17 A NOUS!AMELIORATIONReportage: Zoom sur lescollations en maternelle p.2Paroles d’enfants p.3Avis d’une spécialiste p.4AD...
2AMELIORATION!ReportageZoom sur les collations en maternelleZoom sur les collations en maternelleZoom sur les collations e...
3Va vite à la page 10 pour voir la recette dela soupe aux haricots blancs.AMELIORATION?MmmmMmmmMmmmMmmmje veux encore de l...
4Une alimentation saine ne suffit pas .Pourêtre en bonne santé ,nous devons bien dor-mir et faire du sport. Madame Christi...
5EnquêteComment s’adapter quand onest primo-arrivant?Vous venez d’arriver en Belgique?Vous ne savez pas parler la lan-gue?...
6ADAPTATION!Yannick Ndongo est un élève de 6èmeannée qui estarrivé en Belgique au mois de juillet 2012.Le premier jour déc...
7CHANGEMENT?Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek…Le 14 octobre 2012...
8EVOLUTION?Sauvons le monde !Sauvons le monde !Sauvons le monde !Sauvons le monde !A plusieurs reprises , nous avonslu des...
9Que sont les énergies renouvelables ?Que sont les énergies renouvelables ?Que sont les énergies renouvelables ?Que sont l...
10Ma transformation!Ma transformation!Ma transformation!Ma transformation!Je suis une petite chenille,Bientôt je me transf...
11METAMORPHOSE!L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états!Pen...
12AVATARSTulsabaTulsabaTulsabaTulsaba AhmedMamaduMamaduMamaduMamadu Bah LoubnaLoubnaLoubnaLoubna Ben HlalRoxanaRoxanaRoxan...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Journalistes en herbe 2012-2013 : 1er prix en primaires

1 009 vues

Publié le

"7 à Nous !", Ecole 7, 1080 Bruxelles, classe de 6ème de Madame Elsen

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 009
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
352
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Journalistes en herbe 2012-2013 : 1er prix en primaires

  1. 1. 17 A NOUS!AMELIORATIONReportage: Zoom sur lescollations en maternelle p.2Paroles d’enfants p.3Avis d’une spécialiste p.4ADAPTATIONEnquête: Comment s’adapterquand on est primo-arrivant? p.5Témoignages p.6CHANGEMENTDu nouveau à Molenbeek... p.7EVOLUTIONSauvons le Monde! p.8S.O.S. Bzzzzzzzzz:La disparition des abeilles p.8INNOVATIONLe protocole de Kyoto p.9Les énergies renouvelables p.9Pour améliorer nos compéten-ces en savoir parler p.9METAMORPHOSERecette: soupe de haricotsblancs p.10Poésie: ma transformation p.10Charades p.10L’eau dans tous ses états p.11Magie p.11Devinettes p.11AVATARS p.12DOSSIER ---- Collations sainesCollations sainesCollations sainesCollations saines ----Des collations? Oui, mais pourquoi? Tout dabord, on nous dit quelles sontimportantes pour la croissance et le développement. En effet, les enfants enâge de croissance ont besoin dune collation pour conserver leur vigilance etleur énergie tout au long de la journée. Mais on nous dit aussi quil faut éviterde grignoter entre les repas et quil faut bien déjeuner. Et si un bon petit dé-jeuner était suffisant ? Nous sommes allés voir ce quil se passait dans lesclasses des maternelles, et pour en savoir plus nous avons interrogé MmeChristine, infirmière au P.S.E (centre de promotion de la santé à lécole ) qui abien voulu répondre à nos questions. A lire page 2A lire page 2A lire page 2A lire page 2INTERVIEW ---- Un changement politiqueUn changement politiqueUn changement politiqueUn changement politique ----Cette année, il y a eu du changement dans notre commune. Monsieur Mou-reaux, Bourgmestre depuis 20 ans (que nous connaissions tous) na pas étéréélu lors des élections du 14 octobre 2012. Nous avons accueilli notre nou-velle Bourgmestre madame Françoise Schepmans, qui a pris ses fonctionsdans son bureau, à la Maison communale de Molenbeek-Saint-Jean. Nousavons voulu lui poser des questions pour la découvrir et en savoir davantagesur les projets quelle a pour notre commune… A lire page 7A lire page 7A lire page 7A lire page 7SPECIAL« TRANSFORMATIONS »NUMÉRO HORS-SÉRIEJournal de l’Ecole communale n°7 - Arc-en-ciel - de Molenbeek-Saint-Jean
  2. 2. 2AMELIORATION!ReportageZoom sur les collations en maternelleZoom sur les collations en maternelleZoom sur les collations en maternelleZoom sur les collations en maternelle«Fruits et légumes, nous les adorons; chocolats et bon-bons, nous les détestons!» Ceci pourrait être la devisedes maternelles… Et de toute l’école7 de MolenbeekSaint-Jean! En effet, depuis 2011, les élèves ont décidéd’améliorer leur alimentation en changeant leurs colla-tions. Réduire les caries, éviter la surcharge pondé-rale ou simplement privilégier les aliments indispensa-bles à l’équilibre alimentaire; plusieurs raisons qui lesont décidés à boire de l’eau et manger des collationsplus saines. Céréales le lundi, produits laitiers le mar-di. Les classes de maternelles ont même créé un menude la semaine!Les légumes aussi s’invitent dans leurs classes. Lavés,épluchés, coupés en petits morceaux le mardi; ils se-ront