Opération de Réhabilitationde la plaine de Rivière-Salée2011-2014	  	  	  La	  ville	  de	  RIVIÈRE-­‐SALÉE	  s’inscri...
 	  Des inondations aux impacts importants	  	  • Des	  crues	  des	  cours	  d’eau	  de	  plus	  en	  plus	  rapides	  • ...
 	  Une opération en 3 étapesÉtape 1Travaux d’urgence (2011)Sur la rivière Salée…	  • Élagage	  des	  branchages	  en	  su...
 	  …et sur ses principaux affluents	  • Enlèvement	  d’embâcles	  dans	  l’environnement	  du	  pont	  Violon	  (RN5)	  •...
 	  Étape 2Étude hydraulique, d’aménagement, d’entretien,et de lutte contre les inondations (2012-2013)	  • Phase	  1	  :	...
 	  Étape 3Travaux et Aménagements (2013-2014)	  Les	  travaux	  et	  aménagements	  mis	  en	  œuvre	  seront	  issus	  d...
 	  Les partenaires essentiels de l’opération• Région	  MARTINIQUE	  et	  Ville	  de	  RIVIÈRE-­‐SALÉE	  :	  initiation	  ...
 	  Calendrier de l’opération• Travaux	  d’Urgence	  :	  Mars	  è	  Septembre	  2011	  • Etude	  hydraulique	  :	  Septem...
 	  	  
 	  	  
 	  
 	  	  
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Etude de la protection de la plaine de Rivière Salée contre les inondations

1 891 vues

Publié le

Le Président de la Région Martinique a présenté le 17 Juin 2013, cette étude pour la Protection de la Plaine de Rivière Salée contre les inondations.

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 891
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
17
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Etude de la protection de la plaine de Rivière Salée contre les inondations

