Transformer
le Quartier latin
Antoine Desmarest
Delphine Breissand
Analyser le campus du quartier latin
au travers de ses acteurs
Un quartier historique, touristique, étudiant
Quels sont les limites ressenties du Quartier Latin?
Le Campus comme Biotope d'acteurs
Densité des Relations entre les acteurs du Campus
Représenter les activités d'une ville spécialisée dans les savoirs
Un exemple d'échange inter-établissement géolocalisé

A...
Les acteurs de la fabrication de la ville
Ce qui fait signe de changement

le chantier

le corps guidé

les panneaux
Signaletique du changement

la promotion

l'information

la sécurité
QUI FABRIQUE UN QUARTIER ?
L'URBANISTE
L'ARCHITECTE
LE DESIGNER
LES SOCIÉTÉS
D'ÉCONOMIE MIXTE
Propositions d'amménagement du Campus du Quartier Latin
Narration Spéculative : La SEMACQL

MISSIONS
La SEMACQL : ad aemul...
Prospectives d'amménagement : du présent à l'utopie
Extension de la mission de la SEMAEST

territoire de la SEMAEST
territoire étendu de la SEMACQL

Territoire de la SEMAEST
...
Un "Centre" Universitaire
Le logement étudiants : espaces libres / espaces reservés

PORTES / LOGEMENT ETUDIANT
P O R T E D E P O I S S Y 5 ° a r r....
Investir les dents creuses de la ville

L O G E M E N T S
PLAN D’ACTION GENERAL

Non ergo erunt homines deliciis diffluente...
Investissement d'avenir : rachat des logements étudiants par la ville de Paris

2012, LE CROUS GÈRE
DIRECTEMENT 918
LOGEME...
Un transport dédié à un lieu d'exeption

tramway en 1900

tramway en 1923
65

55

00

0é
tud

ian
ts

/13
9l
ab
o

rat
oir
es

Faciliter les deplacements inter-établissements
Les PRES du Quartier ...
Les transports existants
65

55

00

0é
tud

ian
ts

/13
9l
ab
o

rat
oir

es

Le Serpent latin

00

0é

tud

ian

ts

/1
00

lab

ora

toi

res

L...
Emplacements des stations de metro
et de RER dans le Quartier latin

m

m
m

m

rer

m
m

m

m
m

m
m

m

m

rer

m
m

m

...
Emplacements des stations
de Tramway construites

m

m
m

m

rer

m
m

m

m
m

m
m

m

m

rer

m
m

m

m

m

m

m

m
m

re...
Ligne Tramway

Université Paris 5
m

Beaux-Arts

Sciences Po

Restaurant universitaire

m

m

m

rer

m
m

École de Médeci...
Les arrêts du tramway
Transport
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Transport

388 vues

Publié le

Publié dans : Design
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
388
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
7
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Transport