dégustés en délicieux potage le mercredi. Mêmemadame la secrétaire a droit à son bol! Nous avonssuivi les enfants de la classe d’accueil à la 3èmemater-nelle. Leurs enseignantes nous ont fait part de quel-ques difficultés qu’elles rencontrent.Lundi matin, nous sommes d’abord accueillies dans laclasse de Mme Nessrin. Les enfants sont prêts pourleur dix heures… Ils mangent des céréales en pensantaux autres collations: « Il n’y a qu’un enfant qui aimeles fruits! ». Par contre, dans la classe de Madame Cé-line, les enfants les adorent. Pourtant, leur institutriceavoue préférer le chocolat. Toujours dans cette classe,deux enfants sont allergiques au lait… Cela pose pro-blème le mardi! Dans la classe de Mme Gérardine, onne respecte pas toujours le menu. Par contre, il n’y ajamais de collations sucrées!Beaucoup d’enfants nous disent qu’à l’école, ils man-gent des fruits, à la maison ils préfèrent le chocolat!Les enseignantes se retrouvent parfois confrontées àdes parents qui ne respectent pas le choix des colla-tions. Ou alors, d’autres parents donnent une collationsaine à leur enfant et c’est l’enfant qui remplit le carta-ble de friandises! Dans plusieurs classes, nous avonsobservé que les enfants buvaient de l’eau. Nous avonsparfois repéré quelques boissons lactées goût fraiseou goût chocolat, de même que de petits berlingots;jus d’orange ou jus de pommes. Selon les indicationslues sur leur emballage, ces boissons seraient forte-ment sucrées… Et si la devise était ...«Fruits et légumes, nous les adorons, chocolats et bon-bons, parfois nous en mangeons!».Article rédigé par Ahlam S.,Florentina R., Loubna B.,Imane Z. et Betul B.« Un oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on na pas encore inventéUn oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on na pas encore inventéUn oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on na pas encore inventéUn oignon suffit à faire pleurer les gens, mais on na pas encore inventéle légume qui les ferait rire.le légume qui les ferait rire.le légume qui les ferait rire.le légume qui les ferait rire. » Will RogersDans la classe de Mme Stéphanie, une fleur nous aideà manger sainement. Au centre, on retrouve l’eau!Tous à l’eau. Petites bouteilles, bouchons pour lessportifs, gourdes. Jamais à sec grâce à la fontaine del’école!Menu de la semaineLundi un produit céréalierMardi un produit laitierMercredi un potageJeudi un fruitVendredi au choix parmiles collations saines!
  3. 3. 3Va vite à la page 10 pour voir la recette dela soupe aux haricots blancs.AMELIORATION?MmmmMmmmMmmmMmmmje veux encore de laje veux encore de laje veux encore de laje veux encore de lasoupe aux haricotssoupe aux haricotssoupe aux haricotssoupe aux haricotsblancsblancsblancsblancs.J’adoreles céréales mais je suisallergique au lait et les céréa-les sans lait ,ça n’a vraimentpas de goût!Youpie,aujourd’hui, c’est mardi;et le mardi nous mangeons desyaourts… Donc, je vais manger unyaourt au chocolat.Il suffitjuste d’un petit fruit pouravoir de l’énergie!
  4. 4. 4Une alimentation saine ne suffit pas .Pourêtre en bonne santé ,nous devons bien dor-mir et faire du sport. Madame Christineajoute qu’il est important d’avoir des amis,de les respecter, de les aimer, de s’aimersoi-même pour être bien dans son corps.A la fin de l’interview ,elle nous raconte unepetite histoire personnelle.Il parait que ses enfants ont grandi beau-coup plus vite pendant les vacances car ilsdormaient beaucoup plus...Alors vivement les vacances.Propos recueillis par Patricia M.etTulsaba H.Mis en texte avec l’aide de Mamadu B., Masetta J.et Hafsa H.Salade de fruitsSalade de fruitsSalade de fruitsSalade de fruitsSi jétais une fraise,Je serais à laise.Si jétais une pêche,Je serais toute fraîche.Si jétais une banane,Bien rempli serait mon crâne.Si jétais une pomme,Je serais toujours en forme.Si jétais une poire,Je serais belle dans un miroir.Malheureusement, je suis un chocolat...Et je suis tout raplapla!Poésie de Hafsa H. (6ème)Qui est Mme l’infirmière?Qui est Mme l’infirmière?Qui est Mme l’infirmière?Qui est Mme l’infirmière?Nom: DecksPrénom: ChristineProfession: infirmièreFormation: puéricultrice etinfirmière tropicaleCe qu’elle aime: les poireaux et les carottesCe qu’elle n’aime pas: les navetsCe qu’elle mange comme collation: des fruitsla semaine, des biscuits le weekend.AMELIORATION!Dialogue avec une spécialisteDialogue avec une spécialisteDialogue avec une spécialisteDialogue avec une spécialisteMmmm, cest bon le chocolat!Oui, mais c’est mauvais pour la santé.Quoi? Le chocolat est mauvais pour la santé?Ce qui est mauvais, c’est d’en abuser! Si tu enprends 10 ou 20 grammes après avoir pris unbon repas bien équilibré… Il y a peu de dan-ger! En plus, cest bon pour le moral...Ces chouettes informations nous ont été don-nées par madame Christine (infirmière àlécole 7 ) pour améliorer notre santé!Et ce nest pas tout…Saviez-vous que lorsque nous