La PATHOLOGIE du PIED de l’ADULTE Dr Laurent PIDHORZ Sce de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique C.H. Le Mans Mme Pas...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
Définition <ul><li>Le pied = machine merveilleuse et complexe.   </li></ul><ul><ul><li>Permet à l’homme de se tenir debout...
Définition <ul><li>Une des régions les plus complexes de l’app. locomoteur   </li></ul><ul><ul><ul><li>Plus de vingt pièce...
Définition <ul><li>Bon compromis mécanique entre  </li></ul><ul><ul><li>Armature semi-rigide (syst. Ostéo-ligamentaire)  <...
RAPPEL D’ANATOMIE <ul><li>Arrière-pied </li></ul><ul><ul><li>Astragale ou Talus </li></ul></ul><ul><ul><li>Calcanéum  </li...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
EXAMEN D’UN PIED <ul><li>Plusieurs temps </li></ul><ul><li>En décharge </li></ul><ul><li>En charge statique </li></ul><ul>...
EXAMEN D’UN PIED <ul><li>Interrogatoire : </li></ul><ul><ul><li>Douleur : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Circonstances de ...
EXAMEN D’UN PIED <ul><li>Inspection </li></ul><ul><ul><li>Présence de déformation, de tuméfaction ou d’érythème </li></ul>...
EXAMEN D’UN PIED <ul><li>Palpation </li></ul><ul><ul><li>Reproduction de la douleur </li></ul></ul><ul><ul><li>+++ Pouls p...
EXAMEN PODOMETRIQUE
EXAMENS COMPLEMENTAIRES <ul><li>Radiographie standard : Examen statique </li></ul><ul><ul><li>Face et profil en charge  (1...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied normal </l...
HALLUX VALGUS
Hallux valgus <ul><li>Définition :  </li></ul><ul><ul><li>hallux =  gros orteil </li></ul></ul><ul><ul><li>valgus = tourné...
Hallux valgus <ul><li>La déformation est irréversible  tant que M1 n’aura pas été replacé sur les sésamoïdes, ce qui ne pe...
Hallux valgus <ul><li>Les douleurs secondaires </li></ul><ul><ul><li>Plantaires   </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Sous la t...
Hallux valgus <ul><li>Les déformations secondaires </li></ul><ul><li>Modifications d’appui  ⇒  surcharges fonctionnelles s...
Hallux valgus <ul><li>Radiographies </li></ul>
Prise en charge de l’Hallux valgus <ul><li>Ne pas attendre l’évolution vers la perte de souplesse avant de la confier à un...
Traitement chirurgical de l’Hallux valgus <ul><li>Intervention sur les parties molles: Mac BRIDE </li></ul><ul><ul><li>Art...
Traitement chirurgical de l’Hallux valgus <ul><li>Traitement percutané: à la mode </li></ul><ul><ul><li>Rançon cicatriciel...
Traitement chirurgical de l’Hallux valgus <ul><li>Ostéotomies du 1er métatarse </li></ul><ul><ul><li>Scarf : ostéotomie lo...
Traitement chirurgical de l’Hallux valgus <ul><li>Ostéotomie basale: RARE </li></ul><ul><ul><li>Chirurgie lourde mais qui ...
Complications de l’Hallux valgus <ul><li>Spécifique : Hallux varus </li></ul>                                             ...
Traitement de l’Hallux valgus <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>Avant ou Après l’intervention </li></ul></ul...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
Hallux rigidus
Hallux rigidus <ul><li>Arthrose   de l’articulation métatarso-phalangienne du gros orteil </li></ul><ul><ul><li>Évolution ...
Hallux rigidus <ul><li>Conséquences et signes cliniques </li></ul><ul><ul><li>Douleurs  dues au blocage mécanique de l’art...
Hallux rigidus <ul><li>Radiologie </li></ul>
Hallux rigidus <ul><li>Le traitement médical   </li></ul><ul><ul><li>Soulager un certain temps mais n’a qu’un effet limité...
Hallux rigidus <ul><li>Arthrodèse: Intervention « définitive » </li></ul><ul><ul><li>L’IP compense la perte de mobilité et...
Hallux rigidus <ul><li>Technique conservatrice:  Conservation de la mobilité du gros orteil </li></ul><ul><ul><li>Décompre...
Hallux rigidus <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>Pathologie principalement chirurgicale </li></ul></ul><ul><...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
QUINTUS VARUS
Quintus varus ou bunionette <ul><li>Déformation du 5ème orteil   </li></ul><ul><ul><li>« Hallux valgus » du 5e orteil </li...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
GRIFFE DES ORTEILS
Griffe des orteils <ul><li>Déformations d’1 ou de 2 articulations des 4 orteils latéraux   ⇒  Conflits douloureux au chaus...
Griffe des orteils <ul><ul><li>Types évolutifs </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes souples: les symptômes peuvent génér...
Griffe des orteils <ul><li>Solutions non-chirurgicales </li></ul><ul><ul><li>Ablation des cors et les durillons </li></ul>...
Griffe des orteils <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>+++ du chaussage  </li></ul></ul><ul><ul><li>Orthèses p...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
Métatarsalgies
Métatarsalgies <ul><li>Clinique: </li></ul><ul><ul><li>Douleurs de l’avant-pied, plantaires, dans la région des têtes méta...
Métatarsalgies <ul><li>Étiologie cutanée </li></ul><ul><ul><li>Toutes les  kérathopathies  : cors, durillons, verrues, pap...
Métatarsalgies <ul><li>Étiologie neurologique </li></ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton (cf.) </li></ul></ul><ul><ul><li>Sc...
