Application domotique 
1. Définition de l’objet 
C’est une application destinée aux vendeurs de stores, volets électriques...
Concernant le classique, il est bien implanté, les plus courantes étant Bubendorff et Somfy. Cette dernière possède une ga...
chauffages, les volets, les éclairages… Cette application semble cependant avoir de nombreux défauts. En effet, elle possè...
2.6. L’emplacement 
Comme nous vendons notre application à des entreprises à l’échelle nationale, il n’est pas nécessaire ...
de temps pour produire l’application. Les couts seront donc de moins en moins élevés et la marge de plus en plus grande. N...
Charges Fixes 
108 914 
108 914 
108 914 Total charges 
108 914 
108 914 
108 914 Marge sur Cout variable (CA HT – CV) 
15...
3.3. Compte de résultat prévionnel simplifié en 3 ans 
Année 1 Année 2 Année 3 
Ventes de marchandises (1) 0 0 0 
Producti...
se base sur : 
 2 contrat à moyenne de 7500 € , soit 15 000€ sans compter les frais de maintenance. 
 3 contrats à moyen...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Business planapplication(1)

517 vues

Publié le

Business planapplication(1)

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
517
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
234
Actions
Partages
0
Téléchargements
7
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Business planapplication(1)

  1. 1. Application domotique 1. Définition de l’objet C’est une application destinée aux vendeurs de stores, volets électriques. Elle permettra à leurs clients de contrôler via leurs smartphone les installations, tels que les volets électriques, les stores, portes de garages, portails… L’application sera disponible sur Android et IOs. Ce sera une interface qui donnera l’ensemble des appareils disponible dans la maison. On pourra aussi créer des mises en situation ou automatiser des évènements. Cette interface se verra fluide, intuitive. Son utilisation dans la maison passera par une centralisation des données et commandes. Ce qui nous permettra de commander les volets (etc.) même en dehors de la maison. Ce qui nous sera utilisé pour le portail par exemple. 2. Etude de marché 2.1. Le marché Il y a pour le moment deux marchés parallèles : l’un domotique et l’autre classique. Le marché domotique est en plein essor, le problème est que les entreprises fournissent leurs propres matériels avec leurs propres applications.
  2. 2. Concernant le classique, il est bien implanté, les plus courantes étant Bubendorff et Somfy. Cette dernière possède une gamme domotique bien connue. Bubendorff ne le fait pas (mais on peut le faire sur les derniers modèles, à la main). Par contre leurs stores, volets…, fonctionnent avec des moteurs à butée mécanique ou électronique. Et sont activés par des commandes radio. 2.2. La demande Ce qu’il faudrait faire c’est créer la demande, démarcher les entreprises pour leurs proposer des partenariats avec nous et qu’elles nous confient le développement de l’application. 2.3. La clientèle visée Notre offre ne s’adresse pas directement au particuliers mais aux entreprises qui leurs vendent des volets, stores, etc. (engins à moteur électrique à courant alternatif). 2.4. La concurrence Il ne semble pas y avoir de concurrent direct à notre entreprise, car nous voulons proposer aux entreprises la création d’une application mobile permettant de contrôler leurs matérielles domotiques. Peu d’entreprise semble proposer la même chose, mais il existe déjà des applications servant à ceci, surement développées par les entreprises qui ont fabriqué le matériel. -Application « Ma maison » Développé par Delta Dore, cette application permet de gérer et de recevoir des informations des équipements électriques des maisons tels que les alarmes, les
