Rapport de stageStage de fin d’études effectué à l’IRCAD     Mise en place de solutions de VoIPet de Visioconférence   Tut...
RemerciementsJe voudrais dabord remercier lIRCAD de mavoir accueilli durant 6 mois dans un environnement idéalpour avancer...
Table des matièresRemerciements..............................................................................................
IntroductionPour achever la formation dingénieur « informatique et réseaux » à lENSISA, il est nécessairedeffectuer un sta...
Partie I : Présentation de lentreprise     1. Présentation IRCAD/EITSLIRCAD (Institut de Recherche contre les Cancers de l...
économique et d’être habilitée à effectuer des actes habituels de commerce, tout en conservant un objectifnon lucratif. LI...
(https://gna.org/projects/yams)2006 – 2007 :Signature du partenariat avec le Show Chwan Memorial Hospital de Taïwan pour l...
4. Le département R&DDans ce cadre innovant, le département Recherche et Développement (R&D) constitue le principalmoteur ...
Partie II : Infrastructures et missions        1. Infrastructure réseauLinfrastructure réseau de lircad se présente de la ...
• 3 FAX     • capacité : 4 T2 + 9 T0     • capacité : 201 UA (numérique) + 120 Z (analogique)Linstallation téléphonique ne...
Partie III : État de lart en téléphonie et  visioconférenceDans un premier temps, je me suis familiarisé avec les nouvelle...
1.2 Quatre solutions de migration VoIP        Avec un IPBX        Avec un Centrex        Avec une Gateway        Appar...
1.2.2 Avec un IPBXQuelque soit la solution, toute l’architecture est à refaire. Cest-à-dire qu’il faut mettre en placel’ar...
1.2.3 Avec le CentrexCe cas de figure est plus spécialement adapté aux structures de petites tailles voire moyennes.En eff...
1.2.4 Avec la GatewayLe dernier cas de figure est également une solution assez hybride. En effet, le réseau téléphoniqueex...
- Achat nécessaire et déploiement dune                                                               passerelle SIP/RNIS (...
2006.La norme H.323 est dérivée de la norme H.320, qui elle est prévue pour les réseaux à commutation decircuits (ISDN/RNI...
circuits de paquets et d’un SG (passerelle de signalisation) lorsqu’il est connecté au PSTN (PublicSwitched Telephone Netw...
Distribution   Société         Interface de Fournis     OS       Commentaires                               management ast...
Note : CentOS est un clone gratuit de RedHat Enterprise Linux, qui est la distribution Linux payante deRedHat pour les ser...
1.5.2 Asterisk compilé à la main sur sa distribution Linux habituelle       Avantages      Maitrise de ladministration du...
Inconvénients      Apprendre à administrer une nouvelle distribution Linux (Debian pour Xivo, CentOS pour toutes       le...
Après létude et la comparaison des différents softphones décrits dans le tableau, on constate quen règlegénérale le plus s...
Représentation de la qualité par le débitLe choix du codec est très important car il doit convenir aussi bien au softphone...
-H.261      -MPEG-1-Normes Vidéo de 2ème génération      -H.263 (H.263+)      -MPEG-2/H.262-Normes Vidéo de 3ème génératio...
3. Le regroupement          3.1 Les enjeux et les besoinsUn des principaux enjeux des solutions qui regroupent la voix, la...
3.3 EvoEVO offre des services de vidéoconférence multipoint, daudioconférence, de partage décran, de tableaublanc, de chat...
3.4 Open MeetingOpenMeetings est un logiciel libre basé sur un navigateur qui permet de créer instantanément uneconférence...
Ces différentes solutions de communication et de collaboration disposent des mêmes fonctionnalités lesunes par rapport aux...
Partie IV : Maquette et testsAprès avoir effectué de nombreuses recherches sur les différents protocoles, softphones, IPBX...
1.1 Configuration de base dAsterisk                   1.1.1 Ajout de clientsLa configuration de nouveaux clients SIP est r...
◦ 1001 : numéro d’appel (ou d’extension) du serveur vocal ;        ◦ [1,2,3] : ordre de priorité pour l’exécution ;       ...
1.1.6 Horloge parlanteDans l’exemple suivant le serveur Asterisk décroche, annonce la date et l’heure, attend 3 secondes e...
La configuration du trunk sétablit avec les informations suivantes :     CID Sortant : Votre numéro de téléphone Free     ...
Imaginons que la séquence de trunk est la suivante :0 SIP/Freephonie1 SIP/Freephonie2Ainsi, si la ligne Freephonie ne fonc...
résolu le problème.La configuration des clés RSA sur les deux serveurs sétablit de la manière suivante :Création des clés ...
[from-internal] //par defaut lors de la création dun compte sip sous TrixBox  …  exten => 5003,1,dial(IAX2/VOIP2/${EXTEN})...
chmod 660 /etc/asterisk/iax.conf chown asterisk:www-data /etc/asterisk/iax.conf asterisk -r CLI> reloadLa liaison et la co...
[_general]     host=192.168.A.150     port=389     protocol=3     basedn=ou=IRCAD,dc=ircadtest,dc=el     ;filter=     user...
switch => Realtime/@    • Dans le context [default] (qui a été rentrer dans lAD)ajouter les règles dappels  exten => _2XXX...
Les deux serveurs ont la même config xivo.Installation du package heartbeat: apt-get install heartbeatPour faire fonctionn...
logfacility daemon              # Les logs du démon heartbeat seront envoyé au syslog, node xivo node xivo2               ...
ST2030 :Version du logiciel interne                            Fichier DSPMGCP v1.xx                                      ...
G723                                 1,6ko/s                              SIPCommunicatorh261                             ...
1234, le flux sera considéré comme un flux de streaming vidéo et sera affecté à lACL 100.Définition des attributs donnant ...
Dans un premier temps testé la liaison T0 a été effectué avec une carte Eicon Divas. La carte a bien étédétectée par lordi...
Il existe deux modes pour la carte digium B410P:le mode TE (terminal equipement)le mode NT (network termination)Ici, lAste...
Ci-dessous la méthode pour configurer la carte sous Xivo.1) Installation des modules des cartes T0 (ISDN/RNIS)    • Pour v...
•    Édition du fichier /etc/asterisk/misdn.conf pour quil reflète votre installation. Pensez à mettre le          bon nom...
 un switch       4PC (1 serveur, trois client (2windows et 1 linux)       deux micro casque, 3 webcam       2 IPphones (t...
ConclusionApport personnelAyant décidé dorienté ma formation dans les réseaux et systèmes, jai choisi deffectuer un stage ...
GlossaireGatekeeper, ou garde-barrière. Un gatekeeper réalise la traduction dadresse (numéro detéléphone - adresse IP) et ...
dapplications reposant sur un interfonctionnement dapplicatifs informatiques et dapplicatifstéléphoniques. Il sinscrit dan...
IRCAD, Internship Report
IRCAD, Internship Report
IRCAD, Internship Report
IRCAD, Internship Report
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

IRCAD, Internship Report

4 357 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
4 357
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
154
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

IRCAD, Internship Report

  1. 1. Rapport de stageStage de fin d’études effectué à l’IRCAD Mise en place de solutions de VoIPet de Visioconférence Tuteur de stage : Johan MOREAU Référent de stage : Bernard THIRION Année Universitaire 2009/2010 BILS Raphaël 3ème année dingénieur informatique et réseaux ENSISA
  2. 2. RemerciementsJe voudrais dabord remercier lIRCAD de mavoir accueilli durant 6 mois dans un environnement idéalpour avancer efficacement dans mon projet.Je remercie Johan Moreau pour mavoir donné la chance de réaliser un stage enrichissant et dans undomaine qui mintéresse.Je remercie aussi Frédéric Urban, Jacques Kern et Christian Haessig qui mont suivi et aidé lors decertaines phases de mon projet.Je remercie également tous ceux en alternance ou en stage que jai pu côtoyer: Oumar, Fabrice, Bertrand,Yannick et Nalian. Cest grâce à la bonne humeur de chacun que ce stage a pu aussi bien se dérouler.Pour finir jai une pensée reconnaissante envers nos professeurs qui nous ont offert des cours de qualitédurant ces trois années de formation.2 Rapport de stage BILS raphaël 16 aout 2010
  3. 3. Table des matièresRemerciements..............................................................................................................................................2Introduction...................................................................................................................................................4Partie I : Présentation de lentreprise ............................................................................................................5 1. Présentation IRCAD/EITS.................................................................................................................. .5 2. L’IRCAD en bref ............................................................................................................................... .5 3. Historique ........................................................................................................................................... .6 4. Le département R&D ......................................................................................................................... .8Partie II : Infrastructures et missions.............................................................................................................9 1. Infrastructure réseau............................................................................................................................ .9 2. Infrastructure téléphonique................................................................................................................. .9 3. Infrastructure visioconférence .......................................................................................................... 10 4. Missions............................................................................................................................................. 10Partie III : État de lart en téléphonie et visioconférence ............................................................................11 1. La téléphonie sur IP .......................................................................................................................... 11 1.1 Les enjeux et les besoins.............................................................................................................11 1.2 Quatre solutions de migration VoIP.............................................................................................12 1.3 Quatre principaux protocoles : H323, SIP, MGCP, XMPP.........................................................16 1.4 Les différents IPBX.....................................................................................................................18 1.5 Récapitulatif des avantages et inconvénients de chaque approche dAsterisk ...........................20 1.6 Les différents softphones.............................................................................................................21 1.7 Qualité du codage........................................................................................................................22 2. Visioconférence.................................................................................................................................. 