Métatarsalgies <ul><li>Étiologie statique </li></ul><ul><ul><li>Hypoextensibilité du triceps sural avec report de charge s...
Métatarsalgies <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>+++ de l’examen statique et dynamique </li></ul></ul><ul><u...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
MALADIE DE FREIBERG <ul><li>Définition : nécrose aseptique de la tête du 2e métatarse </li></ul><ul><li>Métatarsalgies   <...
MALADIE DE FREIBERG <ul><li>Au stade initial : traitement = orthopédique,  </li></ul><ul><ul><li>Mise du métatarsien attei...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
Maladie du 2e rayon <ul><li>Définition </li></ul><ul><ul><li>Entorse de l’AMP du 2e rayon avec luxation progressive  </li>...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
Syndrome de Morton
Syndrome de Morton <ul><li>Définition : Augmentation de volume du nerf interdigital, le plus souvent entre 3ème et 4ème or...
Syndrome de Morton <ul><li>Traitement </li></ul><ul><ul><li>Les infiltrations:  Classiquement,  il ne faut jamais faire pl...
Syndrome de Morton <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>Rôle de l’ostéopathe </li></ul></ul><ul><ul><li>Semelle...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
FRACTURES DE FATIGUE
Les fractures de fatigue <ul><li>Essentiellement la diaphyse de M2 , « spontanément » sans cause traumatique évidente </li...
Les fractures de fatigue <ul><li>Radiologie  :  </li></ul><ul><ul><li>Normale à la phase de début.  </li></ul></ul><ul><ul...
Les fractures de fatigue <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>Examen podométrique à la recherche de la cause  à...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
« L’épine  calcanéenne » <ul><li>Définition : Inflammation de l’aponévrose plantaire ou  aponévrosite plantaire  </li></ul...
« L’épine  calcanéenne » <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>Interrogatoire </li></ul></ul><ul><ul><li>Talonne...
Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul>...
COMPLICATIONS DE CETTE CHIRURGIE <ul><li>Métatarsalgies secondaires par report d’appui </li></ul><ul><li>Complications thr...
Quelques conseils <ul><li>Date opération : variable selon l’âge et l’activité: attention aux activités et vacances prévues...
Conclusion du chirurgien orthopédiste <ul><li>La pathologie du pied est RICHE et VARIEE </li></ul><ul><li>+++ d’un examen ...
Conclusion du podologue <ul><li>En post-opératoire, l’acte du podologue va pérenniser le résultat de l’acte du chirurgien ...
<ul><li>MERCI DE VOTRE ATTENTION </li></ul><ul><li>MAINTENANT REPONSES A  VOS QUESTIONS </li></ul>
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Pathologie du pied de l’adulte lp 14 06 11

26 477 vues

Publié le

2 commentaires
4 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Bonjour ma mère de 54 ans a mal aux pieds depuis plus de 15 ans mais la douleur est devenue intolérable depuis 7 ans. Elle n'a pas d'inflammation et aucun signe sur l'IRM d'un syndrome de Morton , on ne trouve pas ce dont elle souffre. Elle a mal jour et nuit avec un rouillage matinal ou des qu'elle s'assoit. Elle commence a ressentir un engourdissement au niveau de la cheville gauche. Elle a vu un podologue un rhumatologue. Une piste autre que Morton ? merci
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
  • buen resumen.
       Répondre 
    Voulez-vous vraiment ?  Oui  Non
    Votre message apparaîtra ici
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
26 477
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
607
Actions
Partages
0
Téléchargements
389
Commentaires
2
J’aime
4
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Pathologie du pied de l’adulte lp 14 06 11

  1. 1. La PATHOLOGIE du PIED de l’ADULTE Dr Laurent PIDHORZ Sce de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique C.H. Le Mans Mme Pascale SARFATI Pédicure - Podologue C.M.C.M Le Mans F.M.C. du bassin Sabolien et Fléchois 14 Juin 2011
  2. 2. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  3. 3. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  4. 4. Définition <ul><li>Le pied = machine merveilleuse et complexe. </li></ul><ul><ul><li>Permet à l’homme de se tenir debout (rôle statique) et de marcher (rôle dynamique) </li></ul></ul><ul><ul><li>Rôle d’équilibre, d’amortisseur et de propulseur </li></ul></ul><ul><ul><li>Propose une assise stable à l’ensemble de l’organisme </li></ul></ul><ul><ul><li>Est constitué de plusieurs entités anatomiques et fonctionnelles ayant chacune leur pathologie propre </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Cheville et arrière pied: articulation tibio-talienne mais aussi les articulations sous-taliennes </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Médio pied </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Avant pied </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Zone de contact ultime avec le sol lors du passage du pas </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Présente une pathologie fréquente et variée </li></ul></ul></ul></ul>
