UNE GPAO » Cette partie présente l’ensemble des modules réalisés dans le cadre de cette mission et cherche à analyser leur portée et à mettre en évidence leur liens avec les éléments des projets qui s’y rapportent.
  35. 35. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 35 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 INTRODUCTION En tenant compte de l’importance majeure des usines de logiciels, la société SUPER CERAME CASABLANCA a songé à informatiser sa production. Or, je fais parti d’une équipe constituée de différentes personnes chargées de développer les différents besoins dictés par chaque client. Ma tâche consistait en la gestion des données techniques, la planification de la production, ainsi que son ordonnancement, afin d’assurer la pérennité et la simplicité de l’ensemble des données dans le service production. Dans ce contexte, je présenterai la mission qui m’est affectée le long de ce projet, en décrivant les différentes exigences fonctionnelles et techniques. Puis, l’ensemble de processus de réalisation. CHAPITRE 1 : MODULE DE « GESTION DES DONNEES TECHNIQUES » Une donnée technique est toute information qui permet de décrire le produit pendant son cycle de vie. Sa connaissance est nécessaire pour :  Identifier et justifier l’état d’avancement du produit ;  Maîtriser l’évolution du produit dans son cycle de vie ;  Maintenir l’état du produit. Au cours de ce chapitre, toutes les données techniques relatives au service production vont être introduites, afin de les exploiter d’une manière fiable lors de la réalisation du chapitre suivant.
  36. 36. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 36 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 1. Présentation du sous-module « Gestion des articles » 1.1. Présentation Un article représente un élément utilisé ou vendu par SUPER CERAME. Cet article est ou bien fabriqué ou acheté. La différence fondamentale entre les articles fabriqués ou achetés est que le premier possède une gamme de fabrication puisqu’il est fabriqué, tandis que le deuxième est acheté depuis un fournisseur connu. Ce composant peut aussi être un produit fini qui est un carreau émaillé, qu’il soit du type « monocuisson » ou « bicuisson ». Comme il peut être une matière première de type barbotine, poudre, biscuit, ou email colorant. Ces produits entrent dans la fabrication du carreau émaillé, sont stockables et ils possèdent tous une fiche produit. Afin de faciliter la manipulation de cette donnée indispensable dans la société, j’ai dû la codifier et compléter l’intégration de ses éléments descriptifs (libellé, code, article, ...) dans le logiciel manipulé. Ceci dit, retrouver facilement un article et exécuter certains traitements qui lui sont liés. 1.2. Exigences techniques Afin de réaliser cette partie du projet, j’ai dû me baser sur un ensemble de données gérées via le logiciel AS400 qui est un outil assez riche et qui demande une bonne connaissance. 1.3. Exigences fonctionnelles Le scénario de gestion des articles décrit un nombre de fonctionnalités que j’énumère comme suit :  Codification des articles permettant de décrire chaque article selon un code précis.  Intégration des données décrivant l’article dans le logiciel nommé.
  37. 37. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 37 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 1.4. Réalisation du sous-module « Gestion des articles » Afin de démarrer l’usage du logiciel AS400 dans le service production et dans le but de faciliter l’appellation des machines, SUPER CERAME Casablanca a adopté un système de codification qui permet à partir du code analytique de la machine, de connaitre l’unité ainsi que le centre auquel appartient. Pour ce faire, j’ai débuté par analyser le processus de codification, puis codifier chaque article selon la combinaison suivante : Figure 2.1.3 : système de codification des articles Ensuite, j’ai entamé l’intégration de l’ensemble des articles dans le logiciel AS400 en incorporant tous les champs descriptifs comme le code de l’article (identifiant unique de l’article), sa désignation, sa famille (monocuisson ou bicuisson), son format (le format du carreau, Exemple : 20*20cm², 25*35.5 cm²..), …. Voir annexe A : Figure A.32, Figure A.33, Figure A.34 : Gestion des articles.
