Project of energy conservation indicators in thecountries of southern shore of the Mediterranean                          ...
Système développé par ALCOR – ENERDATADans le cadre d’un projet de coopération ADEME - ANME
Qu’est ce qu’un système d’information sur la   maîtrise de l’énergie et les émissions de   CO2 ?Une base de données sur la...
Pourquoi un système d’information sur la   maîtrise de l’énergie ?Centralisation des données pertinentesCohérence et trans...
Processus historique de mise en place du  système d’information SIM2E en TunisiePremières tentatives de mise en place d’un...
Le système d’information actuel SIM2E CaractéristiquesEtapes de mise en œuvre  Formation et renforcement de capacités de ...
Le système d’information actuel SIM2E      Organisation de la collecte des données                                        ...
Le système d’information actuel SIM2E          Architecture du système                                 Module d’entréeDonn...
Le système d’information actuel SIM2E Ampleur du système               152 Indicateurs agrégés par secteur                ...
Indicateurs d’efficacité énergétiqueIndicateurs Macros                                         Indicateurs Secteur Résiden...
Indicateurs d’efficacité énergétiqueIndicateurs Secteur Tertiaire                             Les branches des Industrie G...
Indicateurs environnementauxIndicateurs Macros                                              Indicateurs Secteur Transport ...
Le système d’information actuel SIM2E         Exemple d’output: économies d’énergies3000       kTep        Economie cumulé...
Le système d’information actuel SIM2EExemple d’output: facteurs explicatif de la baisse del’IE primaire (2004-2009)       ...
Le système d’information actuel SIM2EExemple d’output: économies d’énergies
Emissions évitées de GES       1000 TE CO27000                                                                            ...
354 Indicateurs désagrégés               Branches industrielles : 84 indicateurs                                          ...
Economie d’énergie dans l’industrie        ktep                                                                           ...
Economie d’énergie dans les IGCE250              ktep                                                                     ...
Facteurs explicatifs de la variation de la consommation             des ménages par usage entre 1990-2006200     ktep15010...
Conclusion  AcquisMise en place d’une unité à l’ANME dédiée à la gestion duSIM2EUnification des sources d’information et m...
Conclusion  Développement en coursMise en place d’un module de suivi des programmeset projets de ME: approche bottom-upEla...
THANKS FOR YOUR ATTENTION        For more information www.planbleu.org                OR  www.rcreee.org            Contac...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Système d’ information sur la maîtrise de l'energie ee indicators 2011 pp fr 7

544 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
544
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Page de titre 2 plus grand public
  • Les principales caractéristiques des projections établies pour le changement climatique en Méditerranée peuvent être résumées comme suit : 1) D’après les projections issues de tous les scénarios, et en toutes les saisons, la région méditerranéenne connaîtra un réchauffement à des niveaux supérieurs à ceux de la moyenne mondiale. Le réchauffement semble particulièrement plus marqué durant l’été puisque, selon les scénarios où les émissions de GES seraient élevées, la température pourra être supérieure de 5 degrés durant les dernières décennies du 21è siècle. 2) La variation du niveau des précipitations est traduite par un « signal » variable en fonction des saisons. En hiver, dans les régions méditerranéennes du Nord on s’attend à une augmentation des précipitations (ex. les Alpes), alors que dans les régions situées au Sud une diminution est prévue/est observée. En été, la région dans son ensemble serait soumise à une forte diminution du niveau des précipitations, jusqu’à moins 30% selon les scénarios où les émissions de GES seraient élevées. Une diminution des précipitations est également attendue au printemps et en automne. 3) On s’attend également à la poursuite d’une réduction substantielle de la couverture neigeuse. 4) Une montée du niveau de la mer correspondant aux valeurs mondiales (entre environ 20 et 60 cm à la fin du 21è siècle d’après les différents scénarios) est également attendue. 5) Une augmentation de la variabilité inter-annuelle des précipitations et des températures estiv a les est attendue, alors que les températures hivernales ne connaîtraient pas de changement sensible. 6) L’occurrence de vagues de chaleur estivales et le nombre d’étés très chauds augmenterait. Il en est de même de la durée des périodes de sécheresse. 7) Les projections en termes de précipitations indiquent une augmentation de leur intensité en hiver mais les prévisions pour les autres saisons semblent plus variables. Une étude réalisée grâce à la combinaison d’informations déduites à partir de différentes variables (température et précipitations), de statistiques (moyenne et variabilité) et de scénarios (A2, A1B et B1 du GIEC) a montré que la région méditerranéenne  est l’une des régions les plus vulnérable aux projections du réchauffement planétaire, c’est-à-dire qu’elle constituerait un hot-spot au regard du changement climatique. Source: Giorgi, CMDD 2007
  • Système d’ information sur la maîtrise de l'energie ee indicators 2011 pp fr 7

    1. 1. Project of energy conservation indicators in thecountries of southern shore of the Mediterranean Kick-off Workshop, Tunis, January 6-7, 2010 Système d’ Information sur la Maîtrisede l’ Energie et l’ Environnement en Tunisie Par Leila Bejaoui - ANME
    2. 2. Système développé par ALCOR – ENERDATADans le cadre d’un projet de coopération ADEME - ANME
    3. 3. Qu’est ce qu’un système d’information sur la maîtrise de l’énergie et les émissions de CO2 ?Une base de données sur la consommation d’énergie etses déterminantsUn réseau et des procédures organisées de collecte dedonnées et leurs mise à jour (énergétiques,environnementales et socio-économiques.)Un outil de calcul des indicateurs de maîtrise de l’énergieau niveau macro, par secteur, par usage final et par modede transportUn outil d’analyse des tendances de la consommationd’énergie, des émissions de CO2, et de l’efficacitéénergétique
    4. 4. Pourquoi un système d’information sur la maîtrise de l’énergie ?Centralisation des données pertinentesCohérence et transparence des donnéesDisponibilité de l’information dans des délais raisonnablesProduire des indicateurs pertinents pour :  Le diagnostic de la situation énergétique  L’évaluation et le suivi des politiques et programme de ME  Prise de décision et conception des politiques et programmes dans le domaine de la ME.