  5. 5. Définition <ul><li>Une des régions les plus complexes de l’app. locomoteur </li></ul><ul><ul><ul><li>Plus de vingt pièces osseuses (cf.) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Très nombreuses articulations </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Certaines très mobiles </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>D’autres particulièrement stables </li></ul></ul></ul></ul><ul><li>Cohésion maintenue </li></ul><ul><ul><li>Par des ligaments très puissants </li></ul></ul><ul><ul><li>Mais aussi par de nombreux muscles </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Extrinsèques prenant leur origine dans la jambe </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Intrinsèques strictement localisés au niveau du pied </li></ul></ul></ul><ul><li>Caractère spécifique des tissus mous de la plante du pied avec cahier des charges complexe </li></ul><ul><ul><li>Sensibilité profonde: région TRES riche en terminaisons nerveuses </li></ul></ul><ul><ul><li>Retour veineux </li></ul></ul><ul><ul><li>Stabilité de l’appui </li></ul></ul><ul><ul><li>Amortissement lors de la mise en charge </li></ul></ul>
  6. 6. Définition <ul><li>Bon compromis mécanique entre </li></ul><ul><ul><li>Armature semi-rigide (syst. Ostéo-ligamentaire) </li></ul></ul><ul><ul><li>Et éléments musculotendineux qui assurent la motricité </li></ul></ul>
  7. 7. RAPPEL D’ANATOMIE <ul><li>Arrière-pied </li></ul><ul><ul><li>Astragale ou Talus </li></ul></ul><ul><ul><li>Calcanéum </li></ul></ul><ul><li>Médio-pied </li></ul><ul><ul><li>Scaphoïde tarsien ou os naviculaire </li></ul></ul><ul><ul><li>Cuboïde </li></ul></ul><ul><ul><li>3 cunéiformes </li></ul></ul><ul><li>Avant-pied </li></ul><ul><ul><li>5 métatarses </li></ul></ul><ul><ul><li>4 orteils avec 3 phalanges: orteils latéraux </li></ul></ul><ul><ul><li>1 orteil avec 2 phalanges: 1er orteil </li></ul></ul><ul><li>Soit 26 os, 16 articulations, 107 ligaments et 20 muscles </li></ul><ul><ul><li>(Rq: tarse = calc. + talus + cuboïde + os navic.) </li></ul></ul>
  8. 8. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  9. 9. EXAMEN D’UN PIED <ul><li>Plusieurs temps </li></ul><ul><li>En décharge </li></ul><ul><li>En charge statique </li></ul><ul><li>En dynamique </li></ul><ul><ul><li>Avec chaussure </li></ul></ul><ul><ul><li>Sans chaussure </li></ul></ul><ul><li>Selon motif de la consultation </li></ul>
  10. 10. EXAMEN D’UN PIED <ul><li>Interrogatoire : </li></ul><ul><ul><li>Douleur : </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Circonstances de survenue </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Diurne ou nocturne </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Au repos ou à l’appui </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Relation avec le chaussage </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Localisation EXACTE </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Effets des antalgiques </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Antécédents surtout de diabète </li></ul></ul><ul><ul><li>Traitement déjà effectué , prise en charge par un podologue incluse </li></ul></ul>
  11. 11. EXAMEN D’UN PIED <ul><li>Inspection </li></ul><ul><ul><li>Présence de déformation, de tuméfaction ou d’érythème </li></ul></ul><ul><ul><li>Forme de l’avant-pied et de la plante </li></ul></ul><ul><ul><li>Hyper-appuis (durillons ou cors) </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Têtes des Métatarses </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Orteils (IPP +/- pulpe) </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Aspect des téguments et des ongles </li></ul></ul><ul><ul><li>Aspect « global » </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Pied égyptien: O1 > O2 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Pied grec: O2 > O1 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Pied carré: O1 = O2 </li></ul></ul></ul>
  12. 12. EXAMEN D’UN PIED <ul><li>Palpation </li></ul><ul><ul><li>Reproduction de la douleur </li></ul></ul><ul><ul><li>+++ Pouls pédieux et tibial postérieur (éliminer pathologie vasculaire) </li></ul></ul><ul><ul><li>+++ de l’examen neurologique </li></ul></ul><ul><li>Recherche des mobilités ou de leur absence (comparatif) </li></ul><ul><li>Étude de la marche : boiterie, appui du pied…. </li></ul><ul><li>Examen au podoscope: étude statique en charge </li></ul><ul><ul><li>Face plantaire: pied creux ou pied plat, appui des orteils </li></ul></ul><ul><ul><li>Arrière-pied: valgus ou varus </li></ul></ul><ul><li>Examen podométrique statique et dynamique </li></ul><ul><ul><li>Visualisation des zones d’hyper-pression </li></ul></ul><ul><ul><li>Analyse de la marche et des attitudes d’évitement d’appui </li></ul></ul>
  13. 13. EXAMEN PODOMETRIQUE
  14. 14. EXAMENS COMPLEMENTAIRES <ul><li>Radiographie standard : Examen statique </li></ul><ul><ul><li>Face et profil en charge (100% de magnification) </li></ul></ul><ul><ul><li>Incidence de Guntz Walter </li></ul></ul><ul><li>Examen tomodensitométrique </li></ul><ul><li>I.R.M. </li></ul><ul><li>Scintigraphie osseuse … </li></ul>EXAMENS COMPLEMENTAIRES
  15. 15. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied normal </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  16. 16. HALLUX VALGUS
  17. 17. Hallux valgus <ul><li>Définition : </li></ul><ul><ul><li>hallux = gros orteil </li></ul></ul><ul><ul><li>valgus = tourné en dehors </li></ul></ul><ul><li>Déformation du 1er rayon </li></ul><ul><ul><li>Le 1er métatarsien est dévié en varus </li></ul></ul><ul><ul><li>Le gros orteil est dévié en dehors </li></ul></ul><ul><ul><li>La « bosse » ou « oignon » : sommet de l’angle entre M1 et le gros orteil. Le sésamoïde ext. apparaît entre les 2 premiers métatarsiens </li></ul></ul><ul><li>Pathologie à prédominance féminine, souvent bilatérale </li></ul><ul><ul><li>Acquise par défaillance progressive des syst. de stabilisation de M1 : « vieillissement », surcharge: 70% </li></ul></ul><ul><ul><li>Juvénile par défaut d’orientation de la base de M1 : 30% </li></ul></ul>