parlons de 5fruits et légumes, nous parlons en fait de por-tions. Par exemple : vous pouvez manger unepomme, une orange et trois portions de carot-tes. Une portion correspondant à une maind’adulte. Tous les enfants n’aiment pas lesfruits et les légumes. Il faut leur donner envieleur apprendre à goûter un peu de tout.Il est important que les élèves comprennentce qu’est la pyramide alimentaire.En effet, notre corps a besoin de différentsaliments qui lui apporteront les éléments es-sentiels pour bien grandir : des produits lai-tiers pour les os, des céréales pour l’énergie,de la viande pour les protéines ...Tout un travail à faire dans les écoles pourque les enfants prennent conscience de l’im-portance d’une collation saine.De plus, si nous mangeons de mauvaises col-lations, nous risquons d’avoir des caries,prendre du poids, d’être tout raplapla,d’avoirdes boutons, sans parler des risques d’attra-per le diabète, d’être obèse ou d’avoir desmaladies cardio-vasculaires.Réalisé par Mohamed .d
  5. 5. 5EnquêteComment s’adapter quand onest primo-arrivant?Vous venez d’arriver en Belgique?Vous ne savez pas parler la lan-gue? L’école, la carte d’identité, lesamis, les devoirs, la culture. Toutest nouveau! Comment allez-vousfaire? Madame Pascale, assistantesociale à l’école 7, vous donnequelques conseils. Vous avez en-core peur? Giada et Yannick vousrassurent à la page suivante.Les primo-arrivants qui séjournentsur le territoire belge sont soumis àlobligation scolaire endéans les 6mois. Ils sont accueillis au sein del’école 7 comme tout nouvel élève,avec une attention particulière,étant donné quils ne parlent pas lalangue française .ADAPTATION!Service des Etrangers (MaisonService des Etrangers (MaisonService des Etrangers (MaisonService des Etrangers (MaisonCommunale de MolenbeekCommunale de MolenbeekCommunale de MolenbeekCommunale de Molenbeek----SaintSaintSaintSaint----Jean)Jean)Jean)Jean)Adresse: rue du Niveau 7 (1erétage) + rue du Niveau 111080 Bruxelles.Tel: 02/412.36.72 ou 02/412.36.73Fax: 02/412.36.91Email: etran-gers@molenbeek.irisnet.beCPAS (Centre Public d’Action So-CPAS (Centre Public d’Action So-CPAS (Centre Public d’Action So-CPAS (Centre Public d’Action So-ciale)ciale)ciale)ciale)Adresse: rue Alphonse Vandenpee-reboom 141080 Molenbeek-Saint–JeanTél.: 02/414.53.11E-mail :cpas.ocmw.1080@molenbeek.irisnet.beLécole consacre un maximum detemps pour leur apprendre la lan-gue, grâce aux subsides dont ellebénéficie de la Communauté Fran-çaise.Il y a également le service "SAMPA"qui est chargé daccompagner lesprimo-arrivants au niveau de leurscolarité. Ce service met à disposi-tion des cours de langue pour adul-tes et une école de devoirs, ainsique des stages pour les enfants du-rant les vacances scolaires.Pour aider les parents primo-arrivants, Madame Pascale, lesguide vers des services compé-tents, si nécessaire, elle fait appel àdes traducteurs afin de les informerau mieux. Les écoles de Molenbeekcollaborent également avec leCPAS. Cette collaboration peut aus-si concerner dautres élèves delécole.Enfin, il existe aussi au sein de lacommune de Molenbeek-Saint–Jean, une caisse sociale "coup depouce" qui intervient financière-ment lorsquune famille ne répondpas aux conditions dobtentiondaide du CPAS.Propos recueillis auprès de Mme Pas-cale par Ayoub E., Hafsa H.,FlorinaD.,Rhyad E. et Mohamed D.LA CARTE D’IDENTITE DEMADAME PASCALE.Nom: Haezeleer.Prénom: Pascale.Date de naissance: 15/04/1965.Profession: Assistante Sociale.Etude: Enseignement SupérieurSocial (3 ans).Ce qu’elle aime faire: voyager etdanser.Ce qu’elle mange comme collation:elle n’en mange pas!SAMPA (service d’aide aux molen-SAMPA (service d’aide aux molen-SAMPA (service d’aide aux molen-SAMPA (service d’aide aux molen-beekois primosbeekois primosbeekois primosbeekois primos----arrivants).arrivants).arrivants).arrivants).Adresse: rue Comte de Flandre 151080 Molenbeek Saint-JeanTél.: 02/422.06.11Fax: 02/422.06.24CPSE (centre de promotion de laCPSE (centre de promotion de laCPSE (centre de promotion de laCPSE (centre de promotion de lasanté à l’école)santé à l’école)santé à l’école)santé à l’école)Adresse: rue Vandermaelen, 261080 BruxellesTel: 02/415.86.74 ou 02/415.86.77Fax : 02/411.64.67 ou 02/415.86.77Email :PSE.1080@molenbeek.irisnet.be.Ecole des devoirsEcole des devoirsEcole des devoirsEcole des devoirsAdresse : rue de la Borne, 141080 Molenbeek Saint-Jeantel : 02/412.56.11Services utiles recherchés par Flori-na.D et Rhyad.E.Les primo-arrivants devant lebureau de Madame Pascale.«««« L’âge adulte estL’âge adulte estL’âge adulte estL’âge adulte estl’âge propre de l’adap-l’âge propre de l’adap-l’âge propre de l’adap-l’âge propre de l’adap-tation. Mûrir, c’esttation. Mûrir, c’esttation. Mûrir, c’esttation. Mûrir, c’esttrouver sa place dans letrouver sa place dans letrouver sa place dans letrouver sa place dans lemonde.monde.monde.monde. »»»»Emmanuel MounierBâtiment du C.P.A.S.