    5. 5. Processus historique de mise en place du système d’information SIM2E en TunisiePremières tentatives de mise en place d’un systèmed’information au début des années 90 (coopération française,coopération espagnole, etc.) Systèmes rigides et peu transparents  Aucun accompagnement en matière de renforcement de capacités  Systèmes qui n’ont jamais été opérationnelsLe système d’information SIM2E  Coopération ADEME – ANME dés 2005  Programme intégré d’accompagnement et de renforcement de capacités  Système aujourd’hui opérationnel
    6. 6. Le système d’information actuel SIM2E CaractéristiquesEtapes de mise en œuvre  Formation et renforcement de capacités de l’ANME et des experts locaux en matière d’indicateurs de ME et de l’environnement  Définition d’un cahier des charges fonctionnel clair  Développement progressif du système en fonction des besoins  Accompagnement de la mise en œuvre par l’ADEMECaractéristiques du système  Modularité  Evolutivité  Ouverture et flexibilité (l’utilisateur programme lui-même les indicateurs)  Facilité d’utilisation
    7. 7. Le système d’information actuel SIM2E Organisation de la collecte des données Ministry of Energy Ministry of Electricity Observatoire agriculture company nationale de énergie Energy balance Ministry of development Specificindustries Socio-economic data National statistics Ministry of institute Environment Ministry of Energy transportation Filed surveys distribution
    8. 8. Le système d’information actuel SIM2E Architecture du système Module d’entréeDonnées socio-économiques Données énergétiques Données environnementales Base de données (stockage de l’information) Traitement de données  application des formules Indicateurs d’efficacité énergétique Module de sortie Indicateurs environnementaux
    9. 9. Le système d’information actuel SIM2E Ampleur du système 152 Indicateurs agrégés par secteur 21 31 18 5 24 25 28Macro Industrie énergétique Industrie manufacturièreRésidentiel Tertiaire TransportAgriculture
    10. 10. Indicateurs d’efficacité énergétiqueIndicateurs Macros Indicateurs Secteur Résidentiel Intensité énergétique primaire Consommation d’énergie finale par ménage Intensité énergétique finale Intensité finale de la consommation privée Consommation d’énergie primaire par habitant Effet quantité Intensité énergétique finale à structure constante Effet consommation unitaire Effet quantité global Effet démographie Effet consommation unitaire global Effet taux d’équipement Indice technico-économique d’efficacité énergétique Indice technico-économique d’efficacité énergétique Indice du PIB et indice d’intensité énergétique finale Indice de la consommation privée et indice de l’intensité de la consommation privéeIndicateurs Secteur Industrie Indicateurs Secteur Transport Intensité énergétique finale Intensité énergétique finale Effet quantité Intensité énergétique finale à structure constante Effet consommation unitaire Effet quantité Indice technico-économique d’efficacité énergétique Effet consommation unitaire Indice d’intensité énergétique finale Indice technico-économique d’efficacité énergétique Indice de la VA et indice de l’intensité énergétique finale
    11. 11. Indicateurs d’efficacité énergétiqueIndicateurs Secteur Tertiaire Les branches des Industrie Grosse Consommatrice d’Energie (IGCE) Intensité énergétique finale Consommation unitaire finale par employé Industrie du Ciment : Clinker Effet quantité Industrie des phosphates : Phosphates Effet consommation unitaire Industrie de papier : Pâte Alfa Indice technico-économique d’efficacité énergétique Industries chimiques : Engrais (TSP) Indice de la VA et indice de l’intensité énergétique Industries chimique : Acide Phosphorique P2O5 Industries chimiques : Ammonitrate Industrie sidérurgique : Billettes Industrie de sucre : Sucre + LevureIndicateurs Secteur Agriculture Les indicateurs des IGCE : Intensité énergétique finale Effet quantité global Consommation spécifique Effet consommation unitaire Effet quantité global Indice technico-économique d’efficacité énergétique Effet consommation spécifique Indice de la VA et indice de l’intensité énergétique Indice technico-économique d’efficacité énergétique finale Indice de production Indice de la consommation spécifique