  38. 38. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 38 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 1.5. Conclusion La réalisation de la partie de gestion des articles consistait la première mission à établir durant mon projet de fin d’étude. Une étape qui permet l’usage du logiciel AS400 au niveau du service de production. Le développement de ce sous-module fait appel { la codification et l’intégration de l’ensemble des articles dans ce logiciel. Les objectifs fixés ont bien été atteints : d’une part la partie a été finalisée, d’autre part j’ai enrichi mon expérience par une notion qui demeure de plus en plus innovante dans le monde d’usinage de logiciels. 2. Présentation du sous-module « Gestion des nomenclatures » 2.1. Présentation Les nomenclatures modélisent les liens entre les articles fabriqués et leurs composants comme illustré dans la figure « 2.1.4 ». La nomenclature d’un produit est une liste ordonnée de matériaux, de composants, de sous-ensembles ou d'assemblages qui entrent dans la fabrication d’un produit. Pour ce faire, j’ai dû manipuler les nomenclatures représentant les différentes relations entre l’ensemble des articles en incluant toutes les informations entrant dans la fabrication de ces derniers, commençant par le code de la nomenclature jusqu’{ la quantité désirée { produire. Figure 2.1.4 : Représentation de la nomenclature Article fabriqué Article 2 Article 1 Article 3 Article 3.1 Article 3.2 Article fabriqué Lien Composant
  39. 39. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 39 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 Exemple : nomenclature de la référence 11692 : Figure 2.1.5 : Nomenclature de la référence 11692 2.2. Exigences techniques De même, pour réaliser la deuxième partie de la gestion des données techniques, j’ai dû me baser sur un ensemble de données décrivant la nomenclature de chaque article gérées via le logiciel AS400. 2.3. Exigences fonctionnelles La gestion des nomenclatures des articles s’est basée sur la fonctionnalité suivante :  Intégration des données décrivant la nomenclature de chaque article dans le logiciel nommé.
  40. 40. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 40 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 2.4. Réalisation du sous-module « Gestion des nomenclatures » Egalement, pour développer l’usage du logiciel AS400 dans le service production et faciliter la manipulation des différents composants constituant chaque article, la société a démarré un système de gestion des nomenclatures, liée aux produits finis et produits semi finis. Cette dernière permet de spécifier la relation de chaque produit à ses composants, tout en spécifiant le coefficient de chaque lien et la quantité avec laquelle il contribue dans cette cuisine. Après avoir, codifié chaque article et l’intégré, je suis passée { l’intégration de l’ensemble des nomenclatures des articles dans le logiciel AS400 dans le même processus en incorporant tous les différents champs descriptifs de la nomenclature comme le code de l’article (identifiant unique de l’article), sa désignation (le code de stockage), le code de la nomenclature (un code unique affecté à chaque composant), le composant (le constituant de l’article), le numéro du lien (la numérotation qu’on donne { chaque combinaison), le coefficient (le coefficient de chaque composant), la quantité(la quantité de l’article) …. L’analyse de la nomenclature se fait { travers la nomenclature arborescente ou la nomenclature directe, ce sont deux volets qui présentent la nomenclature d’un produit depuis son plus bas niveau, c’est-à-dire que chaque composant est lui- même décomposé dans ses propres composants et ce, jusqu’au plus bas niveau de la nomenclature, c’est-à-dire jusqu’aux produits achetés (qui n’ont pas de nomenclature). (Voir annexe A : Figure A.35 : Gestion des nomenclatures). 2.5. Conclusion La réalisation de la partie « Gestion des nomenclatures » était la deuxième mission { établir durant mon projet. Une phase qui permet le développement de l’usage du logiciel AS400 au niveau du service de production.
  41. 41. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 41 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 Le développement de ce sous-module fait appel { l’intégration de l’ensemble des nomenclatures des articles à ce logiciel. Egalement, tous les objectifs tracés ont bien été finalisés. 3. Présentation du sous-module « Gestion des postes de charge » 3.1. Présentation Le poste de charge est une unité opérationnelle de base que l’entreprise a décidé de gérer (norme ISO 8402). C’est un ensemble de machines ou de postes de production ayant les mêmes capacités et les mêmes performances. Donc, Un poste de charge regroupe un ou plusieurs machines. Par exemple le poste de charge « Pressage » se déroule sur la presse PH 1400 N°10 puis un séchoir EVA 702 N°10. 3.2. Exigences techniques Afin de réaliser ma troisième mission faisant partie de la gestion des données techniques, j’ai dû intégrer un ensemble de données décrivant les postes de charge qui contribue dans la réalisation de chaque article gérées via le logiciel AS400. 3.3. Exigences fonctionnelles La gestion des postes de charge s’est basée sur la fonctionnalité suivante :  Intégration des données décrivant les postes de charge de chaque article dans le logiciel nommé. 3.4. Réalisation du sous-module « Gestion des postes de charge » Parmi les fonctionnalités du logiciel AS400, il permet d’intégrer les données concernant les postes de charge. L’intégration de l’ensemble des postes de charge se fait en incorporant les champs descriptifs comme : le code de la machine et le libellé.
