LA FIN DU DUALISME NUMÉRIQUE 
VOIR ET PERCEVOIR 
À L’ÈRE NUMÉRIQUE 
www.stephane-vial.net 
Maître de conférences, Universi...
VIVRE PARMI LES INTERFACES 
Les écrans interactifs des appareils numériques 
L’écran non comme display ou image, mais comm...
I. 
TECHNIQUE ET PERCEPTION 
VIVRE PARMI LES ARTEFACTS
PHÉNOMÉNOLOGIE 
DE LA TECHNIQUE 
L’étude de la technique considérée comme 
phénomène, c’est-à-dire comme une réalité qui s...
PHÉNOMÉNOTECHNIQUE 
Dans la physique moderne, le noyau atomique a d’abord 
existé comme une hypothèse avant d’exister comm...
BACHELARD 
« La science atomique moderne est plus 
qu’une description de phénomènes, 
c’est une production de phénomènes. ...
CONSÉQUENCE 
La technique a la capacité d’engendrer la 
phénoménalité, c’est-à-dire la possibilité 
d’apparaître ou d’appa...
TECHNIQUES DIFFÉRENTES 
PERCEPTIONS DIFFÉRENTES 
ÊTRE-AU-MONDE DIFFÉRENT
« La Fée Électricité » (1937), Raoul Dufy 
via la Compagnie parisienne de Distribution d’Electricité
L’ONTOPHANIE 
Tous les phénomènes sont phénoménotechniques. 
Il y a une technicité fondamentale de l’apparaître. 
C’est l’...
MATRICES ONTOPHANIQUES 
Les techniques ne sont pas seulement des outils, ce 
sont des structures de la perception. Dans le...
TECHNOLOGICAL NATIVES 
Chaque génération réapprend le monde et renégocie 
son rapport au réel à l’aide des dispositifs tec...
« ONTOPHANY SHIFT » 
À travers les âges, les techniques nouvelles 
provoquent des changements d’ontophanie. Un 
changement...
ONTOPHANIE ÉOTECHNIQUE
ONTOPHANIE MÉCANISÉE 1
ONTOPHANIE MÉCANISÉE 2
ONTOPHANIE NUMÉRIQUE 1
ONTOPHANIE NUMÉRIQUE 2
MILIEUX TECHNO-PERCEPTIFS 
Les systèmes techniques sont avant tout des 
systèmes techno-perceptifs. Ils structurent au pla...
PETITES POUCETTES ? 
Il n’y a pas de fracture numérique générationnelle. 
Il n’y a que des matrices ontophaniques datées, ...
POSTPHENOMENOLOGY 
The term “postphenomenology” is the study of 
human-relations to technologies. This perspective 
blends...
Don IHDE (1990) 
“OUR EXISTENCE IS 
TECHNOLOGY TEXTURED”
L’être et l’écran (2013) 
“OUR BEING-IN-THE-WORLD IS 
TECHNOLOGY SENSITIVE”
PHÉNOMÉNOLOGIE 
TECHNO-TRANSCENDENTALE 
Il y a une technicité transcendantale de l’apparaître, 
c’est-à-dire une technicit...
II. 
L’ONTOPHANIE NUMÉRIQUE 
VIVRE PARMI LES INTERFACES
LA PREUVE PAR LE TRAUMATISME 
Le numérique a introduit un trauma 
phénoménologique dans notre expérience 
du monde en nous...
« DUALISME NUMÉRIQUE » 
Pour absorber le choc, nous avons eu besoin de 
croire en l’existence de deux mondes séparés. 
Nou...
« IRL OUT OF THE URL » (1990s) 
N. Jurgenson (2012) a appelé Dualisme Numérique la croyance 
en l’existence de deux mondes...
The Matrix (1999)
LE VIRTUEL EST MORT, 
VIVE LE NUMÉRIQUE ! 
En 20 ans, nous avons appris à vivre dans et avec le 
« cyberespace ». Nous avo...
1998 
cyberprof @ voila.fr 
ANONYMAT ET DOUBLE IDENTITÉ 
avatar, pseudonyme... (forums, IRC) 
Nous interagissions en ligne...
