L'impact d'un événementiel sur une
destination touristique
Intervenant : M. Jean-Michel Puydebat,
directeur PV2D
Titre titre titre
Les retombées économiques d’un événement :
3 types de retombées dans une étude d’impact sérieuse
Retombé...
Titre titre titre
Les retombées économiques d’un événement :
3 types de retombées
Les retombées directes sont faciles à ca...
Titre titre titreLes retombées économiques d’un événement :
3 types de retombées (suite)
Dépenses induites= (dépenses dire...
Titre titre titre
Des exemples de retombées économiques
Qu’on en juge, d’un budget de 7,5 Millions d’euros, Estuaire 2007,...
Titre titre titre
Les autres retombées qu’économiques
Des illustrations :
- Les nuits de feu de l’Oise : 63 ETP directs, i...
Titre titre titre
Un petit historique du lien tourisme / événement
- D’abord les festivals spectacle vivant, musique, livr...
Des événements : quelques images
Armada de Rouen Les foulées du Médoc
la Nuit des Chimères du Mans
Le festival de l’oiseau
Des événements : quelques images – la nouveauté à
tout prix
1er festival du Bonsai
à Saulieu
Forêt folies dans la Creuse
L...
Des événements : quelques images, des célébrations,
des commémorations
Cluny 2010
Bourgogne
Le Doubs célèbre
Ledoux 1999 ,...
Des événements : quelques images, des échelles
départementales et régionales
Citadelles de Feu en
Lorraine Jardins en scèn...
Titre titre titreLes apports d’une ville, d’un OT à un organisateur
d’événement
Les villes, les Offices de Tourisme peuven...
Exemple du relais des événements par les OT de Brive
et de la Rochelles sur leurs guides touristiques
Titre titre titreNotre expérience de cabinet opérationnel pour installer
un événement sur un territoire
- D’abord, cela pe...
Titre titre titreNotre expérience de cabinet opérationnel pour installer
un événement sur un territoire
L’exemple de la Co...
Titre titre titreNotre expérience de cabinet opérationnel pour installer
un événement sur un territoire
Images tirées du d...
Titre titre titre
En guise de conclusion: penser d’abord un événement
par sa légitimité, son originalité, sa
différenciati...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Atelier9 l impact-d_un_evenementiel_sur_une_destination touristique

1 232 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 232
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
87
Actions
Partages
0
Téléchargements
35
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Atelier9 l impact-d_un_evenementiel_sur_une_destination touristique

  1. 1. L'impact d'un événementiel sur une destination touristique Intervenant : M. Jean-Michel Puydebat, directeur PV2D
  2. 2. Titre titre titre Les retombées économiques d’un événement : 3 types de retombées dans une étude d’impact sérieuse Retombées indirectes: dépenses réalisées hors de l’événement , essentiellement restauration, nuitées, achats de souvenirs et visites extérieurs à l’événement Retombées directes: dépenses générées par les activités offertes et liées directement à l’événement Retombées induites: richesses produites par l’injection de flux monétaires dans l’économie locale dues à l’événement : effet boule de neige ou « multiplicateur »
  3. 3. Titre titre titre Les retombées économiques d’un événement : 3 types de retombées Les retombées directes sont faciles à calculer : elles sont le pourcentage du budget dépensé sur place Exemple sur l’exposition Cézanne à Aix en Provence, sur 3,8 M euros de budget, 1/3 seulement a été consommé en local (du fait de l’organisation extérieure par la RMN) Pour un événement comme le festival d’Avignon ou le trail des gendarmes et voleurs de temps, environ 2/3 du budget d’organisation sont dépensés sur place Ces dépenses indirectes sont difficiles à calculer car elles ne doivent pas inclure les dépenses des spectateurs locaux et théoriquement n’inclure que les dépenses des non-locaux dont la venue dans le territoire est causée de manière principale par la présence de l’événement: d’où des enquêtes lourdes qui demandent aux visiteurs s’ils sont venus spécialement, prioritairement dans la région pour cet événement ou si c’était un objectif certain ou éventuel de leur venue, enfin s’ils le connaissaient sans intention d’y venir et en dernier lieu aucune connaissance prédéterminée . La dépense déclarée donnée par le spectateur est ensuite affectée à l’effet événement selon un % plus ou moins fort (de 20 en 20, de 100 % à 0% par exemple) Retombées indirectes: dépenses réalisées hors de l’événement , essentiellement restauration, nuitées, achats de souvenirs et visites extérieurs à l’événement Retombées directes: dépenses générées par les activités offertes et liées directement à l’événement