  42. 42. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 42 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 Dans cette partie, j’introduis toutes les informations décrivant les moyens de production (Broyeur, atomiseur, presse, séchoir, four..), présentés sous la forme de poste de charge à ce niveau. (Voir annexe B : machines de SC). En effet, les postes de charge se définissent comme les moyens de production que l’on veut gérer en termes de charge. J’énumère comme suit tous les postes de charge que j’ai introduits dans la partie présente :  PDM : ensemble de machines qui servent à préparer la masse (Broyeur, tamis, atomiseur..).  Presse : machine qui assure l’opération de « pressage ».  Séchoir : un processus thermique qui consiste { éliminer l’eau contenue dans les produits façonnés par évaporisation.  Four : pour la cuisson des carreaux.  Broyeur des émaux : pour la préparation des émaux.  Sérigraphie : l’ensemble de machines qui servent { colorer les carreaux émaillés et à donner la couleur et le décor voulu.  Four d’émail : destiné à subir aux carreaux émaillés une cuisson pour favoriser une nappe d’émaux. Or, Les procédures de fabrication seront saisies dans le dernier sous module, en tant que gamme de fabrication. (Voir annexe A : Figure A.36 et figure A.37: Gestion des postes de charge). 3.5. Conclusion La réalisation de la partie « gestion des postes de charge » était la troisième mission à établir durant mon projet. Le développement de ce sous-module nécessite une intégration de l’ensemble des machines qui contribuent dans la fabrication des articles dans le logiciel.
  43. 43. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 43 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 4. Présentation du sous-module « Gamme de fabrication » 4.1. Présentation La gamme de fabrication des articles décrit les phases et les étapes d’élaboration d’un produit finis, les temps de transfert et les postes de charge qui lui sont attribués. Dans le logiciel AS400, le champ gamme comprend un code de gamme, un libellé, le temps de transfert que prennent chaque opération et les phases nécessaire dans le cycle de production. 4.2. Exigences techniques De même, pour développer la gamme de fabrication dans la gestion des données techniques, je me suis basée sur un ensemble de données décrivant la gamme de fabrication de chaque article gérées via le logiciel AS400. 4.3. Exigences fonctionnelles La gamme de fabrication des articles décrit la fonctionnalité suivante:  Intégration du code de la gamme et toutes les informations représentant cette dernière. 4.4. Réalisation du sous module « Gamme de fabrication » Afin de gérer la disponibilité des machines en mettant en oeuvre l’usage du logiciel AS400 dans le service production et de faciliter la production des différents articles demandés par les clients, j’ai adopté la démarche de gestion des gammes de fabrication des produits en se basant sur plusieurs étapes qui permettent la bonne évolution de ce processus. Après avoir intégré toutes les informations décrivant les articles, leurs nomenclatures, et les postes de charge nécessaires, j’ai incorporé les différentes données décrivant la gamme de production des articles mentionnés. Ces données
  44. 44. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 44 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 sont représentées par le code de la gamme qui est l’identifiant de celle-ci. Ensuite, j’ai entamé l’intégration des différentes phases requises dans la fabrication de ces articles, en commençant par la préparation des masses, puis le pressage et le séchage qui permettent respectivement de presser les carreaux dans les moules et réduire leur humidité, ensuite, la cuisson des carreaux crus, la sérigraphie et enfin, le tirage pour sélectionner les carreaux selon les choix voulus, et enfin j’ai du introduire le temps de transfert nécessaire pour le déroulement de chaque opération. En effet, ces différentes phases incluses dans le processus de fabrication donnent à l’utilisateur la possibilité de visualiser les gammes de fabrication ainsi que les machines concernées afin de calculer leur disponibilité… (Voir troisième partie), ceci dit les machines requise dans la fabrication d’un produit avant la manipulation des composants entrant dans cette fabrication, en inspectant le volé décrivant la gamme de fabrication dans le logiciel AS400. (Voir annexe A : Figure A.38 : Gammes de fabrication). 4.5. Conclusion La réalisation de la partie intitulée « gamme de fabrication » demeure la quatrième mission à établir durant mon projet. Une phase qui permet la description des différentes phases de fabrication des produits réclamés par le client. L’intérêt de cette partie de projet consiste en la facilitation de production et la bonne maintenance des différents composants entrant dans la fabrication du produit. Bref, toutes les intentions tournant autour cette mission ont bien été atteintes.