24 2.1 Les enjeux et les besoins.............................................................................................................24 2.2 Codecs vidéo ..............................................................................................................................24 2.3 VLVC...........................................................................................................................................25 3. Le regroupement................................................................................................................................ 25 3.1 Les enjeux et les besoins.............................................................................................................25 3.2 BigBlueButton.............................................................................................................................25 3.3 Evo...............................................................................................................................................26 3.4 Open Meeting..............................................................................................................................27Partie IV : Maquette et tests .......................................................................................................................29 1. Paramétrage dAsterisk ..................................................................................................................... 29 2. Mise en place dun trunk sip.............................................................................................................. 32 3. IAX.................................................................................................................................................... 34 4. Liaison AD......................................................................................................................................... 37 5. HA (High Avaibility).......................................................................................................................... 39 6. IPphone.............................................................................................................................................. 41 7. Tests codecs audio/vidéo.................................................................................................................... 42 8. QoS (Quality of Service).................................................................................................................. 43 9. Liaison RNIS Asterisk....................................................................................................................... 44 10. Évolution de la maquette de test au cours du stage......................................................................... 48Conclusion...................................................................................................................................................50Glossaire......................................................................................................................................................51Table des références....................................................................................................................................55Résumé........................................................................................................................................................563 Rapport de stage BILS raphaël 16 aout 2010
  4. 4. IntroductionPour achever la formation dingénieur « informatique et réseaux » à lENSISA, il est nécessairedeffectuer un stage de 6 mois en entreprise.Ce stage a pour but d’acquérir une expérience dans le monde professionnel, dexpérimenter la vie enentreprise, le fonctionnement du service au sein de celle-ci et d’intégrer une équipe de travail afin demettre en pratique les enseignements reçus pendant la formation.Jai choisi de faire mon stage à lInstitut de Recherche contre les Cancers de lAppareil Digestif (IRCAD)à Strasbourg car le projet de stage me passionnait. En effet, lIRCAD dispose dinstallations à la pointede la technologie dans le domaine médical mais aussi celui de la visioconférence, de plus lInstitutpossède une renommée internationale.Le projet du stage est axé autour de trois problématiques :  La téléphonie IP  La visioconférence  Linterconnexion de la visioconférence et de la téléphonieCe rapport dresse le compte rendu du travail effectué durant le stage.4 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  5. 5. Partie I : Présentation de lentreprise 1. Présentation IRCAD/EITSLIRCAD (Institut de Recherche contre les Cancers de lAppareil Digestif) a été fondé en 1994 au seindes Hôpitaux Universitaires de Strasbourg par le professeur Jacques Marescaux . Il réunit des laboratoiresde Recherche en Cancérologie Digestive et en Robotique Médicale, un département Recherche etDéveloppement Informatique et un centre de formation en chirurgie mini-invasive.Les missions de l’IRCAD sont au nombre de trois:- Développer la recherche en dehors des critères d’excellence des instituts nationaux de recherche dontles règles ne sont applicables qu’aux disciplines fondamentales, souvent trop loin des préoccupations duchirurgien.- Initier et non pas de subir les révolutions technologiques à venir dans le domaine de la chirurgie.- Intégrer les nouveaux moyens de télécommunication car les chirurgiens se doivent de participer à ladiffusion planétaire de l’information qui est dans l’air du temps.L’idée était donc de créer un lieu où se côtoient chercheurs, ingénieurs informaticiens, roboticiens,experts chirurgicaux et géants de l’industrie chirurgicale.Le succès fût au rendez-vous car après 15 ans de fonctionnement, l’institut a pu acquérir une réputationaussi bien dans les domaines de la recherche fondamentale et appliquée que dans l’enseignement desnouvelles technologies chirurgicales. En effet, l’IRCAD accueille plus de 3000 chirurgiens par an dansune structure de plus de 8000 m² et possède une renommée internationale puisque celle-ci (IRCAD/EITS)est la première école de formation aux nouvelles technologies chirurgicales dans le monde. 2. L’IRCAD en brefStructure : PrivéePrésident : Le Professeur Jacques Marescaux est président de l’IRCAD/EITS depuis sa création à titrebénévole.Conseil scientifique : Afin de garantir une indépendance de recherche et une déontologie sans reproche,lIRCAD sest doté dun conseil scientifique dexperts reconnus et indépendants dirigé par le ProfesseurJean-Marc Egly.Statut : L’IRCAD/EITS est une association régie par la loi de 1908 du code civil local d’Alsace -Moselle. Cette structure juridique spécifique permet en particulier à l’IRCAD/EITS d’avoir un objet5 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  6. 6. économique et d’être habilitée à effectuer des actes habituels de commerce, tout en conservant un objectifnon lucratif. LIrcad a le titre dorganisme de formation, son diplôme est reconnu par lUniversité deStrasbourg.Salariés : 50 salariés permanents répartis en 7 groupes de rechercheFinancement : -Une importante part de donations d’origines privées -Lautofinancement via l’EITS (European Institue of TeleSurgery, l’école de formation pour chirurgiens) -Les financements publics des collectivités locales, territoriales et européennes (via la participation à des projets de recherche)Cible : patients, chirurgiens, industrielsThème de recherche : Les groupes de recherche ont pour objectifs d’améliorer le diagnostic précoce ducancer et d’élaborer de nouvelles thérapies avec une priorité dans la prise en charge des cancers digestifs. 3. Historique1994 :Céation de l’IRCAD/EITS sous la forme d’une association de droit local.Labellisation du projet Eureka MASTER (geste chirurgical assisté par ordinateur).1995 – 1998 :Création de léquipe de recherche et développement informatique .1999 – 2001 :Mise en œuvre d’une plate-forme expérimentale (Argonaute 3d) permettant à plusieurs acteurs distantsdu corps médical (médecin généraliste, radiologue, chirurgien,…) de travailler ensemble en temps réelsur une image 3D.Première opération (Lindbergh) mondiale de télé-chirurgie entre les États-Unis et l’Europe.Ouverture du site Websurg, qui devient rapidement une structure indépendante de l’IRCAD.2002 – 2003 :Développement de la formation avec la création d’un nouveau bâtiment qui permettra d’accueillirenviron 1 500 chirurgiens supplémentaires par an.Évolution de Websurg, outil de communication et d’échange de l’IRCAD/EITS, qui devient gratuit, grâceau soutien des industriels.2004 – 2005 :Labellisation du projet Eureka Odysseus (logiciels coopératifs et simulation).Première opération de réalité augmentée (superposition des organes virtuels du patient sur ses organesréels) .Création d’une unité de formation à la chirurgie mini-invasive en partenariat avec la Chinese Universityof Hong-Kong .Labellisation du projet Anubis par le pôle de compétitivité Innovations thérapeutiques.Mise en open-source du projet vgSDK (http://code.google.com/p/vgsdk/) et Yams++6 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  7. 7. (https://gna.org/projects/yams)2006 – 2007 :Signature du partenariat avec le Show Chwan Memorial Hospital de Taïwan pour l’ouverture d’un centrede formation « miroir » de l’IRCAD, « l’ASIA-IRCAD-AITS ».2008 :Labellisation du projet PASSPORT (Simulation et planification dactes chirurgicaux). Mise à dispositiongratuitement, via Internet, du logiciel VR-Render permettant de visualiser des images médicales en vuesMPR et volumiques2009 :Mise à disposition gratuitement, via Internet, dune base de données dimages segmentées permettant à lacommunauté scientifique de valider ses algorithmes de traitement dimages médicales.Mise en open-source du projet FW4SPL (http://code.google.com/p/fw4spl/) et du projet SConspiracy(http://code.google.com/p/sconspiracy/) suite du projet YAMS++Organigramme:7 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  8. 8. 