    12. 12. Indicateurs environnementauxIndicateurs Macros Indicateurs Secteur Transport intensité totale en carbone Intensité Totale en carbone (émissions Direct et Indirect) intensité totale en carbone (émissions Direct +Indirect) Emissions évitées (composante efficacité) Intensité en carbone (émissions Direct) Emissions totale de GES par habitant Emissions évitées totales Emissions évitées (composante efficacité) Indicateurs Secteur Tertiaire Emissions évitées (composante substitution) Emissions totales en CO2 par employéIndicateurs Secteur Industriel Intensité Totale en carbone (émissions Direct et Indirect) Emissions évitées totales Emissions évitées (composante efficacité) Intensité Totale en carbone (émissions Direct et Indirect) Emissions évitées (composante substitution) Intensité en carbone (émissions Direct ) Emissions évitées totales Emissions évitées (composante efficacité) Emissions évitées (composante substitution) Indicateurs Secteur Agriculture Intensité Totale en carbone (émissions Direct et Indirect)Indicateurs Secteur Résidentiel Intensité en carbone (émissions Direct ) Emissions évitées totales Intensité en carbone de la consommation privée Emissions évitées (composante efficacité) Emissions totale de GES par habitant (émissions Direct+ Emissions évitées (composante substitution) Indirect) Emissions évitées totales Emissions évitées (composante efficacité) Emissions évitées (composante substitution)
    13. 13. Le système d’information actuel SIM2E Exemple d’output: économies d’énergies3000 kTep Economie cumulée dénergie primaire en Tunisie par rapport à lannée 199025002000 Autres secteurs15001000 Tranport500 Industrie 0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007
    14. 14. Le système d’information actuel SIM2EExemple d’output: facteurs explicatif de la baisse del’IE primaire (2004-2009) 7% 27% 66%
    15. 15. Le système d’information actuel SIM2EExemple d’output: économies d’énergies
    16. 16. Emissions évitées de GES 1000 TE CO27000 635060005000 18%4000 82%300020001000 0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 Efficacité énergétique Substitution
    17. 17. 354 Indicateurs désagrégés Branches industrielles : 84 indicateurs IGCE : 135 indicateurs 9 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 14 Sucre Acier 14 14 Phosphate Acide Phosphorique TSP( Triple Super Phosphate) Amonitrate Agro- alimentaire Textile Habillement et Cuir Ciment Verre Mécanique et électrique Chimie et mine Papier Total IGCE Matériaux de Construction Céramique et Verre Divers Modes de transport : 26 indicateurs 3 7 3 13Usages dans le résidentiel : 79 indicateurs Aérien Maritime Ferroviaire Routier Branches de tertiaire : 30 indicateurs 7 7 7 15 10 7 7 7 15 17 7 3 Cuisson Eau chaude Chauffage Eclairage pétrole lampant Eclairage électrique Climatisation Réfrigération Télévision Autres usages Hôtel Eclairage public Autres
    18. 18. Economie d’énergie dans l’industrie ktep 9501000800600400200 0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 Ind. Agric.et Alimentaires Ind . textiles, habillement et cuir Ind. Mécanique et Electriques Ind. Chimiques et Mine Ind. Mat. Const. Cer.et Verre Ind. Diverses
    19. 19. Economie d’énergie dans les IGCE250 ktep 190200150100 50 0 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 Sucre Acier Phosphates Acide phosphorique TSP Ammonitrate Ciment Verre Papier
    20. 20. Facteurs explicatifs de la variation de la consommation des ménages par usage entre 1990-2006200 ktep150100 50 0 Cuisson Chauffage Climatisation Chauffe - eau Refrigerateur éclairage elec éclairage Televiseur Autres pétrole -50-100 Démographie Augmentation des taux déquipement Amélioration du standing/confort Economiedénergie
    21. 21. Conclusion AcquisMise en place d’une unité à l’ANME dédiée à la gestion duSIM2EUnification des sources d’information et mise en cohérencedes données et indicateursRapidité de l’accès à l’informationEdition régulière par l’ANME de rapports sur les indicateursénergétiquesFacilitation du suivi de la politique de ME par les décideursIntégration progressive de la « culture » des indicateursénergétiques au niveau de la prise de décision politique
    22. 22. Conclusion Développement en coursMise en place d’un module de suivi des programmeset projets de ME: approche bottom-upElargissement à de nouveaux indicateurs de typeéconomiques et financiers  Indicateurs d’investissement dans la ME  Impacts sur la facture énergétiqueIntégration d’indicateurs de comparaisoninternationale
    23. 23. THANKS FOR YOUR ATTENTION For more information www.planbleu.org OR www.rcreee.org Contacts :ehelandaloussi @planbleu.org amel.bida@rcreee.org r.missaoui@alcor.com.tn 23

    ×