  18. 18. Hallux valgus <ul><li>La déformation est irréversible tant que M1 n’aura pas été replacé sur les sésamoïdes, ce qui ne peut être obtenu que par la chirurgie. </li></ul><ul><li>La déformation est douloureuse : Douleurs mécaniques en regard de la bosse mais aussi inflammatoires secondaires à la bursite médiale </li></ul><ul><ul><li>Liées au port de la chaussure </li></ul></ul><ul><ul><li>Liées à la souffrance de l’articulation qui ne fonctionne pas dans de bonnes conditions bio-mécaniques. </li></ul></ul><ul><li>Douleurs et déformations secondaires ⇒ </li></ul>
  19. 19. Hallux valgus <ul><li>Les douleurs secondaires </li></ul><ul><ul><li>Plantaires </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Sous la tête du 2e métatarsien quand le gros orteil perd son rôle d’appui (syndrome d’insuffisance du premier rayon) </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>douleur de transfert liée à un appui anormal. </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Autres têtes métatarsiennes +/- concernées secondairement </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Petits orteils si position en griffe. </li></ul></ul><ul><ul><li>Ensemble du pied, voire du membre inférieur , avec phénomènes de crampes ou de surcharge fonctionnelle au niveau des articulations (genou, hanche, rachis) qui travaillent dans de mauvaises conditions quand les appuis ne sont plus bons </li></ul></ul>
  20. 20. Hallux valgus <ul><li>Les déformations secondaires </li></ul><ul><li>Modifications d’appui ⇒ surcharges fonctionnelles sur les rayons latéraux. </li></ul><ul><ul><li>2e articulation métatarso-phalangienne = 1ère à souffrir de cet excès d’appui </li></ul></ul><ul><ul><li>Puis rupture progressive des structures articulaires et luxation irréversible de l’articulation MTP puis IPP </li></ul></ul><ul><li>Déviation latérale des orteils latéraux sous la poussée du gros orteil </li></ul><ul><li> cors, oeils de perdrix et difficultés au chaussage </li></ul>
  21. 21. Hallux valgus <ul><li>Radiographies </li></ul>
  22. 22. Prise en charge de l’Hallux valgus <ul><li>Ne pas attendre l’évolution vers la perte de souplesse avant de la confier à un chirurgien </li></ul><ul><li>Principes de correction </li></ul><ul><li>Ne pas se contenter de faire une «  bossectomie  » </li></ul><ul><li>S’attaquer à la cause , i.e. réduire angle M1-P1 </li></ul><ul><ul><li>Resangler les sésamoïdes </li></ul></ul><ul><ul><li>Ramener le premier métatarsien vers le second </li></ul></ul><ul><ul><li>Aligner P1 du gros orteil dans le prolongement de M1 </li></ul></ul><ul><li>Autres anomalies = réglées à la demande selon gênes ressenties </li></ul>
  23. 23. Traitement chirurgical de l’Hallux valgus <ul><li>Intervention sur les parties molles: Mac BRIDE </li></ul><ul><ul><li>Arthrolyse externe AMP </li></ul></ul><ul><ul><li>Transfert sur le col de M1 de l'abducteur de l'hallux (par-dessous ou par un tunnel dans le col) </li></ul></ul><ul><ul><li>Retension capsulaire dans le col </li></ul></ul><ul><ul><li>Surtout dans les petits hallux </li></ul></ul>
  24. 24. Traitement chirurgical de l’Hallux valgus <ul><li>Traitement percutané: à la mode </li></ul><ul><ul><li>Rançon cicatricielle moindre </li></ul></ul><ul><ul><li>Suites souvent plus difficiles car les ostéotomies ne sont fixées que par le pansement </li></ul></ul><ul><ul><li>Solution possible pour les petites déformations de la femme jeune. </li></ul></ul><ul><ul><li>Solution souvent proposée aux personnes très âgées, fragiles ou avec de lourds antécédents </li></ul></ul><ul><ul><li>MAIS utilisation de la scopie en per-opératoire </li></ul></ul>
  25. 25. Traitement chirurgical de l’Hallux valgus <ul><li>Ostéotomies du 1er métatarse </li></ul><ul><ul><li>Scarf : ostéotomie longue longitudinale de M1 </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Déplacement latéral de M1 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Abaissement de M1 </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Raccourcissement </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Hohmann : Ostéotomie de soustraction du col de M1 </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Varisation </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Flexion </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Dérotation </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Translation externe </li></ul></ul></ul>
  26. 26. Traitement chirurgical de l’Hallux valgus <ul><li>Ostéotomie basale: RARE </li></ul><ul><ul><li>Chirurgie lourde mais qui permet de corriger dans de très bonnes conditions les grosses déformations. </li></ul></ul><ul><li>Arthrodèse cunéo-métatarsienne: RARE </li></ul><ul><ul><li>Dans les +++ déformations avec instabilité de l’articulation à la base du M1 </li></ul></ul><ul><ul><li>Fixation par plaque mais suites lourdes car elles nécessitent de mettre en décharge totalement l’avant-pied (appui interdit) pendant 45 jours. </li></ul></ul><ul><li>Arthrodèse métatarso-phalangienne (Si déformation ou atteinte cartilagineuse +++) </li></ul><ul><ul><li>Impossible de conserver l’articulation métatarsophalangienne du gros orteil </li></ul></ul><ul><ul><li>Blocage complet et définitif de l’articulation </li></ul></ul><ul><ul><li>Chirurgie efficace et très bien tolérée </li></ul></ul><ul><ul><li>Récupération relativement rapide avec reprise immédiate de l’appui et de la marche sous couvert d’une chaussure à appui postérieur </li></ul></ul>
