Agen1

365 vues

Publié le

Agen, l'histoire de la ville et son architecture.

Publié dans : Voyages
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
365
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Agen1

  1. 1. 1 Régis DEZARY présente... Agen, une histoire, un patrimoine
  2. 2. 2 AGEN Son histoire...
  3. 3. 3 AGEN Le grand sceau de la cité, représentant un aigle et une ville fortifiée avec un clocher. La devise de la ville : « Nisi dominus custodierit civitatem frustra vigilat qui custodit eam ». Si le Seigneur ne protégeait pas la cité, c'est en vain que veillerait celui qui la garde.
  4. 4. 4 ETHYMOLOGIE De l'occitan Agen (1197), lui-même issu du bas latin Aginnum (IIIe siècle), basé sur un radical celtique (gaulois) agin- signifiant « rocher, hauteur ».
  5. 5. 5 LES ORIGINES
  6. 6. 6 LES ORIGINES Le site d'Agen fut vraisemblablement peuplé au moins dès le Néolithique mais il est difficile d'en dater l'origine exacte. Les vestiges que nous avons actuellement à notre disposition témoignent d'un peuplement d'origine Ibère aux VIIIe et VIIe siècles av. J.-C. Le site occupé à cette époque était le plateau de l'Ermitage. C'est d'ailleurs cette situation (sur un éperon rocheux) qui donnerait la clé de la toponymie de la cité. Le site, bien que se trouvant à la confluence de la vallée de la Masse et de la Garonne, n'est pas un des endroits les plus stratégiques de la vallée. Il est donc difficile d'expliquer par la seule géographie la raison pour laquelle les Nitiobroges ou Nitiobriges (peuple Celte arrivé vers 400 avant Jésus-Christ) ont choisi cet endroit pour en faire la capitale de leur royaume.
  7. 7. 7 LES ORIGINES
  8. 8. 8 LES ORIGINES Les nitiobriges avaient édifié sur ce site une place forte d'environ 50 hectares, située à 100 mètres au-dessus du lit de la Garonne. On a trouvé de nombreuses traces de leur passage sur tout le plateau. Les Nitiobroges sont un peuple celte dont le territoire se situait dans l'actuel agenais. Il avait à sa tête un roi, Teutomatos, qui prit part avec ses hommes au siège de Gergovie. Il aurait fourni 5 000 hommes à l'armée de secours de Vercingétorix enfermé dans Alésia. Les Nitiobroges apparaissent au cours de la Guerre des Gaules aux côtés des Arvernes, lorsqu'ils menacent la narbonnaise en -52.
  9. 9. 9 LES ORIGINES
  10. 10. 10 LES ORIGINES Étymologiquement, le nom « Nitiobroges » peut donc se traduire par « Ceux qui sont intégrés à une unité territoriale ou politique donnée » ou "Ceux qui ont leur propre pays". L'installation des Nitiobroges dans la vallée de la moyenne Garonne semble assez tardive puisqu'on la date du IIIe siècle avant notre ère, voire seulement du début du IIe siècle. Au début du Ier siècle avant notre ère, leur oppidum principal était Aginnum (plateau de l'Ermitage surplombant la ville actuelle). Le déplacement de la ville vers les terrasses de la Garonne est sans doute antérieur à l'occupation romaine. Il faut mettre en relation ce transfert avec la richesse des échanges commerciaux qui avaient lieu le long du fleuve ainsi que vers les Pyrénées et le Massif central. La découverte de la très riche tombe à char de Boé atteste de l’opulence des élites locales à la fin du premier siècle avant Jésus- Christ.
  11. 11. 11 LES ORIGINES

×