Chapitre 1 : L’Audit interne et l’entreprise marocain
L’audit fait partie du système permanent de contrôle et d’évaluation...
Chapitre 2 : La télécommunication
 Présentation du secteur étudié
Les télécommunications sont aujourd’hui définies comme ...
Itissalat AI-Maghrib (IAM), également appelé Maroc Telecom, est une société anonyme à
Directoire et Conseil de Surveillanc...
maintenance préventive et curative au niveau de l’ensemble des composantes du réseau
(Fixe, Mobile et d’Entreprises).
 Le...
Guide d’entretien
Bonjour, dans le but de traiter mon sujet de recherche sous le thème de : l’audit
opérationnel efficacit...
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
……………………...
II. Organisation du travail
Concevoir une organisation et des méthodes de travail correspond à l’élaboration d’un
processu...
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
……………………...
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………
……………………...
…………………………………………………………………………………………………
Avez-vous des défaillances du système contrôle interne et de gestion des risques dan...
Référence :
http://www.eduki.ch
http://www.iam.ma
Audit et contrôle de gestion, Abdelhamid EL GADI
Guide d'entretien
Guide d'entretien
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Guide d'entretien

385 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
385
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
6
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Guide d'entretien

  1. 1. Chapitre 1 : L’Audit interne et l’entreprise marocain L’audit fait partie du système permanent de contrôle et d’évaluation au sein des grandes organisations. Longtemps cantonné au secteur privé, la fonction d’auditeur interne entre de plus en plus le secteur des organismes publics. Au Maroc, à la fin des années quatre vingt, le secteur des entreprises publiques est le premier à avoir introduit l’audit dans la gestion publique pour des raisons liées à l’ouverture mondiale et aussi en vue de clarifier les états financiers de ses entreprises suite aux recommandations des bailleurs de fonds dans le cadre du plan d’ajustement structurel (PAS). Dans le cadre du programme de réforme administratif engagé par le gouvernement le Maroc a entrepris une réforme en profondeur de système de passation, d’exécution et du contrôle des marchés publics, visant ainsi le renforcement de la transparence, la moralisation et la performance dans la gestion de la commande publique. Etudier l’audit interne au Maroc revient à : 1. étudier d’une part le processus de création et le mode de fonctionnement de l’entité d’audit interne dans l’entreprise marocaine à travers la réponse aux questions fondamentales suivantes : - Comment se crée la fonction d’audit interne dans l’entreprise marocaine ? - Quel champ d’application lui assigne-t-on ? - Par rapport à quel référentiel la gère-t-on ? - Ou se situent les responsabilités de sa gestion (définition de fonction, rattachement, recrutement, mission…..) ? - Comment est-elle pratiquée (démarche, technique, outils) ? - Quel est son cout ? - Comment mesure-t-on son efficacité ? 2. étudier d’autre part la place et le rôle de l’audit interne dans un tissu économique marocain en répondant aux questions suivantes : - Pourquoi le manager recourt-il ou non à l’audit interne ? Qu’attend-on de l’audit interne ? - Quelle sont les entreprises qui intègrent la fonction d’audit (taille, structure de capital, activité, culture du dirigeant…) ? - Quel est le contexte de création de l’audit interne (fraude, assainissement, changement de propriétaire, changement de manager, recommandation externe,…) ? - Comment l’auditeur interne est-il perçu dans ces entreprises (policier, conseillé..) ? - Comment l’audit interne est-il utilisé dans ces entreprises ? - Quels sont les véritables apports de l’audit interne dans ces entreprises ? Dans notre second chapitre on doit traiter la télécommunication, un secteur au Maroc qui a connu diverses mutations qui ont contribué à son développement : mise en place du régulateur, introduction sur le marché de nouveaux opérateurs, octrois de licences...