  45. 45. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 45 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 5. Présentation du sous-module « Stockage et mouvement de stock » 5.1. Présentation Les stocks représentent les biens achetés, transformés ou à vendre dans l’entreprise { un moment donné. En effet, ils représentent les biens qui interviennent dans le cycle d’exploitation de l’entreprise soit pour être vendu, ou au terme d’un processus de production { venir, ou en cours, soit pour être consommé au premier usage. Le stockage est l’action d’entreposer, c'est-à-dire de placer à un endroit identifié des objets ou des matières dont on veut disposer rapidement en cas de besoin. Dans la partie suivante, les données techniques principales ont été introduites ; également, les mécanismes fondamentaux concernant les mouvements des articles entre les différents stocks, les magasins disponibles et les stocks initiaux. 5.2. Exigences techniques Pour réaliser l’ensemble des opérations liées au stockage des articles ainsi que leurs mouvements, je me suis basée sur un ensemble de données décrivant le magasin, l’article et sa quantité disponible dans le stock. Ces informations sont gérées via le logiciel AS400. 5.3. Exigences fonctionnelles Les mouvements de stock des articles décrivent la fonctionnalité suivante :  Intégration du nom de magasin, le libelle de l’article et la quantité disponible. 5.4. Réalisation du sous module « stockage et mouvement de stock » Afin de bien gérer le stock des articles en utilisant le logiciel AS400 dans le service production et de faciliter la production des différents articles demandés par les
  46. 46. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 46 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 clients, j’ai adopté la démarche de gestion de stockage, en se basant sur plusieurs étapes qui permettent la bonne évolution de ce processus. Les informations que j’ai dû intégrer dans cette partie, sont les magasins de stockage. En effet, les articles peuvent se trouver dans différents magasins définis dans le volet magasin au niveau du logiciel. Aussi, pour chaque article, je définis son stock initial. Ceci dit, l’incorporation des codes des magasins, les codes des articles et les quantités disponibles. Enfin, la visualisation de l’état de stock se fait automatiquement { travers la fonctionnalité « stock », tout en incluant le code de l’article. Ceci dit, je visualise la quantité disponible dans le stock. Puis, à travers la fonctionnalité «mouvement » j’obtiens l’ensemble des mouvements décrivant le stock de l’article. (Voir annexe A : Figure A.39 : Mouvement des stocks). 5.5. Conclusion La réalisation de la partie « stockage et mouvement de stock » était la dernière mission à établir durant la réalisation du premier module. Une phase qui permet aussi, le développement de l’usage du logiciel AS400 au niveau du service de production. La réalisation de ce sous-module fait appel { l’intégration de l’ensemble des données concernant les magasins, les stocks initiaux et les mouvements de stock constituant une phase importante dans la fabrication des articles. Egalement, tous les objectifs tracés ont bien été atteints.
  47. 47. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 47 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 CHAPITRE 2 : MODULE DE PLANIFICATION ET ORDONNANCEMENT DE LA PRODUCTION Au cours du chapitre précédent, toutes les données techniques relatives au service production ont été introduites. Le chapitre suivant, présente les mécanismes fondamentaux nécessaires à la planification et l’ordonnancement de la production, toutes des étapes qui se prennent en considération avant de démarrer la fabrication des commandes client. 1. Présentation du sous-module « Calcul des besoins nets » 1.1. Présentation Le calcul des besoins nets représente un ensemble de techniques utilisant les nomenclatures, l’état des stocks et le Programme Directeur de Production pour calculer les besoins en composants. Donc, c’est une méthode via laquelle l’entreprise va proposer une politique d'approvisionnement pour couvrir la consommation issue de la comparaison entre les commandes client et les prévisions de vente d'une part, et les besoins pour la fabrication et les prévisions de consommation d'autre part. 1.2. Exigences techniques Pour réaliser l’ensemble des opérations liées au lancement du calcul des besoins net, je me suis basée sur l’ensemble des données techniques introduite auparavant. La procédure de calcul est gérée automatiquement après la saisie de la date limite de génération des ordres, via le logiciel AS400. 1.3. Exigences fonctionnelles Le calcul des besoins nets décrit la fonctionnalité suivante :  Intégration de la date limite de génération des ordres.
