‫التجربة المغربية في مجال توحيد المقاييس‬‫وشهادات نظم تسخين المياه بالطاقة الشمسية‬Expérience Marocaine dans le domaine de...
Contexte Energétique National (2008)• Facture énergétique : 70,6 milliards DH (7% PIB)• Pétrole brut et produits pétrolier...
CARTE D’IRRADIATION SOLAIRE DU ROYAUME DU MAROC
‫رهان على مستقبل الطاقة المتجددة‬     UN PARI SUR LE FUTUR DES ENERGIES RENOUVELABLES                                   ‫ت...
‫نظام المواصفات بالمغرب‬               SYSTEME NORMATIF MAROCAINLa normalisation est un facteur de progrès qui contribue à...
‫الهيئات المسؤولة عن القياس ات‬              Organes chargés de la normalisationLes pouvoirs publics ont mis en place les ...
‫تطبيق المعايير‬             Application des normesLes normes marocaines sont facultative toutefoisleur application est ob...
‫المعايير المغربية‬                   Les normes marocaines EQUIPEMENTS UTILISANT LES ENERGIES RENOUVELABLESLe comité nati...
MATERIEL PRODUISANT OU TRANSFORMANT L’ENERGIE ELECTRIQUENM 06.5.100-2007 Procédures pour les corrections en fonction de la...
La Normalisation des Capteurs et        CES, Pourquoi ? La norme propose des solutions à des questions  relatives aux car...
Approche Méthodologique     d’Elaboration de norme• Comité Technique• Contexte International• Spécificités Locales
Différentes phases d’élaboration d’une   norme/ coordonnées par SNIMA  • Une phase préparatoire (identification des    bes...
Normes & Spécifications           Elaborées• Norme de Terminologie : définitions               NM 14.5.001 (ISO 9488)• Nor...
Normes d ’Essais• Norme d ’Essais des Capteurs Solaires    durabilité, fiabilité    performances thermiques             ...
Documents de Spécifications        ( NM 14.5.002)• Spécifications Techniques des CES    règles d ’acceptabilité    critè...
Nécessité dactions      daccompagnement le Contrôle qualité des capteurs et                     CES la Formation
La certification et le C.Q au CDER :           situation actuelleMise en application de la 17025Dans le but dappliquer les...
La certification et le C.Q au CDER            Perspectives  Mise en place dun système qualité selon ISO 17025  Laccrédit...
La formation :Vecteur dassurance      qualité
La formation : Vecteur dassurance              qualité                        Besoins en formation : constatDéveloppement ...
La formation : Vecteur dassurance          qualité (suite) Objectifs de la formation spécialisée au CDER  Formation prati...
La formation : Vecteur dassurance          qualité (suite) Bénéficiaires Etablissements publics et privés, nationaux et In...
ACCREDITATION DU CENTRE DE FORMATION DU  CDER SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES Principales Etapes • Engagement du CDER dans ...
Donner confiance à l’installation      solaire thermique Mise en œuvre de la Charte GRS Suivi du développement des norme...
Développement du Parc                                      Parc Actuel de CES au Maroc (en m²)                  250000    ...