  4. 4. Titre titre titreLes retombées économiques d’un événement : 3 types de retombées (suite) Dépenses induites= (dépenses directes + indirectes) multipliées par un « multiplicateur », souvent évalué à 1,5, sans études sérieuses à la clef Des retombées indirectes qui sont souvent l’équivalent des retombées directes au minimum (récente étude sur les festivals de Languedoc Roussillon) voire plus, et d’autant plus que la part de public extérieur au territoire est forte: 3 illustrations : - Exposition Cézanne à Aix en Provence : en raison de 255 000 visiteurs extérieurs aux Bouches du Rhône contre 185 000 locaux, de très fortes retombées indirectes évaluées à 63,8 M euros contre 1,2 M euros de retombées directes …mais chaque visiteur non-local se voyait attribuer 100 % de dépense sur l’effet événement alors que tous n’étaient pas venus spécialement pour cela!!! - Les nuits de feu dans l’Oise: pour 2 M euros de retombées directes seulement 1 M d’euros de retombées indirectes dont 40 % n restauration, 40 % en nuitées, 20 % en visites et achats souvenirs -Une règle générale: retombées indirectes égales à au moins 1 fois le budget, si la part de public non local est forte, mais sur certains événements comme le trail les gendarmes et les voleurs de temps elles sont évaluées à 3 fois environ le budget de 337 000 euros, dont 38 % en restauration et bard, 46 % en nuitées, 20 16 % dans les commerces Retombées induites enfin : richesses produites par l’injection de flux monétaires dans l’économie locale dues à l’événement : effet boule de neige ou « multiplicateur »
  5. 5. Titre titre titre Des exemples de retombées économiques Qu’on en juge, d’un budget de 7,5 Millions d’euros, Estuaire 2007, la coûteuse manifestation nantaise, a un impact direct estimé à 4,5 M euros, un impact indirect de seulement 1 M euros (seulement 4 % de non locaux) et 8 M euros de retombées induites, soit 13,5 millions d’euros de retombées totales (ce qui fait dire qu’un euro investi en subvention – la part de mécénat est de 2 M euros – génère presque 2,5 euros d’impact) Les retombées économiques justifient des événements, des équipements dont les coûts d’investissement et de fonctionnement peuvent être jugés élevés; d’où la multiplication des études de retombées de la part des maîtres d’ouvrage
  6. 6. Titre titre titre Les autres retombées qu’économiques Des illustrations : - Les nuits de feu de l’Oise : 63 ETP directs, indirects et induits, pour un budget de 2,1 M euros - Le Vendée Globe Challenge : 120 M euros de retombées media pour un budget de 7 M euros - Lille 2004 capitale européenne de la culture: + 50 % fréquentation de l’Office de Tourisme en 2004 / 2003 pour un budget de 73 M euros -Normandie impressionniste: 60 M euros de retombées média (mais comment est calculé ce chiffre?) pour 5,5 M euros de budget; seulement + 14 % de nuitées à Rouen ; une étude de Xavier Greffe, l’universitaire expert des retombées, est annoncée! Les retombées sociales : les emplois Les retombées fiscales : les impôts Les retombées média : l’équivalent en espaces publicitaires des articles de presse et sujets télé radio obtenus
  7. 7. Titre titre titre Un petit historique du lien tourisme / événement - D’abord les festivals spectacle vivant, musique, livre et cinéma : l’exemple de la Provence avec Avignon ou de Brive avec sa foire du livre (120 000 personnes, plus de 1 M euros de budget)…un essoufflement, trop d’offres, des instruments de mesure des fréquentation de ces festivals balbutiants… - Depuis une quinzaine d’années les grandes expositions ont pris le relais: de Nancy à Aix en Provence en passant par Normandie Impressionniste… - Depuis peu, des événementiels urbains ou en espace rural de nature festif, pluridisciplinaire, transversal, et souvent nocturnes: Nuit Blanche à Paris, Evento à Bordeaux, jardins en scène en Picardie, Caravanes de Loire dans le Loiret… -Une tendance à des événements programmés sur des périodes longues et des territoires larges (régions notamment) ou de type anniversaire/ commémoration - Et bien sûr toujours les grands événements sportifs …
  8. 8. Des événements : quelques images Armada de Rouen Les foulées du Médoc la Nuit des Chimères du Mans Le festival de l’oiseau
  9. 9. Des événements : quelques images – la nouveauté à tout prix 1er festival du Bonsai à Saulieu Forêt folies dans la Creuse Les Goûts uniques, festival culinaire Nantes
  10. 10. Des événements : quelques images, des célébrations, des commémorations Cluny 2010 Bourgogne Le Doubs célèbre Ledoux 1999 , Nancy art nouveau