  1. 1.    Opération de Réhabilitationde la plaine de Rivière-Salée2011-2014      La  ville  de  RIVIÈRE-­‐SALÉE  s’inscrit  dans  une  plaine  agricole  inondable,  présentant  les  principaux  points  particuliers  suivants  :  • Le   hameau   de   PETIT-­‐BOURG,   soumis   à   un   aléa   inondation   fort,   requiert   une   attention   toute  particulière,  afin  de  limiter  au  mieux  le  risque  inondation  existant,  à  défaut  de  pouvoir  mettre  tout  le  hameau  entièrement  hors  d’eau.  • L’entrée  Nord  de  RIVIÈRE-­‐SALÉE,  notamment  au  niveau  du  giratoire  LAFAYETTE  sur  la  RN5,  se  trouve  dans  une  cuvette,  et  subit  régulièrement,  tant  pour  le  carrefour  giratoire  que  pour  les  maisons  individuelles  et  immeubles  HLM  du  quartier  LAFAYETTE  et  de  la  Cité  TRANQUILLE,  des  inondations  engendrant  des  hauteurs  d’eau  qui  progressent  régulièrement  au  fil  des  épisodes  pluvieux.  • La   RN5,   axe   routier   majeur   et   hautement   touristique   reliant   le   Centre   et   le   Sud   de   la  MARTINIQUE,   est   régulièrement   inondée,   nécessitant   systématiquement   des   coupures   et  déviations   routières,   dont   les   durées   vont   croissantes,   du   fait   notamment   de   la   lenteur   des  décrues.  • La  Mangrove,  zone  naturelle  riche  en  terme  de  biodiversité,  doit  être  impérativement  protégée,  et  fait  par  ailleurs  l’objet  d’un  important  projet  de  mise  en  valeur  par  la  création  d’une  réserve  naturelle   régionale,   d’une   maison   de   la   mangrove,   et   de   circuits   touristiques   pédestres   et  fluviaux.  Les  inondations  prenant  progressivement  des  proportions  de  gravité  croissante  sur  toute  la  plaine  de  RIVIÈRE-­‐SALÉE,  avec  des  conséquences  dommageables  tant  au  niveau  des  habitations  environnantes,  que  des  infrastructures  routières,  des  exploitations  agricoles  riveraines,  et  des  zones  d’activités  de  la  ville,  la  Région  MARTINIQUE  a  décidé  de  lancer  une  démarche  visant  à  rétablir  le  fonctionnement  des  cours  d’eau,  tout  en  maintenant  les  différents  usages.  Juin 2013
  2. 2.    Des inondations aux impacts importants    • Des  crues  des  cours  d’eau  de  plus  en  plus  rapides  • Des  hauteurs  d’eau  de  plus  en  plus  importantes  • Des  décrues  de  plus  en  plus  longues  • Des  conséquences  importantes  sur  la  circulation  routière  • Des  dommages  sur  les  terrains  agricoles  • Des  dommages  sur  les  infrastructures  routières  • Des  inondations  de  gravité  croissante  dans  les  habitations    environnantes  • De  forts  impacts  sur  l’activité  économique  (tourisme,  transport,  commerce)  • La   prolifération   d’espèces   végétales   envahissantes   (jacinthe   d’eau)   dans   les   cours  d’eau  de  la  plaine  • …                    
  3. 3.    Une opération en 3 étapesÉtape 1Travaux d’urgence (2011)Sur la rivière Salée…  • Élagage  des  branchages  en  surplomb  de  la  rivière  Salée  • Curage  partiel  du  bouchon  de  la  rivière  Salée  (réalisation  d’une  saignée  drainante  à  l’intérieur  du  bouchon)  • Enlèvement   de   la   végétation   envahissante   (jacinthe   d’eau   douce)   dans   le   lit   de   la  rivière  Salée    ð Travaux  réalisés  entre  mars  et  juin  2011  (titulaire  SDTP)  ð Montant  :  260  400  €  TTC  sur  marché  spécifique  de  travaux  ð Financement  :  100%  REGION                
  4. 4.    …et sur ses principaux affluents  • Enlèvement  d’embâcles  dans  l’environnement  du  pont  Violon  (RN5)  • Curage   des   principaux   ouvrages   hydrauliques   en   traversée   de   chaussée   de   la   RN5  (entre  PETIT-­‐BOURG  et  LAFAYETTE)    ð Travaux  réalisés  entre  juillet  et  septembre  2011  ð Montant  :  92  000  €  TTC  sur  marchés  à  bons  de  commande  existants  ð Financement  :  100%  REGION                
  5. 5.    Étape 2Étude hydraulique, d’aménagement, d’entretien,et de lutte contre les inondations (2012-2013)  • Phase  1  :  Diagnostics  et  relevés  des  phénomènes  d’inondations  observés  • Phase   2  :   Simulations   techniques   du   fonctionnement   hydraulique   dans   la   situation  actuelle  (confirmation  par  le  calcul  des  phénomènes  observés,  connaissance  de  leurs  véritables  origines  et  causes)  • Phase   3  :   Simulation   de   différents   scénarios   d’aménagement   afin   de   remédier   aux  phénomènes   et   dysfonctionnements   hydrauliques   identifiés   en   Phase   2  ;   puis  propositions   de   solutions   techniques   et   chiffrées   d’aménagements   à   caractère  pérenne,   d’actions   anti-­‐récidives,   et   de   programmes   d’entretien   du   réseau  hydraulique  de  la  Plaine  de  RIVIÈRE-­‐SALÉE.    ð Étude  actuellement  en  cours  (par  le  groupement  SAFEGE/CETEF)  ð Montant  :  214  300  €  TTC  ð Financement  :  Co-­‐financeurs  de  l’opération          Topographie de la plaine de Rivière-Salée    0  m  20  m  40  m  60  m  
  6. 6.    Étape 3Travaux et Aménagements (2013-2014)  Les  travaux  et  aménagements  mis  en  œuvre  seront  issus  des  propositions  de  la  Phase  3  de  l’Étude  hydraulique,  et  donc  la  teneur,  la  consistance,  et  le  coût  en  seront  déterminés  ultérieurement.   Néanmoins,   à   titre   indicatif,   ces   travaux   pourront   comprendre   des  recalibrages   ou   reprofilages   de   cours   d’eau,   des   constructions,   réparations,   ou  remplacements  d’ouvrages  hydrauliques  (buses,  traversées  de  chaussées,  pompes,  murs  anti-­‐crues,  …),  des  travaux  de  protection  et  de  renforcement  de  berges,  etc.    ð Financement  :  Co-­‐financeurs  de  l’Opération      Exemple de reprofilage de rivièreExemple de mur anti-crues  
  7. 7.    Les partenaires essentiels de l’opération• Région  MARTINIQUE  et  Ville  de  RIVIÈRE-­‐SALÉE  :  initiation  et  suivi  de  l’Opération  • COmité  de  COncertation  LOcale  (COCOLO)  :  - Constitué  par  Arrêté  Régional  dans  le  cadre  de  l’Opération  ;  - Composé  de  représentants  de  Région  MARTINIQUE,  Ville  de  RIVIÈRE-­‐SALÉE,  DEAL  972,  ODE,  PNRM,  ASSAUPAMAR,  Comité  de  Baie  de  FdF,  exploitant  agricole  LAPALUN  ;  - Missionné  pour  suivre  et  évaluer  le  déroulement  de  l’opération,  proposer  ou  arbitrer  des  solutions  techniques  et  durables,  harmoniser  la  diversité  des  intérêts  inhérents  à  l’opération,  et  susciter  une  dynamique  de  concertation.    COCOLO en session de reconnaissance du site                                                                                                                                                                                                  ThiGris    
  8. 8.    Calendrier de l’opération• Travaux  d’Urgence  :  Mars  è  Septembre  2011  • Etude  hydraulique  :  Septembre  2012  è  Septembre  2013  • Autorisations  Administratives  puis  Travaux  et  Aménagements  :  2013-­‐2014  (selon  leur  teneur)        Les cofinancements• UE  • ÉTAT  • ODE  • Région  MARTINIQUE  • Ville  de  RIVIÈRE-­‐SALÉE        Les projets post-opération• Réserve  Naturelle  Régionale  • Maison  de  la  Mangrove  • Circuits  touristiques  pédestres  et  fluviaux  • Parcours  de  santé  • …    
  9. 9.      
  10. 10.      
  11. 11.    
  12. 12.      

×