Pr Agr O. Ben Gamra
Service ORL Hôp Habib Thameur
Mastère de réparation juridique
Des dommages corporels
12 Décembre 2013
Séquelles en pathologie ORL
 Mission de l’expert:
Examen médical approfondi
Traduire les séquelles en chiffres (Barèmes)
...
Séquelles en pathologie ORL
 L’indemnisation du dommage corporel exige
la preuve de la réalité du dommage, mais aussi
la ...
Séquelles en pathologie ORL
 Déroulement de l’expertise:
- Accueil de la victime
- Présentation, analyse des documents fo...
Séquelles en pathologie ORL
 Dommages très variables:
- Système audio-vestibulaire + +
- Le nerf facial
- Colonne cervica...
Mastère de réparation juridique
Des dommages corporels
Séquelles audio-vestibulaires
 Très fréquentes + +
 Traumatismes crânio-cervicaux + +
Plus rares: traumatismes sonores, ...
Rappels
Oreille externe
 Pavillon
 Conduit auditif externe
Morphologie variable
Oreille moyenne
 Système tympano-ossiculaire
 Equipression ≈ P. atmosphérique
Tympan normal
 Pars Tensa – Pars Flaccida
 Transmission des sons
Oreille interne
 - Perception des sons
 - Voies auditives
Système de l’équilibre
 Système multifactoriel
Le système vestibulaire
La vision
Le système proprioceptif (Superficiel, P...
Physiologie de l’équilibre
Nerf facial
 Situé dans le rocher (canal de Fallope)
(trajet intra-pétreux)
 Trajet en Z tridimensionnel
( 3 portions )
...
Nerf facial
 Nerf moteur pour les muscles de la face  mimique + +
moteur pour le muscle de l’étrier
 Sensitif (zone Ram...
Mesure des altérations audio-
vestibulaires
 Bilan clinique
 Bilan audiométrique
 Explorations vestibulaires: Rarement
...
Bilan audiométrique
 L’évaluation précise de la perte auditive
- Examens subjectifs
. Audiométrie tonale et vocale
- Exam...
Bilan audiométrique
Audiométrie tonale:
Épreuve fondamentale en audiométrie
(réalisée en cabine insonorisée - audiomètres...
Audiogramme tonal
 Stimulation en CO (Vibrateur sur la mastoïde) et
en CA (casque) Courbes ayant une valeur
clinique imp...
Audiogramme tonal
 Surdité de transmission
Ecart entre les courbes aérienne et osseuse
 Élévation des seuils
aériens
 R...
Audiogramme tonal
 Surdité de perception
Élévation des seuils en CO et CA
Audiogramme tonal
 Surdité mixte
 Cophose droite
Test de Weber acoumétrique
Systématique
 Vibreur sur le front ou le vertex
 Étude de la perception du son
 La latéralis...
Impédancemétrie
 Tracé normal
 Tracés pathologiques
Limites de la tympanométrie
 Bonne manipulation de la sonde +++
 Interprétation en fonction des données de l’otoscopie
e...
Etude du reflexe stapédien
Contraction reflexe du muscle de l’étrier lors de
stimulations sonores de forte intensité
 Ref...
 Paralysie Faciale Périphérique  Valeur topographique
et pronostique du reflexe
 S. Perception importante/cophose  Ref...
AUDIOMETRIE VOCALE
Examen subjectif
 Explore la capacité auditive globale à la compréhension
de la parole
 Utilise des m...
AUDIOMETRIE VOCALE
 Surdité de transmission:
Courbe parallèle à la courbe de référence
 Surdité de perception:
Courbe en...
MESURE DES POTENTIELS EVOQUES
AUDITIFS (PEA)
Examen objectif + +
 Electrodes de surface placées sur le cuir chevelu
Enre...
 Prémédication nécessaire chez l’enfant ++
 Apport des PEA:
- Mesure objective des seuils auditifs
Entre 2000 et 4000 Hz...
Evaluation des séquelles
Données cliniques et paracliniques
Conclure à l’imputabilité
Evaluer le préjudice
 en cas de dom...
Abord de la victime
 Reconstitution des faits
- Circonstances , date et modalités du choc initial
(temporal, temporo-pari...
Abord de la victime
 Antécédents
Chirurgie otologique, traumatismes, prise de toxiques,
surdité familiale...
troubles de ...
Signes fonctionnels
 Surdité: Côté, uni ou bilatérale
modérée, sévère, mode d’évolution
retentissement social, profession...
