2015 ReSAKSS Conference – Day 1 - Yacouba SANON

856 vues

Publié le

Ecowas Experience in establishing a regional agriculture joint sector review in support of the next generation of NAIPS : Perspective of the next generation of NAIPS and RAIP.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
856
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
125
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

2015 ReSAKSS Conference – Day 1 - Yacouba SANON

  1. 1. 2015 ANNUAL CONFERENCE ECOWAS EXPERIENCE IN ESTABLISHING A REGIONAL AGRICULTURE JOINT SECTOR REVIEW IN SUPPORT OF THE NEXT GENERATION OF NAIPS : PERSPECTIVE OF THE NEXT GENERATION OF NAIPS AND RAIP ECOWAP « …ECOWAS OF PEOPLE …» Dr Yacouba SANON, Focal Point NIAP Directorate Agriculture & Rural Development
  2. 2. OUTLINE INTRODUCTION PERSPECTIVE OF THE NEXT GENERATION OF NAIPS AND RAIP PROGRAMME REGIONAL D’INVESTISSEMENT AGRICOLE (PRIA) : UNE DIMENSION REGIONALE QUI PROGRESSE CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES POUR LES PNIAs ET LE PRIA EN RELATION AVEC MALABO
  3. 3. II.1. ECOWAP 1 OU EN SOMMES NOUS AVEC LES PNIAs  Quatorze des 15 Etats membres ont finalisé le processus,  Organisation de leur Business Meeting  Signature de leur pacte avec les parties prenantes: nationales comprenant les organisations professionnelles, les OSC, ONGs nationales, Organisations de coopération régionales et de recherche, UA/NEPAD, PTFs (bilatéraux, multilatéraux).
  4. 4. II.2. DES ACQUIS À NOTER  Transformation des méthodes de planification du développement agricole,  Expérimentation et formalisation des approches de coordination intra et intersectorielle,  Amélioration du processus de planification-budgétisation et de suivi- évaluation,  Promotion des espaces de dialogue multi acteurs,  Amélioration de l’implication du secteur privé dans le développement agricole,  Tendance à l’accroissement substantielle des ressources budgétaires que les Etats allouent au financement des activités agricoles,  Amélioration significative la productivité et la production de certaines cultures.
  5. 5. II.3. DES DIFFICULTÉS RELEVÉES  Faible niveau de fonctionnement des structures en charge de la coordination des PNIAs dans certains pays  Développement d’initiatives concurrentes ou parallèles et la persistance d'interventions relevant de l’approche projet  Niveau variable et parfois insuffisant de prise en compte des problématiques dites émergentes (nutrition, changement climatique, recherche, éducation formation professionnelle agricoles, risques de toute sorte et résilience)  Faible performance des systèmes de suivi évaluation dans certains pays,  Difficultés de mobilisation des ressources financières nécessaires à la mise en œuvre complète des PNIAs tant aux niveaux national qu’international  La faible capacité des acteurs non-étatiques à assurer un meilleur suivi de la mise en œuvre des PNIA.
  6. 6. II.4. MOBILISATION DES RESSOURCES FINANCIERES ENCOURAGEANTS COUNTRY AMUNT OFNAIP X1000§US FUND MOBILIZE X 1000SUS PART OF NATIONAL BUDGET Benin 3 618 000 2 094 000 10% Burkina Faso 2 753 682 1 694 615 14% Cape Verde 250 000 122 000 15% Côte d’Ivoire 4 080 000 2 121 600 5,5% Gambia 296 700 157 000 6,5% Ghana 364 000 338.000 Guinea 1 111 854 145 000 13% Guinee Bissau 293 626 58 725 Liberia 967 000 199 265 2,5%
  7. 7. Mali 610 040 ND 14,2% Niger 2 001 000 2 768 000 14% Nigeria Sénégal 2 692 000 1 496 000 12,13% Sierra Leone 403 616 302 745 8,0% Togo 1 020 000 407 000 Total
  8. 8. QUELLES NOUVELLES GENERATIONS DES PNIAs POUR LA TRANSFORMATION ACCELEREE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ECONOMIE?  Prendre appui sur la déclaration de Malabo pour construire des PNIAs incluant les dimensions suivantes : A. Développer des stratégies en mettant le focus sur les chaînes de valeur agricole en s’appuyant sur les pôles de croissance que les Etats mettent en place, B. Accroître la dimension éducation et formation professionnelles agricoles - La transformation économique étant en relation avec les changements mentaux, C. Développer des offensives pour la mobilisation des ressources domestiques : Banques régionales, d’Affaires, Investisseurs privés dans les chaines de valeur, les Etats, les PTFs) pour de plus grands progrès à l’horizon 2025, D. Mettre clairement un accent sur la question du genre (Jeunes et Femmes) dans