  1. 1. Transformer le Quartier latin Antoine Desmarest Delphine Breissand
  2. 2. Analyser le campus du quartier latin au travers de ses acteurs
  3. 3. Un quartier historique, touristique, étudiant Quels sont les limites ressenties du Quartier Latin?
  4. 4. Le Campus comme Biotope d'acteurs
  5. 5. Densité des Relations entre les acteurs du Campus
  6. 6. Représenter les activités d'une ville spécialisée dans les savoirs Un exemple d'échange inter-établissement géolocalisé Approche Géographique des échanges de Savoirs dans les colloques d’histoire du design Mars 2011 - Mars 2012 eléonore anglabes agreste wasab alain prieur Paris V Science Po larsh kloerk 7 Mars 2011 17 Juin 2011 1er Octobre 2011 12 Décembre 2011 3 Mars 2011 lacepede louis beatrice lefayer leila chifri finnegan altuss antoine briard françois fricon Collège de France dominique antéor Jardin du Luxembou rg oscar finns albert cronen Paris IV richard wallace Paris II Panthéon anne francon Rue Monge antoine paille didier laerte Boulevard Saint-Michel t EnsAD Jardin des Pla ntes 200m 1000pieds
  7. 7. Les acteurs de la fabrication de la ville Ce qui fait signe de changement le chantier le corps guidé les panneaux
  8. 8. Signaletique du changement la promotion l'information la sécurité
  9. 9. QUI FABRIQUE UN QUARTIER ? L'URBANISTE L'ARCHITECTE LE DESIGNER LES SOCIÉTÉS D'ÉCONOMIE MIXTE
  10. 10. Propositions d'amménagement du Campus du Quartier Latin Narration Spéculative : La SEMACQL MISSIONS La SEMACQL : ad aemulationem alterius civitatis. La Société d’Economie Mixte d’Aménagement du Campus Quartier Latin (SEMACQL) a été créée en 2010 par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, la Région Ile-deFrance, la Ville de Paris, les Mairies des V°, VI° et VII° arrondissements de Paris, et la Caisse des Dépôts. Elle s’inscrit dans le cadre des Investissements d’Avenir du Grand emprunt national contracté en 2010 par l’Etat français, dont 22 Mds d’Euros sont alloués à l’enseignement supérieur et la recherche. Depuis 2012, les trois IDEX implantés sur le territoire du Campus Quartier Latin ont rejoint la SEMACQL. Les IDEX sont des regroupements interdisciplinaires d’universités, d’instituts et d’écoles supérieures (aussi Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur, PRES) lauréats de l’appel à projet Initiatives d’excellence du Grand emprunt national. Ils reçoivent à ce titre une partie des 22 Mds d’Euros de fonds alloués à l’enseignement supérieur et la recherche. RAPPORT D’ACTIVITÉ DE LA SEMACQL Les trois IDEX en coopération et en émulation sur le Campus Quartier Latin sont : Paris Sciences & Lettres (PSL*) : Ecole Normale Supérieure ; Ecole Nationale Supérieure des BeauxArts ; Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs ; Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Paris ; Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la ville de Paris ; Institut Curie ; Collège de France ; etc. Université Sorbonne Paris Cité (USPC) : Université Sorbonne Nouvelle (Paris III, Humanités) ; Université Paris Descartes (Paris V, Sciences de la vie, Médecine) ; Université Paris Diderot (Paris VII, Sciences et techniques) ; Sciences Po ; Institut de Physique du Globe de Paris ; Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO) ; etc. Sorbonne Université : Université Panthéon-Assas (Paris II, Droit, Science Politique, Gestion, Communication) ; Université Paris Sorbonne (Paris IV, Lettres et Civilisations) ; Université Pierre et Marie Curie (Paris VI-UPMC, Sciences et Médecine) ; Museum national d’Histoire naturelle ; etc. LA SEMACQL A POUR MISSION D’ACCOMPAGNER LES ACTEURS DU CAMPUS QUARTIER LATIN, EN PARTICULIER LES TROIS IDEX, DANS LA CONSTITUTION D’UN CAMPUS D’ENVERGURE NATIONALE ET INTERNATIONALE, À TRAVERS DES RÉALISATIONS STRUCTURELLES D’IMPORTANCE (bâtiments d’enseignement et de recherche ; logements étudiants et de chercheurs invités ; infrastructures sportives et artistiques ; etc.). L’action de la SEMACQL s’étend sur tout le territoire du Campus Quartier Latin, à savoir : d’Est en Ouest, de Paris VI (Jussieu) à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts et Sciences Po ; du Nord au Sud, de l’Université Paris IV et du Collège de France aux Universités Paris II et III et à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Le Quartier Latin, autrement reconnu pour ses atouts dans les domaines du patrimoine, du tourisme et des commerces culturels, gagnera à être reconnu comme un campus. Pour lors, il souffre principalement d’un manque de logement à coût modéré pour accueillir la communauté universitaire, souvent non parisienne d’origine qui peine à trouver à se loger ; d’un manque d’interdisciplinarité, d’échange entre les institutions (manque auquel les IDEX sont en train de remédier), ce qui ne facilité pas l’insertion professionnelle des étudiants qui se retrouvent spécialisés trop tôt, parfois ayant fait le mauvais choix et s’en rendant compte trop tard, tandis que les enjeux économiques actuels exigent une adaptation et une mobilité accrues entre les disciplines ; enfin, le manque d’infrastructure d’accueil des pratiques sportives et culturelles au sein même du territoire du Quartier Latin. L’organisation en un campus des grands potentiels universitaires et de recherche concentrés sur le Quartier Latin relève d’enjeux majeurs d’éducation, de recherche, de formation et d’insertion professionnelle. Grâce à ses bâtiments d’enseignement, ses logements étudiants et ses infrastructures sportives et artistiques, le Campus Quartier Latin créera les conditions d’études et de travail optimales pour les étudiants et les chercheurs. Surtout, en renforçant les liens entre les différentes institutions, et en incitant ainsi à l’interdisciplinarité, l’organisation en campus favorisera la formation professionnelle autant que la recherche. Il s’agit, en effet, de considérer l’enseignement supérieur davantage comme une façon pour l’étudiant de composer sa méthode et son métier à partir des expériences qui lui sont proposées (une telle recherche n’étant pas réservée aux seuls chercheurs, mais concernant le monde du travail dans son ensemble), plutôt que comme l’apprentissage rigide d’un métier ou d’une discipline universitaire déjà fixés a priori. L’enjeu de l’enseignement supérieur n’est donc pas tant d’atteindre la maîtrise fixe ou le respect d’une discipline, d’un métier ou d’un savoir, mais offre plutôt les occasions de faire des expériences multiples pour voir, et ensuite déterminer – et on ne peut le savoir a priori – lesquelles résonnent, mettent en mouvement l’individu, et celles qui l’indiffèrent. La diversité des expériences en amont, favorisera la spécialisation puis l’insertion professionnelle en aval.1 Quant à la recherche, elle bénéficiera de l’interdisciplinarité, parce que nombre des problématiques contemporaines requièrent des compétences croisées, et ne se cantonnent plus à la connaissance d’une seule discipline, si l’on veut pouvoir y répondre de façon innovante et applicable à l’ensemble de la société. La devise de la SEMACQL vient de la Rome antique, et peut-être même de plus loin, à l’époque où la compétition était pensée pour ses vertus éducatives, non sur le mode de la domination, mais sur celui de l’émulation et du défi : Ad aemulationem alterius civitatis, littéralement traduit par : En vue de l’émulation des autres citoyens. Le grand historien de la philosophie antique Lucien Jerphagnon (1921-2011), professeur émérite des universités, lui-même intéressé par ses problématiques de campus (avant son décès fin 2011), déclara : « J’aime penser à l’inscription que les mécènes romains faisaient graver au bas des statues qu’ils avaient fait construire : Ad aemulationem alterius civitatis, littéralement traduit par : En vue de, ou, À l’émulation des autres citoyens. Cette idée qu’un individu se présente dans la cité, pose