Signes fonctionnels
 Otalgies, phénomène de Tullio, hyperacousie
douloureuse
 Céphalées, cervicalgies
 Evolution d’une ...
Examen clinique
 Otoscopie:
- Morphologie du conduit auditif
Externe: Lésion, sténose, plaie, cicatrice
 Evaluation des ...
Evaluation des séquelles de l’oreille
externe
 Sténose post traumatique  Surdité de transmission
IPP: 1 à 2%
Après canal...
Evaluation des séquelles de l’oreille
externe
Fracture de la paroi
postérieure du CAE Double fracture du
conduit
Evaluation des séquelles de l’oreille
externe
Fracture de la paroi
Antérieure et ouverture de l’ATM Fr. Tegmen + otoliquor...
Evaluation des séquelles de l’oreille
moyenne
Perforations tympaniques par Blast auriculaire
Gifle - - Surinfection Coup d...
Evaluation des séquelles de l’oreille
moyenne
 Perforations tympaniques par Blast
Accident de plongée + surinfection
Evaluation des séquelles de l’oreille
moyenne
 Traumatisme directe – Lambeau remis en place
 Cicatrisation en un mois au...
Evaluation des séquelles de l’oreille
moyenne
 Traumatisme par un objet pointu
à 8 Jours à 4 semaines  S.T. légère
Otorr...
Evaluation des séquelles de l’oreille
moyenne
 Tr crânien – séquelles de brûlure
projection de métal
en fusion
Fractures du rocher
 Mécanisme:
 Fr. Extralabyrinthiques: 70 à 80%
S. Transmission + +
PFP: 20%
 Fr. Translabyrinthique...
Fractures du rocher
 Hémotympan
Fracture du rocher
 Evolution de l’Hémotympan  résorption progressive
 Surdité transitoire
à 4 Jours à 2 semaines
Lésions ossiculaire  S Transmission
 Fracture du col du marteau
Luxation enclume et
Étrier vu par transparence
Otite moyenne chronique post
traumatique  Rare
 Otite chronique non dangereuse
 Otorrhée non fétide , perforation non m...
Otite moyenne chronique post
traumatique  Rare
 Cholestéatome post traumatique
 Otorrhée fétide + +
 Risque vital just...
Cholestéatome post traumatique
 Evaluation de la surdité
 Risque infectieux méningo-Encéphalique  IPP
pouvant atteindre...
Perf. Post Otitiques
 Dgc différentiel
Perf. Post Otitiques
 Dgc différentiel
Tympanosclérose + + +
Aspect
de greffe
Surdités de perception post traumatiques
 Les plus fréquentes des surdités traumatiques
 Cophose: 8 à 10% des séquelles ...
Symptômes subjectifs associés
 Acouphènes
 Associés aux autres signes auditifs ++
 Imputabilité + +
 Retentissement: s...
Symptômes subjectifs associés
 Otalgies de causes variables
Séquellaires, ATM, nevralgie
 Surdités centrales
Audiométrie...
Otoliquorrhée
 Fracture du tegmen tympani
Evolution souvent favorable
Impaction du lobe temporal
formation de cal
 Fract...
Paralysie Faciale périphérique
Troubles fonctionnels
 Hémiface inerte
 Déviation latérale de la bouche  côté sain
Domma...
Evaluation du déficit facial
Testing musculaire
Grading de House-Brackmann
 Echelle universelle – subjective
 Evaluation...
Evaluation du déficit facial
G IV: Au repos: Tonus normal
Asymétrie nette (2 étages)
Sourcils et front: pas de mouvements
...
Paralysie faciale
 Bilan d’exploration complet + +
Audiométrique, radiologique et électrique
 Post traumatique + +
Peut ...
LE vertige en post traumatique
LE vertige en post traumatique
 Atteinte vestibulaire souvent de type
périphérique ++
- Atteinte du vestibule
- Du nerf v...
Interrogatoire
Les caractéristiques du vertige
 Le type
 grande crise de vertige rotatoire
 déséquilibre/instabilité
 ...
Interrogatoire
Les signes accompagnateurs
 Neurovégétatifs: nausées, vomissements,
sueurs, pâleur
 Otologiques: otalgies...
Examen vestibulaire
Nystagmus
 Oscillation rythmique, involontaire et conjuguée des
2 globes oculaires
 Secousse lente v...
