La veille de red guy du 11.03.15 uber ou lyft

198 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
198
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La veille de red guy du 11.03.15 uber ou lyft

  1. 1. Au menu cette semaine • L’actu mise à nu : – Les start-up résistent mieux – David contre Goliath – Le mobile comme l’email • Point de vue : Uber vs. Lyft • Innovations et tendances : – Petit mais gonflé ! – AppleWatch, prends garde à toi – Finis les doigts de pied en éventail
  2. 2. L’actu mise à nu
  3. 3. Les start-up résistent mieux • Infirmant certains préjugés, le taux de faillite de start-up a été de 2,3% en 2014 vs. 2,5% pour la moyenne des sociétés*. Mais elles se développent plus lente- ment que leurs cousines nordiques (mais aussi bien que les allemandes…). • Selon la Coface, leur résistance vient du fait que leur business model est validé par des investisseurs exigeants… qui hésitent ensuite à accompagner leur développement. D’ailleurs, seul 1,9% de nos capital-risqueurs investissent dans nos start-up contre 12,4% en Allemagne.Cliquez sur l’image pour télécharger l’étude
  4. 4. David contre Goliath • Une nouvelle capitale a eu un écho étrangement faible : la FCC* américaine a voté en faveur d’un contrôle renforcé de la neutralité du net, qui devient ainsi une sorte de "service d’utilité publique" et non un "service d’information" traité beaucoup plus libéralement. • Cela signifie que les petits fournisseurs de services comme Twitter pourront attaquer les gros opérateurs comme Verizon ou Comcast pour favoritisme à l’égard de clients gros utilisateurs de bande passante (Amazon par ex.).Cliquez sur l’image pour lire l’article
  5. 5. Le mobile comme l’email • Thaïg Khris, champion français de roller qui s’est distingué en sautant du 1er étage de la Tour Eiffel, a d’autres exploits en tête. • Il vient de présenter une appli baptisée OnOff qui permet de créer puis d’utiliser sur un même smartphone (via une carte Sim) plusieurs numéros de mobile. • Ces « cloud numbers », qui permettent de disposer de plusieurs lignes sans avoir à posséder plusieurs mobiles, seront facturés 2,99 €/mois..
  6. 6. L’œil de Red Guy sur la neutralité du net • Le neutralité du net n’est pas garantie à 100% par ce vote mais les société qui se sentiront lésée pourront attaquer en justice avec de bonnes chances de réussite. Tout dépendra de la jurisprudence à venir. • La punition est importante pour les opérateurs aux US ils espéraient bien surfacturer aux géants des contenus le droit de disposer de plus de bande passante que les petits. La vigilance sera de mise. • Le plus étonnant dans cette affaire est plutôt la logique des alliances : Netflix, pourtant très gourmand en haut débit pour ses 39 M de clients, s’est rangé du côté de petits Tumblr ou Instagram, de même que Google et Facebook (de façon plus discrète). En France, où le très haut débit est mieux implanté qu’aux Etats-Unis, un grand opérateur comme Orange est plutôt favorable à une neutralité du net…plutôt libre sur le plan tarifaire.
  7. 7. Point de vue : Uber ou Lyft
  8. 8. Dans la Silicon Valley, tout n’est pas si simple • Quand on vit dans la Silicon Valley ou à San Francisco, la vie n’est pas toujours simple. Pour se déplacer, on peut toujours avoir une voiture, mais le parking est un enfer et les bouchons nombreux. Quant aux transports en commun, ils n’arrivent pas souvent à portée de semelles de son bureau. • Autre solution : les bus affrétés par Google et autre Facebook. Ils ont le wi-fi, ce qui permet de travailler dès qu’on y met les pieds, mais ils symbolisent aussi la boboïsation de la ville et la montée en flèche des prix de l’immobilier. Ils se font donc régulièrement attaquer par des riverains en voie d’expropriation. • Mais heureusement il y a Uber… ou son concurrent Lyft !
  9. 9. Un peu d’histoire • Celle d’Uber est pour le moins brève. • L’idée est venue aux deux fondateurs Travis Kalanick et Oscar Salazar lorsqu’ils assistent au salon LeWeb à Paris en 2008. Surprise : que ce soit avant ou après les conférences, ils tentent désespérément de trouver un taxi pour se déplacer dans la capitale… • Leur constat : que ce soit à Paris ou à San Francisco, trouver un taxi est un cauchemar, en particulier aux heures de pointe.
