Resakss wa

415 vues

Publié le

Presentations from the second ReSAKSS-WA capacity building workshop for francophone countries, June 20-21 in Dakar, Senegal.

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
415
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
1
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • Pour tous les pays de la CEDEAO, une réduction de la pauvreté de 1% au niveau national et rural peut être attribué pour plus de 50% à la croissance du secteur agricole. De 52.5% au Benin, cette contribution atteint 75% au Nigeria and Togo and presque 60% dans la plupart des pays couverts par l’étude.
  • Le graphique montre l’augmentation du PIB agricole et la réduction de la pauvreté résultant d’un taux de croissance annuelle continue de 1% dans l’agriculture jusqu’en 2015. Une croissance additionnelle de 1% augmenterait le PIB agricole de la Gambie, de la Guinée, du Sénégal et du Mali de 20.8 millions de $, 57 millions de $, 132 millions de $ et 389.5 million de $, respectivement. La réduction correspondante du taux national de pauvreté serait comparativement faible au Niger et Mali quoiqu’atteignant 6.5% and 6.7%, respectivement. Une plus forte réduction de la pauvreté serait enregistrée au Cap-Vert avec 25.9%, suivi du Sénégal avec 12.6% et de la Gambie avec 11.1%.
  • Pour les pays avec une MCS insuffisamment désagrégée, les résultats du multi-market model d’IFPRI ont été utilisés Les filières vivrières montrent le plus grand potentiel pour l’augmentation des revenus des producteurs et la réduction de la pauvreté. L’élevage constitue également un axe stratégique d’intervention dans les pays du Sahel.
  • Dans la région CEDEAO, si les tendances actuelles persistent, le taux de croissance agricole se stabilisera autour de 4.4% en 2015 . Bien que positif, le taux de croissance agricole serait inférieur à 6% dans tous les pays sauf au Nigeria. Les stratégies nationales émergeantes pour le secteur agricole avant la conduite du processus PDDAA auraient un impact significatif sur la croissance agricole. En moyenne, la croissance agricole augmenterait de 4,6% sous le scenario tendanciel à 6.4% avec la mise en œuvre des stratégies nationales émergeantes en 2015. Toutefois, des pays comme le Togo, le Burkina, la Gambie, le Sénégal, la Guinée, le Cap-Vert et le Liberia n’arriveraient pas à atteindre le taux cible de 6 % du PDDAA.
  • Sous le scenario tendanciel, la croissance agricole projetée ne permet d’atteindre l’OMD1 (pauvreté) que pour le Cap-Vert, le Ghana, et le Sénégal*(dans l’analyse du Sénégal, le taux de pauvreté de 1996 largement supérieur a celui de 1990 a été considéré, ce qui explique que dans la première partie de l’exposé, le Sénégal n’est pas cité comme pays sur la bonne voie pour atteindre l’OMD1 en 2015) . De plus, au Bénin et au Liberia, la pauvreté augmenterait de 17,7% et 24% respectivement en 2015. Sous le scenario des stratégies nationales émergeantes, le Bénin serait le seul pays à rejoindre le Cap-Vert, le Ghana, et le Sénégal comme pays qui atteindraient l’OMD1, quoiqu’il soit irréaliste d’envisager que l’agriculture croisse au Benin de 14.3% l’an comme il est visé par la stratégie. Il convient aussi de souligner que pour le Liberia, même avec la stratégie nationale émergeante, la pauvreté s’accroitrait de 24,2%. Sous le scenario PDDAA, les pays feraient des progrès importants mais seul le Burkina parviendrait à rejoindre le Cap-Vert, le Ghana, et le Sénégal comme pays qui atteindraient l’OMD1 en 2015.
