Au menu cette semaine
• L’actu mise à nu :
– Alta Vista perd la vue
– Le travail domestique pèse lourd
– Les slogans qui e...
L’actu mise à nu
Alta Vista perd la vue
• Les nostalgiques des débuts du web ont
dû laisser couler une petite larme ce
lundi, quand Alta Vi...
La travail domestique pèse lourd
• Dans l’étude « La consommation faite
maison », l’Insee montre que les
Français passent ...
Les slogans en disent long
• L’observatoire des slogans publicitaires
est une source intéressante sur l’état
d’esprit qui ...
L’œil de Red Guy sur les slogans pub
• Les claims et signatures publicitaires sont le reflet de
d’atmosphère qui règne sur...
Point de vue :
La malbouffe
La France, pays de la bonne bouffe…
• Il est paradoxal que notre pays, qui a su élever le fait de
s’alimenter au rang d’un...
… qui évolue mal
• La qualité de l’alimentation du consommateur d’aujourd’hui
est l’otage d’une guerre économique dont les...
Le progrès continue, mais quel progrès ?
• Le progrès a donné aux grandes économies les moyens
d’améliorer l’ordinaire et ...
Les forces en présence
• Mais le passé, la réputation et les intérêts des différents
acteurs divergent ou convergent au fi...
Les Industriels
• Aucune possibilité de les mettre tous
dans le même panier :
– Certains sont conscients des enjeux
actuel...
Les (petits) Producteurs
• En France, une exploitation agricole
disparait toutes les demi-heures. Si l’on
met de côté les ...
Les (grands) Distributeurs
• Engagés dans une guerre sans merci
sur les prix, ils mettent effectivement la
pression sur le...
Les (petits) Commerçants
• Après avoir longtemps courbé l’échine,
certains petits commerçant tentent de
se réinventer en :...
Les Associations
• Il y en a pour chaque faction, mais les
plus riches, émanant des industriels ou
de la distribution, jou...
Les Pouvoirs Publics
• L’Etat français reste soucieux de santé,
d’hygiène et le consommateur y est
protégé plus qu’ailleur...
Quelques armes
• Ce panorama, qui reflète imparfaitement une situation
complexe (il faudrait citer les experts, les labos,...
Les labels
• Il s’agit en principe d’une initiative
heureuse qui tente une forme de
classification des produits alimentair...
Les "sans garantie"
Les "peut mieux faire"
Les "fiables"
Les lobbies
• Ils agissent aussi bien à Bruxelles que
dans les couloirs de nos ministères et
de l’Assemblée.
• Consacrés à...
Le débat public
• Le story-telling existe aussi lorsque les
histoires ne sont pas très belles mais
qu’elles méritent d’êtr...
Le boycott
• Le boycott n’est pas très implantée en
France vs les marchés anglo-saxons.
On peut penser à celui qui vient d...
Internet
• Internet constitue une arme redoutable
de défense – voire d’attaque – pour les
gens et groupements qui ne dispo...
La Justice
• Des procès ont été intentés pour
protéger les gens de la malbouffe.
• De manière un peu injuste, même si les
...
A chacun ses chances
• Le combat est, on le voit, moins inégal que certains veulent
le penser, sauf sans doute pour le gra...
Les alternatives fleurissent…
• Si aucune marque ou enseigne ne ressort quand on tape
« nutrition » ou « nourriture saine ...
… et la transparence progresse
• En définitive, le consommateur qu’on prétend expert – il ne
l’est guère dans ce domaine… ...
Une communication qui communique
• Les milliards dépensés chaque année en communication
devraient inciter les entreprises ...
Reste un grand mystère…
• Alors qu’il consent à payer beaucoup plus cher des voitures
allemandes ou les grandes marques de...
Innovations et tendances
Qui a besoin du cloud ?
• Le labo de Swinburne Tech (Austr.) a mis au point une méthode de stockage
permettant de graver 1...
Nike, a green brand in the Making
• Nike, qui a parfois été épinglé pour des pratiques discutables, se refait une
virginit...