‘We aren’t friends until we are Facebook friends’ (N. Jurgenson)
DIGITAL ONTOPHANY (irl in the url) 
digital-centered global environment 
based on pervasive computing 
online and offline ...
« IRL IN THE URL » (2000s +) 
Monisme Numérique (#TtW13, #TtW14) 
Nous vivons désormais dans « l’ontophanie numérique », 
...
L’ONTOPHANIE NUMÉRIQUE! 
Elle repose sur 11 catégories phénoménologiques : 
nouménalité (1), idéalité (2), interactivité (...
NOUMÉNALITÉ! 
Le noumène numérique ne devient phénomène qu’à 
travers l’appareillage des interfaces informatisées, 
interm...
IDÉALITÉ! 
Derrière chaque icône, chaque clic, chaque bouton, il y a 
des lignes de code. La matière calculée est d’abord ...
INTERACTIVITÉ! 
« Les designers de produits issus des technologies 
numériques ne considèrent plus leur travail comme 
con...
INTERACTIVITÉ (2)! 
En toute rigueur, ne peut prétendre accéder à la 
notion d’interface que ce qui, dans sa matière 
même...
VIRTUALITÉ! 
Virtuel signifie « informatiquement simulé ». 
De la « culture du calcul » à la « culture de la 
simulation »...
VIRTUALITÉ (2)! 
« Les cours d’informatique aujourd’hui ont peu de choses 
à voir avec le calcul et les algorithmes ; ils ...
VERSATILITÉ! 
1947 : « Premier cas avéré de bug ». Dans la matière 
calculée, une tendance structurelle au bug. Tests, déb...
RÉTICULARITÉ (1) : réseau! 
« L’Internet, c’est l’espace où l’on échange des mails, 
où l’on chatte avec ses amis, où l’on...
RÉTICULARITÉ (2) : autruiphanie! 
Les liaisons sociales activables au sein d’un groupe dépendent 
des appareils qui permet...
REPRODUCTIBILITÉ INSTANTANÉE! 
La possibilité technique effective d’engendrer 
instantanément un nombre potentiellement in...
RÉVERSIBILITÉ! 
Dans le numérique, tout peut être annulé. Ctrl-Z or 
-Z. Pour l’usager, cela est surnaturel. À l’image de...
DESTRUCTIBILITÉ! 
La matière acculée est capable de s’évaporer. Il suffit 
d’une panne de courant électrique pour que tout...
FLUIDITÉ! 
La thaumaturgie numérique, c’est cette phénoménologie pseudo-miraculeuse 
où les choses ont perdu leur pesanteu...
LUDOGÉNÉITÉ! 
Est ludogène tout ce qui stimule spontanément une 
humeur ludique et provoque une expérience de 
« playsir »...
DIGITAL NATIVES ? 
Être natif du numérique, c’est être fait de la même 
coulée phénoménotechnique que les interfaces qui 
...
HELLO GRANDPA !
III. 
LA PREUVE 
PAR LE DESIGN
EXEMPLE 1 
Le monisme numérique des jouets vidéo.
@volumique 
Volumique est un studio d’invention, de 
conception et de développement de nouveaux 
types de livres, de jeux ...
Avec l’aimable autorisation d’Etienne Mineur 
étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numériq...
jeu de société 
étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numérique
cinéma et télévision 
étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numérique
étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numérique 
1 1 
1 
1 
1 
O 
1 
O 
O 
O 
O 
O 
O 
O 
O...
O 
O 
1 1 
O 
1 
1 
1 
O O 
O 
O 
1 
O 
1 
1 1 
O 
1 1 
1 
1 
1 
O 
O 
1 
1 
O 
O 
1 
étienne mineur | les éditions volumi...
O 
1 1 
1 
1 
1 
O 
O 
O 
O 
O 
1 
O 
1 
1 1 
O 
O 
O 
1 1 
1 
1 
1 
O 
O 
O 
O 
O 
1 
O 
1 
1 1 
O 
O 
O 
O 
1 1 
O 
1 
1...