  • Dans la région CEDEAO, la part de l’agriculture dans les dépenses budgétaires totales est de 10.7% en moyenne. Mais la distribution est inégale allant de 2.8% en Sierra Leone à 22.3% au Niger. Dans certains pays, notamment les pays sahéliens avec des parts relativement élevées, 60 à 80% du budget agricole est financé par des ressources extérieures. Pour atteindre la cible du PDDAA, la plupart des pays auront à quasiment doubler la part des dépenses agricoles dans les dépenses budgétaires totales. En moyenne, les dépenses agricoles devraient croître au rythme annuel de 18.3% pour permettre une croissance agricole de 6% l’an, telle que visée par le PDDAA. Dans la région, le taux d’accroissement annuel des dépenses agricoles s’ étalerait de 2,9% au Sénégal à 35,4% au Togo. Cependant des réformes efficaces des institutions publiques chargées de la mise en œuvre du PDDAA devraient rendre les investissements agricoles beaucoup plus efficients et réduire de manière substantielle les taux de croît des budgets agricoles.
  • En moyenne, une augmentation de 1% des dépenses agricoles entraîne une augmentation de la croissance agricole de 0.272% dans la région CEDEAO, ce qui est inférieur à la moyenne africaine qui est de 0.37%. Le Niger et le Sénégal sont les seuls de la CEDEAO pays pouvant se prévaloir d’un coefficient supérieur à la moyenne africaine. Cela veut dire que pour les autres pays, des efforts considérables sont nécessaires pour augmenter l’efficience des dépenses agricoles pour réduire les niveaux de besoins de financement de leur programme trop élevés. Par conséquent, d’importantes réformes sectorielles sont nécessaires pour au moins atteindre la moyenne africaine.
  • Source: Yade, M., Taondyande M., and Nwafor M. 2010. Monitoring the Millennium Development Goal 1 – MDG1 in West Africa
  • Source: Yade, M., Taondyande M., and Nwafor M. 2010. Monitoring the Millennium Development Goal 1 – MDG1 in West Africa
  • Source: Yade, M., Taondyande M., and Nwafor M. 2010. Monitoring the Millennium Development Goal 1 – MDG1 in West Africa
  • Source: Yade, M., Taondyande M., and Nwafor M. 2010. Monitoring the Millennium Development Goal 1 – MDG1 in West Africa
  • Sources: - Joint study ReSAKSS-WA/Michigan State University on the dynamics of Food Consumption in 7 countries in West Africa (2010/2011) - In-depth analysis of the food consumption dynamics study under FAO funding (2011/2012)
  • Sources: - Joint study ReSAKSS-WA/Michigan State University on the dynamics of Food Consumption in 7 countries in West Africa (2010/2011) - In-depth analysis of the food consumption dynamics study under FAO funding (2011/2012)
  • Sources: - Joint study ReSAKSS-WA/Michigan State University on the dynamics of Food Consumption in 7 countries in West Africa (2010/2011) - In-depth analysis of the food consumption dynamics study under FAO funding (2011/2012)
  • Sources: - Joint study ReSAKSS-WA/Michigan State University on the dynamics of Food Consumption in 7 countries in West Africa (2010/2011) - In-depth analysis of the food consumption dynamics study under FAO funding (2011/2012)
  • Sources: - Joint study ReSAKSS-WA/Michigan State University on the dynamics of Food Consumption in 7 countries in West Africa (2010/2011) - In-depth analysis of the food consumption dynamics study under FAO funding (2011/2012)