  10. 10. Uber est né… • En retournant à la Sillicon Valley, ils lèvent des fonds et montent un service de chauffeur privé à la demande en 2009, nommé UberCab. L’application sur smartphone est lancée en 2010 afin de mettre en relation directe les utilisateurs et les chauffeurs. • Le succès est fulgurant, tout comme les levées de fonds : en 2011, ils ont déjà levé 50 M$ et ils en sont à 2,8 Md$ aujourd’hui.
  11. 11. … et s’internationalise • En 2011, peu rancuniers, les 2 lascars choisissent Paris comme première grande capitale en dehors des USA. • Ensuite s’ajoutent rapidement les joyaux de la couronne britannique : le Canada (mars 2012), Londres (juillet 2012), l’Australie (nov. 2012)… • L’expansion du service devient exponentielle et en 3 ans, la marque est présente dans 53 pays.
  12. 12. La diversification d’Uber • Pour saturer le marché, Uber a ajouté de nombreux segments à son offre : – UberX : chauffeurs pro standard – Uber Berline : chauffeurs pro luxe – UberVan : chauffeurs pro avec van – UberPop : conducteurs particuliers au volant de leur véhicule privé – UberPool : UberPop + trajet partagé avec un passager compatible allant dans la même direction – UberFresh/UberEats : teste à LA et à Barcelone, ce service permet de se faire livrer un repas d’un restaurant
  13. 13. Et puis vint Lyft… • Lyft est un des principaux concurrents d’UberPop aux USA. • La société s’est lancée en 2012 sur un principe simple : « sucer la roue » du leader aussi rapidement que possible ! • Repérable, en principe, grâce aux moustache rose placées sur les pare- chocs des véhicules, la marque tente de se différencier de façon plus subtile par un échange plus convivial avec les passagers : la dimension « sharing » doit l’emporter sur l’utilitarisme du trajet.
  14. 14. … roue dans la roue avec Uber • En août 2014, Lyft Line et UberPool font leur apparition à quelques heures d’intervalle et proposent un service à mi-chemin entre les chauffeurs privés et le covoiturage : leurs chauffeurs prennent, en un même endroit, des voyageurs qui ne se connaissent pas mais souhaitent se rendre dans le même quartier. • Qui a eu l’idée en premier ? Difficile à dire mais cela exacerbe la concurrence entre les deux ennemis.
  15. 15. Une forte duplication • A San Francisco, le débat sur la valeur comparée d’Uber (ou de Lyft) vs. les taxis fait rage. Ceux-ci râlent mais, comme le faisait remarquer un ancien taxi devenu Uber : « Ce service, c’est ce que les gens d’ici veulent, alors cela ne sert à rien de se battre contre… ». • Mais l’exclusivité n’est pas de mise. Il est drôle d’entendre un chauffeur ayant le sticker Uber dûment collé sur le pare-brise en chanter les louanges, puis sortir un panonceau Lyft, utilisé en parallèle pour son prochain client… « Le système de navigation de ce dernier est meilleur », s’excuse-t-il. • On reconnaît le succès d’Uber, mais on reste pragmatique.
  16. 16. Tous Uber ? • Le succès éclair d’Uber a frappé les imaginations et les sociétés en forte croissance sont assez facilement rebaptisées « le Uber de la catégorie X ». Pourtant, toutes les start-up ne souhaitent pas ressembler à Uber. C’est même plutôt le contraire. • Lors d’un sondage effectué en début d’année auprès de 500 petites entreprises du web dans la région de San Francisco par la société de logiciels Texo, seules 1,6% aspiraient à ressembler à Uber, et encore moins à Airbnb. Amazon était à 11,5%, Google à 8,8% et Apple à 6%. Leur modèle, loin devant avec 17,6% : Ben & Jerry’s... Ah, l’esprit de San Francisco !
