Au menu cette semaine
• L’actu mise à nu :
– La nomophobie frappe fort
– La pratique du retargeting s’étend
– Paris entend...
L’actu mise à nu
La nomophobie frappe fort
• On connait la pathologie qui frappe ceux
qui sont séparés de leur mobile.
• Russell Clayton, u...
La pratique du retargeting s’étend
• La société de retargeting AdRoll a mené
une étude sur ce sujet en Europe*, dont
il re...
Paris entend rester la capitale
mondiale des congrès
• Tour Triangle ou pas, Paris aura le plus
grand centre de congrès d’...
L’œil de Red Guy sur le retargeting
• Le retargeting consiste à re-proposer de manière
répétée un produit ou un service au...
Point de vue :
Les objets désobéissants
Quand les objets désobéissent…
• Cette semaine, nous nous sommes intéressés aux objets qui
disent non. Ce que l’on appelle...
Détournement & création
• Pour commencer, il faut savoir qu’un objet peut être désobéissant
de différentes manières :
– le...
Service à thé révolutionnaire
• L’affaire n’est pas nouvelle… Dès
1909, les suffragettes anglaises ont
recours à une strat...
Les policiers jouent au beach-volley
• Plus près de nous, lors de la grève
générale à Barcelone en 2012, les
manifestants ...
Livres comme boucliers
• En 2010, pour protester contre les
coupes budgétaires dans l’éducation,
les étudiants italiens on...
Les parapluies se rebellent
• Le parapluie a été un symbole de
ralliement lors des manifestations pro-
démocratie à Hong K...
L’ancêtre de Twitter
• TXTmob est un service utilisé lors de la
convention républicaine de 2004 à New
York pour communique...
Les robots activistes
• Les militants savent aussi utiliser les
nouvelles technologies : des robots,
appelés « robots cont...
Créativité & solidarité
• Les exemples précédents montrent que les objets désobéissants
ne sont pas conçus par des profess...
« Communicazione povera »
• Ces objets pleins de créativité montrent que les contestataires,
souvent critiques à l’égard d...
Les puissants pris à leur propre jeu
• Si on reprend l’exemple des Book Blocks, ces boucliers réalisés
avec des bouts de c...
De l’anti-autorité à l’autoritarisme…
• Avec le temps et la victoire des factions qui
les utilisent, certains objets désob...
La révolution des objets
• Dans un tel contexte, les objets désobéissants ont l’air minable
mais ils s’avèrent de redoutab...
Innovations et tendances
Fini l’auto-dénigrement sur Twitter
Cliquez sur l’image pour voir la vidéo
• 4 tweets négatifs sur la beauté et l’image du...
Quand le petit noir se mange
• KFC a trouvé comment remplacer le petit biscuit qu’on mange avec le café :
ses tasses seron...
Apple veut que sa montre soit en vogue
• Les priorités de l’AppleWatch sont claires : après avoir fait la couverture du
ma...
Index des liens
• La nomophobie frappe fort : http://www.surewise.com/gadget-insurance/blog/nomophobia-or-
the-case-of-iph...