McDonald’s et Coca-Cola ont leur revanche
• Pour venger leur rôle de boucs émissaires de la malbouffe (cf notre point de
v...
Index des liens
• Alta Vista perd la vue : http://www.presse-citron.net/yahoo-altavista-nexiste-plus
• Le travail domestiq...
La semaine prochaine
La veille de Red Guy du 10.07.13 - La malbouffe
La veille de Red Guy du 10.07.13 - La malbouffe
La veille de Red Guy du 10.07.13 - La malbouffe
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La veille de Red Guy du 10.07.13 - La malbouffe

392 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
392
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
172
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La veille de Red Guy du 10.07.13 - La malbouffe

  1. 1. Au menu cette semaine • L’actu mise à nu : – Alta Vista perd la vue – Le travail domestique pèse lourd – Les slogans qui en disent long • Point de vue : la malbouffe • Innovations et tendances : – Qui a besoin du cloud ? – Nike, a green brand in the Making – McDonald’s et Coca-Cola ont leur revanche
  2. 2. L’actu mise à nu
  3. 3. Alta Vista perd la vue • Les nostalgiques des débuts du web ont dû laisser couler une petite larme ce lundi, quand Alta Vista, lancé en 1995, a définitivement coupé le moteur. • Racheté par Yahoo en 2003 (via le rachat d’Overture), Alta Vista était le plus anciens des moteurs de recherche. Il était même considéré par certains comme l’ancêtre de Google. • Alta Vista était tombé à 13 M de requêtes par jour, contre 2,5 Md pour Google. Cliquez sur l’image pour lire l’article
  4. 4. La travail domestique pèse lourd • Dans l’étude « La consommation faite maison », l’Insee montre que les Français passent plus de temps à gérer des tâches domestiques qu’au travail. • A 765 heures/an, les 1ères pèsent la moitié du 2ème, mais seule la moitié des adultes a un travail rémunéré. Au global, le travail domestique représente 292 Mds € (base du smic), soit 15% du PIB. • C’est grâce à cette richesse que des économies comme l’Italie, et dans une moindre mesure la France, absorbent en partie la crise.Cliquez sur l’image pour lire l’article
  5. 5. Les slogans en disent long • L’observatoire des slogans publicitaires est une source intéressante sur l’état d’esprit qui règne chez les agences et les annonceurs (base : 5.643 slogans). • Dans le crû 2013, le quatuor de tête est inchangé : être, faire, vie, nouvelle. Et la plupart des mots revient chaque année. • Nature et prix – curieux attelage – sont les 2 mots qui progressent le plus. A l’inverse, énergie, ensemble, créateur et services sont en fort recul. Le reflet du pessimisme français ? Palmarès 2012 : mots les plus utilisés Palmarès 2012 : mots ayant le plus progressé Cliquez sur l’image pour accéder au site ©Souslelogo2013
  6. 6. L’œil de Red Guy sur les slogans pub • Les claims et signatures publicitaires sont le reflet de d’atmosphère qui règne sur un marché. A ce titre, la lecture du palmarès publié par Souslelogo.com, qui a analyse près de 4.000 marques est hélas révélatrice. • La mode est aux mots simples, « efficaces », sans fioritures. On est loin de l’année 2010 où les mots beauté, amour ou passion avaient le plus progressé. Cette année, c’est le mot prix qui bondit, tandis que créateur, idées, partager ou ensemble s’enfoncent dans le classement. On est au raz du bitume… • Plus généralement, il ressort que les mêmes 50 mots sont ressassés jusqu’à plus soif. Faut-il s’étonner qu’ils mobilisent aussi peu les consommateurs?
  7. 7. Point de vue : La malbouffe
  8. 8. La France, pays de la bonne bouffe… • Il est paradoxal que notre pays, qui a su élever le fait de s’alimenter au rang d’un art dûment certifié par l’Unesco, fasse preuve de si peu de discernement lorsqu’il s’agit de se nourrir au quotidien. • Crises alimentaires et alertes sur la santé se succèdent sans que le moindre sursaut – si ce n’est d’une minorité encore peu audible – semble créer la prise de conscience nécessaire.