  48. 48. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 48 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 1.4. Réalisation du sous-module « Calcul des besoins nets» Lors de ma mission et avant de lancer la procédure de calcul des besoins, je m’assurai que les codes de plus bas niveau sont mis { jour. Aussi, je devais immédiatement effectuer une mise { jour des nouvelles nomenclatures. Il m’a fallu également, s’assurer que tous les paramètres de gestion de tous les articles sont exacts pour ne pas donner des faux résultats. Le lancement de calcul des besoins nets s’effectue via la fonction « date limite de génération des ordres » tout en traitant les articles par code de plus bas niveau. Depuis, pour chaque article je détermine les besoins et les approvisionnements nécessaires à sa production. 1.5. Conclusion La réalisation de la partie de calcul des besoins nets était la première mission à établir durant la réalisation du deuxième module. Une phase qui constitue l’étape la plus marquante de l’usage du logiciel AS400 au niveau du service de production. La réalisation de ce sous-module fait appel à la procédure du calcul des besoins nets. Egalement, tous les objectifs tracés ont bien été finalisés. 2. Présentation du sous-module « Elaboration des programmes directeurs de production » 2.1. Présentation Le programme directeur de production (PDP) prend en compte les prévisions, le portefeuille des commandes, les disponibilités des matières et ressources et les objectifs du management, pour fixer le cadre de référence de la Production sur une période donnée Afin d’assurer une bonne planification de la production et d’avoir une vision bien analysée des dates d’expédition des commandes, l’élaboration d’un programme directeur de production devient une nécessité appréhendée.
  49. 49. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 49 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 2.2. Exigences techniques De même, pour concevoir des programmes directeurs de production, je me suis basée sur un ensemble de données décrivant le code de l’article, et le mouvement des opérations. Ces données sont toujours gérées via le logiciel AS400. 2.3. Exigences fonctionnelles L’élaboration des programmes directeurs de production décrit la fonctionnalité suivante :  Intégration du code de l’article et de la date d’expédition de la commande. 2.4. Réalisation du sous-module « Elaboration des programmes directeurs de production » Tout au long de la réalisation de ma mission, je visualisais les programmes directeurs de chaque article. C’est-à-dire, l’ensemble des mouvements prévisionnels et le profil prévisionnel de son stock. A travers l’élaboration du programme directeur de production, j’ai pu illustrer les mouvements et les fonctionnalités suivantes :  Prévisions de vente : ce sont les prévisions de vente déduites des commandes clients.  Commandes clients : ce sont les commandes clients validées ou non.  Besoins internes : ce sont les besoins engendrés après analyse des ordres de fabrication fermes ou suggérés lors du calcul des besoins.  Commandes fournisseurs : Ce sont les commandes fournisseurs validées.  Ordres suggérés : ce sont les ordres d’achat ou de fabrication suggérés par le dernier calcul des besoins.  Suggestions : ce sont de nouvelles suggestions pour respecter la politique de gestion de l’article.  Stock prévisionnel : représente l’évolution du stock total.
  50. 50. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 50 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009  Disponible à la vente : c’est la quantité que l’on peut promettre { un nouveau client.  Lancements des commandes : ce sont les quantités lancées et qui correspondent aux réceptions prévues.  Lancements suggérés : ce sont les quantités qui correspondent aux ordres d’achat ou de fabrication suggérés { la date liée { la commande ou au lancement. 2.5. Conclusion La réalisation de la partie « élaboration des programmes directeurs de production » était la deuxième mission à établir durant la deuxième partie du projet. Une étape qui permet le bon usage du logiciel AS400 au niveau du service de production. Le développement de ce sous-module fait appel à une exécution automatique depuis le logiciel. Egalement, toutes les attentes ont bien été réalisées. 3. Présentation du sous-module « Ordonnancement » 3.1. Présentation L’ordonnancement est une opération qui consiste { définir l’ordre de passage des lots ou des commandes sur les différents postes de travail d’un atelier. L’ordonnancement permet de gérer les ordres de fabrication fermes qui ont été créés à partir de l’affermissement des ordres de fabrication suggérés. En effet, il est possible de définir des plages de temps pendant lesquelles une machine ne sera pas disponible et donc sur lesquelles il ne sera pas possible d’ordonnancer des opérations de fabrication.