4. Le département R&DDans ce cadre innovant, le département Recherche et Développement (R&D) constitue le principalmoteur de cette recherche appliquée, en parallèle des départements Robotique, WebSurg (formation enligne), EITS (conférences et cours sur site) et Audiovisuel notamment.L’équipe de recherche et développement en informatique et robotique est dirigée par le professeur LucSoler. Elle est composée de : - Quatre docteurs en informatique spécialisés dans le traitement d’images médicales - Cinq chirurgiens responsables des études et validations cliniques - Deux manipulateurs en radiologie qui réalisent les analyses 3D et 4D des patients et du petit animal - Une assistante de recherche responsable de la gestion administrative et des dossiers de financement. - Un ingénieur de recherche appliquée en mécanique et en robotique.Une unité en développement composée de 5 ingénieurs en développement spécialisés dans les problèmesde réseaux, les bases de données et les interfaces hommes-machines.En relation avec le département R&D, une cellule gestion informatique gère le système dinformationavec 3 ingénieurs système et réseaux, un assistant ingénieurs, deux BTS administration réseaux enalternance, le tout dirigée par Mr Moreau.8 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  9. 9. Partie II : Infrastructures et missions 1. Infrastructure réseauLinfrastructure réseau de lircad se présente de la manière suivante: • Interconnexion fibre entre les salles réseau • Stack de Cisco dans chaque salle réseau • Utilisation de la technologie 802.1q (VLAN) pour segmenter • QoS en cours dêtre mise en place.Pour la séries de tests, les machines et équipements ont été installé dans une maquette de test pour ne pasperturber le réseau en production de lircad. Cette maquette reproduit le réseau de lircad à petite échelle.Les machines sont connectées dans un VLAN dédié, ici le E. 2. Infrastructure téléphoniqueLinfrastructure téléphonique du site de Strasbourg se compose de: • PABX Alcatel + équipement de distribution • Quelques postes accueil • 150 postes actuel + 150 à venir (institut annexe) • Sortie ISDN9 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  10. 10. • 3 FAX • capacité : 4 T2 + 9 T0 • capacité : 201 UA (numérique) + 120 Z (analogique)Linstallation téléphonique nest pas récente pour le PABX. 3. Infrastructure visioconférenceActuellement, la visioconférence à lIRCAD, est constituée de : • 2 salles visioconférence numeris 4 canaux + 1 salle (8 à 10 personnes) composé dun écran et dune caméra • 2 nouvelles salles à créer.A terme de : • Lircad 5 à 6 salles (Actuel : 3 non HD / 2 CISCO et 1 Polycom), le tout en HD • Institut annexe 2 salles en HDLa connaissance de larchitecture fut très importante aussi bien au niveau téléphonique quau niveau delinfrastructure réseaux afin que le projet final fasse la jonction entre les deux mondes, le monde de latéléphonie analogique (lien T0) et le monde IP. 4. MissionsLa principale mission qui ma été confiée par lircad durant mon stage consistait à mettre en œuvre unemaquette opérationnelle de solution VoIP, pour apporter une solution de remplacement à linstallationtéléphonique vieillissante.Le but du stage vise à :  La réalisation dun état de lart des solutions de migration dune ancienne installation téléphonique vers une nouvelle installation à base IP. Cette solution de dernière génération permet de regrouper les données voix, vidéo et data et ainsi faciliter la gestion de lensemble. Cet partie du stage avait déjà été donnée au précédent stagiaire sans réel approfondissement de sa part pour cette partie. Le fait de migrer la solution téléphonique va permettre au service informatique de gérer et dadministrer de bout en bout la solution.  La recherche de solutions de visioconférences et de regroupement de ses différentes technologies afin de concevoir un système de communication unifiée.10 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  11. 11. Partie III : État de lart en téléphonie et visioconférenceDans un premier temps, je me suis familiarisé avec les nouvelles technologies : VoIP, visioconférence,IPBX... puis je me suis informé sur létat davancement du précèdent stagiaire dans ce domaine afin depoursuivre et non pas recommencer ce quil avait déjà mis en œuvre. 1. La téléphonie sur IP 1.1 Les enjeux et les besoinsUn des principaux enjeux de la VoIP consiste à faire évoluer la communication, transmettre et recevoir,communiquer plus facilement à moindre coût.Des solutions comme Asterisk permettent de mettre en place une architecture téléphonique à base IP, defaire de la liaison multi-site très facilement avec des protocoles dédiés.Les principaux besoins pour ce projet sont:  Changer la solution de téléphonie vieillissante (1994)  Faire baisser les coûts de communication avec les sites étrangers  Être autonome sur ladministration et évolution de la solution  Avoir des protocoles ouverts  Disposer dune compatibilité IPv6 à moyen ou long terme (pas nécessaire pour 2010)Les fonctions actuellement utilisées et souhaitées sont les suivantes:  Transfert dappel  Renvoi dappel  Interception dappel  Messagerie (téléphonique et voiceToMail)  FaxToMail  Mode conférence (confcall) (interne/externe)  Annuaire (bind Active Directory)  Système Haute-disponibilité (redondance)Il sagit des fonctionnalités de bases si dautres sont pertinentes elles seront à ajouter.Après avoir effectué une étude des besoins, nous pouvons regarder le style de migration possible pourpasser dune vieille installation téléphonique à une installation téléphonique plus moderne à base dIP.11 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  12. 12. 1.2 Quatre solutions de migration VoIP  Avec un IPBX  Avec un Centrex  Avec une Gateway  Apparaît une 4e manière dite hybride, où un prestataire loue un IPBX au client depuis ses locaux et le raccordement se fait en IPDe ces solutions découlent des architectures possibles au sein d’une entreprise. 1.2.1 Avec un IPBX et encore une ligne téléphonique12 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  13. 13. 1.2.2 Avec un IPBXQuelque soit la solution, toute l’architecture est à refaire. Cest-à-dire qu’il faut mettre en placel’architecture pour supporter la VOIP13 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  14. 14. 1.2.3 Avec le CentrexCe cas de figure est plus spécialement adapté aux structures de petites tailles voire moyennes.En effet, lensemble de linstallation téléphonique est décentralisée chez le prestataire, ce qui facilite lamise en place, puisque c’est le prestataire qui se charge de ladministration du système du servicetéléphonique. En revanche bien qu’il n’y ait finalement rien à acheter, le coût par poste coûte plus cherqu’une solution non centralisée chez un prestataire.14 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  15. 15. 1.2.4 Avec la GatewayLe dernier cas de figure est également une solution assez hybride. En effet, le réseau téléphoniqueexistant est conservé. On ne rajoute finalement qu’une Gateway (passerelle) reliant le réseau IP au réseautéléphonique. Cela permet aux téléphones IP d’être mis en place dans le réseau Lan et de pouvoirfonctionner au travers du réseau téléphonique déjà mis en place.Pour la sélection du canal de communication avec lextérieur, trois choix soffraient à nous. Leursavantages et inconvénients respectifs sont résumés ci-dessous. Quand je parle dun lien xDSL, je désigneun lien ADSL ou SDSL.Lien Lien sortant Avantages InconvénientsentrantRNIS RNIS - Pas de nouvelles installations - Conservation de la dépendance vis-à-vis - Fiabilité dune liaison RNIS du fournisseur de téléphonie pour le lien RNIS15 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  16. 16. - Achat nécessaire et déploiement dune passerelle SIP/RNIS (ou carte PCI RNIS)VoIP sur VoIP sur xDSL -Tarifs agressifs sur les - Pour un lien SDSL, ne pas négliger sonxDSL communications de certains coût. Pour un lien ADSL, il faut prévoir opérateurs VoIP. une solution de secours si le lien est - Pas dachat et de déploiement tombé. dune passerelle SIP/RNIS (ou - Si votre opérateur VoIP nest pas le de problèmes de drivers des même que lISP qui vous fournit le lien cartes PCI RNIS). xDSL, il faut sassurer que lopérateur VoIP a une collecte IP spéciale chez lISP (i.e. ont un lien direct entre leurs deux réseaux sans passer par Internet), sinon vos flux VoIP passeront par Internet, or il ny a pas de garantie de qualité de service sur Internet, donc pas de garantie sur la qualité audio de vos communications vers lextérieur. - Le portage des numéros de téléphones existants vers votre opérateur VoIP devrait bien se passer.RNIS VoIP sur xDSL - Fiabilité parfaite du lien - Abonnement pour le lien RNIS et RNIS pour les appels entrants. abonnement pour le lien ADSL ou SDSL. - Pas de portage des numéros - Achat et déploiement dune passerelle de téléphone à réaliser. SIP/RNIS (ou carte PCI RNIS) - Lien RNIS sert aussi de lien de backup pour les appels sortants. - Tarifs agressifs sur les communications de certains opérateurs VoIP.Lors de la phase de test pratiquement tous les types de migrations sauf la migration à laide dunprestataire (Centrex)ont été testé.En ce qui concerne les liaisons, des tests VoIP sur xDSL ↔ VoIP sur xDSL et RNIS ↔ VoIP sur xDSLseront effectuésPour la suite il nous reste encore à choisir quel type de protocole utiliser. 1.3 Quatre principaux protocoles : H323, SIP, MGCP, XMPP 1.3.1 H.323 PrésentationH.323 est une norme publiée par l’ITU-T (International Telecommunication Union – TelecommunicationStandardization Sector) en février 1996. La dernière version de H.323 est la 6, et a été approuvée en juin16 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  17. 17. 2006.La norme H.323 est dérivée de la norme H.320, qui elle est prévue pour les réseaux à commutation decircuits (ISDN/RNIS). La norme H.323 est quant à elle destinée aux réseaux à commutations de paquets.Elle est prévue pour permettre les communications multimédias sur les réseaux de paquets sans garantiede qualité de service.L’architecture de la norme H.323 s’appuie sur trois familles de protocoles :  Les protocoles de communication (RTP, RTCP, …)  Les protocoles de codage audio (G.711, G.723.1, G.729, …) et vidéo (H.261, H263, H.264, …)  Les protocoles de signalisation (Q.931, RAS, H.245, …) AvantagesIl existe de nombreux produits utilisant ce standard adopté par de grandes entreprises telles Cisco, IBM,Intel, Microsoft etc. Le protocole présente un niveau dinteropérabilité très élevé, ce qui permet àplusieurs utilisateurs déchanger des données audio et vidéo sans faire attention aux types de média quilsutilisent. 1.3.2 SIP PrésentationSIP (Session Initiation Protocol) est un protocole normalisé et standardisé par l’IETF (InternetEngineering Task Force) en juin 2002. Cependant, son premier brouillon « draft » a commencé à êtrerédigé lorsque la norme H.323 a été publiée (février 1996).SIP est un protocole de signalisation qui permet de créer des sessions de communication entre deux ouplusieurs machines. Louverture de ces sessions permet de réaliser de la téléphonie ou de la visiophonie.SIP gère seulement la mise en relation entre deux ou plusieurs correspondants, ce qui lui confère unecertaine modularité. Il possède lavantage de ne pas utiliser des normes audio et vidéo spécifiques, ce quile rend indépendant. AvantagesSIP est un protocole plus rapide. La séparation entre ses champs den-tête et son corps du message facilitele traitement des messages et diminue leur temps de transition dans le réseau. Le nombre des en-têtes estlimité (36 au maximum et en pratique, moins dune dizaine den-têtes sont utilisées simultanément), cequi allège lécriture et la lecture des requêtes et réponses. SIP est un protocole indépendant de la couchetransport. Il peut aussi bien sutiliser avec TCP qu’UDP. De plus, il sépare les flux de données de ceux dela signalisation, ce qui rend plus souple lévolution "en direct" dune communication (arrivée dunnouveau participant, changement de paramètres...). 