  27. 27. Complications de l’Hallux valgus <ul><li>Spécifique : Hallux varus </li></ul>                                                                                                                                        
  28. 28. Traitement de l’Hallux valgus <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>Avant ou Après l’intervention </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Correction des troubles statiques plantaires par semelles orthopédiques </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Orthoplasties inter-digitales </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Auto-rééducation « préventive » </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Prise de conscience d’un BON déroulé du pas </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>+++ des semelles post-opératoires : savoir convaincre les patients de leur utilité </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>+++ du chaussage </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Soins de pédicurie </li></ul></ul></ul>
  29. 29. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  30. 30. Hallux rigidus
  31. 31. Hallux rigidus <ul><li>Arthrose de l’articulation métatarso-phalangienne du gros orteil </li></ul><ul><ul><li>Évolution vers la déformation du gros orteil </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Épaississement des bords avec constitution d’ostéophytes </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Arthrose centrée (sans déviation) ≠ arthrose secondaire hallux valgus. </li></ul></ul><ul><li>Les facteurs favorisants </li></ul><ul><ul><li>1er rayon long (pied égyptien, 1er métatarsien long) </li></ul></ul><ul><ul><li>Chaussures étroites ou talons hauts </li></ul></ul><ul><ul><li>Traumatismes ou microtraumatismes (danse classique, football, course à pied,…) </li></ul></ul><ul><ul><li>Forme carrée de l’extrémité (tête) du 1er métatarsien </li></ul></ul>
  32. 32. Hallux rigidus <ul><li>Conséquences et signes cliniques </li></ul><ul><ul><li>Douleurs dues au blocage mécanique de l’articulation et aux ostéophytes supérieurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Perte de mobilité en flexion dorsale du gros orteil </li></ul></ul><ul><ul><li>Douleur + raideur du gros orteil ⇒ mauvaise utilisation dans le déroulé du pas et démarche sur le bord latéral du pied (5e orteil) = marche en supination </li></ul></ul><ul><ul><li>Surcharge des autres orteils avec parfois des conséquences sur la posture à distance (cheville, genou, rachis) </li></ul></ul>
  33. 33. Hallux rigidus <ul><li>Radiologie </li></ul>
  34. 34. Hallux rigidus <ul><li>Le traitement médical </li></ul><ul><ul><li>Soulager un certain temps mais n’a qu’un effet limité </li></ul></ul><ul><ul><li>Objectif = Diminuer l’inflammation et protéger le blocage mécanique douloureux en flexion dorsale </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>A.I.N.S. </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Injections intra-articulaires A.I.N.S. </li></ul></ul></ul><ul><li>Le traitement chirurgical </li></ul><ul><ul><li>En cas de douleurs articulaires rebelles </li></ul></ul><ul><ul><li>Et/ou d’une gêne au chaussage </li></ul></ul><ul><ul><li>Et/ou des douleurs au niveau des autres orteils par surcharge d’appui </li></ul></ul>
  35. 35. Hallux rigidus <ul><li>Arthrodèse: Intervention « définitive » </li></ul><ul><ul><li>L’IP compense la perte de mobilité et permet de dérouler le pas presque normalement, de marcher sur la pointe des pieds et de s’accroupir. </li></ul></ul><ul><ul><li>Ses modalités = très variables </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fixation par plaque et vis </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Mini invasive </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Voire percutanée </li></ul></ul></ul><ul><li>Les techniques conservatrices visent à conserver sa mobilité au gros orteil ⇒ </li></ul>
  36. 36. Hallux rigidus <ul><li>Technique conservatrice: Conservation de la mobilité du gros orteil </li></ul><ul><ul><li>Décompression de l’articulation </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Par résection élargie des ostéophytes (émondage) isolée, ou non </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Ostéotomies de décompression </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Dans la 1ere phalange </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><ul><li>Les ostéotomies du 1° métatarsien : sont souvent associées à une ostéotomie de la 1ere phalange </li></ul></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Aux stades de début de la maladie. </li></ul></ul></ul><ul><li>La chirurgie percutanée : </li></ul><ul><ul><li>mini incisions sous contrôle radiographique </li></ul></ul><ul><ul><li>Correction maintenue à l’aide du pansement post-opératoire car aucun matériel d’ostéosynthèse </li></ul></ul>
  37. 37. Hallux rigidus <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>Pathologie principalement chirurgicale </li></ul></ul><ul><ul><li>Sinon </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Orthèses plantaires </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Choix de chaussures à semelles rigides afin de limiter la flexion dorsale lors de la propulsion </li></ul></ul></ul>