O 
O 
1 1 
O 
1 
1 
1 
O O 
O 
O 
1 
O 
1 
1 1 
étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numér...
(i)Pirate, your smart phone is the pawn 
étienne mineur | @volumique | volumique.com/v2/en 
Les éditions volumiques 2010
a new kind of hybrid board game 
étienne mineur | @volumique | volumique.com/v2/en 
Les éditions volumiques 2010
SpellShot (official video published by Hasbro) 
étienne mineur | @volumique | volumique.com/v2/en
EXEMPLE II 
Le monisme numérique au musée.
LE VASE QUI PARLE
GOOGLE GLASS 
FOR MUSEUMS
EXEMPLE III 
Le monisme numérique au bureau.
LE MONISME DU PAPERBOARD
EXEMPLE IV 
À quand le monisme numérique du livre ?
ET LE DUALISME DU LIVRE ?
DESIGN FOR DASEIN 
L’une des finalités centrales du design depuis Viénot : 
« humaniser les techniques contemporaines et l...
Presses 
Universitaires 
de France, 
335 pages 
www.etre-et-ecran.net 
! 
! 
! 
! 
! 
! 
! 
stephane.vial@unimes.fr 
fb.me...
La fin du dualisme numérique : voir et percevoir à l'ère numérique
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

La fin du dualisme numérique : voir et percevoir à l'ère numérique

1 896 vues

Publié le

Intervention au colloque "Vivre parmi les écrans", à l'université Jean Moulin Lyon 3, le 3 septembre 2014.

Publié dans : Technologie
1 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 896
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
472
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La fin du dualisme numérique : voir et percevoir à l'ère numérique

  1. 1. LA FIN DU DUALISME NUMÉRIQUE VOIR ET PERCEVOIR À L’ÈRE NUMÉRIQUE www.stephane-vial.net Maître de conférences, Université de Nîmes Chercheur à l’Institut ACTE UMR 8218 (Université Paris 1 - CNRS) stephane.vial@unimes.fr @svial L’ÊTRE ET L’ÉCRAN PRESSES UNIVERSITAIRES DE FRANCE WWW.ETRE-ET-ECRAN.NET
  2. 2. VIVRE PARMI LES INTERFACES Les écrans interactifs des appareils numériques L’écran non comme display ou image, mais comme manifestation visible du phénomène numérique Du voir au percevoir
  3. 3. I. TECHNIQUE ET PERCEPTION VIVRE PARMI LES ARTEFACTS
  4. 4. PHÉNOMÉNOLOGIE DE LA TECHNIQUE L’étude de la technique considérée comme phénomène, c’est-à-dire comme une réalité qui s’offre à la perception, telle qu’elle « apparaît » ou se manifeste à l’homme, c’est-à-dire à l’usager, dans son expérience vécue.
  5. 5. PHÉNOMÉNOTECHNIQUE Dans la physique moderne, le noyau atomique a d’abord existé comme une hypothèse avant d’exister comme un phénomène. Les scientifiques ont eu besoin de construire des accélérateurs de particules pour transformer la théorie en « réalité » observable, c’est-à-dire en « phénomène ».
  6. 6. BACHELARD « La science atomique moderne est plus qu’une description de phénomènes, c’est une production de phénomènes. » La science « est par conséquent essentiellement une phénoménotechnique. »
  7. 7. CONSÉQUENCE La technique a la capacité d’engendrer la phénoménalité, c’est-à-dire la possibilité d’apparaître ou d’apparaître comme réel.
  8. 8. TECHNIQUES DIFFÉRENTES PERCEPTIONS DIFFÉRENTES ÊTRE-AU-MONDE DIFFÉRENT
  9. 9. « La Fée Électricité » (1937), Raoul Dufy via la Compagnie parisienne de Distribution d’Electricité
  10. 10. L’ONTOPHANIE Tous les phénomènes sont phénoménotechniques. Il y a une technicité fondamentale de l’apparaître. C’est l’hypothèse de la phénoménotechnique généralisée ou « ontophanie ».