Merci pour votre attention      www.cder.org.ma Email: dakina2002@yahoo.fr        Ahm_tabarani@yahoo.fr
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Day1 session3 morocco country paper in the field of certification and standardization of sw_hs_authored and_or presented by dr. abdulali dakkina, cder,

0 vue

Publié le

Standardization and Certification of Solar Water Heaters:A Regional Workshop 17 - 18 November, 2009

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
0
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
0
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Day1 session3 morocco country paper in the field of certification and standardization of sw_hs_authored and_or presented by dr. abdulali dakkina, cder,

  1. 1. ‫التجربة المغربية في مجال توحيد المقاييس‬‫وشهادات نظم تسخين المياه بالطاقة الشمسية‬Expérience Marocaine dans le domaine deCertification et Normalisation des Systèmes Solaire de Chauffage de l’Eau Dr Abdelali Dakkina & Dr Ahmed Tabarani CDER/Maroc RCREEE - The Regional Workshop on “SWHs Certification and Standardization” Tunis, 17th-18th November 2009
  2. 2. Contexte Energétique National (2008)• Facture énergétique : 70,6 milliards DH (7% PIB)• Pétrole brut et produits pétroliers : 61,5 milliards DH • Dépendance Energétique: 97,5%  Gisement solaire: 5,5kwh/m²/jour 1m² (capteur solaire) : 600 à 800 kWh/anStratégie énergétique nationale: priorité aux Energies Renouvelables et à l’Efficacité Energétique
  3. 3. CARTE D’IRRADIATION SOLAIRE DU ROYAUME DU MAROC
  4. 4. ‫رهان على مستقبل الطاقة المتجددة‬ UN PARI SUR LE FUTUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ‫تطوير هيكل القدرة المركبة‬ Evolution de la structure de la puissance installée 5.292 MW 14.580 MWEn 2020, la part de la 2% 24% 14% 14% 42puissance électrique 24% 14% % 14%installée en énergie 7% 11%renouvelable s’établira 34% 26%à 42% du parc. 7%‫في سنة 0202 ، فإن حصة‬‫الطاقة الكهربائية المثبتة في‬ ‫مجال الطاق ات المتجددة‬ 42 ‫٪ تصل الى‬
  5. 5. ‫نظام المواصفات بالمغرب‬ SYSTEME NORMATIF MAROCAINLa normalisation est un facteur de progrès qui contribue à la compétitivité des entreprises et àla protection des consommateurs.La norme est le résultat d’un choix collectif et raisonné en vue de servir de base d’entente(référence) pour la solution de problèmes répétitifs, elle représente un équilibre entre lesexigences des utilisateurs, les possibilités technologiques des producteurs, les contrainteséconomiques et sociales des uns et des autres et l’intérêt général auquel doivent veiller lespouvoirs publics.En matière de normalisation, on distingue :Les normes de terminologie qui précisent les termes et les définitions et servent à lacompréhension mutuelle ;Les normes de spécifications qui fixent les caractéristiques des produits en fonction desobjectifs visés (interchangeabilité, aptitude à l’emploi, santé et sécurité, protection del’environnement, etc...) ;Les normes d’essai et d’échantillonnage qui fixent la méthode à appliquer pour effectuer lesmesures et le contrôle des caractéristiques d’un produit ;Les normes de gestion de la qualité qui permettent à l’entreprise d’estimer et de suivre leniveau de la qualité de ces produits.
  6. 6. ‫الهيئات المسؤولة عن القياس ات‬ Organes chargés de la normalisationLes pouvoirs publics ont mis en place les bases juridiques de cette discipline dès le débutdes années 1970 par la création des organes chargés de la normalisation; à savoir :DAHIR SUR LA NORMALISATIONDahir n°1.70.157 du 26 joumada I 1390 (30 juillet 1970) relatif à la normalisationindustrielle, en vue de la recherche de la qualité et de l’amélioration de la productivité(B.O n°3024 du 14.10.1970 Page 1411). Le Conseil Supérieur Interministériel de la Qualité et de La Productivité(C.S.I.Q.P) qui a pour mission d’établir les directives en matière de normalisation et dedonner un avis autorisé sur les projets de normes marocaines en vue de leur homologation ;Les Comités techniques qui sont composés de représentants des Administrationsintéressées, de ceux de la profession, des laboratoires et des utilisateurs concernés par leproduit à normaliser. Ils sont chargés de l’élaboration des projets de normes;Le Service de la Normalisation Industrielle Marocaine (SNIMA) qui joue le rôle decoordination des activités de la normalisation, et qui assure la diffusion de normes auprèsdes opérateurs économiques.
  7. 7. ‫تطبيق المعايير‬ Application des normesLes normes marocaines sont facultative toutefoisleur application est obligatoire dans les clauses,spécifications et cahiers de charges des marchéspassés par l’Etat, les collectivités locales, lesétablissements publics, ainsi que les entreprisesconcessionnaires d’un service public ousubventionnées par l’Etat.Les arrêtés d’homologation peuvent rendre,également, l’application des normes obligatoire.C’est le cas, notamment, des normes qui touchent àla santé et à la sécurité des consommateurs.