littéralement son empreinte et interpelle : « Maintenant, c’est votre tour : mettez-vous en mouvement à partir de cela, pour voir ! » Beaucoup de bonnes choses sont nées de tels échanges. » Parce que l’enseignement est avant toute chose la provocation à être curieux, à aller voir et à faire des essais, juste pour voir. Avant d’avoir quelque chose à dire ou à faire, le monde de l’éducation offre quelqu’un à qui adresser cette chose à dire ou à faire, quelqu’un qui provoque l’expression des étudiants, et cela est un moteur à la création singulière. C’est le défi. La compétition, le défi, sont les moteurs de tout apprentissage puis de toute création, et c’est avant tout la règle du voir et être vu2 qui est institutionnalisée dans l’université (à condition que la compétition ne soit pas comprise sur le mode de la domination, mais celui de l’émulation et du défi) : avoir quelqu’un à qui s’adresser, puis une fois cette règle acceptée, avoir quelque chose à adresser à quelqu’un. Dans un article du 29 janvier dernier paru sur le site du Monde.fr, le philosophe allemand et recteur de l’université de Karlsruhe, Peter Sloterdijk, réaffirme le nécessaire principe d’avoir quelqu’un à qui adresser quelque chose, pour lutter notamment contre le plagiat induit par l’érosion du sens du défi qui incite à s’exprimer personnellement : « Nous devons menacer jusqu’au bout les textes écrits pour le non-lecteur implicite d’être exposés à la lecture réelle, quitte à courir le risque que les auteurs-pirates d’aujourd’hui nous tiennent pour les imposteurs d’hier qui brandissent la menace de quelque chose dont ils ne peuvent assurer la mise en oeuvre. On devrait apposer à l’entrée de toutes les facultés l’écriteau « Cave lectorem ! » – pour les nonlatinistes : « Attention, lecteur méchant ! ». Avec cette mise en garde pourrait peut-être commencer ce que les bien intentionnés appellent le travail, à une nouvelle éthique du comportement scientifique. » Au delà d’une certaine instabilité inhérente au pouvoir exécutif et à la valse des ministres et des responables politiques, les responsables techniques partagent une vision sur le territoire. Conférence 2013 >> Décision d’une instance commune de Lobbying que permet notamment la LRU (autonomie = Possibilité de délégué) Faire emerger le Campus, à tous les niveaux, c’est à dire principalement par delà les instances (pour le public) et entres elles dans les vides et les hiatus ( pour les adminstation) >> Cohérence, Campus résultat d’une sédimentation millénaire >> réorganisation >> SEMACQL
  11. 11. Prospectives d'amménagement : du présent à l'utopie
  12. 12. Extension de la mission de la SEMAEST territoire de la SEMAEST territoire étendu de la SEMACQL Territoire de la SEMAEST Territoire de la SEMAEST Territoire étendu de SEMACQL Territoire étendu de SEMACQL Territoire de la SEMAEST Territoire étendu de SEMACQL
  13. 13. Un "Centre" Universitaire
  14. 14. Le logement étudiants : espaces libres / espaces reservés PORTES / LOGEMENT ETUDIANT P O R T E D E P O I S S Y 5 ° a r r. TERRAIN DE SPORTS 12 STUDIOS 9 STUDIOS 6 STUDIOS 3 STUDIOS = 15 METRES
  15. 15. Investir les dents creuses de la ville L O G E M E N T S PLAN D’ACTION GENERAL Non ergo erunt homines deliciis diffluentes audiendi, si quando de amicitia, quam nec usu nec ratione habent cognitam, disputabunt. Nam quis est, pro deorum fidem atque hominum! qui velit, ut neque diligat quemquam nec ipse ab ullo diligatur, circumfluere omnibus copiis atque in omnium rerum abundantia vivere? Haec enim est tyrannorum vita nimirum, in qua nulla fides, nulla caritas, nulla stabilis benevolentiae potest esse fiducia, omnia semper suspecta atque sollicita, nullus locus amicitiae. Vide, quantum, inquam, fallare, Torquate. oratio me istius philosophi non offendit; nam et complectitur verbis, quod vult, et dicit plane, quod intellegam; et tamen ego a philosopho, si afferat eloquentiam, non asperner, si non habeat, non