  38. 38. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  39. 39. QUINTUS VARUS
  40. 40. Quintus varus ou bunionette <ul><li>Déformation du 5ème orteil </li></ul><ul><ul><li>« Hallux valgus » du 5e orteil </li></ul></ul><ul><ul><li>Congénitale </li></ul></ul><ul><ul><li>O5 = Dévié vers l'intérieur du pied </li></ul></ul><ul><ul><li>Peut passer au dessus (ou au dessous) de O4 </li></ul></ul><ul><ul><li>Gêne occasionnée par la bosse du métatarsien dans la chaussure </li></ul></ul><ul><ul><li>Si gêne importante: ostéotomie simple de réaxation </li></ul></ul><ul><li>Avis du podologue </li></ul>
  41. 41. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  42. 42. GRIFFE DES ORTEILS
  43. 43. Griffe des orteils <ul><li>Déformations d’1 ou de 2 articulations des 4 orteils latéraux ⇒ Conflits douloureux au chaussage par l’apparition de cors (durillons) </li></ul><ul><ul><li>Griffe du 2ème orteil associée de l’hallux valgus : la plus fréquente </li></ul></ul><ul><ul><li>Cor interdigital ou œil de perdrix </li></ul></ul><ul><ul><li>Déformations spécifiques du 5ème orteil </li></ul></ul><ul><li>Bilan +++ = précise si la griffe a une cause car son traitement concomitant sera souvent nécessaire. </li></ul><ul><li>Clinique </li></ul><ul><ul><li>Douleur et/ou irritation de l’orteil touché lors du port de chaussures </li></ul></ul><ul><ul><li>Apparition de cors sur le dessus, sur le côté, à l’extrémité de l’orteil </li></ul></ul><ul><ul><li>Apparition de callosités sous l’orteil ou sous le pied </li></ul></ul>
  44. 44. Griffe des orteils <ul><ul><li>Types évolutifs </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes souples: les symptômes peuvent généralement être traités avec des traitements non chirurgicaux </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Déformations plus rigides: traitement non chirurgical = dépassé </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Déformations plus graves : des plaies ouvertes au niveau des cors avec infection secondaire </li></ul></ul></ul>Types anatomiques
  45. 45. Griffe des orteils <ul><li>Solutions non-chirurgicales </li></ul><ul><ul><li>Ablation des cors et les durillons </li></ul></ul><ul><ul><li>Protection des cors et des callosités </li></ul></ul><ul><ul><li>Changement de chaussures </li></ul></ul><ul><ul><li>Semelles orthopédiques... </li></ul></ul><ul><li>Ces traitements = soulagement transitoire car pas de traitement des modifications mécaniques du pied, cause des orteils en griffe. </li></ul><ul><li>Solutions chirurgicales </li></ul><ul><ul><li>Soulagement définitif de la douleur et de l’inconfort </li></ul></ul><ul><ul><li>Arthroplastie </li></ul></ul><ul><ul><li>Arthrodèse </li></ul></ul><ul><ul><li>Ostéotomie du métatarse </li></ul></ul>
  46. 46. Griffe des orteils <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>+++ du chaussage </li></ul></ul><ul><ul><li>Orthèses plantaires: semelles orthopédiques ou orthoplasties (non remboursées) </li></ul></ul><ul><ul><li>Soins de pédicurie (car conflit avec la chaussure) </li></ul></ul>
  47. 47. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  48. 48. Métatarsalgies
  49. 49. Métatarsalgies <ul><li>Clinique: </li></ul><ul><ul><li>Douleurs de l’avant-pied, plantaires, dans la région des têtes métatarsiennes </li></ul></ul><ul><ul><li>À type de brûlure ou échauffement, </li></ul></ul><ul><ul><li>Localisée à toute ou partie de la face plantaire. </li></ul></ul><ul><ul><li>Surtout lors de la station debout, l’activité prolongée et si la semelle des chaussures = trop fine. </li></ul></ul><ul><ul><li>La plupart du temps: conséquence d’un hallux valgus et/ou d’une autre pathologie (cf.) </li></ul></ul><ul><li>À un stade avancé on observe souvent des désordres architecturaux associés : griffes d’orteils, luxation métatarso-phalangienne… </li></ul><ul><li>Étiologies MULTIPLES ⇒ </li></ul>
  50. 50. Métatarsalgies <ul><li>Étiologie cutanée </li></ul><ul><ul><li>Toutes les kérathopathies : cors, durillons, verrues, papillomes traumatiques… </li></ul></ul><ul><li>Étiologie sous cutanée </li></ul><ul><ul><li>Fonte du capiton plantaire. </li></ul></ul><ul><ul><li>Mauvaise vascularisation de la plante du pied. </li></ul></ul><ul><ul><li>Bursite du 2ème espace inter-métatarsien. </li></ul></ul><ul><li>Étiologie musculaire </li></ul><ul><ul><li>Myo-aponévrosite plantaire </li></ul></ul><ul><ul><li>Enthésopathie sésamoïdienne: douleur située sous la 1ère tête métatarsienne </li></ul></ul>
  51. 51. Métatarsalgies <ul><li>Étiologie neurologique </li></ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton (cf.) </li></ul></ul><ul><ul><li>Sciatique S1 </li></ul></ul><ul><ul><li>Paralysie des muscles releveurs du pied entraînant l’installation d’un pied équin et d’un steppage. </li></ul></ul><ul><li>Étiologie articulaire </li></ul><ul><ul><li>Syndrome algique du 2ème rayon (cf.) </li></ul></ul><ul><ul><li>Subluxation : tuméfaction, douleur de l’AMTP </li></ul></ul><ul><ul><li>Luxation </li></ul></ul><ul><ul><li>Arthrose des AMTP </li></ul></ul><ul><ul><li>Griffes d’orteils </li></ul></ul><ul><li>Étiologie osseuse </li></ul><ul><ul><li>Fracture traumatique, de fatigue ou pathologique, au niveau des sésamoïdes ou du 2ème métatarsien. </li></ul></ul><ul><ul><li>Séquelles de fracture : cal vicieux, cal hypertrophique, … </li></ul></ul><ul><ul><li>Anomalie de longueur des métatarsiens </li></ul></ul><ul><ul><li>Déformation des métatarsiens : HV, HR, angulation du 5ème métatarsien… </li></ul></ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg.(cf.) </li></ul></ul>