  11. 11. Des événements : quelques images, des échelles départementales et régionales Citadelles de Feu en Lorraine Jardins en scène en Picardie Noël en Champagne, le chemin des crèches Caravanes de Loire dans le Loiret
  12. 12. Titre titre titreLes apports d’une ville, d’un OT à un organisateur d’événement Les villes, les Offices de Tourisme peuvent être organisateurs d’événements (exemple foire de Brive par la ville de Brive) … mais leur rôle est plutôt dans le relais / l’accompagnement de manifestations organisées par des organisateurs privés ou associatifs et ce en matière de: - Logistique (coordination de différents services de la ville); - Financement (abonder un budget en ne faisant pas porter l’effort trop sur le partenariat et les recettes propres: règle des 3 tiers – 1 tiers de partenariat – 1 tiers de subventions – 1 tiers de recettes visiteurs/spectateurs) Concurrence de plus en plus acharnée entre territoires festival film policier qui part de Cognac à Beaune, Sunny Side of the docks de Marseille à la Rochelle; - Communication (la ville aux couleurs de la manifestation, relais des media OT et ville), c’est là où les offices de tourisme doivent jouer le plus grand rôle avec bien sûr toute la logistique hébergements pour les organisateurs comme pour les publics - commercialisation: vers des packages événements de plus en plus nombreux en Office de Tourisme
  13. 13. Exemple du relais des événements par les OT de Brive et de la Rochelles sur leurs guides touristiques
  14. 14. Titre titre titreNotre expérience de cabinet opérationnel pour installer un événement sur un territoire - D’abord, cela peut faire gagner de nombreuses années de notoriété à un territoire … - En second lieu, l’événement est d’un rapport coût/ efficacité meilleur qu’un grand équipement structurant pour positionner un territoire -Mais il faut éviter les pièges: -L’événement « copié-collé » : nécessité d’un benchmarking pour s’inspirer et se différencier -L’événement sans lien avec l’identité d’un territoire -L’événement qui ne parle pas au local mais n’est fait que pour l’externe (art contemporain par exemple) -L’événement « blockbuster » coûteux avec de fortes prises de risques souvent clé en main (avec des centres de décision éloignés du local) -L’événement trop « populaire » ou trop « élitiste »
  15. 15. Titre titre titreNotre expérience de cabinet opérationnel pour installer un événement sur un territoire L’exemple de la Communauté de Communes de Cattenom et environs en Moselle (Lorraine) PV2D a été en charge en 2009 du schéma culturel et touristique de territoire. Le territoire est caractérisé par un point de force: la citadelle médiévale de Rodemack avec son festival médiéval…sans que rien de vraiment structurant n’accroche en dehors de ce site…si ce n’est le paysage de ce territoire. Nous proposons à la Communauté de Communes, plutôt que de capitaliser sur le « médiéval », sujet très répandu et « bateau », d’inventer un événement art et paysage autour de photos, images, vidéos, créations spectacle vivant ou lumière qui mettraient en perspective le paysage notamment en jouant sur l’effet d’échelle un peu particulier qu’introduit la centrale nucléaire de Cattenom dans ce paysage (elle est visible de partout). Une analyse « benchmarking » vient confirmer le côté « rare » de ce type de manifestations, les budgets relativement peu onéreux mis en œuvre, et les affluences fortes de ce type de manifestations qui parlent aux publics jeunes et moins jeunes sans apparaître élitistes. Situé entre Metz et Luxembourg, nous leur proposons d’être en quelque sorte un événement « art dans les champs » entre ces deux capitales de l’art contemporain.
  16. 16. Titre titre titreNotre expérience de cabinet opérationnel pour installer un événement sur un territoire Images tirées du dossier Cattenom de PV2D
  17. 17. Titre titre titre En guise de conclusion: penser d’abord un événement par sa légitimité, son originalité, sa différenciation…après seulement par ses retombées Et ne pas oublier - le rapport Augié rendu à Nicolas Sarkozy en 2010 - l’a redit que si la France est bien positionnée en termes d’événements locaux / régionaux, elle manque « d’événements monde » - les raisons: -Concurrence des territoires -Absence de structure coordinatrice au niveau Etat -Organisation touristique et logistique défaillante Ainsi quand verra t-on en France l’équivalent de l’année Rembrandt 2006 aux Pays Bas qui a été coordonnée par une fondation au budget de 4,5 M euros seulement et qui a généré 2,3 millions de visiteurs dont 69 % d’étrangers, pour un CA estimé par une étude sérieuse de 623 M euros ! Je vous remercie

×