  2. 2. Chapitre 2 : La télécommunication  Présentation du secteur étudié Les télécommunications sont aujourd’hui définies comme la transmission à distance d’informations avec des moyens électroniques. Les télécommunications se distinguent ainsi de la poste qui transmet des informations ou des objets sous forme physique. Le mot « télécommunication » vient du préfixe grec « tele » signifiant « loin » et du latin « communicare » qui signifie « partager ». Le terme « télécommunication » a été utilisé pour la première fois en 1904 par Edouard Estaunié, romancier et ingénieur français, dans son Traité pratique de télécommunication électrique. Edouard Estaunié, ingénieur aux Postes et Télégraphes et directeur de 1901 à 1910 de l’école professionnelle des Postes et Télégraphes, qui ne tenaient alors compte que de l’électricité dans sa définition, souhaitait rassembler sous une même discipline la télégraphie, la téléphonie et les communications radio, tenant compte de l’évolution technologique par rapport aux moyens ordinaires de communication. De nos jours, la télécommunication est caractérisée comme suit : « l’émission, transmission à distance et réception d’informations de toute nature par fil, radioélectricité, système optique ou électromagnétique ». Autrement dit, la télécommunication est d’abord et avant tout un échange d’information dans n’importe quel espace donné. La spécificité de la télécommunication, contrairement à une communication ordinaire, est que l’information est véhiculée à l’aide d’un support (matériel ou non), lui permettant d’être transmise sur de longues distances. Les télécommunications ont donc un rôle unificateur entre les communautés et civilisations mondiales, puisqu’elles permettent de les mettre en contact, n’importe où et à tout moment. Ce phénomène est d’autant plus évident avec l’apparition, puis le développement, d’Internet et de ses nombreuses composantes - courrier électronique, world wide web, chat etc. Comme source inépuisable d’information, il démontre surtout que l’évolution des télécommunications est à mettre en parallèle avec une croissance et une rapidité toujours plus grande des échanges. Ajoutons que les télécommunications ne sont pas considérées comme une science, mais comme des technologies et techniques appliquées. Enfin, on prend comme exemple MAROC télécom dans le troisième chapitre, l’opérateur de télécommunication le plus fort dans notre pays, pour évaluer son contrôle interne et pour savoir dans quelle mesure utilise son contrôle. Chapitre 3 : Maroc télécom comme opérateur de télécommunication Section 1 : La naissance de MAROC Télécom
  3. 3. Itissalat AI-Maghrib (IAM), également appelé Maroc Telecom, est une société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance, née en 1998 de la scission de l’Office National des Postes et Télécommunications (ONPT). Elle est l’opérateur historique et, à ce jour, le premier opérateur global de télécommunications au Maroc. Maroc Telecom a façonné le paysage des télécommunications marocaines et son histoire est indissociable de celle de la modernisation des infrastructures du Royaume. Organisé en directions générales et régionales autour de ses métiers et services, Maroc Telecom regroupe d’une part des activités opérationnelles mobile, fixe et internet et, d’autre part, des fonctions supports, réseaux administratif et financier. A cette structure s’ajoutent d’autres structures chargées des ressources humaines, de la réglementation, de la communication et du développement à l’international, de l’organisation, de la qualité et des affaires juridiques et corporatives. Maroc Telecom est décentralisée avec 8 directions régionales (Rabat, Casablanca, Marrakech, Agadir, Settat, Fès, Tanger et Oujda) disposant chacune de structures opérationnelles et de fonctions supports propres leur permettant d’être réactives et plus autonomes sur le terrain. Pour la distribution de ses services et produits, Maroc Telecom dispose d'un réseau de distribution étendu avec un réseau direct près de 387 agences et un réseau indirect comprenant près de 72 000 points de ventes agréés par Maroc Telecom faisant l’objet d’accords de distribution avec des revendeurs locaux ou avec des distributeurs nationaux. Section 2 : La direction générale services: La direction générale services a pour mission de concevoir et de commercialiser des offres de services de téléphonie fixe, de téléphonie mobile, de téléphonie publique, des services de l’internet et des services de transmission de données et d’assurer le service client. Il s’engage à offrir des produits et services de qualité, en adéquation avec les besoins de la clientèle, à la pointe de la technologie (GPRS, MMS, ADSL…), répondant aux normes internationales et dans les meilleures conditions tarifaires. Le nombre de clients actifs de Maroc Telecom s’élève à près de 37 millions à fin 2013 Section 3 : La direction générale réseaux et systèmes: Les efforts déployés par la direction générale réseaux et systèmes visent à disposer d’un réseau performant et moderne, aux standards internationaux et à satisfaire les besoins de la clientèle en nouveaux services et services à valeur ajoutée. Les missions de la direction générale réseaux et systèmes sont :  Le développement continu des réseaux de télécommunications Fixe, Mobile et d’entreprises, et ce, par la mise en place de plates-formes permettant la diversification de la panoplie de services offerts à la clientèle résidentielle ou professionnelle (Réseau Intelligent, Messagerie Vocale, GPRS…)  La mise en place de l’infrastructure nécessaire (fibre optique, Stations radios…) pour assurer le maximum de fluidité dans l’écoulement des trafics (voix, données et multimédias) aux niveaux urbain, interurbain et international ; L’amélioration continue de la qualité de service offerte aux usagers, et ce par un suivi rigoureux des indicateurs de qualité de service et par des opérations régulières de
  4. 4. maintenance préventive et curative au niveau de l’ensemble des composantes du réseau (Fixe, Mobile et d’Entreprises).  Les infrastructures réseau, entièrement numérisées offrent un service et un confort d’usage de grande qualité avec des possibilités d’évolutions gigantesques. Avec 35 200 km de câbles en fibres optiques urbains et interurbains à fin 2013, Maroc Telecom possède une base technologique opérationnelle très importante pour déployer les nouveaux services chez nos clients dans les meilleurs délais et avec la meilleure qualité. Par ces infrastructures, Maroc Telecom permet d’assurer un niveau de connectivité parmi les plus élevés, puisqu'environ 240 relations internationales relient le Maroc à l’ensemble des pays du monde. Section 3 : La Direction générale administratif et financier : La direction générale administrative et financière a un double rôle : - un rôle de contrôle (investissement, budget, reporting financier et trésorerie) ; - un rôle support (achats, planification et études économique et stratégiques). Elle assure également le suivi des relations investisseurs et la communication financière. Remarque : Pour une meilleure connaissance de la pratique de l’audit interne et particulièrement opérationnel dans l’organisation MAROC Télécom, on a visité la plus proche agence pour nous donner des informations sur ce sujet. On a utilisé comme support d’aide un guide d’entretien qui fournit un ensemble des questions.