  6. 6. 6ADAPTATION!Yannick Ndongo est un élève de 6èmeannée qui estarrivé en Belgique au mois de juillet 2012.Le premier jour décole, il stressait mais il sest trèsvite senti à laise grâce à Florin et Mehdi, deux nou-veaux copains. Il se souvient aussi quAyoub, lavaitbien fait rire. Il se rappelle quil sétait vite intégré à lapetite bande! De plus, il trouvait tous les professeursgentils. Il imaginait lécole plus petite et la cour plusgrande, alors que cétait juste le contraire. Il a trèsvite apprécié sa nouvelle école, malgré ses premiè-res craintes car il a appris des choses quil navaitjamais faites auparavant. Il a aussi directement aiméle cours de gymnastique. Par contre, il a eu des diffi-cultés en mathématiques et en néerlandais. Il navaitjamais appris cette langue au Cameroun. 8 mois plustard en Belgique, Yannick nous confie: "Javais de bonnes notes au Cameroun, tout comme ici. "Jetrouve que la Belgique est un beau pays mais il y a des quartiers pas très propres".Il avoue que son pays lui manque."Il fait plus chaud au Cameroun".Giada est aussi une élève de 6èmeannée mais elle estarrivée en Belgique au mois daoût 2011. Son arri-vée a été un peu plus difficile car elle ne parlait pasle français. Elle avait pourtant lhabitude de changerdécole. En Italie, elle avait été dans trois écoles dif-férentes! Cette fois, ce nétait pas pareil: "Jétaiscomplètement perdue, je pleurais, je me sentaisseule et isolée. Je stressais car je ne savais pas par-ler français." Le premier jour, en allant vers lécole,Giada sest sentie de plus en plus mal à laise, ellepensait sans cesse aux copines quelle allait se faire.Madame Samira, Madame Isabelle et Priscilla, lontaidée "Je ne comprenais rien du tout: pendant quel-les parlaient, je pensais : mais que disent-elles? ".Giada évoque les changements par rapport à lItalie:"Le fonctionnement de lécole nest pas le même quici, le climat est différent, et mes copines me man-quent...".Petit à petit, Priscilla et Loubna, ses deux amies italiennes, lont rassurée et lont intégrée au reste dugroupe. Pour quelle apprenne bien la langue française, elle a eu des remédiations avec Madame Sami-ra. En mathématiques, elle avait des difficultés et elle travaillait dans de petits groupes. Et le soir, elleallait à lécole des devoirs.Maintenant Giada sest habituée, elle ose poser des questions à ses camarades et à son institutrice. Ellese sent mieux à lécole car ses amies laident et sont à ses côtés.Propos recueillis par Florin D. et Mamadu B.« Ce qui fait l’homme,Ce qui fait l’homme,Ce qui fait l’homme,Ce qui fait l’homme,c’est sa grande faculté d’adaptation.c’est sa grande faculté d’adaptation.c’est sa grande faculté d’adaptation.c’est sa grande faculté d’adaptation. » Socrate« L’intelligence c’est la faculté d’adaptation.L’intelligence c’est la faculté d’adaptation.L’intelligence c’est la faculté d’adaptation.L’intelligence c’est la faculté d’adaptation. » André GideL’interview de Yannick N. par Mamadu B.Giada C. a été interviewée par Florin D.
  7. 7. 7CHANGEMENT?Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek…Du nouveau à Molenbeek…Le 14 octobre 2012, Mme Françoise Schepmans a étéélue Bourgmestre de la commune de Molenbeek-Saint-Jean. Née à Berchem Sainte-Agathe le 18 juin 1960, samaman était bibliothécaire, son papa journaliste. Sonengagement politique commencera lors de ses études àl’ULB (Université libre de Bruxelles) dès les années 80.En 1985, alors qu’elle se porte candidate à l’Europe,elle est élue dans la province du Brabant. Elle s’inté-resse au sort de sa commune (Molenbeek-Saint-Jean) etelle obtient un poste d’échevine (jusqu’en 2012).Nous l’avons rencontrée dans son bureau et elle a ré-pondu à toutes les questions que nous lui avons po-sées...Interview en 11 questions!Interview en 11 questions!Interview en 11 questions!Interview en 11 questions!1.Combien d’années d’études avezCombien d’années d’études avezCombien d’années d’études avezCombien d’années d’études avez----vous faites avantvous faites avantvous faites avantvous faites avantd’être Bourgmestre?d’être Bourgmestre?d’être Bourgmestre?d’être Bourgmestre?Pour être Bourgmestre, il ne faut pas faire d’études spé-cifiques. Il faut être citoyen belge, âgé de 18 ans pourpouvoir se présenter aux élections. Par contre, avant deme lancer dans la vie politique, j’ai étudié le droit àl’ULB pour devenir avocate.2.Pourquoi et quand avez2.Pourquoi et quand avez2.Pourquoi et quand avez2.Pourquoi et quand avez----vous voulu devenir Bourg-vous voulu devenir Bourg-vous voulu devenir Bourg-vous voulu devenir Bourg-mestre?mestre?mestre?mestre?Très tôt, j’ai eu envie de participer à la vie de ma com-mune. Je me suis impliquée dans le quotidien des ci-toyens pour leur apporter un « mieux-vivre ensemble ».Il y a 10 ans, j’ai pensé avoir les capacités et l’envie dedevenir Bourgmestre.3.Comment avez3.Comment avez3.Comment avez3.Comment avez----vous convaincu les gens de voter pourvous convaincu les gens de voter pourvous convaincu les