La semaine prochaine
La veille de red guy du 04.03.15   objets désobéissants
La veille de red guy du 04.03.15   objets désobéissants
La veille de red guy du 04.03.15   objets désobéissants
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La veille de red guy du 04.03.15 objets désobéissants

497 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
497
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
254
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La veille de red guy du 04.03.15 objets désobéissants

  1. 1. Au menu cette semaine • L’actu mise à nu : – La nomophobie frappe fort – La pratique du retargeting s’étend – Paris entend rester la capitale mondiale des congrès • Point de vue : Les objets désobéissants • Innovations et tendances : – Fini l’auto-dénigrement sur Twitter – Quand le petit noir se mange – Apple veut que sa montre soit en vogue
  2. 2. L’actu mise à nu
  3. 3. La nomophobie frappe fort • On connait la pathologie qui frappe ceux qui sont séparés de leur mobile. • Russell Clayton, un chercheur américain a mené une étude* pour mesurer l’effet de cette séparation. Selon lui, le mobile crée une sorte de 6ème sens – comme chez certains animaux – qui contribue à créer un iSelf (un "soi connecté"). • Une pathologie handicapante : lors de ses tests d’intelligence, les résultats des étudiants auxquels on annonçait une panne de réseau chutaient sensiblement sous l’effet d’un stress psychologique ! Cliquez sur l’image pour lire l’article
  4. 4. La pratique du retargeting s’étend • La société de retargeting AdRoll a mené une étude sur ce sujet en Europe*, dont il ressort quelques faits saillants : – 9 marketeurs sur 10 estiment que cette technique performe aussi bien ou mieux que le search – Ils recherchent avant tout des gains de notoriété (60%), puis de ventes (57%) et de fidélisation (51%). – plus de la moitié pratiquent déjà le retargeting sur mobile. • La distribution en est sur-utilisatrice bien sûr…Cliquez sur l’image pour télécharger l’étude
  5. 5. Paris entend rester la capitale mondiale des congrès • Tour Triangle ou pas, Paris aura le plus grand centre de congrès d’Europe. • Passée en 3 ans de la 10ème à la 3ème place des villes les plus attractives du monde (et à la 2ème en R&D derrière Shanghai), Paris compte bien tirer profit de ses atouts retrouvés. • Engagé dans une rénovation de 5 ans (budget 500 M€, grands noms : Nouvel, Portzamparc, Perrault…), le parc des expositions de la porte de Versailles va passer d’une capacité de 10.000 à 25.000 participants/exposants en 2018.
  6. 6. L’œil de Red Guy sur le retargeting • Le retargeting consiste à re-proposer de manière répétée un produit ou un service auquel un individu a été exposé au cours d’une recherche ou d’une démarche d’achat non conclusive sur internet. • Cette technique part du principe qu’un acte interrompu à un moment donné peut être récupéré à un autre moment. Or, si l’interruption est due à un dérangement extérieur ou à un facteur bloquant (le prix par ex.), le retargeting n’est efficace que si ce dernier est gommé. • Si ce facteur persiste (l’article n’existe pas à la bonne taille par ex.) ou si l’achat n’était pas envisagé de toute façon, cette technique devient vite irritante et atteint le but inverse de celui souhaité : elle éloigne les gens de la marque. De plus, elle n’intervient que si une intention est exprimée par une visite. C’est donc rarement une arme de conquête de vrais nouveaux clients.
  7. 7. Point de vue : Les objets désobéissants
  8. 8. Quand les objets désobéissent… • Cette semaine, nous nous sommes intéressés aux objets qui disent non. Ce que l’on appelle les objets désobéissants, utilisés lors de manifestations ou dans le cadre de communications contestataires. • Pour la première fois, une exposition leur a été consacrée au Victoria & Albert Museum à Londres. C’est l’occasion de se pencher sur la conception de ces objets désobéissants ainsi que sur leur impact culturel, social et politique. • Cette expo close début février comptait une centaine d’objets remis dans leur contexte à l’aide de vidéos et d’articles, retraçant les contestations mondiales de ces 30 dernières années.
  9. 9. Détournement & création • Pour commencer, il faut savoir qu’un objet peut être désobéissant de différentes manières : – les objets du quotidiens détournés de leur usage premier (bouteilles en plastique transformées en masques à gaz, roues de vélos récupérées pour créer un char…), – ceux qui font appel aux arts appliqués traditionnels (comme les pancartes aux messages peints à la main), – et ceux qui utilisent les nouvelles technologies et le hacking (drones, robots). • Voici quelques exemples…
  10. 10. Service à thé révolutionnaire • L’affaire n’est pas nouvelle… Dès 1909, les suffragettes anglaises ont recours à une stratégie d’infiltration. Elles fabriquent et vendent des objets dérivés comme de la vaisselle ou du linge de maison qui affiche les couleurs de la Women’s Social and Political Union (WSPU). • Du coup, les tasses de porcelaine avec le logo vert emblème du WSPU servent à promouvoir leur campagne dans les salons édouardiens.