  51. 51. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 51 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 3.2. Exigences techniques Afin de réaliser cette étape, j’ai dû me baser sur un ensemble d’outils gérés via le logiciel AS400. 3.3. Exigences fonctionnelles La réalisation de la partie ordonnancement décrit les fonctionnalités suivantes :  Affermissement des ordres de fabrication suggérés ;  Jalonnement et calcul des charges ;  Ordonnancement des ordres de fabrication. 3.4. Réalisation du sous module « Ordonnancement» Pour réaliser cette partie, il m’a fallu tout d’abord rendre ferme les ordres de fabrications suggérés (visualisés via le programme directeur de production) et proposés par le calcul des besoins nets pour satisfaire les commandes reçues. Cette opération s’effectue { travers la transformation automatique depuis la fonction « planification ». Ensuite, j’ai dû calculer les marges des ordres de fabrications fermes pour vérifier si l’ordre est réalisable dans le délai pris en compte par la procédure de calcul des besoins. Ceci se fait automatiquement à travers la fonction « jalonnement des ordres ». L’AS400, ne permet pas de définir les temps pendant lesquelles une machine n’est pas disponible et donc sur lesquelles il n’est pas possible d’ordonnancer des opérations de fabrication. Cette problématique sera traitée dans la troisième partie du rapport. Enfin c’est la phase d’ordonnancement, dont les procédures s’appellent par la fonction « Ordonnancement» . Ce qui m’a permis de fournir un planning de travail détaillé des machines ou postes de travail tout en prenant en compte les ordres de fabrication suggérés et les ordres de fabrication fermes. Cette étape se fait par chargement au plus tôt, en plaçant les opérations dès que je trouve un temps disponible.
  52. 52. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 52 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 Lorsque l’on est satisfait du planning, je peux appeler la fonction de lancement qui fait passer les ordres fermes au statut d’ordres lancés. 3.5. Conclusion La réalisation de la partie « ordonnancement » demeure la troisième mission à établir dans le deuxième module. Une phase qui permet de gérer les ordres de fabrication fermes qui ont été créés et de s’assurer des délais de livraison des commandes. L’intérêt de cette partie de projet consiste en la planification de la production. Bref, toutes les intentions tournant autour cette mission ont bien été atteintes. 4. Présentation du sous-module « Lancement » 4.1. Présentation La réalisation théorique des taches a été faite dans le sous module précédent. Cependant, il m’a fallu la transformer en réalisation physique, ce qui constitue l’objet de la partie en cours. L’opération de lancement permet le démarrage de fabrication des commandes. 4.2. Exigences techniques La réalisation de ce sous module s’est faite tout en se basant sur un ensemble de méthodes gérées via le logiciel AS400. 4.3. Exigences fonctionnelles La réalisation de la partie ordonnancement décrit les fonctionnalités suivantes :  Analyse des manquants ;  Lancement des ordres de fabrication ;  Suivi de fabrication ;  Expédition des commandes.