1.3.3 MGCP PrésentationMGCP est le sigle de Media Gateway Control Protocol. Cest un protocole asymétrique (client-serveur)de VoIP. Il se distingue par exemple des protocoles SIP et H323 qui, eux, sont symétriques (client-client). Les FAI par ADSL français et nord-américains utilisent en règle générale ce protocole pour la téléphonie(le serveur, un SoftSwitch, contrôle le téléphone de l’abonné). Le MGCP est à la base de services detéléphonie sur IP du type Centrex IP : une plateforme en cœur de réseau chez l’opérateur et des postes IPchez les clients. C’est un des axes d’évolution de la téléphonie professionnelle. MGCP est composé d’unagent d’appel, un MG (media gateway), qui effectue la conversion des signaux entre les médias et les17 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  18. 18. circuits de paquets et d’un SG (passerelle de signalisation) lorsqu’il est connecté au PSTN (PublicSwitched Telephone Network). MGCP est largement utilisé entre les éléments d’une passerellemultimédia décomposé. AvantagesPermet d’utiliser des téléphones « idiots » (sans interface de configuration)Indépendant des protocoles de signalisation supérieurs (H323,SIP)Adapté pour les opérateurs voulant faire du RTC-IP-RTC 1.3.4 XMPP PrésentationXMPP (Extensible Messaging and Presence Protocol) est un ensemble de protocoles standards ouverts del’IETF pour la messagerie instantanée, et plus généralement une architecture décentralisée d’échange dedonnées. XMPP est également un système de collaboration en quasi-temps-réel et d’échange multimédiavia Jingle, dont la VoIP (téléphonie sur Internet), la visioconférence et l’échange de fichiers sont desexemples d’applications.C’est un protocole basé sur une architecture client/serveur permettant les échanges décentralisés demessages instantanés ou non, entre clients, au format XML. XMPP est en développement constant etouvert au sein de l’IETF. AvantagesLe protocole de base contient les concepts fondamentaux pour faire fonctionner une infrastructure Jabber.Il est défini par les RFC 3920, 3921, 3922 et 3923.Les XEP (XMPP Extension Protocols) sont des propositions pour ajouter des fonctionnalités au protocoleJabber. Les serveurs ou clients ne sont pas obligés d’adopter ces extensions. Cela peut bloquer certainesfonctionnalités entre deux utilisateurs. Les XEP sont continuellement créées, révisées ou améliorées.À la différence des autres systèmes de présence et de messagerie instantanée populaires et propriétaires,XMPP est conçu de manière bien plus large et ouverte que le simple « chat » (discussion sur Internet,clavardage).Lorientation va se faire sur le protocole SIP, qui est de plus en plus rependu. Il nutilise pas des normesaudio et vidéo spécifiques, ce qui correspond bien aux besoins. 1.4 Les différents IPBXLe marché actuel des IPBX libres ne cesse de sétendre. Asterisk est la solution la plus commune,désormais dautres commencent à se faire connaître: SipX, CallweaverLe tableau suivant montre les différents IPBX possible, les distributions Linux spécialisées Asterisk, i.e.une distribution Linux dont lobjet est de contenir Asterisk et tous les composants logiciels listés dans letableau ci-dessous, et parfois plus (certaines distributions englobe, en plus un webmail, un logiciel deCRM, etc...).18 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  19. 19. Distribution Société Interface de Fournis OS Commentaires management asterisk 1.6?Trixbox Fonality, USA FreePBX Oui dans CentOS Distribution Asterisk la plus trixbox ancienne. Il existe une version 2.8 et communautaire gratuite et une superieur version "entreprise" payante.AsteriskNow Digium, USA FreePBX Seulement CentOS Version 1.0.0 sortie en février 2008. en option Elle utilisait jusquà fin 2008 linterface Web de configuration AsteriskGUI, mais les développeurs ont finalement décidé de passer à FreePBX.Elastix PaloSanto FreePBX A partir CentOS Distribution lancée en 2006. Ce Solutions dElastix projet a lair très dynamique et 2.0 possède une bonne réputation. Communauté espagnole très forte.PBX in a 100% FreePBX En option CentOS Projet créé en Novembre 2007 parFlash communautaires dans v1.4 danciens développeurs de Trixbox en réaction à lorientation de plus en plus propriétaire de Trixbox.Xivo Proformatique Xivo Pas Debian Projet initialement non encore communautaire qui constituait la base des solutions commerciales de la société française ProFormatique ; le projet est devenu communautaire début 2009. Cest la seule distribution Asterisk basée sur Debian. Elle possède son interface de management propre et elle se distingue de ses homologues, daprès ses concepteurs, sur certaines fonctions avancées comme le filtrage Patron-Secrétaire, lintégration des annuaires téléphoniques propres à chaque modèle de téléphone, etc...SipX SIPfoundry SipX Non Fedora Solution jeune mais qui se veut innovante et intègre de nombreuses fonctionnalités, qui ne sont pas encore toutes fonctionnelles.Callweaver Callweaver Callweaver Dérive Multipla Projet initialement appelé dasterisk teforme OpenPBX.org qui est au départ basé sur Asterisk.19 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  20. 20. Note : CentOS est un clone gratuit de RedHat Enterprise Linux, qui est la distribution Linux payante deRedHat pour les serveurs dentreprise ; le projet CentOS reprend les paquets source de RedHat EnterpriseLinux et se contente de les recompiler en enlevant les logos RedHat.Pourquoi asterisk au final:Asterisk a été créé par la société Digium, de mon point de vue c’est une des meilleures solutions VoIPOpen Source du marché car il possède une communauté active et de nombreux matériels compatiblesavec Asterisk existent. Asterisk supporte les principaux protocoles de VoIP (H323, SIP, IAX, MGCP…).Il est possible de développer des applications (en Java par exemple) et de les intégrer à Asterisk grâce auxscripts AGI (Asterisk Gateway Interface).Les principales fonctionnalités dAsterisk sont les suivantes : - routage des appels, - contrôle des appels, - gestion des files dattente, - transfert dappel, - conférence, - détail des appels CDR (Call Detail Records), - service vocal interactif (standard téléphonique), - boîtes vocales.De plus, Digium et Sangoma proposent des cartes analogiques au format PCI pour lIPBX Asterisk. Cescartes, munies dinterfaces analogiques, permettent soit de connecter lIPBX Asterisk au RTC (RéseauTéléphonique Commuté), soit de connecter des téléphones analogiques à lIPBX. Cest une façon simpleet économique de se connecter au RTC ou de prolonger les services offerts par Asterisk vers uneinstallation téléphonique analogique existante. 1.5 Récapitulatif des avantages et inconvénients de chaque approche dAsterisk 1.5.1 Asterisk inclus dans votre distribution Linux habituelle Avantages  Maitrise de ladministration dune distribution connue  En cas de faille de sécurité, mettre à jour la distribution selon la procédure habituelle ( apt-get update && apt-get upgrade sous Debian/Ubuntu) Inconvénients  Ce nest pas la solution la plus courante, donc ce nest pas celle sur laquelle on peut trouver de laide le plus facilement  Les paquets Asterisk sont parfois anciens et pas toujours très bien maintenus (cela dépend des distributions)  Les paquets de la distribution contenant les drivers des cartes téléphoniques sont parfois anciens  Certains composants logiciels utilisés risquent de ne pas être inclus dans la distribution (par exemple, FreePBX nest inclus ni dans Debian ni dans Ubuntu)20 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  21. 21. 1.5.2 Asterisk compilé à la main sur sa distribution Linux habituelle Avantages  Maitrise de ladministration dune distribution connue  Choix des versions dAsterisk, des librairies et des drivers des cartes téléphoniques  Cest la solution qui est documentée dans la documentation officielle dAsterisk et dans la plupart des documents sur Asterisk Inconvénients  Requiert un minimum dexpérience de la compilation dun logiciel libre et dun driver Linux  Il faut soccuper des mises à jour de sécurité : recevoir les mails dannonce des failles de sécurité, télécharger les versions corrigées si nécessaire, recompiler, etc...  Le choix des versions des différents composants logiciels nest pas facile pour un débutant. Si une combinaison de versions des différents composants logiciels marche parfaitement, tout va bien... mais dans le cas contraire, peu de personnes choisissent la même combinaison et donc sont confrontées aux mêmes problèmes. 1.5.3 Asterisk Business Edition Avantages  Inclus un support professionnel fourni par Digium pendant 1 an  Tests de qualité logicielle effectués par Digium sur chaque mise à jour. Inconvenients  Cette offre introduit un coût de licence, en sachant que ce coût augmentera si le nombre de postes téléphoniques augmente  Sortie du domaine du logiciel libre, version sous une licence propriétaire et non sous licence GPL  Asterisk nest pas le seul composant logiciel qui entre en jeu dans la construction dun IPBX... et donc avoir une garantie de qualité sur un seul composant ne garanti pas la bonne marche de lensemble 1.5.4 Distribution Linux spécialisée Asterisk (Trixbox, AsteriskNow, Elastix, PBX in a Flash, Xivo) Avantages  Combinaison "noyau + drivers de cartes téléphoniques + librairies + Asterisk + interface de management"  Mises à jour de sécurité simplifiées  Trixbox et Elastix sont des solutions répandues donc support de la communauté  Ces distributions proposent par défaut une interface Web dadministration (FreePBX ou Xivo) qui permet de gagner du temps et de profiter de certaines fonctions prêtes-à-lemploi  Ces distributions incluent des outils de fax (fax2mail) et souvent des applications de billing, de monitoring de lutilisation des lignes, etc..21 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  22. 