  9. 9. … qui évolue mal • La qualité de l’alimentation du consommateur d’aujourd’hui est l’otage d’une guerre économique dont les acteurs sont nombreux et les armes inégales. • Petite revue des efforts et manipulations qui structurent ce que nous ingérons quotidiennement. • L’initiative est casse-gueule, car toute tentative d’analyse est délicate à nuancer sur ce sujet, mais disons qu’il s’agit là d’un point de vue positivement motivé…
  10. 10. Le progrès continue, mais quel progrès ? • Le progrès a donné aux grandes économies les moyens d’améliorer l’ordinaire et la conservation ou l’hygiène de beaucoup de produits ont été améliorés. • Les innovations (celles qui comptent) sont aujourd’hui axées sur de nouvelles priorités : praticité, gain de temps… • Parallèlement on constater que certains choix économiques ont des conséquences parfois tragiques sur la santé et que de nombreux reculs sur la qualité des produits alimentaires sont patents.
  11. 11. Les forces en présence • Mais le passé, la réputation et les intérêts des différents acteurs divergent ou convergent au fil du temps. Mais avant tout, qui sont-ils ? Les (petits) producteurs Les (petits) commerçants Les Industriels Les (grands) distributeurs) Les Pouvoirs PublicsLes Associations
  12. 12. Les Industriels • Aucune possibilité de les mettre tous dans le même panier : – Certains sont conscients des enjeux actuels, qu’ils mâtinent néanmoins de réalisme parfois risqué. – D’autres sont centrés sur le profit et font des impasses très douteuses (cf le fameux « minerai » révélé par le scandale sur la viande de cheval). • Ligne de défense : la pression sur les prix des distributeurs impose des choix ayant des répercussions sur la qualité.
  13. 13. Les (petits) Producteurs • En France, une exploitation agricole disparait toutes les demi-heures. Si l’on met de côté les exploitations mal gérées, attaquées par l’urbanisation ou dont la passation est complexe, il reste beaucoup de cas d’abandon pour des raisons économiques. • Accusation : malgré quelques efforts (Monoprix ou Système U notamment), les pressions diverses de la distribution sur les prix, les conditionnement, la logistique et autres sont insupportables, au sens financier du terme.
  14. 14. Les (grands) Distributeurs • Engagés dans une guerre sans merci sur les prix, ils mettent effectivement la pression sur les autres acteurs afin de mettre en évidence leur compétitivité. Et tous les coups sont permis ! • Les autres fondamentaux (services, choix, qualité des MDD…), parfois mis en avant, sont fréquemment sacrifiés. • Ligne de défense : ils se battent pour le panier de la ménagère. Mais à quel prix pour la santé publique (responsabilité partagée avec certains industriels…) ?
  15. 15. Les (petits) Commerçants • Après avoir longtemps courbé l’échine, certains petits commerçant tentent de se réinventer en : – se modernisant, – apportant des services ‘plus’, – se spécialisant sur des niches rentables (épices, confitures, etc), – menant une guerre médiatique qui en fait des stars (cf Le Bourdonnec). • Ligne d’attaque : l’approvisionnement, la défense de vrais produits locaux et traçables.
  16. 16. Les Associations • Il y en a pour chaque faction, mais les plus riches, émanant des industriels ou de la distribution, jouent avant tout pour leur camp, quitte à jouer contre la « qualité France » (cf le lobby des industriels du fromage à Bruxelles…). • Les associations de consommateurs sont démunies, y compris celles qui émanent de l’Etat. • Ligne d’attaque : l’information (labels de qualité, étiquettes…), le boycott (surtout dans les pays anglo-saxons), etc.
  17. 17. Les Pouvoirs Publics • L’Etat français reste soucieux de santé, d’hygiène et le consommateur y est protégé plus qu’ailleurs (trop parfois...). • Toutefois le pouvoir du gouvernement reste limité malgré tout, car soumis : – au manque de moyens et de temps, – à la capacité d’alerte des citoyens, – aux diktats de Bruxelles • Ligne d’attaque : des arbitrages parfois bienvenus… et des règlementations souvent partiales ou tatillonnes.