Examen vestibulaire
Déviations segmentaire
 Epreuve de la déviation des index
 Epreuve de Romberg
 Epreuve de la marche...
BILAN CLINIQUE
Sd vestibulaire Sd vestibulaire
périphérique central
- Crises de vertige rotatoire - Instabilité continue
-...
Imputabilité et évaluation du
préjudice
 Vertige souvent paroxystique
 Examen clinique souvent normal
 Date de stabilis...
Séquelles cochléo-vestibulaires par
traumatisme cervical
 Connexions nerveuses et vasculaires + +
-> Acouphènes et instab...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Séquelles en otologie (1)

1 475 vues

Publié le

L’indemnisation du dommage corporel exige
la preuve de la réalité du dommage, mais aussi
la preuve que ce dommage est bien imputable à un événement

L’imputabilité est intimement liée à l’état pathologique antérieur qui peut aggraver le
dommage évalué.

Publié dans : Santé & Médecine
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 475
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
19
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Séquelles en otologie (1)

  1. 1. Pr Agr O. Ben Gamra Service ORL Hôp Habib Thameur Mastère de réparation juridique Des dommages corporels 12 Décembre 2013
  2. 2. Séquelles en pathologie ORL  Mission de l’expert: Examen médical approfondi Traduire les séquelles en chiffres (Barèmes)  Répercussions financières  Analyse des faits et des dommages corporels subis  Toute l’histoire - Evaluation des conséquences  Discussion des séquelles
  3. 3. Séquelles en pathologie ORL  L’indemnisation du dommage corporel exige la preuve de la réalité du dommage, mais aussi la preuve que ce dommage est bien imputable à un événement  L’imputabilité est intimement liée à l’état pathologique antérieur qui peut aggraver le dommage évalué.
  4. 4. Séquelles en pathologie ORL  Déroulement de l’expertise: - Accueil de la victime - Présentation, analyse des documents fournis - Bilan clinique soigneux et complet de la sphère ORL - Explorations paracliniques Evaluation du dommage corporel…
  5. 5. Séquelles en pathologie ORL  Dommages très variables: - Système audio-vestibulaire + + - Le nerf facial - Colonne cervicale - Cavités naso-sinusiennes - Pharyngo-larynx
  6. 6. Mastère de réparation juridique Des dommages corporels
  7. 7. Séquelles audio-vestibulaires  Très fréquentes + +  Traumatismes crânio-cervicaux + + Plus rares: traumatismes sonores, surdités toxique…   Oreille : Organe sensoriel le plus fréquemment touché par les traumatismes  Traumatisme du rocher avec ou sans fracture + +  Blast auriculaires  Traumatisme de la colonne cervicale peuvent entrainer des dommages audio-vestibulaires
  8. 8. Rappels
  9. 9. Oreille externe  Pavillon  Conduit auditif externe Morphologie variable
  10. 10. Oreille moyenne  Système tympano-ossiculaire  Equipression ≈ P. atmosphérique
  11. 11. Tympan normal  Pars Tensa – Pars Flaccida  Transmission des sons
  12. 12. Oreille interne  - Perception des sons  - Voies auditives
  13. 13. Système de l’équilibre  Système multifactoriel Le système vestibulaire La vision Le système proprioceptif (Superficiel, Profond) Le cervelet  Régulation complexe Adaptation des mouvements du globe oculaire Mouvements du corps dans l’espace
  14. 14. Physiologie de l’équilibre
  15. 15. Nerf facial  Situé dans le rocher (canal de Fallope) (trajet intra-pétreux)  Trajet en Z tridimensionnel ( 3 portions )  Emerge par le trou stylo-mastoidien  Trajet intraparotidien
  16. 16. Nerf facial  Nerf moteur pour les muscles de la face  mimique + + moteur pour le muscle de l’étrier  Sensitif (zone Ramsay Hunt)  Sensoriel (gustation 2/3 antérieurs de la langue)  Végétatif (glandes lacrymales et salivaires)
  17. 17. Mesure des altérations audio- vestibulaires  Bilan clinique  Bilan audiométrique  Explorations vestibulaires: Rarement  Fonction faciale: Electromyographie + +  Imagerie: - Tomodensitométrie en haute résolution + + - IRM plus rarement