  5. 5. Guide d’entretien Bonjour, dans le but de traiter mon sujet de recherche sous le thème de : l’audit opérationnel efficacité, efficience et sécurité dans les entreprises marocaines et afin d’évaluer le contrôle interne de votre honorable entreprise « MAROC TELECOM », nous vous proposons Monsieur ce guide d’entretien, espérant de nous répondre aux questions ci-dessous : I. Analyse du processus de contrôle interne Dans une entreprise, le contrôle interne est mis en place pour évaluer et faire adapter si besoin le système de maîtrise des risques afin d’être à même de fournir une assurance raisonnable du bon fonctionnement des divers processus et domaines. L’audit interne est l’un des outils adoptés dans un grand nombre d’entreprises et d’organismes par le monde ? Vous l’adoptez ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Quelle procédure d’évaluation de l’efficacité des activités de contrôles mis en place par votre entité ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Votre contrôle interne généralement effectué par un comité d’Audit interne ou un commissaire aux comptes ? ………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………
  6. 6. ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Est-ce que le suivi des recommandations de l’audit interne est réalisé par l’encadrement des domaines concernés ou par autres ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Dans votre organisation les auditeurs ont-ils suffisamment planifié et agi en coordination avec les départements concernés préalablement à chaque phase de l’audit ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Est-ce que les activités de contrôle devraient être partie intégrante vos opérations quotidiennes ? ……..…………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………
  7. 7. II. Organisation du travail Concevoir une organisation et des méthodes de travail correspond à l’élaboration d’un processus, qui répond à un besoin et plus généralement aux attentes des bénéficiaires. Une organisation efficace nécessite du personnel hautement qualifié, formé et motivé, des moyens disponibles appropriés et des procédures optimisées dans La formation des personnels est l’un des points fort de l’organisation, mais est ce qu’il est suffisante pour une meilleure gestion de l’organisation ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Est-ce-que le conseil d’administration est moteur dans le dispositif de contrôle interne ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Une mauvaise communication de l'information, entre les niveaux de direction dans l’organisation génère des problèmes, donc comment vous la gérer ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Est-ce que vous avez des assurances de la direction sur le fonctionnement du système de contrôle interne et de gestion des risques ?
  8. 8. ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Est-ce que la cohérence entre les départements de l’entité, ne nécessite pas un contrôle interne opérationnel ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… A votre avis, l’audit interne est un examen professionnel dans tous les cas? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… III. L’amélioration des performances : La gestion des risques et le travail par objectifs est une nécessité pour faire fonctionner une organisation de façon efficace. Le but est de rechercher l’amélioration permanente pour atteindre un niveau de performance. Les objectifs doivent refléter la stratégie de l’entreprise et être mesurables. La performance globale représente la contribution de l'entreprise aux objectifs de développement durable. Quelles sont les type des risques confrontés votre organisation ? ………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………
  9. 9. ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Comment inventorier, évaluer et classer ces risques ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Est-ce que votre organisation adopte-elle une politique de risque ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Comment mesurer l’efficacité et la sécurité de votre organisation ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Vous trouvez que l’audit interne est un outil d’améliorer l’efficacité dans l’entreprise ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………
  10. 10. ………………………………………………………………………………………………… Avez-vous des défaillances du système contrôle interne et de gestion des risques dans votre organisation ? Si oui, lesquels ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Est-ce que le développement et la performance de votre organisation s’arrête à la qualité de contrôle interne ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… Enfin Monsieur, J’aimerais vous poser cette dernière question concernant toujours le contrôle de votre organisation: L’audit interne a-t-il toujours une vision réaliste et opérationnelle de l’activité ? ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… ………………………………………………………………………………………………… …………………………………………………………………………………………………
  11. 11. Référence : http://www.eduki.ch http://www.iam.ma Audit et contrôle de gestion, Abdelhamid EL GADI

×