Responsabilité médicale pn 18 03 14

1 082 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 082
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
411
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Responsabilité médicale pn 18 03 14

  1. 1. Responsabilité  médicale   Assumer  Conséquence  des  actes   Transparence   Dr  Philippe  Noca   PSSL   FMC  Le  Bailleul  18  03  14  
  2. 2. La  Responsabilité  Médicale   •  Dignité    humaine  (DUDH)   – Tout  individu  à  droit  à  la  vie,  à  la  liberté  et  à  la   sureté   •  Intégrité  physique  et  psychique   •  AOeinte  Droit  Inviolable:    RéparaQon   •                                                                                                                 PuniQon  
  3. 3. Responsabilité  médicale   •  Exigence  de  Sécurité  de  l’intégrité  corporelle   •  Corps  médical  et  exigence  déontologique  
  4. 4. Quelques  chiffres   •  7000  dossiers  traités  par  an   •  Judiciaires(MACSF)  760  (70%  médecins)   •  3,5%  pénal   •  96,5%  Civil   •  CCI:      4255  (2012)  dont  1527  avis  
  5. 5. Judiciaire  Civil  (2010  MACSF)   •  514  médecins  (16%  de  généralistes)   •  2/3  médecins  Condamnés   •  60%  généralistes   •  60%  chirurgiens  
  6. 6. Judiciaire  indemnitaire(MACSF)   •  Chirurgie:  20M€   – 292000€  /condamnaQon   Médecine  générale:6,2M€   –  135000  €/  condamnaQon    
  7. 7. Judiciaire  Pénal  (MACSF)   •  27  mis  en  cause  (4  généralistes)   •  16  condamnés  (3  généralistes)  
  8. 8. Commission  ConciliaQon   IndemnisaQon  (2012)   •  4255  dossiers   •  1348  rejetés  avant  experQse   •  3394  experQses   •  1874  rejetés  après  experQse   •  1527  avis  CCI  
  9. 9. Responsabilité  Médicale   •  «  Devoir  de  Science  et  conscience  »    Mercier   1936   – Fautes  contre  la  science     – Fautes  contre  la  conscience  
  10. 10. Faute/Erreur   •  Faute:  comportement  aberrant   •  Erreur:  faillibilité  humaine  (engagement   responsabilité?)   •  FronQère  ténue   •  Faute    Erreur                    
  11. 11. Fautes  contre  la  Science   •  Données  acquises  de  la  science  au  moment  des   faits   •  ArQcle  32  du  Code  de  déontologie   «   dès   lors   qu’il   a   accepté   de   répondre   à   une   demande   le   médecin   s’engage   à   assurer   personnellement  des  soins  consciencieux,  dévoués   et  fondés  sur  les  donnés  acquises  de  la  science  et  à   faire  appel  s’il  y  a  lieu  à  l’aide  de  Qers  compétent   •  FormaQon  conQnue  :  RMO  
  12. 12. Fautes  contre  la  science   •  Faute  de  diagnos-c   •  Faute    Choix  thérapeuQque   •  Faute  technique  
  13. 13. Faute  de  diagnosQc   •  ArQcle  33  du  code  de  déontologie   Le  médecin  doit  élaborer  son  diagnosQc  avec  le   plus   grand   soin   en   y   consacrant   le   temps   nécessaire,  en  s’aidant  dans  toute  la  mesure  du   possible  des  méthodes  scien-fiques  les  mieux   adaptées  et  s’il  y  a  lieu  de  concours  appropriés  
  14. 14. Faute  de  diagnos-c   •  ObligaQon  de  moyens  pas  de  résultat   •  Si  pas  moyen:  FAUTE  
  15. 15. Dossier  n°1   Le  Plus  Grand  Soin   •  PaQent  70  ans  HTA  Hypercholestérolémie   •  Déficit  brutal  distal  du  MS  Dt   •  Cs  2  jours  plus  tard   – Déficit  confirmé:  TA180/100   – PrescripQon  scan  cervical  et  cérébral  (6  jours  plus   tard)   •  Résultat:  hémisphère  gauche  normal   •  Scan  cervical  :  normal  