gens de voter pourvous convaincu les gens de voter pourvous?vous?vous?vous?Ce n’est pas facile , cela prend du temps. La populationa vu que je m’impliquais dans la commune depuis plu-sieurs années et a adhéré au projet que je proposais,centré sur le respect et la sécurité et qui a pour objectifd’améliorer la vie.4.Comment avez4.Comment avez4.Comment avez4.Comment avez----vous réagi quand vous avez été élue?vous réagi quand vous avez été élue?vous réagi quand vous avez été élue?vous réagi quand vous avez été élue?J’étais très heureuse. C’était l’aboutissement d’un tra-vail de toute une équipe. Une satisfaction en tant que« chef d’équipe ».5.Y a5.Y a5.Y a5.Y a ––––tttt----il eu un changement dans votre vie après votreil eu un changement dans votre vie après votreil eu un changement dans votre vie après votreil eu un changement dans votre vie après votreélection?élection?élection?élection?J’ai moins de temps à consacrer à mes amis et à mafamille. J’ai deux enfants mais ils sont grands (22 et 17ans) et mon mari me soutient beaucoup. Je consacre àprésent 90% de mon temps à ma commune.6. Comment vous sentez6. Comment vous sentez6. Comment vous sentez6. Comment vous sentez----vous à Molenbeek?vous à Molenbeek?vous à Molenbeek?vous à Molenbeek?Je m’y sens très bien. Cela fait 47 ans que je vis à Mo-lenbeek, c’est ma commune. Il y a plein d’activités àfaire: sportives, culturelles, shopping… C’est une com-mune qui est passée de 75.000 à 95.000 habitants enmoins de 10 ans, la 2ème commune la plus pauvre deBruxelles mais aussi une commune qui offre plusieurspossibilités. Il manque cependant des espaces verts.7.Quels projets avez7.Quels projets avez7.Quels projets avez7.Quels projets avez----vous en tête?vous en tête?vous en tête?vous en tête?De façon générale, le projet que j’ai défendu aux élec-tions est basé sur le respect. Le respect des citoyens lesuns envers les autres, le respect de l’environnementmais aussi le respect des lois , de l’autorité, toujoursdans l’objectif du « mieux vivre ensemble ».8.Qu’est8.Qu’est8.Qu’est8.Qu’est----ce qui a changé dans notre commune ou qu’estce qui a changé dans notre commune ou qu’estce qui a changé dans notre commune ou qu’estce qui a changé dans notre commune ou qu’est----ce qui va changer?ce qui va changer?ce qui va changer?ce qui va changer?Pour moi, la grande différence par rapport au passé,c’est que tous les échevins, chacun dans leur compé-tence, vont travailler en équipe, dans un esprit de dialo-gue, de communication, en demandant l’avis des autreséchevins et des conseillers communaux.9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin de9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin de9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin de9. Nous avons constaté beaucoup de déchets au coin denotre école… Quelles idées proposerieznotre école… Quelles idées proposerieznotre école… Quelles idées proposerieznotre école… Quelles idées proposeriez----vous pour évitervous pour évitervous pour évitervous pour évitercela?cela?cela?cela?J’ai demandé aux gardiens de la paix de signaler touteinfraction, de noter les plaques d’immatriculation desvoitures dont les propriétaires déposent des déchets.Nous avons pris certaines mesures: 150 poubelles sup-plémentaires ont été commandées et des containerspour le tri des déchets seront placés. Les balayeurs pas-sent régulièrement. Il faut aussi avoir recours à la pré-vention, les citoyens doivent se sentir plus responsablesde la propreté de leur milieu de vie.10.Comment les primo10.Comment les primo10.Comment les primo10.Comment les primo ––––arrivants sontarrivants sontarrivants sontarrivants sont----ils accueillis auils accueillis auils accueillis auils accueillis ausein de notre commune?sein de notre commune?sein de notre commune?sein de notre commune?Nous faisons de notre mieux pour que les primo-arrivants soient bien accueillis, encadrés et informés. Lesoutien apporté peut être de type : classes passerelles,maisons de quartier, cours de langue pour adultes (leSAMPA pour le français , le BON pour le néerlandais). Onleur explique aussi comment fonctionne la commune.Quelles sont les règles, leurs droits et leurs devoirs?11. Que pensez11. Que pensez11. Que pensez11. Que pensez----vous des collations sucrées? En man-vous des collations sucrées? En man-vous des collations sucrées? En man-vous des collations sucrées? En man-gezgezgezgez----vous ?vous ?vous ?vous ?Très peu, j’en mange parfois mais je ne suis pas très su-cré. Je sais que c’est un problème dans les écoles , no-tamment le nombre grandissant d’enfants atteints dediabète. L’éducation à la santé est très importante dansce domaine.Il faudrait réaliser un travail de prévention afin de chan-ger les habitudes alimentaires de certaines familles.Interview réalisée par Mehdi M. Ilias E. Yannick N.Imane Z. Ahlam S.Souvenir d’une rencontre avec Mme Schepmans