  11. 11. MATRICES ONTOPHANIQUES Les techniques ne sont pas seulement des outils, ce sont des structures de la perception. Dans le tuyau numérique, se joue rien moins que la complexité du rapport perceptif de l’homme au monde.
  12. 12. TECHNOLOGICAL NATIVES Chaque génération réapprend le monde et renégocie son rapport au réel à l’aide des dispositifs techniques dont elle dispose dans son contexte socioculturel. Nous sommes tous natifs d’une technologie. Natifs du chemin de fer, natifs du téléphone, natifs de la télévision, natifs du numérique… Être, c’est « technaître ».
  13. 13. « ONTOPHANY SHIFT » À travers les âges, les techniques nouvelles provoquent des changements d’ontophanie. Un changement d’ontophanie, c’est un renouvellement des structures techniques de la perception et, par suite, un renouvellement qualitatif de notre sens du réel et de notre manière de nous sentir-au-monde.
  14. 14. ONTOPHANIE ÉOTECHNIQUE
  15. 15. ONTOPHANIE MÉCANISÉE 1
  16. 16. ONTOPHANIE MÉCANISÉE 2
  17. 17. ONTOPHANIE NUMÉRIQUE 1
  18. 18. ONTOPHANIE NUMÉRIQUE 2
  19. 19. MILIEUX TECHNO-PERCEPTIFS Les systèmes techniques sont avant tout des systèmes techno-perceptifs. Ils structurent au plan phénoménologique notre expérience du monde possible en créant un Umwelt perceptif dans lequel « baignent » toutes nos perceptions. Les techniques sont des milieux ontophaniques. La pâte du monde a l’âge de nos dispositifs techniques.
  20. 20. PETITES POUCETTES ? Il n’y a pas de fracture numérique générationnelle. Il n’y a que des matrices ontophaniques datées, qui se superposent et coexistent. La perception est la chose la moins naturelle du monde : à chaque époque, l’acte de percevoir s’apprend à l’aide des techniques disponibles.
  21. 21. POSTPHENOMENOLOGY The term “postphenomenology” is the study of human-relations to technologies. This perspective blends together insights from the phenomenological and pragmatic traditions of philosophy, and builds on the work of American phenomenologist Don Ihde. http://postphenomenology.org
  22. 22. Don IHDE (1990) “OUR EXISTENCE IS TECHNOLOGY TEXTURED”
  23. 23. L’être et l’écran (2013) “OUR BEING-IN-THE-WORLD IS TECHNOLOGY SENSITIVE”
  24. 24. PHÉNOMÉNOLOGIE TECHNO-TRANSCENDENTALE Il y a une technicité transcendantale de l’apparaître, c’est-à-dire une technicité a priori dans toute manifestation phénoménale ou « phanie ». Nos perceptions sont coulées dans des structures techno-transcendantales qui dépendent de la technique de l’époque.
  25. 25. II. L’ONTOPHANIE NUMÉRIQUE VIVRE PARMI LES INTERFACES
  26. 26. LA PREUVE PAR LE TRAUMATISME Le numérique a introduit un trauma phénoménologique dans notre expérience du monde en nous présentant des perceptions inédites, issues d’un monde inconnu. Nous avons appelé cela le virtuel.
  27. 27. « DUALISME NUMÉRIQUE » Pour absorber le choc, nous avons eu besoin de croire en l’existence de deux mondes séparés. Nous avons cru à un « Second Self » (Turkle, 1984) et même à une « Second Life » (1999).