  18. 18. Bilan audiométrique  L’évaluation précise de la perte auditive - Examens subjectifs . Audiométrie tonale et vocale - Examens objectifs . Impédancemétrie – Etude des réflexes stapédiens . Etude des potentiels évoqués auditifs précoces du tronc cérébral Les résultats de ces différents examens doivent être cohérents et concordants
  19. 19. Bilan audiométrique Audiométrie tonale: Épreuve fondamentale en audiométrie (réalisée en cabine insonorisée - audiomètres étalonnés)  Objectifs: Détermination des seuils auditifs Subjectifs pour plusieurs fréquences connues (125 à 8000 Hz) Sons purs d’intensité variable  Tracé correspondant à l’état de l’audition
  20. 20. Audiogramme tonal  Stimulation en CO (Vibrateur sur la mastoïde) et en CA (casque) Courbes ayant une valeur clinique importante  Audition normale
  21. 21. Audiogramme tonal  Surdité de transmission Ecart entre les courbes aérienne et osseuse  Élévation des seuils aériens  Rinne audiométrique  Caractérise l’atteinte de l’oreille externe et/ou moyenne
  22. 22. Audiogramme tonal  Surdité de perception Élévation des seuils en CO et CA
  23. 23. Audiogramme tonal  Surdité mixte  Cophose droite
  24. 24. Test de Weber acoumétrique Systématique  Vibreur sur le front ou le vertex  Étude de la perception du son  La latéralisation  Surdité  Indifférence  Audition normale Détecte les simulateurs: - obturation du conduit auditif - stimulation de l’oreille atteinte (Oreille C L normale)
  25. 25. Impédancemétrie  Tracé normal  Tracés pathologiques
  26. 26. Limites de la tympanométrie  Bonne manipulation de la sonde +++  Interprétation en fonction des données de l’otoscopie et du contexte clinique  Perforation tympanique  Oreille opérée
  27. 27. Etude du reflexe stapédien Contraction reflexe du muscle de l’étrier lors de stimulations sonores de forte intensité  Reflexe bilatéral et symétrique Voie afférente: Nerf auditif Voie efférente: Nerf facial
  28. 28.  Paralysie Faciale Périphérique  Valeur topographique et pronostique du reflexe  S. Perception importante/cophose  Reflexe aboli (simulateur – RS présent)  S. de transmission - Rinne > 20 dB  RS non détecté - Ankylose stapédo-vestibulaire , chaine fixée  Reflexe absent - Epanchement dans la caisse tympanique  Reflexe absent
  29. 29. AUDIOMETRIE VOCALE Examen subjectif  Explore la capacité auditive globale à la compréhension de la parole  Utilise des mots mono ou dissyllabiques (Liste de 10 mots)  Nombre de mots correctement répétés par le patient  Seuil d’intelligibilité: (en dB) Concordance avec l’audiométrie Tonale + + +
  30. 30. AUDIOMETRIE VOCALE  Surdité de transmission: Courbe parallèle à la courbe de référence  Surdité de perception: Courbe en plateau ou en cloche Atteinte de la discrimination
  31. 31. MESURE DES POTENTIELS EVOQUES AUDITIFS (PEA) Examen objectif + +  Electrodes de surface placées sur le cuir chevelu Enregistrement des potentiels évoqués précoces au cours des 10 premières millisecondes suivant la stimulation auditive  5 ondes correspondant aux différents relais de la voie auditive: Depuis le nerf auditif  tubercule quadrijumeau inférieur dans le tronc cérébral
  32. 32.  Prémédication nécessaire chez l’enfant ++  Apport des PEA: - Mesure objective des seuils auditifs Entre 2000 et 4000 Hz - Le seuil est à 10 à 20 dB du seuil de l’onde V - La mesure des latences entre les ondes (I, III et V)  qualifie S. Perception Obligatoire dans les surdités traumatiques
  33. 33. Evaluation des séquelles Données cliniques et paracliniques Conclure à l’imputabilité Evaluer le préjudice  en cas de dommage unilatéral, la comparaison avec l’oreille controlatérale est d’une grande aide pour l’expert
  34. 34. Abord de la victime  Reconstitution des faits - Circonstances , date et modalités du choc initial (temporal, temporo-pariétal, direct, indirect…) - Traitements reçus: médical, chirurgical, rééducation..  Allégations subjectives du patient (acouphènes, céphalées, surdité, troubles de l’équilibre..)