  52. 52. Métatarsalgies <ul><li>Étiologie statique </li></ul><ul><ul><li>Hypoextensibilité du triceps sural avec report de charge sur l’avant pied. </li></ul></ul><ul><ul><li>Insuffisance de M1 (brièveté, hypermobilité) </li></ul></ul><ul><ul><li>Avant pied rond entraînant une surcharge des têtes métatarsiennes moyennes. </li></ul></ul><ul><ul><li>Avant pied creux entraînant une surcharge des têtes de M1 et M5. </li></ul></ul><ul><ul><li>Pied creux antérieur entraînant une surcharge des têtes métatarsiennes moyennes </li></ul></ul><ul><ul><li>Pied creux antéro-interne entraînant un hyper appui de la tête de M1. </li></ul></ul><ul><ul><li>Pied valgus entraînant une surcharge du 1er rayon </li></ul></ul><ul><ul><li>Pied varus entraînant une surcharge de la tête M5. </li></ul></ul><ul><ul><li>Pied plat avec écartement des piliers antérieur et postérieur avec mise en tension de l’aponévrose </li></ul></ul><ul><li>Étiologie extrinsèque </li></ul><ul><ul><li>Port de talons hauts, non pas parce que cela surcharge les têtes métatarsiennes, mais parce que cela diminue la surface d’appui de celles ci : il y a donc un appui identique mais sur une surface plus réduite </li></ul></ul><ul><ul><li>Surcharge pondérale </li></ul></ul><ul><ul><li>Projection de la ligne de charge vers l’avant </li></ul></ul>
  53. 53. Métatarsalgies <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>+++ de l’examen statique et dynamique </li></ul></ul><ul><ul><li>Vision générale car souvent métatarsalgie uni-latérale = déséquilibre sus-jacent </li></ul></ul><ul><ul><li>+++ compensation par orthèses plantaires </li></ul></ul>
  54. 54. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  55. 55. MALADIE DE FREIBERG <ul><li>Définition : nécrose aseptique de la tête du 2e métatarse </li></ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul><ul><ul><li>Mécaniques </li></ul></ul><ul><ul><li>Surtout de l’adolescente </li></ul></ul><ul><li>Radiologie : diagnostic positif </li></ul><ul><ul><li>Déformation avec aspect condensé de la tête </li></ul></ul><ul><ul><li>Élargissement de l’articulation </li></ul></ul><ul><li>Évolution vers l’arthrose </li></ul>
  56. 56. MALADIE DE FREIBERG <ul><li>Au stade initial : traitement = orthopédique, </li></ul><ul><ul><li>Mise du métatarsien atteint au repos. </li></ul></ul><ul><ul><li>Semelle à voûte rétrocapitale souple </li></ul></ul><ul><li>Si modifications de la structure de la tête </li></ul><ul><ul><li>Résection-greffe de la zone nécrosée. </li></ul></ul><ul><li>À un stade plus évolué </li></ul><ul><ul><li>Ostéotomie métatarsienne sous-capitale de réaxation de Gauthier </li></ul></ul>
  57. 57. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  58. 58. Maladie du 2e rayon <ul><li>Définition </li></ul><ul><ul><li>Entorse de l’AMP du 2e rayon avec luxation progressive </li></ul></ul><ul><li>Surtout due à des pathologies associées </li></ul><ul><ul><li>M1 court par varus +++ </li></ul></ul><ul><ul><li>Freiberg </li></ul></ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul>
  59. 59. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  60. 60. Syndrome de Morton
  61. 61. Syndrome de Morton <ul><li>Définition : Augmentation de volume du nerf interdigital, le plus souvent entre 3ème et 4ème orteil, plus rarement entre 2 et 3. </li></ul><ul><li>Clinique : </li></ul><ul><ul><li>Douleurs très aiguës survenant lors de la marche, obligeant parfois à se déchausser. </li></ul></ul><ul><ul><li>Port de chaussures serrées intolérable, avec soulagement obtenu en se déchaussant et en massant les orteils douloureux. </li></ul></ul><ul><ul><li>Palpation du pied: point douloureux précis entre deux orteils </li></ul></ul><ul><ul><li>Réveil de la douleur par pression latérale sur le pied </li></ul></ul><ul><li>Pathogénie : Compression du nerf par les 2 têtes des métatarsiens. </li></ul><ul><li>Bilan complémentaire </li></ul><ul><ul><li>Échographie </li></ul></ul><ul><ul><li>IRM. </li></ul></ul>
  62. 62. Syndrome de Morton <ul><li>Traitement </li></ul><ul><ul><li>Les infiltrations: Classiquement, il ne faut jamais faire plus de 3 infiltrations au même endroit </li></ul></ul><ul><ul><li>La chirurgie </li></ul></ul>
  63. 63. Syndrome de Morton <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>Rôle de l’ostéopathe </li></ul></ul><ul><ul><li>Semelles avec appui rétro-capital (ARC) </li></ul></ul><ul><ul><li>Faire attention au chaussage « d’été » </li></ul></ul>
  64. 64. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  65. 65. FRACTURES DE FATIGUE
  66. 66. Les fractures de fatigue <ul><li>Essentiellement la diaphyse de M2 , « spontanément » sans cause traumatique évidente </li></ul><ul><li>Surmenage physique NET (fracture de Stress) ou fracture ostéoporotique </li></ul><ul><li>Clinique </li></ul><ul><ul><li>Boiterie douloureuse </li></ul></ul><ul><ul><li>Impotence fonctionnelle relative </li></ul></ul><ul><ul><li>Tuméfaction d'allure inflammatoire du dos du pied consécutive à une longue marche, souvent chez un sujet jeune. </li></ul></ul>