  11. 11. Les policiers jouent au beach-volley • Plus près de nous, lors de la grève générale à Barcelone en 2012, les manifestants envoient sur les forces de l’ordre d’énormes ballons gonflables en forme de pavés géants. Pour s’en débarrasser, les policiers n’ont pas d’autres choix que de renvoyer les ballons. Et de laisser croire qu’ils jouent au beach-volley ! • Au travers de cette action, les manifestants cherchent à ridiculiser les autorités.
  12. 12. Livres comme boucliers • En 2010, pour protester contre les coupes budgétaires dans l’éducation, les étudiants italiens ont utilisés des boucliers imitant des couvertures de livre pour se protéger des policiers. Leurs boucliers comportent le titre d’un livre et le nom de son auteur. • But : obtenir, dans les reprises médias, des photos de policiers attaquent des classiques de la littérature, autrement dit incarnant l’attaque par l’Etat de la culture et de l’éducation !
  13. 13. Les parapluies se rebellent • Le parapluie a été un symbole de ralliement lors des manifestations pro- démocratie à Hong Kong. En plus de s’abriter (modestement) grâce à eux contre les gaz lacrymogènes, les manifestants ont montré qu’ils se protégeaient du contrôle que le pouvoir central de Pékin exerce sur la vie politique de la ville depuis 1997. • Une révolution des parapluies qu’on a pu voir très connectée, ce qui augure des mobilisations citoyennes de demain.
  14. 14. L’ancêtre de Twitter • TXTmob est un service utilisé lors de la convention républicaine de 2004 à New York pour communiquer directement via les smartphones et non par les médias traditionnels. • Il suffit d’enregistrer son n° de téléphone sur le site pour diffuser des messages à tous les inscrits. Un outil qui a permis de faciliter la diffusion d’informations et coordonner les manifestations avant l’arrivée des smartphone. Il est amusant de noter que Twitter s’est inspiré de ce service !
  15. 15. Les robots activistes • Les militants savent aussi utiliser les nouvelles technologies : des robots, appelés « robots contestataires », permettent aux activistes de contester publiquement avec moins de risques. • En effet, ces robots sont téléguidés jusqu’à une distance de 90 m. Conçu en Autriche dès 1999 , Little Brother peut distribuer des tracts. Et GraffitiWriter, du même inventeur que le TXTmob, est un véhicule télécommandé qui peint à distance des slogans sur le sol.
  16. 16. Créativité & solidarité • Les exemples précédents montrent que les objets désobéissants ne sont pas conçus par des professionnels mais sont réalisés collectivement, dans le feu de l’action et avec les moyens du bord. On oublie vite d’où émane l’idée. Les modes d’emploi sont disponibles sur internet afin que chacun puisse reproduire l’objet. • Toutefois, comme on n’a pu le voir avec les robots, certains professionnels prêtent leur savoir-faire aux contestataires. En 2009, lors du sommet de Copenhague sur le climat, les Bike Blocks font leur apparition, lancés par The Laboratory of Insurrectionary Imagination qui détournent des vélos pour faire des bruits afin de gêner la police.
  17. 17. « Communicazione povera » • Ces objets pleins de créativité montrent que les contestataires, souvent critiques à l’égard de la communication, n’hésitent pas à reprendre ses techniques pour faire avancer leurs idées. • Certains de ces objets moyens de communication désobéissants marquent les esprits plus que les autres, comme par ex. les marionnettes géantes en papier mâché pour protester contre la guerre en Irak. • Comme les concepteurs de l’arte povera, qui réalisaient des œuvres d’art avec des déchets et des détritus, des individus avec peu de ressources peuvent agir ensemble en étant solidaire et utilisant leur créativité pour brocarder les autorités.