  18. 18. Quelques armes • Ce panorama, qui reflète imparfaitement une situation complexe (il faudrait citer les experts, les labos, etc.), ne va pas sans un rapide tour d’horizon des armes utilisées Le lobbying Le boycott Les labels Le débat public La justiceInternet
  19. 19. Les labels • Il s’agit en principe d’une initiative heureuse qui tente une forme de classification des produits alimentaires. • Mais le succès des premiers labels de qualité ou de traçabilité, voire de respect environnemental, signes d’une attente des consommateurs, a suscité une foison de labels plus ou moins légitimes qui perturbent leur lecture. • Résultat : les gens sont perdus et se laissent berner par des label purement commerciaux, voire mensongers.
  20. 20. Les "sans garantie" Les "peut mieux faire" Les "fiables"
  21. 21. Les lobbies • Ils agissent aussi bien à Bruxelles que dans les couloirs de nos ministères et de l’Assemblée. • Consacrés à la défense d’intérêts particuliers – parfois collectifs –, ils reflètent un fort déséquilibre entre les parties : les industriels et les syndicats professionnels disposent de moyens infiniment plus puissants et abondants que les défenseurs des consommateurs. • Résultat : ceux-ci privilégient d’autres moyens moins coûteux.
  22. 22. Le débat public • Le story-telling existe aussi lorsque les histoires ne sont pas très belles mais qu’elles méritent d’être portées à la connaissance des gens. • Alimenté par des études pas toujours sûres, voire pilotées par des groupes d’intérêt, le débat public nécessite des contrepoids sérieux (experts, journalistes spécialisés, autorités) pour éviter les amalgames. Ce n’est pas toujours le cas. • Résultat : un débat essentiel, mais parfois biaisé ou mal informé.
  23. 23. Le boycott • Le boycott n’est pas très implantée en France vs les marchés anglo-saxons. On peut penser à celui qui vient de faire plier Starbucks sur le plan fiscal au UK. • Cette situation est en partie due à la loi française car les actions de boycott, très contrôlées par la loi de 1977, les assimile à des "actes discriminatoires". • Mais il existe des boycotts de fait (plats préparés et lasagnes récemment ?...) • Résultat : les activistes préfèrent d’autres formes d’action.
  24. 24. Internet • Internet constitue une arme redoutable de défense – voire d’attaque – pour les gens et groupements qui ne disposent pas de moyens autres. • Le pouvoir d’interpellation est d’autant plus fort que – la cause est jugée cruciale, – Le combat est largement partagé, – Les messages sont mordants ! • Résultat : les marques vont devoir répondre plus souvent de leurs actes, qu’ils soient bien ou mal intentionnés.
  25. 25. La Justice • Des procès ont été intentés pour protéger les gens de la malbouffe. • De manière un peu injuste, même si les attaques ne sont pas sans fondement, ce sont souvent les marques les plus emblématiques comme Coca-Cola ou McDonald’s qui sont visées. • En France, le gouvernement travaille à la libéralisation des « class actions » qui permettront des actions groupées. • Résultat : les actions en justice pourraient se multiplier
  26. 26. A chacun ses chances • Le combat est, on le voit, moins inégal que certains veulent le penser, sauf sans doute pour le grande distribution dont le poids dans le CA de beaucoup de marques pèse lourd dans ces bras de fer (mais le ciel n’est pas sans nuages pour elle non plus sur ce plan…). • La focalisation actuelle sur les prix permet de faire passer bien des impasses sanitaires. Les crises et scandales alimentaires, ici et ailleurs, amplifiés par internet et les réseaux sociaux, risquent de rebattre les cartes.