  35. 35. Abord de la victime  Antécédents Chirurgie otologique, traumatismes, prise de toxiques, surdité familiale... troubles de l’équilibre.., migraine.. Atteintes neurologiques Autres pathologies intercurrentes  Signes fonctionnels Sans suggérer ni induire l’interrogatoire
  36. 36. Signes fonctionnels  Surdité: Côté, uni ou bilatérale modérée, sévère, mode d’évolution retentissement social, professionnel  Acouphènes: Intensité, retentissement tonalité aigue ou grave  Troubles de l’équilibre : Type rotatoire, ou déséquilibre Fréquence des crises, facteurs déclenchant notamment de position
  37. 37. Signes fonctionnels  Otalgies, phénomène de Tullio, hyperacousie douloureuse  Céphalées, cervicalgies  Evolution d’une paralysie faciale Immédiate - Secondaire (après 48 h du traumatisme)  Ecoulement auriculaire: purulent, otorragie, clair évoquant une otoliquorrhée méningite ou suppuration cérébrale
  38. 38. Examen clinique  Otoscopie: - Morphologie du conduit auditif Externe: Lésion, sténose, plaie, cicatrice  Evaluation des séquelles de l’oreille externe Brûlure du pavillon sténose complète du conduit Préjudice esthétique + + IPP: 1 à 5 %
  39. 39. Evaluation des séquelles de l’oreille externe  Sténose post traumatique  Surdité de transmission IPP: 1 à 2% Après canaloplastie
  40. 40. Evaluation des séquelles de l’oreille externe Fracture de la paroi postérieure du CAE Double fracture du conduit
  41. 41. Evaluation des séquelles de l’oreille externe Fracture de la paroi Antérieure et ouverture de l’ATM Fr. Tegmen + otoliquorrhée
  42. 42. Evaluation des séquelles de l’oreille moyenne Perforations tympaniques par Blast auriculaire Gifle - - Surinfection Coup de Poing
  43. 43. Evaluation des séquelles de l’oreille moyenne  Perforations tympaniques par Blast Accident de plongée + surinfection
  44. 44. Evaluation des séquelles de l’oreille moyenne  Traumatisme directe – Lambeau remis en place  Cicatrisation en un mois au maximum
  45. 45. Evaluation des séquelles de l’oreille moyenne  Traumatisme par un objet pointu à 8 Jours à 4 semaines  S.T. légère Otorrhée persistante  IPP: 2 à 4 %
  46. 46. Evaluation des séquelles de l’oreille moyenne  Tr crânien – séquelles de brûlure projection de métal en fusion
  47. 47. Fractures du rocher  Mécanisme:  Fr. Extralabyrinthiques: 70 à 80% S. Transmission + + PFP: 20%  Fr. Translabyrinthiques: 20% Destruction cochléo-vestibulaire Otoliquorrhée - Rhinoliquorrhée  Fr. Mixtes  Fr. Partielles (paroi interne de la caisse)  Fistule Absence de fracture  Commotion labyrinthique  S. Perception
  48. 48. Fractures du rocher  Hémotympan
  49. 49. Fracture du rocher  Evolution de l’Hémotympan  résorption progressive  Surdité transitoire à 4 Jours à 2 semaines
  50. 50. Lésions ossiculaire  S Transmission  Fracture du col du marteau Luxation enclume et Étrier vu par transparence
  51. 51. Otite moyenne chronique post traumatique  Rare  Otite chronique non dangereuse  Otorrhée non fétide , perforation non marginale  IPP: 5 à 10% Surdité évaluée séparément  Mentionnée sur le CMI Soins médicaux + +
  52. 52. Otite moyenne chronique post traumatique  Rare  Cholestéatome post traumatique  Otorrhée fétide + +  Risque vital justifiant la chirurgie  IPP: 15 à 20%
  53. 53. Cholestéatome post traumatique  Evaluation de la surdité  Risque infectieux méningo-Encéphalique  IPP pouvant atteindre 30%
  54. 54. Perf. Post Otitiques  Dgc différentiel
  55. 55. Perf. Post Otitiques  Dgc différentiel Tympanosclérose + + + Aspect de greffe
  56. 56. Surdités de perception post traumatiques  Les plus fréquentes des surdités traumatiques  Cophose: 8 à 10% des séquelles auditives  Fiabilité de l’acoumétrie comparaison audiométrie tonale et vocale + +
  57. 57. Symptômes subjectifs associés  Acouphènes  Associés aux autres signes auditifs ++  Imputabilité + +  Retentissement: sommeil, qualité de vie ++  IPP: 1 à 3%  Hyperacousie douloureuse  IPP avec le syndrome post commotionnel + +