22. Inconvénients  Apprendre à administrer une nouvelle distribution Linux (Debian pour Xivo, CentOS pour toutes les autres)  Dépendance par rapport au support matériel de la version de la distribution Linux sur laquelle repose la distribution spécialisée Asterisk (attention en particulier à CentOS qui est très conservateur au niveau des versions de noyau)  Pas de maîtrise complète des versions dAsterisk, des librairies, des drivers, etc... 1.6 Les différents softphonesLétude et le choix des softphones est une étape importante. Il faut obtenir le meilleur tauxdinteropérabilité entre les différents équipements. Lircad possède des postes sous différents systèmesdexploitation: Windows, Mac OS, Linux. Jai également comparé des sofphones sous plate-formemobile, Windows mobile, Android. De plus en plus dutilisateurs disposent de tels appareils mobiles ilserait intéressant de les intégrer dans le nouveau système de téléphonie qui pourra être mis en place.Produit Editeur Licence CaractéristiquesWindows Messenger Microsoft Gratuite Windows,Mac, (linux), PDA, SIP, vidéo, messagerie instantanéeSip communicator OpenSources Gratuite Multiplateforme, SIP, messagerie instantanée,vidéoSkype Skype Gratuite, Commerciale Windows, MAC OS, Linux, PDA, Skype,messagerie instantanéeSJPhone SJLabs Gratuite Windows, MAC OS, H.323, SIP, vidéo,PDAEkiga Source Forge Gratuite Multiplateformes, H.323, SIPPDA Softphone SysMaster Commerciale Windows, PDA, H.323, SIPWengoPhone Wengo Commerciale Multiplateforme, SIP, messagerie instantanéeEyeBeam Xten Commerciale Windows, MAC OS, SIP, vidéoX-lite Xten Gratuite Multiplateformes, SIPPocket PC Xten Commerciale PDA, SIPSipdroid OpenSources Gratuite SIP, Android22 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  23. 23. Après létude et la comparaison des différents softphones décrits dans le tableau, on constate quen règlegénérale le plus souvent les différents softphones sont très compatibles entre eux, ils intègrentpratiquement tous SIP.Pour continuer dans létude des compatibilités nous allons étudier les différents types de codagepossibles, pour voir lequel serait le plus à même de convenir. 1.7 Qualité du codageGénéralement, plus le taux de compression est élevé par rapport à la référence de 64 Kb/s (G711), moinsla qualité de la voix est bonne. Toutefois, les algorithmes de compression récents permettent d’obtenirdes taux de compression élevés tout en maintenant une qualité de la voix acceptable. L’acceptabilité parl’oreille humaine des différents algorithmes est définie selon le critère MOS (Mean Operationnal Score),défini par l’organisme de normalisation internationale ITU (International Telecommunication Union /Union internationale des Télécommunications). Dans la pratique, les deux algorithmes les plus utiliséssont le G.729 et le G.723.1. Nom du codec Débit G.711 64 kbps G.726 32 kbps G.726 24 kbps G.728 16 kbps G.729 8 kbps G.723.1 MPMLQ 6.3 kbps G.723.1 ACELP 5.3 kbps GSM 13 kbps iLBC 15,2 kbps Correspondance entre les débits et les codecs23 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  24. 24. Représentation de la qualité par le débitLe choix du codec est très important car il doit convenir aussi bien au softphone qua lIPBX. Pourdéterminer au final quel codec utiliser, une série de test va être effectué. 2. Visioconférence 2.1 Les enjeux et les besoinsUn des principaux enjeux de la visioconférence consiste à communiquer, travailler en collaboration sansdéplacement des participants.Un des sujets de mon stage était lintégration de la visioconférence par lutilisation d Asterisk, il permetde mettre en œuvre la vidéo en complément de la voix. Mon travail consistait à effectuer des recherchesen ce sens et explorer les différentes solutions possibles avec les meilleures codecs. Jai égalementrecherché dautres logiciels de visioconférence. 2.2 Codecs vidéo-Normes Vidéo de 1ère génération -JPEG et Motion JPEG24 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  25. 25. -H.261 -MPEG-1-Normes Vidéo de 2ème génération -H.263 (H.263+) -MPEG-2/H.262-Normes Vidéo de 3ème génération -MPEG-4/H.264 -MPEG-7 -MPEG-21-Une quatrième génération arrive, le 4kLes formats standards: CIFIl sagit tout simplement dabréviations pour les dimensions dimage couramment utilisées. Ces valeursoptimisent certains des algorithmes de compression/décompression. Common Interchange CIF: (352 x 288) Format QCIF: Quarter CIF (176 x 144) SQCIF: Sub quarter CIF (128 x 96) 4CIF: 4 x CIF (704 x 576) 16CIF: 16 x CIF (1408 x 1152)Il est important de faire le bon choix de codec car la vidéo prend beaucoup plus de bande passante que lavoix. Les codecs vidéo sont aussi beaucoup moins compatible entre eux que les codecs audio. 2.3 VLVCCette solution est en fait un module additionnel au célèbre médiaplayer Vidéo LAN Client (VLC), ceprojet a été créé au départ en 2003 par un groupe de 6 étudiants d’Epitech pour leur projet de fin d’étudeet repris en 2005 par un autre groupe afin de le finaliser.Quatre types de vidéoconférences sont possibles :  Salle de Discussion : lensemble des participants peuvent dialoguer en même temps.  Conférence : un seul parle, les autres ne peuvent qu’écouter.  Amphithéâtre : un modérateur donne la parole à une seule personne à la fois.  Réunion : un modérateur donne la parole à plusieurs personnes à la foisCette extension de VLC est très fonctionnel et marche très bien. De plus la solution VLC est de plus enplus utilisée. Un des principale problème est le non suivi du développement de ce module, car VLC luiest en constante évolution.25 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  26. 26. 3. Le regroupement 3.1 Les enjeux et les besoinsUn des principaux enjeux des solutions qui regroupent la voix, la vidéo et la donnée est de pouvoir avoirdans un logiciel ou dans une seul page web tous les éléments pour communiquer. Essentiel pour letravail collaboratif, lenseignement à distance...désormais se trouver à des endroits différents ne pose plusun problème... Ces solutions de communication et de collaboration pourront être utiles pour les différentscentres de recherche (Taïwan et Brésil). 3.2 BigBlueButtonBigBlueButton est un système open source de conférence web qui permet aux universités doffrir uneexpérience dapprentissage de qualité aux étudiants à distance.Cest est un support de partage de documents (PDF, PPT), vidéo, chat, voix (Asterisk), et de bureau. Il estbasé sur plus de 15 composants open source, il tourne sur Mac, Unix et PC.Principaux composants:UbuntuFlex SDKGhostscriptGrailsActiveMQAsteriskImage MagickMySQLnginxRed5swf ToolsTomcatAsterisk JavaXugglerOpen Office26 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  27. 27. 3.3 EvoEVO offre des services de vidéoconférence multipoint, daudioconférence, de partage décran, de tableaublanc, de chat et denregistrement de sessions.Les trois plates-formes principales sont supportées (Linux, MacOS X, Windows).27 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  28. 28. 3.4 Open MeetingOpenMeetings est un logiciel libre basé sur un navigateur qui permet de créer instantanément uneconférence sur le Web. Vous pouvez utiliser votre microphone ou une webcam, partager des documentssur un tableau blanc, partager votre écran ou enregistrer des réunions. Il est disponible en service hébergéou téléchargeable et installable en paquet sur un serveur, sans limites dans lutilisation ou dans lenombres dutilisateurs.28 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  29. 29. Ces différentes solutions de communication et de collaboration disposent des mêmes fonctionnalités lesunes par rapport aux autres, excepté Evo qui na pas le partage de tableau blanc.Elles sont assez facile à mettre en œuvre. Mon choix se porterait plutôt sur la solution BigBlueButton quidispose de nombreuses fonctionnalités et le moins de bugs. Evo est une solution intéressante qui sadapteaux performances réseau et à la machine client, dommage que lon ne maitrise pas ladministration dusystème. OpenMeeting contient encore beaucoup de bugs.29 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  30. 30. Partie IV : Maquette et testsAprès avoir effectué de nombreuses recherches sur les différents protocoles, softphones, IPBX... jaidécidé de me faire ma propre expérience de ses produits, protocoles et de leurs compatibilités.En étudiant les différents IPBX possibles, jai opté pour Asterisk et en particulier la solution Trixbox dansun premier temps, qui était plus intéressante et plus adaptée à mon objectif. Puis, jai migré sur la solutionXivo.Différents types dIPBX comme SipX, AsteriskNow, Asterisk compilé à la main sur une Ubuntu ont ététestés. 1. Paramétrage dAsteriskDans un premier temps, la réalisation dune maquette composée de deux pc avec windows xp et un pcavec trixbox a été nécessaire pour la connexion de deux softphones en sip grâce à un serveur Asterisk.En effet, Asterisk dispose de plusieurs fichiers de configuration modifiable avec un éditeur en ligne decommande (vi, nano...) ou à laide d une interface web disponible dans la plupart des distributionspermettant de modifier ces fichiers grâce à des formulaires ou en modifiant directement le fichier avec unéditeur de linterface web.La création de deux comptes sip avec comme numéro de téléphone 205 et 206 a été réalisée.Schéma du protocole SIP de la communication entre deux clients avec un serveur Asterisk:30 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  31. 31. 1.1 Configuration de base dAsterisk 1.1.1 Ajout de clientsLa configuration de nouveaux clients SIP est réalisée dans le fichier /etc/sip.conf par une entrée pourchaque client.Plusieurs options permettent de définir et de paramétrer un client : • type : Type de client (peer, user ou friend) • username : Identifiant de lutilisateur • secret : Mot de passe de lutilisateur • host : Méthode pour trouver le client (dynamique, nom dhôte ou adresse IP) • callerid : Identité de lutilisateur • language : Langue par défaut pour lutilisateurDescription des paramètres :Pour chacun des paramètres précédents, plusieurs valeurs sont disponibles selon la configurationdésirée. • type : ◦ peer : Client SIP auquel Asterisk pourra envoyer des appels ◦ user : Client SIP qui pourra passer des appels via Asterisk ◦ friend : Client qui sera à la fois en mode peer et user • host : ◦ dynamic : Le client senregistre auprès du serveur ◦ nom dhôte : Nom dhôte du client ◦ adresse IP : Adresse IP du client • language : ◦ us : Langue par défaut ◦ fr : Langue françaiseExemple : Création de l’utilisateur Maxime [1001] type=friend username=1001 secret=1001 host=dynamic callerid="Maxime" language=fr 1.1.2 Attribution de numéros d’appelPour attribuer un numéro à un client on édite le fichier /etc/asterisk/extensions.conf : exten => 1001,1,Dial(SIP/1001,20,tr) exten => 1001,2,VoiceMail(1001) • exten permet de définir une nouvelle extension :31 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  32. 