  • Resakss wa

    1. 1. ReSAKSS–PROJET AFRICA LEADATELIER REGIONAL DE RENFORCEMENT DE CAPACITESEN MATIERE DE POLITIQUE AGRICOLE STRATEGIQUE, PLANIFICATION ET MISE EN ŒUVRE D’INVESTISSEMENTS EN AFRIQUE ------------------------------- DAKAR, SENEGAL, 20-21 JUIN 2012 APERCU DES ACTIVITES DE RESAKSS-AO Mbaye Yade Coordonnateur ReSAKSS-AO
    2. 2. ANALYSE STRATEGIQUE• CONTRIBUTION A L’ELABORATION DES PNIA ET PRIA: – ETAT DES LIEUX – TRAVAIL DE MODELISATION (4 PAYS) – REVUE TECHNIQUE DES PNIA : COHERENCE DES PNIA P/R AUX OBJECTIFS DE CROISSANCE ET DE PAUVRETE ET DE FINANCEMENTRegional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    3. 3. Performances récentes et perspectives en vue de la croissance agricole et la réduction de la pauvreté• Examiner les tendances récentes et faire des projections avec le scenario tendanciel par rapport a la croissance et a la réduction de la pauvreté;• Comparer les tendances avec les objectifs ciblés par l’ECOWAP/PDDAA agenda et l’OMD1• Mesurer les perspectives de l’atteinte de ces objectifs et analyser les implications pour les stratégies futures de croissance du secteur et de réduction de la pauvreté ;• Estimer les besoins de financement dans le long terme en vue d’accélérer la croissance agricole pour atteindre l’OMD1. Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    4. 4. Performances récentes et perspectives en vue de la croissance agricole et la réduction de la pauvreté (suite)Contribution de la croissance agricole a la réduction de la pauvreté 80 70 60 50 40 30 20 10 0 BENIN BURKINA CAPE GAMBIE GHANA GUINEE LIBERIA MALI NIGER NIGERIA SENEGAL TOGO FASO VERT CONAKRY Agriculture Non Agriculture sectors Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    5. 5. Performances récentes et perspectives en vue de la croissance agricole et la réduction de la pauvreté (suite) Contributions dans le long terme(=> 2015) d’1% de croissance agricole à l’augmentation du PIB agricole et à la réduction de la pauvreté 450 35Ag GDP (Millions US$) Poverty reduction (%) 400 30 350 25 300 250 20 200 15 150 10 100 5 50 0 0 Benin Burkina Cape Verde The Gambia Ghana Guinea Liberia Mali Niger Senegal Togo Faso Growth in Agricultural GDP Reduction in national poverty rate Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    6. 6. Performances récentes et perspectives en vue de la croissance agricole et la réduction de la pauvreté (suite)Filières stratégiques pour la croissance agricole et la réduction de la pauvretéBENIN Filières vivrières (Racines et tubercules)BURKINA FASO Filière bovine et mil/sorghoCAP-VERT Filières vivrièresGAMBIE Céréales (mil/sorgho)* et filière bovineGHANA Racines et tubercules et pêcheriesGUINEE RizLIBERIA Filières vivrièresMALI Filières vivrières (Riz; Mil/Sorgho)*NIGER ElevageNIGERIA Manioc, RizSENEGAL Elevage et Filières vivrières (mil/sorgho Riz)*SIERRA LEONE ManiocTOGO Filières vivrières Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    7. 