  8. 8. ‫المعايير المغربية‬ Les normes marocaines EQUIPEMENTS UTILISANT LES ENERGIES RENOUVELABLESLe comité national de normalisation des énergies renouvelables, créé en 1996 parle Ministère de lEnergie et des Mines, œuvre pour donner un cadre normatiffiable au secteur et une référence technique standard pour lensemble duterritoire.Désormais, la fabrication et linstallation des CES sont régis par des normesmarocaines qui sont les suivantes:Solaire thermique ‫الطاقة الشمسية الحرارية‬NM ISO 9488-2003 Energie solaire - Vocabulaire (IC : NM 14.5.001) -50p.NM 14.5.002-2003 Spécifications techniques des chauffe-eau solairesindividuels –16p.NM 14.5.003-2003 Méthodes d’essais des chauffe–eau solaires –30p.NM 14.5.004-2003 Méthodes d’essais des capteurs solaires à circulation deliquide –100p.
  9. 9. MATERIEL PRODUISANT OU TRANSFORMANT L’ENERGIE ELECTRIQUENM 06.5.100-2007 Procédures pour les corrections en fonction de la température et de léclairement àappliquer aux caractéristiques I-V mesurées des dispositifs photovoltaïques au silicium cristallin ; 7pNM 06.5.101-2007 Dispositifs photovoltaïques - Mesure des caractéristiques courant-tension desdispositifs PV; 6pNM 06.5.102-2007 Dispositifs photovoltaïques - Exigences relatives aux cellules solaires de référence ; 8pNM 06.5.103-2007 Dispositifs photovoltaïques - Principes de mesure des dispositifs solairesphotovoltaïques (PV) à usage terrestre incluant les données de léclairement spectral de référence ; 14pNM 06.5.105-2007 Dispositifs photovoltaïques - Détermination de la température de cellule équivalente(ECT) des dispositifs photovoltaïques (PV) par la méthode de la tension en circuit ouvert ; 5pNM 06.5.106-2007 Dispositifs photovoltaïques - Exigences relatives aux modules solaires de référence ; 7pNM 06.5.107-2007 Dispositifs photovoltaïques - Calcul de lerreur de désadaptation des réponses spectralesintroduite dans les mesures de test dun dispositif PV; 4pNM 06.5.108-2007 Dispositifs photovoltaïques - Mesure de la réponse spectrale dun dispositif PV; 9pNM 06.5.110-2007 Dispositifs photovoltaïques - Méthodes de mesure de la linéarité ; 13pNM 06.5.111-2007 Accumulateurs pour systèmes de conversion photovoltaïque de lénergie solaire ; 13pNM 06.5.112-2007 Batteries stationnaires au plomb - Prescriptions générales et méthodes dessais -Batteries au plomb du type ouvert ; 17pNM 06.5.113-2007 Batteries stationnaires au plomb - Prescriptions générales et méthodes dessais -Batteries étanches à soupapes ; 24pNM 06.5.114-2007 Éléments et batteries au plomb portatifs (types à soupapes) – Prescriptions générales etcaractéristiques fonctionnelles - Méthodes dessais ; 10pNM 06.5.115-2007 Éléments et batteries au plomb portatifs (types à soupapes) -Dimensions, bornes etmarquage ; 6p
  10. 10. La Normalisation des Capteurs et CES, Pourquoi ? La norme propose des solutions à des questions relatives aux caractéristiques techniques du SWHs. Elle établit un compromis entre létat de la technique et les contraintes économiques. La norme représente un savoir-faire et une technologie.
