Programme 2008 Data Center

331 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
331
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
33
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Programme 2008 Data Center

  1. 1. Regional Partner™ Prospection & implantation d’entreprises. Prospection & implantation d’entreprises --------------------- Opération Concertée ˝Data Center˝ OC Data Center 1 --------------------Mai à Décembre 2008 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Regional Partner™. 33, avenue du Maine. 75755 Paris cedex 15. Tél. 01 44 10 41 20 - Mail : contact@regional-partner.com Regional Partner® Opération Concertée ˝DATA CENTER˝ Page 1
  2. 2. Opération Concertée ˝Data Center˝ --------------------Mai à Décembre 2008 Date limite de souscription : 30 avril 2008 I. Présentation de l’opération A. L’envolée du secteur des data center. ……………………………………………………….…P.3 B. ˝OC Data Center 1˝ : Saisir l’opportunité d’un positionnement rapide. …………….…P.3 C. Principes méthodologiques. …………………………………………………………………….…P.3 D. Caractéristiques de l’opération. ……………………………………………………………….….P.3 II. Eléments sur les projets d’implantation. A. L’opportunité d’un marché porteur à court terme. …………………………………………P.4 B. Enseignement résultant des implantations récentes. …………………………………….P.4 III. Observations sur le contexte sectoriel A. Risque local et site miroir. …………………………………………………………………………P.5 B. Attractivité territoriale. ………………………………………………………………….………..…P.5 C. Préférences immobilières. …………………………………………………………………………P.5 D. Vision de long terme. …………………………………………………………………………..……P.5 E. L’énergie. …………………………………………………………………………….…………….……P.5 F. Un parallèle entre les secteurs « Logistique & Data Center ». …….……………………P.5 IV. Plan d’action & méthodologie. A. Constitution d’un fichier « Cœur de cible ». ……………………….………………….………P.6 B. Approche des décideurs. ……………………………………………………………………………P.6 C. Qualification et suivi des contacts. ………………………………………………………………P.6 D. Traitement des projets. ………………………………………………………………………………P.6 E. Actions d’appui marketing. …………………………………………………………………………P.6 F. Etude de marché. ………………………………………………………………………………………P.6 V. Cadre organisationel. A. Profil mission. …………………………………………………………………………….……….……P.7 B. Résultats attendus. …………………………………………………………………………… ..……P.7 C. Durée. …………………………………………………………………………….…………………….…P.7 D. Equipe. …………………………………………………………………………….………………...……P.7 F. Budget. …………………………………………………………………………….………………...……P.7 Regional Partner® Opération Concertée ˝DATA CENTER˝ Page 2
  3. 3. I. Présentation de l’opération (Note de synthèse). A. L’envolée du secteur des data center. L’évolution du secteur des data center préfigure-elle, dans une version high tech et numérique, des perspectives comparables à celles qui furent ouvertes précédemment par les secteurs des centres d’appels et de la logistique ? Portées par l’explosion de l’échange des données et par une nouvelle génération technologique, les décisions d’investissement se sont en effet multipliées ces derniers mois. B. ˝OC Data Center 1˝ : Saisir l’opportunité d’un positionnement rapide. Cette envolée du secteur et la toute prochaine tenue du forum ˝Datacenter Dynamics˝ (27 mai 2008), ont incité Regional Partner a réagir promptement en vous proposant de partager l’intiative que nous vous soumettons ici. Cette ˝opération concertée˝ est proposée à un cercle restreint de partenaires territoriaux dont nous pensons qu’ils peuvent être sensibles à l’opportunité d’un positionnement rapide et pionnier sur une cible qui pourrait bien s’avérer plus largement sollicitée d’ici peu de temps. L’opération ˝OC Data Center 1˝ sort du cadre habituel des programmes intersectoriels et interterritoriaux mis en œuvre par Regional Partner et ceci à plusieurs titres :      Mission exploratoire, elle intègre la réalisation d’une étude de marché centrée sur les perspectives de développement territorial ouvertes par le secteur des data center. Mission opérationnelle, elle vise à travers une enquête très ciblée à connaître les projets d’investissements des entreprises sélectionnées. Les projets d’implantation identifiés seront traités par Regional Partner en lien avec les partenaires territoriaux. L’examen préliminaire de la cible fait ressortir l’opportunité d’une approche simultanée du marché national et du marché international. Organisée sur une période courte (8 mois), elle a vocation à être prolongée par une démarche plus ambitieuse (˝OC Data Center 2˝) réservée aux partenaires historiques. Cette opération concertée préfigure un nouveau mode collaboratif proposé par Regional Partner qui se situe entre les grands programmes interterritoriaux et les missions personnalisées. C. Principes