7. Performances récentes et perspectives en vue de la croissance agricole et la réduction de la pauvreté (suite)Taux de croissance agricole attendus en 2015* sous différents scenarii 16.0 16.0 14.0 14.0 12.0 12.0 10.0 10.0 8.0 8.0 6.0 6.0 4.0 4.0 2.0 2.0 0.0 0.0 e e so al ia a er na ria a in go i rd on al ne bi er eg en Fa ig To ha be M Ve am Le ig ui N en B G Li na N G e G rra S ap ki ie ur C S B bau national strategies CAADP * For Nigeria, the time horizon was extended to 2017 when the country is expected to halve the poverty rate compared to its 1996 level. Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    8. 8. Performances récentes et perspectives en vue de la croissance agricole et la réduction de la pauvreté (suite) Réduction attendue de la pauvreté en 2015 sous différents scenarii bau national strategies CAADP MDG1 40.0 20.0 0.0 -20.0 -40.0 -60.0 -80.0-100.0 go i in er a na a ia ria so l al e ga e bi ne n g rd er on M To ha be Fa Be Ni am ne ui Ve g Le G Li Ni Se G na G e ra p ki Ca er r Bu Si Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    9. 9. Performances récentes et perspectives en vue de la croissance agricole et la réduction de la pauvreté (suite)Part actuelle de l’agriculture croissance du financementdans les dépenses totales (%) nécessaire pour atteindre 6% de croissance agricoleRegional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    10. 10. Performances récentes et perspectives en vue de la croissance agricole et la réduction de la pauvreté (suite)Efficacité actuelle des dépenses agricoles sur la croissance agricoleRegional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    11. 11. ANALYSE STRATEGIQUE• ANALYSE SPATIALE DE LA NUTRITION DES ENFANTS EN AFRIQUE DE L’OUEST ET DU CENTRE• STRATIFICATION DES SYSTEMES DE PRODUCTION DU RIZ ET DU MAIS ANALYSE DES MARCHES EN AFRIQUE DE L’OUEST: INTEGRATION VERTICALE ET INSTABILITE• SUIVI DE L’OMD1 EN AFRIQUE DE L’OUEST• RAPPORTS ANNUELS SUR LES TENDANCES ET PERSPECTIVES• ETC.Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa Page 11
    12. 12. ANALYSE STRATEGIQUE SUIVI DE L’OMD1 INCIDENCE DE LA PAUVRETE EN AFRIQUE DE L’OUEST DANS LES ANNEES 1990 (%)Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    13. 13. ANALYSE STRATEGIQUE SUIVI DE L’OMD1TENDANCES DE LA PAUVRETE DANS LES DECENNIES 1990 ET 2000 Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    14. 14. ANALYSE STRATEGIQUE SUIVI DE L’OMD1Taux de réduction de la pauvreté requis pour atteindre l’OMD1 en 2015 en comparaison avec les tendances actuelles Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    15. 15. ANALYSE STRATEGIQUE SUIVI DE L’OMD1TAUX DE RÉDUCTION DE LA PAUVRETÉ REQUIS POUR RÉDUIRE LE NIVEAU DE PAUVRETÉ DE 1990 DE MOITIÉ EN 2020 2025 4.0% Current 2020 2025 -1.0% dIvoire Senegal Benin Niger Gambia Nigeria Mali Burkina -6.0% Côte Faso-11.0%-16.0% Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    16. 16. ANALYSE STRATEGIQUE ETUDE CONSOMMATIONETUDE SUR LES DYNAMIQUES DE CONSOMMATION ALIMENTAIRE EN AO EN COLLABORATION AVEC MSU DANS 7 PAYS : BENIN, BURKINA FASO, COTE D’IVOIRE, MALI, NIGER, SENEGAL, AND TOGO: – ANALYSE DES BASES DE DONNEES DES ENQUETES MENAGES – ANALYSE DES BILANS ALIMENTAIRES NATIONAUX – ANALYSE DE REGRESSION => PARTS MARGINALES DE BUDGET/ELASTICITE DES REVENUS Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa Page 16