  11. 11. Approche Méthodologique d’Elaboration de norme• Comité Technique• Contexte International• Spécificités Locales
  12. 12. Différentes phases d’élaboration d’une norme/ coordonnées par SNIMA • Une phase préparatoire (identification des besoins) • Une phase technique d’élaboration, • Une phase de validation, • Une phase d’approbation du texte par (C.S.I.Q.P)
  13. 13. Normes & Spécifications Elaborées• Norme de Terminologie : définitions NM 14.5.001 (ISO 9488)• Normes d ’Essais : thermiques, mécaniques• Documents de Spécifications Techniques
  14. 14. Normes d ’Essais• Norme d ’Essais des Capteurs Solaires  durabilité, fiabilité  performances thermiques NM 14.5.004• Norme d ’Essais des CES: NM 14.5.003 (préfabriqués en usine)
  15. 15. Documents de Spécifications ( NM 14.5.002)• Spécifications Techniques des CES règles d ’acceptabilité critères de qualité• Spécifications de Mise en Œuvre des CES choix des appareils installation, entretien
  16. 16. Nécessité dactions daccompagnement le Contrôle qualité des capteurs et CES la Formation
  17. 17. La certification et le C.Q au CDER : situation actuelleMise en application de la 17025Dans le but dappliquer les recommandations de la norme ISO 17025 relative aux "Prescriptions générales concernant la compétence des laboratoires détalonnages et dessais", l’instauration dun système qualité passe par la préparation d’un ensemble de manuels : 1. Manuel de Qualité 2. Manuel des Procédures de Tests 3. Manuel dInstrumentation 4. Manuel des standards et Normes de TestsTest des capteurs et Chauffe-eaux solaires suivant les normes en vigueur
  18. 18. La certification et le C.Q au CDER Perspectives  Mise en place dun système qualité selon ISO 17025  Laccréditation pour la certification des produits solaires thermiques  Conduire des tests pour une certification CDER sur les capteurs et CES mis sur le marché marocain  Mise en place un système d’amélioration continue
  19. 19. La formation :Vecteur dassurance qualité
  20. 20. La formation : Vecteur dassurance qualité Besoins en formation : constatDéveloppement du marché solaire thermique national de 10% à 20% par année• Des installations surdimensionnées ou sous dimensionnées/ Inadéquation entre les besoins exprimés et les solutions apportées,• Des CES présentant des défauts d’installation,• Des CES installés de qualité médiocre et/ou mauvaise,• Service après-vente non assuré, absence de consignes dentretien et de maintenance » » CONSEQUENCES • Nuire à limage de marque des CES auprès des usagers,• Influencer négativement la promotion et la vulgarisation du solaire thermique à l’échelle national.  Face à ce constat : la formation technique et spécialisée sur la mise en place, l’installation, l’entretien et la maintenance des systèmes solaires thermique et opérant sur l’ensemble du territoire.
  21. 21. La formation : Vecteur dassurance qualité (suite) Objectifs de la formation spécialisée au CDER  Formation pratique avec des travaux pratiques ciblés,  Présentation des outils de choix technologique et de planification des projets,  Mettre les futures installateurs en contact avec les fournisseurs. Atouts    Formation à dominante Pratique avec des travaux pratiques ciblés,  Compétence du CDER et longue expérience sur le terrain,  Matériel pédagogique performant,  Un Centre de Formation spécialisé.
  22. 22. La formation : Vecteur dassurance qualité (suite) Bénéficiaires Etablissements publics et privés, nationaux et Internationaux (agence ER et EE des pays arabes et africains) , étudiants provenant des écoles techniques ou des universités scientifiques.   Quelques Références Nationales : sociétés privées, DGCL, ONE, IAV, OFPPT , Internationales : PNUD, UNESCO, IEPF…. Durée, Les formations sont modulaires suivant la nature du stage demandé (possibilité de choix des thèmes et de la durée du stage - de 2 à 15 jours ). Encadrement Equipe dynamique dingénieurs et dexperts qualifiés ayant acquis une longue expérience opérationnelle et sur le terrain
  23. 23. ACCREDITATION DU CENTRE DE FORMATION DU CDER SUR LES ENERGIES RENOUVELABLES Principales Etapes • Engagement du CDER dans la mise en place d’un système qualité au niveau du CF • Déposition de notre candidature auprès de l’ISPQ- colorado- USA • Mission de l’Audit au CDER • Mai 2002 : Accréditation de l’ISPQ Résultats et perspectives • Certification par le CDER des installateurs de systèmes Energies Renouvelables • Assurer une bonne qualité des installations ER
  24. 24. Donner confiance à l’installation solaire thermique Mise en œuvre de la Charte GRS Suivi du développement des normes marocaines Réalisation de bancs d’essai conformes aux normes Appui à la certification des équipements du CES Continuer dans la procédure d’agrément des installateurs Capitaliser notre expérience en Formation
  25. 25. Développement du Parc Parc Actuel de CES au Maroc (en m²) 250000 231600 in itia tio n d e s in itia tio n d e s a c tiv ité s 189032 200000 a c tiv ité s C E S P ro m a s o l 158132 surface en m² 150000 128132 109732 100000 87132 68162 55932 40332 50000 30106 19238 11838 14638 4475 7238 0 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 240.000 m² de capteurs solaires thermiques installés au Maroc Taux de production annuel : 43 000m²/an Garantie jusqu’à 8 ans Durée de vie de 15 à 20 ans•440 000 m² en 2012•1 700 000 m² en 2020
  26. 26. Merci pour votre attention www.cder.org.ma Email: dakina2002@yahoo.fr Ahm_tabarani@yahoo.fr

×