  16. 16. Dossier  1   •  Lendemain:  déficit  s’accroit   •  Scan:  ischémie  sylvienne  gauche   •  Doppler  cervical:  sténose  caroQde  interne   Gauche  85%   •  Etat  de  mal  épilepQque      RéanimaQon   •  DCD    2  mois  plus  tard  
  17. 17. Dossier  1   •  Retenu      le  manquement  fau-f   •  Pas  d’auscultaQon  des  vx  du  cou  absence  de   recours  avis  spécialisé   •  ConfirmaQon  par  les  juges  
  18. 18. Dossier  2   Le  temps  nécessaire   •  Homme  57  ans  sorQe  vélo   •  Se  sent  faQgué  +  froid+  douleurs  thoraciques   •  Le  médecin  conseil  urgence:  48  secondes  tél (11h50)   •  Urgence  12h  40   •  DCD  5  jours  plus  tard  (infarctus  massif)  
  19. 19. Dossier  2   •  Pas  pris  le  temps  du  diagnosQc   •  Pas  appelé  le  15  en  évoquant  pb  cardiaque   •  Ne  pas  se  déplacer  après  l’appel  au  15   •  20%  de  mortalité   •  Magistrat:  faute  avec  perte  de  chance  de  72%   •  (90%  liées  à  la  faute,  80%  de  chance  de  survie   du  paQent)   •  70  620€  
  20. 20. Dossier  3:     Méthodes  Scien-fiques   •  Homme  42  ans   •  Hypercholestérolémie  surpoids,  anxieux   •  B  Bloquant  pour  Extrasystoles  ventriculaires   •  15h:  douleur  mâchoire  inférieure  +  douleur   thoracique  sous  costale  basse   •  Voit  médecin  traitant:  douleurs  dentaires   •  DCD  4H  du  maQn  
  21. 21. Dossier  n°3   •  Faute:  pas  d’ECG  alors  que  l’appareil  est  chez   le  généraliste   •  Trouble  du  rythme  sur  infarctus     •  Perte  de  chance  :  95%   •  201.101  €   •  COM  :  Blâme  
  22. 22. Dossier  n°4   Concours  Appropriés   •  PaQent  65  ans   •  Fumeur,  alcoolique   •  Prise  en  charge  par  médecin  traitant  d’une   dysphagie   •  Devant  échec  avis  spécialisé  4mois  plus  tard   •  KC  œsophage   •  Conclusion/  n’a  pas  fait  appel  au  spécialiste  
  23. 23. Dossier  n°5   •  Homme  20  ans   •  AppariQon  gynécomasQe  douloureuse  août   •  Octobre;  gynécomasQe  +  crachats   hémoptoïques   •  Décembre:  IRM  (hypophyse)   •  Janvier:  dleurs  abdo,  dyspnée   •  Fin  janvier:  urgences:  lâcher  de  ballon+  masse   tesQculaire  
  24. 24. Dossier  n°5   •  Expert:  absence  de  palpaQon  des  tesQcules   •  Examen  1  seule  fois  en  octobre   •  Dossier  médical  «    gynécomas*e  isolée  sans   altéra*on  EG  »   •  Imprécision  du  dossier:  cs  août  non  notée  et   les  autres  mauvaises  dates   •  Retard  diagnosQc+++++   Médecin  condamné  
  25. 25. Fautes  contre  la  science   •  Faute  de  diagnosQc   •  Faute    Choix  thérapeu-que   •  Faute  technique  
  26. 26. Liberté  de  prescrip-on   •  ArQcle  8    CD   •  Le  médecin  est  libre  de  ses  prescripQons  qui   seront  celles  qu’il  esQme  les  plus  appropriées   en  la  circonstance   •  Responsabilité/liberté   •  Mise  en  œuvre  thérapeuQque  avec  diligence   et  aOenQon  (Pharmacien)  
  27. 27. Dossier  n°6   •  Femme    enceinte  désire  IVG   •  ContracepQon  sans  oestroprogestaQf  car   migraine   •  IVG  encadrée  par  prise  de  Ludéal   •  Migraine  15  jours  plus  tard  stop  Ludéal   •  2  J  +  tard  AVC   •  Faute  du  médecin  car  oestro  +  migraine  
  28. 28. Dossier  n°7   •  Homme  de  70  ans   •  Arythmie  et  prise  occasionnel  de  TNT   •  PrescripQon  de  VIAGRA   •  Arrêt  cardiaque  DC  