    17. 17. ANALYSE STRATEGIQUE ETUDE CONSOMMATION APPROFONDISSEMENT DE L’ETUDE DANS LE CADRE D’UN CONTRAT AVEC LA FAO : - INCLUSION DU GHANA - TENDANCES DES REVENUS - DYNAMIQUE ET DETERMINANTS DE LA CONSOMMATION ALIMENTAIRE - PERSPECTIVES DE LA DEMANDE ALIMENTAIRERegional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    18. 18. ANALYSE STRATEGIQUE ETUDE CONSOMMATIONEVOLUTION DU REVENU PAR QUINTILE entre 1994 et 2009Country Q1 Q2 Q3 Q4 Q5 NationalBurkina Faso 4.1% 4.2% 4.1% 3.7% 2.9% 3.4%Côte dIvoire -3.1% -2.5% -2.4% -2.5% -2.7% -2.6%Ghana 1.4% 2.1% 2.3% 2.3% 2.3% 2.2%Mali -2.5% -2.2% -2.2% -1.9% -0.6% -1.4%Sénégal 1.0% 0.7% 0.8% 1.2% 0.9% 0.9%Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    19. 19. ANALYSE STRATEGIQUE ETUDE CONSOMMATIONDécomposition de la consommation calorifique en % (2004-2008) Produit Burkina Faso Sénégal Niger Togo Côte dIvoire Céréales 65.1 63.4 62.9 48.4 31.3 Racines et tubercules 0.3 1.9 1.7 24.9 32.6 Légumineuses 10.1 0.8 14.1 3.7 0.7 Huiles et corps gras 11.9 17.0 8.8 14.2 13.0 Fruits et légumes 2.1 2,5 2.9 1.2 8.0 Sucres et édulcorants 2.4 4.6 2.9 3.8 Boissons alcoholisées 3.2 0.2 0.0 0.7 2.0 Produits animaux 4.1 8.2 9.5 3.5 4.6 Autres produits 0.8 1.5 0.0 0.4 4.2 Total 100.0 100.0 100.0 100.0 100.0Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    20. 20. ANALYSE STRATEGIQUE ETUDE CONSOMMATIONContribution calorifique des macro nutrients en % (2004-2008) Pays Hydrates de Protéines Lipides carbone Burkina Faso 68.0 12.0 20.0 Côte d‘Ivoire 73.2 8.3 18.6 Niger 68.2 13.1 18.7 Sénégal 65.1 10.4 24.5 Togo 71.2 9.1 19.7 Recommandé Ratios Minimum 50 11 30 Maximum 55 15 35 Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    21. 21. ANALYSE STRATEGIQUE ETUDE CONSOMMATION• Part absolue de budget par groupe de produits Food Product group Benin Burkina Cote Ghan Mali Niger Senegal Togo Faso d’Ivoire a 2007 2009 2008 2006 2006 2005 2002 2006 Cereals 22.5 55.1 25.7 22.8 44.5 60.9 28.9 20.8 Roots, Tubers and Plantain 10.2 0.6 16.8 15.0 1.9 0.8 2.3 8.0 Légumineuses 3.7 3.6 1.6 1.8 2.7 Fats and vegetal oils and 8.6 4.9 6.9 5.1 6.5 3.3 8.6 6.4 fats Fruits and vegetables 11.6 6.1 15.7 13.9 9.9 4.8 11.9 14.9 Animal products and fish 30.1 10.0 22.6 29.2 22.2 12.1 26.8 17.8 Beverage and Stimulants 6.7 8.1 2.4 6.6 6.9 4.2 6.2 Other food products 6.7 11.5 10.0 7.4 6.4 12.0 21.5 23.2 Ratio of food expenditures 61.7 53.6 38.6 51.0 43.4 60.1 50.8 51.6 to total expenditures Regional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    22. 22. ANALYSE STRATEGIQUE ETUDE CONSOMMATIONIndice de concentration des dépenses alimentairesRegional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    23. 23. ANALYSE STRATEGIQUE ETUDE CONSOMMATION Pour une augmentation du revenu de 100 Pour une augmentation du revenu de 100 FCFA, les urbains consacreront entre 23 et 47 FCFA, les ruraux consacreront entre 42 et 67 FCFA à l’alimentation FCFA à l’alimentationRegional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa
    24. 24. ANALYSE STRATEGIQUE ETUDE CONSOMMATIONParts de budget marginales en milieu ruralRegional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa Page 24
    25. 25. ANALYSE STRATEGIQUE ETUDE CONSOMMATIONParts de budget marginales en milieu urbainRegional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa Page 25
    26. 26. MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTIONRegional Strategic Analysis and Knowledge Support System – West Africa Page 26

    ×