32. ◦ 1001 : numéro d’appel (ou d’extension) du serveur vocal ; ◦ [1,2,3] : ordre de priorité pour l’exécution ; ◦ Dial, VoiceMail… : Commande à exécuter.Les fonctions Dial() et VoiceMail() seront détaillées plus bas avec les autres fonctions Asterisk.Ici l’appel vers la destination 1001 sera redirigé vers le serveur de messagerie vocale si jamaisl’appel n’a pas été intercepté au bout du temps imparti.Après avoir effectuer des premiers tests de bases. Jai rajouté des fonctionnalités au serveur téléphoniquetelles que : 1.1.3 Mise en place dune messagerie vocalPour avoir accès à la boite vocale rajout des lignes suivantes dans le fichier extensions.conf [internal] ... exten => **1,1,VoicemailMain(${CALLERID(num)}) exten => **1,2,HangupEn composant le **1 sur un poste on pourra consulter sa boite vocale après avoir rentré le mot de passecorrespondant à ce poste (le ${CALLERID(num)} permet de récupérer le N° du poste appelant) 1.1.4 Routage vers un groupe dutilisateursDans l’exemple suivant, les appels arrivants sur le serveur Asterisk à destination du numéro 205 sontenvoyés vers le téléphone 101 puis vers le téléphone 102. [local] exten => 205, 1, Dial(SIP/101, 10) exten => 205, 2, Dial(SIP/102, 10) exten => 205, 3, Goto(local,205, 1) 1.1.5 Routage vers plusieurs téléphones en même temps [local] exten => 206, 1, Dial(SIP/101&SIP/102, 10)L’exemple suivant montre comment faire sonner deux téléphones en même temps. Quand on compose le206, les téléphones 101 et 102 sonnent.OUavec linterface aller dans PBX-> PBX Setting → Ring Group32 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  33. 33. 1.1.6 Horloge parlanteDans l’exemple suivant le serveur Asterisk décroche, annonce la date et l’heure, attend 3 secondes etrecommence. exten => 211, 1, Answer ; horloge parlante exten => 211, 2, SayUnixTime(,CET,AdbY digits/at kM) exten => 211, 3, Wait(3) exten => 211, 4, Goto(local,211, 2)Toutes ses fonctionnalités ont été testées sur Trixbox, AsteriskNow, Ubuntu avec Asterisk et Xivo 2. Mise en place dun trunk sipLe trunk sip correspond à la liaison xDSL ↔ xDSL du tableau présent dans la première partie.Il nest plus nécessaire de disposer dune ligne téléphonique, ni de converser et le tarif est souventattractif.Un trunk est la ligne de service téléphonique permettant de passer et de recevoir des appels versl’extérieur. Dans notre cas, le trunk est Free.Pour les tests lutilisation de deux trunks sip FREE (personnels) ont été nécessaire afin de ne pas avoir àpayer une liaison.Des trunks sip ont été créés sur Trixbox, AsteriskNow, Ubuntu avec Asterisk et Xivo. Dans tous les cas,ces solutions basées sur Asterisk ont été suffisantes pour modifier les fichiers de configurations à laide delinterface web disponible; FreePBX pour Trixbox et AsteriskNow ou Xivo pour Xivo.Dans l’interface de configuration freePBX, cliquez sur le lien trunks, dans le menu de droite, puis sur lelien Ajout Trunk SIP.33 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  34. 34. La configuration du trunk sétablit avec les informations suivantes : CID Sortant : Votre numéro de téléphone Free Nombre maximal de canaux : 1 Nom du trunk : freephonie Détails du peer : allow=all context=from-trunk fromdomain=freephonie.net fromuser=08xxxxxxxx (votre numéro de téléphone Free) host=freephonie.net insecure=very qualify=yes secret=password (le mot de passe que vous avez définit précédemment) type=peer username=08xxxxxxxx (votre numéro de téléphone Free) Chaîne d’enregistrement : 08xxxxxxxx:password@freephonie.netLaissez les autres champs vides. Pour finir, cliquez sur le bouton Soumettre changement puis sur la barrerouge pour enregistrer les modifications.Configuration des routes sortantesNous souhaitons composer le 9 puis le numéro du destinataire pour les appels extérieur. Pour cela nousallons créer une route sortante.Aller dans la section Routes sortantes de freePBX puis cliquez sur Ajout route.Donnez un nom à votre trunk, définissez un masque de numérotation puis sélectionnez le trunk free quevous avez créé précédemment.A propos du masque de numérotationLe masque de numérotation permet de définir quels types de numéros doivent être acheminés par lefournisseur téléphonique.Dans notre exemple nous avons définit le masque 9|., c’est-à-dire que tous les numéros commençant par9 seront rediriger vers l’extérieur. Quand le numéro 90642424242 est composé, asterisk enlève le 9 puisredirige le numéro vers Free.Voici un tableau récapitulant les différents caractères spéciaux permettant de créer un masque :X Un digit entre 1 et 9N Un digit entre 2 et 9Z Tous les digits sauf 0 (1 à 9). Un nombre indéfinis de n’importe quel digit| Passe au trunk seulement les digits suivant |Permet de créer des masque plus complexe (Par exemple : 02-6*# correspondra à 0, un digit entre 2 et 6,* ou #)A propos de la séquence de trunkDans le cas de plusieurs trunks, la séquence de trunk permet de définir l’ordre de priorité des trunks.34 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  35. 35. Imaginons que la séquence de trunk est la suivante :0 SIP/Freephonie1 SIP/Freephonie2Ainsi, si la ligne Freephonie ne fonctionne pas, asterisk essayera de joindre le correspondant en utilisantle fournisseur SIP Freephonie2. Cela permet donc d’avoir une ligne de secoure.Configuration des routes entrantesIl ne reste plus qu’à créer une route entrante pour récupérer les appels provenant de l’extérieur.Dans le menu de droite, cliquez sur le lien Routes Entrantes, puis sélectionnez la route Tout CDA / ToutCID. Enfin choisissez la destination des appels. Puis cliquez sur soumettre.Modification du fichier sip.confEditez le fichier sip.conf, grâce à l’editeur de config ou à nano, et dans la section general ajoutez les deuxlignes suivantes : defaultexpirey=1800 dtmfmode=auto 3. IAXIl permet la communication entre serveurs Asterisk uniquement.Sa principale différence avec SIP vient de sa capacité à contrôler la transmission de flux multimédia avecun débit plus faible (notamment pour la voix). Il présente aussi lavantage de sintégrer dans des réseauxNATées, en effet IAX nutilise quun seul port UDP : le 4569 pour la signalisation et les données.Le nom IAX est souvent utilisé pour parler de la version 2 du protocole en effet la première version nestpratiquement plus utilisée.Ses faiblesses sont sa jeunesse et sa non-standardisation, bien quil soit de plus en plus utilisé.Étant donné qu il existe plusieurs instituts dans le monde, à Taiwan et bientôt au Brésil, il pourrait êtreintéressant dutiliser la connexion IAX pour interconnecter les différents sites.La liaison IAX a été testé entre différents serveurs Asterisk.Pour faire fasse au problème de liaison lié à lauthentification, un cryptage RSA a été mis en place ce qui35 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  36. 36. résolu le problème.La configuration des clés RSA sur les deux serveurs sétablit de la manière suivante :Création des clés RSA • Pour générer une clé il suffit de se déplacer dans le répertoire de stockage des clés dAsterisk et de lancer lapplication "astgenkey" cd /var/lib/asterisk/keys • Lors du lancement de astgenkey, mettre le paramètre -n car par défaut "astgenkey" demande une "passphrase" à chaque démarrage dAsterisk.Avec le paramètre -n il enregistre la clé sans "passphrase" astgenkey -n • Appuyez sur <ENTER> et tapez le nom de la clé que vous voulez créer ("serveur1" dans notre exemple. Enter key name: serveur1 Une fois les clés générées il affiche le résultat: Key creation successful. Public key: serveur1pub Private key: serveur1.keyLa clé .pub est la clé publique et la clé .key et la clé privée. • Pour transférer la clé publique sur notre serveur "client" il suffit juste de la copier dans le répertoire cd /var/lib/asterisk/keys cat serveur1.pubcopier le contenu du fichier • aller sur lautre serveur dans cd /var/lib/asterisk/keys cat > serveur1.pub coller le contenu du fichier ctrl+dFaire de même sur lautre serveur.Serveur 1A rajouter dans le fichier IAX.conf [VOIP2] type=friend host=192.168.E.5 (ip serveur2) auth=rsa inkey=voip1 outkey=voip2 context=FROM_VOIP2 qualify=yes trunk=yesA rajouter dans le fichier extensions.conf36 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  37. 37. [from-internal] //par defaut lors de la création dun compte sip sous TrixBox … exten => 5003,1,dial(IAX2/VOIP2/${EXTEN}) [FROM_VOIP2] include=> from-internalServeur 2A rajouter dans le fichier IAX.conf [VOIP1] type=friend host=192.168.E.10 auth=rsa inkey=voip2 outkey=voip1 context=FROM_VOIP1 qualify=yes trunk=yesA rajouter dans le fichier extensions.conf [from-internal] //par defaut lors de la création dun compte sip sous TrixBox … exten => 102,1,dial(IAX2/VOIP1/${EXTEN}) [FROM_VOIP2] include=> from-internalTest de la liason IAX asterisk -r CLI>iax2 show peersLiaison entre Xivo 1,0 et ubuntu10,4 Asterisk 1,62Sur xivoLa version XiVO 1.0.4 intègre la nouvelle version dasterisk 1.4.26.2 qui corrige une faille de sécuritédans IAX. Cette correction rend incompatible les trunk IAX avec dancienne version dIAX à moins depasser le paramètre requiredcalltoken=no.Pour cela il faut changer le fichier /etc/asterisk/extconfig.conf et commenter les lignes suivantes :iaxusers => sqlite,asterisk,useriaxiaxpeers => sqlite,asterisk,useriaxiax.conf => sqlite,asterisk,staticiaxIL faut créer le fichier IAX, il nexiste pas par default.37 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  38. 38. chmod 660 /etc/asterisk/iax.conf chown asterisk:www-data /etc/asterisk/iax.conf asterisk -r CLI> reloadLa liaison et la communication des softphones sur des Asterisk différents reliés par liaison IAX a réussi.Aucune déformation de la qualité sonore na été constaté, ni de délais de latence. De plus le cryptage de laliaison en RSA offre une certaine sécurité aux informations qui transitent par le réseau.Dautres liaisons ont été crées comme la liaison avec lAD. 4. Liaison ADLa liaison avec lActive Directory de lIRCAD était un enjeu important dans le cadre de mon projet.Pour ne pas avoir à recréer des comptes SIP pour chaque utilisateurs, il existe un module intégrable àAsterisk qui permet de faire la liaison entre lAsterisk et un LDAP lors de la connexion dun compte SIPet dutiliser les informations comprise dans lActive Directory pour se connecter.La configuration de cette liaison a rencontré de nombreux bugs liés à des problèmes de compatibilité.De nombreux essais ont été effectués en commencent avec Trixbox et AsteriskNow, ils ne disposaient pasà la base de modules dinterconnexion avec un LDAP que ce soit un OpenLDAP ou un Active Directory.Il a fallu recompiler le trixbox avec les modules LDAP ce qui a généré des problèmes de compatibilité.Mes tests et recherches se sont orientés vers une solution personnelle Ubuntu avec linstallation manuellede paquets Asterisk et dautres composants nécessaires sur le site officiel dAsterisk: DIGIUM.Configuration des fichiers Asterisk pour la mise en place de la connexion avec lActive Directory : • Allez dans le dossier des fichiers de conf: /etc/asterisk • Modifier le fichier res_ldap.conf38 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  39. 39. [_general] host=192.168.A.150 port=389 protocol=3 basedn=ou=IRCAD,dc=ircadtest,dc=el ;filter= user=cn=ldap,ou=services,dc=ircadtest,dc=el pass=***** [sip] name=cn callerid=telephoneNumber • Mettre en commentaire les autres attribues avec « ; » • Compléter les champs qui corresponde à lAD: • Modifier le fichier extconfig.conf sipusers => ldap, « ou=1erEtage,ou=IRCAD,dc=ircadtest,dc=el »,sip sippeers => ldap, « ou=1erEtage,ou=IRCAD,dc=ircadtest,dc=el »,sip • Modifier le fichier extensions.conf39 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  40. 