admodum flagitem. re mihi non aeque satisfacit, et quidem locis pluribus. sed quot homines, tot sententiae; falli igitur possumus. Quis enim aut eum diligat quem metuat, aut eum a quo se metui putet? Coluntur tamen simulatione dumtaxat ad tempus. Quod si forte, ut fit plerumque, ceciderunt, tum intellegitur quam fuerint inopes amicorum. Quod Tarquinium dixisse ferunt, tum DUREE DU CHANTIER : 8 MOIS COUT DE L’OPERATION : 8 Millions d’Euros NOMBRE DE LOGEMENTS REALISES : 2817 PERMIS DE CONSTRUIRE N° 1246_326_ A_1097 exsulantem se intellexisse = quos fidos amicos habuisset, quos infidos, cum iam neutris gratiam referre posset. Accedebant enim eius asperitati, ubi inminuta vel laesa amplitudo imperii dicebatur, et iracundae suspicionum quantitati proximorum cruentae blanditiae exaggerantium incidentia et dolere inpendio simulantium, si principis periclitetur vita, a cuius salute velut filo pendere statum orbis terrarum fictis vocibus exclamabant. Advenit post multos Scudilo Scutariorum tribunus velamento subagrestis ingenii persuasionis opifex callidus. qui eum adulabili sermone seriis admixto solus omnium proficisci pellexit vultu adsimulato saepius replicando quod flagrantibus votis eum videre frater cuperet patruelis, siquid per inprudentiam gestum est remissurus ut mitis et clemens, participemque eum suae maiestatis adscisceret, futurum laborum quoque socium, quos Arctoae provinciae diu fessae poscebant. LOGEMENTS DE LA RUE DE POISSY Erat autem diritatis eius hoc quoque indicium nec obscurum nec latens, quod ludicris cruentis delectabatur et in circo sex vel septem aliquotiens vetitis certaminibus pugilum vicissim se concidentium Société d’investissement Campus Quartier Latin
  16. 16. Investissement d'avenir : rachat des logements étudiants par la ville de Paris 2012, LE CROUS GÈRE DIRECTEMENT 918 LOGEMENTS ÉTUDIANTS DANS LE QUARTIER LATIN + 4,5% PAR AN DU BUDGET "HABITAT" DE LA VILLE DE PARIS POUR L'ACHAT DE LOGEMENTS ÉTUDIANTS DANS LE PARC IMMOBILIER EXISTANT = EN 2030, LE CROUS GÈRE PLUS DE 4000 LOGEMENTS ÉTUDIANTS
  17. 17. Un transport dédié à un lieu d'exeption tramway en 1900 tramway en 1923
  18. 18. 65 55 00 0é tud ian ts /13 9l ab o rat oir es Faciliter les deplacements inter-établissements Les PRES du Quartier Latin 00 0é tud ian ts /1 00 lab ora nts dia toi res 0 12 00 tu 0é Jardin du Luxembourg Jardin des Plantes étudia nts / 1 25 lab 00 0é tud ian ts /1 00 lab ora toi res oratoir 45 étud 14 0 0 0 19 0 0 0 ires borato 107 la iants / es
  19. 19. Les transports existants
  20. 20. 65 55 00 0é tud ian ts /13 9l ab o rat oir es Le Serpent latin 00 0é tud ian ts /1 00 lab ora toi res Les Beaux Arts Sciences Po ts ian Université Paris 5 0 12 00 0 d étu Restaurant Universitaire École de Médecine EHESS Collège deFrance Université Catholique Jardin du Luxembourg Université Paris 2 Ministère de l’Enseignement Supérieur Université Paris 6 Jardin des Plantes Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs Musée d’Histoire Naturelle Ecole des Mines 19 0 0 0 toires labora Université Paris 3 Ecole Normale Supérieure 00 0é tud ian ts /1 00 lab ora toi res Paris Tech 45 étu 14 0 0 0 / 107 diants Sorbonne étudia nts / 1 25 lab oratoir es
  21. 21. Emplacements des stations de metro et de RER dans le Quartier latin m m m m rer m m m m m m m m m rer m m m m m m m m m rer m rer
  22. 22. Emplacements des stations de Tramway construites m m m m rer m m m m m m m m m rer m m m m m m m m m rer m rer
  23. 23. Ligne Tramway Université Paris 5 m Beaux-Arts Sciences Po Restaurant universitaire m m m rer m m École de Médecine m m EHESS m Collège de France m m Institut catholique Sorbonne m m rer Ministère de l'enseignement supérieur Université Paris 6 m m m École nationale supérieure des Arts décoratifs Université Paris 2 École des Mines m m Musée d'histoire naturelle m m École normale supérieure m université Paris 3 m rer ParisTech m rer
  24. 24. Les arrêts du tramway

×