  18. 18. Les puissants pris à leur propre jeu • Si on reprend l’exemple des Book Blocks, ces boucliers réalisés avec des bouts de carton mais qui reprennent des couvertures de livres qui défendent la liberté, on voit qu’une symbolique très basique mais très interpellante s’enclenche : si les policiers attaquent les manifestants, cela revient à dire que les autorités italiennes combattent les idées fondatrices de la civilisation. • Les images reprises par les médias, souvent utilisés par les politiciens eux-mêmes pour leur exposition médiatique et jugés « indépendants » (le 4ème pouvoir), parleront d’elle-même…
  19. 19. De l’anti-autorité à l’autoritarisme… • Avec le temps et la victoire des factions qui les utilisent, certains objets désobéissants, même parmi les plus symboliques, peuvent s’institutionnaliser, voire devenir des symboles caricaturaux d’un ordre qui ne tolère plus le désordre. • C’est le cas par ex. du symbole ci-contre, qui ne joue plus depuis longtemps son rôle d’aiguillon mais reflète les préoccupations très terre-à-terre d’un groupe d’intérêt. • Une dérive des objets de communication qui donne à réfléchir…
  20. 20. La révolution des objets • Dans un tel contexte, les objets désobéissants ont l’air minable mais ils s’avèrent de redoutables armes de communication. • Les boucliers italiens ont inspiré d’autres étudiants dans le monde entier et sont devenus un emblème de la protestation, comme le parapluie à Hong Kong, les masques à gaz durant l’occupation du parc Gezi à Istanbul, le masque Guy Fawkes des Anonymous, etc. • On peut imaginer que les nouvelles technologies (impression 3D, drones, etc.) vont stimuler l’imagination des contestataires de tout poil et donner du fil à retordre aux autorités trop rétrogrades !...
  21. 21. Innovations et tendances
  22. 22. Fini l’auto-dénigrement sur Twitter Cliquez sur l’image pour voir la vidéo • 4 tweets négatifs sur la beauté et l’image du corps sur 5 sont publiés par des femmes. Suite à cette étude, Dove lance avec Twitter #SpeakBeautiful, une campagne pour promouvoir les tweets positifs sur la beauté des femmes.
  23. 23. Quand le petit noir se mange • KFC a trouvé comment remplacer le petit biscuit qu’on mange avec le café : ses tasses seront comestibles. Un biscuit, une couche de "papier de sucre" et de chocolat qui ne fond pas : le café reste chaud et le biscuit croustille. Cliquez sur l’image pour lire l’article
  24. 24. Apple veut que sa montre soit en vogue • Les priorités de l’AppleWatch sont claires : après avoir fait la couverture du magazine Self* en Chine, la marque se paie 12 pages de pub au cœur du Vogue* américain. Centrées dur le produit, comme à son habitude… Cliquez sur l’image pour voir le gif sonore
  25. 25. Index des liens • La nomophobie frappe fort : http://www.surewise.com/gadget-insurance/blog/nomophobia-or- the-case-of-iphone-separation-anxiety • La pratique du retargeting s’étend : https://www.adroll.com/resources/reports/state-of-the- industry- europe?utm_source=emarketer&utm_medium=external_email&utm_campaign=2014_state_ of_the_industry_report_EMEA&utm_term=email&utm_content=fyi • Paris reste la capitale des congrès : http://www.lesechos.fr/industrie-services/services- conseils/0204182435617-paris-aura-le-plus-grand-centre-de-congres-deurope-1096343.php • Fini l’auto-dénigrement sur Twitter : https://www.youtube.com/watch?v=_cncxoJPwBw • Quand le petit noir se mange : http://www.huffingtonpost.fr/2015/02/27/kfc-fast-food- comestible-tasse-cafe-photos_n_6767744.html • Apple veut que sa montre soit en vogue : http://mashable.com/2015/02/25/apple-watch- vogue/
  26. 26. La semaine prochaine

×