  8. 8. 8EVOLUTION?Sauvons le monde !Sauvons le monde !Sauvons le monde !Sauvons le monde !A plusieurs reprises , nous avonslu des articles sur le réchauffe-ment climatique. Bien plus ef-frayant que ce calendrier Maya quiprévoyait la fin du monde en 2012 ,ce phénomène pourrait causernotre perte ! Il sagit bel et biendun problème à léchelle mon-diale. De grands scientifiques ontconstaté que le gaz à effet deserre généré par les activités hu-maines provoque le réchauffementde la planète. Laugmentation destempératures de la surface de laterre est indiscutable. Elle a étéconstatée par de nombreux scien-tifiques à travers le monde. Plu-sieurs pays se sont d’ailleurs ré-unis pour créer le protocole deKyoto. Ce réchauffement climati-que engendre la fonte généraliséede la neige et de la glace, ainsique lélévation du niveau moyende la mer. Les conséquences surlhomme et lenvironnement sonttrès préoccupantes et vont le de-venir de plus en plus…Quand on dit activités humaines"il ne sagit pas seulement des usi-nes polluantes, des incinérateurset des gros avions avec leurstonnes de CO2. Mais il faut aussientendre notre productionjournalière de CO2. Murs et châs-sis, une fois bien isolés peuventl i m i t e r c e s é m i s s i o n s …Dautres conseils comme:éteignez le chauffage pendant lanuit, achetez des appareils électri-ques et des ampoules économi-ques, choisissez une voiture éco-logique peuvent aider les parentsà participer à cette lutte !Et nous? Que pouvons-nous faire ?Article rédigé parMehdi M. et Ilias E.«««« Lorsque lhomme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte deau, tué le dernierLorsque lhomme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte deau, tué le dernierLorsque lhomme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte deau, tué le dernierLorsque lhomme aura coupé le dernier arbre, pollué la dernière goutte deau, tué le dernieranimal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que largent nest pas comestible.animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que largent nest pas comestible.animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que largent nest pas comestible.animal et pêché le dernier poisson, alors, il se rendra compte que largent nest pas comestible. »»»»Sagesse amérindienneS.O.S BzzzzzzzzS.O.S BzzzzzzzzS.O.S BzzzzzzzzS.O.S BzzzzzzzzSavez-vous que tous les êtres humains sont en danger sansles abeilles? Nous risquons de mourir de faim ! En effet, cespetites créatures butinent de fleurs en fleurs et jouent un rôlecrucial dans notre alimentation. Il est bien connu quelles nousdonnent du miel mais elles participent aussi à la productiondes fruits et des légumes.Nos amies sont en danger! Chaque jour, elles meurent à causede ses ennemis naturels: la pluie, lours, les rongeurs, les fre-lons. Mais, cest nous, les humains qui sommes ses pires enne-mis. Nous tuons les abeilles avec tous nos pesticides. Les api-culteurs sinquiètent énormément sur létat de santé des abeil-les. Ils tirent la sonnette dalarme!Article rédigé par élèves de 3èmeA5 conseils pour lutter contrele réchauffement climatique àla portée de nos mains...1 . Mettons un gros pull.2 . Préférons une douche à unbain : un bain consomme 110litres alors quune douche 55à 60 litres.3 . Mangeons des produits frais.4 . Eteignons la lumière quandnous quittons une pièce.5 . Déplaçons– nous à pied ou àvélo pour nos petits trajets!Petits conseils pourprotéger nos abeilles1. Stop aux pesticides!2. Si vous avez les moyensfinanciers, mangez du BIO.3. Nembêtez pas les abeilles.4. Partagez cette information àvotre entourage.«««« Encouragez l’innovation. Le changementEncouragez l’innovation. Le changementEncouragez l’innovation. Le changementEncouragez l’innovation. Le changementest notre force vitale, la stagnation notreest notre force vitale, la stagnation notreest notre force vitale, la stagnation notreest notre force vitale, la stagnation notreglas.glas.glas.glas. »»»» David M. OgilvyDessin réalisé par Imane Z. et Ahlam S. (6ème)
  9. 9. 9Que sont les énergies renouvelables ?Que sont les énergies renouvelables ?Que sont les énergies renouvelables ?Que sont les énergies renouvelables ?Les énergies renouvelables proviennent de sources … renouvelables !C’est-à-dire que leur exploitation ne puise pas dans des stocks commedans le cas des énergies fossiles elles sont « inépuisables » : il s’agitdu rayonnement solaire, de la force du vent, de la chaleur de la terre,du courant des rivières, des mouvements marins. Au niveau européenles 27 membres se sont engagés à ce que, d’ici 2020, 20% de l’énergieproduite le soit à partir de sources renouvelablesSource : Ma ville, notre planète ! (février 2013)INNOVATION!Le protocole de KyotoLe protocole de KyotoLe protocole de KyotoLe protocole de Kyotoest un traité international vi-sant à la réduction des émis-sions de gaz à effet de serre,dans le cadre de la Conven-tion-cadre des Nations uniessur les changements climati-ques dont les pays partici-pants se rencontrent une foispar an depuis 1995. Signé le11 décembre 1997 à Kyoto,au Japon, il est entré en vi-gueur le 16 février 