  58. 58. Symptômes subjectifs associés  Otalgies de causes variables Séquellaires, ATM, nevralgie  Surdités centrales Audiométrie tonale peu perturbée Discordante avec l’audiométrie vocale
  59. 59. Otoliquorrhée  Fracture du tegmen tympani Evolution souvent favorable Impaction du lobe temporal formation de cal  Fracture translabyrinthique Traitement chirurgical + +
  60. 60. Paralysie Faciale périphérique Troubles fonctionnels  Hémiface inerte  Déviation latérale de la bouche  côté sain Dommage esthétique + + Impact psychologique  Gène à l’alimentation et à l’articulation
  61. 61. Evaluation du déficit facial Testing musculaire Grading de House-Brackmann  Echelle universelle – subjective  Evaluation des séquelles mouvements anormaux: syncinésies, spasmes et contractures G I: Fonction normale G II: Dysfonction légère (2 étages) Légère asymétrie en mouvement G III: Gestes possibles avec un effort maximal Asymétrie évidente Mouvements anormaux présents
  62. 62. Evaluation du déficit facial G IV: Au repos: Tonus normal Asymétrie nette (2 étages) Sourcils et front: pas de mouvements Fermetures des paupières impossible Mouvements anormaux présents G V : Au repos: Face asymétrique Sourcils et front: pas de mouvements Fermetures des paupières impossible Mouvements anormaux absents G VI : Paralysie complète
  63. 63. Paralysie faciale  Bilan d’exploration complet + + Audiométrique, radiologique et électrique  Post traumatique + + Peut évoluer vers l’hémispasme permanent de l’hémiface,contracture, syncinésies  Préjudice est surtout esthétique IPP: 5 à 30%
  64. 64. LE vertige en post traumatique
  65. 65. LE vertige en post traumatique  Atteinte vestibulaire souvent de type périphérique ++ - Atteinte du vestibule - Du nerf vestibulaire dans le conduit auditif interne  Atteinte centrale - Noyaux centraux -Cérébrale, cervelet
  66. 66. Interrogatoire Les caractéristiques du vertige  Le type  grande crise de vertige rotatoire  déséquilibre/instabilité  Le mode de début  Facteurs déclenchant Suite au traumatisme + +  Aspect évolutif  Crise: durée, fréquence, signes inter critiques  Continu, permanent ++
  67. 67. Interrogatoire Les signes accompagnateurs  Neurovégétatifs: nausées, vomissements, sueurs, pâleur  Otologiques: otalgies, otorrhée, surdité, acouphènes, plénitude d’oreille  Neurologiques: céphalée, convulsion…  Ophtalmologiques: AV, Tr motricité  Cervicaux
  68. 68. Examen vestibulaire Nystagmus  Oscillation rythmique, involontaire et conjuguée des 2 globes oculaires  Secousse lente vers le côté atteint et secousse rapide  Se définit par:  Sa direction=sens de la secousse rapide
  69. 69. Examen vestibulaire Déviations segmentaire  Epreuve de la déviation des index  Epreuve de Romberg  Epreuve de la marche aveugle  Examen neurologique, ophtalmologique et général
  70. 70. BILAN CLINIQUE Sd vestibulaire Sd vestibulaire périphérique central - Crises de vertige rotatoire - Instabilité continue - S. neuro-végétatifs + + - Contexte neurologique++ - Nyst. unidirectionnel - Nyst. multidirectionnel,pur horizonto-rotatoire Persiste ou  à la fixation disparaît à la fixation du regard du regard - Sd harmonieux - Sd dysharmonieux
  71. 71. Imputabilité et évaluation du préjudice  Vertige souvent paroxystique  Examen clinique souvent normal  Date de stabilisation : 12 mois (IPP: 5 à 20%)  A: Vertiges intenses paroxystiques + SNV  B: Vertiges positionnels  C: Déséquilibre mal défini séquellaire
  72. 72. Séquelles cochléo-vestibulaires par traumatisme cervical  Connexions nerveuses et vasculaires + + -> Acouphènes et instabilités + + Atteinte de l’artère vertébrale (Dissection + +) Signes nerveux , tronc cérébral + + Ischémie de l’Oreille interne + ++ Mouvements de la tête  Vertiges positionnels otholitiques Troubles de la coordination entre les mouvements des yeux et de la tête.

×