  3. 3. chauffages, les volets, les éclairages… Cette application semble cependant avoir de nombreux défauts. En effet, elle possède plusieurs contraintes. Tout d’abord, le contrôle ce fait par sms, du coup il doit obligatoirement avoir du réseau, et ne fonctionne donc pas dans les lieux où il n’y en a pas, ou sur des tablettes qui ne possèdes pas de fonctionnalité SMS. Elle ne fonctionne qu’avec des produits venant de Delta Dore et l’application n’est disponible que sur Android. De plus, elle a des mauvaises notes sur Google Play, car elle semble avoir de nombreux bug. Cependant, elle possède un gros atout : elle est gratuite. -Somfy Domotique Cette application vendue avec une Box permet de contrôler elle aussi le matériel de maison. Grâce à la wifi, elle permet de gérer énormément de chose allant de alarme jusqu’au portail, en passant par l’éclairage, le chauffage ou encore les stores. Aucun travaux est nécessaire, mais ne fonctionne qu’avec du matériel de l’entreprise. La box coute environ 400 euros, et l’application est gratuite sur IPhone et Android, mais est payante (9,90 euros) sur IPad. Nous n’avons pas vraiment de concurrences car les applications ne marchent que pour les produits de leur entreprise. 2.5. Les fournisseurs L’entreprise n’a besoin que de trois ordinateurs à environ 1000 euros l’unité. Pour développer les applications nos développeurs n’auront pas besoin de smartphones ou tablettes car on peut émuler ces types d’appareils avec un ordinateur. Pour le reste l’entreprise n’a pas réellement besoin de fournisseurs
  4. 4. 2.6. L’emplacement Comme nous vendons notre application à des entreprises à l’échelle nationale, il n’est pas nécessaire que les particuliers nous voient. Néanmoins pour avoir un meilleur rapport avec la clientèle et une bonne accessibilité, nous devons nous placer l’entreprise dans une grande ville, pour profiter de son rayonnement et parce qu’elles se situent dans des couloirs commerciaux. 2.7. La communication et le développement commercial Notre produit ne sera pas disponible librement, il sera adapté en fonction du besoin de chaque entreprise. Pour nous faire connaître il sera nécessaire d’aller voir directement les entreprises. Proposer une sous-traitance si un système domotique est déjà en place ou bien leurs proposer l’optimisation de leurs produits en mettant en place un contrôle via smartphone. Cela permettra la mise en place d’un partenariat. L’entreprise y gagnera un nouveau marché très en vogue aujourd’hui. Sinon, plus classiquement nous emploierons les moyens web tels que les réseaux sociaux, les forums, mais aussi la mise en place d’un site vitrine et d’un blog. Ces moyens ne sont pas très onéreux mais demande du temps et surtout une veille informatique assez importante. Mais au début il ne sera pas nécessaire d’avoir beaucoup de projet. 2.8. La politique de prix Au niveau du prix, une application de ce type pourrait couter entre 10000 et 15000 euros HT à l’entreprise cliente (nous ne vendons qu’à des entreprises donc nous ne prenons pas la TVA en compte). En effet nous estimons qu’avec deux développeurs, 1 mois de travail suffit. Ainsi si on positionne ces deux développeurs avec un salaire d’environ 2000 euros net et donc un peu plus de 3500 euros toutes charges comprises (ce qui donne 7000 euros au total) il nous reste une marge acceptable pour payer le reste des charges. De plus les développeurs auront de plus en plus d’expérience dans ce type de développement et mettrons de moins en moins
