La petite histoire du PI
La conception du PIIl était une fois, au Québec, des éducateurs passionnés qui voulaient donner aux élèves l’occasion de m...
La naissance PI L’idée était louable! On se demanda alors comment la transformer en un programme applicable et efficace. C...
L’expérimentation PI  «Vingt fois sur le métier» le texte du programme fut-il remis en    chantier. Chemin faisant, des en...
Au cours de ces années de conception et d’expérimentation, le            programme fut l’objet de réactions diverses :Appr...
La fonction du PI    Point d’aboutissement d’un parcours scolaire où les élèvesacquièrent des connaissances, et surtout ap...
Une communauté, un réseau PI  Poursuivant dans une logique de coconstruction, le ministère del’Éducation, du Loisir et du ...
Les TICE, un suppor t             aux défis de la diversité Ce cours est porteur de défis non seulement pour les élèves ma...
Cherchant à trouver des solutions aux défis que pose la    communication entre les personnels scolaires dispersés surl’ens...
Une histoire qui se continueLe projet de constituer le « Projet intégrateur » a commencé il n’y a  pas si longtemps, soit ...
L’avenir du cours projet intégrateur est à construire. Aussi les élèves,guidés par des enseignants soucieux de les prépare...
La petite histoire du pi
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La petite histoire du pi

2 425 vues

Publié le

Il était une fois, au Québec, des éducateurs passionnés qui voulaient donner aux élèves l’occasion de mettre à profit leurs savoirs dans la réalisation d’un projet de fin d’études secondaires. Les projets envisagés allaient être importants, car ils devaient permettre à chaque élève de satisfaire sa curiosité, de mieux se connaître, d’agir sur un enjeu qui le préoccupait ou sur un sujet qui le passionnait. Ces projets seraient intégrateurs : ils permettraient de prendre conscience de l’utilité des apprentissages scolaires dans la réalisation d’un projet dépassant le seul cadre académique.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 425
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
594
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La petite histoire du pi

  1. 1. La petite histoire du PI
  2. 2. La conception du PIIl était une fois, au Québec, des éducateurs passionnés qui voulaient donner aux élèves l’occasion de mettre à profit leurs savoirs dans la réalisation d’un projet de fin d’études secondaires. Les projets envisagés allaient être importants, car ils devaient permettre à chaque élève de satisfaire sa curiosité, de mieux se connaître, d’agirsur un enjeu qui le préoccupait ou sur un sujet qui le passionnait. Cesprojets seraient intégrateurs : ils permettraient de prendre consciencede l’utilité des apprentissages scolaires dans la réalisation d’un projet dépassant le seul cadre académique.
  3. 3. La naissance PI L’idée était louable! On se demanda alors comment la transformer en un programme applicable et efficace. C’est ainsi qu’un comité detravail fut mis sur pied pour concevoir et expérimenter un programme qu’on nomma Projet intégrateur. À l’origine, une douzaine de personnes faisait partie de ce comité – des enseignants, des directions d’école, des conseillers pédagogiques, des directeurs de services éducatifs et des professionnels du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Par la suite, des représentants de cegeps, des professeurs d’universités et surtout d’autres enseignants intéressés à expérimenter ce cours se sont joints audit comité pour en élargir le bassin d’inspiration.
  4. 4. L’expérimentation PI «Vingt fois sur le métier» le texte du programme fut-il remis en chantier. Chemin faisant, des enseignants et des conseillerspédagogiques, motivés par cette opportunité d’amener les élèves à relever des défis stimulants - des défis à la mesure et au choix de chacun - ont développé et partagé des stratégies pédagogiques.
  5. 5. Au cours de ces années de conception et d’expérimentation, le programme fut l’objet de réactions diverses :Apprivoisement patient et créatif dans une ou plusieurs écoles de presquetoutes les commissions scolaires du Québec et dans plusieurs établissementsd’enseignement privés;Enthousiasme dans les milieux scolaires où l’engagement des enseignants,des conseillers, des directions d’école fut largement récompensé par laqualité inespérée des travaux et des réflexions de nombreux élèves;Inquiétudes de certains au regard des défis organisationnels qui donnèrentlieu à la production d’un guide de support à la gestion*. * Guide organisationnel PI-PPO, Mels, Fédération des Commissions scolaires
  6. 6. La fonction du PI Point d’aboutissement d’un parcours scolaire où les élèvesacquièrent des connaissances, et surtout apprennent à s’en servir, le programme Projet intégrateur est incorporé au Programme de formation de l’école québécoise. C’est en 2004, qu’il fut inscrit à la grille-matières du régime pédagogique comme cours de la 5e secondaire.
  7. 7. Une communauté, un réseau PI Poursuivant dans une logique de coconstruction, le ministère del’Éducation, du Loisir et du Sport instaura un site dédié au programme Projet intégrateur, site de développement et de partage d’expertise. Depuis bientôt 5 ans, les conseillers pédagogiques, les enseignants, les directions d’école qui expérimentent ce programme y échangent leurs idées, leurs questions, leurs productions. Ce site, animé par un RÉCIT national, est fréquenté par près de 500 personnes. Devenu un véritable incubateur pour une communauté de pratique où chacunpeut, petit à petit, passer d’observateur à producteur de ressources, il constitue un réservoir de ressources pédagogiques utiles à qui veut apprivoiser ce programme d’un type non traditionnel.
  8. 8. Les TICE, un suppor t aux défis de la diversité Ce cours est porteur de défis non seulement pour les élèves mais aussi pour les enseignants, les conseillers pédagogiques, les cadres scolaires qui doivent apprendre à jongler avec de nombreux éléments. Les technologies de l’information se sont avérées utilespour accompagner, évaluer et gérer toutes ces différences découlantdes choix individuels des élèves. Depuis deux ans, sur le site du Projetintégrateur, on peut obtenir, notamment, l’aide à la mise en place de classes virtuelles permettant aux enseignants de naviguer plus sereinement dans les courants de créativité des élèves. Les technologies qui font fréquemment partie des loisirs des élèves peuvent ainsi devenir un support à leurs apprentissages.
  9. 9. Cherchant à trouver des solutions aux défis que pose la communication entre les personnels scolaires dispersés surl’ensemble du territoire, l’équipe du Ministère a également su tirer profit du potentiel novateur des TICE par la présentation, au printemps 2010, des formations sur le Web.
  10. 10. Une histoire qui se continueLe projet de constituer le « Projet intégrateur » a commencé il n’y a pas si longtemps, soit il y a à peine 7 ans : un temps suffisant pourque plusieurs élèves puissent vivre des expériences enrichissantes; un temps suffisant pour que les stratégies d’intervention se peaufinentet que plusieurs enseignants et conseillers osent poser des questionset partager des stratégies « publiquement »; un temps suffisant pourque des enseignants, étonnés des réalisations et du cheminement des élèves, étonnés également de la richesse de la relation développée avec eux, s’exclament : « Ils en font tellement plus que je ne l’aurais imaginé. »
  11. 11. L’avenir du cours projet intégrateur est à construire. Aussi les élèves,guidés par des enseignants soucieux de les préparer à une vie pleine de projets, pourront-ils continuer à développer leurs capacités à l’apprentissage autogéré, clé d’une intégration réussie. Toutefois,contrairement aux contes de fées, il faudra plus que rêver d’une suite heureuse : il faudra y contribuer!

×