  67. 67. Les fractures de fatigue <ul><li>Radiologie : </li></ul><ul><ul><li>Normale à la phase de début. </li></ul></ul><ul><ul><li>Apparition secondaire d'une apposition périostée retardée (8 à 10 jours), </li></ul></ul><ul><ul><li>Cal osseux permettant un diagnostic rétrospectif définitif puis en 3 semaines à 1 mois,. </li></ul></ul><ul><li>Traitement: </li></ul><ul><ul><li>Jamais chirurgical </li></ul></ul><ul><ul><li>Immobilisation classique pendant 6 semaines à partir du début présumé des douleurs </li></ul></ul>
  68. 68. Les fractures de fatigue <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>Examen podométrique à la recherche de la cause à distance de l’épisode fracturaire </li></ul></ul><ul><ul><li>Prévention des attitudes antalgiques par semelles lors de la reprise de l‘activité physique </li></ul></ul>
  69. 69. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions </li></ul>
  70. 70. « L’épine calcanéenne » <ul><li>Définition : Inflammation de l’aponévrose plantaire ou aponévrosite plantaire </li></ul><ul><li>Clinique: </li></ul><ul><ul><li>Douleur de la plante du pied dans sa partie moyenne. </li></ul></ul><ul><ul><li>Aggravée par la marche et la station debout prolongée </li></ul></ul><ul><ul><li>Retrouvée lors de la palpation locale ou de la flexion dorsale du pied </li></ul></ul><ul><li>Radiographie : </li></ul><ul><ul><li>Prolifération osseuse située dans la zone d’appui de l’arrière pied dont la taille est variable = épine calcanéenne ou épine de Lenoir </li></ul></ul><ul><li>Pathogénie : Traction excessive sur l’aponévrose plantaire </li></ul><ul><li>Étiologie : </li></ul><ul><ul><li>Traumatique chez le sportif par surmenage ( fragilisation de l’insertion de l’aponévrose) </li></ul></ul><ul><ul><li>Mauvais chaussage </li></ul></ul><ul><ul><li>Souvent d’origine dégénérative: surpoids ou obésité, vieillesse ou morphologie spécifique du pied (pied plat),… </li></ul></ul><ul><li>Traitement : </li></ul><ul><ul><li>Surtout podologique </li></ul></ul><ul><ul><li>Médical: infiltrations </li></ul></ul><ul><ul><li>Exceptionnellement chirurgical </li></ul></ul>
  71. 71. « L’épine calcanéenne » <ul><li>Avis du podologue </li></ul><ul><ul><li>Interrogatoire </li></ul></ul><ul><ul><li>Talonnettes d’absorption de choc BILATERALES et de correction des troubles statiques de l’arrière-pied et détente du système achilléo-calcanéo-plantaire </li></ul></ul><ul><ul><li>+++ des traitements kinésithérapiques </li></ul></ul><ul><li>Rq : la talalgie de l’enfant « sportif »: c’est une apophysite de croissance du calcanéum: maladie de Sever: Semelles et arrêt du sport </li></ul>
  72. 72. Plan suivi <ul><li>Définition du « pied » et Rappel d’anatomie fonctionnelle </li></ul><ul><li>Examen d’un pied </li></ul><ul><li>La pathologie et la prise en charge par le chirurgien et par le podologue </li></ul><ul><ul><li>Déformations </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux valgus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Hallux rigidus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Quintus varus </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Griffes des orteils </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Métatarsalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie de Freiberg </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Maladie du 2e rayon </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Syndrome de Morton </li></ul></ul></ul><ul><ul><ul><li>Fracture de fatigue </li></ul></ul></ul><ul><ul><li>Talalgies </li></ul></ul><ul><ul><ul><li>« Épine calcanéenne » </li></ul></ul></ul><ul><li>Conclusions avec complications et conseils </li></ul>
  73. 73. COMPLICATIONS DE CETTE CHIRURGIE <ul><li>Métatarsalgies secondaires par report d’appui </li></ul><ul><li>Complications thrombo-emboliques </li></ul><ul><li>Raideur articulaire </li></ul><ul><li>Infection </li></ul><ul><li>Nécrose cutanée (rôle néfaste de la cigarette à évoquer) </li></ul><ul><li>Hypercorrection des déformations </li></ul><ul><li>Récidive de la déformation </li></ul><ul><li>Non consolidation d’une ostéotomie </li></ul><ul><li>Cicatrice adhérente </li></ul><ul><li>Algodystrophie </li></ul>
  74. 74. Quelques conseils <ul><li>Date opération : variable selon l’âge et l’activité: attention aux activités et vacances prévues et au métier </li></ul><ul><li>Marche post-opératoire avec chaussures adaptées </li></ul><ul><li>Consultation pré-anesthésie : +++ </li></ul><ul><ul><li>Choix de l’anesthésie </li></ul></ul><ul><ul><li>Anti-coagulant et anti agrégant-plaquettaire </li></ul></ul><ul><li>Durée arrêt de travail : 1 à 4 mois selon les pathologies et le métier exercé </li></ul>
  75. 75. Conclusion du chirurgien orthopédiste <ul><li>La pathologie du pied est RICHE et VARIEE </li></ul><ul><li>+++ d’un examen radiographique de qualité </li></ul><ul><li>Prise en charge concertée avec les podologues </li></ul><ul><li>La chirurgie CERTES mais PAS SEULE </li></ul><ul><li>Attention à l’évolutivité des lésions même opérées </li></ul>
  76. 76. Conclusion du podologue <ul><li>En post-opératoire, l’acte du podologue va pérenniser le résultat de l’acte du chirurgien </li></ul><ul><li>Notre corps repose sur nos DEUX pieds donc prescrivez donc une PAIRE de semelles </li></ul><ul><li>Ne pas considérer QUE la pathologie locale : AYONS UNE VISION GLOBALE </li></ul>
  77. 77. <ul><li>MERCI DE VOTRE ATTENTION </li></ul><ul><li>MAINTENANT REPONSES A VOS QUESTIONS </li></ul>

×