  53. 53. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 53 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 4.4. Réalisation du sous module « Lancement» Pour réaliser cette partie, il m’a fallu tout d’abord examiner tous les ordres de fabrication, afin de vérifier si le stock disponible de chacun des composants nécessaires est suffisant pour effectuer les réservations. Le lancement d’un ordre de fabrication ne se fait que lorsque je m’assure que les marges ne sont pas négatives et que les charges sont compatibles avec les capacités. Ensuite, je confirmais un lancement automatique après avoir vérifié la disponibilité des composants. Si la quantité disponible de l’un des composants est insuffisante, le lancement est impossible. Après avoir lancé les ordres de fabrication, il est indispensable de réaliser un suivi de fabrication. En effet, cette étape consiste { enregistrer l’avancement des opérations de fabrication dans les ateliers. A travers cette fonction, on peut visualiser les ordres de fabrication déjà lancés, transformés en ordre de fabrication clos, dés que la quantité totale de l’ordre est traitée (statut terminé) et que les bonnes pièces terminées sont entrées en stock. Enfin, après avoir terminé la fabrication, je procédais { l’expédition des commandes clients, ceci se fait automatiquement via la fonctionnalité « expédition des commandes clients ». 4.5. Conclusion La réalisation de la partie « lancement » était la dernière mission à établir dans le deuxième module. Cette phase m’a permis de lancer les ordres de fabrications fermes et d’effectuer un suivi permanent avant l’expédition des commandes. L’intérêt de cette partie de projet consiste en un lancement des ordres, d’un suivi et d’une assurance d’expédition des commandes. Bref, toutes les attentes autour cette missions ont bien été atteintes.
  54. 54. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 2 : ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN PLACE DE LA GPAO 54 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 CONTRAINTES Le projet « Accompagnement à la mise en place d’une GPAO » requiert la totalité des données gérées par la société SUPER CERAME. Cependant, suite à la confidentialité des informations au sein de la dite société, j’ai confronté une véritable contrainte marquée par le manque des données, d’une manière temporaire. Egalement, j’ai confronté un manque de documentation concernant le logiciel AS400, dont son usage était géré par un des personnels situé dans la dite société à Kenitra, qui, sa rencontre était très difficile. CONCLUSION La mise en place d’une gestion de production assistée par ordinateur au sein de SUPER CERAME m’a permis avant tout de contribuer { améliorer les performances de l’entreprise ou j’ai passé mon stage, et les avantages qu’apportait ce projet étaient nombreux. En effet, l’informatisation du système de production nous a permis de répondre avec une meilleure activité aux besoins des clients ; 97% des commandes ont été expédiées dans les meilleurs délais, avec les quantités demandées. Egalement, on a pu garantir une meilleure fiabilité de toutes les données, ainsi qu’une bonne communication entre tous les services de l’entreprise.
  55. 55. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 3 : ELABORATION D’UN TABLEAU DE BORD POUR LE PILOTAGE DE LA PRODUCTION 55 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 PARTIE 3 : PRESENTATION ET ANALYSE DES DIFFERENTS MODULES ATTRIBUES AU PROJET « ELABORATION D’UN TABLEAU DE BORD POUR LE PILOTAGE DE LA PRODUCTION ». Cette partie présente les modules réalisés dans le cadre du projet intitulé « Elaboration d’un tableau de bord pour le pilotage de la production » et cherche à analyser les différents atouts et contraintes rencontrées.
  56. 56. PROJET DE FIN D’ETUDES PARTIE 3 : ELABORATION D’UN TABLEAU DE BORD POUR LE PILOTAGE DE LA PRODUCTION 56 Ecole Nationale des Sciences Appliquées d’Oujda - ENSAO | Génie Industriel – 2008/2009 INTRODUCTION Vu la diversité et la complexité des informations que les managers ont à gérer aujourd’hui, l’utilisation du tableau de bord est devenue une nécessité. En effet, un tableau de bord permet de voir et analyser un très grand nombre de données sans perdre les informations. Il s’agit en fait, de repérer un ensemble d’indicateurs pertinents qui permettent d’avoir une vision globale et rapide ainsi que les détails en cas de besoin. Dans ce contexte et dans le cadre de mon projet de fin d’étude j’ai eu l’opportunité d’élaborer un tableau de bord pour la fonction production. Cette partie traite les points suivants:  Déploiement des objectifs de chaque section et détermination des indicateurs.  Suivi des indicateurs.  Recommandations et suggestions. CHAPITRE 1 : MODULE DE « DETERMINATION DES INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD » Au cours de ce chapitre, je procède à un dépoilement de tous les objectifs de la direction de production et je détermine les indicateurs liés aux points critiques. 1. Définition du tableau de bord Le tableau de bord est un ensemble d'indicateurs de pilotage, réalisé et complété périodiquement, à l'intention du responsable du service de production, afin de guider les décisions et les actions en vue d'atteindre les objectifs de performance.

×