le développement des chaines de valeur agricole et dans les pôles de croissance dans les Etats membre  Améliorer le fonctionnement des structures en charge de la coordination des PNIAs de certains pays, en lien avec l’insuffisance des ressources humaines et financières,  Améliorer les suivi évaluation dans certains pays, pour mieux mesurer les performances enregistrées dans la productivité agricole dans les Etats ;  Arriver à mettre fin aux initiatives concurrentes ou parallèles ou à la persistance d'interventions relevant de l’approche projet;  Améliorer la visibilité des PNIAs dans les pays en prenant en compte les initiatives liées à « Faim Zéro: nutrition, résilience, changement climatique etc. »),  Finalement, améliorer la revue du secteur agricole pour l’ensemble des États membres de manière annuel,
  9. 9. III. PROGRAMME REGIONAL D’INVESTISSEMENT AGRICOLE (PRIA) : UNE DIMENSION REGIONALE QUI PROGRESSE La dimension régionale n’est pas une mise bout à bout des PNIAs, mais un ensemble d’interventions publiques qui concernent plus d’un pays ou de l’ensemble des Etats. Il y a de nombreux acquis aussi des efforts à accomplir
  10. 10. III.1. ACQUIS MAJEURS DANS LE DOMAINE DE L’INTENSIFICATION AGRICOLE LE PPAOP, mis en œuvre par le CORAF,  Semences mis en œuvre par le CORAF,  Engrais mis en œuvre par l’IFDC,  ECOAGRIS dont la phase pilote est achevée,  Promotion des chaines de valeur de l’élevage et des produits animaux.
  11. 11. III.2. ACQUIS DANS LA PROMOTION DE L’ENVIRONNEMENT GLOBAL FAVORABLE AU DEVELOPPEMENT AGRICOLE  Formulation de programmes suivants :  Régulation des marchés,  Lutte contre la mouche des fruits,  ‘’West AfricaAgribusiness and Trade Promotion’’ ,  Projet de marché régional des engrais,  PAN-SPSO & Gouvernance Vétérinaire (VET Gov) mis en œuvre par IBAR/Union Africaine,  Gestion de l’aflatoxine,  Réseautage des laboratoires d’inspection et de contrôle de la qualité, etc.  enfin, plusieurs règlements portant sur les semences, les engrais, les pesticides, les produits vétérinaires, la biodiversité, les mesures SPS, ont été adoptés, et le DAERE a contribué à la ré-catégorisation des produits agro-alimentaires dans les différentes bandes du Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO.
  12. 12. III.3. ACQUIS DANS L’AMÉLIORATION DE L’ACCÈS DES POPULATIONS VULNÉRABLES À L’ALIMENTATION Réserve Alimentaire Régionale en pleine mise en œuvre, Charte de prévention et de gestion des crises alimentaires, Initiative Faim Zéro, Offensive riz, Programme hydraulique villageoise, Programme régional d’appui aux filets sociaux, Programme d’appui à l’élevage villageois dans les zones transfrontalières, Programme d’appui à la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest, Programme d’appui aux plateformes des organisations professionnelles des producteurs agricoles
  13. 13. III.4. MISE EN PLACE DE L’INFRASTRUCTURE DE MISE EN OEUVRE DE LA DIMENSION REGIONALE L’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation a été rendue opérationnelle, La Commission de la CEDEAO a développé de nombreuses actions de coopération avec les institutions régionales (l’UEMOA, le CILSS) et les organisations socioprofessionnelles, autour de projets fédérateurs : • AGIR au Sahel et en Afrique de l’Ouest, • Offensive pour la relance durable de la production du riz, • Réserve régionale de sécurité alimentaire, • Système régional d’information agricole ECOAGRIS etc…
  14. 14. IV. CONCLUSIONS ET PERSPECTIVES POUR LES PNIAs ET LE PRIA EN RELATION AVEC MALABO  Espaces de dialogue nés des PNIAs et le PRIAs sont concrets et permet au PTFs de mieux s’aligner sur les priorités définies dans les programmes sectoriels et aux investisseurs privés de disposer de plus d'opportunités d’entreprendre ;  Amélioration du processus de planification-budgétisation et de suivi-évaluation, (i) de revues conjointes du secteur agricole pour l’ensemble des 15 Etats membres, (ii) d’élaboration de cadres de dépense à moyen terme (CDMT) et de mise en œuvre d'instruments tels que les SAKKS, entre autres ;  Organisation prochaine d’une Conférence ECOWP + 10 qui permettra d’avoir des orientations et des documents stratégiques pour les Pays et la région pour le nouveau départ pour la transformation de l’Agriculture ouest africaine
  15. 15. THANY YOU FOR YOUR ATTENTION ECOWAP « …ECOWAS OF PEOPLE …»

×