méthodologiques. En terme méthodologique, seront privilégiées les approches sélectives. Elles seront fondées sur la constitution préalable d’une base de données fortement qualifiée (réalisation de fiche enquête « pré-contact »). L’objectif est de cerner ainsi un cœur de cible constitué d’approximativement cent décideurs. L’approche de ces derniers se fera par tous moyens : prises de rendez-vous, rencontres aux seins des évènements professionnels, entretiens téléphoniques, échanges de correspondances électroniques… En parallèle des démarches sélectives, un plan de marketing opérationnel (mailing marketing et web marketing) completera le dispositif en direction d’une cible élargie de contacts susceptibles d’être impliqués de façon directe ou indirecte dans la conduite de projets en matière de Data Center. D. Caractéristiques de l’opération.     Cibles : utilisateurs & prestataires, entreprises françaises & étrangères. Mise en œuvre : Mai à décembre 2008 (8 mois) Mission concertée limitée à cinq/sept agences de développement. Interventions : o Constitution d’une base de données. o Réalisation d’une étude de marché. o Identification, qualification et transmission des projets d’implantation. o Remise de fichier librement exploitable. Regional Partner® Opération Concertée ˝DATA CENTER˝ Page 3
  4. 4. II. Eléments sur les projets d’implantation. A. L’opportunité d’un marché porteur à court terme. Ces 24 derniers mois font ressortir une accélération des implantations de Data Center. Celleci serait provoquée par la rencontre de deux dynamiques de développement constitutives d’un cercle vertueux :   L'explosion de la circulation des données numériques qui suscite un développement de supports logistiques (stockage et gestion des flux). L’avènement d’une nouvelle génération technologique des datacenters imposée par une série de contraintes plus fortes aujourd’hui qu’hier (consommation d’énergie et sécurisation des sites notamment). A la poursuite d’investissements portés par le marché depuis une dizaine d’années s’ajoute par conséquent un renouvellement des infrastructures (01 Informatique parle de « Nouvel âge d’or »). Parmi les implantations récentes de data centers, citons à titre d’exemples, les projets et réalisations suivantes : Alcatel Lucent (Fce) dans l’Essonne (Marcoussis) ; Business & Decision (Fce) dans l’Isère (Grenoble) ; Altitude Telecom (Fce) dans l’Eure ; IXEurope (Filiale Equinix, GB) en Seine Saint-Denis ; Natixis (Fce) en Seine-et-Marne ; i-BP (Banques Pop.) (Fce) dans le Tarn ; Interxion (Pays-Bas) dans les Hauts-de-Seine ; Claranet (GB) en Seine Saint-Denis ; Telehouse (filiale de KDDI, Japon) à Paris ; IBM (US) à Lyon… B. Enseignement résultant des implantations récentes. En première approche, l’examen des implantations récentes appellent les observations suivantes :  Une répartition 50/50 des localisations des implantations entre région parisenne et province.  Des superficies des locaux qui oscillent majoritairement entre 1 000 et 4 000 M2.  Les ratios apparents font ressortir des investissements compris entre 1 et 2 millions d’euros par emploi créé et entre 2300 et 9500 euros par mètre carré exploité.  Les opérateurs se placent de façon dominante dans une stratégie de localisation multi sites (Exemple : Interxion Europe gère 22 data centers dans 11 pays européens qui totalisent 40 000 m2 d’espace). Cette stratégie débouche sur une récurrence des projets comme dans les secteurs de la logistique et des centres d’appels.  La forte proportion (entre 33 et 50%) des implantations portées par des entreprises contrôlées par des capitaux étrangers.  La récence apparente des entreprises porteuses de projets (moins de 20 ans d’existance). Cette observation ne concerne naturellement que les professionnels spécialisés.  Les entreprises potentiellement porteuses de projets de nouveaux data centers sont o o o  Les grands utilisateurs qui internalisent leurs centres de données : grandes entreprises de secteurs divers mais dotées de services informatiques développés. Les prestataires spécialisés qui offrent leurs services (infogérance, hébergement) à des utilisateurs souhaitant externaliser le stockage et la gestion de leurs données. Les utilisateurs-prestataires : Utilisateurs qui ont internalisés leurs centres de données et en ont fait un centre de profit avec des prestations ouvertes à d’autres utilisateurs. Mesurées en terme de volume de réalisation, les implantations sont plus le fait de prestataires que d’utilisateurs. Regional Partner® Opération Concertée ˝DATA CENTER˝ Page 4