  28. 28. « IRL OUT OF THE URL » (1990s) N. Jurgenson (2012) a appelé Dualisme Numérique la croyance en l’existence de deux mondes séparés dont l'un serait virtuel/ numérique/en ligne et l'autre serait réel/physique/hors ligne. THE VIRTUAL (in the url) computer-simulated world based on software and abstraction cut off from the Body far from the Truth red pill / inside-the-Cave SIMULACRUM OR COPY Cyberspace THE REAL (out of the url) physical-processed world based on tangible objects Body-grounded considered as the True world blue pill / out-of-the-Cave GENUINE OR ORIGINAL Real Life (IRL)
  29. 29. The Matrix (1999)
  30. 30. LE VIRTUEL EST MORT, VIVE LE NUMÉRIQUE ! En 20 ans, nous avons appris à vivre dans et avec le « cyberespace ». Nous avons acquis de nouvelles habitudes perceptives. Aujourd’hui, nous sommes habitués au virtuel et aux interactions en ligne, elles sont devenues banales et routinières. Nous avons appris à considérer comme réel ce qui est affiché sur l’écran. Nous avons compris que le virtuel est réel.
  31. 31. 1998 cyberprof @ voila.fr ANONYMAT ET DOUBLE IDENTITÉ avatar, pseudonyme... (forums, IRC) Nous interagissions en ligne avec des gens que nous ne connaissions pas hors ligne et dont nous ne savions rien THÉORIE DU « SECOND SELF » ! 2014 vial.stephane @ gmail.com TRANSPARENCE ET UNIQUE IDENTITÉ photo de profil, prénom, nom... (réseaux sociaux) Nous interagissons en ligne principalement avec des personnes que nous connaissons et rencontrons plus ou moins régulièrement et don nous savons beaucoup de choses (données en ligne). ’SINGLE SELF’
  32. 32. ‘We aren’t friends until we are Facebook friends’ (N. Jurgenson)
  33. 33. DIGITAL ONTOPHANY (irl in the url) digital-centered global environment based on pervasive computing online and offline mix of everything the Truth is no more a problem impossible to separate the 2 aspects REAL WORLD Augmented Reality VIRTUAL (in the url) computer-simulated world based on software and abstraction cut off from the Body far from the Truth red pill / inside-the-Cave SIMULACRUM OR COPY Cyberspace REAL (out of the url) physical-processed world based on tangible objects Body-grounded considered as the True world blue pill / out-of-the-Cave GENUINE OR ORIGINAL Real Life (IRL) ONTOPHANY SHIFT
  34. 34. « IRL IN THE URL » (2000s +) Monisme Numérique (#TtW13, #TtW14) Nous vivons désormais dans « l’ontophanie numérique », un nouvel environnement (Umwelt) techno-perceptif qui est numériquement centré et fondamentalement hybride, à la fois numérique et non-numérique, en ligne et hors ligne, sur écran et hors écran, qui forme un seul et même monde, i.e. une seule et même substance continue : la réalité. Et celle-ci a toujours été augmentée.
  35. 35. L’ONTOPHANIE NUMÉRIQUE! Elle repose sur 11 catégories phénoménologiques : nouménalité (1), idéalité (2), interactivité (3), virtualité (4), versatilité (5), réticularité (6), reproductibilité instantanée (7), réversibilité (8), destructibilité (9), fluidité (10) et ludogénéité (11).Ces catégories définissent la manière dont le numérique, comme matière calculée, structure nos perceptions et les coulent dans un Umwelt numérico-perceptif constant.
  36. 36. NOUMÉNALITÉ! Le noumène numérique ne devient phénomène qu’à travers l’appareillage des interfaces informatisées, intermédiaires phénoménotechniques entre l’échelle nouménale (mathématique) de l’information calculée et l’échelle phénoménale (sensible) de l’interface.
  37. 37. IDÉALITÉ! Derrière chaque icône, chaque clic, chaque bouton, il y a des lignes de code. La matière calculée est d’abord un ensemble d’idéalités ou d’êtres de raison, relevant des langages de programmation, tous réductibles à une suite malléable de 0 et de 1.« Code is poetry » (WordPress).
  38. 38. INTERACTIVITÉ! « Les designers de produits issus des technologies numériques ne considèrent plus leur travail comme consistant à faire le design d’un objet physique – beau ou utile – mais comme consistant à faire le design des interactions avec lui. » (Bill Moggridge, 2012 †)
  39. 39. INTERACTIVITÉ (2)! En toute rigueur, ne peut prétendre accéder à la notion d’interface que ce qui, dans sa matière même, contient une aptitude réactive intrinsèque. Il ne faut donc pas confondre l’activité engendrée en moi par un objet situé hors de moi avec de l’inter-activité. Seul ce qui est fait de matière calculée peut engendrer de l’interactivité, c’est-à-dire de l’activité corrélativement produite par moi et par un objet situé hors de moi.
