Les systèmes de gestion de l'information documentaire (SGID)

7 743 vues

Publié le

Présentation du concept de système de gestion de l'information documentaire (ISO15489/Dirks Manual) et des stratégies d'implantation et de maintenance de ces systèmes.

Présentation donnée dans le cadre du cous INU1020, le 18 novembre 2009

Publié dans : Technologie, Business
0 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
7 743
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
51
Actions
Partages
0
Téléchargements
211
Commentaires
0
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Avant de parler de SGID, il faut faire un tour des concepts apparentés, liés ou menant au concept de SGID!Le concept de GED est intégré dans celui de GID, qui s’intègre dans le concept de SGID. Le concept de SGID s’intègre bien dans une perspective de gestion stratégique de l’information
  • La vision systémique – vision d’un systèmedans son ensemble: ensemble d’élémentsreliés entre eux et exerçantune influence les unssur les autres.
  • Peutaussiêtreperçu en tantqueprocessus. Danscecas:Les intrantssont les documents et information et les obligations légales et réglementairesLes extrantssont des activités et tâchesréalisées, des documents gérésadéquatements (respect des obligations légales et réglementaires)http://www.hydroquebec.com/publications/fr/loi-acces/plan-de-classification.html
  • Il ne faut pas sous-estimer l’effort que représentent l’implantation et la maintenance d’un système de GED. Par delà l’aspect informatique (maintenance du serveur, mises à jour logicielles, etc.), un travail considérable de gestion de l’information électronique repose sur les épaules du gestionnaire de l’information. Cette portion du travail ne devrait pas être laissée aux informaticiens, puisqu’ils sont des spécialistes du « contenant », alors que nous sommes des spécialistes du « contenu » et de son organisation.Implanter un système de GED est un travail de longue haleine et aux multiples ramifications. Ne jamais perdre de vue le fait que l’aspect humain, incluant la gestion du changement, est le principal facteur de succès (ou d’échec!) de l’implantation. L’analyse des besoins est de fait très importante, puisqu’elle prépare la conception du système et sa mise en marche.
  • Les systèmes de gestion de l'information documentaire (SGID)