2005. Ceprotocole vise à réduire, en-tre 2008 et 2012, de 5,2 % parrapport au niveau de 1990 lesémissions de six gaz à effetde serre : dioxyde de car-bone, méthane, protoxydedazote et trois substituts deschlorofluorocarbones.Source : United NationsFramework Convention onClimate ChangeLaissez entrer le soleil !Laissez entrer le soleil !Laissez entrer le soleil !Laissez entrer le soleil !Une source d’énergie inépuisable, non polluante,sans risque pour la santé pas besoin de soleil étin-celant : un peu de lumière solaire suffit pour pro-duire de l’électricité...Pour améliorer nos compétences en savoirparler...Ummugulsum, Andra, Akdeniz, Lionardo, Ismael, Alina,Salima et Anabella font partie d’un groupe spécifique dulangage en 3ème année.Un groupe de langage ? Quest-ce que cest ?Ce groupe d’enfants travaillent avec Mme Chaima tousles mardis, mercredis et vendredis. Ils découvrent denouveaux mots de vocabulaire et apprennent à les utili-ser correctement dans de jolies phrases complexes.Comment procèdent-ils?Dune part, ils travaillent sur les mêmes leçons qui sontmenées en classe. « Mais nous les découvrons duneautre manière, c’est plus facile» , nous dit Lionardo.Dautre part, ils réalisent des activités différentes car lefrançais n’est pas leur langue maternelle… Ils doiventdonc s’approprier du vocabulaire de base...Texte rédigé par les enfants du groupe langage (3ème)« Le génie renvoie à lidéeLe génie renvoie à lidéeLe génie renvoie à lidéeLe génie renvoie à lidéede surprise, dinnovation.de surprise, dinnovation.de surprise, dinnovation.de surprise, dinnovation.Il soppose à la banalisation, àIl soppose à la banalisation, àIl soppose à la banalisation, àIl soppose à la banalisation, àlautomatisation. »lautomatisation. »lautomatisation. »lautomatisation. »Julia KristevaFrançois,Pape del’innovation? OU !« Une personne qui n’a jamais commis« Une personne qui n’a jamais commis« Une personne qui n’a jamais commis« Une personne qui n’a jamais commisd’erreurs n’a jamais tenté d’innover. »d’erreurs n’a jamais tenté d’innover. »d’erreurs n’a jamais tenté d’innover. »d’erreurs n’a jamais tenté d’innover. »Albert Einstein« Innover, ce nest pas avoir une nouvelle« Innover, ce nest pas avoir une nouvelle« Innover, ce nest pas avoir une nouvelle« Innover, ce nest pas avoir une nouvelleidée mais arrêter davoir une vieille idée. »idée mais arrêter davoir une vieille idée. »idée mais arrêter davoir une vieille idée. »idée mais arrêter davoir une vieille idée. »Edwin Herbert LandA suivre...
  10. 10. 10Ma transformation!Ma transformation!Ma transformation!Ma transformation!Je suis une petite chenille,Bientôt je me transformerai...Je suis une petite chenillePlus belle je deviendrai!Bientôt je mélancerai dansles aires...Et je volerai jusqu au bout delunivers!Je suis un petit papillon,Terminée ma transformation...Je suis un petit papillon,Enfin sortie de mon cocon!Poésie de Zakaria E. (6ème).BzzzzzzzzzzzzzzzzzzBzzzzzzzzzzzzzzzzzzBzzzzzzzzzzzzzzzzzzBzzzzzzzzzzzzzzzzzzAu commencement, nous avonsorganisé un petit déjeuner pourtous les élèves de 3ème année.Pendant le repas, nous avons goûtédu miel quun élève avait apporté.Nous nous sommes posés la ques-tion suivante "Doù vient ce bonmiel?"Nous avons eu lidée daller au jar-din Massart pour découvrir com-ment les abeilles fabriquent le miel.Durant la visite, lapilculteur nous aappris que les abeilles étaient engrand danger. Nous avons donc eulidée de réaliser une expositionthéâtre sur les abeilles.A partir de ce moment là, nousavons eu beaucoup de travail: séan-ces dimprovisation théâtrale avecMme Maïté, recherche dinforma-tions en classe, réalisation des dé-cors,... Si vous voulez en découvrirdavantage, notre exposition auralieu à la Maison des Cultures du 6au 8 mai 2013.Les élèves de 3ème de lécole 7METAMORPHOSE!1. Mon premier nest pas dur.Mon deuxième est à toi.Mon tout produit de la laine.2. Je regarde mon premier dansmon fauteuil.Mon deuxième nest pas vrai.Mon troisième sutilise dans unephrase négative.Mon tout sonne.3. Mon premier transforme quel-quun.Mon deuxième coupe des arbres.Mon troisième est respirable.Mon tout a un chapeau point4. Mon premier vit sur la tête.Mon deuxième est à moi.Mon tout devient noir quand onfume.Charades réalisées par la classe de 4ème.Soupe de haricots blancsSoupe de haricots blancsSoupe de haricots blancsSoupe de haricots blancsIngrédients :Ingrédients :Ingrédients :Ingrédients :- 250 g de haricots blancs secs- 1 carotte- 1 oignon- 4 cuillères à soupe de lait decoco- 8 brins de coriandre- 1 cube de bouillon- Sel et poivrePréparation :Préparation :Préparation :Préparation :1) La veille, faire tremper les hari-cots blancs dans leau .2) Peler la carotte et loignon et lesfaire revenir dans du beurre .3) Egoutter les haricots et les ra-jouter dans la casserole .4) Couvrir de bouillon, saler et poi-vrer .5) Quand les légumes sont biencuits, passer le potage.6) Ajouter le lait et parsemer lepotage de coriandre ciselée .7) Rectifier lassaisonnement .8) Dégustez!Réponses: Réponses: Réponses: Réponses:1.mouton2.téléphone3.sorcière4.poumon.Dessin réalisé par Marian B. (6ème)Dessin réalisé par Giada (6ème).Des charades«««« Les pensées métamorphosentLes pensées métamorphosentLes pensées métamorphosentLes pensées métamorphosentle cerveau luile cerveau luile cerveau luile cerveau lui----même.même.même.même. »»»»Stanislaw Lerzy Lec«««« La paix, comme toute métamorphose, exige une adaptationLa paix, comme toute métamorphose, exige une adaptationLa paix, comme toute métamorphose, exige une adaptationLa paix, comme toute métamorphose, exige une adaptationdouloureuse à laquelle bien des gens se refusent.douloureuse à laquelle bien des gens se refusent.douloureuse à laquelle bien des gens se refusent.douloureuse à laquelle bien des gens se refusent. »»»»Jean-Paul Fugère
  11. 11. 11METAMORPHOSE!L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états!L’eau dans tous ses états!Pendant la semaine du 14 au 18janvier 2013, il a neigé! La classede Mme Mathilde est allée dansla cour pour ramasser de laneige. Les élèves lont ensuiteplacée dans un pot en classe...Quelques instants plus tard, laneige sétait transformée en eau!Ils ont ensuite réalisé une se-conde expérience: un peu deneige dans un pot sur le radia-teur, un peu de neige dans un potsur le bord de la fenêtre à lexté-rieur…La neige placée sur le radia-teur est devenue liquide... Laneige placée à lextérieur estrestée solide. Magie ou phé-nomène scientifique?Texte rédigé parla classe de Mme Mathilde(2ème primaire à lécole 7)Magie!Magie!Magie!Magie!Suite à la lecture de l’album « Le magicien des couleurs »,les élèves de 1èreC ont découvert la magie des couleurs.Vous en avez assez d’un monde gris ou monochrome, prenez durouge, du bleu et du jaune ...Mélangez-les par deux et vous obtiendrez un univers multicolore !Texte rédigé par la classe de Mme Heydi (1ère primaire à lécole 7)A température ambiante (19°C)la glace fond...A la découverte de la danseA la découverte de la danseA la découverte de la danseA la découverte de la dansecontemporainecontemporainecontemporainecontemporaineJeudi 31 janvier, les enfants de2ème année sont allés à la Maisondes Cultures pour assister à unspectacle de danse contemporaine« Quand je danse, je parle aussi etquand je ne parle pas, je dansepeut-être ».Ils ont pu monter sur scène pourdanser avec les artistes. La musi-que allait assez fort et n’avait pasde parole. C’était une expériencenouvelle que certains ont aimé etd’autres moins…Texte rédigé par la 2ème B«««« Toute œuvre d’art est une possibilitéToute œuvre d’art est une possibilitéToute œuvre d’art est une possibilitéToute œuvre d’art est une possibilitépermanente de métamorphose , offerte àpermanente de métamorphose , offerte àpermanente de métamorphose , offerte àpermanente de métamorphose , offerte àtous les hommes.tous les hommes.tous les hommes.tous les hommes. »»»» Octavio PazCie Faso Danse ThéâtreMaison des Cultures et de la Cohésion socialeMaison des Cultures et de la Cohésion socialeMaison des Cultures et de la Cohésion socialeMaison des Cultures et de la Cohésion socialeRue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles.Rue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles.Rue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles.Rue Mommaerts, n° 4, 1080 Bruxelles.Tél : 02/415.86.03Tél : 02/415.86.03Tél : 02/415.86.03Tél : 02/415.86.03«««« Le monde de l’ArtLe monde de l’ArtLe monde de l’ArtLe monde de l’Artn’est pas celui de l’im-n’est pas celui de l’im-n’est pas celui de l’im-n’est pas celui de l’im-mortalité, c’est celui demortalité, c’est celui demortalité, c’est celui demortalité, c’est celui dela métamorphose.la métamorphose.la métamorphose.la métamorphose. »»»»André Malraux
  12. 12. 12AVATARSTulsabaTulsabaTulsabaTulsaba AhmedMamaduMamaduMamaduMamadu Bah LoubnaLoubnaLoubnaLoubna Ben HlalRoxanaRoxanaRoxanaRoxana DragomirFlorinaFlorinaFlorinaFlorina DragomirMarianMarianMarianMarian BobocGiadaGiadaGiadaGiada CoppoloneBetulBetulBetulBetul BuruklarAyoubAyoubAyoubAyoub El Ammari ZakariaZakariaZakariaZakaria El Bachiri RhyadRhyadRhyadRhyad El HaddadiMasettaMasettaMasettaMasetta JabatehMohamedMohamedMohamedMohamed HammadHafsaHafsaHafsaHafsa HafeezEzgiEzgiEzgiEzgi KaraPriscillaPriscillaPriscillaPriscilla Morina AhlamAhlamAhlamAhlam SallaouiImaneImaneImaneImane ZeroualArmandoArmandoArmandoArmando NastasieMehdiMehdiMehdiMehdi MoutahhirYannickYannickYannickYannick NdongoFlorinFlorinFlorinFlorin Dragomir HoussinHoussinHoussinHoussin LemtiSumayaSumayaSumayaSumaya MakayevaPatriciaPatriciaPatriciaPatricia PadeanuFlorentinaFlorentinaFlorentinaFlorentina RohneanMohamedMohamedMohamedMohamed DahmouniIliasIliasIliasIlias El OuriaghliJournalistes et metteurs en pagesTanguyTanguyTanguyTanguy Olivier IsabelleIsabelleIsabelleIsabelle ElsenDirecteur artistique Rédactrice en chefEditeur responsable: Isabelle ElsenEcole Communale Fondamentale 7 « Arc-en-ciel » Rue de Ribaucourt, 211080 — Molenbeek-Saint-JeanTéléphone: 02 414 01 05

×