  40. 40. VIRTUALITÉ! Virtuel signifie « informatiquement simulé ». De la « culture du calcul » à la « culture de la simulation » (S. Turkle). La virtualité est le représentant visible, à l’échelle phénoménale, de la matière calculée qui opère invisiblement à l’échelle nouménale.
  41. 41. VIRTUALITÉ (2)! « Les cours d’informatique aujourd’hui ont peu de choses à voir avec le calcul et les algorithmes ; ils concernent plutôt la simulation, la navigation et l’interaction. [...] Bien sûr, il y a toujours du « calcul » qui opère à l’intérieur de l’ordinateur, mais cela ne correspond plus au niveau le plus important ou le plus intéressant avec lequel on réfléchit ou on agit. Il y a quinze ans, la plupart des utilisateurs de l’informatique étaient réduits à taper des commandes. Aujourd’hui, ils utilisent des produits prêts à l’emploi pour manipuler des bureaux simulés, dessiner avec des pinceaux et des brosses simulées, et voler dans des cockpits d’avion simulés » (S. Turkle, 1995, p. 19)
  42. 42. VERSATILITÉ! 1947 : « Premier cas avéré de bug ». Dans la matière calculée, une tendance structurelle au bug. Tests, débogages, failles de sécurité, instabilités. Le bug est consubstantiel à la matière calculée. Nous avons appris à vivre avec l’instabilité de cette matière (pertes de données, bug de l’an 2000).
  43. 43. RÉTICULARITÉ (1) : réseau! « L’Internet, c’est l’espace où l’on échange des mails, où l’on chatte avec ses amis, où l’on partage de la musique et des photos avec des inconnus. Et cette communication est, justement, un fait social, assisté et façonné par les ordinateurs. » (Antonio Casilli)! La réticularité du phénomène numérique n’est pas seulement un fait technique d’interconnexion ; c’est un fait phénoménotechnique d’ontophanisation. Comme autrefois le téléphone, l’Internet engendre une nouvelle ontophanie d’autrui ou autruiphanie.
  44. 44. RÉTICULARITÉ (2) : autruiphanie! Les liaisons sociales activables au sein d’un groupe dépendent des appareils qui permettent de les actionner et, en les actionnant, de les phénoménaliser, d’une manière qui porte l’empreinte ontophanique de ces appareils. Le lien social tout entier est le fruit d’une coulée phénoménotechnique.
  45. 45. REPRODUCTIBILITÉ INSTANTANÉE! La possibilité technique effective d’engendrer instantanément un nombre potentiellement infini de copies d’un même élément. Pour le processeur, il s’agit seulement de 0 et 1… D’où le succès du téléchargement illégal, Hadopi… La facilité inouïe avec laquelle il est possible de reproduire un contenu numérique est telle qu’il est impossible pour les usagers d’y renoncer.
  46. 46. RÉVERSIBILITÉ! Dans le numérique, tout peut être annulé. Ctrl-Z or -Z. Pour l’usager, cela est surnaturel. À l’image de la mort, rien n’est réversible dans l’univers. Excepté le numérique. « Maman, Contrôle Z ! »
  47. 47. DESTRUCTIBILITÉ! La matière acculée est capable de s’évaporer. Il suffit d’une panne de courant électrique pour que tout ce qui n’avait pas été enregistré en mémoire disparaisse littéralement du champ de la réalité. Où sont alors passées toutes ces données ? Elles n’étaient qu’une suite de 0 et 1 en instance d’enregistrement. Elles se sont volatilisées à l’instant même où le courant électrique a cessé de traverser les millions de transistors du microprocesseur.