  5. 5. III. Observations sur le contexte sectoriel L’internet en favorisant la multiplication des échanges de données ne pouvait qu’influencer de façon marquée et croissante l’organisation des systèmes d’information avec, entre autres, l'installation de plateformes d'hébergement de plus en plus denses. Les préoccupations des utilisateurs ou des prestataires professionnels portent notamment sur la sécurité et la consommation d’énergie. A. Risque local et site miroir. De façon croissante se développe la notion de sites miroirs : A la suite de la création d’un site « primaire » est alors envisagée la création d’un second site (centre de secours local) relativement proche du premier. Cette précaution vise à faire face à la notion de risque local (défaut d’alimentation en électricité suite à une catastrophe naturelle, sinistre incendie…). Cette solution (visant la réplication des données) permet de répondre à des exigences notamment en délais de reprise. Il s’agit de compenser la concentration des risques résultant d’une concentration des moyens informatiques. La distance minimale entre les sites peut tenir compte de l’environnement urbain : 7 à 10 km pour des villes de petites tailles, 30 à 50 km pour des grandes agglomérations. Dans certains secteurs comme ceux de la banque et la finance, le site de secours vise à couvrir un risque régional avec une distance minimale supérieure à 200 km. B. Attractivité territoriale. Parmi les paramètres d’évaluation soulignons la densité des opérateurs télécoms, la qualité du réseau électrique, la proximité de prestataires de maintenance, les risques de catastrophes naturelles, les disponibilités locales en terme de personnel technique. Ces éléments sont favorables à l'Europe de l'Ouest et plus particulièrement à la France qui présente des caractéristiques très favorables : Coût de l'énergie bas et prédictible, énergie non fossile sans émission de carbone, climat tempéré pour optimisation du refroidissement, conscience forte des responsables politiques et des individus autour des enjeux de développement durable. C. Préférences immobilières. Entre location ou construction, aucune solution ne s’impose cependant, selon le Crip, au-delà de 1000 m2 il serait plus raisonnable de construire. D. Vision de long terme. La réalisation d'un nouveau data center doit se fait dans une perspective de long terme. Les perspectives se situent à des horizons plus proches des cycles du bâtiment que du renouvellement des générations technologiques. E. L’énergie. La consommation d’électricité est un enjeux majeur pour les data center. Selon le Crip, les charges liées à la consommation électrique peuvent parfois excéder, en trois ans, le montant des investissements en machines. Les coûts liés à l'alimentation électrique et le refroidissement des serveurs croissent ainsi à un taux huit fois supérieur à celui des investissements en nouveaux serveurs et qu'ils vont atteindre les deux tiers du coût total de l'acquisition des serveurs d'ici 2010. F. Un parallèle entre les secteurs « Logistique & Data Center ». Le marché des Data Center rappelle singulièrement celui de la logistique. Comme dans le secteur logistique, les data center sont de nature fortement capitalistique (ratio investissements/emploi notamment). Dans les deux secteurs les porteurs de projets se répartissent entre utilisateurs qui internalisent les solutions répondant à leurs besoins et prestataires spécialisés offrant des solutions d’externalisation. Enfin, la nature même de chacune des activités est comparable, elles procèdent du stockage et de la gestion de flux (marchandises dans un cas et biens incorporels dans l’autre cas). La terminologie professionnelle chez les prestataires fait souvent référence aux mètres carrés alloués aux cients utilisateurs (surfaces allouées aux serveurs dédiés). Regional Partner® Opération Concertée ˝DATA CENTER˝ Page 5
  6. 6. IV. Plan d’action & méthodologie. A. Constitution d’un fichier « Cœur de cible ». L’objectif visera à identifier 100 décideurs d’entreprises. Avant toute démarche d’approche, une fiche enquête pré-contact sera établie (support de préparation à la prise de contact). La sélection des décideurs visera à ce que les caractéristiques des entreprises représentent les différents segments de cibles : o Pme et grandes entreprises. o Entreprises françaises et entreprises étrangères. o Utilisateurs, Prestataires, Prescripteurs. B. Approche des décideurs « Cœur de cible ». L’objectif visera à enquêter les décideurs sur les thèmes suivants : Politique d’investissements à court et moyen terme ; critères de localisation ; préférences territoriales ; mobilité géographique des activités… L’approche des décideurs se fera par tous moyens : approche tél et approche électronique, prises de rendez-vous, rencontres dans les évènements