  5. 5. de temps pour produire l’application. Les couts seront donc de moins en moins élevés et la marge de plus en plus grande. Nous pensons aussi engager un troisième développeur qui s’occuperait plus de la maintenance et des améliorations demandées par les clients. Ce développeur pourrait être le plus rentable car les améliorations ne sont que des modules supplémentaires à ajouter au produit. Comme le client est forcé de passer par notre entreprise (puisque c’est nous qui avons développé l’application), nous pourrons pratiquer des tarifs assez avantageux pour nous. Nous ne donnerons pas de chiffre ici car tout dépend de l’amélioration que recherche le client. 2.9. La règlementation Notre travail répondra aux besoins d’une entreprise, cette dernière devra s’assurer du bon us de son matériel et d’en respecter les normes établies. De notre côté nous devrons veiller à la sécurité pour ne pas avoir des dysfonctionnements électroniques. De plus il faudra mettre en place un système de sécurité pour éviter que quelqu’un puisse utiliser le réseau pour pénétrer dans la maison par exemple. D’autre part, le travail effectué est un programme, du coup la protection du droit d’auteur et de la propriété intellectuelle doit s’appliquer. 3. Chiffrage projet 3.1. Tableau pour calculer le seuil de rentabilité Année 1 Année 2 Année 3 Chiffre d’affaire HT 15000 25000 35000 Charges Variables 0 0 0
  6. 6. Charges Fixes 108 914 108 914 108 914 Total charges 108 914 108 914 108 914 Marge sur Cout variable (CA HT – CV) 15000 25000 30000 Taux de MVC ((MVC/CA)*100) 100% 100% 100% Seuil de rentabilité – Point Mort (CF/Taux de MVC) 150 000 150 000 150 000 3.2. Chiffre d’affaire 3.2.1. Il y a peu de charges variables Voir pas du tout. 3.2.2. Charges fixes  Salaires : o Pour le développeur : Avec un salaire moyen de 31 246 € bruts/ ans estimés à 2031 € nets mensuels. o Nous comptons 3 développeurs dans l’équipe plus l’auto- entrepreneur qui se rémunère à 1000 euros net mensuel.  Loyer : o Pour bien s’installer, nous choisissons la ville de Lyon, qui possède un bon rayonnement. Notre lieu de travail se situera à la Cordée qui est un espace de Co-Working situé non loin du centre de Lyon. (Villeurbanne) o 223€/mois comprenant : internet, téléphone, scanner, bureaux…. Plus la location d’une salle de réunion si besoin (de 9€ à 19€/h)  Assurance : o La Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) environ 500€/an o Une assurance homme-clé (La souscription d'une assurance homme clé vise à pallier l'absence de celui sans qui une entreprise ne peut pas survivre.) à environ ? données non trouvées.
  7. 7. 3.3. Compte de résultat prévionnel simplifié en 3 ans Année 1 Année 2 Année 3 Ventes de marchandises (1) 0 0 0 Production (2) 15000 25000 35000 Chiffre d'Affaires (CA) CA = (1)+(2) 15000 25000 35000 Achats de marchandises et variation de stock (3) 0 0 0 Marge Brute (MB) MB = CA - (3) 15000 25000 35000 Loyer et charges locatives (4) 2892 2892 2892 Honoraires et assurances (5) 500 500 500 Publicité et frais commerciaux (6) 7 7 7 Loyers de crédit bail (7) 223 223 223 Fournitures et autres charges (8) 3600 0 0 Valeur Ajoutée (VA) VA = MB - (4) - (5) - (6) - (7) - (8) 3600 21378 31378 Salaires et charges sociales (9) 105738 105738 105738 Impôts et Taxes (10) 0 0 0 Excédent Brut d'Exploitation (EBE) EBE = VA - (9) - (10) -102138 -84360 -74360 Dotations aux amortissements (11) 717 3600 3600 Dotations aux provisions (12) 0 0 0 Résultat d'Exploitation (RE) RE = EBE - (11) - (12) -102855 -87960 -77960 Frais financiers (13) 0 0 0 Produits Financiers (14) 0 0 0 Résultat Courant Avant Impôts (RCAI) RCAI = RE - (13) + (14) -102855 -87960 -77960 Impôts sur les bénéfices (15) 2250 8250 9900 Dividendes (16) 0 0 0 Résultat Net (RN) RN = RCAI - (15) - (16) -105105 -96210 -87860 Capacité d'Autofinancement (CAF) CAF = RN + (11) + (12) -104388 -92610 -84260 COMPTE DE RESULTAT PREVISIONNEL SIMPLIFIE SUR 3 ANS Comme nous pouvons le voir, il faut que notre entreprise génère beaucoup plus de bénéfices pour avoir un résultat positif. Il nous faut plus de contrat. Celle simulation
  8. 8. se base sur :  2 contrat à moyenne de 7500 € , soit 15 000€ sans compter les frais de maintenance.  3 contrats à moyenne de 7500 € plus des frais de maintenance élevé à 4000€ / an.  4 contrats ‘’ ‘’ ‘’ ‘’ ‘’ 5000€/an.

×