  17. 17. Les limites du business model Uber… • Pour éviter la saturation et maximiser le nombre d’Uber sur la route pour le nouvel an 2015, les responsables d’Uber ont mis en place un système d’enchère : plus il y a de demandes, plus le prix monte. Les prix peuvent être multipliés par 10 et d’aucuns ont payé 92€ pour parcourir 7 km. Indignation et plaintes sont nombreuses, notamment sur les réseaux sociaux. • Et lors de la prise d’otage à Sydney, le prix de la course a été multiplié par 4, à cause de l’explosion de la demande en VTC pour sortir du centre ville. Face à la polémique, Uber a décidé d’offrir des courses gratuites pour le reste de la journée. À cela s’ajoutent des polémiques liées à des maladresses de com…
  18. 18. … et les polémiques • En octobre 2014, l’opération « Avions de chasse » n’a pas eu l’effet escompté pour Uber Lyon. Cette campagne publicitaire promet qu’une apprentie top model sera votre chauffeur le temps d’une course. La vidéo de promotion a été jugée sexiste et laisse penser qu’Uber propose un service d’escort. • La société a également été accusée de faire booker par des comparses des trajets sur Lyft qui ne sont pas honorés. Elle a réussi à prouver que son concurrent faisait la même chose. • Par ailleurs la société a menacé de black-lister un journaliste qui s’était permis de dire du mal du service Uber…
  19. 19. Les gargouillements du changement • Qu’il s’agisse de la vision d’Uber (une baisse des coûts de transport individuel) ou ce celle de Lyft (un service de transport en commun collaboratif), la pilule a du mal à passer dans certains endroits : concurrence déloyale, évasion fiscale, évitement de la TVA, manque de professionnalisme des chauffeurs, etc. • Toutes ne sont pas (in)fondées mais certaines ont mené à l’interdiction de ce type de service dans des grandes métropoles. Une attitude myope ou injuste de la part des municipalités ? L’avenir le dira. Mais il est indéniable que la bataille de western entre ces nouveaux géants illustre très bien l’explosion des écosystème existant. « C’est ce que les gens veulent… » !...
  20. 20. Innovations et tendances
  21. 21. Petit mais gonflé ! Cliquez sur l’image pour lire l’article • L’impact est souvent une affaire d’audace, des campagnes gouvernementales en attestent. Ce message, sis à Bretenière en Bourgogne, est très local mais il a fait jaser tout le pays… et les automobilistes qui l’ont vu. C’était le but !
  22. 22. AppleWatch, prends garde à toi… Cliquez sur chaque image pour voir les vidéos • L’université de Sarre propose un système permettant d’imprimer un film digital interactif ultra-mince à coller n’importe sur un objet ou sur soi (iSkin) où pour servir d’alerte, de bouton, de connecteur d’appel, etc.
  23. 23. Finis les doigts de pieds en éventail Cliquez sur l’image pour voir la vidéo • Votre vieux canapé métamorphosé en chaussures de sport uniques, c’est une initiative de Vittel pour vous encourager à faire du sport. Une photo du canapé et un morceau de son tissu suffisent au designer pour créer l’objet rêvé.
  24. 24. Index des liens • Les Français ont enfin la fibre : http://www.nextinpact.com/news/93364-internet-fixe-plus-3- millions-d-abonnes-en-tres-haut-debit-l-adsl-recule.htm • Les start-up résistent mieux : http://www.lefigaro.fr/societes/2015/03/01/20005- 20150301ARTFIG00124-les-start-up-font-moins-faillite-que-les-autres-entreprises.php • Le mobile comme l’email : http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0204182107575-le- champion-de-roller-taig-khris-veut-defier-skype-et-whatsapp-1096329.php • Petit mais gonflé ! : http://www.lyonne.fr/yonne/actualite/2015/03/05/sur-le-panneau-d- entree-de-breteniere-cote-d-or-il-reste-des-enfants-a-ecraser-vous-pouvez- accelerer_11352926.html • AppleWatch, prends garde à toi (1) : https://www.youtube.com/watch?v=LiD7dnqY034#t=170 • AppleWatch, prends garde à toi (2) : https://www.youtube.com/watch?v=9cvZnhvzrBI • Finis les doits de pieds en éventail : https://www.youtube.com/watch?v=paS5c4ymYZ4
  25. 25. La semaine prochaine

×