professionnels (notamment Forum Datacenter Dynamics au Palais des Congrès de Paris, 27 mai 2008 ; Storage Expo à Paris en novembre, Infosecurity à Paris en novembre)… C. Qualification et suivi des contacts. Lors des détections de projets d’implantation, et ceci qu’en soit l’état d’avancement, le discours des collaborateurs de Regional Partner visera à inciter les entreprises à leur déléguer l’étude territoriale liée à la mise en œuvre de leurs investissements. Leurs arguments porteront sur les préoccupations fortes des dirigeants et plus particulièrement : le professionnalisme dans la recherche de solutions territoriales, le gain de temps et les précautions liées à la confidentialité des projets. D. Traitement des projets. Les projets seront qualifiés à travers un « cahier des charges » qui réunira les informations collectées : Présentation de l’entreprise, Présentation du projet, Investissements prévisionnels, Programme de création d’emplois, Calendrier de mise en œuvre, éléments sur les attentes en matière foncière et immobilière, éléments sur les orientations territoriales… En dehors de ce cadre formel, seront précisés les éléments d’information susceptibles d’être exploités qu’ils correspondent à une rationalité professionnelle ou à des attentes personnelles… L’argumentation territoriale sera adaptée en fonction des critères déterminants pour l’entreprise (ceux-ci ne sont pas pertinents de la même façon pour l’ensemble des entreprises et en toutes circonstances). Les phases ultimes du traitement des projets d’implantation seront assurées en lien avec les partenaires territoriaux de l’opération Data Center : Formalisation de propositions de localisation, visites de sites… E. Actions d’appui marketing. En parallèle des démarches sélectives (points A à D), un plan de marketing opérationnel (mailing marketing et web marketing) sera mis œuvre en direction d’une cible élargie de contacts susceptibles d’être impliqués de façon directe ou indirecte dans la conduite de projets en matière de Data Center. Ces actions de marketing opérationnel viseront à générer des retours qui seront relayés par des démarches téléphoniques et, selon les opportunités, par la prise de rendez-vous. En première approche, un millier de contacts seront visés à deux reprises par les actions d’appui marketing. F. Etude de marché. Les informations collectées et les entretiens menés par les collaborateurs de Regional Partner seront analysés et commentés à travers la formalisation d’une étude de marché finalisée à la fin de l’opération Data Center. Cette étude de marché sera exploitable par les partenaires territoriaux afin d’orienter leur stratégie en direction des data center, elle permettra de décider de la poursuite de l’opération concertée « OC Data Center 2» et de la forme qu’elle pourrait revêtir afin d’être optimisée. L’étude de marché sera accompagné du fichier data center librement exploitable par chacun des partenaires territoriaux. Regional Partner® Opération Concertée ˝DATA CENTER˝ Page 6
  7. 7. V. Cadre organisationel (OC Data Center 1) A. Profil mission L’opération proposée se présente sous la forme d’une « Opération Concertée » réunissant 5 à 7 agences de développement avec une conduite opérationnelle de mise en œuvre par Regional Partner. L’opération « OC Data Center 1 » pourra être prolongée (opération « OC Data Center 2 ») en fonction des conclusions qui la clôtureront. Les partenaires territoriaux renonçant à la poursuite de leur participation aux différentes phases pourront être remplacées par Regional Partner. B. Résultats attendus.     Réalisation d’une étude de marché sur les perspectives de développement territorial ouvertes par le secteur des data center. Enquête sur les projets d’investissements en matière de data center. Identification, qualification et orientation territoriale des projets d’implantation à court ou moyen terme au profit des partenaires territoriaux. La détection d’une dizaine de projets (réalisables à court et moyen terme) sur la période constituerait un résultat honorable. Constitution et remise d’un fichier (approximativement 100 décideurs) librement exploitable par chacun des partenaires territoriaux. C. Durée.   Début de mise en œuvre : mai 2008. Durée : 8 mois. D. Equipe   CHEF DE MISSION. La conduite de la mission sera réalisée par Jean-Pierre Monvoisin, Consultant Senior et Directeur Général de Regional Partner. RESSOURCES MOBILISEES. La réalisation de la mission mobilisera, au sein de Regional Partner, plusieurs collaborateurs confirmés en fonctions des compétences requises : approches sélectives et actions d’appui, qualification des projets… Regional Partner® Opération Concertée ˝DATA CENTER˝ Page 7

×