  48. 48. FLUIDITÉ! La thaumaturgie numérique, c’est cette phénoménologie pseudo-miraculeuse où les choses ont perdu leur pesanteur ancienne pour devenir légères et fluides, se pliant comme par magie à nos attentes et nos désirs, sans la résistance d’autrefois. « Avec le numérique, tout glisse : j’écris, et les lettres apparaissent successivement sur mon écran. Je me trompe et je les efface sans difficulté. » (Yann Leroux). La matière numérique accomplit des miracles ou, plus simplement, fait des merveilles.
  49. 49. LUDOGÉNÉITÉ! Est ludogène tout ce qui stimule spontanément une humeur ludique et provoque une expérience de « playsir ». La ludogénéité, c’est donc la capacité d'un dispositif technique (monde de l’objet) à engendrer une attitude ludique (monde du sujet), c'est-à-dire la capacité à stimuler l'attitude ludique dans un psychisme.
  50. 50. DIGITAL NATIVES ? Être natif du numérique, c’est être fait de la même coulée phénoménotechnique que les interfaces qui vous appareillent au réel. Être natif du numérique, c’est avoir acquis la faculté de voir apparaître le monde en étant numériquement appareillé. Être natif du numérique, c’est être appareillé au monde par des appareils numériques.
  51. 51. HELLO GRANDPA !
  52. 52. III. LA PREUVE PAR LE DESIGN
  53. 53. EXEMPLE 1 Le monisme numérique des jouets vidéo.
  54. 54. @volumique Volumique est un studio d’invention, de conception et de développement de nouveaux types de livres, de jeux et de jouets, basés sur la mise en relation du tangible et du numérique. http://volumique.com
  55. 55. Avec l’aimable autorisation d’Etienne Mineur étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numérique
  56. 56. jeu de société étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numérique
  57. 57. cinéma et télévision étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numérique
  58. 58. étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numérique 1 1 1 1 1 O 1 O O O O O O O O 1 1 1 1 1 1 1 1 O 1 O O O O O O O O 1 1 1 ordinateur
  59. 59. O O 1 1 O 1 1 1 O O O O 1 O 1 1 1 O 1 1 1 1 1 O O 1 1 O O 1 étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numérique O O O O O O O O O O O O O 1 1 téléphone
  60. 60. O 1 1 1 1 1 O O O O O 1 O 1 1 1 O O O 1 1 1 1 1 O O O O O 1 O 1 1 1 O O O O 1 1 O 1 1 1 O O O O 1 O 1 1 1 O 1 1 1 1 1 O O O O 1 1 O O O O O O O O O O O O O 1 1 1 et maintenant ? étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numérique
  61. 61. O O 1 1 O 1 1 1 O O O O 1 O 1 1 1 étienne mineur | les éditions volumiques | Jeu et jouabilité à l'ère numérique
  62. 62. (i)Pirate, your smart phone is the pawn étienne mineur | @volumique | volumique.com/v2/en Les éditions volumiques 2010
  63. 63. a new kind of hybrid board game étienne mineur | @volumique | volumique.com/v2/en Les éditions volumiques 2010
  64. 64. SpellShot (official video published by Hasbro) étienne mineur | @volumique | volumique.com/v2/en
  65. 65. EXEMPLE II Le monisme numérique au musée.
  66. 66. LE VASE QUI PARLE
  67. 67. GOOGLE GLASS FOR MUSEUMS
  68. 68. EXEMPLE III Le monisme numérique au bureau.
  69. 69. LE MONISME DU PAPERBOARD
  70. 70. EXEMPLE IV À quand le monisme numérique du livre ?
  71. 71. ET LE DUALISME DU LIVRE ?
  72. 72. DESIGN FOR DASEIN L’une des finalités centrales du design depuis Viénot : « humaniser les techniques contemporaines et leurs produits » (1951). Que faut-il faire de la révolution numérique ? Il faut en faire le design. En vue de produire des régimes d’expérience de qualité.
  73. 73. Presses Universitaires de France, 335 pages www.etre-et-ecran.net ! ! ! ! ! ! ! stephane.vial@unimes.fr fb.me/stephane.vial @svial

×