40. switch => Realtime/@ • Dans le context [default] (qui a été rentrer dans lAD)ajouter les règles dappels exten => _2XXX,1,Dial(SIP/$EXTEN) // tous les numéros à 4 chiffres commençant par 2 • Recharger les fichiers de conf:Lancer le CLI dasterisk: asterisk -rvvv dans cli> reload • Dans le cli exécuter la commande pour voir si la connexion est effective: cli> realtime ldap status • Si la commande nest pas trouvé, charger le module cli> module load res_config_ldap.soPour cette partie de stage plusieurs jours ont été nécessaires pour réussir à créer une liaison et à récupérerles comptes de lActive Directory lorsquun softphone ou un IPPhone essayait de senregistrer surlAsterisk. 5. HA (High Avaibility)HA : Haute disponibilité en français.Pour des services sensibles comme la téléphonie, il est important davoir un services en continue 24h/247j/7. Pour cela il est intéressant de se pencher sur la mise en place dun dispositif qui prendrait le relais delIPBX principal. En cas de panne, un second serveur prendrait le relais et un message serait envoyé àladministrateur réseaux, par mail ou sms.Pour cela jai utilisé le logiciel Heartbeat permettant deffectuer de la HA.Les tests sont réalisés avec Xivo, il dispose dun système de monitoring pratique pour détecter les bugs etlancer le second serveur en cas de dysfonctionnements.Dans ce cas, un mail serait envoyé a ladministrateur réseaux ou un sms grâce à des scripts mis en placevérifiant continuellement le système.Mise en place de la haute disponibilité logicielle via Heartbeat :Soit :- Serveur 1 : 192.168.E.1 (xivo)- Serveur 2 : 192.168.E.2 (xivo2)- Une ip dispo pour heartbeat : 192.168.E.200- Gateway : 192.168.E.25440 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  41. 41. Les deux serveurs ont la même config xivo.Installation du package heartbeat: apt-get install heartbeatPour faire fonctionner le système, il est nécessaire de créer trois fichiers de configuration, dans le dossier/etc/heartbeat. • Fichier ha.cf commun à tous les serveurs (à placer dans le répertoire /etc/ha.d)41 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  42. 42. logfacility daemon # Les logs du démon heartbeat seront envoyé au syslog, node xivo node xivo2 # Liste de tous les membres de notre cluster keepalive 1 # Le keepalive définit la vitesse de polling/controle deadtime 10 # Au bout de 10 secondes, on déclare quun des noeuds est ko bcast eth1 # Quelle carte réseau utiliser pour les broadcasts Heartbeat ping 192.168.E.254 # Adresse du routeur pour vérifier la connectivité auto_failback no # Rebascule-t-on automatiquement sur le primaire? • Le authkeys contient les informations nécessaire à lauthentification des noeuds du cluster entre eux, pour maximiser la sécurité (à placer dans /etc/ha.d) Chaque serveur dispose du même fichier authkeys. auth 1 1 sha1 dacriraphQuoi quil en soit, il est nécessaire de protéger ce fichier afin quil ne soit plus visible par nimporte qui (sila procédure nest pas effectuée, le programme ne se lancera pas) :chmod 600 /etc/heartbeat/authkeys • Les deux machines sont donc prêtes à recevoir leur ressource IP à partager. Le rôle du dernier fichier "haresources" : xivo 192.168.E.200Une fois ces troix fichiers intégrés à tous les noeuds du cluster (ici nos deux serveurs serveur1 etserveur2), il suffit de lancer heartbeat pour activer le service "haute-disponibilité" : /etc/init.d/heartbeat startPour voir si ladresse IP virtuelle est active, tapez : ifconfigLa mise en place dune solution de haute disponibilité est importante, lors des tests la coupuretéléphonique na durée que 5 secondes. Heartbeat et la solution Xivo sintègrent parfaitement ensemble,surtout grâce à loutil de monitoring de Xivo (« monit ») qui évite décrire ses propres scripts demonitoring du système et des modules. 6. IPphoneLinstitut a mis à disposition deux téléphones IP un Thomson ST2022 et un Thomson ST2030.A la base les deux téléphones étaient en MGCP, une mise à jour du logiciel interne a été nécessaire pourles faire passer en SIP.Je me suis heurté par la suite à plusieurs problèmes de compatibilité, les différentes mises à jour dulogiciel interne disposant davantages et dinconvénients. Chaque version du logiciel interne étantseulement compatible avec certaine version de DSP (cf tableau ci dessous)42 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  43. 43. ST2030 :Version du logiciel interne Fichier DSPMGCP v1.xx v1.00 MGCP (ST2030MEC_v100_dsp.zz)MGCP v1.55 et supérieur v1.01 (ST2030_dsp_v101.zz) or v1.00 MGCPSIP à partir de v1.53 v1.00 SIP (ST2030_ SIP_v100_dsp_4way.zz)SIP v1.54 et supérieur v1.01 (ST2030_dsp_v101.zz) or v1.00 SIPSIP v2.67 v3.10 (v2030_dsp_v310_r11.1.zz)SIP v2.68 v3.20 (v2030_dsp_R11.1_SED_v320.zz)ST2022 :Version du logiciel interne Fichier DSPMGCP v3.xx v3.00 MGCP (ST2022m_DSP_v300.zz)SIP v3.xx v3.00 SIP (v2022s_dsp_v300.zz)SIP v4.67 v3.10 (v2022_dsp_v310.zz)SIP v4.68 et supérieur v3.20 (v2022_dsp_R11.1_SED_v320.zz)Les logiciels interne sortis en 2008 et 2009 comportent trop souvent des bugs gênants. Il devient difficilede trouver une version récente de logiciels interne déployable sans bug significatif.Je nai pas pu tester dautres téléphones IP mais il serait intéressant de le faire car même avec les dernierslogiciels interne des bugs importants sont toujours présents et lautoprovisionning ne se fait pas aisément.Par la suite je me suis documenté pour savoir quels autres téléphones IP seraient une bonne alternative auniveau qualité et prix , le modèle Aastra 6730i serait intéressant à tester. 7. Tests codecs audio/vidéoChaque softphone et hardphone disposent dun certain nombre de codecs compatibles ou non entre eux.Pour mes phases de tests jai décidé de garder X-lite, SIPCommunicator et Twinkle qui me semblais êtreles meilleures solutions.Codecs (audio/video) Débit RemarquesG711a 10,4ko/s Twinkle(linux)/X- lite/SIPCommunicatorGSM 4,2ko/s X-lite/SIPCommunicatoriLBC 3,5ko/s X-lite/SIPCommunicatorBroadVoice-32 X Pas possible X-liteG728 X SIPCommunicator (mais pas installé sous trixbox)43 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  44. 44. G723 1,6ko/s SIPCommunicatorh261 X Ne fonctionne pas avec SIPCommunicatorh263 et h263+ 25ko/s Fonctionne sur Xlite et SIPCommunicatorh264 X Ne fonctionne pas avec SIPCommunicatorLors de tests effectués avec le codec GSM on constate une petite perte de la qualité sonore.SIPCommunicator dispose dune communauté dynamique, de ce fait le logiciel est en constanteévolution, ce qui induit lajout de nouvelles fonctionnalités et de codecs non maîtrisés.Après différents tests effectués, le codec audio G711a et le codec vidéo h263 seront utilisées. 8. QoS (Quality of Service)La qualité du transport de la voix est affectée par les paramètres suivants :- La qualité du codage- Le délai d’acheminement (delay)- La gigue (jitter)- La perte de paquets (packet loss)- L’échoLa qualité du transport de la vidéo à également été testé.Pour cette partie un switch cisco 3750 a été mis à ma disposition. Je me suis familiariser avec laconfiguration dun switch cisco, grâce au anciens TP de Master système et réseaux de Mr Urban et jai puacquérir rapidement les mécanismes de configuration.Des tests ont été effectués afin de connaître la réaction du réseau face à un appel lors du téléchargementd un fichier par FTP et la réception dun flux multicast envoyé par un des blocs opératoires.Comme le flux audio de la communication était affecté jai priorisé les flux audio au téléchargement FTPet limité le flux video multicast au strict nécessaire pour son fonctionnement.Une priorité a été mise sur le flux visioconférence pour quil reste fluide.Mise en place de la QoSDSCPCréation des ACL pour définir les champs DSCP des trames et permettre de classifier les flux //Flux unicast access-list 100 permit udp host 10,0,0,1 host 10,0,0,2 eq 1234 //Flux visio access-list 101 permit udp host 10,0,0,1 host 10,0,0,2 eq 2345Explication: Trafic en provenance de la machine 10,0,0,1 à destination de ladresse 10,0,0,2 sur le port44 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  45. 45. 1234, le flux sera considéré comme un flux de streaming vidéo et sera affecté à lACL 100.Définition des attributs donnant la classe dun paquet IP class-map match-all ucaststream match access-group 100 class-map match-all visio match access-group 101Tag de chaque paquet via son champ DSCP de la manière suivante: policy-map mypolicymap class ucaststream set ip dscp 50 class visio set ip dscp 51Activation de la gestion de la QoS au niveau global, puis assignation dun policy-map sur le bon port(linterface sur laquelle entrent les paquets sur le switch i.e linterface connectée serveur)(conf t) mls qos switch(config)>int GigabitEthernet1/0/17 service-policy input mypolicymapActivation du trust DSCP sur toute interface ou entre le flux à partir du switch ce qui est le cas danslinterface dans le VLAN opposé au serveur. (chez nous linterface GigabitEthernet1/0/18) switch(config)>int GigabitEthernet1/0/18 mls qos trust dscpPolicingPour éviter le problème de visioconférence au-dessus on applique un policier à 1Mbits sur le fluxstreaming unicast. Policy-map mypolicymap class ucaststream police 1000000 1000000 exceed-action drop exit exitLa mise en place de la QoS va permettre de garder une qualité sonore et vidéo lors de lintégration delIPBX au réseau. On constate que si aucune qualité de services nest mis en place des problèmes decommunication apparaissent. 9. Liaison RNIS AsteriskCe dernier sujet abordé fut également le dernier projet mis en place à lircad et un des plus important.Une liaison entre lancienne installation téléphonique, le vieux PABX 4400 et le serveur Asterisk (Xivo).Ce qui correspond a la liaison RNIS ↔ VoIP sur xDSL du tableau présent dans la troisième partie.45 Rapport de stage BILS Raphaël 16 aout 2010
  46. 46. Dans un premier temps testé la liaison T0 a été effectué avec une carte Eicon Divas. La carte a bien étédétectée par lordinateur, le linux installé, que ce soit centos ou debian mais les modules permettantdutiliser la carte comme mISDN, capi ou encore isdn4linux ne détectaient pas la carte ou alors nétaientpas compatibles avec elle.Par la suite, Mr Moreau a réussi à se procurer une carte digium très compatible avec Asterisk.Une fois la carte digium (B410P) installé dans la machine, debian ou centos la détecte sans problèmeainsi que le module mISDN.Ici Asterisk sera utilisé comme une gateway (liaison entre lancienne installation téléphonique avec desliaison T0 (T2) et le nouveau monde de la téléphonie IP).Carte DIGIUM B410P46 R d stag BILS R 16 a 2010
  47. 47. Il existe deux modes pour la carte digium B410P:le mode TE (terminal equipement)le mode NT (network termination)Ici, lAsterisk est connecté au PABX de lIRCAD et le port 1 de la carte est mis en mode NT. Si la carteavait directement été connecté sur la liaison T0 qui arrive à lircad, il aurai fallu se mettre en mode TE.Schéma de la carte :Pour ma part jai testé la carte sur Trixbox (centos) et sur Xivo (debian).IL existe deux méthodes pour configurer la carte digium:lancienne methode avec mISDNla nouvelle avec Dahdi47 R d stag BILS R 16 a 2010