    1. 1. Les systèmes de gestion de l’information documentaire<br />Présentation du concept<br />Méthodologie d’implantation<br />Cours INU1020 – 18 novembre 2009<br />Didier Labonté, MSI<br />
    2. 2. Objectifs de la présentation<br />1ère partie<br />Présenter le concept de Système de gestion de l’information documentaire (SGID).<br />Discuter des stratégies d’implantation et de maintenance d’un SGID.<br />2e Partie<br />Présenter les fonctionnalités de base des systèmes de GED à l’aide d’Alfresco.<br />2<br />
    3. 3. Le concept de Système de gestion de l’information documentaire <br />
    4. 4. Quelques concepts et leurs interrelations<br />La gestion électronique des documents (GED).<br />La gestion intégrée des documents (GID).<br />Le concept de système de gestion de l’information documentaire (SGID).<br />La gestion stratégique de l’information.<br />4<br />
    5. 5. La gestionélectronique des documents<br />Un concept devenu obsolète<br />Nommée ainsi pour la distinguer de la gestion des documents papier.<br />Simple transfert du concept de gestion documentaire au monde numérique.<br />Gestion, par des moyens informatiques, du cycle de vie complet d&apos;un document électronique (textuel, graphique, sonore, etc.), allant de sa création à sa destruction, en passant par sa modification, sa publication, sa diffusion, etc., de manière à optimiser l&apos;accès à ce document, à l&apos;information qu&apos;il contient et à l&apos;information qui le concerne.<br />Voir la notice  « GEID » du Grand Dictionnaire Terminologique<br />5<br />
    6. 6. La gestionintégrée des documents <br />Gestion de l’information documentaire sur tout support et en suivant la totalité de son cycle de vie, de sa création à sa disposition/conservation.<br />Suppose l’adoption d’une vision commune de la gestion des documents électroniques et des documents papier.<br />Suppose l’adoption d’une méthodologie commune de gestion des documents papier et électroniques.<br />Concrètement ?<br />Prévoir des règles de conservation applicables à la fois pour les documents papier et électroniques.<br />Ne pas exiger la conservation des documents papier si les originaux sont électroniques…<br />Toujours avoir en tête la définition « de document ». Elle ne réfère pas à un support particulier!<br />6<br />
    7. 7. La gestionintégrée des documents (suite)<br />Développement du concept favorisé au Québec par au moins deux facteurs:<br />Adoption de la loi concernant le cadre juridique des technologies de l’information (2001)<br />« La valeur juridique d&apos;un document […] n&apos;est ni augmentée ni diminuée pour la seule raison qu&apos;un support ou une technologie spécifique a été choisi. »<br />« Le document dont l&apos;intégrité est assurée a la même valeur juridique, qu&apos;il soit sur support papier ou sur un autre support […] » (Art. 5)<br />Développement d’une vision intégrée de l’archivistique à la Québécoise<br />Il n’y a pas chez nous de distinction fonctionnelle entre l’archiviste et le Records Manager.<br />L’archiviste québécois se charge de la gestion des documents, peu importe l’étape de leur cycle de vie.<br />7<br />
    8. 8. Le concept de SGID<br />Le concept se retrouve dans la norme ISO 15489 et dans le DirksManual.<br />Ce concept suppose une vision systémique de la gestion de l’information sur tout support.<br />Son but est d’assurer que les documents (records) demeurent: <br />Authentiques<br />Fiables<br />Intègres<br />Accessibles<br />Pérennes<br />Cela passe,entre autres, par l’enregistrement institutionnel (utilisation d’un schéma classificatoire, de métadonnées, etc.), ce qui permet de « ranger » le document à la bonne place et de le retrouver.<br />8<br />
    9. 9. Modélisation d’un SGID<br />9<br />Personnel<br />Formation<br />Pratiques<br />Encadrement[s]<br />Documents papier<br />Courriels<br />Intranet<br />Systèmesd’entreprise<br />Documents électroniques<br />Site Internet<br />Connaissancestacites<br />Technologies<br />Ontologie / Architecturedocumentaire<br />
    10. 10. La gestionstratégique de l’information<br />Constats<br />L’information est un actif stratégique devant être géré, tout comme les ressources financières et les ressources humaines.<br />L’information est une ressource essentielle à l’organisation. Ses ressources informationnelles lui permettent d’assurer la réalisation de sa mission.<br />Principes<br />Assurer l’accès à toute l’information requise, au moment opportun et de manière efficiente, pour assurer une tâche ou prendre une décision.<br />Cela passe idéalement par l’intégration de la gestion de l’information aux processus d’affaires de l’organisation.<br />L’objectif est d’assurer que l’information produite soit utilisée et réutilisée de façon efficiente par ceux qui en ont besoin.<br />« Ni trop, ni trop peu » La gestion stratégique de l’information doit combattre l’information overload.<br />10<br />
    11. 11. La gestionstratégique de l’information (suite)<br />Cette vision offre une opportunité en or de positionnement stratégique du professionnel de l’information et de ses compétences uniques.<br />Nous vendons des pratiques et des outils de gestion de l’information et non pas une série de logiciels capables de tout régler par magie…<br />Cependant,le fait de se positionner stratégiquement suppose une très bonne connaissance de la culture de l’organisation et des besoins et comportements informationnels de ses membres.<br />11<br />
    12. 12. La méthodologied’implantation d’un SGID<br />
    13. 13. Pourquoiutiliseruneméthodologied’implantation?<br />Pour assurer la saine gestion d’un projet de grande ampleur et nécessitant des investissements importants<br />Planification et suivi des livrables<br />Identification des responsabilités<br />Budgétisation<br />Gestion des risques<br />Gestion du changement<br />Efforts importants requis pour l’implantation et la maintenance du système, de tous les acteurs impliqués!<br />L’aspect humain du système est le principal facteur de succès ou d’échec de l’implantation!<br />13<br />
    14. 14. Méthodologieproposée par ISO15489.<br />14<br />Extrait de : ISO15489-2 — Information et documentation — « Records management » Partie 2: Guide pratique<br />(Préparé par Patrick Beaulieu) http://cours.ebsi.umontreal.ca/inu1020/ressources/extrait_iso15489.pdf<br />
    15. 15. Méthodologied’implantation (suite)<br />La méthodologie proposée par ISO15489 est exhaustive, mais peut être assez lourde.<br />Peu importe la méthodologie utilisée pour l’implantation, la planification est impérative!<br />Il est donc possible d’employer une méthodologie de base.<br />15<br />
    16. 16. Implantation d’un SGID (Métho. simplifiée)<br />16<br />
    17. 17. Ressourcesutiles<br />Extrait de : ISO15489-2 — Information et documentation — « Records management » Partie 2: Guide pratique. Document préparé par Patrick Beaulieu. http://cours.ebsi.umontreal.ca/inu1020/ressources/extrait_iso15489.pdf<br />Le DirksManual. Une méthodologie flexible d’implantation d’un SGID. http://www.naa.gov.au/records-management/publications/dirks-manual.aspx<br />Les archives électroniques : Manuel à l&apos;usage des archivistes, préparé par l’ICA.Très franco-français, mais intéressant. http://www.ica.org/sites/default/files/ICA%20Study16%20FR.pdf<br />Mesures transitoires et bonnes pratiques de gestion des documents numériques. Guide préparé par la CREPUQ. http://www.crepuq.qc.ca/IMG/pdf/mesures_transitoires__bonnes__pratiques_GDN-10juin.pdf<br />« La Gestion intégrée des documents ». Wikipedia. Notice préparée par Michel Roberge. http://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_int%C3%A9gr%C3%A9e_des_documents<br />17<br />
    18. 18. 18<br />Des questions jusqu’ici?<br />

    ×