  27. 27. Les alternatives fleurissent… • Si aucune marque ou enseigne ne ressort quand on tape « nutrition » ou « nourriture saine », on ne peut nier les quelques efforts faits par certaines (les distributeurs déjà cités ou Danone par ex.) pour rassurer les consommateurs. • En outre, de nombreuses alternatives existent pour les gens de se fournir en produits mieux tracés : – Les petits commerces « engagés » sur la qualité, – Les sites directs : Natoora, Monmarché.fr, Paysan.fr, etc. – Les Amap (abonnement à un panier fermier hebdo)
  28. 28. … et la transparence progresse • En définitive, le consommateur qu’on prétend expert – il ne l’est guère dans ce domaine… – utilise peu l’arme la plus absolue dont il dispose : son porte-monnaie ! Comme si le manque de temps et d’information l’empêchaient de nourrir son libre arbitre en toute sérénité…
  29. 29. Une communication qui communique • Les milliards dépensés chaque année en communication devraient inciter les entreprises à prendre la mesure de cette attente : des pubs aux packagings et aux PLV, comment faire comprendre honnêtement mais sans naïveté aux gens ce qu’ils mangent ? Comment, pour les meilleures, prendre la tête d’une croisade pour rendre les différences tangibles ? • Quant aux marques et enseignes qui trichent (par intention, action ou omission, comme à confesse) et se font pincer, elles risquent de plus en plus de passer un sale quart d’heure qui pourra en amener certaines au cimetière des marques ou des sociétés.
  30. 30. Reste un grand mystère… • Alors qu’il consent à payer beaucoup plus cher des voitures allemandes ou les grandes marques de mode incarnant la qualité, le consommateur français persiste à se nourrir à l’aveuglette et à exiger des produits alimentaires de bonne qualité – y compris le bio – au même prix que les préparations douteuses qu’on lui propose à bas prix. • Les efforts/arguments publicitaires de la grande distribution ne sont sans doute pas étrangers à cette illusion collective. Tant qu’elle durera, des "bons" producteurs, des fabricants sincères et des commerçants consciencieux disparaîtront . • Il y a comme qui dirait urgence…
  31. 31. Innovations et tendances
  32. 32. Qui a besoin du cloud ? • Le labo de Swinburne Tech (Austr.) a mis au point une méthode de stockage permettant de graver 1 petabits de données (= 1.000.000.000.000.000 bits) sur un seul DVD. De quoi enregistrer quelques photos de vacances !... Cliquez sur l’image pour voir l’article
  33. 33. Nike, a green brand in the Making • Nike, qui a parfois été épinglé pour des pratiques discutables, se refait une virginité. Il propose aux designers une appli permettant de connaître le composition « durable » de n’importe quel textile. Cliquez sur l’image pour voir l’article
  34. 34. McDonald’s et Coca-Cola ont leur revanche • Pour venger leur rôle de boucs émissaires de la malbouffe (cf notre point de vue), McDonald’s et Coca-Cola ont été les marques les plus primées aux FAB (Food and Beverages) Awards le mois dernier en Angleterre. Cliquez sur l’image pour voir l’article et certaines créations
  35. 35. Index des liens • Alta Vista perd la vue : http://www.presse-citron.net/yahoo-altavista-nexiste-plus • Le travail domestique pèse lourd : http://www.insee.fr/fr/ffc/ipweb/ip1423/ip1423.pdf • Les slogans en disent long : http://www.souslelogo.com/?les-mots-les-plus-utilises- dans-les-slogans-publicitaires-en-2012&a=om&b=axabcTfXTo • Qui a besoin du cloud ? : http://www.gizmag.com/petabyte-dvd-data- storage/28181/?utm_source=Gizmag+Subscribers&utm_campaign=b94927de9c-UA- 2235360-4&utm_medium=email&utm_term=0_65b67362bd-b94927de9c-91168513 • Nike, a green brand in the Making : http://www.sustainablebrands.com/news_and_views/supply_chain/nike-unveils-new- app-help-designers-create-more-sustainable-apparel • McDonald’s et Coca-Cola ont leur revanche : http://www.contagiousmagazine.com/2013/05/the_2013_fab_awards_winners.php
  36. 36. La semaine prochaine

×