  29. 29. Fautes  contre  la  science   •  Faute  de  diagnosQc   •  Faute    Choix  thérapeuQque   • Faute  technique  
  30. 30. Faute  technique   •  Acupuncture   •  Mésothérapie  (érysipèle)   •  VaccinaQon  +++  InjecQon   •  ManipulaQon  vertébrale  
  31. 31. L’EXPERT   •  Auxiliaire  de  jusQce   •  Répond  à  une  mission  précise   •  Juge  de  la  conformité  aux  données  acquises   de  la  science   •  Evalue  le  dommage   •  Relève  les  manquements  au  comportement   médical  
  32. 32. Faute  contre  la  Conscience   •  Le  Secret  médical   •  Le  consentement  éclairé   •  L’ObligaQon  de  conQnuité  des  soins  
  33. 33. 1/Secret  Médical   •  Pénale   •  La  révélaQon  d’une  informaQon  à  caractère   secret  par  une  personne  dépositaire  soit  par   état  soit  par  profession  ……  est  punie  d’un  an   d’emprisonnement  et  de  15  000  €  d’amende  
  34. 34. 1/Secret  médical   Nature   •  PaQent  en  est  le  Maître   – Accès  aux  informaQons  le  concernant   – Seul  le  droit  de  transmeOre  ces  informaQons  à  un   Qers  
  35. 35. 1/Secret  médical   DérogaQon   •  InformaQon  des  autorités  judiciaires,  médicales   ou  administraQves  de  privaQon  ou  de  sévices  sur   mineur  ou  personne  dépendante  (Accord  non   nécessaire)     •                                                         DANGER   •  InformaQon  avec  accord  de  la  vic-me    au   procureur    des  sévices  ou  privaQons   •  Maladies  contagieuses  
  36. 36. 1/Partage  du  secret   •  Médecin  parQcipant  aux  soins   •  Expert  judiciaire  (pénal)   •  Médecin  de  IGAS   •  Médecin  Inspecteur  Santé  publique   •  Médecin  Inspecteur  de  l’Assurance  Maladie   •  Médecin  Expert  CCI  
  37. 37. 2/Consentement  éclairé   •  Préalable  à  tous  soins   •  Respect  de  la  dignité  du  paQent   •  InformaQon  sur  diagnosQc  et  risques  de  la   maladie  (Pb  de  la  dissimulaQon  du  pronosQc   grave  et  fatal)  
  38. 38. 2/Consentement   • Risques  graves  et  /ou   fréquents   •  Preuve   – C’est  au  praQcien  d’apporter  la  preuve  qu’il  a  bien   exécuté  l’informaQon  par  tout  moyen  
  39. 39. 2/Consentement   •  Mineur  et  incapable  majeur   •  Pb  de  la  langue  
  40. 40. 2/  Consentement   •  Ce  n’est  qu’après  une  informaQon  totale  claire   et  loyale,  averQ  de  son  état  que  le  paQent   consenQra  de  façon  éclairée   •  Implique  le  non  consentement  (vaccinaQons)  
  41. 41. 3/Con-nuité  de  soins   •  Elle  doit  être  assurée   •  Compétence  professionnelle  du  remplaçant   •  HAD   – CollaboraQon  méd  HAD  et  méd  libéral  
  42. 42. Conclusion   •  Prendre  son  temps   •  Expliquer   •  Recueillir  le  consentement   •  Tracer  dans  le  dossier  médical  y  compris  visite   à  domicile   •  Avoir  une  bonne  assurance   •  Bonne  confraternité  
  43. 43. CONCLUSION      La  responsabilité  est  au  centre  d’une  nébuleuse   faite  de  relaQonnel,  de  sciences  exactes  et  de   jusQce   sociale   et   ne   peut   être   réduite   à   des   textes   mais   orientée   par   des   principes   dont   une  des  caractérisQques  est  l’absence  d’absolu   car   touchant   à   l’âme   humaine   tant   dans   le   déroulement   des   actes   incriminés   que   dans   leur  jugement.    

×