  48. 48. Ci-dessous la méthode pour configurer la carte sous Xivo.1) Installation des modules des cartes T0 (ISDN/RNIS) • Pour vérifier que la carte est bien détectée : aptitude update aptitude install pciutils update-pciids Exemple dun résultat de lspci pour une carte T0 : lspci 01:0d.0 ISDN controller: Digium, Inc. Wildcard B410 quad-BRI card (rev 01) • Si la carte nest pas détectée avec la commande : lspci On peut taper la commande suivante : dahdi_hardware pci:0000:03:00.0 wctdm+ e159:0001 Wildcard TDM400P REV I • Charger les bons modules DAHDI : allez dans /etc/dahdi/modules et commentez tous les modules qui ne servent pas. Il faut _toujours_ commenter wcb4xxp car on utilise mISDN pour les cartes T0. • Puis relancer dahdi (pour arrêter dahdi, il faut arrêter asterisk) : /etc/init.d/dahdi restart2) Installation dune carte T0 • Vérifier que le module wcb4xxp est bien commenté dans le fichier /etc/dahdi/modules. • Si cest bien le cas, il faut re-générer la configuration dahdi : /etc/init.d/monit stop /etc/init.d/asterisk stop /etc/init.d/dahdi stop dahdi_genconf /etc/init.d/dahdi start • Installation du module : aptitude install misdn misdn-modules-$(uname -r) • Vérification du bon chargement du module par asterisk. Pour cela vérifier quil ny ait pas une ligne de type noload => chan_misdn.so dans le fichier /etc/asterisk/modules.conf : grep -i misdn /etc/asterisk/modules.conf48 R d stag BILS R 16 a 2010
  49. 49. • Édition du fichier /etc/asterisk/misdn.conf pour quil reflète votre installation. Pensez à mettre le bon nombre de ports (i.e. le nombre de ports que vous utilisez réellement). Par exemple si vous nutilisez quun port : Ports=1 Si vous utilisez le port 1 et 3 : Ports=1,3 • Vérification du fichier /etc/mISDN.conf : la ligne card type et le nombre de ports mentionnés doivent correspondre avec la carte installée. • Redémarrer Asterisk pour être sûr que la modification ait bien été prise en compte (/etc/init.d/asterisk restart). • Vérification du bon fonctionnement, dans la CLI : asterisk -r CLI> misdn show stacksLa mise en place de la liaison entre lAsterisk et le PABX de lircad sest effectué non sans problèmes.Mais au final elle a réussi à être mis en place. Il est maintenant possible dappeler vers les postes interne,mais aussi dappeler vers extérieurs en passant par une ligne T0. 10. Évolution de la maquette de test au cours du stageLensemble des équipements de la maquette de la VoIP se situe dans le même VLAN, à lexception destests de la QoS où plusieurs VLAN ont été utilisés.Évolution de la maquette:  Un switch 3 PC ( 1 serveur, deux clients) deux micro casque deux webcam dans le même vlan (avec un serveur windows 2003 avec dhcp et active directory)  un switch 4PC (1 serveur, trois client (2windows et 1 linux) deux micro casque, 3 webcam dans le même vlan  un switch 4PC (2 serveur, 2clients) deux micro casque, 3 webcam dans le même vlan49 R d stag BILS R 16 a 2010
  50. 50.  un switch 4PC (1 serveur, trois client (2windows et 1 linux) deux micro casque, 3 webcam 2 IPphones (thomson) dans le même vlan  test QoS 2 vlan 2 pc (un serveur et un client) un dans chaque vlan routeur cisco 3750Schéma darchitecture téléphonique pour la phase de test finalVoici le schéma actuel de larchitecture téléphonique et périphériques associés.50 R d stag BILS R 16 a 2010
  51. 51. ConclusionApport personnelAyant décidé dorienté ma formation dans les réseaux et systèmes, jai choisi deffectuer un stage dans cesdomaines. Le stage à lircad ma permis daméliorer mes compétences dans ces domaines et toutparticulièrement dans le domaine de la VoIP.Le stage sest très bien déroulé, jai pu atteindre lobjectif fixé et mettre en place une maquetteopérationnelle . Jai également effectué des recherches et des tests quant à lintégration de lavisioconférence avec Asterisk.Jai par ailleurs réellement apprécie lautonomie que Mr Moreau ma accordé dès le début du stage. Lescourtes réunions hebdomadaires me permettant de massurer que je travaillais dans la bonne direction.Apport humainLambiance au sein de léquipe a été agréable et sympathique, idéale pour de bonnes conditions de travail,entouré de personnes compétentes toujours prêtes à maider. Je remercie encore toutes les personnes quejai pu côtoyer. Je suis contant davoir pu intégrer lircad pour mon stage de fin détudes et davoir trouverune structure dans laquelle jai pu abordé des sujets passionnants et toucher à plusieurs domaines.Apport à lircadPour conclure, je pense que mes recherches et ma maquette final aideront lircad dans son avancementpour renouveler son installation téléphonique. La maquette étant fonctionnelle elle donnera une idée despossibilités futures dune installation téléphonique avec un IPBX, cette installation va permettre en plusde communiquer avec la voix de faire de la vidéoconférence.51 R d stag BILS R 16 a 2010
  52. 52. GlossaireGatekeeper, ou garde-barrière. Un gatekeeper réalise la traduction dadresse (numéro detéléphone - adresse IP) et la gestion des autorisations. Ce dernier point permet de donnerou non la permission deffectuer un appel, de limiter la bande passante si besoin et degérer le trafic sur le LAN. Il permet également de gérer les téléphones classiques et lasignalisation permettant de router les appels afin doffrir des services supplémentaires. Ilpeut enfin offrir des services d’annuaire.Gateway, ou passerelle: c’est un équipement qui permet de faire la conversion entre unréseau H323 et un autre réseau ayant un protocole normalisé par l’UIT-T (par exemple deH225 à H221). La gateway peut également faire la conversion entre les codecs utilisés. Ilpeut y avoir autant de passerelles différentes que nécessaire, suivant la nature desréseaux non IP à interconnecter.Simulations, tests:SIPP : permet de simuler des connexions SIP et ainsi de monter en charge l’IPBXPing : permet de tester des connectivités IP.IPerf : outils permettant de mesurer la bande passante disponible entre deux hôtes surlequel tourne IPerf. Il est également possible de mesurer la gigue et la perte de paquetD-ITG (Distributed Internet Traffic Generator) : comme IPerf permet de faire des mesuresdu réseauWireshark (Ancien Ethereal) : c’est un analyseur de réseau, il peut analyser un grandnombre de protocoleWANem : outil localisé entre deux hôtes (téléphone et PBX), il permet de simuler desqualités de liens spécifiques afin de tester le comportement dune application. Parexemple, tester si un téléphone IP localisé sur un site distant avec une faible bandepassante est capable dappeler le site central avec une qualité suffisanteUn module FXO sert à relier un serveur IPBX au réseau téléphonique (à une ligne France Telecom parexemple, ou a un PABX).Un module FXS sert à relier un serveur IPBX à un poste téléphonique.IPBX (Intranet Private Branch eXchange)Version "IP" du PABX. Il gère la plupart des communications en interne grâce à linfrastructure réseau delentreprise. Il sert aussi (quand la fonction est incluse dans le système) de lien avec les lignestéléphoniques externes. Il a, de plus, la possibilité de faire toutes les fonctions classiques présentes sur unPABX (renvois dappels, mises en attente avec musique, etc.).PABX (Private Automatic Branch eXchange)Désigne un système téléphonique pour sites privés. Le PABX prend généralement en charge lescommunications internes et externes dune organisation. Il sert principalement à relier les postestéléphoniques dun établissement (lignes internes) avec le réseau téléphonique public (lignes externes). Ilpermet en plus la mise en œuvre dun certain nombre de fonctions notamment : relier plus de lignesinternes quil y a de lignes externes, permettre des appels entre postes internes sans passer par le réseaupublic, programmer des droits daccès au réseau public pour chaque poste interne…Le couplage téléphonie informatique (CTI) est un ensemble des techniques permettant la mise en œuvre52 R d stag BILS R 16 a 2010
  53. 53. dapplications reposant sur un interfonctionnement dapplicatifs informatiques et dapplicatifstéléphoniques. Il sinscrit dans la logique de convergence numérique.Trunk SIPLa technologie SIP est un standard de téléphonie sur IP qui favorise la convergence voix-données.Le trunk SIP est une liaison de type IP permettant de relier le central téléphonique de l’entreprise àl’infrastructure de l’opérateur de téléphonie IP. De ce fait, les communications ne requièrent plusobligatoirement de ligne analogique de type T0 ou T2 pour aboutir ce qui induit une économieimportante.BroadcastLe broadcasting définit une diffusion de données depuis une source unique à un ensemble de récepteurs.CentrexService téléphonique commercial offert par un fournisseur de services et qui permet daccéderdirectement à un poste de client, de transférer les appels darrivée, depuis un poste à un autre, didentifierles téléphones supplémentaires aux fins de la facturation des appels interurbains.DECTDigital European Cordless Telephone. Norme européenne de téléphone sans fil, sur la bande 1880-1900MHz. numérique et utilisant la compression, elle est de meilleure qualité que le système analogiqueprécédent, et assure en plus la confidentialité des communications car les canaux ne se recouvrent plusDSPUn Digital Signal Processor ou DSP en anglais, soit « processeur de signal numérique », est unmicroprocesseur optimisé pour les calculs. Son application principale est le traitement du signalnumérique (filtrage, extraction de signaux, etc.), doù son nom.Les DSP sont utilisés dans la plupart des applications du traitement numérique du signal en temps réel.On les trouve dans les modems (modem RTC, modem ADSL), les téléphones mobiles, les appareilsmultimédia (lecteur MP3), les récepteurs GPS... Ils sont également utilisés dans des systèmes vidéo, leschaînes de traitement de son, partout où lon reçoit un signal complexe que lon doit modifier à laide dufiltrage.DiffservDiffServ ou Differentiated Services est une architecture réseau qui spécifie un mécanisme pour classer etcontrôler le trafic tout en fournissant une qualité de service. Mécanisme qui permet de garantir la qualitéde service. Les données sont identifiées par un marquage qui fixe les priorités de passage. Diffservpropose trois options selon le niveau de qualité requis.H323Le protocole H.323 regroupe un ensemble de protocoles de communication de la voix, de limage et dedonnées sur IP. Cest un protocole développé par lUIT-T. Il est dérivé du protocole H.320 utilisé surRNIS. QoS (qualité de service) non garantie.IAXIAX est un protocole de voix sur IP issu du projet de PABX open source Asterisk. Il permet lacommunication entre un client et serveur Asterisk ainsi qu’entre deux serveurs Asterisk.53 R d stag BILS R 16 a 2010

×